mercredi 7 mars 2018

Le PSG, c'est un peu comme Johnny Hallyday: Bon dedans, nul dehors !


Hé, ho, on se calme les gens ! On se calme ! Le match d'hier, ce n'était qu'un huitième de finale. Pas une finale, pas une demie, même pas un quart, tout juste un huitième et un huitième de la ligue, même pas  celui d'une coupe d'Europe; un huitième ou comme prévu par tous ceux qui ont un peu moins de merde dans les yeux que les aficionados décérébrés, le PSG a perdu.

Alors, scusez-moi mais quand je vois le battage médiatique fait autour de ce match depuis 3 jours (sans compter le ramdam lors du match aller), je me dis, vous déconnez les gens ! Non mais c'est vrai quoi, vous rendez-vous compte du temps d'antenne réservé à cette rencontre ? Hallucinant ! Hallucinant pour une équipe sans charisme ni talent, une équipe du PSG qui n'a plus rien de parisienne (pas un joueur parisien de souche, il me semble) ou de saint germanoise depuis longtemps !

Et dire qu'il y a des gens - et pas forcément des fortunés - qui sont allés payer jusqu'à deux mille euros le billet  pour aller voir jouer des gamins millionnaires sans cervelle ! Jusqu'à deux mille euros ! J'hallucine ! Et c'est sans compter les frais de déplacements pour ceux qui viennent de loin !

Le PSG, c'est un peu comme Johnny Halliday, bon dedans grâce au pognon qatari qui lui permet de se payer de bons joueurs et nul à l’extérieur; succès au national et bides à répétition à l'international quand il est confronté à des équipes nettement mieux pourvues en budget, joueurs, entraîneurs et managers.

Oui, comme Johnny, le PSG fait perdre tout sens de la mesure à ses fans français mais laisse de marbre tous les amateurs étrangers de rock'n roll. Va comprendre !

Ne me demandez pas ce qu'un billet sur le PSG vient faire sur ce blog, je n'en sais rien, ça m'a pris comme ça.


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

19 commentaires:

  1. Ceci me rappelle le film "Coup de tête" avec Patrick Dewaere où son patron Jean Bouise déclare :" il vaut mieux payer 11 connards que d'avoir 10 000 types sur le dos".
    Tout cela pour dire que tant que l'on amuse le peuple...Tout va bien.
    Bruno L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui! excellente satire,grinçante avec un Dewaere au top!
      J'aime surtout ce moment d'anthologie,vers la fin du film, où il profite de la réunion de tous ces faux-culs de notables qui l'ont enfoncé après l'avoir rejeté,pour régler ses comptes.
      C'est féroce et jouissif.
      Pourquoi s'est-il buté,ce con?

      Vendémiaire.

      Supprimer
  2. Panem et circenses.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  3. Panem e circenses... le reste, on s'en fout... ;o)))

    Chieur chiant

    RépondreSupprimer
  4. Franchement, non seulement je me fous complètement de ce sport mafieux, mais en plus tant mieux si ce sont les autres qui gagnent, ça nous épargne des défilés grotesques sur fond de we are the champions et je me sens un peu plus fier d' être français en fin de compte.

    RépondreSupprimer
  5. Quand tu as un Neymar qui fait la fête et picole quelques jours avant un match et se pète une cheville par la fatigue sans que les dirigeants du club n'interviennent parce que c'est ingérable un mec comme ça, que tu as des entraineurs qui doivent d'abord être copains avec le prince-payeur avant d'être bons, qu' un joueur se présente sur le terrain en roulant du cul avec les mains sur les hanches un jour de match important, ben ils prennent une branlée par des gars sérieux, entrainés par un mec sérieux et c'est bien fait ! qu'on arrête de nous gonfler avec ces tares millionnaires incapables qui ne représentent pas Paris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ils représentent bien Paris et la suffisance de sa population vis à vis de la province je bois du petit lait à chaque défaite

      Supprimer
  6. Pour Johny c'est simple: c'est de la variété populaire, pas du rock !

    RépondreSupprimer
  7. Le PSG dirigé par les qataris...que dire?

    Je serais tenté par "du travail d'arabe" mais je risquerais de me retrouver à la XVIIème chambre du TGI de Paris.

    Les qataris pourris de pétro-dollars ne sont que des coucous juste bons à piller le nid des autres.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne à verifier: pour le travail d'arabe. il parait que c'était un compliment sous charlemagne.. charles et haroun al rachid étaient " copains". Haroun inondait la cour de cadeaux, dont une horloge à eau magnifique. il parait qu'elle tomba en panne. les savants occidentaux voulaient la réparer. et charlemagne aurait dit " laissez, c'est un travail d'arabe" ( compliqué, minutieux, qui nous dépasse ). donc à priori c'est l'inverse d'une insulte. :-)

      Supprimer
  8. Je pense,mais je me trompe probablement,que le PSG a servi de vitrine au Qatar pour décrocher l'organisation de "sa" Coupe du monde.
    le PSG restera une vitrine jusque 2022;passé cette date,sauf victoire en Ligue des Champions entre-temps,je ne suis pas certain que sa danseuse amuse encore beaucoup l'Emir...
    Sinon,pour revenir au terrain,engager à grands frais des joueurs payés rubis sur l'ongle,qui prennent Paris pour une sinécure agréable et dorée,suffit largement pour écraser un championnat faible comparé à celui de nos grands voisins européens,mais se révèle insuffisant pour dépasser le stade des quarts de finale de la Ligue des champions.
    Unaï Emery,enfin,l'actuel entraîneur choisi pour faire passer un cap européen à l'équipe,n'était manifestement pas l'homme de la situation et aura fait perdre deux ans au club de la capitale.
    Quand je pense que beaucoup daubait sur l'ancien entraîneur,Laurent Blanc,en prétendant que leur grand-mère pourrait être Championne de France,avec les 500 millions du Qatar,je crois qu'Emery ne les démentira pas...avant d'être débarqué à la fin de la saison.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  9. Par curiosité malsaine, voir les récentes modifications "socialement correctes" apportées aux logos de ces deux clubs...

    RépondreSupprimer
  10. Paname et cirque médiatique : j'en ai marre ... "Si le Qatar n’avait pas investi dans les droits TV, il n’y aurait plus de Ligue 1", allait même jusqu’à affirmer l’ancien président de la Ligue de football professionnelle (LFP), Frédéric Thiriez !

    RépondreSupprimer
  11. "Du pain et des jeux" qu'ils disaient les Romains. Manque plus que le revenu universel et le grand tour sera joué.
    Scrogneugneu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir dragon - le revenu universel pour compenser les emplois disparus. Cela promet !
      Johnny... quel triste bonhomme en réalité. Ses enfants sont mieux que lui.
      On voit le résultat avec les ainés, qui ont de bonnes mères. Je propose qu'on confie les deux petites mignonnes à Sylvie,qui a déjà une fille adoptée.
      Bonne soirée, mesdames, messieurs
      Madame Chocolat

      Supprimer
  12. Non seulement ce billet sur le PSG /Jauni a toute sa place dans votre blog, mais il permet de comprendre beaucoup de chose sur la mentalité française actuelle: nombrilisme et bras cassés....
    Après, pas la peine de s'étonner de l'absence de résultats. On est vraiment le pays des Shaddocks...

    RépondreSupprimer
  13. Et encore, vous n’etes pas en contact avec des supporter du PSG, j’ai le droit à ce cirque tous les jours. Dans quelques moi, ce sera la coupe du monde, ça ne fait que commencer.

    RépondreSupprimer
  14. PSG : une équipe de footeux non français, dirigée par des non français, propriété du Quatar, sensée représenter Paris capitale et vitrine de la France....
    En tout cas, elle représente bien toutes ces andouilles qui la soutiennent.

    RépondreSupprimer
  15. Les traits principaux de Neymar sont sa créativité, sa vision, son dépassement, sa finition, ses dribbles, ses feintes et sa technique, étant décrits à la fois comme «électriques» et «explosifs».

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens