vendredi 23 mars 2018

Mise en examen de Sarkozy: Rien ne tient dans cette histoire...



Bon, ben ça y est j'ai visionné ce que je n'avais pas pu voir hier soir.

A la limite, j'aurai pu m'en dispenser tant je n'avais pas être convaincu de ce qui m'apparaît évident depuis longtemps: cette histoire d'un versement libyen de 50 millions d'euros à Sarkozy, c'est du grand n'importe quoi ! Enfin, on parle de 50 millions comme l'affirme Merdapart ou  de 5 millions comme le dit Takiédine ou de 38 000 euros comme le disent les trois juges ? Faudrait savoir tout de même.

Sauf erreur de ma part les comptes de campagne de Sarko en 2007 ont été approuvés par deux fois, une fois par le Conseil Constitutionnel et une autre fois, par ricochet, lors de l'enquête sur l'affaire Bettencourt. Par deux fois donc, on n'a rien trouvé d'anormal. Le candidat Sarkozy d'alors avait dépensé environ 21 millions d'euros pour une campagne que tout le monde jugea flamboyante. Qu'aurait-il fait de plus avec ces pseudos 50 millions, ou 5 ou 38 000 euros ?

Rien ne tient dans cette histoire, rien et Sarko, hier soir, l'a plutôt bien montré.

Des indices graves et concordants valant cette garde à vue hallucinante, cette mise en examen abracadabrantesque et ce non moins délirant contrôle judiciaire ? Quels indices ? Quelles preuves ? Aucun, aucune. Au bout de cinq ans d'enquête, un beau matin, la GAV est ordonnée. Pourquoi maintenant et pas il y a deux mois, six mois ou un an là où tout le monde s'accorde à dire qu'il n'y a rien de nouveau depuis un bon moment ? Le document de Mediapart dont personne ne s'accorde pour affirmer qu'il soit vrai ou faux, un peu léger tout de même. Le carnet d'un suicidé-assassiné, Choukri Ganem, miraculeusement retrouvé 9 ans après son décès, carnet sur lequel il serait fait mention d'un versement de 1,5 million d'euros, encore plus léger. Des témoins pour le moins douteux.

Alors de deux choses l'une, ou bien le juge Tournaire dont on rappelle qu'il avait co-signé une tribune appelant à ne pas voter pour Sarko a voulu 6 mois avant son départ se payer Sarko et l'humilier (et par ricochet, il humilie ainsi tous les Français en mettant un ex président de la République en examen, mise en examen assortie d'un contrôle judiciaire) ou bien il a effectivement de sérieux biscuits, des preuves solides pour agir ainsi; mais dans cette deuxième hypothèse, pourquoi seulement maintenant ? Et pourquoi, alors que tout fuite merveilleusement bien et rapidement à la Justice, personne n'est-il capable de révéler ce qui a permis aux juges de prendre une telle décision. Décision que nombre de magistrats trouvent aussi scandaleuse qu'inutile.

Curieuse justice qui non contente d'accuser demande à un présumé innocent de se disculper au lieu de faire elle-même, comme il se doit, la preuve de la culpabilité...

Tribunal médiatique ou tous ceux qui devraient se taire prenne la parole, déchaînement de haine sur les réseaux sociaux, journalopes qui racontent tout et n'importe quoi (on aurait retiré à Sarko ses lacets et sa cravate pendant la GAV), procureurs autoproclamés, rien ne sera épargné à Sarkozy quand bien même il n'a jamais été condamné, quand bien même, une à une, les affaires dans lesquelles il aurait été "mouillé" se déballonnent. Il faut que  la horde, dans le chaos mental [et médiatique], se reconstitue en se déchaînant contre un personnage objet de haines indicibles qui des années plus tard, retrouvent leur acuité; elle jubile de sa vengeance un peu comme la foule assoiffée de sang qui se bouscule pour être aux premières loges de la mise à mort d’un condamné, une scène d’autant plus excitante si l’on devine que ce dernier est innocent (1)...

Je suis convaincu qu'une nouvelle fois Sarkozy bénéficiera dans cette affaire d'un non-lieu mais encore une fois, le mal aura été fait, l'homme (et le pays) aura été sali et les excuses n'auront pas la hauteur des accusations et des torrents de boue déversée. Et comme d'habitude, le juge et les accusateurs (Plenel, Arfi et consorts) s'en laveront les mains sans doute déçus de ne pas avoir pendu le gibier mais somme toute satisfaits de lui avoir bien nui.


(1) La curée, Maxime Tandonnet

NB: Dans cette histoire, il y en a un qu'on aimerait bien écouter mais que personne ne semble vouloir entendre, pas même les juges ou les chroniqueurs, c'est Jean-François Copé...


D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

25 commentaires:

  1. Je ne suis pas enthousiasmé par Sarko mais je te rejoints sur le fait que c'est au juge d'apporter les preuves et non l'inverse . l'hallali sur un homme , quel qu'il soit , doit être un sport national français . N'oublions pas qu'en 5 ans , en admettant qu'il est trempé dans quelques affaires ( étant quand même très intelligent et roué ) il aurait fait le ménage derrière lui .
    J'attends avec impatience l'enquête sur les comptes de campagne de Jupiter , cela risque d'être assez amusant .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ claude-henri17
      M'est avis que vous pouvez-attendre jusqu'à la Saint Glinglin. :((

      Jupiter est intouchable, tant pour les juges rouges que pour les merdias : on ne tue pas la poule aux œufs d'or.
      Même chose pour l’ensemble des gauchiasses qui rivalisent d'ingéniosité pour mieux nous voler ; autant qu'ils le peuvent, et même plus...

      Supprimer
    2. Claude Henri: une enquête sur les comptes de Macron ??? quelle drôle d'idée.

      Supprimer
  2. Qui c'est les deux gonzesses sur la photo ?
    Y en a une qui affiche une paire de nichons assez agressive
    Avec un petit nombril grassouillet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kobus: celle en jupe bleue est, il me semble, l'ex femme de Copé, l'autre, je ne sais pas

      Supprimer
  3. Le lit de Procuste,vous connaissez?
    Le lit de procuste aujourd'hui s'appelle parquet national financier qui ajuste sa taille aux dimensions de ses victimes,hier François Fillon,aujourd'hui Nicolas Sarkozy.
    Parquet financier:juridiction d'exception,montée comme une diversion après le scandale Cahuzac,instrument politique ne rendant des comptes qu'au ministère de la justice...
    Il est vital pour la souveraineté populaire et la démocratie que cette redoutable machine de guerre,inventée pour nuire aux oppositions politiques,soit supprimée...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Vendémiaire

      +1, et plutôt 2 fois qu'1.

      Supprimer
    2. Vendemiaire: le parquet financier... et dire que l'une de ses pointures a été nommée pâr Macron ... conseillère juridique de Edouard Philippe. Vase communiquant et amélioration de la circulation de l information entre celui-ci et le pouvoir exécutif !

      Supprimer
  4. Il aurait co-signé une tribune appelant à ne pas voter Sarko... ah bon? Ça sent la fake news ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François75013: autant pour moi, il n a pas signé une tribune anti sarko, c'est seulement le SM, syndicat dont il est membre, qui l'a publiée.

      http://www.syndicat-magistrature.org/Ne-le-laissons-pas-recidiver.html

      Supprimer
  5. La gauche socialisme a fait beaucoup de mal à la France depuis 1981 soit 37 ans! Nous ne sommes pas prêt de sortir de l'auberge, de la boue créée pas cette idéologie malsaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de vos alain: ça, on va mettre un moment, si tant est que cela soit possible, à s'en sortir

      Supprimer
    2. Disons qu'il n'y a pas que la gauche zozialist
      Y a aussi la droite molle et affairiste ( pléonasme)
      Pas que la gauche ne soit pas affairiste, hein, c'est même sa caractéristique principale lorsqu'elle est au pouvoir
      Mais pas que....regardons les villes et les régions qu'elle gere

      Bref, le seul parti qui n'aie rien à voir dans toutes ces affaires, le seul qui n'ai pas eu part à l'abaissement du pays, c'est..... le FN, et vous le savez

      Supprimer
  6. La mise à mort du condamné va encore attendre, mon cher Corto ! La foule des media "assoiffée de sang" a fort à faire avec ce nouvel attentat islamiste de la province reculée, auquel évidemment personne ne s'attendait d'un fiché S, sans doute jugé inoffensif, "surveillé mais pas suivi" à moins que ce ne soit le contraire, je ne sais plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: fiché S qui obtint la nationalité française un an à peine après avoir été fiché !!

      Supprimer
  7. Merci, Corto, de remettre les pendules à l'heure.
    Même si le "maître des horloges" dispose d'un redouble bras armé constitué par les innombrables juges rouges et journalopes appointés pour faire diversion à chacun des ratés de la com' pseudo-jupitérienne.
    Que des ordures !

    Sans oublier le sénilissime sinistre de l'intérieur qui ne peut s'empêcher d'informer les futurs terroristes qu'un courageux gendarme peut laisser son téléphone allumé...
    Ordure et abruti de première classe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: et le rôle de ces juges rouges va se renforcer avec la suppression annoncée des jurys populaires ! et ça passera sans problème !
      Quant à Collomb , je m abstiendrais d'en rajouter à ce que tu as ecrit. Pire que Cazeneuve !

      Supprimer
  8. Les faits sont anciens et Sarko à la mémoire qui flanche ( ce n 'est pas de la faute à mémé Zinzin :) )
    L’intermédiaire Ziad Takkiedine prétend avoir remis de l’argent libyen à Nicolas Sarkozy « autour du 27 janvier » 2007.
    Nicolas réfute les 26 , 27 et 28 Janvier .
    En réalité, Nicolas Sarkozy était bien à Paris le 26 janvier. il a passé une partie de la journée dans la capitale, assistant notamment dans la matinée à une cérémonie en hommage à l’Abbé Pierre.
    Certainement un Pieux mensonge !
    Et si cet argent avait servi pour alimenter les fonds secrets de l 'état ? ( Élysée et Matignon ) En Janvier 2007 c'était encore Chirac le patron !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui da!

      Je résume: Nicolas Sarkozy et Takkiedine buvaient un coup ensemble,"aux alentours du 27 janvier",au zinc du bistro du coin,où une valise bourrée de biftons a changé de main.
      Petit dialogue.
      "Tiens, Nico,c'est un cadeau de Kadhafi pour ton anniversaire".
      -Merci Ziad,tu remercieras Mouammar de ma part.
      -Tu veux un reçu?
      "Pas la peine...Entre gens de confiance..."
      -Vous serez tout naturellement mes deux invités d'honneur demain..

      Vendémiaire.

      Supprimer
    2. Une photo du 26 JANVIER 2007 sur LCI :
      https://goo.gl/91nUpJ
      Ce qui est inquiétant pour Sarkozy , c 'est le rapprochement entre les autorités Françaises et Libyennes ,car une demande d’entraide judiciaire a été transmise par le magistrat parisien « aux autorités libyennes compétentes » en janvier 2014 .
      De plus ,plusieurs plaintes sont déposées par des Associations Africaines contre Sarkozy.
      Voir " La Tribune " Chapitre Afrique .
      Logiquement , en France , il devrait y avoir prescription .

      Supprimer
  9. Et bien je ne suis pas vraiment l' affaire, je ne l' ai jamais fait d' ailleurs. Par contre, je me demande à qui profite le crime. Et là, mon pifomètre me dit que ce serait bien dans sa propre famille politique que les flingueurs sont les plus nombreux. C' est un peu comme tirer la chasse d' eau ou se refaire une virginité. Alors la vérité là dedans...pfff on s' en tamponne!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour ,

    Dans une précédente chronique , vous mettiez en lumière la pernicieuse idéologie (totalitaire , c est moi qui rajoute ) du SM dont la principale revendication est la transparence de la justice .
    La collusion entre certains magistrats et certains organes de presse en France , la fusion de ces deux pouvoirs ( la justice et la presse ) nous mènent droit vers le totalitarisme et les procès politiques arbitraires .
    On ne pourra pas , à mon avis , faire de retour en arrière .L 'un des moyens , pour contrôler cette idéologie nauséabonde , est d'obliger les juges à formuler clairement les "indices concordants" qui ont permis la mise en examen de l' homme politique (transparence oblige !).
    Dans le dossier Sarkozy , on nage dans le flou le plus total et le dossier médiatique est forcément à charge car il ne repose que sur des rumeurs .
    Ortek

    RépondreSupprimer
  11. En réécoutant France ku la semaine dernière,da dans"les matins de..." y avait un avocat,anc anc juge d'instruction, qui soulignait combien cette procédure était ubuesque,vexatoi re,désopilante , grotesque
    En un mot, bâclée
    En un autre,extra judiciaire
    Il revenait aussi sur l'affaire fion
    Bref
    Encore un entretien qui confirme ce que nous savons depuis toujours, le pouvoir judiciaire est mal parti,le jour du grand chambard, y aura d'la deco aux réverbères.....
    Le mec avait ecrit un bouquin sur la fionnerie mais j'ai pas retenu le nom

    RépondreSupprimer
  12. Je voulais dire"ancien juge d'instruction" et "vexatoire"

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens