lundi 5 mars 2018

C'était folie mais ils l'ont quand même fait...



Angleterre, Pologne, Hongrie, République Tchèque, Autriche, Slovaquie et depuis hier soir l'Italie... Autant de pays qui désormais refusent majoritairement les diktats de l'Union Européenne et la vague migratoire.

Certains, jamais dans la demi-mesure, voient dans ces poussées du vote de droite, d'extrême droite ou du vote populiste comme en Italie avec le M5S, le retour du fascisme ou de dieu sait quoi qui n'irait pas dans le sens de l'idéologie mainstream prônant le mondialisme, le VivreEnsemble, l'européisme... 

Perso, je ne vois que des pays dont les peuples souffrent depuis une bonne dizaine d'années de la crise économique, du chômage de masse, de la paupérisation, de la musulmanisation et d'une immigration galopante et incontrôlée, des peuples qui ne supportent plus la technocratie européenne, des peuples qui ne supportent plus le décalage croissant entre les élites et eux, des peuples fiers de leurs identités et de leurs racines et qui n'ont aucunement l'intention de s'en laisser déposséder ou brader au profit d'un multiculturalisme aussi puant que mortifère pour notre civilisation européenne.

Et pendant que ces peuples souffrent, nos élites se gargarisent avec des accords commerciaux mondiaux, des lois et règlements sans cesse contraignants et inhibant toute initiative individuelle. Ils font la sourde oreille et font mine de ne rien voir de ce mouvement de fond qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Ce n'est jamais de leur faute, ils ne sont responsables de rien se contentant de vitupérer la droite et l'extrême droite, regardant avec dédain, voire du dégoût, tous ceux qui ne votent pas comme il faut. Mais à chaque scrutin dont les résultats ne vont pas dans le sens du camp du bien, les mêmes refrains sont entonnés, les mêmes critiques formulées contre ces idées prétendument nauséabondes. Ils promettent qu'ils prennent bonne note, font de grandes déclarations pour nous mettre en garde contre la bête immonde dont le ventre serait toujours fécond et qu'il faudra en tenir compte à l'avenir mais aussitôt la page tournée, rien ne change, rien ne doit perturber la marche en avant de la mondialisation, du brassage généralisée des populations et de l'uniformisation.

Nos élites se rendent très bien compte de ce qui se passe mais n'en ont cure mais réalisent-elles qu'à terme elles ne peuvent qu'aller vers leur propre destruction ou tout au moins vers des mouvements plus ou moins violents et incontrôlables ? Pas sûr.

En France, aucune leçon n'a été tirée du vote de 10 millions de personnes pour le FN, pis le vote frontiste a été balayé d'un revers de la main par une vague macroniste devenue depuis aussi arrogante, sectaire et hors-sol que le furent les socialistes. 7 millions de personnes votent au premier tour pour Mélenchon, 1,6 million pour Dupont Aignan ! Autant de votes "anti-système" et opposés à l'Union mais nul dans les palais nationaux pour en tenir compte moins d'un an après l'élection. En Italie, Renzi, le petit macron transalpin, s'est pris une volée magistrale. En Allemagne, le parti d'extrême droite, l'Afd, devient le troisième parti politique et fait chanceler Angela.En Hongrie, en Pologne, en Slovaquie et en République Tchèque, on n'hésite plus à affronter ouvertement et fermement l'UE. 

C'était folie que de faire une Union à 27 mais ils l'ont fait quand même. C'était folie que de concevoir une Europe sans frontières hermétiques mais ils l'ont fait quand même. C'était folie que de nous promettre qu'avec l'euro comme monnaie unique, on y gagnerait en paix et en prospérité mais ils l'ont fait quand même. C'était folie que de porter un Barroso ou un Juncker à la tête de l'Union, mais on l'a fait quand même. C'étaient folie que d'ignorer ou snober les votes populistes ou d'extrême-droite, mais ils l'ont fait quand même.

Le résultat de toutes ces folies, il est là: en Allemagne, en Angleterre avec le Brexit, en France avec le vote FN et LFI, en Italie avec la Ligua et M5S, en Hongrie avec Orban, etc... Autant de vents contraires à ce à quoi aspirent et défendent nos actuelles élites et dirigeants.

Où cela nous mènera-t-il ?

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

33 commentaires:

  1. Nos élites se rendent très bien compte de ce qui se passe mais n'en ont cure mais réalisent-elles qu'à terme elles ne peuvent qu'aller vers leur propre destruction ou tout au moins vers des mouvements plus ou moins violents et incontrôlables ? Pas sûr.

    C'est très exactement la réflexion que je me fais souvent.
    Mais visiblement nous n'habitons pas la même planète que ces élites.

    RépondreSupprimer
  2. De toutes façons, au point où en est arrivée la Ve république et cette "démocratie" qui n'en est plus une, je pense que seule une révolution peut remettre les compteurs à zéro. Triste, mais je ne vois guère de sortie paisible du foutoir actuel ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard: une révolution, comme tu y vas, c'est pas dans les gènes du Français de 2018, ça ! et pourtant, certains ne ménagent pas leurs efforts pour nous en redonner le gout

      Supprimer
  3. Les pays de l'est qui ont intégrer l'u.e. ainsi que l'autriche ont gouter il y a quelques siècles aux joies de l'invasion des hordes turques : pillages , massacres , esclavage .....Ils n'ont pas oublier et n'accepteront jamais la politique folle qu'on veut leur imposer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dieter: et ils ont bien raison. Nombreux sont ceux qui pensent que le " salut " de l'Europe viendra de l Est, moi itou

      Supprimer
  4. "Où cela nous mènera-t-il ?"Malheureusement nulle part,on n'est plus que des veaux qui continuerons à nous faire plumer tête basse(et plumer des veaux faut le faire)et rien ne se passera

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zen aztec: et rien ne se passera... possible, faut voir, les tensions sont quand même extrêmes depuis quelques temps. Mais d'accord avec toi rien ne se passera avec pour point de départ la France

      Supprimer
  5. Vous saviez vous que la France comptait le double de préfets par rapport au nombre de département? Michel Vauzelle, Brice hortefeux...? Je me demande parfois pourquoi on a coupé Louis XVI en deux. Ceci dit il existe une autre solution qui a l' avantage d' être nettement plus efficace sur le moyen et long terme qu' un éphémère et vain électrochoc électoral. Parce que les gens votent avec leurs glandes mais après ils en redemandent de la bonne soupe socialiste. Quand je pense aux parisiens et banlieusards qui se sont emmerdés sur les routes lors des chutes de neige franchement, z' auraient mieux fait de rester chez eux, en l' espace de deux jours je ne vous dis pas la tempête d' angoisse dans les médias à cause d' un ralentissement économique...la vérité c' est que l' état flippe pour ses recettes. Il faut moins bosser, donc payer moins d' impôt et se voir ouvrir des droits à des tas de petites aides sympathiques. Et il y en a un paquet, ils se gardent bien de le dire, l' idéal est d' avoir un pote maghrébin pour vous donner toutes les ficelles!
    Voilà. L' immigration coûte cher? Et bien moi aussi j' ai les mêmes droits. Les politocards coûtent cher? Et bien moi aussi je tape dans la caisse à ma façon en profitant de ce que l' état offre, à 100%, sans en laisser une goutte. On nous parle de fraude aux aides sociales, mais jamais de ce que les bons citoyens concèdent en droits...et pour cause. Il faut les saigner à mort.
    Ma contribution à deux balles.

    RépondreSupprimer
  6. http://institutdeslibertes.org/brexit-les-choses-serieuses-commencent/
    Voilà l’analyse De Charles Gave sur ce sujet
    Je plussoie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Artiste: j avais lu, ce blog est dans ma blogroll, colonne de droite

      Supprimer
  7. De toutes façons, la majorité des pays européens vont disparaître faute d'enfants. L'Italie a perdu 100.000 habitants l'an dernier et ce en comptant les migrants. Nous serons submergés, c'est tout.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: "faute d'enfants" européens de souche parce que si on regarde ne serait-ce que la France, ça féconde à tout va dans les banlieues :)

      Supprimer
  8. Et un petit coup sur les retraités qui ont cotisés tant d'années pour se faire ponctionner en leur disant que c'est pour le bien National ....Et pendant ce temps là,la fête continue dans le Royaume.
    Bruno L

    RépondreSupprimer
  9. Entre un junker bourré qui se gave de pognon avec ses petits copains non élus de ce bordel qu'est la commission et un macron qui se voit en président de toute l'Europe, ça va bien sûr mal finir, parce qu'il y en aura un, un jour où l(autre, qui dira où fera une grosse ânerie et qui mettra le feu aux poudres , ils se croient tous intouchables tellement ils sont prétentieux et imbus de leurs petites personnes qu'ils ne se rendent même pas compte qu'ils ont en face d'eux des peuples de plusieurs millions de personnes , je rêve q'un junker, d'un lamy où d'un barnier pendus à un réverbère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: m'enfin, ce sont tes frères en Jésus Christ !! (remarque, si ce dernier pouvait tourner les yeux cinq minutes le temps qu on pend les 2 autres...)

      Supprimer
  10. Je pense vraiment que s'ils la jouent ainsi (continuer tranquillement sans tenir compte de l'opinion des peuples), c'est qu'ils veulent régler la question à la chinoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Corto, à la chinoise ; pas un espace de liberté ou de vie privée, la totalité des faits et gestes épiés et enregistrés. Ce n'est d'ailleurs pas anodin que la présidence d'Interpol ait été confiée à un chinois. Pour ce qui est du flicage permanent, voila un exemple http://reinformation.tv/chine-campagne-nationale-surveillance-publicite-internet-dolhein-81510-2/

      Supprimer
  11. l'aveuglement a commencé il y a bien longtemps, quand nos élites, en échange de juteux contrats, de probables pots de vin, par idéologie mortifère aussi, ont vendu l'Europe et ses racines au multiculturalisme, provoquant ainsi ce qui allait être une énorme catastrophe sociétale : l'arasion des cultures joué sur la nouvelle religion qui s'appelle la culpabilité. Ce fut efficace, mais les européens mettent du temps à se réveiller et toute humiliation a une fin dans l'Histoire et cette humiliation permanente se paie souvent dans la violence car il n'y a rien de pire qu'un peuple humilié dans son propre pays. Les consciences se réveillent, toutes les gauches européennes et ailleurs se prennent le retour du balancier, nous les français sommes encore dans un pays en apesanteur, les dirigeants regardent ailleurs, installent leurs petits kapos, on matraque le petit peuple, on dresse les uns contre les autres et ça marche. Les italiens ont tiré un coup de semonce et c'est bien. Je viens de lire l'excellent blog de M. Tandonnet et celui d'H16 qui résument très bien à eux deux la cécité volontaire et le totalitarisme à la française. J'espère comme vous que junker et sa clique vont se prendre le balancier en pleine gueule et qu'il leur fera mal, vendus qu'ils sont. Carpe Diem

    RépondreSupprimer
  12. "Vague macroniste", mon cher Corto, n'exagérons rien ! Macron, le Président le plus mal élu de la Vème République, tout de même !
    Toutes les "folies" que vous répertoriez sont disséquées dans un livre de Christian Saint-Etienne qui étudie le sujet de l'Europe et de sa construction depuis plus de quinze ans! Il liste les raisons pour lesquelles l'Union européenne et la zone euro ne fonctionnent pas. Mais il répond aussi à la question : quelles initiatives la France peut-elle prendre en Europe ? Pour lui, il existe une véritable opportunité dont la France pourrait profiter, mais la fenêtre sera de courte durée. Or les solutions apportées par le gouvernement sont insuffisantes car Emmanuel Macron n'a que très partiellement emprunté les réformes qui s'imposent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: si, je maintiens " vague macroniste ", mal élu certes mais élu qd même alors qu inconnu du grand public un an avant, vague macroniste avec plus de 300 députés et, je crois, une soixantaine de sénateurs s'étant proclamé macro compatible, vague macroniste allant jusqu' à ratisser à droite ou au centre ( pas moins de 6 ministres) si c'est pas de la vague macroniste, faudra m expliquer

      Supprimer
  13. Junker,Lamy et Barnier pendus à des réverbères?
    Eviscérés,écorchés vifs en place publique?

    Grands dieux!

    Le goudron et les plumes suffiront :)

    Enfin...Je veux bien faire une exception pour Macron.

    Vive les peuples européens souverains!

    A bas la prison des peuples!

    Non à cette Europe technocratique confisquée par une oligarchie,qui entraîne sur son radeau de la Méduse tous les pays de l'Union!

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemiaire: bon ok pour le goudron et les plumes mais tout nu alors

      Supprimer
  14. ça veut dire quoi +1?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maurice: que l on approuve et qu on a rien a ajouter

      Supprimer
    2. ça ne fait pas plus 1 ça fait zéro s'il n'y a rien à en dire.

      Supprimer
  15. Je sais que tu n'es pas un fidèle de Dupont Gnangnan,auquel tu n'accordes qu'un avenir politique étroit et obscur mais va jeter,une seconde,un oeil sur son blog et sur son dernier billet "la poule et le loup".
    C'est plutôt bien senti:en particulier sur le goût de Macron pour la mise en scène narcissique et son inquiétante surestimation de soi.
    En revanche,soit erreur de Macron,soit coquille de Dupont,lorsque Macron s'est moqué de ses prédécesseurs,venus "taper le cul des vaches au salon,je pensais plutôt que,faute de bourses,c'était surtout leur cul qu'essayaient de "tâter" nos présidents.

    Vendémiaire.


    RépondreSupprimer
  16. Corto, tu fais bien de mettre des guillemets aux candidats dits antisystème et qui n'en ont que le nom. Quand il s'agit d'aller manger dans la gamelle d'argent gratuit, Mélenchiasse et sa clique de parasites ne sont pas en reste. ils n'ont même pas hésité à surfacturer des prestations pour récupérer encore plus de fric. Ensuite ils viennent expliquer aux gens que ce sont leurs adversaires qui sont obsédés par l'argent.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient