lundi 8 décembre 2014

La guerre des crèches

( La nativité par Le Caravage 1571 - 1610 )

Et me voilà de retour après quelques jours de vacances sous le soleil et de constater que ça recommence quand approche Noël: les laïcards sont de sortie et viennent mettre à mal des siècles de tradition et des années d'habitudes. Un Conseil Général dresse une crèche, il faut l'enlever, une mairie en installe une autre, c'est une atteinte à la laïcité. Sans avoir l'élégance des mots de Marianne Arnaud qui suivent, voulez-vous que je vous dise: ces Ayatollahs de la laïcité, ces voleurs de Noël, nous emmerdent !

" Alors que chaque jour nous apporte son lot de nouvelles des guerres qui sévissent de par le monde, où on nous fait des récits épouvantables de ces décapitations et massacres en tout genre de Chrétiens à travers tout le Moyen-Orient, en France l'Etat, par le truchement de ses tribunaux, a décidé de faire la guerre aux crèches de Noël que certains édiles ont eu l'audace d'installer, qui dans le hall du Conseil général, comme en Vendée, qui dans le hall de sa mairie, comme à Béziers. 

Mais que représente donc cette crèche qui mettrait en danger nos valeurs laïques acquises de haute lutte il y a un peu plus d'un siècle ? 

Amener son enfant devant une crèche où il peut voir un nouveau-né couché sur la paille, dans le plus grand dénuement, entouré de son père et de sa mère, et sur lequel soufflent un bœuf et un âne pour le réchauffer, c'est devoir lui expliquer qu'il y a plus de deux mille ans, dans une petite bourgade de Palestine nommée Bethléem, était né un petit enfant juif du nom de Jésus qui allait changer le monde. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, chantent les anges de la crèche, et paix sur terre aux hommes de bonne volonté ! » 

C'est plus que ne peut en supporter la fédération de la Libre pensée qui dépose un recours auprès du tribunal administratif de Nantes au motif que « une crèche de la nativité... ne respecte pas la liberté de conscience d'un citoyen qui, entrant au Conseil général, se voit quasiment imposer un emblème religieux et caractérisé comme tel. » 

Et peu importe si en condamnant le Conseil général au retrait de sa crèche, l'Etat foule aux pieds plus d'un millénaire de culture judéo-chrétienne qui a façonné l'identité française. 

Mais ainsi que le rappelle Eric Zemmour dans son ouvrage Le suicide français : " Chateaubriand avait été prophète en 1840 : « Détruisez le christianisme et vous aurez l'islam. » " 

C'est sans doute ce à quoi s'attellent les adhérents de la Libre pensée ! "

" La guerre des crèches " par Marianne Arnaud.

La nativité de Georges de la Tour
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr
(Ci-dessus: La nativité par Georges de la Tour 1593 - 1652)

55 commentaires:

  1. Initialement j'avais écrit ce texte à l'intention de nos amis juifs du blog Temps et Contretemps, mais Jacques Benillouche a cru devoir le refuser au motif que "C'est un débat franco-français qui peut ou choquer ou ne pas intéresser les lecteurs d'Israël..."
    Je suis d'un avis résolument contraire, aussi je remercie Corto qui, avec sa générosité coutumière, a publié ce texte auquel je tiens, avec l'espoir que certains de mes lecteurs de Temps et Contretemps pourront me lire ici .

    RépondreSupprimer
  2. La Libre Pensée, un de ses fondateurs à plutôt fricoté avec la collaboration durant la guerre. Ce qui ne l'a pas empêché de faire partie, à la libération, d'un comité d'épuration et de réclamer des têtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cliqué sur le lien du site, mais je n'ai pas pu lire l'article tant l'arrogance jointe à la bêtise la plus sinistre m'ont rebutée.

      Supprimer
    2. @marianne: arrogance et bêtise crasse, peut-être, mais cela ne les empêche pas, bien au contraire, de faire braire ( pour être poli ) le monde, façon SOS Racisme et compagnie.
      Avez-vous vu leur "devise" Ni dieu , ni maître, à bas la calotte et vive la Sociale ! ", ça nous rappelle une drôle de période !

      Supprimer
  3. Chère Marianne, une fois de plus, je ne puis qu'approuver pleinement ce que vous écrivez. Concernant les laïcards de la libre pensée, que proposent-ils, au fait, pour remplacer la crèche ? Parce que le message de Jésus, Dieu fait homme dans une humble famille, dont le message est encore écouté et suivi par plus d'un milliard d'hommes (de femmes et d'enfants) 20 siècles plus tard, je n'ai pas encore trouvé mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à vous qui ne me manquez jamais.
      Pour en dire un peu plus, il se trouve que j'ai le pressentiment qu'il existe un lien entre ce qu'on nous présente comme un "nouvel antisémitisme" qui en France est en passe de devenir un "fait culturel" si on en juge par la multiplicité des attaques contre des Juifs, au motif qu'il sont Juifs, et ce brusque besoin de supprimer les crèches.

      Supprimer
    2. Vous avez le "pressentiment", voilà qui est intéressant mais il faudrait l'expliquer. Moi ce que je constate c'est que ces derniers jours, certains s'amusent à faire un lien entre l'interdiction des crèches et les musulmans, or aucun musulman ne s'est plaint d'aucune crèche. Ceux qui le font ce sont de vieux laïcards de gauche, aidé par des juges un peu concon.

      Le nouvel antisémitisme dont vous parlez a deux origines. Premièrement l'immigration arabo-musulmane de France dont une large partie est antisémite pour diverses raisons : jalousie, conflit israëlo-palestinien, sentiment que le judaïsme est mieux traité que l'islam en France.

      Deuxièmement il y a ces française de souche, qui sans devenir franchement antisémites, commencent à en avoir sérieusement marre, des interventions récurrentes et intempestives d'intellectuels juifs pour donner des leçons de moral, ou des points de bonne ou mauvaise conduite. Qui en ont marre de voir que l'Etat érige la lutte contre l'antisémitisme en grande cause nationale, pendant que les français de base (qui ne sont ni juifs ni homosexuels) se font eux agresser et détrousser dans l'indifférence générale. Qui en ont marre de voir qu'on va filer 60 millions d'euros à des juifs américains probablement pétés de thune tout ça parce qu'ils sont les descendants de parents ou grands parents déportés par la SNCF.

      Que ces mêmes juifs, toujours centrés sur leur nombril et leurs petits problèmes, n'aient pas voulu de votre texte sur les crèches n'a rien d'étonnant. Les chrétiens ils en ont rien à faire, sauf pour nous culpabiliser de ne pas assez pleurer sur leur souffrance présente, passée et future. La réponse que vous nous citez est d'ailleurs éloquente : "C'est un débat franco-français qui peut ou choquer ou ne pas intéresser les lecteurs d'Israël...". C'est donc clair, pour les israëliens francophones (dont probablement un bon nombre de bi nationaux franco-israëliens) défendre les crèches en France, c'est soit choquant, soit inintéressant.

      Vous auriez du expliquer dans votre article que la suppression des crèches c'est la faute à l'islamisation et aux musulmans, on vous aurait publié immédiatement. Vous le saurez pour la prochaine fois.

      Supprimer
    3. Tiens d'ailleurs élément amusant, mais qui donc est secrétaire général de "la Libre Pensée" : un certain David Gozlan, probablement un redoutable musulman antisémite...

      Supprimer
    4. Je suis de gauche anti libérale et me retrouve complètement dans le propos

      Supprimer
  4. Avant hier, les procession religieuses ( les "pardons" ), Hier les crèches, aujourd'hui, un père Noel interdit dans une école pour ne pas faire ombrage aux familles musulmanes, où c'est qu on va là ? Pourquoi ne pas raser les calvaires qu il y a au coin des routes dans nos campagnes ? La laïcité façon " gueuse" comme dirait Koltchack , détruit petit à petit nos racines dans la plus grande indifférence ( c'est bien normal ) de nos politocards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Dans la plus grande indifférence de nos politicards", dites-vous, mon cher Corto, mais si Chirac n'avait pas refusé l'inscription des origines judéo-chrétiennes dans la Constitution européenne tous ces malfaisants auraient beaucoup moins d'armes pour nous nuire.

      Supprimer
    2. @Marianne Arnaud: m'avez-vous déjà lu encenser Chirac ? Je ne suis pas loin de penser que de n'avoir pas inscrit les origines chrétiennes de l'Europe dans la constitution européenne est une erreur monumentale des politiques à ce moment là, erreur que nous payons et paierons désormais très cher. Cette non- inscription non seulement occulte une réalité mais donne en plus un argument supplémentaire à ces laîcards.

      Supprimer
    3. Vous croyez pas si bien dire...
      Voici ce que déclare regourd sur le site du nouvel obs "À y regarder de plus près, la religion catholique semble s’imposer davantage que les autres dans l’espace public. Aussi les croix de mission que l’on trouve au croisement de deux chemins doivent-elles être dressées sur un terrain privé et non communal." Il est pas formidable notre "défenseur de la laïcité" ?

      Supprimer
    4. J'ai effectivement entendu ce sombre individu parler des calvaires et des croix de mission qu'il faudrait détruire, les femmen ont du boulot d'avance on peut compter sur elles pour faire ce qu'il faudra puisqu'on les y invite si gentiment

      @ Marianne, merci pour cet article, l'histoire que l'on peut raconter aux enfants en installant une crèche est d'une importance capitale pour l'avenir de la chrétienté, c'est le passage de témoin vers l'avenir, que Dieu nous aide à résister à toutes ces provocations

      Supprimer
    5. @nana et Boutfil: Ces gens du type regourd sont des fous furieux, je crois que le mot " ayatollahs " leur convient parfaitement. Leur religion à eux, c'est la laïcité, ils en sont les radicaux, un peu comme les salaf le sont avec l'Islam

      Supprimer
    6. Vous avez raison, chère Boutfil : ces tristes sires nous imposent leurs vues sinistres avec la complicité de tribunaux qui ont perdu tout sens commun dès qu'il s'agit de leur sacro-sainte laïcité.

      Supprimer
  5. AVIS ! Voila un élu qui en a, qu il serve d exemple: http://www.nicematin.com/derniere-minute/eric-ciotti-installe-une-creche-dans-le-conseil-general-des-alpes-maritimes.2017534.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît que cette page n'existe pas mon cher Corto.

      Supprimer
    2. @marianne: mais si elle existe, je viens de l ouvrir à nouveau. En gros, Ciotti installe sa crèche aujourd'hui au CG des Alpes maritimes avec tout un parcours explicatif et attend, comme les autres années, dit-il, 50 000 visiteurs

      Supprimer
    3. Bon cette fois elle s'est ouverte. Cela m'a fait me souvenir que, dans mon enfance à Nice, nous allions avec les filles du pensionnat Saint-Joseph (ça ne s'invente pas) à pied jusqu'à Saint- André-des- Alpes, distant de plusieurs kilomètres, où nous étions émerveillées par une crèche immense et entièrement animée que les gens venaient voir de toute la région.

      Supprimer
  6. Va-t-on devoir se battre à longueur de temps pour défendre nos traditions ? Quand elles ne sont pas attaquées par "l Autre", elles le sont par des intégristes de la laïcité qui ne savent pas voir ce qui est du prosélytisme et ce qui fait partie de traditions auxquelles même des non-croyants sont attachées...de plus le message du christianisme a du inspiré "la religion des droits de l'Homme", alors il est où le problème ?
    Ce jean regourd, à l'origine de la plainte en Vendée, est un imbécile de première, aucune nuance dans son propos, la loi et rien que la loi...je doute qu'il se batte avec autant de véhémence contre la nourriture halal imposée à tous et les voiles qui polluent l'espace public...
    Ce type est au mieux un inculte ne connaissant rien de l'histoire de son pays, au pire un traitre...à vous de voir...
    Aussi, chère Marianne, je partage pleinement votre colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il est où le problème ?" demandez-vous, chère nana. Le problème c'est qu'il sévit encore en France des nostalgiques de la Terreur, puisqu'on nous dit que la dernière fois que les crèches ont été interdites c''était sous la Terreur !

      Supprimer
  7. S'il y a des sujets qui ne me posent aucun problème - je suis pour/contre, j'aime/j'aime pas -, je n'arrive pas à trancher sur la présence des crèches dans un bâtiment public.
    Bien qu'élevée dans une famille catholique non pratiquante respectueuse des traditions, je ne crois pas en Dieu. Je respecte les croyances des autres, de toutes les religions, mais je ne supporte pas que l'on m'impose des pratiques religieuses - quelles qu'elles soient - qui doivent rester dans la sphère privée.
    Je m'indigne des mairies qui invitent les musulmans pour célébrer les fêtes musulmanes, comment accepter une crèche, pour moi symbole religieux, dans une Administration publique ? Comment demander une interdiction en fermant les yeux sur une tolérance ?
    Malgré tout, je regrette que ce soit justement la crèche qui attire sur elle les foudres des laïcards.
    Le message d'amour et de paix qu'elle offre au monde est sali par ces sectaires. En ces temps de guerres, de violence et d'individualisme, on pouvait espérer que de sombres individus aient d'autres préoccupations que de cracher sur des symboles qui tentent de réunir les hommes partout dans le monde, même s'ils ne sont pas croyants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait ce que vous dites. En fait c'est le bon sens qui devrait primer pour ne pas priver les gens des symboles auxquels ils continuent à tenir même s'ils ne pratiquent plus ou même s'ils ont perdu la foi. Notre société qui souffre de toutes sortes de divisions n'avait pas besoin qu'on lui gâche Noël avec cette ridicule guerre des crèches.
      Ce matin je lisais qu'une école maternelle avait supprimé la présence du Père Noël parce que la directrice avait peur des récriminations de parents musulmans !

      Supprimer
  8. Je n'avais pas pensé comme toi, Corto, à faire un parallèle entre le génocide des chrétiens d'Orient et ces combats imbéciles contre les crèches en France.
    Du coup, soutenir la liberté d'installer des crèches partout où quelqu'un veut le faire dans l'espace public, ce n'est pas seulement désirer que nos racines soient reconnues pour ce qu'elles sont, ce n'est pas seulement honorer nos ancêtres,
    c'est aussi prendre position contre les atrocités commises contre les chrétiens parce qu'ils sont chrétiens.
    Refuser de le faire au prétexte qu'on n'est pas concerné c'est du racisme ordinaire.
    Dans cet ordre d'idées, je signale que Richard Millet a créé son site :
    http://richardmillet.wix.com/siteofficiel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Genevieve Boyer: Peu importe en l occurrence , Corto ou Marianne, mais le parallèle est pourtant évident a faire. Partout où les racines chrétiennes d'une population concernée sont occultées, partout la survie de cette population est menacée . Partout où il y a menaces de disparition des racines chrétiennes, il y a danger de voir une civilisation ( celle d origine chrétienne ) disparaître: gommer le passé, il ne reste plus rien de l avenir disait je ne sais plus qui. Nier à une population, ici la Française , d'exposer ses traditions, ses croyances, c'est nier à "ses frères de racines" où qu ils soient, ces mêmes origines

      Supprimer
  9. Je me suis trompée en attribuant à Corto ce qui appartient à Marianne : mille excuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes toute excusée, chère Geneviève. C'est à vous que je pensais quand j'ai écrit, dans mon premier commentaire, que j'espérais que certains de mes lecteurs de Temps et Contretemps viendraient me lire ici.
      Merci pour votre commentaire si bien senti. Et voilà que j'en viens à espérer que Jacques Benillouche vienne le lire.

      Supprimer
  10. J'ai toujours été à gauche et il fallut attendre Hollande pour me rendre compte que je m'étais trompé Mais cette civilisation se meurt. Sans doute me suis-je égaré dans les faux ors mitterrandiens...Dans un siècle, elle sera anéantie. L'immigration certainement, mais aussi l'effondrement de la pensée critique qui faisait effet de liberté et de progrès. Pauvre France, pauvre pays auquel je ne pensais pas au temps qu'il existait et que je pleure au temps qu'il meurt.

    RépondreSupprimer
  11. Bravo! "ils nous emmerdent", c'est très bien dit, trois mots pour tout résumer! Maxime

    RépondreSupprimer
  12. En plus vous aurez remarqué la haine des libres penseurs quand il s'agit de la Vendée.
    Le David Duchmoll est certainement un grand ami du grossier zélateur de Robespierre le génocidaire par approbation du peuple vendéen.

    RépondreSupprimer
  13. Réécoutez l'échange RAVIER VS GOZLAN. Le pseudo libre penseur nous fait l'apologie du paganisme et des origines gauloises de Noël. Il nous assène un couplet "bouffeurs de curés" digne d'un frère 3 .points après une soupe au cochon un Vendredi Saint
    Lui est-il venu à l'idée de se plaindre de la réception de SAINT Nicolas par le maire socialiste de Metz et celui plutôt droitier de Nancy ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un dragon: ces gens là ont les indignations sélectives, Bouffe-curés, oui, mais taper sur les juifs ou les muzz, non là pas question, alorson tape sur les cathos ou sur les racines chrétiennes, c'est bien plus confortable.

      Supprimer
  14. tonton flingueur8 déc. 2014 à 23:37:00

    je suis bien entendu d'accord avec la teneur générales des msgs, mais il y a une chose que je tiens a préciser tout de suite,
    je suis un "souchien" de culture catholique non croyant mais je respectes fondamentalement nos traditions, nos valeurs, notre mode de vie, j'admires profondément les églises les cathédrales, que je considères comme des joyaux architecturaux , probablement parmi les plus beaux édifices jamais construits, comme vous tous Noel représentes pour moi des souvenirs d'enfance chéris, une atmosphère très particulière qui il faut bien le dire a tendance a d'étioler de plus en plus de nos jours... je me considères aussi comme profondément laique dans le sens du "rendez a césar ce qui est a césar et a dieu ce qui est a dieu" cette laicite allait de soi et ne genait personne jusqu'à il y a une vingtaine d'années quand les revendications religieuses et communautaires musulmanes ont commencés a prendre de l'ampleur et que nos politiques, par trouille, par calcul électoralistes se sont écrasés de plus en plus ...et voila ou nous en sommes...! vouloir faire retirer des crèches alors que belkacem autorise les voilées a accompagner des sorties scolaires... j'entendais domenach face a EZ le justifier en disant que ça pouvait etre perçu comme "offensant" ... OFFENSANT, mais putain c'est notre culture qu'il faut cacher maintenant pour ne pas provoquer?! est ce que bientôt on va me demander de ne plus bouffer un jambon beurre sur un banc public pour ne pas offenser ? est ce qu'il va bientôt etre interdit aux femmes dans les banlieues de sortir non voilées pour ne pas provoquer? comme dirait coluche mais jusqu'ou s'arreteront ils? ...donc pour moi cette "fédération de la libre pensée" est tout sauf laique, comme toute cette mouvance de gauche elle ne reve que d'une chose détruire le peu de culture non seulement chrétienne mais occidentale qu'il nous reste ... les entendez vous émettre le moindre soupir quand des prières de rues ont lieu ? quand delanoe finance a hauteur de 20 millions un centre" culturel"muzz (et mon cul c'est du culturel?) dans le 18eme ? jamais..., il va falloir se décider un jour a nommer tous ces gens pour ce qu'ils sont , objectivement, réellement, factuellement , des collabos et des traitres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Suis comme toi, élevé à la sauce catho, milieu catho, etc... mais pas croyant encore moins pratiquant, mais attaché par dessus tout à cet héritage et à ces traditions qui forcément apparaissent rétrogrades à tous ces jean foutre du pseudo vivre-ensemble, les mêmes qui fêteront sans doute Noel avec plein de cadeaux pour leurs propres enfants en occultant totalement d ou provient cette fête. Cet héritage les emmerde car il est un frein à tous leurs délires progressistes.

      Supprimer
    2. @ Corto
      A l'origine, cette fête était celle du solstice d'hiver, fête païenne de la lumière. De menus cadeaux étaient faits à cette occasion.
      Ensuite, cette tradition a été reprise par les différentes religions, au dernier rang desquels la religion catholique.

      "Embrasser pour mieux étouffer" m'a dit le curé d'Orcival.
      Eglise majeure du roman auvergnat, qui fut auparavant site de très fort tellurisme, remarqué et adopté par les druides avant d'être annexé parle clergé. Il est à remarquer que cette église présente une atmosphère très particulière et que, pour peu qu'on soit un peu réceptif, on y sent très nettement l'énergie terrestre. Pour l'anecdote, c'est la seule église (paraît-il) dont le portail principal n'est pas situé à l'ouest. Motif : la montagne qui alimente la source sacrée des druides et qui, par miracle (si j'ose dire) n'a pas été sacrifiée à la nouvelle religion. Cette source est encore vénérée (et "utilisée") de nos jours.

      Enfin, ne pas oublier que, en France, c'est aussi la date à laquelle a été fixée la fête des enfants ; religieux ou pas. Contrairement à l'Autriche, l'Allemagne et l'Alsace-Lorraine qui ont choisi la date de la Saint-Nicolas.

      Supprimer
  15. Sophia (H)ARAM, l'illicite, s'est fait remarquer dans un billet ordurier sur Rance Inter à destination des Chrétiens en général et de Robert MENARD en particulier. Je la suppose pseudo libre penseuse mais surtout payée par le contribuable pour déverser ses tombereaux d'immondices au nom de la laïcité.
    Question : Quelle est l'audience de cette décérébrée. Quelle est d'ailleurs celle de cette station dite de service public que plus grand monde n'écoute ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: Aram, l archétype de la boboïde gauchiste et progressiste, une copine à la clique Fourest et compagnie. Elle officie sur France Inter, où pourrait-elle officier a part sur cette radio ? même France 2 l'a évincé, c'est dire !

      Supprimer
  16. Ce qui me sidère, c'est qu'il s'agit de la fête de Noël, fête chrétienne dont la crèche est le symbole évident...

    Malgré les sapins, les cadeaux, le Père Noël (qui est tout sauf chrétien), le consumérisme et les paillettes, les gens sont attachés à ce symbole qui justifie une fête qui serait vaine sinon (pourquoi des cadeaux à cette date si ce n'est pour rappeler le cadeau que fit Dieu aux hommes ?).
    Nos laïcards forcenés voudraient qu'on ne fête que le Nouvel An ou alors qu'on ressuscite (euh non, qu'on fasse revivre) la fête bien païenne du solstice d'hiver (que Noël justement avait historiquement éradiqué en prenant sa place dans le calendrier).

    De même que vous aviez soutenu les Chrétiens d'Orient en juillet dernier, je vous propose de mettre maintenant une crèche dans vos profils Twitter jusqu'en janvier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claribelle: Excellente idée ! voilà qui est fait avec cette crèche:

      https://pbs.twimg.com/profile_images/542276949515595776/SRXHMVUC_400x400.jpeg

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec vous, Clairibelle, à une nuance près, c'est que le Père Noël est peut-être plus chrétien que vous ne le pensez, puisque à l'origine Santa Claus - le Père Noël pour nous - serait ce "bon Saint Nicolas, patrons des écoliers" - comme le dit une comptine, que nous fêtons le 6 décembre.

      Supprimer
    3. @ Claribelle
      "fête bien païenne du solstice d'hiver (que Noël justement avait historiquement éradiqué en prenant sa place dans le calendrier)"

      Plutôt que "éradiqué", je préfèrerais "usurpé".
      Comme vous le démontrez vous-même, la fête du solstice d'hiver à la fois est plus ancienne et plus universelle. Pour quelle raison ne pourrait-on les laisser cohabiter ? Tranquillement !...

      Ceci dit, je trouve que les crèches sont un symbole de refuge chaleureux bien de saison et que, en outre, elles constituent un témoignage de nos traditions et de nos racines.
      De plus, à l'origine, les santonniers provençaux confectionnaient des statuettes représentant leur environnement, leurs traditions, leurs costumes et leurs métiers. Quelle anomalie pourrait-il bien y avoir à ce que ces personnages soient présents dans une crèche : symbole religieux pour certains, symbole de la vie familiale pour d'autres.
      Sauf pour les anti-famille que sont nos tocards de service !!!

      Personnellement, et bien qu'athée, j'adore les crèches.
      Et j'invite ceux que cela intéresse à visiter le charmant petit village de Landogne en Auvergne) : tous les mois de janvier sont consacrés aux crèches du monde entier. L'ensemble du village participe. C'est très varié (le thème change chaque année) et tout simplement ma-gni-fi-que. :-)

      @ Corto
      Vous modérez à nouveau ?
      J'en déduis que les odieuses nauséabonderies recommencent de pire en pire.
      Bon courage Corto. De tout cœur avec vous. Tenez bon.

      Supprimer
    4. @Franzi: hélas, oui, cela a repris, donc je re-modère... quelle plaie !
      bisous

      Supprimer
  17. Voici ce que j'ai trouvé dans un blog catho que vous connaissez sans doute, mais je ne résiste pas au plaisir de le diffuser!

    "A l’intention de Monsieur Le Président du Tribunal administratif de Nantes

    De la part de Monsieur Joseph
    Charpentier, Nazareth Le 08 décembre

    Objet : Expulsion de ma famille de son logement
    Lettre recommandée avec accusé de réception

    Monsieur,

    Par sa décision du 14 novembre 2014, le Tribunal administratif de Nantes que vous présidez, a ordonné notre expulsion de l’abri de fortune que ma famille et moi-même avions trouvé dans le hall du Conseil Général de la Vendée.

    Je tenais par la présente à vous dire mon indignation devant cette décision.

    D’abord, sachez que cet abri de fortune nous avait été gracieusement prêté après que nous ayons échoué à trouver le moindre hébergement d’urgence. Notre situation précaire est donc le résultat de la faillite de la politique du logement du gouvernement qui était pourtant au cœur du projet présidentiel de François Hollande (engagement 23).

    Ensuite, vous n’êtes pas sans savoir que L'article L613-3 du Code de la construction et de l'habitation prévoit que les décisions d'expulsion de locataire d'un appartement ou d'une maison ne peuvent pas être exécutées au cours de la trêve hivernale et que ces règles sont applicables aussi bien en cas de location d'un logement vide que d'un logement meublé. Or, cette trêve hivernale à commencer le 1er Novembre soit 14 jours avant que vous ayez décidé de nous expulser.

    Vous ne le savez peut-être pas, mais ma femme est enceinte de 8 mois et demi et bien que cette histoire soit un peu difficile à croire, l’enfant qu’elle porte a, parait-il, un bel avenir devant lui. Il ne faudrait pas que l’accouchement se passe mal à cause de votre décision de nous expulser, cela pourrait avoir des conséquences relativement graves sur l’avenir de l’humanité toute entière.

    Monsieur le Président, nous avons repris notre marche en espérant trouver un logement d’ici la fin de la grossesse de mon épouse, j’espère qu’elle nous mènera vers des lieux plus accueillants.

    Si vous comptez répondre à mon courrier, vous pouvez l’envoyer à mon ami Baltazar de Perse, il doit venir nous visiter bientôt à cause d'une histoire d'étoile que je n'ai pas bien saisie.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci pour avoir pris la peine de nous faire bénéficier de cette lettre très savoureuse !

      Supprimer
    2. @ bb84
      Très savoureux en effet.
      Et plein d'humour et de finesse.
      Merci beaucoup. :-))

      Supprimer
  18. L'année dernière, c'est la crèche des cheminots de Villefranche-de-Rouergue, qui faisait scandale.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/20/01016-20131220ARTFIG00331-laicite-une-creche-implantee-dans-une-gare-seme-la-zizanie.php

    Décidément, rien ne s'arrange !

    Linnocent

    RépondreSupprimer
  19. Ces "Libres-Penseurs" de mes deux donnent envie de gerber, ils ne sont bons qu'à
    jouer les idiots utiles de l'Islam et ils verront, hélas, la manière dont ce dernier traite
    leur soi-disant libre-pensée. La Crèche, voilà l'ennemi! Mais comment peut on être
    aussi imbécile?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Oui comment peut on etre aussi imbéciles... un vrai mystère ça aussi!

      Supprimer
  20. Petit retour en arrière à propos de la crèche et du sapin de Noël :

    http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Noel-cache-santons-martyrs-petite-histoire-de-la-creche

    http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/a_la_une/le-pourquoi-du-comment-d-ou-vient-la-tradition-du-sapin-de-noel-/00069206

    Linnocent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Linocent
      Pour compléter cet intéressant historique :
      1. La chanson "Mon beau sapin" était à l'origine un chant estudiantin allemand si libertin qu'il fut interdit. Ce n'est que plus de 150 ans plus tard qu'il fut repris sous forme de chant de Noël.
      2. A l'origine, le père Noël était habillé en vert. Lors de ses débuts, Coca-Cola s'en servit comme support publicitaire. voilà pourquoi ses habits son devenus rouges. ;-)

      Supprimer
    2. Horreur !!!
      Il faut lire :
      Voilà pourquoi ses habits sont devenus rouges".
      Honte sur moi !

      Supprimer
  21. Lucas, le suisse errant26 déc. 2014 à 21:48:00

    Chère Marianne, à la fois fougueuse, claire et concise. Merci.

    En tant que maître d' arts visuels à l' école publique genevoise, j' ai pendant de nombreuses années fait faire aux élèves d' âges variés des crèches de Noël. Un souvenir parmi d' autres, à l' époque des jeux miniaturisés japonais: " la crèche la plus petite que vous puissiez concevoir",modelée en terre. Sacrés gamins, toujours là pour nous surprendre(de moins en moins) en allant droit au but. La miniaturisation facilitait la chose. Qu' est-ce qu' une crèche? Un papa, une maman, et l' enfant, mézigue,quoi! Avec un toit plus ou moins branlant pour nous protéger des intempéries. Jésus, c' est donc moi, nous et qu' on y croie ou non, c' est l'idée-je prends des précautions- de l' amour, de la lumière du coeur. Ca fait pas de mal où ça passe, un peu d' amour, un amour désintéressé, de s' en rappeler une fois par année, d' une façon ou d' une autre. Dans notre affaire, c' est aussi un symbole. C' est très puissant, très riche et pratique, les symboles. Ca synthétise dans une forme ou une idée un maximum d' informations et c' est créatif et même interactif!
    Je me rappelle avec émotion d' anges, façonnés comme on pouvait, jumbos écrasants de leurs masse et larges ailes les scènes ou échoués comme des baleines,plus éloquants que 1000 discours.

    Aujourd' hui je ne propose plus de crèches car il faut prendre trop de précautions, fournir trop d' explications préliminaires. C'est emm...au plus haut point. Demander à un "créateur", artiste, enfant ou autre ou même un enseignant d' expliquer le pourquoi, le comment, etc...d' un acte créatif, c' est le stériliser d' office. Bof.

    RépondreSupprimer
  22. Merci, très cher Lucas, pour ce commentaire - point d'orgue si bien senti - à ce petit billet qui était un cri du coeur !
    Comment faire pour que tous les lecteurs de ce blog puissent le lire aussi ? C'est la question que je pose à Corto.
    Quant à moi je vais rêver de ces anges "écrasant de leur masse et larges ailes" tout ce que, jour après jour, les "progressistes" nous inventent.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen