vendredi 7 avril 2017

Trump bombarde: 59 missiles, 4 à 6 morts... Et alors ?

Résultat de recherche d'images pour "missile Tomahawk"

La semaine dernière, donc, l'armée d'Assad a bombardé un quartier de la ville d'Idlib. Les uns nous disent que c'était des bombes chimiques, les autres nous disent que l'aviation syrienne a bombardé un entrepôt tenu par les rebelles, entrepôt dans lequel, pas de bol, il y avait des produits chimiques. Va savoir qui a raison, personne à ce jour n'est capable de le dire. Résultat: près de 90 civils tués, dont des enfants; enfin civils, c'est là aussi  ce que l'on nous dit... Ces gens se font la guerre et on s'étonne et s'indigne qu'il y ait des morts... Passons !

Le monde entier, sauf peut-être moi, s'offusque de cette nouvelle horreur et réclame des sanctions. L'ONU est en colère, comme d'habitude. Des pays, dont la France, réclament que soit votée une résolution visant à condamner ce massacre. Mais là aussi comme d'habitude, la demande n'aboutit pas.

Alors, sans attendre une éventuelle enquête internationale, pour punir Assad et montrer qu'il a des coucougnettes plus grosses que ce que l'on pense, Trump, après avoir préalablement prévenu les Anglais, les Russes et les Syriens, a fait lâcher 59 missiles Tomahawk sur la base aérienne syrienne de Shayrat. Bilan: entre 4 et 6 morts ! Jamais je n'ai vu de ma vie, et pourtant j'en ai vu quelques unes, une base aérienne avec si peu de monde. Passons...

Et ce matin, Anglais, Français et une partie des Américains ainsi que nombre de pays dans le monde s'offusquent du fait que Trump ait fait exactement, certes sans mandat de l'ONU, ce que Américains, Anglais et Français voulaient faire en 2013 pour dézinguer Assad. 

Avant que Obama et Cameron se déballonnent laissant notre Présiflan Gros-Jean comme devant continuer à prêcher, dans le désert, pour des frappes sur la Syrie.

Pour un peu, on en rigolerait !

Les Russes, pour d'autres raisons, ne sont pas contents et on les comprend. Ils ne cessent de soutenir Assad depuis des années et, reconnaissons-le, il aura fallu attendre que Poutine passe, sans mandat de l'ONU mais sur invitation d'Assad, à l'action pour que Daesch perdent enfin du terrain.

Bref, ce matin, le monde entier, sauf moi peut-être, angoisse à l'idée de savoir quelles seront les réactions des différents intervenants et quelles suites seront données à ce bombardement américain.

Et bien je vais vous dire ce qu'il va se passer. Il ne se passera rien. Certes, ça va faire du bruit; les dirigeants de la planète vont faire des tas de moulinets avec leur bras, pas forcément dans le même sens selon qu'ils soutiennent, ou pas, Assad, ça va durer quelques jours, peut-être une semaine ou deux, épicétou. Notre flan national va réunir un conseil de sécurité et prouver ainsi au monde entier qu'il est encore président et il nous fera comprendre que la situation internationale est trop critique pour qu'on se laisse tenter par les populismes... comme d'habitude. Et puis ça se tassera, la guerre en Syrie continuera et nous passerons à autre chose... sans se poser la question de savoir comment on pourrait réformer une ONU décidément totalement impuissante pour résoudre les grands problèmes du monde. Comme d'habitude, en somme !

Sur ce bonjour chez vous !

Bonus track: Rendons tout de même grâce à Trump de nous avoir permis, avec ce bombardement, de causer un instant d'autre chose que de cette interminable et pénible campagne présidentielle française.

Folie passagère 3502.
Résultat de recherche d'images pour "Trump helicopter"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

49 commentaires:

  1. Corto:je plussoie!+1!
    Et note au passage que le rendement des missiles US est nettement inférieur à celui des bombes terroristes.
    De quoi vous dégoûter d'avoir une industrie de l'armement...
    Quant à l'ONU...on songe même à y recycler les vieilles dindes de la politique socialiste...c'est tout dire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gridou: la dinde du Poitou est suffisamment dinde pour dire, alors qu'elle postule pour une gamelle à l'ONU, que ce bombardement " va dans le bon sens " alors que Trump n a même pas eu l'aval ... de l'ONU !

      Supprimer

  2. Et ce matin, Anglais, Français et une partie des Américains ainsi que nombre de pays dans le monde s'offusquent du fait que Trump ait fait exactement,

    Je n'ai pas eu cette impression. Au contraire il me semble que tous ont approuvé à l’exception de MLP et DA.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que 59 missiles pour faire entre 4 et 6 morts ennemis, c'est-à-dire, en fait cinq, ce n'est pas un rendement formidable !
    Les envoyés spéciaux des journaux du monde entier, vont pouvoir s'occuper d'autre chose que de notre élection présidentielle qui fait "l'objet d'un engouement sans précédent", paraît-il !
    En tous les cas, bravo pour ce billet qui est frappé au sceau du bon sens, mon cher Corto ! Je n'en dirai pas plus, sauf pour constater qu'on ne peut pas avoir autant de bon sens sur tous les sujets. Mais ceci est une autre histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: Quoi ??? oseriez-vous dire que tous mes billets ne font pas aussi preuve de non sens que celui-ci ?

      Quant au rendement, effectivement, voilà qui n est pas très flatteur pour les militaires US

      Supprimer
  4. Je m'amuse tout de même des contorsions journalistiques pour ne pas dire l'evidence: Trump à tenu ce qu'Obama avait promis avant de se défiler.

    Les reproches à l'époque avait été légers (Obama n'était pas critiquable) mais tout de même.

    Je ris d'imaginer l'inversion des rôles et des commentaires médiatiques. Lancée par Obama, les mêmes missiles eussent été salvateurs et démocratique.

    Et si Trump s'était dejuge comme Obama, c'eût été la marque indubitable du populiste fort en gueule et pussillanime.

    Voilà le plus dur du métier de journaliste: devoir avaler ses propres couleuvres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hartman: détrompes toi, les journalistes sont des professionnels quand il s agit d avaler leurs propres couleuvres, maints exemples peuvent le démontrer

      Supprimer
  5. Géo

    @Corto


    Les USA ne font qu un rituel commémoratif de leur entrée en guerre le 6 avril 1917 contre le deuxième Reich allemand(qui n était pas nazi rappelons le encore,ce n est pas superflu!Ah l Educ Nat quel naufrage)et ses alliés.
    Ces manipulateurs officient toujours avec une grâce pachydermique en prenant les gens pour des idiots.

    Vider une base puis la bombarder effectivement c est ridicule,que voilà une bizarre conception de la guerre mais encore une mise en scène où l on nous ressort les pauvres victimes de méchant dictateur,dont on ne sait rien des circonstances réelles de l affaire en fait.

    Encore une mise en scène qui va faire sortir le type de l Élysée et quelques autres de leur sépulcre pour déclarer que "Assad ne mérite pas de vivre" (eh oui il y a des pitres qui prétendent décider qui a droit de vivre ou non,on en est là et pas rien qu'en cette occasion).

    Mise en scène,démonstration de force,tout cela fait penser aux gorilles qui simulent l affrontement pour marquer leur territoire et protéger leurs régimes de bananes.
    Ensuite ils tournent le dos et se refixent avec plus de distance planqués derrière les bancs d une assemblée mondiale.
    Ils ont juste réussi à construire quelques bateaux fusées et autres pour leur démonstration.

    Disons que si des vies et des destinées de braves gens n étaient pas aussi en jeu tout ce cinéma serait risible.
    Maintenant ce sont les téléspectateurs qui vont être bombardés de mensonges sur cette affaire bidonnée d armes chimiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: sur cette affaire bidonnée d'armes chimiques... à vrai dire, je n'en sais rien mais je ne vois vraiment pas quel interêt Assad aurait à utiliser des armes chimiques alors qu il se saait surveillé comme le lait sur le feu, vraiment pas. Qui plus est quand on sait qu en 2013, l ONU, après enquête, avait émis un rapport le dédouanant pour la soi disant attaque chimique. On prend vraiment les gens pour des cons !
      Quant à Trump a-t-il eu tort ou raison, il a surtout fait un geste symbolique destiné a la fois à conforter son rôle de chef des armées et a montré au monde qu il en avaait.
      Bombarder une base vide... franchement ...

      Supprimer
    2. tonton flingueur7 avr. 2017 à 17:58:00

      @ Geo,
      entièrement d'accord avec vous, il est d'autre part assez savoureux comme l'on fait remarquer d'autres commentateurs, de voir l'embarras manifeste des journaputes et des politiques de gauche, obligés a contre cœur de saluer l'action de Trump... quand a hollande, égal a lui meme, c'est a dire pas grand chose... comme tu le dis Corto, il pense prouver qu'il est encore président... simplement il aurait fallu qu'il le soit au moins une fois dans son calamiteux mandat, ridicule, grossier, goujat, incompétent, minable, je veus bien... certains diront qu'il l'a été pour le Mali... mais non, meme pas, ce type a quand meme été capable de dire lors de sa visite après l'intervention française, que c'était le plus beau jour de sa vie politique, j'aurais naivement pensé que pour un homme censé etre "d'état" le plus beau jour était celui de son éléction a la magistrature supreme du pays qu'il prétend aimer et gouverner...meme pour ca, il n'a pas su etre a la hauteur...

      Supprimer
    3. @Tonton: marrant de voir tous ces gens, Hollande, Ayrault et la clique y comrpis, qui vomissaient Trump être gêné aux entournures aujourd'hui parce qu il a fait le job qu ils attendaient de leur chouchou Obama.
      Hollande n'aura su etre à hauteur de rien.

      Supprimer
  6. On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et APRÈS LA CHASSE !!!
    OUF, on a les élections, la guerre et pas encore la Chasse.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homo Orcus: j ose espérer que le 7 mai on aura tiré la chasse sur la socialie et ses avatars

      Supprimer
  7. Reste qu'il faudra qu'on m'explique quel intérêt aurait eu Bachar de bombarder au gaz sarin alors que tous les voyants étaient au vert pour lui, que plus personne, même nos socialistes Français, ne demandaient son départ. Serait-il suicidaire à ce point ?

    RépondreSupprimer
  8. 59 missiles Tomahawk? à 540 000 € environ l'unité pour 4 ou 6 morts, ce n'est pas du tout un bon ratio ça Mr Trump.
    ça vaut pas un bon camion Daf, en location de surcroît, qui, bien mené, nous fait quand même 84 victimes...

    Pour l'ONU c'est simplement le moyen pour certain d'avoir une belle carrière à l’abri du besoin. Quant on pense que l'autre pétasse a des chances d'y finir sa (sinistre) carrière...

    Marre de tous ces cons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: encore un attentat en Suède aujourd'hui: une simple camionnette et hop ! 4 morts .
      Marre idem !

      Supprimer
  9. L' ONU ne pourra être efficace que lorsque le droit de veto aura disparu.
    Jusqu'à quand le Conseil de Sécurité sera-t-il constitué des cinq principaux pays vainqueurs de la deuxième guerre mondiale, comme si l'Histoire s'était arrêtée en 1945, c'est-à-dire il y a 72 ans ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gisèle: que le droit de veto soit élargi serait une bonne idée . mais à qui l'élargir ?
      Par ailleurs ce droit de veto que tu semble condamner nous a tout de même par le passé éviter pas mal de conneries

      Supprimer
  10. Je ne suis pas aussi optimiste que toi, cher Corto. Je pense, perso, que les Américains ont faux. Et en cela ( et je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour), je suis assez d'accord avec Marine qui s'étonne de l'attitude de Trump qui n'attend pas le résultat d'une enquête ou une résolution de L'ONU. Mais, je pense que les enjeux de ces Puissants nous dépassent un peu. Il y a des intérêts des uns et des autres, une CIA, un Pentagone, DAESH, du gaz, des religions...
    On montre les crocs et on bluffe ! Sachant que ce sont les peuples qui sont les premières victimes de ce poker mondial.
    Parce que, une dernière chose, j'ai du mal, néanmoins à croire Assad assez bête ou assez fou, alors qu'il était en train de réussir à repousser DAESH et de se repositionner sur la scène internationale, d'envoyer des bombes chimiques sachant qu'on l'attendait au tournant.
    Et Hollande qui saute les pieds joints dans ce que je crois pourrait etre un piège de l'engrenage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: ah mais attention, où as tu lu que j approuvais l action de Trump ? Et sans même attendre la déclaration de Marine, je trouve étonnant qu il est osé frapper sans résolution de l Onu sauf à y voir un geste symbolique donné... d'abord aux américains.
      Et moi aussi, j ai bien du mal a croire que Assad est utilisé des armes chimiques. Voir mon com a Géo plus haut

      Supprimer
  11. Tout va s'arranger si on envoie la dinde du Poitou faire le ménage chez Bachar , cela lui ferait de l'entrainement pour le poste qu'elle brigue à l'ONU .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: si en plus y allant, elle pouvait découvrir les charmes du moyen orient et y rester...

      Supprimer
  12. L'art de la guerre se perd en Occident. A force de ne vouloir tuer personne, il se ridiculise. La guerre est peut être le mal absolu, mais la faire est chose trop sérieuse pour la laisser aux politiques pour paraphraser Clemenceau. Le nazisme n'a pas été vaincu avec de bons sentiments.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: + 1 ! sauf que je préfère encore que ce soit les politiques plutot que les militaires qui décident du sort du monde

      Supprimer
  13. Voir l'avis de Michel Polacco, spécialiste défense et aéronautique de franceinfo :


    Extrait :

    "Oui, c'est un gros coup. (...) le régime de Bachar al-Assad a perdu beaucoup d'avions, de matériel, de dépôts de carburant, de radars, etc. Cette base [de Shayrat] est une des bases les plus importantes aujourd'hui pour les Syriens. Par conséquent, ils perdent un de leurs atouts majeurs en matière de gestion de leurs opérations militaires contre l'opposition."

    Tout l'article :

    http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/frappe-americaine-en-syrie-c-est-un-gros-coup-la-base-visee-est-l-une-des-plus-importantes-pour-les-syriens_2134219.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gisèle: non, pas possible tu accordes un quelconque crédit a quelqu un qui cause sur France Info ?
      Au Jt de 13h: images exclusives de cette base après bombardement: aucun avion détruit, ils étaient tous sous des hangars

      Supprimer
  14. A ceux qui s'étonnerait du faible nombre de morts, je leur rappelle qu'il y a 6 mois, les mêmes (US Air pas Marine) ont tué une centaine de soldats syriens "par erreur".

    Sauf démonstration contraire, je crois que Trump a voulu clore l'affaire dans l'oeuf. Aucune preuve d'innocence d'Assad n'aurait convaincu les démocrates ou les néo cons. Alors, autant agir vite et surtout prévenir tout le monde de ce coup de semonce.

    Une (mauvaise) pensée à ceux qui commençait à affirmer que le bombardement chimique présumé était de la faute du changement d'opinion de Trump : Pourtant Obama avait menacé et placé des lignes rouges - qui ont été aussitôt passé sur le terrain (mais par qui?).

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amike: comment s'étonner du faible nombre de morts quand on a su aussitot que tout le monde avait été prévenu de cet attaque.

      Supprimer
  15. Quand je vois l'ambassadrice américaine à l'ONU brandir des photos de victimes avant que Trump envoie ses missiles sur la Syrie, je me suis souvenu de Colin Powell qui montrait des fioles de poison. Et puis les Américains ont bombardé l'Irak avec les suites que l'on sait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss : qui ( de sensé) peut faire confiance aux USA quand on se souvient de Colin Powell ?

      Supprimer
  16. Il faut prendre les infos belliqueuses avec des pincettes et en se pinçant le nez
    Désinformation structurée, planifiée de Lord Ponsonby - Il faut faire croire :
    que notre camp ne veut pas la guerre
    que l’adversaire en est responsable
    qu’il est moralement condamnable et la guerre a donc de nobles buts
    que l’ennemi commet des atrocités délibérées (pas nous)
    qu’il subit bien plus de pertes que nous
    que Dieu est avec nous – que la science est avec nous
    que le monde de l’art et de la culture approuve notre combat
    que l’ennemi utilise des armes illicites (pas nous) – il essaie de vous désinformer pas nous
    que ceux qui doutent des neuf premiers points sont soit des traîtres, soit des victimes des mensonges adverses - (car l’ennemi, contrairement à nous qui informons, fait de la propagande).
    Ndlr : Je me rends compte que l’on retrouve la même démarche en temps de paix apparente pour faire passer la dictature socialiste, les adversaires devenant kandubien et kandumal. La transposition est évidente, le kandubien étant malmené depuis Hollande, il sort du bois les babines retroussées.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Corto,

    Plein de bruits et surtout plein de question: quel intérêt avait Assad à utiliser des armes chimiques? Quelle est la nature réelle de la base bombardée? Quels sont les objectifs deson américains.
    J'y vois un bon coup de Trump: "Je dis ce que je vais faire, je fais ce que je dis" (pas comme d'autres. Suivez mon regard). Petit avertissement sans frais pour Assad évidemment (dont la défense aérienne, performante, n'a pas pu empêcher le bombardement semble-t-il) mais également avertissement sans frais aux russes (pas grave), aux chinois (il venait de recevoir le président chinois), au régime de la Corée du Nord et surtout signal fort au monde politique américain. Présiflan est nulissime comme à son habitude, les journalistes mainstream indigents au possible, les prétendants au trône en dessous de tout (ils résonnent comme des tambours). Ça devrait s'arrêter là comme tu le dis si bien.
    Pour ceux que ça intéresse, on peut voir la base aérienne sur Google earth avec quelques avions (Mig 23 et Sukhoi 7) et systèmes sol-air type SA6 (de source sûre, les installations sportives de la base, dont le terrain de foot, ont été entièrement detruites).

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. H : + 1 !

      Un truc bizarre tout de même: sur France 2 au JT de 13h: On annonce peu de casse sur la base, quelques traces d'impact sur la piste, des avions dans leur hangars
      sur TF1 ce soir: une base complètement détruite ...

      Supprimer
    2. Bonjour Corto,

      Une approche plus crédible(du moins autant) que celle de France 1 ou TF2: http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/04/false-flag-au-carre.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


      Bonne journée

      Supprimer
  18. Pas du tout, les forces armées américaines ont fini leur stick de 2016.
    Voilà tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les missiles Tomawak ont durée de vie, autant les utiliser que les détruire.
      Ca calme, les faucons du Pentagone rassure le lobby des armes, les alliés israéliens et l'opinion publique américaine.
      De son côté Poutine a fermé les yeux, la DCA russe aurait pu en détruire quelques uns.
      Tout le monde est content sauf les medias qui ne l'ont pas vu venir.

      Supprimer
  19. "L’aviation syrienne ne décollera probablement plus de Shayrat. L’aéroport militaire situé à l’est de Homs, dans le centre de la Syrie, d’où seraient partis, selon Washington, les avions ayant bombardé à l’arme chimique la ville de Khan Cheikhoun, aurait été mis hors d’état de nuire. D’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme, la piste et la base militaire ont été totalement détruites par les 59 missiles tirés par la flotte américaine en Méditerranée, dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril.(...)

    A l’évidence, l’attaque américaine a pris le régime syrien complètement au dépourvu. Celui-ci n’a pas vu venir le virage à 180 degrés négocié en quarante-huit heures par la Maison Blanche.(...) Le pouvoir syrien s’était peut-être habitué aux rodomontades sans effet de l’administration Obama, qui avait en son temps tracé une « ligne rouge », sans réagir lorsque plusieurs centaines d’habitants de la Ghouta, la banlieue de Damas, avaient été gazés, une nuit d’août 2013. Peut-être aussi, les déclarations de la nouvelle équipe, affirmant il y a une semaine vouloir donner la priorité à la lutte contre l’organisation Etat islamique, l’avaient-elles convaincu qu’il n’y avait rien à craindre de Donald Trump.Mais la principale faute commise par Assad réside dans son hubris, le sentiment d’impunité qui l’habite. « S’il avait largué cent barils d’explosifs sur Khan Cheikhoun plutôt qu’un missile bourré de produits chimiques, personne n’aurait bougé, estime un diplomate occidental, très impliqué dans le dossier syrien. Mais c’est le propre de ce régime, ou plutôt de cette famille, de se croire intouchable ».(...)

    A l’unisson du gouvernement et de son allié russe, il attribue le carnage de Khan Cheikhoun à un tir malencontreux des forces loyalistes sur un entrepôt de la rébellion contenant des armes chimiques. Une explication jugée techniquement impossible par les experts(...)

    « Quand on regarde en détail la séquence, on s’aperçoit qu’avant et après l’attaque chimique, l’aviation syrienne a bombardé des hôpitaux dans et à proximité de Khan Cheikhoun, relève-t-il. Tout cela fait sens. Le régime veut casser le triangle Idlib-Jisr Al-Choghour-Khan Cheikhoun qui fait peser une menace sur la vallée du Ghab et la zone côtière, deux zones stratégiques. Pour ce faire, il s’efforce de briser la volonté de la population. C’est de la contre-insurrection classique, comme les Américains ont fait au Vietnam et les Russes en Tchétchénie. »(...)


    La totalité de l'article :

    http://abonnes.lemonde.fr/syrie/article/2017/04/07/le-regime-assad-pris-au-piege-de-son-sentiment-d-impunite_5107394_1618247.html?xtmc=syrie&xtcr=6

    RépondreSupprimer
  20. Au risque de paraitre insistant et pour ceux qui sont suffisamment familiers de l'anglais je recommande pour ce genre d'infos le site du Colonel Lang (scrongneugneu...) nationaliste Americain Catholique et ancien haut placé à la DIA (Defence Intelligence Agency) la "concurrence militaire" de la CIA: Sic Semper Tyrannis
    Pour résumer grossièrement le Colonel n'est pas content du tout d'une action illégale et inconstitutionelle, qui est un bide du point de vue militaire et un désastre géopolitique (voir les commentaires à propos de la coincidence avec la visite de Xi Jinping) et entraine un risque de guerre USA/Russie.
    Les nombreux commentateurs très souvent bien informés apportent un nombre considérable de liens, de vidéos et de références avec bien sûr quelques trolls contradictoires par-ci par-là.
    A noter que le cher Colonel avait fortement sous-entendu le coup environ 10 heures AVANT la frappe effective.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. realist: bide militaire... oui ou non, quel intérêt de bombarder un site après avoir venu les proprio et ses alliés ? Par contre , que Trump veuille montrer au monde entier et aux siens ( dmocrates comme reps) qu'il en a, ça valait le coup.

      Supprimer
  21. Pour moi c'est un message clair au président chinois, l'occasion était trop belle pour la laisser passer. Trump déclare que "les intérêts américains sont à risque" (comment ?), et si on applique cela à la Corée du Nord, clairement quand on entend le président coréen dire qu'il va nucléariser, vitrifier, etc les USA (et la Corée du Sud), il suffit d'une fusée nord coréenne déclarée à risque pour liquider la corée du nord. Cela ne m'étonnerait pas que cela se passe au prochain décollage de missile nord coréen (il a pu avertir de visu le président chinois).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très certainement, et c'est bien ça le "problème", ça ne colle pas du tout avec la mentalité Chinoise (et avec la pratique diplomatique en géneral...).
      Il passe pour un gros con qui se fera manoeuvrer facilement et pour les entourloupes alambiquées les Chinois ont 3000 ans d'expérience et ils ne sont pas impressionnés du tout par les grandes gueules.

      Supprimer
  22. Géo

    Certainement la vraie raison de l attaque et des manipulations merdiatiques qui vont suivre:

    "Boulevard extérieur,mise en garde israélienne contre l Iran et ses alliés."

    Depuis apparemment novembre 2016,le projet de bases iraniennes en Syrie fait flipper Israël et les intérêts des USA et leurs alliés au moyen-orient.

    Un autre site parlait de raid d avions israéliens en Syrie et de quelques éclats de missiles en Jordanie.

    Les gorilles bombent le torse pour intimider leurs adversaires.

    RépondreSupprimer
  23. Géo

    Je reviens sur les raisons réelles de cette attaque contre la Syrie.

    Très certainement l autorisation déjà " in the pocket",de l installation d une base navale iranienne en Syrie.
    Hollande,servile et nul comme d habitude,est le parfait soumis larbin de Washington.
    Macron emboite le pas en declarant (entendu sur youtube)qu une coalition doit s organiser contre ce crime commis par Assad.

    Propos d une nullité complète et dangereuse prouvant l inexpérience de ces deux individus qui ne sont que les faces d une même pièce.

    Il est évident que si les Iraniens s installent en Syrie ce ne pourra être qu'avec l accord voire plus des Russes.

    Et nous avons une caricature de président(comment appeler ça autrement bon sang?)et un candidat macron soutenu par toute une coterie genre Attali,Minc,bhl et compagnie,prêts à partir en guerre contre la Syrie,soutenue par l Iran la Russie et sûrement la Chine.

    À mon sens il est vital que les électeurs prennent conscience que macron est aussi servile que Hollande et dangereusement incompétent,risquant d entrainer la France dans un engrenage mortifère par des attitudes aussi irresponsables que Hollande.

    Il ne s agit plus de voter "socialiste" ou pas ici mais il s agit de guerre et on ne peut plus confier des responsabilités nationales à des gens incapables de tout recul et discernement.
    Pour ma part,je dirais la même chose si ça avait été Fillon Le Pen ou autre qui aient des attitudes aussi débiles et irresponsables.

    RépondreSupprimer
  24. Géo

    "Trump dans le bourbier syrien,Bassam Tahhan,youtube".

    Explicite!
    Y compris sur l attitude hyper-médiocre de Hollande,le soumis de service.Où l on voit encore que les intérêts de la France sont en de bien mauvaises mains.

    Il existe une vidéo de youtube où monsieur Dupont-Aignan est interviewé par une caricature sinistre de journaliste,elkabbach,qui déclare d emblée que le président Assad a utilisé les armes chimiques contre son peuple,sur un ton faussement compassionnel envers les victimes.
    (Je n ai pas dépassé les premières minutes ça pue le collabo et la désinformation inexcusable à chaque seconde chez elkabbach.)

    Macron,clone de Hollande.
    Aux prochaines élections,grâce au vote macron,on va pouvoir dénombrer la population de blaireaux qui vivent en France en 2016.
    (Macron a quelque chose du dodo de l île Maurice.Les écolosocialistes le sauveront ils?)



    RépondreSupprimer
  25. Géo

    "WikiLeaks les attaques par les armes chimiques ont été orchestrées par les États-Unis"

    Ce qui n a rien d étonnant quand on connait les principes élémentaires à toute manipulation des masses et le bellicisme inné des USA ou plus exactement des lobbies qui les phagocytent.
    Ça et le style "cow-boy"(voyou en fait!)

    RépondreSupprimer
  26. Géo

    @Corto

    Je mets le lien ici pour ne pas être hors-sujet mais il mérite d être exploité ultérieurement.

    Ayant cherché la composition de missiles employés par les USA,y compris guerre du Golfe,Libye et ce bombardement récent en Syrie.
    Uranium radioactif selon différents sites.
    Dont celui-ci:
    "www nadir.org.the use of depleted(D.U.)uranium bullets and bombs by NATO forces in Yougoslavia."

    Si tel est le cas comment justifier une hypothétique attaque chimique par Assad,et par Saddam Hussein,(accusations mensongères prouvées a posteriori pour ce dernier) en utilisant des armes aussi voire plus dangereuses que les prétendues armes chimiques en question?

    Ces gens sont trés malhonnêtes et aussi complètement cinglés.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen