mardi 31 mai 2011

Le monde se fout de la Syrie

Je ne conteste pas l'intervention de l'Otan ( et de la France comme fer de lance ) en Libye. Je me demande juste jusqu'à quand cela va-t-il durer. On connait plus ou moins les tenants et les aboutissants qui ont amené les forces occidentales à intervenir et les français, dans leur ensemble, à 55%, approuvent cette opération. En gros et pour faire simple, un dictateur ordonnait de tirer sur une partie de son peuple. Ce dictateur habite à l'ouest, région plutôt aride et "pauvre" tandis que ces affreux insurgés habitent à l'ouest, la Cyrénaïque, région moins aride et surtout riche en pétrole. Ces derniers se rebellent contre un Etat tout puissant et spoliateur; logiquement, ce dernier riposte et fait feu de tout bois pour corriger les insolents. L'Otan intervient donc; que du classique, en somme.

Pendant ce temps-là, un peu plus loin, deux pays sans pétrole, la Syrie et le Yemen, font parler d'eux. Les peuples locaux semblent vouloir respirer un peu mieux. Comme les copains du Maghreb, ils voudraient eux aussi voir fleurir les jasmins et accessoirement la démocratie. Les pouvoirs dictatoriaux locaux n'aiment ni le jasmin , ni le printemps et encore moins la démocratie. Alors, que ce soit  Bachar ou Ali Saleh, les 2 tyrans locaux, ont décidé de tirer à vue sur les mécontents; la répression, les larmes et l'odeur de sang seront les seuls parfums qu'il sera donné aux insurgés de respirer.

Et là curieusement, tout le monde s'en fout. L'ONU et tous les machins internationaux s'en tapent le coquillard, on en parle, on prend quelques petites mesurettes pour calmer l'opinion, mais globalement, on s'en fout. Pour quoi s'en fout-on, c'est assez simple et parfaitement expliqué ici, tout au moins pour la Syrie. Pour le Yémen, c'est encore plus simple, ce pays n'a absolument aucun intérêt.

Je me demande juste, jusqu'à quand l'occident arrivera à tolérer cela:

(Âmes sensibles s'abstenir)



Cela se passe ainsi en Syrie, mais, on l'aura compris, tout le monde s'en fout... Jusqu'à quand ? Quelles images plus horribles que celles-ci faudra-t-il mettre sous les yeux de la communauté internationale avant qu'elle veuille bien se donner la peine de se pencher sur le problème ?

Droit d'ingérence ou demerden sie sich ?

Folie passagère 688.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


12 commentaires:

  1. AVIS! la vidéo mise à l'origine a été censurée par Youtube. Cette seconde vidéo, identique au niveau des images, comporte un commentaire et les images de fin ont été floutées.

    RépondreSupprimer
  2. Bien que je soies tout à fait d'accord avec ce que vous écrivez, mon cher Corto, il n'est tout de même pas imaginable que nous puissions aller faire la guerre partout à la fois.
    Que déjà on puisse arriver à bout de celle de Libye, ce qui devrait demander "encore quelques mois" a dit Juppé.

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas seulement l'affaire de la France, mais celle de l'Otan, dAmnesty International, du monde entier. Aussi : que faire ?
    Ta vidéo, Corto, est plus complète que ce qu'on nous a montrés sur la 2 à 20 heures. QUI a pu faire cela ? Et pourquoi ? A un enfant de treize ans !

    RépondreSupprimer
  4. @marianne: oh, il ne s agit pas de faire la guerre partout ou alors de se répartir les conflits, la France en Libye, les anglais en Syrie, que sais je encore. Non, plus serieusement,je n ai pas la solution ce qui est sur c'est qu'il y en a 2 qui étripent leur peuple en toute impunité. Et en Syrie, on ne veut pas s'en meler pour des raisons purement politique ( voir le lien sur "expliqué"

    @lika: bine sur que c'est l affaire de tout le monde. Un embargo rigoureux sur la Syrie ? je ne sais pas. Moi, j ai vu le 20h de TF1 qui parlait de la Syrie sans rien montrer bien evidemment de choses qui pourraient heurter nos conscience.
    Les circonstances de cette vidéo sont expliquées en lien sur le mot "cela". L'horreur, simplement.

    RépondreSupprimer
  5. Je me méfie toujours de ces OFNIs qui sortent de nulle-part, on ne sait jamais trop à quoi s'en tenir lorsque politiques et pouvoirs sont en jeu.
    Si nous prenons ces images pour argent-comptant, ce genre d'atrocité ne m'étonne guère. Non parce-que ces gens sont moins "civilisés" que nous qui en avons fait autant sinon pire il y a finalement peu de temps à l'échelle de l'histoire mais par le fait que les barbares sont de nôtre monde. Ils se distinguent tout particulièrement lorsqu'on leur donne de bonnes raisons.

    la fin de l'article du Monde est quand-même remarquable :

    "Il serait dès lors souhaitable que la répression que subissent actuellement les civils syriens donne au moins lieu à des débats constructifs sur la réorientation de nos politiques au Moyen-Orient dans un sens qui tienne enfin compte des aspirations des peuples arabes."

    Non-non, rien n'a changé... Tout-tout doit continuer...

    RépondreSupprimer
  6. @didier: ceci dit, j ai mis cette vidéo car
    1) elle a été faite en Syrie
    2) suffisament choquante pour qu on puisse s'en émouvoir à juste titre
    3)pour montrer qu'en Syrie,il se passe vraiment des horreurs et que jusqu a aujourd'hui, rien n 'est fait pour que cela cesse

    par ailleurs, j aurai pu mettre d autres vidéos tournées à Daara entre autres qui ne laissent aucun doute sur la façon dont le pouvoir local écrase la rébellion.

    Enfin, pour l article du monde si sa conclusion est très bisounours il explique très bien selon moi pourquoi tout le monde se fout de la syrie

    RépondreSupprimer
  7. Corto,

    OFNI : Objet Filmique Non Indentifié. :)

    J'en ai vu d'autres aussi venant de là-bas en suivant les liens, dont pas mal d'images à vomir venant de télés nationales.
    Il y a pas mal de sites qui présentent de vues de guerre ou d'attentats, assister à un attentat suicide à la voiture piégée à quelques dizaines de mètres est très impressionnant, les types volent en plusieurs morceaux qui finissent par retomber au sol avec la poussière comme dans une fiction aux effets spéciaux réussis. Le problème est que ces mini-sites qui ne présentent que quelques vidéos ne sont pas faciles à dénicher, ils apparaissent et disparaissent au gré des terroristes (je suppose) et c'est pas facile de les choper. Je regrette de ne pas les avoir pompées à l'époque car notre web semble s'aseptiser et à-moins de bidouiller pour tromper la géolocalisation on n'accède plus à grand-chose venant de certains pays.

    Tout le monde se fout du peuple Syrien, c'est un fait. Mais pas de son establishment qui nous (et aux amerloques bien-sûr) reste très utile apparemment...

    RépondreSupprimer
  8. ... Je ne sais pas si, en temps que citoyens Français, nous devons cautionner ou réprimer les agissements de nos dirigeants envers ces pays que l'on utilise finalement les uns contre les autres simplement pour gagner du terrain à moindres frais.
    Il y a une telle contradiction entre ce qui se passe dans nos pays bien modernes où tu as à-peine le droit de péter sans risquer la correctionnelle et ce que nous permettons là-bas pour notre confort que je me demande si l'on n'est pas en train d'installer des courants de pensée explosifs dans la tête des gens. Après on s'étonne que les politiques aient de moins en moins de crédit. Peut-on faire confiance à des gens qui, au-lieu de se retrousser les manches et y aller quitte à recevoir des éclaboussures, font faire le sale boulot par d'autres?

    Les US étaient jusqu'à présent les spécialistes en la matière mais au fur et à mesure que nous-nous américanisons, notre chemin finira par croiser le leur. Je ne me sens absolument pas prêt à partager les conneries de type Buschienne et autres fantaisies sordides de ces va-t-en guerres d'innocents aux mains pas très proprettes.

    Et après on nous fait des beaux discours égalitaristes sauf que l'égalité dont ils parlent tous c'est comme la liberté pour les américains, il n'y a que la leur qui les intéresse. Parce-qu'au niveau de la crédibilité, fallait pas aller en Libye où l'on n'avait finalement aucune légitimité d'action sachant que l'on ne pourrait pas aller ensuite en Syrie où là on nous doit quand-même un petit quelque-chose.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai cliqué sur "cela", comme tu me le conseillais, Corto, mais cela reste encore peu clair, non ?

    RépondreSupprimer
  10. @didier: tu as raison qd tu dis que le web s'aseptise de plus en plus tant sous la pression des moralistes que par soucis de ne pas heurter ou bien car vu comme un moyen de communication peu maitrisable par les pouvoirs.
    Pour la Syrie, c'est clair que si personne ne bouge c'est que l'on préfère les laisser s'entretuer pour des raisons géo-politico-stratégiques plutot que d'intervenir.
    Et d'accord avec ton com suivant.
    La question reste ouverte cependant, et je reconnais volontiers ne pas avoir de réponse, pouvons nous laisser faire longtemps et impunément. Apparemment oui.

    @romain variae: oui scandale mais je crains que cela ne continue tranquillement.

    @lika: pas clair ? juste un gamin qui a été pris ds une manif, torturé et zigouillé avant d etre rendu à ses parents. Mais bon, il s'en passe tous les jours des comme ça en Syrie ou ailleurs!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps.

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIME

France, 2019.