mardi 8 janvier 2019

Ils veulent se venger !

Une autre vision du mouvement des Gilets Jaunes qui n'est pas pour me déplaire...



Par Ulysse Lorn, sous le titre : "Gilets Jaunes: Tisiphone Edition"

" Ce qui se produit est fascinant, non parce que c'est complexe, mais parce que c'est terriblement simple. Après 40 années passées à tenter par tous les moyens de dissoudre le peuple français en le soumettant à des superstructures technocratiques impersonnelles seulement indexées à de vils intérêts financiers, à organiser sa submersion par le tiers-monde islamisé en une sorte de rite expiatoire à échelle continentale, à avoir systématiquement favorisé les facteurs objectifs précipitant son abrutissement, son abêtissement, sa dévirilisation, à avoir par tous les moyens tenté de lui faire intérioriser le caractère souhaitable et-ou inéluctable de sa propre disparition, à lui avoir fabriqué un terrifiant Surmoi d'esclave en forme d'équation (-se défendre = mal = fascisme = nazisme = poubelles de l'Histoire = vous avez de la chance d'être en vie = fermez-la-) voici donc qu'en deux mois, ce qui demeure du peuple français aura eu démontré son caractère infracassable, irréductible, insubmersible. C'est fascinant, parce que c'est simple, que c'est laid, et que c'est inexorable. Ils avaient prévu l'habile combine du putschiste éduqué, les tours spéculatifs du conspirateur, les magouilles paramilitaires de l'Identitaire, ils avaient fabriqué l'épouvantail populiste en forme de parti à flamme tricolore... Mais voilà, ils n'avaient pas prévu la vaillance du Smicard. Ni son insurrection hebdomadaire en forme d'exutoire, lorsqu'il ne peut pas aller faire ses courses au Super-Casino. 

On touche à l'os désormais. 

On touche à une forme de présence qu'on ne peut pas conditionner. Ni intimider, ni manipuler, ni ignorer. La techno-oligarchie inhumaine fait face à une forme de présence minimale, misérable, humaine elle, dans son désespoir, qu'elle ne pourra que TUER. Exterminer purement et simplement si elle veut s'en débarrasser. Mais cela s'effectuera alors au risque d'agréger dans une même haine tous les groupes insurrectionnels et de précipiter une Révolution ou une sécession. Les Gilets Jaunes ne sont ni essoufflés, ni radicalisés. De facto minoritaires, ils sont la racine du peuple autochtone historique qui ne veut pas être arrachée, et ils ont le second souffle que donne seulement la fureur de vivre. Ils sont le peuple français compris dans sa forme immanente la plus pure, non civilisée, inculte, non calculatrice, et donc non manipulable.

Facteur aggravant pour ce gouvernement d'autistes et de novhommes à processeurs intégrés : les Gilets Jaunes ont pris goût à la violence. Et cela, les conseillers de Trogneux-Premier feraient bien d'y penser. Semaine après semaine, les manifestants ont intériorisé l'idée que la violence était nécessaire et ils ont pu jouir de succès non négligeables. C'est absolument décisif : une part importante d'entre eux aime ce qui advient - aime le danger, aime la confrontation, l'adrénaline, le frisson de la fin de semaine, comme des gosses trop longtemps privés d'attention et d'amour et qui, dans le déploiement de la colère injuste, trouvent le remède à la frustration et à l'aigreur d'avoir été méprisés. Et cela, à mon sens, compagnons, est un paramètre capital qu'apparemment personne n'aperçoit : en cherchant une demi-mesure occidentaliste minable, c'est-à-dire en faisant comme s'il laissait faire les manifestations (et se contentait d'en contenir les éventuels débordements), ce gouvernement a favorisé la croissance d'une joie tapageuse et d'un plaisir subjectif à défier son ordre. Incapable d'admettre qu'il aurait dû s'incliner immédiatement en authentifiant une crise de régime, et en mettant en place une alternative à la mascarade de la représentation post-démocratique, il a endurci ses adversaires. Mais surtout, il leur a donné ce gain d'autant inestimable qu'ils ne l'attendaient sans doute pas : la joie d'éprouver qu'un homme libre peut tout abandonner et mettre sa vie en péril s'il pense que c'est l'instant propice et que sa survie l'exige. La HAINE ne faiblira pas, parce qu'au fond, (ainsi qu'en toutes les occurrences où elle advient comme la passion brûlante qui annonce le retour du refoulé), elle fait du BIEN. La digue a cédé. Les chantages moraux ne fonctionnent plus. Les intimidations juridiques ou racailleuses s'écrasent contre l'esprit borné de celui qui n'a plus rien à perdre. Et qui, à tout prendre, préfère flamber que flancher, attaquer à mains nues un CRS casqué, tout foutre en l'air, quitte à s'enterrer.

Ces gens, ce peuple auquel j'appartiens, n'ont rien de radicaux. De factieux, de fascistes, ou autres balivernes béchamelliennes.

Il est complètement imbécile de vouloir théoriser ou intellectualiser le mouvement de la Bile Jaune en sériant ses demandes, ses représentations, ses attentes, ses désirs, ses exigences... On entend un peu partout que les Gilets Jaunes aspireraient à plus de justice sociale, d'équité, de pouvoir d'achat etc. Tout cela est exact, mais n'est pas vrai. Ces gens ne veulent pas débattre, entamer un dialogue, ou entretenir des conversations sur la hiérarchie axiologique des modes de distribution de la richesse. On ne débat pas avec Gros-Jean-Louis, et on ne partage pas des vues métaphysiques avec Nadine-Legging. Non, mon compagnon d'Odyssée : ils s'en branlent de l'ISF, ou bien de savoir s'il faut augmenter ou diminuer la CSG, si le mariage homosexuel est une bonne chose qui authentifie l'assomption des droits de l'homme, ou bien une abomination qui en accuse l'imposture...

Ces gens veulent tout autre chose que la Justice bien comprise...

Quelque chose de beaucoup plus simple.

Ils savent que rien du mal qui leur a été infligé pendant des décennies et que j'évoquais au début du texte ne sera soulagé. Qu'aucune des épreuves que leurs familles ont traversées -la haine raciale des immigrés qu'on leur a imposée chez eux en leur demandant de la fêter, les vexations gouvernementales, les coups de poignards fiscaux- ils savent bien que JAMAIS ils n'obtiendront réparation pour tout cela, que JAMAIS les institutions qui ont causé sciemment leur perte pourraient comme par magie vouloir décidément leur bien... Ces gens ne veulent pas la Justice, au sens où celle-ci ne peut s'établir que moyennant la reconnaissance et l'obéissance à un ordre institutionnel posé comme légitime. 
Ils savent bien que celui qui vous a passé à tabac ne risque pas de vous dédommager et de demander pardon.
Ces gens ne veulent pas la Justice.

Ils veulent se VENGER.

_____________


C'est l'animal maltraité qui détruit le salon.
Le chien dénutri qui mord la main qui va pour le caresser.
Le clébard qu'on n'a pas sorti qui défèque sur le lit.
Les Gilets Jaunes sont un esprit vengeur - un égrégore sorti tout droit des inter-mondes entre banlieue et campagne que personne ne visitait plus. On lui propose un grand débat, il annonce le grand débarras. On lui annonce qu'on va taper plus fort, il répond d'accord, à la semaine prochaine.
C'est extrêmement dangereux, et comme tout ce qui implique le spectre du péril, potentiellement salutaire.
Entre celui qui lutte pour maintenir son existence, et celui qui lutte pour se venger de la destruction de la sienne, je ne crois pas, toutefois, qu'il y ait le moindre doute -à long terme- sur l'issue du combat.
"



Ulysse Lorn
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

66 commentaires:

  1. Fantasme ou prophétie, je l'ignore, mais voilà un point de vue limpide, pour ne pas dire lumineux -car cela induit quelques heures les plus sombres à venir.

    Merci Corto de le partager -accessoirement, il me rappelle un article sur Dumézil paru dans Éléments, et qui définissait comme fondements de la société indo-européenne la prière, la guerre et la production.

    RépondreSupprimer
  2. Dans le mille! Macron ferait bien de se soucier des gens qui n'ont plus rien à perdre.

    Observation subsidiaire: les banlieues sont bien calmes. Accord tacite (secret?) entre les dirigeants et les imams avec en contrepartie un petit bonus sur le toilettage de la loi de 1905?

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  3. Il faudra dissoudre à un moment ou à un autre, c'est la seule solution, mais il n'est pas certain que Macron les perde. Si il les gagne, il aura retrouvé sa légitimité, s'il les perd, il gagnera la présidentielle de 2022. Dans tous les cas, il gagne. C'est dramatique, mais c'est ainsi.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  4. Tout le monde "civilisé" réprouve les violences (d'où qu'elles viennent, mais surtout si elles viennent des Gilets Jaunes ou de ceux qui les accompagnent, parfois sans gilet jaune) ; et pourtant la cagnotte constituée pour soutenir le "Gitan de Massy" a dû être clôturée, menaçant de dépasser les 120.000 € ... Ca, c'est un truc que même macron devrait pouvoir comprendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, j'ai pas donné, sinon Chiapas aurait mon nom pour me faire écarteler en place publique !

      Supprimer
    2. ... et en quelques heures!

      Supprimer
  5. Quel que soit le talent avec lequel ce texte a été écrit, mon cher Corto, et même si certaines constatations sont justes, je n'irai pas jusque là. Je ne crois pas que les Gilets Jaunes veulent se venger, je pense qu'ils veulent par contre avertir toute la classe médiatico-politique qu'ils ont compris qu'on leur a menti depuis des décennies. On leur a tout volé : leur culture, leurs industries, leur croissance, leur compétitivité, leur souveraineté, pour une imposture : l'UE et son corollaire l'euro qui ont amené le chômage de masse. On leur a fait croire que leur salaire augmentait alors que depuis plus de quinze ans ce sont les salaires d'une minorité qui augmentaient. Les banquiers ont mis la production au service de la finance et des financiers. Des sommes toujours plus importantes, ainsi que l'explique Jacques Sapir, ont été accaparées par un petit nombre d'individus au détriment des conditions d'existence du plus grand nombre.
    Et en 2016 Jacques Sapir prédisait : "On voit surgir des problèmes immenses… La concentration d'un pouvoir monétaire et financier immense entre les mains de quelques uns… leur donne la possibilité de truquer et de fausser le procès démocratique. Ce dernier repose sur l'hypothèse que la voix d'un banquier et celle d'un prolétaire, qu'il soit ouvrier, petit employé vivant dans les périphéries abandonnées de la société française, agriculteurs, voire fonctionnaires, pèsent le même poids. Mais le banquier peut rameuter des journalistes, des publicistes des artistes, qu'il entretient et ne vivent que des prébendes qu'il distribue, pour élaborer et diffuser une histoire qui semble lui donner raison. Et l'on voit ici, que l'accumulation de la richesse entre les mains de quelques uns met l'idée de démocratie en crise."
    Eh bien nous y sommes et le peuple l'a compris, c'est pourquoi il y a fort à parier qu'il ne lâchera rien, quel qu'en soit le prix à payer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien la soumission de la techno-oligarchie à l'UE qui est en filigrane. Elle a voulu mettre entre parenthèse les français qui apportent leur soutien aux gilets jaunes et les représentent.

      Supprimer
    2. Evidemment, c'est la fotaleurop et leuro.
      Bien, alors, il va falloir m'expliquer comment des pays ayant les mêmes contraintes, s'en sortent pas mal?
      Non, le fond du problème remonte à loin; sans aller jusqu'à la libération et le CNR, l'élection de Mitterand a permis d'ouvrir les vannes en grand, avec la retraite à 60 ans, les plans de relance, la politique "volontariste avec embauches fonctionnaires puis sont venus les 35 h etc...
      Et après, on ne peut que d'écoper pour tenter de colmater les voies d'eau qui coulent le navire national. Mais d'autres pays ont réussi (Allemagne, NL, UK, Irlande, Suède qui ont ou pas l'Euro), pourquoi pas nous?
      Le vrai drame est surtout que les français sont des vrais quiches en économie, fruit de dizaines d'année d'EN, capables de sortir des Généreux, Piketty, Sapir (et oui) ne voyant la solution qu'à travers de nouvelles taxes.
      On voit le résultat.

      Supprimer
    3. Marianne: de quoi peuvent bien avoir envie des gens à qui " on a tout volé " si ce n'est vengeance et réparations

      Supprimer
    4. douar Eh bien par exemple, la Suède a pu dévaluer.

      Supprimer
  6. Impressionniste, mais frappant de justesse. Ça fait peur.
    Myrto303

    RépondreSupprimer
  7. Excellent et, je crois, vrai. Hélas!

    RépondreSupprimer
  8. Les gilets jaunes sont une survivance du vieux monde que Macron et ses soutiens veulent faire rentrer dans le rang ou se débarrasser au plus vite.

    RépondreSupprimer
  9. Cela ne pourra aller que de mal en pis , les forces de l'ordre reculent , pour exemple sur la passerelle " le boxeur " tape sur un type casqué avec bouclier , bâton , derrière lui 3 de ses confrères qui reculent à la place de lui porter secours . Quelle image ! Ce qui laisse à penser que le courage fait défaut et que la solidarité est devenue absente dans ces corps soi-disant d'élites , ce qui laisse à penser : pourquoi ne pas casser du flic le samedi , c'est une distraction comme une autre jusqu'au jour où les armes feront leur apparition ……………………….

    RépondreSupprimer
  10. Ce texte est prophètique . La caste qui nous gouverne voit que le système sur lequel elle a assit son pouvoir est en train de s'effondrer sur lui meme comme une étoile en fin de vie mais elle cherchera par tous les moyens , meme les plus abjectes , à retarder l'explosion finale.....On en voit certains comme Luc Ferry qui appelle à tirer sur la foule des manifestants....

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir , j'ai écrit ces mirlitons il y a 3/4 ans je pense qu'ils résument la pensées de l'auteur

    Elle sera froide dure et grise ,la nuit
    Qui nous verra surgir des limbes ,
    Ou vous nous avez contraint .
    De nos campagnes désertées ,
    De nos usines silencieuses et dévastées
    Émergeant des arrières cours ou nous sommes relégués
    Votre monde verra débouler , escaladant vos murailles!
    Tout un peuple invisible et bâillonné
    Le matin se lèvera sur vos décombres
    Asinus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très beau, asinus
      Puis je le reproduire dans mon blog ?
      Madame Chocolat

      Supprimer
    2. oui , bien sur
      je l'avais écrit le blog d'un ami sous ce meme pseudo
      , comme je suis peu au fait des usages je ne le nomme pas.
      merci à Corto de l'avoir laissé passer
      Asinus

      Supprimer
    3. Merci !- je vais indiquer le pseudo, bien sûr
      Madame Chocolat

      Supprimer
  12. Ce texte est plaisant mais exagéré. Je suis d'accord avec Marianne.
    Ceci dit, la dissolution, que j'appelle aussi de mes vœux, peut accoucher d'un grand n'importe-quoi vu la déliquescence des partis politiques. Laurent Wauquiez qui appelle maintenant à l'état d'urgence après avoir soutenu les Gilets Jaunes en est un bon exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez pas compris , ou vous faîtes semblant ?
      Le Président des Républicains a défendu les français qui n'en peuvent plus, croulant sous l'impôt et les taxes!
      Laurentwauquiez 27 nov. 2018
      [...Aujourd'hui, le sentiment légitime des Français, c'est qu'ils ne sont pas écoutés. Ces hausses de taxes n'étaient pas présentées dans le programme de la campagne d'Emmanuel Macron. Les Français doivent pouvoir s'exprimer sur la question de la transition énergétique. #Punchline
      Le 27 nov. 2018
      GiletsJaunes : je veux que ce mouvement soit entendu. Derrière, on a l'appel de la France des territoires et le cri des classes moyennes. Tout simplement, des Français qui disent qu'ils ne s'en sortent plus.
      Nous sommes dans une situation de blocage. Le sentiment légitime des Français, c'est qu'ils ne sont pas écoutés. Ces hausses de taxes n'étaient pas présentées dans le programme d'Emmanuel Macron. Il faut rendre la parole aux Français. Cela passe par un référendum
      Le 4 déc. 2018
      Il y a, d'une part, des #GiletsJaunes qui s'expriment pacifiquement et d'autre part, des groupes de casseurs. Rien ne justifie la violence. La première priorité, c'est d'assurer qu'on ne vive pas un quatrième samedi noir. #Les4V
      Le 4 déc. 2018
      Je suis favorable à l'instauration de l'état d'urgence afin de protéger les forces de l'ordre et les #GiletsJaunes qui veulent manifester sans être pris en otage par les casseurs. L'état d'urgence temporaire donnera les moyens d'agir à nos policiers et à nos gendarmes. #Les4V
      Il a soutenu les gilets jaunes , ils ne soutiens pas les casseurs !



      Supprimer
    2. La dissolution avec les mêmes règles truquées ("conçues dès l'origine pour berner la population", si vous préférez) ne servira à rien : on reverra l'alliance gagnante de l'UMPS, du marais centriste et des officiels prétendant être à l'extrême gauche.

      Supprimer
    3. Ce n'était pas Laurent Wauquiez qui avait prédit : « que ça allait péter très très dur et très très fort» ?
      Voir la chronique de Corto du 28 février 2018.
      Eh bien voilà : ça pète fort.
      Et Ulysse a raison : les miséreux veulent se VENGER.
      On ne peut que leur donner raison.
      «on a la peau dure» a déclaré l'épouse Macron.
      On va voir jusqu'à quand.

      Marie

      Supprimer
  13. Il me rappelle un peu le style du regretté Maurice G. Dantec....

    Mais oui,cela fait du bien parfois de se sentir affreux,sale,bête et méchant,de se soulager sur les pieds des maîtres et de déféquer sur leurs tapis ;-)

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  14. Texte prophétique. On dira sans doute que je vois les choses en noir, mais il y aura des morts avant que cette histoire ne se termine. J'aimerais me tromper mais je ne pense pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliette: il y en aura tel que c'est parti et sans le souhaiter je suis curieux de connauitre les réactions ds ce cas des deux cotés

      Supprimer
    2. Bonsoir Juliette et Corto.
      On n'oublie pas la dame de 80 ans à Marseille qui a été atteinte à la tête par une grenade alors qu'elle refermait sa fenêtre par prudence ... elle est morte le lendemain pendant l'opération.
      Une dame de 80 ans, algérienne.
      Quel destin !

      Madame Chocolat

      Supprimer
  15. Voici l'analyse qu'en faisait Roméo Bouchard le 3 janvier dernier, au Québec : La revanche du monde ordinaire https://www.ledevoir.com/opinion/idees/544665/2018-la-revanche-du-monde-ordinaire?fbclid=IwAR3x190f6SHs42Sra_blt_pyi6owDzgycvfYQHS_o-m_0PacPg0LqCtXpTg .
    Myrto303

    RépondreSupprimer
  16. Mon épouse et moi sommes dans le même état d'esprit , nous attendons avec impatience le prochain samedi....
    Merci à Corto de ne pas avoir retourné sa veste comme certains auteurs de blogs.... Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut, samedi prochain, 1er Week-end de soldes (les vraies, les officielles, pas ces promotions bidons de l'année) sensées remplir les caisses des commerçants, exsangues pour la plupart après 2 mois de révolte d'un peuple en colère...oui, peuple en colère, peuple invisible, enfin devenu visible...y'a de tout dans ce peuple, des salariés qu'on prend, qu'on jette ensuite sans remerciement, parce que ça délocalise à tout va, des retraités, contents enfin d'être visibles, eux dont la mayonnaise ne prend pas quand ils manifestent seuls de leur côté, des paysans abandonnés, des petits commerçants, des artisans, même une toubib (!!!), des chômeurs dont on veut durcir les indemnités, menacés aussi des pires sanctions - d'ailleurs, me demande s'il y en a beaucoup aux ronds-points des chômeurs, eux qui ont la peur chevillée au corps, peur de devenir trop visibles face à un président qui leur en veut de ne pas traverser plus vite la rue pour réclamer des miettes de boulot ; même qu'il aimerait leur botter le cul le président, pour ne pas prendre le 1er petit boulot venu, comme ça se passe en Angleterre, en Allemagne, de sacrées références !!! - de braves mères de famille, des féministes . Y'en a pour tout le monde.
      Si même les sportifs en colère s'y mettent, où va t-on ! Je vous avouerai que, si ce n'était pas interdit de taper sur un CRS casqué, protégé par son gilet pare-balle, ce boxeur à mains nues venu en découdre, ça t'avait quelque chose de surréaliste. Même les scénaristes les plus fous n'auraient imaginé cette scène de plusieurs CRS armés jusqu'aux dents, reculant devant un boxeur. Me demande si ce n'est pas ça qui a déplu le plus aux flics, se sentir ridiculisés. Un jour, ça dérapera et on tirera à balles réelles sur la foule.. Bon, quand ce boxeur a donné des coups de pied au CRS, ça avait moins de gueule. On aurait du couper ça au montage.
      Mais quand donc au gouvernement, on comprendra qu'il faut traiter le peuple avec compassion et ne pas le prendre de haut, le menacer de prison, vouloir même mettre tous les manifestants en prison, même les plus paisibles comme des braves mamies, voir les ficher S. Maintenant, on menace ce peuple de la plus grande fermeté, même le peuple pacifiste. Déjà une dizaine de GJ y ont laissé leur peau ! Le gouvernement ne sait plus à quel saint se vouer pour faire rentrer dans le rang les GJ réfractaires, ce peuple pacifiste qu'on prenait pour des objets inanimés, qu'on jetait quand ils ne servaient plus à rien). Ca menace, ça braille, ça gueule, ça fait fermer un site qui récoltait de l'argent pour un boxeur. Ca, c'est le pompon !
      Bref, on est dans la merde. Je ne sais plus de quel côté retourner ma veste. Un coup, je soutiens, un coup, je ne soutiens plus les GJ. J'en perds moi-aussi mon latin.. J'ai vu qu'en Italie, on se réjouit de ce qui se passe en France...ailleurs aussi d'ailleurs. Je pense qu'on envie les GJ, capables, toutes classes confondues, d'oser se révolter contre un président et son gouvernement fait de bric et de broc, élus par défaut. Qui aurait pu croire que ce mouvement aurait pris une telle ampleur ! Personne, même pas les GJ eux-mêmes ! tout surpris de résister et de rester stoïques dans le froid de l'hiver - d'ailleurs, les GJ ont maintenant une idée de ce que c'est qu'être SDF - Résister à tout prix pour ne pas voir leur mouvement se consumer à petit feu, mouvement qui n'aurait servi à rien mais aurait causé tous ces dégâts... et voir un président dire qu'il continuera - qu'il dit - son programme pour lequel la plus grande majorité des français n'adhère pas, non, ça ne peut pas s'arrêter comme ça qu'ils pensent les Gilets jaunes.
      En tout cas, je pense que la grande consultation ne sera que du pipeau, qu'une vaste arnaque, que de la poudre aux yeux pour endormir le peuple.

      Supprimer
    2. Je ne me souviens plus : c'est l'acte IX ou le X qui se prépare ? En tous les cas, la pièce est passionnante.

      Supprimer
    3. Julie : biend 'accord avec ton commentaire à un détail près: " toutes classes confondues ". Non, parmi les GJ, à ma connaissance pas de notaires, pas(ou peu) d'avocats, de médecins, de banquiers, de racailles de banlieues, etc... :)

      Gérard: je dirais que c'est le IX

      Supprimer
    4. Bruno: et pkoi donc aurais je retourné ma veste, c'est pas trop le genre de la maison

      Supprimer
    5. Et on rajoutera même que les bonimenteurs, en prétextant de lutter contre les casseurs, viennent de faire passer la loi anti-manif qui transforme le droit de manifester à un délit passible d'arrestation, à savoir :

      - ne défiler qu'avec autorisation préfectorale
      - défiler à visage découvert
      - se faire taper dessus sans réagir.

      Quant aux vrais casseurs, ils doivent se marrer en compagnie de leurs commanditaires.

      ou tomber sous le coup de la loi de fichage systématique de tout potentiel contrevenant.

      Supprimer
  17. C'est le combat des Chouans, "héros de l'ombre " dit Victor Hugo à propos de Jean Chouan.
    Leur révolte a eu comme point de départ l 'histoire des prêtres républicains qu 'on a voulu leur imposer.
    Alors les "gueux "d'alors ont caché les prêtres réfractaires qui leur disaient la messe.
    Il.y a de plus en plus de crèches vivantes, visibles dans les petites communes, avec de nombreuses photographies dans la presse locale.
    C'est un très bon signe de résistance.

    Les gueux veulent la liberté, la vengeance, peut-être, à cause des mots bêtes et méchants de la macronie.
    Trop de lois, d'interdits, une lourde chape de "nons" répétés et ça déborde.

    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer
  18. Et après l'état d'urgence, on se vote les pleins pouvoirs...LOL !

    Bonne astuce, l'histoire de l'état d'urgence ayant pour prétexte de protéger le peuple, mais déjà utilisé par Tonton Adolf...cf. "relire son histoire encore et toujours, ça peut être instructif".

    RépondreSupprimer
  19. Voilà qui ne manquera pas de faire plaisir aux Gilets Jaunes, mon cher Corto!

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/09/cac-40-le-volume-des-dividendes-en-hausse-de-12-8-en-2018_5406740_3234.html

    RépondreSupprimer
  20. Bonne analyse! Foutu pour foutu autant y aller carrément!
    Et en plus c'est jouissif...
    Reste à savoir comment tout cela va finir, mal, sans doute, mais il
    faudra bien que ça se termine d'une façon ou d'une autre. Dommage,
    nous aurions pu nous en passer si notre démocratie avait fonctionné
    comme elle était censée le faire, au lieu de refiler le pouvoir à
    une bande de petits corniauds incapables.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: un peu que cela va mal finir et attends de voir si par malheur un flic tue un gilet jaune...
      quant aux corniauds... je te trouve bien... poli
      amitiés

      Supprimer
  21. Je viens de regarder un cliché de Macron pleine face sur Causeur et je n'avais jamais remarqué son crâne volumineux par rapport au reste du visage.
    Un peu comme ces avortons ou ces gnomes rachitiques dotés d'un énorme encéphale.
    Ce con ne souffrirait pas d'hydrocéphalie,par hasard?

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous insinuez qu'il aurait pris ĺa grosse tête ?

      Supprimer
    2. Très drôle et très vrai !!!
      Marie

      Supprimer
    3. feriez vous dans la phrénologie? je crois que c'est le terme pour l'étude des bosses du crâne pour expliquer le caractère des gens...En fait d'hydrocéphalie, je pense qu'il a plutôt chopé....le melon!! c'est une maladie très répandue dans beaucoup de secteurs, prenez n'importe quel costard cravate, le genre jeune loup dynamique, placez le devant un humain lambda, donnez lui un petit pouvoir, voyez le résultat....!! carpe diem

      Supprimer
    4. Vous avez tout à fait raison...
      Quand je me retrouve devant ce type d'individu,j'ai comme une envie de lui refaire son noeud de cravate...ou de rectifier la bosse de son crâne à coups de marteau ;-)

      Vendémiaire.

      Supprimer
    5. Géo

      Ces entités sont assez instables.Dés qu'elles imprègnent un corps humain il leur est nécessaire de dépenser beaucoup d énergie pour lui conserver une apparence correcte.L Élysée c est Amityville version française avec la Brigitte dont je ne serais pas surpris qu'elle puisse déjà parvenir à pivoter sa tête à un angle de 360°.
      :-)

      Supprimer
    6. Cela parait d'autant plus qu'il a maigri : l'ossature se voit davantage.
      Il doit se passer de cérémonies des voeux, il ne peut plus mettre le nez dehors. . Il est réduit à fêter la galette ( des rois) en tête à tête avec Brigitte, c'est dire.
      Elle même se plaint de ne plus pouvoir sortir, aller au restaurant, faire ses petites courses...
      Pourront -ils tenir ?
      Madame Chocolat

      Supprimer
    7. Géo

      Eh bin dites donc madame Chocolat si ils en sont réduits tous les deux en tête à tête,c'est déjà le début du châtiment dans l'un des cercles de l Enfer pour ces deux personnages dont Jérôme Boch aurait pu s inspirer pour ses peintures.

      Sans compter les nouvelles fèves qui ne manqueront pas de craquer leurs dents après celle du genre Benallah(quoique la Brigitte a sûrement un dentier mais c est une image).

      La Brigitte aime trop les dorures et les privilèges qu'elle n a cessé de convoiter avant cette élection truquée.Nul doute qu'elle pousse son mari "à donf" pour qu'il persiste à rester alors même que le navire coule.

      Qui se rend compte que lui ne gouverne déjà plus rien et ne peut plus ni reculer ni avancer?Les deux cents milliards de nouveaux prêts auprès des grands banquiers ses maîtres pour essayer de combler les besoins financiers pour 2019 amènent un record du rythme d endettement de la France en moins de deux ans de "présidence".
      Soit au minimum quatre cents milliards connus d euros empruntés depuis le début 2018.
      Une folie!

      Amitiés

      Supprimer
    8. Bonsoir Geo.
      J'imagine la scène, les deux tourtereaux dégustant la même part de galette et se rejoignant pour un baiser pudique comme dans le film de Walt Disney avec les spaghetti.

      Nous sommes loin des Misérables, de Gustave Doré admirable...
      Je pensais à Baudelaire :
      " Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c'est son génie ".
      Macron n 'a pas cela dans ses fiches; il n'a que son ambition toute sèche.
      Je n'ai pas lu le livre sur "mimi" ni Houellebecq. .. je m'évade avec le fantastique d'Haruki Murakami.
      Amitiés
      Bonne semaine
      Madame Chocolat

      Supprimer
  22. Eh bien moi je suis très inquiète, depuis trois mois je voyage entre Liège, Paris, Lyon et j'ai vu des choses qui me révoltent. La France est devenue une dictature pour les pauvres gens. Comment se fait-il que Macron ne soit pas encore tombé ? En Belgique, il serait déjà par terre, depuis belle lurette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      À Nadezda

      Protégé par la FM et ses puissances financières.
      Nombre de politiques étant fichés pour leurs vices secrets et diverses corruptions il n est pas question pour eux de broncher sous peine que leurs actes soient exposés à la lumière.
      On attend toujours de Luc Ferry,qui se prend pour un philosophe et veut que l on tire à balles réelles sur les manifestants,qu'il dévoile les noms des pédocriminels qu'il déclarait connaitre il y a quelques années de cela.
      Le gauleiter de l Élysée s imagine avoir un avenir gratifiant.
      La France est une pièce maitresse.Le réveil de son peuple donne des sueurs froides à une oligarchie malfaisante qui lancera toutes ses forces dans la bataille pour essayer de stopper ce qui sera un désastre pour elle.Dans un premier temps,les cartels financiers vont paraitre l emporter mais le système va finir par éclater,ce n est à mon sens qu'une question de temps.Si il cède en France il cèdera quasiment partout les enjeux sont colossaux c est pour cela que la répression ne peut que s aggraver et aussi une manipulation médiatique exacerbée pour discréditer le peuple français qui commence à bouger.
      Ce n est pas fini cette affaire.

      Supprimer
    2. Mais plus la répression s'aggravera, et plus les objectifs de l'oligarchie se révèleront au grand jour, et plus la résistance prendra de l'ampleur, et plus la répression s'aggravera, et...

      Supprimer
    3. Géo

      Au Canasson

      Mais le peuple apprend les leçons et a toujours su s organiser en conséquence.Il sera pris en mains par des experts en la matière.Nous allons certainement vers une période où c est la rue,la foule,qui,par ses actions, va porter au pouvoir puis défaire des dirigeants.Nous allons aussi entrer dans l ère des actions ciblées et cachées.Le gauleiter de l Élysée n a pas encore réalisé ce dans quoi il s est engagé par ses actions répressives violentes et illégales.
      Et puis lorsque l on est aussi mal aspecté il n y a rien à attendre de bon dans une telle voie.
      Le pire est que lorsque même il l aurait voulu il n a pas les capacités personnelles à négocier.Porteur de guigne.
      Le peuple apprendra à rendre les coups.
      C est un proverbe hindou ou tibétain je ne suis plus sûr:
      "Ne pas frapper l homme désarmé avec un bâton d abord parce que c est mal et ensuite parce qu'il finira toujours par trouver un bâton et à rendre les coups."

      Supprimer
  23. Douar a tellement raison. Pourquoi les Français sont si incultes en économie ?
    Profs trotskistes notamment.
    Et les actionnaires que le "peuple" voudrait presque mettre sous la guillotine, qui sait que les assurances-vie detenues par tant de Français font d'eux aussi des actionnaires et que les dividendes versés assurent la progression de la valeur de ces fonds ?
    Qui rappelle ces vérités si simples ?


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que la rapacité de la finance n'a ni limite, ni état d'ame. A vouloir toujours plus de rendement (dividende dans votre jargon), on finit par tuer la poule aux oeufs d'or. On rationalise, on dégraisse, on externalise, bref, on créé du chomage à la charge de la collectivité (mais pas de la finance bien sur...) quand on ne relocalise pas à l'étranger purement et simplement, avec la bénédiction des incapables qui nous "gouvernent". Bref, le secteur financier est devenu un repaire sans frontières de bandits en cols blancs qui se payent grassement sur la bête (comprendre l'outil de production, lui seul capable de créer de la richesse). Des soit-disants rendements de 10 ou 15% par an sur des fonds de pension, ca ne vous interpelle pas? Ne vous etes-vous jamais demandé d'ou venait l'argent? L'économie, c'est trop souvent un terme poli pour dire comment baiser son prochain. Je ne suis pas sur de vouloir être un expert à ce jeu là.

      Supprimer
    2. Bic ferme...une entreprise de fabrication de papiers est en liquidation ... tout cela en Bretagne.
      Madame Chocolat

      Supprimer
  24. https://www.facebook.com/LesGiletsjaunesFrance/videos/312632529349443/
    édifiant
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  25. Il est vrai qu'on ne sort plus beaucoup la marionnette...souvenez-vous de l'épisode du Touquet le 1er novembre. Le Monarque prétendait prendre des vacances et il a disparu...une semaine.

    Quant à elle, effectivement, je pense qu'on la sort de son sarcophage de temps à autre (sans rire) pour une tenue. Elle ne fait trop vivace, genre anorexique ou zombie...ou alors elle a déjà avalé plusieurs fois son bulletin de naissance, vu son apparence. Ca fait pas confiance tout cela...du tout, du tout.

    C'est pas bien clair tout ça comme comportement...plutôt glauque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Au Canasson

      Peut-être ne sont-ils plus "nourris" correctement par leurs maîtres?

      L avantage des révolutions et violences c est qu'elles nourrissent energétiquement,par les fréquences générées par les peurs,haines,émotions néfastes diverses,des êtres qui nous voient,de leur plan de vie, comme du bétail pour ces raisons.
      Vous savez qu'une alliance entre ces êtres et les dirigeants du monde est un échange de bons procédés où les premiers vont récolter l'énergie vitale qui leur est nécessaire en échange du pouvoir du statut et de la richesse matérielle pour les seconds.(qui iront les servir après dans leur sphère car c est un pacte et là les ennuis commencent.Goethe était bien informé).

      Mais il n y a pas de sentimentalité ni de scrupules là dedans.Ceux qui cessent d être utiles,les marionnettes prétentieuses qui se croyaient les maîtres et dont on se rit en coulisses aussi du fait que tout à leurs illusions de puissance,ils ne voient pas vraiment dans quel contrat ils mettent les pieds,découvrent alors qu'ils ne furent que les jouets que l on jette quand le temps de l obsolescence est venu.
      Le choc est rude.

      Comment croire par exemple,au vu de la photo des "dirigeants" planétaires lors du dernier 11 novembre,que ce sont eux qui commandent?Rien que des figurants!
      Mais nous sommes des horribles "complotistes".

      Supprimer
    2. Geo -
      Georges Bernanos qui est très utilisé de nos jours... fait dire à l'un de ses personnages : " Nous étions des pions entre leurs mains et nous ne le savions pas ". ( " Un mauvais rêve ").
      Je crois que les Gilets Jaunes ont les cartes en mains. Quoi qu'il arrive,ils se sont libérés,et ils s'organisent au mieux ".
      Amitiés
      Madame Chocolat

      Supprimer
    3. Oui, Geo, mais certains sont intouchables en raison de leur immense fortune.
      Madame Chocolat

      Supprimer
    4. Pierre Jovanovic -qui a une idée ?.est-il serieux ?
      Madame Chocolat

      Supprimer
    5. Géo

      Bonjour madame Chocolat

      Pierre Jovanovic est à mon sens quelqu'un de sérieux.
      Il a étudié les rouages bancaires et anticipé ce qui se passe actuellement,notamment les taux négatifs que tout le monde subit sous diverses formes,par exemple avec les livrets d épargne,à perte chaque année,du fait de la vraie inflation,le risque de spoliation des épargnants (et des autres)spoliation qui a déjà commencé en tous domaines,il a fait le lien entre les conséquences d émission de monnaie de singe,c est à dire la planche à billets qui tourne sans création de richesse réelle et les graves conséquences qui en résultent toujours,faillite de Law,Assignats du Directoire,République de Weimar et il y a aussi l effondrement suite aux spéculations sur les tulipes(Provinces-Unies au 17 ème siècle)celui des cités italiennes marchandes au moyen-âge...
      Je crois davantage à une crise financière très grave mais momentanée dans les deux à trois ans à venir semble t'il bien,(pas en 2019 à mon sens mais qui aura de trés sérieuses répercussions, beaucoup de gens ne s en sortiront pas et en cela il a raison aussi)je crois donc davantage à ça qu'à son approche de la lecture de l Apocalypse corrélée à la crise mondiale,même si les conséquences du chaos financier actuel se feront sentir par la déstabilisation des régimes politiques,donc en France, et l incapacité du pouvoir quel qu'il soit à soulager réellement les Français de leurs épreuves dans les décennies futures.
      L effondrement boursier a déjà eu lieu fin 2018.Il se poursuit même si les banques ont créé en urgence des centaines de milliards de fausse monnaie pour éviter que cet effondrement ne fasse couler le navire au vu de tous mais cette façon de faire aggrave le mal.
      Quant à son oeuvre sur les Anges c est plutôt,de mon point de vue,dans la lignée des livres habituels sortis sur le sujet,c est plutôt basique,compilation de faits divers".Il peine à décoller des faits divers je l ai trouvé,dans ses livres sur l Apocalypse financière,un peu simpliste ou caricatural.Ce n est pas si simple ni déterminé que ce qu'il décrit.Description plutôt pachydermique qui ne nuance pas assez le sujet.J ai abandonné les lectures.


      Amitiés

      Supprimer
    6. Géo

      À madame Chocolat

      "Hitler ou la vengeance de la planche à billets" de Pierre Jovanovic.
      Livre très instructif pour les personnes peu informées du sujet où l auteur explique que les crises financières font surgir les dictateurs.

      C est le livre "666" de Jovanovic qui laissait l impression de confusion où l on retrouve une ambiance prédictive et d Armageddon proche d un Nostradamus, parmi des vérités diffusées sur la finance.
      L auteur reconnait lui-même avoir été très inspiré par la lecture de l Apocalypse qu'il corrèle à la marche vers un nouvel ordre mondial où la dématérialisation du numéraire équivaudrait à la marque de la bête,où l on ne pourrait plus acheter ni vendre sans cette marque.
      (Sauf que si tout le peuple cessait d acheter ou de vendre et remplacer cela par du troc ce sont les macrons qui viendraient nous chercher en suppliant et non pas l inverse.Nous n avons pas besoin en réalité à aller le chercher il suffit de frapper là où ça fait mal mais pour l instant on défile en une vaste hypnose collective tandis que derrière le rideau les marionnettistes s activent.La Révolution gilets jaunes réussira car sa réussite est voulue et calculée en conséquence.C est une nouvelle version des printemps "arabes",de Maïdan et autres révolutions où les peuples sont excités de façon à les amener d eux-mêmes à un changement de système qu'ils croient avoir choisi mais qui les laisse sur leur faim.Le gauleiter de l Élysée,nouveau Caucescu ou Ben Ali,marionnette destinée à chûter selon les plans de l agent Attali!)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient