jeudi 16 avril 2015

Mais indignez-vous bordel, indignez-vous !

( Oles Bouzina)

Vous vous souvenez de l'assassinat de Boris Nemtsov ? Celui que l'on nous présentait comme principal opposant à Poutine même si selon Jacques Sapir il ne représentait plus grand chose. Un assassinat commis à quelques pas du Kremlin, le monde entier s'indigna: la main de Poutine avait encore frappé.

On se souvient de l'émotion internationale consécutive; tout ce que le monde comptait d'indignés et d'anti-Poutine se levèrent dans un même élan tout à fait Danette pour dire " plus jamais ça ! ". " Je suis Boris ". Les plus hautes autorités françaises furent elles aussi indignées, scandalisées. Président dénonça " l'assassinat odieux d'un défenseur courageux et inlassable de la démocratie ". Manuel Valls rendit " hommage au courageux militant de la paix lâchement assassiné. " Et je ne vous parle même pas des cris d'indignation de la gauchosphère française ! Le journal Le Monde titrait " Boris Nemtsov assassiné ! " et TF1.fr osait: " Nemtsov assassiné, peut-être avec le feu vert de Poutine ".

Le monde entier, vous dis-je. Angela, émue, se déclara " consternée par ce meurtre lâche " et Obama lui aussi qualifia ce crime de " lâche ". A Kiev, les déclarations sont du même tonneau. Tous, absolument tous, parleront de provocation et demanderont  à Vladimir de mener les investigations nécessaires, d'urgence, et de manière transparente afin d'élucider le mystère entourant cette mort ignoble.

Et bien vous allez trouver cela curieux mais voilà t-y pas que c'est à Kiev que les assassinats d'opposants au régime de Porochenko, régime soutenu par les mêmes que précités, se succèdent. En l'espace de 48 heures, deux opposants notoires au régime nationaliste installé à Kiev par les USA et l'Union Européenne issu de la révolution de Maïdan et des élections de mai 2014 sont abattus; l'un à son domicile, l'autre en pleine rue à l'entrée de son immeuble.

Le premier s'appelait Oleg Kalachnikov (sic), un soutien et un proche du président déchu Ianoukovitch, il fut un temps, avant Maïdan, président du parlement de Kiev. Le deuxième s'appelait Oles Bouzina et était journaliste, opposant au régime actuellement en place à Kiev et régulièrement intervenant à la télévision russe.

Rendez-vous compte un peu: Deux opposants au régime de Kiev abattus coup sur coup; à qui le tour ? Et personne pour s'en indigner. Personne pour exiger de Porochenko qu'il diligente une enquête "transparente ". Même pas un petit communiqué de l'Elysée, rien du côté de Matignon, Angela et Obama aux abonnés absents et toujours rien sur les blogs gauchistes ! C'est dingue, non ? Un régime épris de démocratie et de liberté, soutenu par l'Occident, se met à dézinguer ses opposants de la plus " odieuse " des manières et personne ne dit rien...  

Mais indignez-vous bordel, indignez-vous ! Non ? Ben tant pis. Je ne suis pas étonné.

Folie passagère 2740.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

31 commentaires:

  1. La France s'enfonce dans la dictature avec son nouveau projet de loi sur le renseignement et son soutien indéfectible aux dictatures (Kiev, Arabie Saoudite, et d'autres états tel celui qui est situé entre l'Egypte et du Liban et que l'on n'a pas le droit de critiquer en France sous peine de passer devant un tribunal...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: allons, allons, nous ne sommes pas (encore ) en dictature, la preuve ce blog existe :) Après pour es dictatures que la France soutient, cela a toujours été: real politik et business obligent. ce qui en soi ne me derange pas, faut bien vivre. en tout cas qui pour le moment me dérange bien moins que le 2 poids 2 mesures qui semble prévaloir depuis 2012.

      Supprimer
    2. Je vous rejoins tout à fait, la géo politique nécessite parfois de s' accommoder de partenaires "discutables". Dans le cas précis, force est de constater que l 'actuel gouvernement ukrainien n'est pas aussi clean qu'initialement prétendu...Et ce n'est pas la présence de BHLsur cette si belle photo qui y change quoique ce soit. Ceci étant, comme vous le soulignez, il n'y a pas encore en France une dictature établie, ni une censure implacable: pourquoi la presse ne fait elle pas son boulot en rendant compte de ces disparitions? Et, au fait, quid du récent périple de parlementaires français en moscovie?

      Supprimer
    3. Corto je ne suis pas loin de penser comme Alain Bar.. un jour il est possible que ton blog n'existe plus.. sont pas pressés les cocos .. Faut juste rester au pouvoir mais petit à petit comme le socialisme le fait depuis 40 ans on mets des barrières dans la tête des gens, leur façon de penser et ce qu'il devront bientôt dire ou pas !!!
      la propagande est déjà en place depuis déjà un bon moment, le peuple est de plus en plus dépendant de l'état, l'éducation commence à montrer des signes d'orientation de la pensée, la stasi commence à se montrer ...( loi sur la santé; loi sur le renseignement)
      un jour ou l'autre il est possible que tu sois obligé de prendre le maquis

      Supprimer
  2. Bonsoir Corto,

    Ces tartuffes m’écœurent. Moins je les vois, mieux je me porte. Leur "sensibilité" à géométrie variable est une insulte aux victimes quelles qu'elles soient. Par moment, je me crois dans "La ferme des animaux" de ce bon Georges Orwell. Il fait de moins en moins bon de penser de travers dans la "doulce France" (cf ce qui arrive à Bernard Lugan).
    Au fait, tu as vu la réponse à ma question dans l'avant dernier post? Desproges aurait dit: "Etonnant, non?". Je constate simplement que les mêmes causes conduisent aux mêmes effets.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: oui j ai vu, j y retourne après avoir commenté ici. Pour nos tartuffes , pas d autres mots: tartuffes !

      Supprimer
  3. Chut !!!!! Même la mort d'un confrère n'émeut pas nos journalopes pus que ça.

    Et question indignation, deux infos me font plus bondir :
    Dans la profanation des tombes chrétiennes, il n'y a pas d'intention à caractère religieux ou raciste à dit la procureure. Le suspect, porteur d'une djellaba que l'on a retrouvée près d'une salle de prières, a été interné d'office (encore un déséquilibré).
    Dans un bateau de migrants, des musulmans ont jeté par dessus bord douze chrétiens en raison de leur religion. Les autres chrétiens n'ont dû leur salut qu'en faisant une "chaîne humaine". Une quinzaine de musulmans ont été arrêtés par la police italienne.
    Voilà le genre de demandeurs d'asile qui débarquent en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Et oui, un journaliste parmi les victimes et que-de-chie, pas un journaleux français pour en parler a part de très brèves notes ds le Fig,et le Monde. 2 poids 2 mesures.

      M'enfin, si on tedit qu il était déséquilibrée, c'est que sa religion n y est pour rien, padamalgam sinon tu vas te faire traiter de nauséabonde.
      Pour les vagues déferlantes, il paraitrait que cela n est qu un début et qu il faut s attendre a des arrivées massives, très massives sous peu

      Supprimer
  4. tonton flingueur16 avr. 2015 à 19:22:00

    oui mais Corto, tu as oublié les mots magiques... "cépapareil", et puis ce devait etre d'affreux réacs, quelles idées aussi d'etre opposant a des démocrates éclairés soutenus par tout ce qui ce fait de mieux en matières de larbins soumis...ah mais j'y penses, peut etre ont ils "mis de l'huile sur le feu" ," ou l'ont ils bien cherché ..." le padalgam marche aussi dans ce sens ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: eh oui, cépapareil ! tu avs voir que ça va etre de leur faute ! Poutine, pas beau, Porochenko, superbe ? mais pour qui nous prend-on ?

      Supprimer
  5. Tiens un autre sujet d'indignation dans la même veine :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/16/97001-20150416FILWWW00364-immigration-bruxelles-veut-temperer-madrid.php

    Avec Bruxelles et ses technocrates mondialistes qui cherchent à détruire tout ce qui a construit les pays européens (leurs cultures, leurs racines, leurs identités), ce n'est plus l'indignation qui devrait nous mobiliser mais la révolte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: sais tu qu à Bruxelles, une bonne partie des technos et politiciens militent pour que les politiques d immigration soit du ressort exclusif de la Commission et plus des pays membres, charge à elle de répartir les flux migratoires... hein, tant qu a fiare et s indigner...

      Supprimer
  6. La liste serait plus longue...
    => 29 janvier 2015 : L’ancien président du gouvernement local de la région de Kharkov, Alexey Kolesnik, se suicide par pendaison.
    => 24 février 2015 : Stanislav Melnik, membre du parti d’opposition au gouvernement de Kiev, (Partia regiónov), se suicide par arme à feu.
    => 25 février 2015 : Le maire de Melitopol, Sergey Valter, se pend quelques heures avant son procès.
    => 26 février 2015 : Alexander Bordiuga, directeur adjoint de la police de Melitopol, est retrouvé mort dans son garage.
    => 26 février 2015 : Alexander Peklushenko, ancien membre du parlement ukrainien et ancien maire de Zaporizhi, est retrouvé tué par balles.
    La source c'est François Asselineau, que je sais très pointilleux sur la vérification des données que l'on peut trouver dans tel ou tel canard, blogue ou média audivisuel.

    Mais tout va bien ! L'Europe c'est chic, la Russie c'est freak ! Pis les quelques nazis ukrainiens, on leur pardonne, parce que ça à un coté hype et vintage à la fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: vues les dates, apparemment, a Kiev, on aime les tirs groupés. mais cela n a aucune importance ce qu il s y passe, oh, hé, ce sont des " amis " non ?

      Supprimer
  7. bonsoir corto, d'autant plus que ces deux personnes ne sont pas les seules à avoir été éliminées... une série de " suicides" fort étranges a eu lieu.. et il faut lire la satisfaction du gouv ukrainien que de tels affreux se soient " suicidés" ( source : les crises ).. de la part de dirigeants qui traitent les gens du Donbass de sous hommes, à quoi s'attendre.
    désormais, je lis la presse francaise en cherchant ce qui " manque" ( je compare avec la presse anglosaxonne etc... )
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: oui, j ai vu et Vlad ci dessus reprend cette liste, maiss ça , chut, faut pas en parler en France, on ne peut pas en meme temps soutenir des assassins et dénoncer les meurtres du camp d en face, ceux attribués, pour faire vite, à Poutine. faut choisir son camp et nos dirigeants ont choisi.

      Supprimer
  8. Bon. Tu m'as encore fauché le thème de mon billet de demain. Un prêté pour un rendu sans doute... En tout cas, il n'y a rien à ajouter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: désolé ! :) et rien ne t empeche d en faire un sur le même sujet, bien au contraire. il faut, avec nos petites mains, dénoncer ce genre de choses sinon à quoi cela servirait-il que nous nous décarcassions !

      Supprimer
  9. Une fois que vous avez fait la révolution, mon cher Corto, il faut bien assainir l'atmosphère.
    Leur méthode sent l'amateurisme. Un petit assassinat par ici, un autre par là ! C'est un peu minable et je comprends que leurs sponsors euro-américains en aient honte, et préfèrent ne pas en parler.
    Je vous rappelle que nous, après notre propre Révolution - avec un R majuscule, celle-là - on avait installé une guillotine sur une estrade, en pleine Place de Grève (aujourd'hui Place de la Concorde, qui ne pouvait être mieux nommée) pour que le peuple puisse profiter du spectacle. Et on guillotinait les opposants par charretées entières. Nous avions fait l'admiration (et la crainte) - mais ça va ensemble - de l'Europe et du Monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: êtes vous sure que nos dirigeants aient honte de ce qui se passe à Kiev ? Après tout, dès le début de Maïdan, il ne valait pas etre grand clerc pour savoir et d une qui sponsorisé leur révolution et de deux de qui étaient capables les charlots mis en place.
      Notre révolution servirait de modèle... ben mazette, me voila avoir honte de celle-ci !

      Supprimer
    2. Allons c'est les Lumières , faut pas avoir honte.

      Il y a les bons assassinats ceux à Kiev et les mauvais en Russie. En tout cas jamais vu une nouvelle disparaitre aussi vite surtout lorsqu'un journaliste est concerné.

      Supprimer
    3. @mirra! le Figaro en a quand meme fait dix lignes ce matin mais en appuyant sur le fait que ces deux morts étaient peu recommandables...

      @marianne: désolé pour les fautes ! Nos dirigeants avoir honte, je ne sais pas, mais lui Obama, n en a aucune, il vient de décider d envoyer 300 paras pour entrainer les forces armées de Kiev

      Supprimer
  10. Ce matin, sur Europe 1, invité de Jean-Marc Sotto, le directeur pour la fondation pour la recherche stratégique, pour parler de Poutine.
    Je vous conseille, mon cher Corto, d'écouter cette vidéo :
    http://www.europe1.fr/mediacenter/emissions/europe-1-vous-repond/videos/il-existe-forcement-une-motivation-economique-2430361
    La dernière question du journaliste concerne la popularité de Poutine. Réponse : Oui, Poutine jouit toujours d'une grande popularité, mais les sanctions risquent de faire leur effet.
    Conclusion du "journaliste" : S'ils n'ont plus rien à manger cela compliquera les choses.
    Ah, les braves gens ! Ils sont prêts à affamer les Russes pour venir à bout de Poutine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: que les démocraties occidentales soient prêtes a affamer des populations pour abatter, à l usure, les pouvoirs qui ne leur plaisent pas, hélas, rien de nouveau.

      Supprimer
    2. Mille excuses : le "journaliste" s'appelle en fait, Thomas Sotto.
      D'autre part, avec les Russes, ils vont se prendre le râteau du siècle parce que, contrairement à tous ces peuples européens émasculés par l'UE des technocrates qui leur ont ôté jusqu'à leur âme, le peuple russe, lui, existe. Il est fier de sa nation, de sa langue et de son histoire. Tout son passé prouve qu'il sait résister et tenir tête à ses ennemis les plus mortels.

      Supprimer
  11. Indigné mais de quoi ? De ce qui se passe dans tous les pays du monde . La politique est un métier dangereux , même en France .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ]@Claude Henri: on crévera de ces indignations que l on a pas et de celles que nous imposent la bien pensance, l 'UE et les ricains

      Supprimer
  12. De toutes façons, dès que BHL va quelque part apporter son soutien à un mouvement dit démocratique quelconque, on peut être sur que ce sera pire que le régime précédent !
    C'est une vrai boussole des erreurs géopolitiques qui vont être commises.
    Un peu comme Danielle Mitterand en son temps.

    Quant à l'Elysée, Matignon et le Quai, ils n'ont pas le temps de communiquer, occupés comme ils le sont à résoudre la grave crise internationale avec le Vatican qui n'a pas l'air de vouloir se faire imposer leur ambassadeur.

    Droopyx

    P.S. Pour rester à l'Est, je ne sais pas si le film Enfant 44 censuré en Russie est bon mais j'avais trouvé le livre excellent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: j entend de plus en plus parler de cet " enfant 44 " , de quoi s agit-il ? faut que je me renseigne.

      Supprimer
    2. C'est un plaisir que de vous obliger cher maître de ces lieux :
      http://livre.fnac.com/a2782038/Tom-Rob-Smith-Enfant-44#ficheResume
      Droopyx

      Supprimer
  13. à un moment, il fallait s'indigner. :-)))))))
    j'ai lu l'opuscule " indignez vous" et je n'ai rien compris à l'époque;... je crois qu'il n'y avait pas d'idée articulée dedans..
    anne

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa