vendredi 3 juillet 2015

Voilà pourquoi Hollande a refusé le droit d'asile à Julian Assange...


Il y a quelques jours, peu de temps après que Wikileaks ait révélé que 3 de nos anciens présidents furent espionnés par la NSA, Dam'Taubira s'était, en son nom, dit favorable à ce que la France accorde le droit d'asile au fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Celui-ci, peut-être encouragé par ce soutien inattendu, a envoyé une lettre à ce qui nous sert de Président pour lui demander l'autorisation de s'installer en France et non pas, comme tout le monde le dit, pour requérir de la France le droit d'asile. 

Depuis plus de trois ans, Assange vit reclus dans l'ambassade d'Equateur à Londres où il a trouvé refuge. De nombreuses associations ont pris sa défense et acquiescent aux propos d'icelui qui se dit, lui ainsi que ses proches, menacés de mort.

D'Afrique où il se promène, Président a, par voie d'un simple communiqué de presse, confirmé que la France n'accorderait pas le droit d'asile à Assange arguant du fait que celui-ci n'est pas dans la misère et qu'il y avait un mandat d'arrêt européen contre lui. Il y a quelques temps, interrogés sur le même sujet, l'hystérique de Matignon s'était lui aussi prononcé contre le fait d'accorder l'asile à Assange.

Difficile, vu comme cela, de comprendre tout à fait le refus des autorités françaises d'accorder l'asile à un homme qui a dénoncé (et apporté les preuves) l'espionnage dont étaient victimes des présidents et plusieurs personnalités de premier plan.

Il y a pourtant un précédent avec Snowden. La Socialie avait refusé et l'asile à Snowden et le survol de son territoire à un avion présidentiel mexicain dans lequel le lanceur d'alerte était supposé être... Pourquoi ? Il s'agissait à l'époque de ne pas froisser l'ami américain qui avait lancé un mandat d'arrêt contre lui. Snowden fut accueilli par la Russie, il y est toujours.

Alors, là aussi, pourquoi ? et comment comprendre que Président ne veuille pas accorder à Assange le droit d'asile ? C'est assez simple. Une fois encore, il s'agit de ne pas froisser les USA (qui cherchent à récupérer Assange pour le juger pour révélations de secrets d'Etats, 30 ans de prison à la clé) avec qui Président entretient d'excellentes relations depuis qu'il fut reçu en grande pompe, début 2014, par Barack Obama. Depuis ce voyage, Président n'a cessé de s'aligner sur les décisions des USA que ce soit pour l'Ukraine, que ce soit pour le fameux traité transatlantique ou encore sur la Syrie. Les Mistral sont toujours en rade à Saint Nazaire... Donner l'asile à Assange serait faire vaciller cette entente cordiale. C'est aussi simple que cela ? Pas forcément...

Un autre élément (élément dont quasi personne n'a parlé pour l'instant) est à prendre en compte pour justifier ce refus et cet élément pourrait curieusement être lié à... la loi Macron. En effet, dans celle-ci était prévu l'instauration, pour protéger nos entreprises et industries, d'un " secret des affaires ". Secret qui aurait de facto empêché les lanceurs d'alerte de faire leur boulot. Après la bronca suscitée par ce projet de "secret des affaires " et devant les vives protestations de toute la profession journalistique, de multiples associations et de l'ami Jean-Pierre Mignard, Président himself intervint pour que soit supprimé cet article, le gouvernement Valls approuva. Tout en sachant pertinemment que ce " secret des affaires " reviendrait par Bruxelles où une directive européenne allant exactement dans le même sens est en cours d'élaboration, directive qui aurait force de loi et qui fait suffisamment peur aux lanceurs d'alerte et aux journalistes pour que Elise Lucet en personne se saisisse du dossier, lance une pétition et recueille en un temps record plus de 400 000 signatures. A l'heure actuelle, cette directive a toutes les chances de voir le jour, si tel était le cas, elle devrait s'appliquer à la France sous 24 mois.

Et qui de mieux placé pour représenter et symboliser le travail des lanceurs d'alerte si ce n'est Julian Assange ? Personne.

Accorder le droit d'asile à Assange, c'était pour l'exécutif ouvrir la porte à Snowden mais aussi se fâcher avec les Ricains et se mettre sérieusement à dos la Commission Européenne, commission dont la France a besoin pour "valider" ses dérapages budgétaires. Voilà aussi pourquoi selon moi Président a expédié en deux temps trois mouvement, le temps d'un rôt, la demande de Julian Assange.

Alors que la France se targue de vouloir réformer son droit d'asile et d'accueillir toute la misère  migrante du monde, Président avait en accordant à Julian Assange le droit d'asile une excellente occasion de redorer l'image devenue blafarde d'une gauche droitsdelhommiste et de montrer par un geste fort son indépendance vis à vis des Etats-Unis et de l'UE. Il est passé à côté; quoi d'étonnant ?

Ne faut-il pas une certaine dose de courage et d'esprit d'indépendance pour être Président de l'ex-pays des droits de l'homme?

Folie passagère 2830.
Résultat de recherche d'images pour "Francois hollande farine"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Je viens de publier un article sur le même thème. J'ai été moins poli mais j'ai une excuse: tout ça me fout en rogne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Bonjour

      Il suffit de revoir le dernier billet de Corto sur"ainsi va la vie en socialie"et tout est résumé en une photo(Obama et Hollande au garde à vous,ou,tout au moins,figé!et l autre qui semble dire:"tiens,il est là,lui?j ai failli pas le voir!"

      Sur que,cette discrimination honteuse ne grandit pas la France.Pas aisé de rester zen!

      Supprimer
    2. Géo
      Et pourtant,a mon avis,l influence des USA recule dans le monde.
      En d autres temps,la crise grecque eut été résolue en deux coups de cuiller à pot par une intervention officieuse des USA.
      Du moins est ce mon impression.

      Supprimer
    3. @pangloss: je viens de chez toi. saligauds ? penses-tu, aux ordres ! c'est différent :)

      @Géo: l influence des USA reculée ? j aimerais bien mais je n y crois pas un instant, regardes donc l 'Ukraine. Qui étaient les premiers étrangers a aller sur MaIdan pour soutenir et exciter les nationalistes ?

      Supprimer
    4. Géo

      Bonsoir Corto

      Tu as surement raison actuellement.Les USA ont mis le bazar et l identité de certains agitateurs en Ukraine,y compris en uniforme local et s,exprimant en anglais,selon témoignage de certains journalistes internationaux,c est parlant.

      Mais je persiste à penser que,dans l ombre,un renversement du poids de leur influence se prepare,au profit de l axe Russie/Chine et leurs alliés potentiels.
      Ils indisposent trop de monde par des ingerences permanentes chez autrui.
      Les Chinois sont de vieux renards trés patients et methodiques.
      Bon,je peux me tromper aussi totalement.

      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Merci, mon cher Corto, pour cet article extrêmement clair. Je note que nos media ne sont pas pressés d'informer le bon peuple que ce qui nous sert de Président refuse d'accueillir au pays des droits de l'homme Julian Assange au motif de complaire à l'Oncle Sam. La vérité est, qu'après s'être déculotté devant Merkel au sujet de la Grèce, il réitère devant Obama.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je bègue youre pardone, comme dirait les english mais avant de se déculotter devant Angela, il le fit dès son intronisation devant les USA et renouvela son allégeance lors de sa visite d Etat de 2014, puis avec la crise Ukrainienne. Bref, pas fâcher l Oncle Sam ! quand bien même celui-ci nous espionna sans vergogne au vu et au su de tout le monde.
      Je crois de plus que cette histoire de secret des affaires n'est pas etranger à ce refus de droit d asile.

      Supprimer
  3. Bravo pour ton billet, et pour ces informations sur ce volet de la loi Macron, que je n'aurais jamais songé à relier à cette décision...
    Mais, pour un gouvernement qui n'arrête pas de nous donner des leçons de démocratie, droits de l'homme, transparence, independance, toussa toussa, c'est une nouvelle dérobade, qui n'a vraiment rien de glorieux... Par ailleurs, il est scandaleux que président s'arroge, une nouvelle fois, de décider tout seul à la place de la justice (ou ce qu' 'il en reste.... ) Tu as raison : l 'ex pays des droits de l'homme... Par contre, n'importe quel sans papiers est reçu avec les honneurs par le ministre de l' intérieur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: et pourtant moi ça m a sauté aux yeux cette histoire de secrets des affaires et de "bridage " des lanceurs d alerte , lanceurs d alerte dont Assange est le plus bel exemple.
      Pour le reste, soumission aux USA, rien de nouveau depuis 3 ans.
      Et pi enfin, Hollande est maître chez lui, non ?

      Supprimer
  4. Corto:"Soumission aux USA"... : rajoute "et à la technocratie européenne " et le tableau sera complet.

    RépondreSupprimer
  5. Donner plusieurs explications évite de donner la bonne.
    Dans votre billet il y a la bonne réponse.
    Le reste n'est qu'un marécage de subtilités incompréhensibles.

    Fredi M.

    RépondreSupprimer
  6. Géo

    Le charisme d un chef d Etat est trés important,il vaut bien des divisions blindées,et F. Hollande n en a aucun!
    Meme des Etats plus faibles que la France pourraient nous imposer leur volonté actuellement,alors les USA...
    C est un fait.Son gouvernement,c est la nef des fous!
    Ne pas attendre quoique ce soit d équitable ni de cohérent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: dernier sondage en date : si 67% des Français trouvent que Merkel a un rôle primordial en Europe, ils ne sont plus que 2% a le penser pour Hollande. Le chiffre se suffit à lui-même.

      Supprimer
  7. Bonsoir Corto,
    Assange n'a pas d'importance.
    Ce qui est essentiel c'est :
    «l'humour et la dérision d'émissions comme Les Guignols font partie du patrimoine de la télévision. Ce sont des émissions qui, quoi qu'on en pense, appartiennent à l'histoire de la télévision», F.Hollande

    C'est tellement important que c'est une déclaration faite sur des affaires intérieures (les plus fondamentales et essentielles concernant notre pays, contrairement au chômage, à la dette, au déficit, au terrorisme...) depuis l'étranger.
    Bientôt nous aurons droit à des commentaires sur l'euromillion puis sur le loto puis la méteo depuis chacune des capitales visitées.

    Droopyx

    P.S. Le directeur des Beaux Arts vient de se faire virer (manque de pot) par Fleur.
    On parle du mari (le directeur de la Villa Médicis) de la copine de Julie Gayet (qui avait manqué être membre du jury de la même Villa) pour le job !
    Bientôt Joey Starr chargé d'un département Arts et Rhumeries Elyséennes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: sale habitude qu on nos dirigeants de faire quand ils sont à l étranger des déclarations sur la politique intérieure française.
      Par ailleurs, moi qui est une bonne mémoire, je me rappelle comment la gauche avait fustigé Sarko quand celui ne prit que 36h pur aller visiter l'Inde et là, personne pour fustiger Dugland qui en 48h se tapera 3 pays de l'Africafrance

      Supprimer
  8. Proverbe socialiste : une Léonarda vaut mieux qu'un Julian.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Leonarda,quel ratage!
      Et Il a encore terni la fonction présidentielle en s adressant directement à cette mauvaise éléve issue d une famille" douteuse"(pour rester poli).
      Qui n avait pas à etre ici.
      Quant à ses propos:nuls à ch...

      On prefére retirer une prime à des éleves méritants(n.v.belkacm)

      Supprimer
  9. Les fauxsialistes, ils font du pédalo et des courbettes à Merkel et aux américains, ils font honte à la france.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @peyo: ils sont la honte de la France :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP