mercredi 1 juillet 2015

Parlons un peu de la dette française...

On nous parle beaucoup de la dette grecque; parlons un peu de la notre...

Lors de la campagne électorale, en février 2012, celui qui nous sert de Président s'était engagé à ramener la dette publique à 85,8% du PIB pour la fin 2015 puis à 83,4 pour fin 2016.

Le même, en rédigeant son pacte de stabilité d'avril 2013, avait revu sa copie à la hausse en prévoyant de ramener la dette publique à 92,9% du PIB pour 2015 et à 90,7% pour fin 2016.

Voyons où nous en sommes ...



51, 6 milliards de dette publique en plus au 1er trimestre 2015

2 089, 4 milliards d'euros de dette !

Encore un petit effort, Président, et nous ne devrions pas tarder à franchir la barre des 100%

Et il faudrait continuer à lui faire confiance...

Folie passagère 2827.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. La France a encore de la marge, la dette a augmente de seulement 50% en 10 ans, pour rappel la Grece a ete dans la merdouille a partir de 130%, a se rythme, 2018 pour la France.

    Et merci l'euro, la dette Francaise ne peut que croitre et la france se desindustrialise au profit de l'Allemagne ( concurrence deloyale car le DM devrait etre au moins le double du Franc ( et le sera bientot), depart sa demographie, cout, structure, productivite, geographie).

    Tout ca pour ca

    Et l'Herpes ( pardon le R-PS) qui se refuse a sortir du dogme, jusqu'au sacrifice du dernier jeune.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcareber: le R-Ps , késako ? Y a La Marine qui parle aussi de Rps, connais pas.

      Supprimer
    2. C'est comme l'UMPS mais avec le nouveau nom de l'UMP.

      Mathieu

      Supprimer
    3. @matthieu: Prends moi pour une quiche tant que tu y est. je sais bien et je trouve ce rps aussi débile que umps

      Supprimer
  2. Le flamboyant ministre SAPIN a déclaré ce matin à RTL : les journeaux ont l'habitude d'annoncer des banalités à la une. Rien de neuf concernant le déficit et l'augmentation de la dette, c'était prévu.
    Tout va bien, le grand timonier et son orchestre ont les choses en main. Ce cher president n'a t il pas déclaré il y a quelques heures que la France n'avait rien à craindre du défaut éventuel de la Grèce, la France étant plus robuste qu'il y a 4 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le dépité: l économie française est bien plus robuste qu il y a 4 ans... Comment peut-il dire des trucs aussi cons, ça me dépasse: 6 000 000 de chomeurs , 9 millions de précaires, des milliards d euros partis en fumée en bourse en48 h, un déficit commercial abyssal, des investissements etrangers en France rikikis, etc...

      Supprimer
  3. Aucun excedent primaire depuis 1995. Ca veut dire que depuis tout ce temps, on s'endette pour payer nos dettes; tant sous la droite que sous la gauche.
    Et on est "plus robuste qu'il y a 4 ans", muahahaha!!
    Hollande et Sapin peuvent dire ce qu'ils veulent, ça pue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Julien: un peu que ça pue, d'autant plus que ces deux guignols semblent paraître rassurés, si encore ils avaient l air inquiets...

      Supprimer
    2. Géo

      Bonsoir Corto...et à tout le monde

      Plus robuste qu il y a quatre ans....
      Ils parlaient peut etre de leurs petites économies???

      Supprimer
  4. Tiens tiens... J'y songeais un peu (beaucoup) quand je participais à ton dernier billet.
    Haro sur le" peuple grec " qui... Mais quand viendra le temps où d'autres (allemands, anglais, que sais-je? ) crieront "haro" sur le peuple français? Quand Lagarde et ses sbires viendront nous imposer manu militari ou presque la retraite à
    67ans, la TVA à 23%, et tutti quanti?
    Et ils feront quoi, nos édiles (quels qu' 'ils soient), un référendum?
    Nous avons, de toute évidence, à nous reprendre, mais je ne fais nulle confiance à Hollande et sa clique pour le faire. Et je n'ai guère confiance non plus dans ses successeurs potentiels, dont j'attends encore l'esquisse d'un début de commencement de programme ( dans tous les domaines)
    Cette idolatrie face à l'euro et au dogme de l' austérité à tout prix est suicidaire,.
    Je suis d'accord avec Lowcarber sur ce point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: le dogme de l austérité, quoiqu on en pense, n'a-t-il pas donné de bons résultats en Irlande, en Espagne, au Portugal, en UK ? Même le Portugal arrive, par deux fois, à rembourser par anticipation, le pognon qu il devait au FMI ...
      Et bein d accord, il serait urgent quela France se ressaisisse. a 97%, psychologiquement et malheureusement, ça passe encore mais imagine le trauma et ses conséquences lorsque nous atteindrons les 100% de dette publique...

      Supprimer
  5. Mais puisque Bercy nous explique que la dette augmente dans la première partie de l'année pour diminuer dans la seconde, mon cher Corto. vous pourriez écouter, tout de même ! Vous n'allez pas devenir aussi casse-pieds que Didier Migaud qui ne cesse de brailler - heureusement en pure perte - sur la charge de la dette ?
    Tenez-vous le pour dit une fois pour toutes, ces mesquines considérations, si elles peuvent concerner la Grèce - et nous sommes là pour lui fournir tous les conseils dont elle a besoin - ne peuvent en aucun cas concerner la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: que cela s améliorera sur le deuxième semestre ... je me marre d avance, remarquez, n'avons nous point une economie "robuste " ? Même les agences de notation ne s y lmaisse pas prendre " perspectives négatives " partagées par les 3 agences pour la France . Mais chut !

      Supprimer
  6. Le gros problème n'est plus ce gvt qui nous bassine depuis 3 ans avec tant d' incohérences sur la gestion de la France , il n'y a plus rien à faire avec celui là, trop de méthode Coué , la grande question est : qui sera le prochain grand argentier ? Je ne parle pas de Président(e) qui ne pourra que donner les grandes lignes à ses ministres mais du monsieur Propre qui mettra sur les rails un projet où mes enfants et petit-enfants auront l'espérance de vivre correctement .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: qui ? j ai bien ma petite idée mais tout le monde ne la partage pas... :)

      Supprimer
  7. Prodesseur Shadocko1 juil. 2015 à 16:49:00

    Vous examinerez cette carte :
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/92/Dette_publique2011.jpg

    Étrangement, on préfère quand même habiter les pays en rouge que ceux en vert. On doit être fou....


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pr Shadocko: cette carte date de 2011 et n'a rien d etonnant.

      Supprimer
  8. Que se passera-t-il si les 100% sont atteints.
    Est-ce-que ce chiffre n'est juste que symbolique ?
    Les agences de notations vont-ils dégrader la note de la France ?
    Sapin va-t-il déclarer que l'inversion de la courbe de la dette est imminente ?

    RépondreSupprimer
  9. Piotr Jerezewski2 juil. 2015 à 14:11:00

    Je ne vois pas comment la dette pourrait diminuer puisque les états ne battent plus monnaie et que toute création monétaire actuelle vient d'établissements privés qui créent de la monnaie en échange de crédits (donc de dettes). Tout notre système économique repose sur ce système d'endettement.
    Avec une population en augmentation, et une croissance obligatoire si vous voulez socialement que le système n'explose pas en donnant un emploi à tout le monde, vous êtes obligés d'augmenter les encours monétaires et donc de faire des dettes. Le japon se dope avec ça, idem pour les USA, idem pour les GB, idem pour nous...
    Sans dette, tout explose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Piotr Jerezewski: je vous rejoins cinq sur cinq. Tout le système s 'est déréglé dés que certains états ont décidé d'avoir recours au seul secteur privé pour combler leurs déficits.Et nous vivons depuis, états "vertueux" comme états "dépensiers", sur une bulle économique complètement artificielle.
      Il en résulte cette course folle à la croissance, considérée comme le seul remède possible à un surendettement qui ne peut que croître.
      Mais, et je rejoins les "vrais"écolos sur ce point là, cette croissance à tout prix est proprement suicidaire, sur un plan purement technique... Sans compter que le système actuel est intrinsèquement générateur de distorsions sociales insupportables.

      Supprimer
  10. Il y a aussi le Japon, qui est à plus de 200% de dette publique. Et personne ne s'en fait trop pour lui...donc ce n'est pas le seul critère.
    Le danger, c'est surtout de ne plus gérer la monnaie, donc d'être à la merci des choix de gestion de la BCE. D'après Krugman, Nobel d'économie, il n'y aurait pas eu de problème de dette pour l'Italie si elle avait encore eu la lire. A la différence de la Grèce, cas désespéré selon lui.

    RépondreSupprimer
  11. La dette ?
    On l'annule !
    C'est pas légal ? On change la loi !

    De toute façon, il y a belle lurettes qu'on a brûlé les Codes.
    J'en prends pour preuve que maintenant, tu peux construire avec un permis annulé. On ne te fera pas démolir. Et cela à peu près n'importe où.

    Donc la dette...Yaka la déclarer annulée !
    Mais évidemment, c'est pas Macron qui peut faire ça.
    Et je ne vois pas trop qui, à part nous. Massivement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique