vendredi 24 juillet 2015

Dix parlementaires français " libres " en Crimée

Le parlementaire de Crimée Vladimir Konstantinov (à gauche) avec son homologue français Thierry Mariani le 23 juillet 2015 à Simferopol 

Nous sommes en démocratie, nous dit-on; dès lors, les parlementaires sont les représentants du peuple et à ce titre, ils sont libres d'aller ou bon leur semble. Ils sont ( ou tout de moins devraient-ils l'être ) les yeux et les oreilles de ceux qui les ont élus. Ne pouvant se contenter des discours officiels et parce qu'ils bénéficient de quelques facilités dont ne disposent pas les citoyens lambda, ils se doivent d'aller sur le terrain constater de visu ce qui se passe, que ce soit en France ou à l'étranger. Aucune loi et règlement ne restreint à ce jour les déplacements de nos représentants. Ils peuvent même, à l'improviste et sans prévenir qui que ce soit, débarquer dans la plus infâme de nos prisons...

Ces droit de visites et de libre circulation semblent encore plus nécessaires lorsque à propos de telle ou telle situation, les versions des autorités en place ne semblent pas recueillir un consensus largement majoritaire dans la population.

Et c'est exactement ce qui se passe depuis quelques temps. Il y a peu, 4 parlementaires français, 3 de droite et un socialiste, faisaient le voyage à Damas pour voir ce qu'il s'y passait, de visu, et rencontrer Bachar El Assad. Cette visite, financée sur leurs fonds propres, fut sévèrement critiquée par la gauche: On ne fraye pas pas avec l'ennemi désigné par Président. Plus récemment, c'est le député Poisson (PCD) qui lui aussi rendit visite à Assad. Là aussi la visite, peut-être moins médiatique que la précédente, fut sévèrement critiquée par la gauche, le président de l'Assemblée Nationale et Fabius.

Et rebelote ces jours-ci avec la visite d'une dizaine de parlementaires français en Russie et en Crimée. Crénom, en Crimée ! En terre ukrainienne " annexée " par l'affreux Poutine ! Voilà qui devait forcément rester en travers de la gorge de tous ceux qui soutiennent l'Ukraine de Porochenko ! L'hystérique de Matignon s'insurge, Fabius monte au créneau en se disant " choqué " et invoquant une violation du droit international, Bruno Le Roux aboie et Bartolone aura tout fait pour les en dissuader; sans succès. Tout juste si ces parlementaires français ne sont pas accusés de collaboration avec l'ennemi ! Tous d'évoquer que cette visite sera inévitablement, localement, utilisée à des fins de propagande par Moscou et les séparatistes. Possible, localement... Je doute néanmoins que des gens comme Thierry Mariani ou Jacques Myard, vieux habitués de ces voyages " pouvant nuire à la diplomatie de leur propre pays " se laissent abuser par ce qu'ils verront ou ce qui leur sera donné de voir; pas des perdreaux de l'année ces deux-là !

Et oui, cela ne plait pas à Président et à sa clique de voir des parlementaires " libres " aller directement au contact, sur le terrain, se rendre compte par eux-mêmes car refusant de se satisfaire de la seule position de l’Exécutif. Tout le problème, c'est que ces visites non avalisées par la Socialie se multiplient: Pas moins de trois en moins de trois mois, deux en Syrie, une en Crimée. Le dernier précédent remontant à ... 2002 avec la visite de 3 députés français en Irak, députés qui n'étaient pas convaincus par le discours ambiant sur la détention par Saddam Hussein d'armes de destruction massive. Hollande, alors premier secrétaire du PS, jugea cette initiative " étrange et stupéfiante " !

Ces visites révèlent néanmoins deux choses choses importantes: La première, et pour reprendre ce que disait Hollande en 2002, c'est qu'elles montrent que " les parlementaires manquent d'informations sérieuses et fiables " sur la situation en Syrie ou en Ukraine, le même Hollande qui suite à cette même visite de 2002 réclamait un débat parlementaire pour éclairer la représentation nationale ! La deuxième chose importante, c'est que ces voyages non autorisés révèlent au monde que la diplomatie française, domaine bénéficiant généralement d'un consensus politique large, est de plus en plus contestée par la représentation nationale, donc par les Français. Comment pourrait-il en être autrement... quand on se souvient des déclarations fracassantes mais dénuées d'effets de Président et de Fabius sur la Syrie ou sur l'Ukraine ...

Non, non, monsieur Le Roux, contrairement à ce que vous éructez, ce n'est pas une honte que dix parlementaires se rendent en Crimée sans avoir le moindre rapport avec les autorités ukrainiennes.Ce n'est pas une soumission à la Russie de Poutine et ce n'est pas une une honte pour le Parlement français. C'est tout à l'honneur de ces députés " libres " que d'aller voir par eux-mêmes ce qui se passe ailleurs. Que cela vous plaise ou non.


Folie passagère 2856.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Etonnant : pas de journalistes indépendants pour faire ces investigations ?
    Bravo à ces Députés "libres" et honte à cette clique qui a pris les commandes de Notre Pays !
    A lire dans Valeurs Actuelles cette semaine, l'étendue de cette main-mise de celui qui nous sert de président sur tous les rouages de l'état... Merci, en particulier à J. MYARD !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @crisfi: as tu le dernier copinage ? Un simple député PS nommé à la direction générale de RTE la filiale d'EDF ! de mieux en mieux !

      Supprimer
  2. Géo

    Bonsoir

    Les vrais ennemis de la France ne sont pas à Damas ou à Moscou mais en France,à l Elysée notamment.
    Fabius ferait mieux de remettre son fils dans le droit chemin et de cesser d émarger au Qatar plutôt que de faire la morale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: Et ces andouilles de l Elysée ne voulant toujours pas admettre que l équilibre précaire en Syrie et dans toute la région ne tient qu au fait de la présence d Assad soutenu par Moscou

      Supprimer
  3. " Bruno Le Roux aboie ", pléonasme cher Corto.
    Et en plus, il bave salopant la moquette !

    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: parce qu en plus il bave le roquet ?

      Supprimer
  4. au fait, de la meme veine, quelqu'un, je ne sais pas moi, par exemple de profession journalistique, aurait il des nouvelles des Mistrals ? ça fait quand meme un petit moment qu'on en entends plus parler... disparus ? touchés coulés ? évaporés ? ventilés façon puzzle comme dirait Blier ? ça doit commencer a sérieusement nous couter bonbon non? on pourrait peut etre les mettres a dispo des " djeunes des quartiers populaires " comme terrain de jeu, après tout ils jouent déjà avec les bornes a incendies, autant voir les choses en plus grand, je suis sur que ça plairait a la gauche, ça aurait de la gueule comme reconversion écologique... Mistrals perdants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: aux dernières nouvelles, ils sont toujours en rade de st nazaire et coutent 5 millions d euros par mois pour l entretien, le carburant, les machines qui tournent, le gardiennage, etc.... Pour les 5 millions je ne sais pas si c'est pour 1 ou pour les deux

      Supprimer
    2. Géo

      Bonsoir

      J avais lu de trois à dix milliards de pénalités sur le site "sputnik"et cout de 500 millions à 5milliards d,euros sur un autre site,dont les 5millions dont Corto parle pour l entretien,ça semble etre pour les deux(les dates des infos,varient,j ai pas pu trouver une toute fraiche!).
      Un autre site chiffre ce que tu dis,Corto,ou presque(1,300milliards)et question que,les USA aident la France mais ce n est pas une politique droite de ne pas honorer un contrat,c est malsain tout de meme!
      Ce jour mes messages s effacent parfois quand je veux poster ça déconcentre!
      Pas possible de mettre le présent post avec ta réponse au mien plu bas!(hanté par hollande ton site???hollande !!!sors de mes posts!)
      Pour les agriculteurs français,l interdiction russe de leur acheter viande et lait en rétorsion à des sanctions françaises n a pas arrangé les choses pour ces gens!
      Incohérence,imprévoyance politique.. .

      Supprimer
  5. Ce gvt ment tellement que ce sont tous les parlementaires qui devraient se rendre compte de visu à commencer par la France , Grigny, Montreuil , Marseille , Lyon ............ etc pour se rendre compte du calme qu'il règne dans nos quartier défavorisé .
    Que des parlementaires aillent en Crimée montre la confiance qu'ils ont à Fabius qui reste celui qui est responsable mais pas coupable .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ds nos quartiers défavorisés;;; faut pas deconner non plus, vont pas prendre trop de risques non plus, vaut mieux aller en Crimée c'est moins risqué :)

      Supprimer
  6. Pozo di Borgo, sénateur de Paris enfonce le clou, il s'est acheté un tee shirt :

    http://twitter.com/Alekzzzzz/status/624356504112627712/photo/1

    Traduction : "Obama, t'es nul"

    RépondreSupprimer
  7. Corto: d'accord à cent cinquante pour cent!
    D'abord, c'est le genre d'initiative qui redore un peu le blason des parlementaires, qui en a bien besoin... Ensuite, c'est dessiller un peu une diplomatie tellement inféodée aux USA
    qu' elle n'a plus aucune vision réaliste du rôle
    que peut jouer la Russie avec l'Europe.
    Et, en suivant l'excellente idée de claude-henry 17, à quand des visites parlementaires dans les zones de non droit, les commissariats caillassés, les rivages de Menton etc?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: d accord avec toi mais pour l idée de Claude Henrri vois la réponse que je lui ai laissé :)

      Supprimer
  8. Il faut, comme vous le faites, mon cher Corto, encourager ces voyages à l'étranger de nos représentants, et cela d'autant plus qu'on essaie, de plus en plus, de faire pression sur eux.
    Nous allons bientôt avoir des élections très importantes, il faut que les électeurs sachent, le plus précisément possible, ce qui se mijote dans les arrière-cuisines des politiques, afin de limiter les dégâts et ne pas retomber dans les mêmes erreurs qu'en 2012.
    Nous sommes nombreux à compter sur vous pour que RIEN ne nous échappe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: vous etes drôles vous " pour que rien ne vous échappe" , je fais ce que je peux :)

      Supprimer
  9. Tout à fait d'accord. Si les députés sont libres, leurs visites n'ont pas à être "autorisées".
    Et les critiques sur ces visites, venant d'un camp qui ne dit rien quand on accueille à l'Elysée des personnages peu recommandables, sont très mal venues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: possibles mais cela donne l occasion à la mère Guigou qu elle existe encore, elle se dit " choquée "

      Supprimer
  10. Géo

    A lire:

    Fr sputniknews.com international:,la delegation française surprise par ce qu elle découvre en Crimée

    Vouer aux gémonies la délégation sous pretexte de trahir l unité diplomatique n est qu un prétexte pour cacher la vérité.
    La mafia au pouvoir n est pas à ça prés.
    Cout de l amende eventuelle pour non livraison de Rafale:entre trois et dix milliards d euros,en sus d une image déjà ternie.
    Cout de l interdiction aux agriculteurs français d exporter leur viande vers la Russie:des manifs+les pertes à chiffrer.
    Hollande demande aux grandes surfaces d etre responsables et aux Français d etre patriotes!
    Quelle fourberie et quelleS lachetéS dans tout ce purin!

    Bonne journée

    C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Oups,je rectifie:livraison des MISTRALS.
      Pas moyen de savoir ce qu ils deviennent.

      Supprimer
    2. @Géo: Pour les Mistral, le montant des pénalités et du remboursement devraient revenir à la France ( enfin aux contribuables ) à 1,5 milliards pour les deux. Quant à ce qu ils deviennent vois ma réponse à Tonton plus haut.

      j aime bien ce site sputnik a ceci près qu il faut prendre avec des pincettes ce qu il publie, ce serait un outil de propagande de Moscou

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP