mercredi 23 décembre 2015

Objectif 2050: 100 millions d'immigrés en plus !

Afficher l'image d'origine

Oui, M'sieurs, Dames, l'immigration est une chance, une  vraie chance, pour la France et pour l'Europe ! Comment cela, vous ne me croyez pas ? C'est pourtant Bruxelles qui l'affirme et si c'est Bruxelles qui l'affirme, c'est que cela doit être vrai !

La preuve ? Et bien, ils en sont tellement convaincu nos torpilleurs de civilisation bruxellois que le 9 décembre dernier, les commissaires se sont réunis pour approuver une " initiative citoyenne " - une pétition, en fait, lancée le 4 janvier prochain - visant à réformer le droit d'asile européen en vue de l'étendre afin d'augmenter les quotas de migrants extra-européens. Pour que ce texte soit adopté, il faudra rassembler 1 million de signatures dans au moins 7 Etats membres de l'UE. Autant dire que cela devrait pouvoir être obtenu.

La Commission affirme clairement sa politique migratoire et l'écrit noir sur blanc: " Faire en sorte que l'UE reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique (...) Pour cela il faudra redéfinir les politiques d'immigration en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d'origine ". En clair, aider les pays extra-communautaires à nous envoyer leurs trop-pleins de population ! 

A l'origine de cette idée lumineuse un rapport datant de 2010 co-signé par Lech Walesa, Mario Monti, Felipe Gonzales et Nicole Notat, rapport intitulé: " Projet pour l'Europe à l'horizon 2030 ".

Rapport dans lequel on pouvait lire: " qu'à taux d'activité constant, la population active de l'UE allait diminuer de 68 millions de travailleurs d'ici à 2050 et qu'il faudrait pour combler le déficit un gain net de 100 millions de personnes (...) L'UE devra donc avoir une démarche pro-active de l'immigration. Il est nécessaire, en Europe, de changer d'attitude vis-à-vis de l'immigration. Trop souvent, elle est perçue comme un fardeau à porter plutôt que comme une chance à saisir.  Le recours à une main-d'œuvre étrangère fera partie de la solution à apporter aux pénuries futures de main-d'œuvre et de compétences que connaîtra l'Europe " En clair, et toujours noir sur blanc, " les migrations sont une source de croissance " !

Le seul hic, en dehors du fait que cette invasion migratoire se prépare en loucedé et qu'elle impliquerait l'importation de 100 millions de personnes, soit l'équivalent de 20% de la population actuelle de l'UE, c'est que révolution numérique et robotisation vont dans le même temps détruire des millions d'emplois non qualifiés pour exiger de plus en plus de main d'oeuvre très qualifiée, ce qui vous en conviendrez n'est pas le fort, majoritairement, des populations pressenties pour booster notre croissance...

Voilà, vous êtes prévenus; d'ici à 2050, c'est à dire demain à l'échelle de notre Histoire, l'UE s'apprête, avec ou sans votre consentement, à tort, ou à raison, de faire rentrer sur nos territoires 100 millions de migrants !

Bon, vous me direz, cette année, il en est déjà rentré 1 million ! Le grand remplacement, c'est parti !

(sources: Conseil Européen, Médiapart, Le Figaro, François d'Orcival)

Folie passagère 3018.
Résultat de recherche d'images pour "projet pour l'europe à l'horizon 2030"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Il y a encore un an et peut-être encore maintenant, les tenants du grand remplacement étaient traités de racistes! Comme le temps passe vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Tant qu il était théorisé par des nauséabonds, en parler et y donner crédit était faire preuve de racisme, maintenant qu'il est institutionnalisé, no problemo !

      Supprimer
  2. Bon, vous me direz, cette année, il en est déjà rentré 1 million ! Bon ben faut se bouger le cul,je sais pas si on a 100 ans devant nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: T inquiète ça va aller. le million de cette année n'était pas vraiment désiré alors que les 99 millions d autres... ça devrait fonctionner

      Supprimer
  3. Et on rappellera que l'auteur de ce texte est européiste...
    Did

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Did: européiste ? késako ? langage frontiste ?

      Supprimer
  4. Et cela ne les gêne en rien, mon cher Corto, de priver leurs pays d'origine de toutes ces "chances" qui vont déferler sur l'Europe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Ben non, voyez-vous avant il y avait la colonisation, on allait chez eux pour "piller " leur richesses. maintenant c'est différent, on leur pique leurs forces vives pour les importer et nous donner de la croissance:) Et pi comme chez eux, ils risquent de crever, autant qu ils nous fassent manger, non ?

      Supprimer
  5. Positivons. Au rythme de 1million par an, il faudra 100 ans pour faire 100 millions... Ah sut,
    on me dit dans l'oreillette qu'ils se reproduisent comme des lapins. Bon, alors le grand remplacement est bel et bien commençé, à moins que les Européens se réveillent ce que je ne crois pas possible; surtout ceux de l'ouest qui mettent beaucoup d'énergie avec leurs assoces
    pourries mais lucratives à faciliter l'idéologie de Bruxelles fermement décidée nous faire disparaître. Le peu qui restera des blancs seront mis dans des réserves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nina: dans un espèce d aveuglement difficilement compréhensible, si ce n'est la force du politiquement correct et des années de lobotomisation, les européens laissent faire. Et au lieu de favoriser la natalité européenne et française, on déconstruit la famille et on réduit les aides !

      Supprimer
  6. Il faudrait quand même que l'on m'explique, ces 100 millions d'immigrés viennent de pays qui étaient des colonies.
    Les défenseurs des peuples opprimés ont toit fait pour que les pays européens soient virés de ces terres afin que les autochtones puissent disposer de leurs terres et leur liberté.
    Apparemment, tout ce n'est pas passé comme prévu, c' est la chienlit chez eux et maintenant ces futurs bi, tri nationaux viennent dans le pays de leurs anciens tourmenteurs.
    On nous prendrait pas pour des cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont plus à l'aise sur nos terres que sur les leurs, il faut se faire une raison. C'est le droit inaliénable de l'homme de se poser là ou il l'entend, et malheur et honte à celui qui ne veut pas se pousser pour lui laisser toute la place. C'est vrai, tout le monde a le droit au bonheur de posséder des tas de trucs consommables, à plus forte raison si dans son pays, il n'y avait rien. Vous trouvez ça juste ? Et puis c'est Noel hein !

      Supprimer
    2. @Grandpas: je confirme, on nous prend pour des cons!

      Supprimer
  7. Les pays européens sont en sous-natalité, sauf le Royaume-Uni, l'Irlande...et la France.

    La France devrait donc maintenir sa politique familiale, et s'appuyer dessus pour envoyer promener les bruxellois.
    Sauf que Hollande a baissé les allocations familiales des revenus plus élevés, et que Sarkozy a supprimé les dispositions favorables aux mères de 3 enfants dans la réforme des retraites.
    Sauf que Hollande et Sarkozy, contre l'avis des Français lors du referendum de 2005, sont dans la fuite en avant européiste.

    Enfin, l'éléphant dans la pièce, c'est la dénatalité, donc ce qu'il faut c'est une politique nataliste en Europe, et de contrôle des naissances en Afrique. Pourquoi prétendent-ils le contraire...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: Pourquoi ? je ne sais pas vraiment si ce n'est ce courant mondialiste qui semble avoir pignon sur rue maintenant

      Supprimer
  8. Le Guardian fait le point sur une année de modération :

    http://www.theguardian.com/world/2015/dec/23/refugees-russia-trolls-comments-below-the-line-2015-guardian-moderators

    Au moins, ce sont des Anglais qui modèrent. Au Figaro, il me semble que c'est sous-traité, en partie au Maghreb ; en tout cas, la modération y est parfois incompréhensiblement stricte.

    J'ai eu l'occasion de lire, sur le Guardian (centre-gauche), divers articles sur les fameux migrants, et il est vrai que les commentaires des lecteurs sont très fortement opposés à la politique de Merkel, etc.

    Ils sont moins bêtes que nos gauchos à nous...

    RépondreSupprimer
  9. Géo

    Bonjour

    Voilà la clique de Bruxelles,ce monstre sans ame,qui gere les populations dans une logique mécanique digne de Métropolis,en pleine action avec les complices outre-atlantique,pour détruire une civilisation qui ,elle,a une ame et des valeurs humanistes .
    Mon avis:tout celà finira mal,car le monstre sans ame qu est l u.e ,s effondrera tôt ou tard,victime de son extension à un trop grand nombre de nations qu il veut brider,et de problemes economiques gravissimes qui le fissureront.
    Selon Valeurs actuelles,70/100 de migrants seraient sans emploi en Allemagne!
    Et Merkel élue femme de l année!

    Ces gens sont des pourritures(et je pese mes mots,j assume!)
    Ils sacrifient consciemment des Nations entieres et aussi par delà la mediterranée,
    Dans des buts mercantiles où l Humain n est qu un objet
    Ein stuck,pour reprendre les termes des nazis appliqués aux travailleurs-esclaves interchangeables
    Nous revoici donc,derechef,face à la bete immonde qui revient pointer sa gueule,
    Celle qui nie l existence des civilisations,prete à les piétiner pour le profit de cartels politico-financiers,c est toujours la meme histoire!

    Et tous ces malveillants de l u.e.coutent une fortune a entretenir.
    Je suis content de n avoir pas voté pour toute cette fange mais pietre consolation quand on devine aisément les graves troubles raciaux auxquels nous devons nous préparer,et religieux aussi.

    Je plains tous ceux qui ont des enfants,aussi les musulmans intégrés ici,tout le monde va trinquer avec ces technocrates sans ames,ces immondices ambulants qui n aiment pas les peuples auxquels ils doivent tout,eux qui sont des moins que rien.

    RépondreSupprimer
  10. les murs qui les tuent?
    les mûres qui les tuent?
    si c'est les mûres, c'est qu'elles ont été ramassées en forêt , et que le renard a pissé dessus
    échinococcose alvéolaire , comme on appelait ça
    mais c'était avant
    il y a une mention de cette pathologie dans le docteur jivago ( pasternak) pour ceux qui aiment les rapports médecine/littérature

    RépondreSupprimer
  11. A moins de passer le cap des cent ans , je crois que je m'en fiche de la colonisation de l'europe , ils viennent pour devenir les nouveaux riches ,ils seront les nouveaux pauvres comme dans leur pays d'origine et il arrivera un moment où il y aura des chefs de tribu dans chaque ville qui s'en mettront plein les poches et tous ces abrutis qui regretteront le bon temps des colonies .

    RépondreSupprimer
  12. Nicole Notta:presidente du Siècle
    marie-france

    RépondreSupprimer
  13. Merci Corto pour vos billets, je me régale à chaque fois.

    C’est pas pour vous cirez les pompes que je prends le clavier ;-) mais pour m’indigner: QUAND VA T’ON LA VIRER CELLE LA ? un grand coup de pied dans le cul pour la satelliser, il va falloir taper fort, mais ça vaut la peine d'essayer. En plus un successeur est tout trouvé, oui vous savez, le mec qui il y a trente ans rachetait les boîtes un franc symbolique, virait tout le monde et les revendait en se faisant des c... en or sous les applaudissements de la foule en délire, le super copain de mitteux 1er dit l’usurpateur, vous ne voyez toujours pas ? Bon, 30 ans plus tard et quelques dizaines de milliards en plus, super Nanard se verrait bien dans la place. Après nous avoir interdit le chômage en début de semaine,il a du temps de libre pour prendre le poste, il a une expérience phénoménale dans le domaine et une petite affaire de dernière minute à régler, ensuite il sera bien placé pour nous interdire la justice.

    Allez Joyeux Noël à tous en sociali

    PS: Noël (comme crèche et messe de minuit) mots utilisés par des salles blancs de souche, souvent en fin d’année, on ne sait d’ailleurs pas pourquoi. Ces mots populistes qui nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire seront bientôt interdit par notre kommandantur socialogochobobo.

    Toute prononciation de ces mots (même chuchotée) conduira le contrevenant à un peine de 47 ans d'emprisonnement et 125.000 euros d’amende. Pourquoi cette somme : si nous chopons 8000 contrevenants nous soldons la dette de 1000 milliards, pas con hein.
    Signé: le président de la non-France, Chamalo 1er (dit l’audacieux)


    Lionel

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique