lundi 16 janvier 2017

Banlieues radicalisées, le silence assourdissant des candidats à l'élection présidentielle

( Saint Denis, ville royale )
Le Figaro Magazine  nous a fourni ce week-end une intéressante et édifiante enquête sur " Cette France abandonnée aux islamistes ". Rien de très étonnant pour qui, de gré ou par obligation, passe régulièrement dans ces quartiers...

Enquête assortie de plusieurs témoignages accablants, témoignages forcément anonymes. Ci-dessous, celui d'Olivier, médecin généraliste à Saint Denis (93). 

" Voilà un peu plus d’une décennie que j’y suis installé. Les choses ont progressivement changé, mais dans le mauvais sens du terme. Au début, j’avais le discours du nouvel arrivant: «C’est exotique»,«Toute cette dynamique, c’est incroyable», «Les gens ici sont vraiment gentils et accueillants».

Peu à peu, j’ai acquis une expérience professionnelle singulière, et j’ai découvert la profondeur du mépris et du désamour de la France chez ceux qu’elle a accueillis et – concernant mon univers professionnel, la médecine de proximité – qu’elle accompagne avec bienveillance et générosité.

La France est reconnue pour la qualité, et plus encore la gratuité de ses soins médicaux. Étudiant en médecine, je trouvais cela formidable.

Pourtant, cette générosité n’est pas vue comme une force de la France généreuse qu’on remercie, mais bien plutôt comme un tribut normal d’un pays colonialiste qui «doit payer pour ce qu’il a fait».

Ces gens sont-ils heureux de devenir français? Pas du tout! Mieux encore, ils m’expliquent pour nombre d’entre eux qu’ils ne veulent pas le devenir.
Un jour, un patient que je croyais français naturalisé d’origine algérienne m’avouait: «Moi, Français? Ah non, docteur, ah non, ça jamais! Jamais!»
En revanche, le droit du sol avait fait de ses enfants des Français. Dans quel contexte de respect pour leur pays de naissance allaient-ils grandir?

Je sentais que j’abordais chez lui un sujet sensible et cela m’a mis très mal à l’aise. D'autres patients, plus jeunes, Français par le droit du sol, m'assurent que leur pays, c'est l'Algérie ou la Tunisie et qu'ici, c'est secondaire. Ils ne sortent pratiquement jamais de leur banlieue et glorifient un pays dans lequel ils ne bénéficieraient pas du quart de ce qu'ils reçoivent en France: l'éducation, la santé, l'emploi, l'ouverture culturelle, la liberté de circuler, la liberté d'expression. La médecine est devenue un bien de consommation: on va faire ses courses, on va chez le médecin puis on va au parc. Pas de problème, c'est gratuit. Dans les grandes aires urbaines, le médecin est un consommable comme le boulanger ou le boucher. La difficulté de son métier, son expertise, est ignorée voire niée. Les services d'urgence des hôpitaux en témoignent: surcharge de travail, bobologie, violence de certains patients qui croient que le médecin ou l'infirmier sont à leur service exclusif, sans compter les exigences personnelles pour que les femmes soient examinées par des femmes sous peine de scandales ou de menaces. "

Ces quartiers, de véritables poudrières, une insulte à la République, zones de non droit où policiers  et  pompiers se font caillasser (lire le témoignage du CRS) et insulter à chaque intervention, sont devenus de véritables enclaves étrangères en terre de France où imams et " jeunes " font la loi, des quartiers qui vont, un jour ou l'autre, nous péter à la figure, au propre comme au figuré.

Je serais bien curieux de lire et d'entendre ce que les différents candidats gauchistes à l'élection présidentielle ont à dire sur le sujet... Pour ce qui est des candidats de la  Belle Alliance Populaire, force est de constater qu'après d'ores et déjà deux débats de plus de deux heures trente chacun, le problème n'a toujours pas été abordé...

Folie passagère 3422.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

38 commentaires:

  1. "Insulte à la république" ? Disons qu'elle l'a bien cherché.
    Insulte à la France tout simplement et avant tout. Quand je vois que cette photo est prise à Saint Denis, Nécropole de tant de nos chefs, certes plus ou moins suprêmes,ça me donne des gargouillis dans le ventre.
    J'en reviens à ce que je me permettais d'écrire dans un précédent commentaire. Je ne vois aucun des présiflanciables dire STOP à cette invasion pillage en cours, y compris Fillon. La cohorte de tous ceux qui ont intérêt, au mépris de toute forme de charité, à voir déferler ces populations dans notre pays est aux commandes et entend bien y rester d'une façon ou d'une autre. Tout comme leurs protégés qui n'ont nullement l'intention de retourner au pays.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a longtemps que je dis que nous aurons la guerre civile, elle approche à grand pas.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: forcément, il se passera un truc. Guerre civile ? à voir.

      Supprimer
  3. Un Dragon: tu as raison, j aurais du écrire un truc dans le genre "insulte à la République qu'on nous promettait ", oui, la photo a été prise à St Denis, il y a peu, à l occasion d une manif pro-Traoré, la racaille avec un casier long comme le bras qui est morte pendant son interpellation par les gendarmes à Beaumont sur Oise.
    Saint Denis, ça fait belle lurette que c'est comme cela, déjà il y a 20 ans c'était impressionnant.
    Quant aux condidats, je crois u ils sont biens désarmés et qu ils ont surtout une peur bleue de ces quartiers

    RépondreSupprimer
  4. La peur voilà le maître mot .... Mais peur de quoi au fait ? De déclencher une guerre civile ? De toutes façons nous y aurons droit dans un, cinq ou dix ans. Je crois que c'est la peur des réactions de la classe bien pensante et tiersmondialiste qui distribue les satisfécits de morale dès qu'un clerc (tu sais ceux qui trahissent) ose dire que le roi est nu.

    Jipé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jipé: le gars qui a écrit " La France soumise " explique très bien pourquoi ce silence des " élites". La peur, une vraie peur, de voir les banlieues exploser comme en 2005 et 2007. Ensuite, l'ignorance; pour une bonne part ces élites, vivant dans leur bulle et leurs beaux quartiers, ne savent pas ce qui se passe, sont loin de pouvoir croire qu on en soit arrivé là. Et une 3ème raison idéologique, reconnaitre ce qui se passe dans les quartiers serait reconnaitre l'effondrement des schémas intellectuels sur lesquels ils avaient bâtis leur vie, ce serait admettre que la société multiculturelle dont ils rêvaient peut être source de conflits, d’admettre qu'un opprimé puisse etre un oppresseur, que des victimes du racisme puissent être racistes, que des arabes puissent être antisémites, etc..

      Supprimer
    2. @ Corto
      C'est exactement ça, me semble-t-il, et si parfaitement expliqué que je n'ai rien à ajouter. :)

      Supprimer
  5. C'est l'Europe notre tombeau et ces messieurs-dames de Bruxelles nos fossoyeurs; il faut dire aussi que nous avons choisi nos Pompes Funèbres. Réagir, même si c'est trop tard, tomberait sous le coup de LA LOI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lepoilux: l'Europe a bon dos car pour ce qui est des banlieues et autres quartiers sensibles, elle n y est pas pour grand chose

      Supprimer
    2. Corto
      Je l'ai plusieurs fois souligné :silence des candidats... (Sauf une ,qui me déçoit toutefois par son actuel silence...)
      Je partage entièrement ton billet,et les enfants trois raisons que tu donne à ce silence:
      -l'ignorance,ces politiciens finissent par vivre dans un véritable ghetto.
      - la peur d'un embrasement
      A ce sujet,rappel des déclarations de de Villiers affirmant que les forces de l'ordre ne peuvent envisager de mener une operation d'envergure dans des quartiers où l'on sait que des centaines de jeunes sont puissament armés.
      - peur de regarder la réalité en face,parcequ'elle fait exploser tous les dogmes aux quels ces gens là sont inféodés. ..
      Je te remercie de l'avoir mise en exergue,peu en parlent, mais c'est un drame pour ces bobos:le monde est méchant ;
      il y a même des gens qui méprisent notre mode de vie;
      comment est ce possible?

      La prise en compte de cette fracture des banlieues est pour les gens se réclamant de la gauche aussi difficile et douloureuse que l'effondrement du communisme...

      Supprimer
  6. Géo

    Ces gens qui parlent le français,qui sont donc imbibés de la France,et qui crachent sur ce pays,c est aussi un suicide collectif qu ils s infligent et un cadeau empoisonné pour leurs enfants.
    Trouver prétexte de "colonialisme" pour se comporter comme ils le font,c est une solution de facilité autodestructrice.

    Pas difficile de voir qu ils sont en pleine rétrogradation mentale avec cet esprit.
    Quand ils auront sapé les fondations de la maison France,tous ces idiots utiles,il faudra que leurs enfants mettent les bouchées doubles pour aider à reconstruire l édifice ou qu ils se résignent à rester avec une âme d esclaves exploitables à merci par des pays qui domineront la France et dont les dirigeants n auront aucun respect pour ces esclaves serviles et si stupides.

    Je crois que ces populations portent l échec en elles et le fait de se considérer comme ayant tous les droits est une façon de se mentir à elles-mêmes pour ne pas s avouer qu elles sont incapables de bâtir quoique ce soit de solide en l état où elles sont.
    Ces gens haïssent leur propre médiocrité par leur haine du Blanc,du pays,ils ont trouvé le bouc-émissaire parfait pour se cacher le fait qu ils ne sont pas colonisés,que toutes les ouvertures intellectuelles et spirituelles leur sont offertes ici...
    ...et qu ils sont néanmoins infoutus de se construire intelligemment!
    Et les "socialistes"et assimilés sont les pires racistes,
    ils les bercent dans ce faux confort,ce qui les maintient endormis à la grande satisfaction des ennemis du pays et de notre civilisation,car ils ont trouvé ici les parfaits esclaves dévoués à leurs objectifs.

    Quand on remet les clés de la maison à une personne qui a une mentalité de soumis incapable de construire,elle va la saloper à plaisir et dénigrer le maitre des lieux en lui faisant porter la responsabilité de la dégradation des lieux et des immondices dans lesquels elle se vautre,là où l humain responsable apprendrait à devenir autonome.

    Au fond,tous les gens qui parlent ainsi de la France malgré les avantages qu elles leur offre savent ce qu ils valent,et c est pour cela qu ils sont toujours en colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo: ta conclusion est parfaite ! :)

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Beaucoup de ces gens décrits dans ton billet,tu le sais,sont tyranniques,exigeants,violents voire violeurs,sans égards pour les personnes plus vulnérables,avec les femmes...blanches entre autres(ce qui est spirituellement archi-criminel,malgré les mensonges d imams malfaisants:user de la force contre plus vulnérable que soi),
      mais,au delà de cette façade,ils sont aussi faibles que les "babtous" et incapables de s assumer seuls,c est une réalité,ils ont besoin d une autorité forte.
      Pas demain la veille qu ils seront à la hauteur face à d autres peuples qui les méprisent plus ou moins ouvertement.

      Supprimer
  7. Quand les "organisations internationales" en auront fini avec Israël et la Palestine, mon cher Corto, qu'elles aient réussi à leur imposer la constitution de deux états ou pas, gageons qu'elles s'occuperont de la partition de la France. A Saint-Denis, avec la cathédrale et la nécropole de nos rois, nous devrions avoir, en quelque sorte, notre "Mont du Temple" en plein milieu d'une ville musulmane !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mrianne: Oui, notre Mont du temple comme vous dites... mais il faut essayer un jour d'aller visiter la nécropole royale pour se rendre compte a quel point même ce mont là est menacé

      Supprimer
  8. Annie

    J'ai l'article du figaro -papier - pas le lien en clair/
    On nous montre Saint-Denis, mais que dire de certains quartiers de Paris, Trappes, Chanteloup Argenteuil... etc, etc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie: la liste est longue, si longue, car tu pourrais rajouter Cergy, Sarcelles, Garges, Avignon, Marseille pour une partie, Mantes la jolie, grigny, etc... plus d'une centaine de villes ou quartiers ont été ainsi identifiés comme étant radicalisés, musulmanisés, en plein separatisme d'avec le reste du pays

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais mis les pieds dans le 93. Fut un temps où je me rendais à Paris au moins une fois l'an (par avion depuis les Antilles) entre les années 1980-2000, pour visites culturelles, shopping et gastronomie. Qu'il était bon alors de prendre un bain de France. C'était hier !
    Aujourd'hui, je vis en Dordogne et ma dernière visite à Paris date de mars 2013 à l'occasion de la Manif pour tous, à laquelle mon époux et moi-même avons participé avec enthousiasme. Nous avons séjourné dans une résidence hôtelière près de l'île Seguin et pris le métro... Tant dans le quartier, que lors des trajets vers le lieu de la manif, nous avons perçu l'ambiance hostile et constaté le changement de population, de codes vestimentaires et de comportements très éloignés de notre culture, de notre éducation.
    Quelle blague "l'identité heureuse" d'A.Juppé. La semaine dernière nous avons séjourné à Bordeaux. Des témoignages de bordelais de vieille date, nous ont appris que bon nombre de parisiens émigraient vers Bordeaux pour cause d'insécurité et de "mal vivre ensemble"...
    Compte tenu de ce que nous avons constaté, Bordeaux devient l'annexe de l'Afrique et vu la proportion d'africano-bordelais, on se doit de relever l'efficacité et la qualité d'accueil des services sociaux de cette belle ville pour la diversité. Parmi les clodos que nous avons vu mendier sur les trottoirs du centre ville : aucun venu d'Afrique. L'identité heureuse, semble fonctionner à sens unique. µ
    Je ne m'avance pas trop en prédisant aux jeunes cadres dynamiques venus de la région parisienne, un très prochain déménagement...
    S'il suffisait de déménager !
    Et dire que les candidats à la primaire de gauche déplorent que nous n'ayons pas l'accueil facile...
    Nous sommes catastrophés non pas tant par le changement de couleur, mais par le constat entre maints autres, de ce jeune médecin désabusé.
    Comble d'ironie : je crains fort que la guerre civile qui nous est annoncée depuis (à la louche) une dizaine d'années, ne sera pas déclenchée par les français de longue date mais par ceux-là même, qui bénéficient de la bienveillance de la FRANCE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mira destra: le debut de ce changement, je ne peux pas le situer exactement en date car à l époque je voyageais beaucoup mais j ai une certitude, c'est qu une des pires cata de ces 20 dernières années et à l origine pour beaucoup de ce bordel c'est la fin du service militaire.
      Après le mouvement que tu rapportes entre Paris et Bordeaux, en Angleterre, ils ont le même et l'ont surnommé le " White flight ": l exode massif des white de Londres vers les banlieues éloignées ou des villes encore... anglaises.
      Et d'accord avec toi, cette guerre civile, parce qu il y aura forcément un clash à un moment ou un autre, aura pour origine ces quartiers.

      Supprimer
  10. Mais non ce n'est pas une invasion, juste un raz de marée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait le terme de vague scélérate qui conviendrait le mieux.
      Elles peuvent des navires de gros tonnage.

      Supprimer
  11. Dès que tu en seras informé, j'espère que tu nous diras ce que compte faire Fillon à ce sujet (pas de bons sentiments ni de grandes idées, SVP)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: ah mais si tu avais lu d'une part le programme de Fillon et d'autre part son bouquin: " Vaincre le radicalisme islamique " tu saurais ce que Fillon compte faire .

      Supprimer
    2. Je n'ai pas lu son bouquin et son programme ne me paraît pas clair sur le sujet que tu abordes. Ma question: que veut-il faire de tous ces musulmans arabes et Africains? Et pas d'"Islam de France" SVP!

      Supprimer
    3. Pangloss: en clair, ce qui ne veut pas dire qu'il le fera ou qu il pourra le faire: virer tous ceux qui sont en situation irrégulières, instaurer chaque année des quotas d'immigration validés par le parlement, revoir les conditions du droit d asile et faire expulser tout ceux qui en sont déboutés (actuellement à peine 5% sont expulsés), les demandeurs d'asile mis dans des centres de rétention administratives et ne plus les laisser en liberté comme c'est le cas actuellement, etc...
      Pour tous les muzz qui sont ici en situation régulière, il n y touche pas.

      Supprimer
  12. Les banlieues sont radicalisées? il leurs faudrait un traitement qui lui aussi soit radical. Malheureusement, pas un seul politique n'a les couilles de faire ce qu'il faut.Ni à droite et surtout pas à gauche, mais un jour ces petites saloperies de racailles s'en prendront également à tout ces gaucho et seulement ce jour là ils comprendront mais trop tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: vois mon com plus haut à Mira Destra pour les gauchos.
      Les gauchos ont fait des banlieues un réservoir électoralistes pendant de nombreuses années mais un jour, ceux qu ils ont choyés vont se retourner contre eux, contre le pays, cela me semble inéluctable

      Supprimer
  13. j'ai travaillé à la mairie de St Denis de 1992 à 1994 , avec un contrat temporaire, détachée d'une grande entreprise de BTP pour du conseil, j'étais heureuse comme tout que ça finisse ! les derniers mois ont été pénibles, au milieu d'un nid de cocos rétrogrades, un service de petites merdeuses toutes encartées qui me faisaient payer très cher que je ne lise pas l'huma chaque matin, ce qu'il leur arrive est bien fait pour eux, et j'espère qu'ils en prendront plein la tête si il y a une grosse crise, ils ont largement aidé aux installations, donnant le priorité aux migrants plutôt qu'à la population de souche, le vivre ensembles qui ne s'appelait pas encore comme ça, privilégié, subventions à gogo aux assos à la cons, gérées par les racailles, quartiers complètement pourris par la drogue mais qu'on caresse dans le sens du bulletin de vote, un jour, ça se paye en tous les cas, moi, ça ne m'étonne pas et depuis bien longtemps , la ville de Paris est entrain, avec l'autre bignole , de faire la même politique et tous les quartiers seront touchés, même les très chics, si on ne la vire pas à coups de pieds dans le cul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: caresser dans le sens du bulletin de vote, c'est tout à fait ça: electoralisme et maillage serré du terriroire à coup de subventions. ça va leur retourner en pleine tronche et ce sera tant mieux.
      Maintenant, la situation est devenue telle dans le 9/3 que les élus, Bartolone en tête , ont lancé un plan massif de création de logements neufs dont les loyers seront suffisamment élevés pour repousser les populations d'origine immigrée dans les département voisins, un peu comme cela s'est fait dans une partie du 19eme. La bignole ne fait pas autre chose partout où elle le peut dans Pariss

      Supprimer
  14. Et si ce chaos était voulu par les astucieux qui nous gouvernent ?
    La peur générée par le chaos réclame plus de loi liberticide (interdiction du port d'arme au niveau européen par ex.) et nos politocards organisent la chari... heu, la dictature.
    Il y a peu j'ai lu avec intérêt "Dans l'ombre de Byzance : Sur les traces des chrétiens d'Orient" de William Dalrymple - 1995. A travers un pèlerinage historique au travers du proche et moyen-orient l'auteur découvre avec horreur que là où l'islam passe, le reste trépasse... Vive le mufti-culturalisme !
    Tenez-vous prêts, il n'y en a sans doute plus pour longtemps... gloups !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Ginnette: Voulu, je ne crois pas par contre ce qui a été patent et voulu c'est de choyer bien plus que de raison l'électorat muzz en lui passant tout uniquement par clientélisme, le résultat est là! Plus pour très longtemps... certain que ces quartiers font faire de plus en plus parler d eux et qu on ira, à un moment ou un autre, au clash. Sauf de la part des autorités à considérer qu il vaut mieux les laisser tranquille par peur ( cf mon com a Mira destra plus haut )

      Supprimer
  15. A voir, le n° d'Enquête Exclusive sur St Denis.
    La politique de préemption pour ne pas trop risquer de voir arriver des classes moyennes qui ne voteraient pas P.C.

    Un grand moment de rigolade, l'institut de beauté qui n'épile pas les sourcils parce que c'est haram : le sang du poil va descendre dans les seins de la femme qui va développer un cancer mammaire ! Si, si !
    Les apports de l'Islam à la science et à la médecine sont vraiment extraordinaires.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Droopyx: je n ai pas vu ce doc dont on parle beaucoup mais je crois que même en le voyany, je n aurais pas été très étonné.

      Supprimer
    2. @ Droopyx c'est exactement ce que j'ai vécu pendant mon passage chez eux, ne pas installer d'autres populations, sauf qu'avec l'évolution de La Plaine St Denis, il y a maintenant une sacré épine dans la galette, de grosses entreprises se sont installées, des populations différentes ont acheté les logements neufs construits dans le privé, le PC n'est plus vraiment aux manettes, doublé par le PS, c'est pas mieux, c'est même pire ! la taxe sur les entreprises à plus que triplée, ils sont plus riches, ils peuvent jeter le fric par les fenêtres vers les racailles pour essayer de rattraper la queue du singe ( ceux qui ont des mômes à emmener aux manèges me comprendront...)

      Supprimer
    3. @Boutfil: c'est entrain d evoluer le 93 même s il faudra du temps. Comme tu dis, ils sont entrain de monter en gamme pour ce qui est des constructions de logements neufs. Bartolone et sa clique ont compris que les racailles et autres immigrés ça ne rapportait rien bien au contraire alors en faisant monter le prix des loyers, ils les repoussent sur les départements de la grande couronne. Tous les programmes immobiliers privés ou publics ont été lancés à grand coups d'aides et de subventions qu ils obtenaient de la région IDF du temps de Huchon, copain comme cochon avec Bartolone et la clique.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient