samedi 21 janvier 2017

La machine à broyer du Trump tourne à plein régime !

Hier, c'était l'investiture, le grand jour pour Trump. Et les  grands jours, on ne les loupe pas, j'ai donc regardé avec assiduité les retransmissions et écouté nos commentateurs raconter l’événement tant sur BFM, que sur Itélé, France 2, TF1, LCI ou France Info. Impressionnant, dîtes donc. Dans le genre désinformation, manipulation des images, commentaires orientés, anti-trumpisme généralisé, occultation des aspects négatifs de la présidence Obama, il était difficile de faire mieux. Vraiment !


Tenez, premier exemple: la foule. Ils se sont tous accordés, nos informateurs, pour dire qu'il n'y avait pas beaucoup de monde, en tout cas, nettement moins que pour le sacre de cette merveille donnée au monde que fut Obama. A la manœuvre, en France, l'agence de presse nationale qui a transmis à ses clients, vos journaux, et balancé sur les réseaux sociaux cette photo:


Elle est bien, non ? Surtout, ce presque gros plan sur cette statue équestre et ce magnifique obélisque.... Oui, belle, sauf qu'en ne montrant que la moitié du champs de mars américain elle réduit d'autant la perspective et de fait gomme la moitié de la foule présente. On y voit beaucoup de zones blanches, la conclusion s'impose: pas grand monde. Maintenant, si vous prenez une photo avec plus de recul, presque de haut, d'un endroit d'où on voit tout, ça donne ça:


Pas la même mayonnaise, n'est-ce pas... Vous avez repéré à nouveau la statue et l’obélisque ? Alors combien étaient-ils ? On ne saura pas, c'est comme pour nos manifs en France, 900 000 selon les équipes de Trump et la police, à peine 500 000 pour Itélé.

Deuxième exemple, voulez-vous ? Jean-Bernard Cadier, le correspondant à Washington de BFM, première chaîne d'info de France comme ils disent, chargé de nous raconter par le menu cette journée. Prenez sa tweet line (l'ensemble des tweets qu'il a émis) d'hier. Vous verrez que pour 10 tweets émis - tweets qui serviront, entre autre, à la rédaction parisienne pour alimenter ses blablablas - 9 sur 10 sont favorables (voire mignons pour certains) à Obama et ceux qui concernent Trump ne dépareilleraient pas dans les colonnes de Gala ou de Voici quand ils ne sont pas franchement tendancieux. Et lorsqu'il intervient à l'antenne, c'est pour nous dire qu'il y a de fâcheux incidents en ville entre opposants à Trump et forces de l'ordre.

Troisième exemple ?  Des opposants en ville, des manifs, des groupes très motivés, mobiles, prêts à en découdre avec la police, quelques milliers de personnes qu'ils ont dit sur France 2. Des milliers, vraiment ?Et ça, c'est des milliers ?:



Allez, à la louche, 1 000 à tout casser ! A tout casser en ville ? Ils ont tellement cassé, brûlé et incendié que les photos-reporters ont tout de même réussi à nous fournir la preuve de ces dégâts causés par ces milliers de manifestants. Tenez, regardez:



Une poubelle brûle ! Impressionnant, n'est ce pas ? Mais la photo circule et nous montre bien, telle que prise par les photographes: une poubelle brûle, une petite dizaine de photographes et deux caméras sont là pour le certifier. Il est vrai qu'une limousine à rallonge a elle aussi été incendiée; je ne vous ai pas mis la photo car vous avez forcément visionné cette scène, elle est passée sur toutes les chaînes. A part ça, quelles vitrines brisées et pi c'est tout. Du pipi de chat pour les parisiens qui ont " vécu " la Loi Travail.

Quatrième exemple ? Le JT de TF1 hier soir (le JT du soir de TF1 est le JT le plus regardé d'Europe). Vous l'avez vu ? Non ? Allez sur leur site, il y est encore. Voilà la chaîne number one de France et d'Europe qui nous raconte cette journée historique en 3 minutes montre en main, soit trois fois moins que les 2 documentaires qu'elle consacrera en fin de journal aux animaux qui ont froid l'hiver et aux gibbons et autres orang-outans d'Afrique !

Cinquième exemple ? Seule une intervenante, sur Itélé ou BFM, je ne sais plus, a essayé de dire, maladroitement, ce qu'elle pensait de Obama (dont le prénom, en entier, est Barack Hussein). Elle avait à peine finie sa phrase: " Obama est peut-être plus musulman que chrétien " qu'elle était éjectée du plateau et que la chaîne, sur twitter, se confondait en excuses.

Sixième exemple ? France 2 et donc France Info qui ce matin ironisaient sur les piètres qualités de danseur de Trump et sur sa cravate trop rouge.

Septième, huitième, neuvième, dixième exemple, je pourrais vous en raconter autant tant cela a été un vrai festival anti-Trump sur nos écrans hier. Quant à aujourd'hui, on nous annonçait une marche des femmes avec 1 million de nanas en colère, au moins, elle seront tout juste deux cent mille ! Mais que Trump se méfie, le gars de BFM vient de nous le dire, il faudra qu'il prenne en compte cette opposition ! Et un autre journaliste oser dire: " Cette manifestation, avec 200 000 personnes, peut-être 300 000, sera un véritable désaveu pour Trump, un désaveu qu'il ne pourra pas ignorer ". Je n'ai pas le souvenir que les manifestations anti mariage zinzin, réunissant plus de 500 000 personnes à Paris, n'aient en quoique ce soit été prises en compte par notre Président. (à l'instant, la journaliste de BFM annonce... 100 000 personnes à cette marche des femmes de Washington et l'affiche en bas d'écran). Un autre journaliste, sur Itélé, annonce des manifestations anti-Trump " dans le monde entier " tout en ayant du mal à citer  d'autres villes que Paris, Londres ou Rome...

Alors certes, il est "étrange", si "inhabituel" par rapport à ce dont on a l'habitude à ce niveau de responsabilité qu'il peut effrayer, faire peur. il est vrai que le personnage est clivant, il est grossier, un brin vulgaire, inhabituel, raciste, dit-on, etc... Il est vrai que son programme - pour ce qui nous en a été transmis - est pour le moins renversant. Il est vrai que sa popularité, en tout juste début de mandat, est au plus bas, deux fois moins élevée que celle d'Obama. Il est vrai que le personnage est choquant pour beaucoup d'entre nous. mais est-ce cela qui autorise nos médias à raconter tout et n'importe quoi sur le bonhomme ?

Oui, si j'en crois Natacha Polony, la seule journaliste à avoir eu selon moi un minimum de recul sur tout cela. Ce matin, sur Europe, elle expliquait qu'elle avait, la semaine écoulée , épluchée une quantité folle de journaux français et européens et qu'elle avait été impressionné parce ce qu'elle y avait lu: un total copié-collé, comme durant toute la campagne électorale, de ce que les médias américains, presse ou télé, très largement opposés à Trump, avaient raconté sur le bonhomme: ses frasques, son côté extravagant, ses " bons " mots (souvent tronqués), sa réussite forcément soumise à caution, ses propositions choquantes, etc... Bref nos médias européens se sont contentés de pomper le pire de Trump et de son programme sans chercher à aller plus loin. Ce n'est que dans un journal allemand, il me semble, qu'elle a trouvé un tout petit article qui analysait les propositions en matière de fiscalité, propositions que Polony trouvait très intéressantes, tout comme elle trouvait intéressant... qu'aucun autre journal n'en ait parlé. Qui d'ailleurs, en France, peut se targuer d'avoir lu avec attention le programme de Donald Trump ou à défaut d'avoir cherché, par lui-même, à en savoir un peu plus sur le bonhomme que ce que les médias nous en ont dit ?

Tout ça pour dire que notre opinion à propos de Trump - nous ne serions que 16 % en France à en avoir une opinion favorable - est possiblement, certainement ?, artificielle, fabriquée... manipulée.

En attendant, il a été élu à la loyale, sans rien cacher de ce qu'il pensait et de ce qu'il est; on pourrait donc attendre un peu avant de considérer le bonhomme comme le monstre qu'il n'est sans doute pas. En tout cas, personnellement, le bonhomme  m’intéresse et je suis aussi curieux qu'impatient de voir ce qu'il va être capable de faire. Un gars légitimement élu dont on dit autant de mal ne peut être qu’intéressant. Je comprends parfaitement qu'il fasse peur, d'ailleurs, c'est bien souvent quand on a peur qu'on raconte n'importe quoi.

NB: Aux dernières nouvelles et en moins de 10 minutes, sur BFM, on est passé à 500 000 manifestants et " le chiffre de un million pourrait être atteint rapidement "

Folie passagère 3429.
Résultat de recherche d'images pour "parade Trump"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

69 commentaires:

  1. Tu as parfaitement raison (tu sais que quand j'estime que tu te trompes, je ne me prive pas de le dire). La gauche politico-médiatique n'aime pas qu'on ne vote pas pour ses poulains et se croit en droit de le faire savoir en contestant le résultat d'élections parfaitement régulières.
    Elle va jusqu'à mobiliser les féministes australiennes contre Trump pour ses propos machistes ou vulgaires! Tu parles d'une manif bien ciblée et efficace!
    Pourquoi donc ces bonnes âmes ne manifestent-elles pas tous les jours que Dieu fait contre les agressions quotidiennes que subissent les femmes dans les pays musulmans (mais aussi chez nous) et ce avec la bénédiction des autorités et la caution des religieux?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Corto, vous avez raison de souligner que la machine à manipuler les esprits tourne actuellement à plein régime.
    Cependant, pour avoir suivi hier les cérémonies d'investiture sur CNN, je dois dire que les vues du Mall laissaient bien apparaitre des espaces un peu vides. J'étais à Washington à l'époque de l'inauguration de Clinton, et dans mon souvenir le Mall était beaucoup mieux rempli.
    Mais qu'importe. Ce qui saute aux yeux, et vous le faites bien remarquer, c'est que l'information est totalement biaisée en France. Aucun pluralisme.
    Que propose Fillon pour corriger cela? Je n'arrive pas à bien comprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: qu il y ait eu moins de monde c'est fort possible surtout quand 50 parlementaires US, démocrates et républicains confondus, demandent à leurs électuers de ne pas se rendre à la cérémonie...
      Tout a été fait pour torpiller cette investiture et ce qui n a pas été fait a été entrepris par nos médias. Scandaleux.

      Fillon, ou tartempion, que veux tu qu ils fassent ?

      Supprimer
  3. Très bon billet !
    J'ai trouvé ça assez ubuesque quand la pro-Trump a été virée parce qu'elle disait que dans ces actions, Obama s'était montré plus musulman que chrétien.
    Pourquoi n'ont-ils pas argumenté pour la contredire ?
    N'était-ce pas faire preuve "d'islamophobie" que de laisser entendre, avec cette réaction brutale, que Barak Hussein ne POUVAIT pas être musulman ?
    Va pas être content Marwan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gilly: quand on na pas d arguments, on a deux solutions la censure ou l éjection.

      Supprimer
  4. Voila, la gauche. Chantre de la démocratie, de tolérance, d'ouverture est la premiere à crier au fascisme, a ostraciser et à discriminer et à exclure quand on a l'outrecuidance de ne pas penser comme elle veut et de voter avec le mauvais bulletin. C'est vieux médias sont morts mais ils ne le savent pas encore. Ou plutôt ils refusent de voir la vérité en face ( fasciste ! ). Ils sont au bord du gouffre. Aidez les à faire un grand pas en avant en ne regardant plus la TV en achetant plus leur torche balles et en votant au contraire de ce qu'ils louent ...

    Nb : énorme la photo de la poubelle.

    --
    Pwet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pwet: tous les journaux de gauche en France, sans exception sont en déficit ( idem pour France télévision et Radio France) et ne doivent leur survie qu aux subventions d'Etat ou aux largesses de mecs super riches qui se servent d eux comme de bras armés.
      C'est pas qu ils refusent de voir la vérité en face, c'est qu ils ne voient que leur propre réalité, partiellement ou totalement fantasmée.

      Tiens, au fait, le Journal Marianne n a toujours pas payé les salaires de décembre

      Supprimer
  5. N'oublions pas que Obama faisait arrêter les activités à la Maison Blanche 4 fois par jour au moment de la prière musulmane. Pourquoi ?.Il allait prier ?
    Celle qui s'est fait virer de BFMTV et d'autres avant elles ont fait remarquer que en 8 ans Obama n'a JAMAIS utilisé les mots islam radical ou terroriste islamique. Pourquoi?. L'islamisme lui était moins qu'indifférent, à se demander s'il n'était pas réellement crypto islamiste.
    Quant au lavage de cerveau, ignoble et honteux sont des mots bien faibles.Trump a un travail fabuleux à entreprendre pour arriver à renverser les montagnes de la bienpensance, du mondialisme et de tous ceux qui en profitent en se gavant de $. Je souhaite vraiment qu'il y réussisse pour que les générations futures soient des zombies.

    RépondreSupprimer
  6. Un mec qui a réussi dans sa vie professionnelle ne peut être que suspect et les petits journaleux qui répandent la vérité sans parti pris ne sont pas légion .
    Trump fait peur à l'intelligentsia française en imaginant mai 2017 .
    Suivant un sondage,il y a quelques temps,80% des sondés avaient une mauvaise opinion de la presse écrite, télévisée et radiophonique et tes photos confirment.
    Bon Week end même en Socialie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: Aux USA, on est rarement, très rarement contre ceux qui réussissent sauf quand on s appelle Trump
      trump fait peur aux médias français parce qu il est dans le mouv' brexit, autrement dit dans l explosion du politiquement correct et d un certain ordre étable, il remet en cause tous les fondamentaux et en plus, il y arrive.

      bon week end a toi

      Supprimer
  7. Sur BFM ou Hi Han télé, un journaliste posté devant la tribune VIP à moitié vide (pas celle du Capitole, mais celle que Trump rejoint un plus tard pour le défilé) s'esclaffe qu'il n'y a pas grand monde... puis cinq minutes plus tard se ravise: "Heu, je crois qu'ils commencent à arriver".
    Quel clown.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Béret Vert: et ça été comme cela toute la journée d hier et celle d aujourd'hui

      Supprimer
  8. Pendant les moments où j'ai regardé, au lieu d'une image commentée en voix off, j'ai vu un écran divisé en 2 voire 3 images : vue de la cérémonie, vue du plateau-télé qui commentait, et vue de la même séquence d'un groupe de casseurs voltigeurs.
    Quant aux commentaires, ce n'était pas une description de la cérémonie, la plupart du temps celle-ci n'était même pas commentée, à la place j'ai été saoulée par les criailleries (j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de femmes) des invités des plateaux télé qui souvent parlaient tous en même temps, voulant à tout prix étaler leur catastrophisme et leur parti-pris. Une honte : prétendre informer et en même temps saboter, en direct-live, la (semi)retransmission, donc l'information même !
    A un moment je me suis même dit qu'ils se comportaient comme s'ils étaient encore en campagne pré-électorale anti-Trump, avec l'excitation en plus. C'est cela le déni au sens de la psychanalyse : connaître la réalité (en rapport avec la castration) mais la refuser, et la voiler, la recouvrir (de mots, d'images etc) pour faire comme si elle n'existait pas. Un cas d'école !
    Et en même temps cela m'a fait éprouver beaucoup de pitié et de sympathie pour ce peuple américain qui souffre, et que la coterie parisiano-mediatico-politique se complait, à longueur de temps, à salir.
    Je ne sais pas où tout cela va nous mener. Association d'idée : j'ai vu -en partie- un "déshabillons-les" sur Fillon qui m'a bien plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Geneviève: ils se comportaient comme si ils étaient encore en campagne... le déni de réalité, au usual, un habitude, que dis-je, un état d'esprit, à gauche.

      Supprimer
  9. Corto:tout comme Pangloss,j'applaudis.
    Et deviens franchement inquiet.
    Jusqu'où iront ils?

    "Ils": les journalistes et les politiques de profession.
    "Jusqu'où? " :au bout du parti prix et de la désinformation.

    Parce quand même, les journaleux et meneurs de débats télévisés,vous ne sentez pas que le monde bouge?
    Qu'il ne croit plus aveuglément à vos bobards?
    Si vous avez une once d'intelligence,vous devez quand même vous dire que Trump,ce goret ignare et volontier paillard, a été porté là où il est par la majorité d'un peuple?
    Et ce, en dépit du barrage de vos confrères d'outre-atlantique,tout aussi putes que vous l'êtes,tout aussi achetés?
    Et ce contre le barrage des bienséants,des bénis oui oui, des bisounours fabriqués par vos soins pour le nouvel ordre mondial?
    Alors si j'étais vous, je me gratterais un peu la tête et me dirais qu'il est temps de devenir objectif et de prendre en compte la sagesse des sans dents,qui ne crochent plus dans vos mensonges perpétuels. Qui ne vous accordent plus aucune confiance.

    Trump "danse mal"? Trump "est machiste" Trump "ceci",Trump"cela."..Pauvres types!Obama dansait mieux,et s' est planté dans toute sa politique étrangère!

    Je ne veux pas verser dans une Trumpmania exacerbée.
    N'empêche que, ce soir, je suis réconforté de voir que l'une des toutes premières puissances du monde parle enfin haut et clair.
    Au sujet de l'Islam,au sujet de la Russie,au sujet de la decadence de l'Europe...entre autres...

    Ton billet m'apparaît fortement lié à ton avant dernier: il est grand temps que nos donneurs de leçons,nos faiseurs d'opinion ,nos politicards destructeurs de jeunesse retournent au néant dont on se demande par quel miracle ils sont sortis.
    Vivement le doux mai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gridou: " Qu'il ne croit plus aveuglément à vos bobards? " ah mon pauvre , comme j aimerais en être sûr ! hélas...

      Supprimer
  10. Exactement ce que je pense.
    La castre journalistique reproche, entre-autre à Trump, d’avoir été élu par une minorité; ce qui est particulier et conforme au système électoral américain. Mais ne s'émeut pas de voir chez nous, un parti qui représente 25 % des électeurs, être présent au parlement que par deux de ses représentants. Et à l'opposé, qu'un autre parti atteignant même pas les 5 % puisse constituer un groupe à l’Assemblée ne l'interpelle pas... Ou, plus précisément, n'interpelle pas les employeurs de cette castre.
    C'est vrai, qu'il est moins risqué pour nos journalistes, de passer leur temps à commenter ceux qui commentent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Francis Hope: la caste, le mot est bien choisi, celle des intouchables, qui se croit tout permis y compris de saloper leur propre profession.
      Ils ne s emeuvent pas qu un parti qui fait 25% des voix ne soit pas représenté, normal ce parti n'est à leurs yeux pas républicains ce qui revient a dire que 25% des voix ne sont pas républicaines,. ils osent tout, et ça passe.

      Supprimer
  11. Annie

    Je n'aime pas trump, mais tous ces c..s vont finir par le rendre presque sympathique. Nous, avec hollande, devrions faire profil très, très bas et n'avons vraiment pas de quoi pavoiser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie

      Aux Etats Unis, la loi n'autorise pas les naturalisés à se présenter à la magistrature supreme. J'aimerais voir la meme chose en France.

      Supprimer
    2. Annie: je n aime pas spécialement Trump mais comme il me plairait d entendre un de nos politiciens, meiux encore, notre président dire, urbi et orbi: La France d'abord!

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      J aime bien monsieur Trump parce qu il dérange,parce que son attitude est anticonformiste et parce que,comme les serpents les chauve-souris et les araignées...beaucoup semblent ne pas l aimer,par simple préjugé ridicule.
      Ou par flagornerie envers d autres que lui et du fait d une malhonnêteté incurable.

      Supprimer
  12. A mourir de rire, la photo où l'on voit des "grands reporters" accroupis devant une poubelle. Ils le valent bien !

    J'espère que les mesures envisagées par Trump porteront leurs fruits, en matière d'immigration (abolition du droit du sol, expulsions des clandestins, restrictions des critères d'accueil), baisses d'impôts pour les classes moyennes, grands travaux d'infrastructures vieillissantes qui créeront des emplois. Je crains que 4 années soient insuffisantes pour en apprécier le bien fondé qui sera automatiquement escamoté, par ses opposants, prêts à tous mensonges et manipulations.
    Le présent billet nous prouve qu'ils sont à l'œuvre.
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mira destra: j ai été 4 fois aux USA et j ai été marqué par la vieillesse des installations et des infrastructures, rien que de contempler dans certaines villes les fils électriques aériens fait peur, alors quand j entends Trump dire , le seul à le faire, qu il faut investir massivement dans la modernisation des infrastructures, je ne peux que plussoyer. A croire qu'aucun journaleux n a vu ce que j ai vu

      Supprimer
  13. anne : merci corto pour le texte et les photos.. j'avais vu la premiere, un peu interloquée, car j'avais l'impression de l'inverse justement.. :-)) j'avais commencé à regarder l'émission sur l'investiture.. ce que disait la journaliste me paraissait relativement exact ou censé ( sans cesse contredite par le rouquin... qui lui, savait ce qu'il disait mais sans rien expliquer par ex, à propose de l'obamacare )
    donc j'ai baissé le son, et je n'ai pas vu la journaliste se faire virer...
    bref, sont de parti pris, ils balancent des " opinions" , etc... fatiguant... on verra bien.... suivons plutot des gens comme Todd...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: des gens comme Todd... ou comme moi, non ? :)

      Supprimer
  14. Je n'en peux plus d'entendre les gens autour de moi vomir, au sujet de Trump, ce que nos media leur ont déjà vomi dans les oreilles.
    J'ai décidé de ne plus accepter et, par des questions systématiques demandant de préciser leurs propos, les amener à reconnaître (découvrir ?) qu'ils ne sont que des perroquets qui ne savent rien du bonhomme.
    Me gonflent tous ces détenteurs de la Vérité Vraie.

    RépondreSupprimer
  15. Hier c'était vendredi, comment ça se passe pour le citoyen américain lambda qui travaille s'il veut participer? C'est une question à creuser, le premier décret consiste à abroger l'obamacare qui avait doublé les cotisations salariales finançant la santé des 20 millions de bénéficiaires. Trump a le sens de la réalité commerciale et c'est très intéressant, les Etats-Unis peuvent regagner du terrain économique sur la Chine. Et j'ai de bon espoir pour résoudre la question terroriste en collaboration avec la Russie.

    RépondreSupprimer
  16. Quand j'ai entendu le ton des émissions de télé, mon cher Corto, j'ai fait comme d'habitude : j'ai tout éteint !
    Je pense qu'on a des chances d'y voir plus clair la semaine prochaine.
    Mais une chose est sûre, les journaleux essayent de terroriser les électeurs de la prochaine présidentielle française où ne figurera aucun de leurs candidats et dont leur parti - celui qui les subventionne - sortira essoré, lessivé et pour tout dire, mort !

    RépondreSupprimer
  17. j'ai regardé la grande parade, c'était super et c'était le peuple Américain qui défilait, c'était joyeux et heureux ,mais j'ai coupé le son tellement les duconnots qui parlaient étaient pénibles, au lieu de commenter le défilé, ils donnaient leurs avis antiTrump qu'on ne leur demandait pas ! il parait qu'aucun couturier n'a voulu habiller la First Lady qu'elle bande de

    RépondreSupprimer
  18. Nos journalistes-militants n'ont aucune légitimité à nous informer, aussi je ne les écoutent plus ...
    Leur démocratie, c'est uniquement quand on met le bon bulletin dans l'urne, typique du gauchiste quel que soit le pays. leur Choix de mots et de photos me donnent invariablement le signal qu'il est temps d'éteindre la télé ou de fermer le journal, marre d'être manipulée...
    Un sondage récent confirmait que les Français n'accordent pas leur confiance aux journalistes, rassurant non ? Et pourtant ces gens-là ne se remettent pas en question...quand on est dans le camp du bien, on ne peut pas avoir tort, et "l'information" ne peut être que celle qu'il nous servent...courageux acte de résistance face à cet (ces) affreux peuple(s) qui s'obstine(nt) à ne pas savoir où est leur bonheur, sans doute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nana: pour le sondage que tu évoques, va lire le billet de Maxime Tandonnet " le sondage interdit "

      Supprimer
  19. Les démocrates c'est comme les socialistes, ils sont démocrates quand on pense comme eux et là ils nient les
    Élections normalement correctes.
    J-J S

    RépondreSupprimer
  20. les machines à manipuler et à conditionner en France et ailleurs ne sont que la partie émergente d'un totalitarisme mondial qui se met en place. La puissance de l'information est une nouvelle donne de l'histoire. Entre les mains de gens aux idées douteuses cela représente de véritables bombes à retardement et les gens n'y voient que du feu car ils sont conditionnés pour ne plus savoir critiquer et prendre du recul ! et plus le turn-over est élevé plus cela fonctionne.. On Saoule les gens
    Ce qu'on leur dit c'est la vérité voyons! Trump n'est qu'un prétexte pour tester les foules et les réactions des peuples. Et cela fonctionne très bien. Trump a un physique un peu rebutant et pan on joue sur le délit de faciès... Plus besoin d'argumentaires bientôt. La méthode Pavlovienne marche très bien chez l'homme mieux que chez le chien car on joue avec la conscience et les peurs primtives.
    Tous ceux qui détiennent les clés de l'information dans le monde que ce soit sous forme journalistique ou artistique sont terriblement dangereux car liés à une idéologie qui prétend détenir la vérité. De vrais petits soldats à la mode I.... On sait ce que genre de dérives ont données dans l'histoire. Il y a de quoi être véritablement inquiet et ce d'autant que tout ce petit monde a des pouvoirs politiques et des soutiens économiques de plus en plus puissants avec le monde de l'industrie écologique, bobo bio qui fournit le carburant. Il n'y a qu'à voir la montée en puissance de ces pouvoirs économiques nouveaux !
    La meilleure chose pour se protéger est déjà d'éviter les médias les plus représentatifs.. il reste le web et quelques chaines payantes malheureusement pour s'informer et rester libre.

    RépondreSupprimer
  21. Flop des manifs anti-Trump :
    https://civilwarineurope.com/2017/01/21/en-europe-les-manifestations-anti-trump-font-un-flop/

    RépondreSupprimer
  22. Géo

    À mon sens l UE est condamnée,l euro de même,les rats des médias ont capté l affolement la colère le dépit de leurs maîtres,ils couinent,vocifèrent,regrettent la guerre que leurs seigneurs et maîtres oligarques tarés n ont pas pu provoquer.
    Avec ou sans monsieur Trump,c est cuit,lui est aussi un symptôme qui traduit le fait que le système mondialiste n est pas viable.

    Alors on s agite,on ment,on méprise le téléphage en le manipulant,
    sans comprendre que même si ce dernier croyait tous ce que ces k.fards lui inventent,cela ne changerait rien.Ils sont risibles et pitoyables dans leur déni de réalité,ils se croyaient les guides des peuples et ils se découvrent des riens du tout,à part etre des collabos dignes de la seconde guerre mondiale ils ne valent pas mieux,ils sont même pires car leur vie n est pas menacée.
    Ces gens essaient de recréer les événements,comme ils le voudraient,c est un microcosme de parasites dont on n a rien à faire.
    C est trop tard.Leurs maîtres ne peuvent que retarder de peu d années un effondrement inévitable.
    Vingt huit pays soumis à la même dictature,autant de peuples ingérables,des USA où la dette a encore cru de façon spectaculaire depuis l arrivée de Obama,idem le chômage,la pauvreté,comme en Europe.

    RépondreSupprimer
  23. La pauvre vieille Madonna à la women's march pour se refaire une "virginité" (like a Virgin)

    RépondreSupprimer
  24. J'aurais aimé que ces dames en bonnet rose manifestent avec autant de conviction quand l'état islamique vendaient des enfants comme esclaves sexuelles mais il est moins dangereux de cracher sur Trump que sur les musulmans, une voiture bélier arrive si vite.

    RépondreSupprimer
  25. il faut bien comprendre que depuis le 20 janvier (et même depuis le 9 novembre), c'est panique a bord sur le Titanic qui s'appelle "Fwânce". Tous ces médiacrates sont évidemment fous furieux , et donnent donc dans l'excessif , auapravant propres sur eux, ils commençent sérieusement à avoir des pertes brunes et à puer du Q.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kampfereiht: Y a eu le Brexit, y a eu l'Autriche où l extreme droite a failli passer, et maintenant,y a Trump, mets toi à leurs place, y a de quoi faire ds son froc quand est aussi bien installés qu eux

      Supprimer
  26. Heureusement à partir de demain, le logiciel médiatique va se focaliser sur la primaire socialiste après avoir passé un week-end à déblatérer sur Donald Trump...
    Il a fallu que Nancy Sinatra demande à CNN pourquoi ils mentaient en prétendant qu'elle avait refusé que le président utilise une chanson de son père durant la cérémonie d'investiture. La guerre est ouverte avec les médias et elle sera sanglante.
    Les journalistes et tous ceux qui sont supposés faire partie des "élites" n'ont toujours pas digéré l'élection de Trump, ils vont continuer le travail de sape systématique qu'ils ont commencé pendant la campagne avec la bénédiction de Soros.
    Décidément, le brexit puis la défaite de Clinton...
    Malgré les faits têtus nos élites françaises n'abandonnent pas leurs oeillères, il ne s'agit pas seulement de parti pris mais de malhonnêteté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. libresechanges: la malhonnêteté , on finit toujours par la payer. Toujours

      Supprimer
  27. bravo Corto, je souscris a ton billet a 100 %, et tous les commentateurs résument également parfaitement mon état d'esprit, effarant en effet le niveau de désinformation, de propagande anti-trump, une logohorrée ininterrompue et quasi hystérique de criailleries, tout ce que la basse-cour médiatique compte de poules de luxes et de petits coqs pénétrés de l'importance qu'ils s'imaginent avoir, caquetants a qui mieux mieux pour cracher leur dépit et leur colère du fait de ne pas avoir eu " l'héroine" qu'ils espéraient ... salauds de peuples qui ne votent pas comme on le leur demande ! jouissif a mater!

    Je me marre a chaque fois en les entendant parler de "débat ", débat? vraiment? hier soir sur itévé, 6 intervenants, dont pulvar, 5 anti-trump, 1 pour... la fameuse recette du paté d'alouette, une moitié de cheval, une moitié d'alouette... et ces locquedus espèrent vraiment encore etre pris au sérieux, ouarf! si j'ai besoin d'un avis sérieux il vaut mieux que je demandes a mon hamster ce qu'il en pense, ce sera peut etre plus duraille a comprendre mais ce sera surement moins con! enfin, quand je dis con... non, bien sur, tout ce petit monde barbotant, grenouillant dans les eaux troubles de ce marécage agit sur ordre, et les ordres on ne les discutes pas si on tient a son train de vie... se retrouver a bosser en intérim pour le smic et a rouler en twingo d'occasion interdite par la reine hidalgo ne fait pas partie de leurs projets immédiats... les " quartiers populaires " et leurs moeurs exotiques c'est tellement chouette quand on n'est pas forçé d'y habiter n'est ce pas... bref le bulldozer médiatique est en marche, comme pour le breixit, mais il commence avoir du mou dans l'arbre a cames... une sérieuse révision s'impose et c'est a nous de nous en occuper, de la révision... Radio Paris ca vous dit quelque chose? c'est au niveau mondial maintenant... journaliste? rien que ce mot me fait rire, jaune...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonton: aucun medias Français n'a relevé ce petit détail: l investiture de Trump a été suivi par 31 millions de télespectateurs soit ... 11 millions de plus que pour celle d Obama.

      Non seulement " Radio Paris " ment mais en plus elle cache.

      Supprimer
    2. " Radio Paris" ment "Radio Paris" est musulman.

      Supprimer
  28. Je me demande si tout ce déferlement de propagande n'a pas un effet contre-productif. Je n'ai rien contre Trump, rien pour non plus, mais cet acharnement me le rend sympathique, car la haine du camp du bien est par trop visible.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça pour moi aussi !

      Supprimer
    2. @Le Nain: idem pour moi.

      "Rien pour non plus ", soit mais moi un Président élu qui dit " America first " me donne l envie d'en avoir un aussi ici

      Supprimer
  29. Géo

    Monsieur Trump,en se faisant élire contre ou sans eux,a prouvé aux médias qu'ils étaient inutiles.

    Bisque bisque rage!

    Face à divers journalopes présents dans une salle,il a carrément dit qu il attendait d eux qu ils soient objectifs,honnêtes.

    Il leur a déclaré que par leur faute des gens qui ne pouvaient pas répliquer à leurs accusations mensongères et calomnies diverses avaient vu leur vie détruite et il n a pas hésité à rabrouer une journaleuse qui caquetait un peu trop fort contre lui.

    C est un lutteur cela se voit,alors en son esprit,les journalistes,ce doit être l équivalent de prostitués sans courage,sans droiture,sans consistance et il a bien raison de les voir ainsi nous en avons les preuves permanentes ici en France.

    RépondreSupprimer
  30. Excellent billet, mon cher Corto. C'est amusant, j'ai essayé de dire -avec moins de talent- la même chose à la reine mère, hier, alors qu'elle me ressortait tout ce que les Ouest-Plouc et J.T. avaient dit (bavé, plutôt.) Elle n'a rien voulu entendre de mes propos.

    Je lui lirai ton billet (ce soir, car cet après-midi, c'est bridge ;-).)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pa encore : elle a bridge, te dis-je ! Laisse-lui quand même le temps de s'enfiler un whisky après la partie -)

      Supprimer
    2. Al Weest: Ah parce que non content de faire lire à Madame ma prose, tu la fais boire, c'est du propre

      Supprimer
  31. Même le Figaro s'y met:

    "Mobilisation monstre contre Donald Trump à Washington"

    Monstre ? 200 à 500,000 manifestants selon les organisateurs, dans le bastion démocrate, celui qui abrite les administrations centrales ?

    Petit résumé de WIKIPEDIA:
    Washington: Son aire urbaine compte environ 5,8 millions d'habitants et elle est le siège de nombreuses institutions américaines. En tant que siège de la plupart des institutions fédérales, l'économie est fortement dépendante des activités gouvernementales. Les grands employeurs non-gouvernementaux sont les principales universités et les hôpitaux. Devenue une ville en majorité afro-américaine (50,1 % à comparer aux 12,8 % de la population nationale), comprenant plusieurs ghettos — dont certains connaissent actuellement un processus de gentrification —, Washington est depuis sa création un bastion du Parti démocrate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beret vert et ce matin tous nos médias: manifestations monstres dans tout le pays, 2 millions de personnes dans la rue " sur combien d'habitants ?

      Supprimer
  32. Pas de sympathie particuliere pour Trump de ma part. On attend autre chose d'un chef d'État que des gauloiseries limités salaces. Je m'inquiète que les premiers mois de sa présidence que la racaille de gauche politique merdiatique et showbizmerdesque va s'ingenier à saboter à plaisir n'intrefere par trop dans nos chances de changement radical de se debarasser du régime qui nous pollue depuis trop d'années.

    RépondreSupprimer
  33. Je dois préciser que je n'ai pas regardé ni écouté une seconde du vomis des chaînes TV et radio sur cette investiture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Dragon: mais le pb est bien là à savoir qui l'emportera à la longue: le travail de sape ou Trump, légitimement élu ?

      Supprimer
    2. légitimement c'est vite dit.

      Supprimer
    3. Mireille: ben si, légitimement, les règles ont été respectées !

      Supprimer
    4. Géo

      @Mireillie

      Bon,j avoue,c est moi qui truque les élections,
      mais pas seul responsable...
      en fait,on est une bande de joyeux drilles et on décide autour de savoureux banquets de qui va gouverner le monde.
      Ensuite je téléphone à Davos et je donne les ordres à toute une équipe de blaireaux qui nous seconde.
      Pour nous,la démocratie et la legitimité,c est ça!

      Supprimer
  34. Que tous ces cons de journaleux aillent se faire foutre.
    je souhaite de tout coeur que Trumps soit un bon président, réalise son programme et claque le bec de ses détracteurs.
    Concernant sa femme, vu les tenues qu'elle avait lors de l'investiture elle n'a besoin de personne pour s'habiller alors que ces glands de couturiers aillent aussi se faire mettre les pauv'choux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne boudons pas notre plaisir, cette élection et les prises de position qui ont suivi auront au moins eu le mérite de faire sortir du bois le camp du bien et ses thuriféraires.

      Supprimer
    2. GfB: Je souhaite aussi qu il soit bon présidente t qu il ait du résultat, ne serait-ce que pour contredire tous ceux qui tentent de le faire passer pour un nul.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP