jeudi 5 janvier 2017

Calais: Continuons de prendre les habitants pour des cons, ça marche !

Afficher l'image d'origine

Avant,  c'était une lande, un terrain vague d'une quarantaine d'hectares dont tout le monde (municipalité, préfecture, Etat,...) se fichait, demain ce sera au nord un "site naturel d'exception" géré par le dit conservatoire et au sud, une zone d'activité industrielle gérée par la municipalité.

Entre temps, ce fut la jungle de Calais voulu sans le savoir par les autorités locales et nationales qui préférèrent que les migrants et autres pseudos réfugiés se regroupent en un seul endroit plutôt que de voir pousser des mini jungles un peu partout.

Vous vous en souvenez de cette jungle, jusqu'à 10 000 personnes s'y installèrent et y vécurent dans la crasse, la promiscuité, la boue, le froid l'hiver, la chaleur l'été pendant plusieurs années: un immense boxon. Boxon sur lequel fleurirent des boutiques, des restaurants, une église, une mosquée, une école, tous faits de bric et de broc avec des matériaux récupérés, parfois volés, à droite ou à gauche. Les conditions d'hygiènes et sanitaires étaient déplorables mais finalement, les autorités s'en foutaient, elles avaient des assoces et des humanitaires pour tenter d'organiser les choses. Toute une économoie souterraine se mit en route. On se demandait parfois comment des boutiques pouvaient avoir des étals chargés, des "restaurants" approvisionnés et des migrants, rasés de près, avec des téléphones portables dernier cri et des fringues en plutôt bon état, on découvre aujourd'hui que chaque mois l'Etat (vous, donc) versait 1,5 millions d'euros aux migrants par le biais de diverses aides pour les demandeurs d'asile ou au titre de l'humanité dont la France ne saurait se départir.  L'Etat a donc indirectement financé une économie souterraine dont certains secteurs étaient tenus fermement par des gangs de diverses nationalités nouvellement formés. Une économie et des revenus bien évidemment exempts de toutes taxes et impôts. 1,5 millions d'euros par mois pendant plus de deux ans ! Une paille me direz-vous, oui mais une paille qui s'ajoute à la masse de pognon que cette jungle aura coûté: forces de police mobilisées en bordure du site, éclairage installé, etc, etc, etc... sans compter les préjudices causés aux habitants, à l’image et à l'activité commerciale de la région.

Et puis un beau jour, c'était tellement le bordel, autant sur la jungle qu'aux abords de l'autoroute et du tunnel de l'Eurostar qu'on décida de ventiler tous les migrants un peu partout sur le territoire. Le sinistre Cazeneuve fit venir les bus et zou, on ventile dans diverses communes mais sauf en Île de France (ce qui fut un mensonge) et en Corse (on se demande bien pourquoi) qu'il a dit. On rasa les cabanes en bois, on rasa tout ce qui dépassait et puis c'est tout. C'en était fini de la jungle.

Pas tout à fait car si les bulls passèrent, ils ne se contentèrent que d'enlever le plus gros, les détritus, les restes, les ordures, les excréments demeurèrent. Le temps est venu de nettoyer plus finement... Mais comment voulez-vous transformer l'ex-jungle en " zone naturelle d'exception" et en zone industrielle, difficile de trouver des ouvriers, même détachés, pour bosser dans la merde. Alors le conservatoire du littoral a eu une idée de génie: mettre en place, avec le concours de la mairie et de la préfecture, "une opération citoyenne de nettoyage afin que les habitants se réapproprient le site" (sic!), "une opération symbolique" (re-sic!). Les opérations citoyennes et solidaires, ça marche à tous les coups ! Et puis comme le déclarera la mairesse de Calais, Dame Bouchard: " le Conservatoire a l'habitude de faire participer les habitants à ce genre d'action, alors pourquoi pas ", c'est toujours  ça de moins que la mairie aura à débourser ! Fallait y penser ! Faire appel à la population qui pendant des années a souffert de cette jungle pour nettoyer la merde et les détritus laissés par les migrants que l'Etat et les autorités locales avaient laissés s'installer et prospérer avec vos sous ! Et hop, une fois que ce sera fait, les travaux prévus sur une zone dont tout le monde se foutait auparavant, Conservatoire du Littoral y compris, pourront réellement commencer ! On a pris les locaux pour des cons pendant des années, on continue donc de le faire ! Normal.

Pourquoi normal ? Parce que je vous parie que cette opération citoyenne sera un succès et que les médias se déplaceront pour s'esbaudir devant tous ces braves gens nettoyant la lande.

(merci à La Gauche m'a tuer qui m'a inspiré ce billet)

Folie passagère 3412.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

36 commentaires:

  1. Pourquoi se priver puisque les volontaires vont se précipiter
    Plus c'est gros plus ça marche!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Corto!
    Je n'ai relevé cette information nulle part ailleurs que sur ton blog.
    Et elle vaut son pesant de cacahuettes...

    Les Calaisiens sont à la double peine...
    Ils ont dû supporter pendant des années les nuisances d'un afflux de réfugiés qui a entraîné tout à la fois de graves désordres et la ruine de la valeur de leurs biens...
    Tout ça de par la faute d'un État complètement défaillant.

    Et voilà le même État (je considère le Conservatoire comme un organisme d'État,il gère du domaine public) qui a le toupet de demander aux Calaisiens de retrousser leurs manches pour fournir au dit Conservatoire des terrains "nickel" pour une zone d'intérêt biologique?
    L'intérêt biologique d'une zone bardée de morpions,de puces,punaises, de gale,d'excréments de 10000 réfugiés???
    Cela me ferait presque penser à la double peine en Chine,où l'on demandait à la famille d'un condamné de payer les balles de son exécution...

    Alors j'espère qu'aucun imbécile n'aura l'idée saugrenue d'aller faire le zouave à nettoyer cette zone.
    Et que madame Bouchart,dont je me demande ce qu'elle fout encore au parti Républicains,voudra bien s' y coller elle même.

    Il est vraiment grand temps que cette clique dégage,les semaines à venir vont être particulièrement longues!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Gridou

      Un terrain pour faire des futurs produits "bio" peut être?
      Nourriture pour les futurs "transhumanistes" ?

      Supprimer
    2. @Gridou: t espère qu aucun imbécile... l'espoir fait vivre, tu verras, si les infos passent, qu ils seront des dizaines à venir

      Supprimer
  3. Annie

    Il parait que les migrants reviennent discrètement à Calais, on pourrait leur donner une pelle et un sac poubelle.
    Dans ma ville portuaire, un hotel est réquisitionné : 40 euros par jour par bonhomme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie: c'est pas il parait, ils reviennent par petits groupes et créent a nouveau des mini jungles éparpillées. Mais chut !

      Supprimer
  4. Il faut bien occuper les retraités , les bisousnours , les écolos , les couillons en générale .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: faut bien , et nombreux sont ceux qui répondront à l appel

      Supprimer
  5. On pourrait peut-être en profiter pour occuper nos "chances pour la France". Non ?
    Comment ça ? Je serais une sale nauséabonde qui a tout faux ???
    M'en fiche. Je suis fière d'être une nauséabonde face à tous ces chancres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: on devrait surtout faire en sorte qu maxi de migrants repartent chez eux, et que tous ceux qui sont chopés en situation illégale soient misau nettoyage

      Supprimer
  6. alors, s'il y a des gens assez cons pour le faire grand bien leur fasse ! perso, je suis toujours étonnée de voit autant de " gentils citoyens" nettoyer la merde des autres ! c'est aussi la mode d'envoyer les gosses nettoyer les bords de chemins et de rivières, je peux te dire qu'ils auraient pu se brosser pour que j'envoie les miens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: c'est la mode, oui, c'est écolo-citoyen-solidaire, presque festif ce genre d opération, ça:marche les couillons s'y bousculent

      Supprimer
  7. Et le risque sanitaire pour tous ces bénévoles il va être gérer comment? Quel est le risque?
    Il pourrait être demandé aux migrants qui ont profité des largesses de notre nation de nettoyer leur merde !
    Un minimum pour ces "citoyens" du monde que de faire quelque chose pour notre pays...

    honte à ceux qui proposent ce genre d'actions, forme de lacheté supplémentaire. On se laisse marcher sur les pieds une fois de plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philz: ce n est pas à eux de faire quelque chose pour le pays qui les a accueilli mais au pays de faire quelque chose pour eux. Tu ne comprends jamais rien ! :)

      Supprimer
  8. C'est ce qu'on appelle d'une image: "C'est le serpent qui se mort la queue", les vases communicants à sens unique ou le principe sacré du bénévolat.
    D'un côté,on prend dans les fouilles du contribuable,ici en l'occurrence les habitants victimes de Calais...puis on leur demande de nettoyer les dégâts pour pas un rond.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vendemiaire et tout cela avec le sourire !

      Supprimer
    2. oui mais pas trop, on pourrait croire que vous le regrettez.

      Supprimer
  9. Géo

    Et peut être bien un test pour voir si les gens de ce pays ont une mentalité d esclaves ou non?

    Selon le nombre d esclaves accourant à l appel de petits potentats avides de pouvoir et désireux de ressentir la sensation de contrôler autrui,nous saurons dans quelles proportions les Français méritent leur sort actuel.

    Montesquieu avait déjà écrit que les tyrans ne règnent que dans les déserts(de l esprit des lois),mais il pouvait aussi s'agir de déserts de la pensée.

    Des "no borders" accourant à des ordres subliminaux,par exemple,
    celà serait-il si étonnant?

    Mais nous avons,effectivement,un échantillon de la façon dont les "élus" et leurs maîtres respectent la population.
    Il appartient à celle ci de leur prouver qu ils se trompent,
    ou bien qu ils ont raison.
    Il y a un verset biblique qui stipule que la victime peut être aussi coupable que le bourreau.
    Même remarque stipulée de façon différente en d autres livres essentiels de diverses civilisations.

    Observons la suite,mais les qualificatifs de larbins,esclaves,chaouchs,seraient mérités à mon sens pour tout idiot répondant à un tel appel.
    Et il y aura effectivement,Corto,des gens qui vont obéir faute d avoir un néo-cortex,il reste à voir dans quelles proportions et de quelles origines.
    Perso,je verrais bien une chaîne d élus en train de nettoyer les lieux.

    RépondreSupprimer
  10. C bien vrai que tu rates pas grand chose. Qui sait si les nettoyeurs auront le coup de rouge et revendiqueront ce qu' ils auront nettoyé. La merde ça fertilise et les batteries font d'excellents plots. Amitiés tahitiennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. djefbernier: y aura coups de rouge et chocolats chauds, y en a toujours ds ce genre de manifestations citoyenne
      Iaorana de France

      Supprimer
  11. anne : merci pour cette info corto, c'est vraiment incroyable ( mépris, cynisme, incompétence )
    j'espére que personne ne bougera le petit doigt...( main d'oeuvre gratuite )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne: mais bien sur que si il y en aura pour se preter a cette mascarade, ça marche ttoujours ce genre de truc

      Supprimer
    2. Va-t-on leur fournir des combinaisons anti- contamination ou feront-ils, ces braves gens, le boulot dégueulasse juste protégés par des gants Mapa ?

      Supprimer
  12. Ça doit être flippant pour la population de Calais de ne pas se savoir protégée par les élus.
    Belle et heureuse année à vous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadezda: je crois surtout que les élus du coin ont fait ce qu ils pouvaient c'est à dire pas grand chose devant cette invasion que l Etat n a pas su contrôler ni empecher

      Supprimer
  13. tonton flingueur6 janv. 2017 à 00:49:00

    eh bien moi je proposes pour faire vite fait bien fait, et surtout, pour faire plaisir a Maaamme la Préfète, une solution qui aurait le mérite d'eviter d'avoir a faire appel a la volonté " citoyenne " éco-consciente et larbinesque du " bon peuple " a qui on demande de donner de la pogne et de l'huile de coude, après s'etre foutu de sa poire durant quelques piges bien sur... il doit bien rester dans des entrepots de l'armée quelques lances-flammes inutilisés qui ne demandent qu'a retrouver un peu de leurs folles jeunesses... un bataillon de trouffions inoccuppés et le tour est joué ! un arrosage au napalm en bonne et due forme et roulez jeunesse, un feu de joie du tonnerre de brest ! question désinfection cherchez pas, c'est le top ! mister propre peut aller se rhabiller !
    et puis en plus, on rendra de cette façon un dernier hommage a tout ce petit monde de "migrants" " réfugiés " ? en leur montrant que nous tenons absolument a respecter leurs traditions identitaires de nettoyage par le feu, c'est bien ce que nous avait déclaré la préfète non? ... quelle plus belle leçon de tolérance et de vivre-ensemble peut on imaginer... je commences a sérieusement fatiguer moi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: à fatiguer ? En pleine forme je trouve

      Supprimer
  14. Personne n'a donc pensé à demander à ceux qui ont sali de nettoyer derrière eux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: m'enfin ! de pauvres migrants qui ont fui leur pays pas forcément en guerre,mais tu n y penses même pas

      Supprimer
  15. Il est certain que si vous attendez que ce genre d'info soit relayée par les JT ou autre journaux même pas bon à emballer le poisson, vous pouvez attendre longtemps.

    D'une part il ne faut pas trop que ça s'ébruite
    D'autre part il est évident que tout les gauchiards de base (pléonasme) vont se précipiter en étant persuadés faire preuve de compassion de solidarité et autres nouilleries de la même farine envers les pauv'migrants qui eux toucheront le pognon que l'Etat (Nous!) leur donne en étant bien à l’abri du boulot et dorlotés par les connasses et les connards utiles des diverses associations pseudo humanitaire.

    C'est effectivement un test pour voir jusqu'où les "cons de français" sont prêts à aller.

    Quant à Dame Bouchard et la préfète , elles prouvent de manière éclatante que les femmes sont désormais l'égale des hommes , au moins en politique. Elles sont aussi écœurantes et incompétentes que les hommes.

    @Tonton flingueur: pas con le napalm, les ricains doivent avoir encore un peu de stock du Viet-Nam.

    RépondreSupprimer
  16. Et le "nettoyage" de la ZAD de Notre-Dame des Landes, où ça en est, mon cher Corto, car c'est tout de même bizarre que plus personne n'en parle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: la ZAD de NDDL c'est autre chose, cela s'appelle une patate chaude que Ayrault a refilé à Valls qui la refilera à l'équipe qui sera élue en 2017. Valls avait annoncé que les travaux commenceraient en automne puisque le référendum avait donné le feu vert, nous sommes en hiver, le printemps arrive et la ZAD est toujours là et sera toujours là fin 2017. On parie ?

      Supprimer
  17. Bonjour
    Avant "la jungle" le site de la lande (nom officiel de cet endroit) était une zone naturelle avec des dunes d'oyats, des plantations maritimes sauvages, des zones humides (les alentours de Calais sont sur un polder pris à la mer), des refuges pour les oiseaux migrateurs. On y trouvait aussi des espèces végétales protégées comme le chou marin, l'Elyme des sables, les Arroches de Babington, le Panicaut maritime.
    Il y avait également des immenses bâtiments qui ne servaient que 5 fois par an pour accueillir les colonies de vacances. Ces colonies sont maintenant accueillies dans des nouveaux locaux plus proches de la plage et du centre-ville.
    Regrouper les trois secteurs qui composaient la lande en Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique est une bonne idée qui permettra de valoriser la ville, et surtout les maisons des riverains qui ont bien souffert des nuisances pendant 18 mois.
    Il est vrai que le nettoyage des plages est souvent effectué par des bénévoles. C'est ancré dans la mentalité des gens du Nord et du Pas-de-Calais. Quant à la dangerosité du site, il n'y a pas vraiment de pollution, hormis des restes d'objets oubliés. Et avec le gel de ces derniers jours, les microbes ont crevé.
    Il est vrai que des Réfugiés sont de nouveau apparus, mais ils font comme depuis la démolition de Sangatte : ils créent des mini-zones dans les dunes au sud et au nord de Calais. Tant que les Etats ne feront rien pour résoudre à la source les problèmes des réfugiés climatiques ou quittant les zones à risques, ils continueront d'arriver par vagues successives. Et il faut les aider. On ne laisse pas un chien crever, il doit en être de même pour ces réfugiés obligés de quitter leurs maisons et leurs pays pour ne pas mourir.
    Un habitant de Blériot-Plage au sud de Calais.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient