samedi 23 mai 2015

Irlande et mariage gay: un " oui " qui n'a rien à voir avec notre " non "


L'Irlande, la très catholique Irlande, a dit oui au mariage homosexuel. Par référendum. A priori avec une très large majorité de " oui ", un peu plus de 60%. 

Aussitôt ais-je lu ici ou là des progressistes ou gauchistes bien de chez nous saluer cette victoire et en profiter pour ironiser sur les ringards Français qui " manifestèrent, vitupérèrent " et " hurlèrent " dans les rues, pour se payer la fiole des catholiques Français qui " parlèrent d'illégitimité " puis " d'une abrogation " à venir. L'occasion est trop belle pour ces idiots de féliciter les Irlandais, histoire, par ricochets, de taper encore un petit peu sur les cathos français rétrogrades ou tous ceux qui furent contre le mariage zinzin. Dont votre serviteur.

Alors précisons à ces andouilles que si Président et sa clique avait proposé un référendum, ce que souhaitait la majorité des opposants, la question du mariage zinzin eut pu être réglé différemment. Le gouvernement et les parlementaires socialistes n'en ont pas voulu. Soit. Mieux, ils ont préféré quasiment ignorer la contestation massive allant même jusqu'à jeter à la poubelle une pétition ayant recueilli 700 000 signatures (quand on pense qu'aujourd'hui une pétition recueillant 22 000 signatures contre le nouveau nom de l'UMP, Les Républicains, retient toute l'attention...). Bref, le gouvernement, greluche guyanaise en tête, ont totalement ignoré l'opposition.


Précisons ensuite aux mêmes idiots qui jouissent aujourd'hui de voir l’Irlande dire " oui " que la problématique était là-bas totalement différente. En effet, comme avec tout référendum, le peuple irlandais a eu à répondre à une question simple: " Le mariage peut être contracté suivant la loi entre deux personnes sans distinction de sexe? ". On m'aurait à l'époque posé la même question, j'aurais peut-être dit oui. Globalement, nous n'étions pas spécialement contre le mariage gay, nous étions surtout très mobilisé contre ses avatars, ses conséquences induites et autres délires progressistes qui ne tarderaient pas à suivre: Adoption, problème de la filiation, GPA, PMA, etc... Deux ans après le vote de la loi, force est de constater que nos inquiétudes étaient parfaitement fondées.

Il y a fort à parier que le résultat du référendum eut été tout autre si on avait demandé aux Irlandais de se positionner en plus, ne serait-ce que sur l'adoption par des couples homosexuels...

Autant dire que le débat sur le mariage gay en Irlande n'a strictement rien eu à voir avec la situation et l’absence de débats que nous avons vécu en France. Enfin, est-il logique, normal que, par référendum, une majorité se positionne, éventuellement en disant non, sur la situation d'une petite minorité ? A voir.

Alors, l'Irlande a voté " oui " mais un " oui " qui n'a strictement rien à voir avec notre " non " de 2013. Merci d'en prendre bonne note.

Folie passagère 2783.
Résultat de recherche d'images pour "taubira"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Pour ma part je pense que le pacs n'avait pas à être remplacé par le mariage , en Irlande ce sera la même erreur lorsque viendra la demande pour l'adoption , GPA , PMA .
    Un référendum en France sous un gouvernement socialiste s’appelle 49/3 entre minuit et 6 heures du matin .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: mais c'est une évidence, lorsque la PMA, la GPA et l adoption viendront sur le tapîs, ce ne sera pas du tout la même mayonnaise que ce referendum

      Supprimer
    2. "Un référendum en France sous un gouvernement socialiste s’appelle 49/3 entre minuit et 6 heures du matin . "

      lol. et une fois utilisé le joker 49.3 on passe aux décrets. Remarquez que les referendums sous la "droite", quand le résultat n'est pas "bon", c'est que le français est trop con et on passe tout de même

      Supprimer
  2. Au final l'Irlande a réussie à autoriser cette loi avec un consensus et c'est une leçon de gouvernance pour le gouvernement du mariage pour tous. L'homophobie augmentera-t'elle dans ce pays? A voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: un large consensus, ns sommes d accord et c'est une leçon qui devrait servir à nos guignols. Ceci dit, les véritables questions liées au mariage pour tous n ont pas été posées aux irlandais. le résultat eut été tout autre.
      L'homophobie augmentera, augmentera pas, on verra mais je ne pense pas, les Irlandais ont l air bien plus matures que les français sur ce point. Et ça depuis peu, en fait.

      Supprimer
  3. Vous soulignez une différence entre la loi française et le OUI des Irlandais, mon cher Corto, à laquelle je n'avais pas pensé. On peut toutefois se demander si finalement le résultat ne sera pas le même, avec PMA, GPA et tout le tremblement puisque c'est le tribunal européen de justice qui sera saisi de ces sujets et qui statuera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et c'est là que l on commet une erreur, celle de croire que sur ce sujet la CEDH est souveraine. Elle ne l est pas et rien n obligeait le tribunal de rennes d inscrire a l Etat civil les 3 gamins nés de GPA. C'est une idée reçue. La meilleure preuve c'est que le parquet a fait appel.

      Supprimer
  4. Nous sommes sous la jurisprudence européenne donc tout couple homosexuel pourra obtenir l'accès à la PMA ou à la GPA en déposant une plainte au tribunal européen pour discrimination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ça, ça viendra , sans doute un jour, pour l instant, on croit etre sous jurisprudence, ce qui est faux. Vois mon com a Marianne ci dessus

      Supprimer
  5. Que voulez-vous puisqu'on nous dit que c'est le Progrès et que c'est pas beau et pas gentil de voter non ! Il parait que c'est un revers pour l'Eglise catholique et un espoir pour la jeunesse ! La nouvelle frontière du 21 ème siècle ! Mais la vérité se trouve t'elle au bout d'un bulletin de vote? Que cela ne nous empêche pas de dormir alors que les périls s'accumulent aux portes de l'Europe ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Le Progrès a coup de mariage pour tous , et bien même moi qui suis homosexuel, je n en veux pas de ce progrès là ! et suis autant préoccupé par ces évolutions sociétales que par les dangers qui menacent l Europe et le monde !
      bon dimanche marguerite, voilà un dimanche qui devrait etre serein avec ce beau temps :)

      Supprimer
  6. N'empêche que tout ce binns aurait été évité si Bercy n'avait pas été si glouton au moment du Pacs en voulant garder des droits de succession les plus élevés possibles (les homos représentant une manne céleste pour la fiscalité des successions). Soit les homos n'avaient pas d''héritiers, soit ils ont eu des enfants hors GPA ou PMA qui étaient considérés comme étrangers dans les droits de succession donc taxés au max. Idem pour les couples, j'en ai même connu un dont l'aîné avait légalement "adopté"l'autre.
    Ce que j'ai détesté dans l'épisode parlementaire du mariage pour tous, ce n'était, ni l'idée du mariage, quoique le mot union me paraissait plus adapté, ni les possibilités de GPA ou de PMA, ce qui m'a révoltée, c'était la mobilisation d'une quantité invraisemblable d'énergies à un moment où la France avait sans doute besoin que les réflexions se portent sur des sujets qui concernent l'état du pays et la souffrance réelle de millions de chômeurs et précaires.
    Tant d'abrutis dangereux mettent des enfants sur terre qui ne survivent que parce que les progrès médicaux et sociaux les sauvent là ou 100 ans plus tôt,leur progéniture n'aurait pas survécu par défaut de soin. La civilisation modifie depuis longtemps l'ordre de la Nature. Les couples homos qui ont recours à la PMA ou à l'adoption doivent subir un parcours du combattant, comme tous le monde. Sans motivation profonde, beaucoup, homos comme hétéros abandonneront.
    Même si je trouve révoltant le recours à la GPA, je pense que ceux qui ont les moyens de louer des ventres en enfreignant la Loi, doivent être sanctionnés par des amendes énormes, mais les enfants nés doivent bénéficier, et de filiation, et de nationalité ET d'informations sur leurs géniteurs biologiques.
    Si je pouvais avoir la moindre influence dans le prochain gouvernement, je ne chercherais pas à abroger la loi taubira, je la modifierais en utilisant le mot UNION qui a l'énorme avantage de ne pas risquer damalgame avec le sens religieux et le caractère sacré chez les catholiques (qui n'en respectent pas tous le dit caractère). Tant qu'à faire, je la rebaptiserais aussi Loi d'Union, afin d'oublier les envolées lyriques à noyer le poisson qui nous ont tant gavés. Cette Union en dé-personnalisant, permettrait peut-être aussi la réconciliation des pros et anti. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: perso c'est toute la séquence mariage zinzin en France qui a été ulcérante, y compris comme tu le dis l énergie déployée là dessus alors qu il y avait bien d autres priorité. Et suis assez d accord,: mettre une putain d amende a ceux qui recourent à la GPA mais assurer la sécurité des enfants nés aisni.

      Supprimer
    2. "la souffrance réelle de millions de chômeurs et précaires."
      Que pesait elle vis-à-vis de l'atroce stigmatisation subie par quelques milliers à qui on refusait le droit au bonheur !
      Droopyx

      Supprimer
  7. De toute façon c'est un vote en Irlande, pas en France. Les Irlandais ont fait un choix, rien ne dit que les Français auraient voulu faire le même.

    "Enfin, est-il logique, normal que, par référendum, une majorité se positionne, éventuellement en disant non, sur la situation d'une petite minorité ? "

    Le rapport entre majorité et minorité est bien le problème. Depuis la fin de la deuxième guerre, il y a un déplacement dans le sens des minorités, sans doute trop fort. Espérons qu'on en reviendra à un équilibre plus raisonnable...

    RépondreSupprimer
  8. on mélange tout dans cette histoire tolérance et possibilité d’avoir les mêmes droits juridiques alors que ces mêmes personnes qui ont défendu ce mariage ne sont pas mariées( suivez mon regard)! et ont lutté pour le pacs contre le mariage !
    Il y a eu un aspect provocation vis à vis de l’église l’ennemi du peuple ! C’est évident et la réponse de notre pouvoir fût bien peu démocratique choquante car sans débat et sans concertation

    En France cela est unique … surtout dans une période ou les choses à faire urgentes n’ont pas été faites …. on a préféré le mariage zinzin aux chômeurs ! merci pour eux … le socialisme est finalement devenue une idéologie d’égoïstes bourgeois à partager entre potes

    Le mariage peu importe finalement.. C’est le respect de la différence et l’esprit de tolérance qu'il fallait défendre ( bien plus noble) …. pas franchement l’esprit socialiste au pouvoir qui depuis 2012 montre chaque jour un peu plus son sectarisme et sa fermeture d’esprit quitte à utiliser de très mauvais coups ( médiatiques) pour asseoir son pouvoir. Respecter un homme et une femme qui a un mode de vie différents ne doit pas pour autant lui donner nécessairement les mêmes droits … on veut respecter la différence alors faisons le dans les 2 sens ! en tant qu'adulte on fait ses choix ... que cela ne se fasse pas aux dépends d'autres humains
    Car les enfants dans cette histoire sont et seront les perdants.. Imaginez que vous soyez dans un pays ou vous êtes si pauvre que vous devez vous séparer de votre petit…. que souhaiteriez pour votre enfant.. qu’il est une famille et la plus stable possible …donc avec des adoptant homme-femme meilleure garantie humaine depuis la nuit des temps pour poursuivre le chemin de l’homme sur terre, valeur universelle de la cellule familiale….

    Dans tous ces pays ou le mariage homo existe et ou il y a des risques de trafics d’enfants sont marqués d’une croix…. cela va augmenter la difficulté pour adopter et cela va ouvrir la porte aux plus infimes trafics d’enfants ... la vraie problématique du j'ai eu le droit à " une fois" je dois l'avoir toujours ! et l'enfant passe par là

    Irlande France ..ou ailleurs c’est une défaite pour l’enfant pris en otage pour le plaisir et le bien être d’adultes égoïstes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: d accord avec toit sur l ensemble.

      Supprimer
  9. Depuis le referendum de 2005 j'ai un peu de mal a gober les résultats. C'est peut être du fake, mais comme en ecosse, tout le monde voulait l'indépendance, enfin il y avait de gros bastion indépendantistes, et c'est dans ces bastions que les plus gros NON ont été comptabilisés. Peut être en lien direct avec certaines vidéos de bourrage d'urne qui ont circulé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Laurent: " il y avait de gros bastion indépendantistes, et c'est dans ces bastions que les plus gros NON ont été comptabilisés " Il me semble que dans ces bastions, les fonctionnaires du Royaume ( militaires y compris ) étaient invités à voter quand bien même ils n étaient pas écossais. Ceci explique peut etre cela.

      Supprimer
  10. "Les Irlandais ont dit oui à deux questions :
    1 Que deux personnes de même sexe puissent s’unir devant un officier public.
    2 Que l’on abaisse les limites d’âge électorales."
    Il n'est pas question de mariage mais d'union(pacs?)Un officier public n'est pas un curé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur la question posée oui il y a une nette différence, si votre phrase est l'exacte proposée le mot mariage n'apparaît pas.
      D'autre part j'ai lu je ne sais plus où qu'en Irlande la quasi totalité des mariages se font uniquement à l'église et que le prêtre a donc toujours la fonction d'officier d'Etat civil, pas comme en France où l'on doit obligatoirement passer par la mairie avant le mariage religieux pour que tout soit officiellement valide. Or à ce jour l’Église catholique ne reconnaît pas le mariage entre personnes du même sexe, donc en Irlande ça ne sera pas un mariage mais une union civile.

      Supprimer
    2. @Arravane56: exact, voir en complement le commentaire de Koltchack plus bas

      Supprimer
  11. "Cela viendra sans doute un jour..." Le plus tard possible, et plutôt jamais! Quand on voit que la Russie et la Turquie participent à la CEDH, on peut doucement rigoler... Alors qu'elle s' occupe réellement des droits de l'homme, et que chaque État reste libre de définir sa politique en matière de GPA.

    RépondreSupprimer
  12. Personnellement, vivant en Irlande, mon avis differe un peu, et j'ai eu une certaine impression de déjà vu...À un point tel que cela m'a d'une certaine façon coupé toute envie de m'intéresser aux détails de la question locale, en fait. Mais je voudrais relever quelques points soulevés par votre Post et les commentaires :
    - le "pacs" existe bien ici aussi depuis quelques années ("civil partnership")
    - effectivement, le mariage religieux se passe de cérémonie civile (c'est l'un ou l'autre) ; les mariages devant officier d'état civil ne sont cependant plus chose rare.
    - ici comme dans d'autres pays, les "debats" m'ont semblé particulièrement dénigrants pour les tenants du "no" : les arguments de ces derniers (essentiellement quant aux conséquences probables point de vue adoption, GPA etc) ont été balayé sous le tapis avec comme réponse "mais enfin, on ne parle pas de ça ici, ça n'arrivera pas, ou voyez-vous ça " (... mouais...) et ces derniers caricaturés en gros comme une bande de bouseux cathos homophobes (et peu importe qu'il y ait eu des gens parfois tres eduqués, non croyants, et / ou homo dans très opposants...).
    - et désolée de dire que, laissant mes oreilles traîner, le niveau des discussions sur la question de mes collègues n'était pas très enrichissant : en gros, voter oui c'est être pour l'égalité / moderne / cool etc. Surtout beaucoup plus de "feel good" que de réflexion me semble t-il.
    - enfin, comme dans d'autres de nos pays d'Europe , le foin qui entoure des questions "societales" qui ne concernent in fine que relativement peu de gens me semble "masquer" le peu d'avis laissé à la population sur des sujets autrement plus importants.
    (et de toute manière si le référendum porte sur une question importante et que le résultat ne plaît pas, on fait revoter les gens...)

    RépondreSupprimer
  13. Deux choses.
    1- Les Irlandais ont été consultés par voie référendaire. Autrement dit, le gouvernement a vraiment joué la carte démocratique a contrario du notre.
    2- Ce qui a été adopté s'apparente à notre pacs, parce que, je le rappelle, en Irlande quand on se parie on va à l'église et puis c'est tout. Les prêtres, comme dans beaucoup de pays anglo-saxons, ont la qualité d'officiers d'état-civil. Il n'y a que les athées pour se marier devant le maire là-bas.

    RépondreSupprimer
  14. mehdi mountather25 mai 2015 à 12:55:00

    L'homosexualité est un crime ces homosexuels pour mettre fin a la naissance humains Daech Boko haram pour exterminer la race humains donc ces homosexuels comme ces terroristes ont le même objectif a l'époque de prophète Abraham ALLAH a exterminer une population homosexuel par un volcan aujourd'hui après ce mariage gay en Irlande normal la fin du monde ce vendredi si la fin du monde aux non musulmans de convertir a l'islam pour éviter la panique l'enfer et pour éviter ces homosexuels et ces terroristes a l'enfer en islam la fin du monde après l'augmentation des séismes logiquement la fin du monde le jour de la fin ordre d'ALLAH

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mehdi: désolé mais ton commentaire est incompréhensible

      Supprimer
  15. Koltchak:

    1 - le gouvernement a "joué la carte référendaire"? Maybe. Maybe not. Il s'agissait d'amender la constitution, et ici cela ne se fait que via référendum. Par contre, une autre législation (contenant des clauses plus controversées, concernant notamment l'adoption d'enfants par des couples homo) a elle été approuvée sans passer par la case référendum, juste avant ce référendum - ce qui a alimenté l'argumentaire de plus d'un tenant du "Non".
    2 - le pacs ici c'est le "Civil Partnership". D'ou droits/devoirs/protection etc différents. D'ou "inégalité" et extension du mariage aux couples de même sexe par amendement de la constitution. D'ou aussi protestation de gens qui avaient parfois soutenu le "civil partnership" mais ne sont pas des plus heureux de voir le nom "mariage" appliqué à ce type d'union.
    3 - pour se marier ici, il suffit d'échanger des voeux devant quelqu'un inscrit dans le registre des "solemnisers" reconnus par l'état. Les prêtres y sont, les officiers d'état civil egalement, les protestants evangelistes de tout poils aussi, sans oublier quelques options plus inhabituelles (druides, neopaiens,...) ou moderneuhs (officiants "humanistes"...)
    4 - a l'heure actuelle, ce sont pres d'un tiers des mariages qui se passent dans les bureaux de l'etat; la "tres catholique Irlande" a pris un sacre coup dans l'aile, notamment "grace" aux affaires glauques diverses montees en epingle par les feuilles de chou....
    Voila. Desolee pour le coupage de cheveux en quatre, et de paraitre negative ; je continue d'etre tres heureuse d'avoir emmene les miens ici, j'aime et le pays et les gens, mais l'evolution des choses au nom du progressisme ne me rassure pas toujours... Je pensais que le pays pourrait beneficier de l'experience des autres du continent pour eviter certains ecueils (je ne parle pas ici du mariage gay...), je n'en suis plus si persuadee ; les gens connaissent surtout de nos contrees les coins de vacances, les problemes ils n'en entendent parler que via des journalistes aux vues orientees generalement bien a gauche, et... a la limite, les couillonades du continent, une partie de mes concitoyens regrettent de ne pas encore y avoir droit. Une de mes collegues est par ex. partie travailler en France, recemment, parce que c'est "tellement plus multiculturel"... J'attends de voir le temps que ca lui prendra pour reviser ses illusions....

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa