mardi 26 mai 2015

Demain, je n'aurai pas aimé être Pierre Brossolette, Germaine Tillon, Geneviève de Gaulle-Anthonioz ou Jean Zay.


Pendant deux jours, nous allons vivre à l'heure de la panthéonisation de quatre grandes figures de la résistance. Le choix du Président s'est porté sur Pierre Brossolette, Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillon; deux hommes et, parité oblige, deux femmes, c'est bien , c'est dans l'air du temps, la parité. La vraie parité sera le jour où l'on n'aura plus besoin de dire parité oblige. Mais passons...

Difficile de critiquer le choix fait par Président de ces 4 personnalités, elles sont en effet de grandes figures de la résistance; tout juste, pourrait-on reprocher à Jean Zay d'avoir conchié notre drapeau mais comme on ne doit pas dire du mal des héros que la gauche s'est choisie comme icônes, nous ne nous permettrons pas de saloper sa mémoire.

Quatre résistants, donc, qui seront honorés par la République hollandaise... qui, soyez en assurés, va mettre les petits plats dans les grands pour que ce moment soit inoubliable. On se demande bien d'ailleurs ce qui devra être inoubliable: leurs entrées, la cérémonie et la mise en scène de celle-ci ou bien le discours de Président dont on sait qu'il veut que celui-ci soit aussi mémorable que le célèbre " Entre ici Jean Moulin... " Pauvre Jean Moulin, pauvre André Malraux...

D'après ce que nous savons, il va y avoir des symboles à la pelle, symboles imaginés-pensés-créés pour l'occasion par Président. A commencer par ces 4 figures qui chacune incarneront désormais les valeurs de la République: A Brossolette le résistant, la liberté. A Germaine Tillon la féministe, l'égalité. A Geneviève de Gaulle-Anthonioz, fondatrice d'ATD Quart Monde, la fraternité. Et à Jean Zay.... la laïcité. La classe !

Les quatre cercueils dont deux vides, ceux des deux femmes, escortés de la Garde Républicaine, emprunteront le trajet pris par la 2ème DB lors de la libération de Paris pour rejoindre le Panthéon. Là, sur le parvis, on va chanter, danser, faire venir tout plein de jeunes, discourir - un beau et grand discours que notre grand homme du moment prépare, parait-il depuis des mois - et enfin faire entrer dans le Saint des Saints de la Patrie aux grands hommes et grandes femmes reconnaissante. A ce moment précis du passage des quatre cercueils de la lumière à l'ombre du grand monument, on entonnera le Chant des Partisans ( musique d'Anna Marly, paroles de Joseph Kessel et Maurice Druon ). Normalement, c'est là que nous devrions verser tous des larmes.

La suite se fera dans la plus grande intimité: Président, entouré des familles des panthéonisés et filmé de haut, de coté, de face et de dos avec , qui sait, peut-être une rose à la main, accompagneront ces quatre grandes figures vers leur ultime demeure. Question émotion, ça devrait déchirer grave. Et dans huit jours, tout sera oublié sauf, et vous êtes priés de vous en souvenir jusqu'à très longtemps, les mots de président: Son discours mémorable...

Alors que dans une conversation j'ironisai sur cette cérémonie, une gauchiste de salon m'interpella: " allons bon, t'as un problème avec la résistance maintenant ? ". Je lui répondis que je n'avais aucun problème avec la résistance, encore moins avec le choix de ces quatre personnes ( encore que pour Jean Zay...) mais que je pensais que l'on est jamais aussi bien honoré que par ses pairs et que Président, en ayant fait ce choix, voulait en quelque sorte,  entrer dans l'Histoire par procuration, se donner une stature de résistant des temps modernes, celui qui contre vents et marées maintient son cap, droit dans le mur; posture qui me paraissait complètement stupide, surjouée, usurpée. On ne peut honorer quelqu'un qu'à la condition d'être soit même honorable et, selon moi, Président n'est pas un homme d'honneur, tout juste un politicien habile à récupérer la bravoure d'autrui.

Demain, je n'aurai pas aimé être Pierre Brossolette, Germaine Tillon, Geneviève de Gaulle-Anthonioz ou Jean Zay.

Le grand observateur indéboulonnable de la vie politique qu'est Alain Duhamel à qui on demandait à quoi servait une panthéonisation répondit: " La Panthéonisation permet d'entretenir la mémoire et la fierté nationale. Ce genre de cérémonie entretient l'unité. ". J'ai ri.

Folie passagère 2786.
Quatre figures de la Seconde Guerre mondiale au Panthéon - Académie de Paris | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

37 commentaires:

  1. Toujours aussi immonde, Corto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est immonde ou plutôt à vomir c'est de comparer ces gens qui ont vécu dans une période difficile ou l'Europe était divisée avec un vrai courage, engagés avec leurs idéaux pour notre pays avec ces socialistes bourgeois, profiteurs de système que l'on supporte aujourd'hui et qui n'ont jamais engagé quoique ce soit avec leurs tripes, des politiques sans courage qui imposent leur vision d'une société qui abaisse chaque jour un peu plus la France et qui préfère diviser le pays avec des lois telles que le mariage zinzin ( tout un symbole!!)
      Hollande n'a aucune classe aucune grandeur.. depuis 3 ans il attend de façon honteuse que les autres européens fassent le travail sans jamais rien faire pour tous ceux qui dans le pays souffrent.. ces chômeurs par exemple... en espérant récupérer au moment des élections suffisamment de miettes pour rester..
      Sa vision pour l'avenir du pays est inexistante.. seule compte son pouvoir sa cour et tous ses potes qu'il a mis en place ...

      Grandeur... et décadence.

      Immonde en effet...

      Supprimer
  2. Tout comme vous, mon cher Corto, je n'ai rien contre ces quatre panthéonisables panthéonisés, même pas contre Jean Zay qui, s'il a écrit des bêtises à vingt ans, a tout de même été un vrai résistant, mais j'essaierai de me tenir le plus loin possible des lucarnes, ça me fera des vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "a tout de même été un vrai résistant"… Il l’a sûrement été "dans sa tête" et l’aurait très probablement été concrètement s’il avait pu… Comme beaucoup d’autres… On le présente comme un "grand résistant", mais à quel titre ? Il a été quoi ? A l’évocation de ce titre, le brave acuraba lambda déculturé se représente tout de suite le type risquant sa peau dans les maquis ou les réseaux... En fait, ce n’était qu’un politicien rad-soc’ franc-maçon qui fut ministre du Front populaire... Et après ? Mobilisé en 39, il a "fait le job" comme tant d’autres… Pas plus, pas moins. Démobilisé après la débâcle de 40 il a été illico arrêté par Vichy et condamné lors du fameux procès de Riom fait par le nouveau régime aux "responsables" du désastre. Ensuite, il a passé toute l’occupation à se tourner les pouces embastillé dans une prison. La seule marque concrète de son "héroïcité" est d'avoir eu la malchance d'être assassiné par ses geôliers en 44 à l'approche de leur déroute... Assassiné comme beaucoup d’autres…
      La Hollandie trouve des héros à sa mesure…

      Supprimer
    2. @Le Plouc: Assassiné comme beaucoup d'autres mais combien de ces " autres " ont été ministre socialiste de l'éducation nationale ? Hein, combien, comme Najat ou Hamon peuvent prétendre avoir comme prédecesseur cet illustre personnage ? Voila qui mérite bien panthéanisation, non ?

      Supprimer
  3. En même temps, il faut bien le dire, aux quatre personnages intéressés ça leur fait
    une belle jambe...et à nous aussi, finalement, non?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: sans compter que ça va nous coûter encore un bras ces réjouissances républicaines et citoyennes ( appellation d'origine contrôlée par Itélé )

      Supprimer
  4. "Pierre Brossolette, Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillon"

    Je n'ai jamais entendu parle d'eux.

    J'attend toujours une petite place pour Raymond Aron & George Sand, parite oblige.Il vaut mieux etre un gauchiste qui a toujours tort qu'un ecrivain de droite qui a toujours raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: ah bon, ne jamais avoir entendu parler des 4 là relève soit d'un manque de curiosité, soit de surdité , soit, ce que je soupçonne, de la mauvaise foi, coquin.

      Supprimer
    2. Non vraiment jamais, c'est vrai que je me fou totalement de la resistance a francaise a deux balles et de cette epoque, aucun interet.

      Supprimer
  5. Je vous le dis tout cru, ils commencent à me gonfler avec leurs résistants...
    Je sais ce que mon pays doit à ces grandes figures de la résistance, les honorer est normal, mais quand l'action d'un gouvernement se limite à toutes ces commémorations, cérémonies, repentances, ça m'énerve...
    Sans doute espèrent-ils ramasser quelques miettes de ces gloires du passé, à défaut d'être eux-mêmes de grands Français...
    Gldman a chanté "la vie par procuration", allons-y pour "la gloire par procuration"...pauvres vrais héros honorés par de si piètres maitres de cérémonie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: mais c'est comme avec le mariage zinzin, avec la laïcité, avec les muzz, avec la République et ses valeurs, les socialistes nous gavent tellement avec ça, faute de pouvoir le faire avec autre chose qu ils nous poussent à l overdose.

      Supprimer
  6. Comme Marianne, je me tiendrai à l'écart de cette propagande socialiste, destinée à nous faire croire que Président est un grand homme. Seule l'histoire le dira...
    (même si nous disposons déjà de quelques éléments.).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @VMH: je pense que Hollande marquera l'histoire : un tel cas d incompétence, de mauvais gout, de peu de classe, de goujaterie, de reniements, d'hypocrisie... mérite d'entrer dans les livres d histoire: devoir de mémoire oblige.

      Supprimer
  7. Je trouve ces choix arbitraires, et donc fonctions de "ceux" qui font ces choix pour se " servir " ėhontėment. (Suivez mon regard...) Je remarque que depuis quelques temps, la gauchosphère se répand sur les blogs de nos amis, ils doivent sentir le vent tourner.
    Quoiqu'il en soit, souhaitons que la Résistance Contemporaine prenne le relais des figures d'antan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @crisfi: Hormis jean Zay pour lequel j ai quelques réserves , pour les 3 autres, pas de problèmes, c'est le choix du Prince comme on dit. Non ce qui me dérange, c'est d une part l intoxication commémorative que nous inflige Hollande et cette récupération de l'action et de l esprit de gens dont il n'arrive même pas à la cheville

      Supprimer
  8. Je te rejoins, ainsi que j'approuve tous les commentaires précédents : un peu marre de toutes ces commémorations, on a l'impression que ce régime plongée perpetuellement dans le passé au moment même où il enterre une partie de l'histoire dans les programmes scolaires... Cherchez l'erreur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: il faudrait trouver quelqu un pour comptabiliser le nombre de commémorations effectuées par président depuis un an, ça doit être impressionnant. remarque si il a le temps pour cela c'est que le reste ne doit pas trop le mobiliser.

      Supprimer
  9. bonjour corto
    Déjà dans 20 ans, il n'y aura plus de cercueil du tout : tout le monde se fait incinérer
    ensuite, puisque vous parlez de parité, avez-vous remarqué de logo de google aujourd'hui ?
    encore encore encore une femme (de préférence étrangère)

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: ce qui m fait marrer c'est une journaliste qui disait: puisque deux hommes avaient été choisis, il fallait deux femmes pour la parité. Elle eut très bien pu dire: parce que deux femmes ont été choisies, il fallait deux hommes pour rétablir l équilibre.

      J ai vu pour Google, avec leur doodle, ils sont toujours à la pointe du progressisme: il y a quelques temps, ils avaient déjà fait le coup avec Olympe de Gouges

      Supprimer
  10. " Président n'est pas un homme d'honneur, tout juste un politicien habile à récupérer la bravoure d'autrui."
    Il aurait du se rabattre sur Coluche,Elie Kakou,Christophe Alévèque...ah merde on me dit qu'il est pas mort... chiotte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: Et qui sait peut etre que Djamel debbouzze se prend à avoir des rêves de panthéonisation lui aussi,

      Supprimer
  11. Le Panthéon c'est l'église des socialistes.
    A la révolution ils ont été infichus de se construire leur monument, alors ils ont piqué toute honte bue ce qui devait être la nouvelle église Ste Geneviève. (lire P. Muray)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: oui je connais cette histoire. tiens et figure toi que la fédération des Libres Penseurs prévoit de mener des actions en justice pour que tous signes religieux, y compris la croix qui est au sommet du Panthéon soient supprimés

      Supprimer
  12. Comme un peu tout le monde un certain raz le bol des commémorations , repentance , légion d'honneur - qui ne veut plus rien dire - Panthéon et ceux que je ne cite pas . D'ici que le gros déterre le Soldat inconnu pour mettre un connu il n'y a qu'un pas .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Calude Henri Il faut croire que Hollande n a toujours pas appris que 77% des Français ne veulent plus de lui alors il se raccroche à ce dont il croit que cela rassemble: les commémorations et autres esprits du 11 janvier/ mais même ça, l'esprit du 11 janvier qui à peine avait-il soufflé s'était déjà envolé, il ne l a pas vu. Pathétique.
      Pour la LH, il y a tant à dire...

      Supprimer
  13. Ne boudons pas notre plaisir! Voir et entendre Hollande ânonner son discours promet d'être un grand moment.
    Pour le reste, tout a été dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: ah mais moi aussi je ne vais pas louper ça, comme tu dis, ça va être un grand moment

      Supprimer
  14. Madame Antonioz-De Gaulle, grande dame sans nul doute, qui a été une remarquable et vraie résistante, contrairement à certains, grande figure aussi de la lutte contre la pauvreté, n'a pas crée Atd-Quart Monde, elle a rejoint le Père Joseph et à sa disparition à pris la tête du mouvement, ceci ne lui enlève rien bien entendu, mais rendons au saint homme qu'a été le Père Joseph ses lettres de noblesses , en voilà un, entre parenthèse, qui mériterait le Panthéon !

    Quand à nos héros des temps modernes , toute honte bue, ils vont aller faire leur cinéma , mais on a l'habitude de voir ces prétentieux se revêtir des hardes des vrais grands hommes ( et femmes ) histoire d'exister

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: c'est exact a propos du père Joseph, l'embrouille étant que Genevieve Anthonioz a dirigé pendant si longtemps ATD que l'oeuvre s'est confondu avec elle.

      Supprimer
  15. Ces socialistes finissent par salir tout ce qu'ils touchent à force d'instrumentaliser tout ce qui pourrait faire l'unité dans ce pauvre pays.
    A cause d'eux, la majorité des Français rejettent en bloc toute idée de commémoration, quelle qu'elle soit !
    Quand on pense qu'il va falloir se farcir le discours de ce petit conseiller général (même si on ne le souhaite pas), le plus important de son quinquennat paraît-il.
    Un de plus que tout le monde aura oublié dans deux jours.

    Hors sujet : entends-tu ce bruit bizarre depuis 14h ? Serait-ce le grincement des dents des socialauds après le jugement du Tribunal des référés, même si la guerre n'est pas encore gagnée sur le fond ?
    Le Mouvement Républicain et Citoyen fait appel. Suis-je la seule à trouver cela incongru ou bien dois-je retourner à l'école prendre des cours de sémantique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: a propos de ce grincement que tu entends, les grands esprits se rencontrent, j explique d où il vient dans le billet suivant :)

      Son discours demain va être pathétique, tout de "euh " et de rots entaché qu il sera mais je le regarderais pour voir a quel point.
      77% des Français ne veulent plus de Hollande pour président nous dit un sondage, peut-on en conclure que 77% des gens ne veulent plus voir ni entendre Commemorator ridiculiser tout ce à quoi il rend hommage ?

      Supprimer
  16. Ai visité le Panthéon il y a peu pour y découvrir un cycle de peintures murales de Puvis de Chavannes et d'autres où la vie de Ste Geneviève est représentée et d'autres personnages historiques et religieux sont évoqués Si la libre Pensée voulait s'attaquer à tout cela , je crains que ce soit compliqué .... en plus nier le passé de la France est une absurdité et une stupidité affirmée . Question parité j'ai une suggestion à faire : qu'à partir de 2017 la fonction présidentielle soit assumée par un homme et une femme . ça serait une grande avancée pour une conduite éclairée des peuples . Mme Anthonioz De Gaulle n'a me semble 'il pas fondé ATD quart monde mais bien le père Joseph Wresinsky ( orth ?) Elle a du en etre présidente à la demande du père Joseph . Cette entrée de 4 résistants est elle liée au 70ème anniversaire de la capitulation allemande ? Marguerite

    RépondreSupprimer
  17. Géo

    Bonsoir tout le monde

    Merci à Corto d avertir.
    Je pourrai éviter ces sempiternelles commémorations avec discours laborieux et mines de circonstances.

    Pour la parité,c est cuit et biscuit,puisque Corto nous précise que les cercueils des deux dames seront vides!
    Serait ce un mauvais présage?(un de plus!)
    Seule solution pour parer le coup:
    Désigner deux femmes parmi les ministres pour s,allonger dans les cercueils le temps des cérémonies,de preference celles qui sont le moins utiles(et les oublier?)

    Pour les commémorations,nous sommes bombardés par des documentaires sur la seconde guerre mondiale et ses horreurs.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  18. bonjour corto
    j'ai eu une pensée pour toi hier soir... le bombardement médiatique a commencé hier soir..j'ai éteint la TV.
    je ne supporte plus cette maniére de faire...
    Anne

    RépondreSupprimer
  19. En vrai symbole de notre république moderne depuis 2012 on aurait du panthéoniser M. George Gauthier fondateur de la société Auto-Fauteuil "qui a créé le premier véhicule appartenant à la classe des scooters en 1902".
    (Wikipedia)

    Grâce à lui, notre président a pu apporter un peu de sourire au monde entier y compris au fin fond des steppes (N.Vanier).

    Droopyx

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa