lundi 25 mai 2015

La droite peut-elle, doit-elle, séduire l'électorat musulman ?


En 2012, l'électorat musulman ( environ 2 millions d'électeurs ) avait voté à 90% pour le candidat Hollande. 

Dès lors que tout esprit sensé sait qu'il n'y a aucune chance de voir la communauté musulmane de France - entre 5 et 7 millions de personnes - quitter du jour au lendemain le pays, nous sommes obligés de faire avec et donc de considérer que les musulmans sont des électeurs comme les autres, c’est à dire des voix sur lesquelles tous les partis politiques doivent compter.

Si traditionnellement, cette population vote à gauche, elle a cependant été douchée à froid par quelques réformes sociétales ( ou tentatives de ) comme le mariage zinzin. De plus, plutôt conservatrice sur certains points, elle rejette certaines évolutions des mœurs et des comportements ( émancipation des femmes et parité, par exemple ) et rejette en bloc l’homosexualité.

La question est donc la suivante: La droite, et pourquoi pas l'extrême droite, doit-elle, peut-elle "draguer " l'électeur musulman et le convaincre qu'il y a une autre voie que la gauche et si oui, comment ?

En clair, la droite, si elle veut reprendre le pouvoir en 2017, peut-elle faire l'impasse sur le vote musulman ?

Folie passagère 2784.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

43 commentaires:

  1. Vaste question...
    Si draguer les musulmans amène à faire encore plus concessions, je dis non, on est allé déjà beaucoup trop loin.
    Leur demander d'épouser ce que l'on est semble une tâche très difficile, vu la nature de l'islam. je dirais donc que c'est à eux de faire le pas par rapport aux propositions des politiques comme n'importe quel citoyen, pourquoi s'adresser à eux de façon spécifique ?
    Mais ne nous leurrons pas, la démographie aidant, ils auront bientôt leurs propres candidats, de gauche ou de droite, mais enrobés d'islam...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: on ne peut pas nier que les muzz sont une clientèle électorale comme une autre, elle doit donc etre séduite ou convaincue. " je dirais donc que c'est à eux de faire le pas par rapport aux propositions des politiques ". Absolument, mais dès lors que l on ne séduit pas un muzz de la même manière que l on séduit un agriculteur ou un catho, quelles propositions, à ton avis, un politique peut-il faire pour les convaincre de voter pour lui ?

      Supprimer
    2. Mais ils ont déjà un candidat pour 2017
      Un gamin de 27 ans
      Le gars s'est positionné, il attend
      Et pas comme dans le désert des tartares, croyez moi !
      Ça doit sonner, le téléphone !

      Supprimer
    3. @Kobus: un gamin de 27 ans ?

      Supprimer
  2. Je rejoins volontiers ce qu'écrit nana. De toute façon, je suis peut être naif et retro,mais je récuse par avance tout programme dont tout ou partie aura été dicté par le seul souci de caresser tel ou tel électorat dans le sens du poil. En ce qui concerne l'islam, à nous de proposer un modèle de société et de gouvernement, à eux de savoir si cela leur convient ou pas . Nous avons fait, me semble t il, suffisamment de concessions comme çà, et si la droite se met en tête de "draguer" cet électorat elle justifie pleinement le roman d'Houhelbec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou:Même réponse qu a Nana, on ne choppe pas les mouches avec de l ail. Soit le politique a un programme large qui peut prendre des voix partout, soit il se la joue marketing façon SNCF et a une proposition pour chacun, c'est d ailleurs un peu ce que fit Hollande en 2012.

      Supprimer
    2. Bien compris. Mais attention, à trop vouloir ratisser large, et faire "des propositions pour chacun" on finit soit par ne pas avoir de programme compréhensible, soit à renier une partie de ses idées. Aux candidats d'avoir des peprogrammes clairs, aux électeurs de se déterminer. Et non l'inverse.

      Supprimer
  3. Voilà qui est bien pensé, mon cher Corto ! Il ne s'agit pas de "draguer" mais de convaincre. Des tas de signes prouvent que cela est possible. Ils sont plus nombreux qu'on ne croit à ne pas prendre les prêches des imams pour de l'argent comptant ou même à ne pas fréquenter les mosquées, tout en étant très attachés aux valeurs familiales et traditionnelles qu'ils partagent avec l'ensemble des catégories populaires d'origine française ou étrangère. Et comme l'écrit Christophe Guilluy dans son ouvrage : "La France périphérique" : "le projet sociétal de la gauche d'en haut s'oppose en tous points à celui de l'électorat de la gauche d'en bas."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: j entends bien ce que dit Guilluy alors justement, la droite doit elle avoir des propositions spécifiques vis à vis des muzz où doit-elle se contenter d avoir des propositions généralistes destinées à convaincre le plus grand nombre ? Et qu'est-ce qui pourrait bien convaincre les muzz de voter a droite ?

      Supprimer
    2. Nous n'allons certainement, ni vous ni moi, mon cher Corto, trouver les stratégies politiques qui devront être adoptées pour casser ce lien entre gauche d'en haut et musulmans, théorisé par Terra Nova et si bien exploité au profit de Hollande et de toute sa clique de profiteurs. Mais si les partis politiques de droite sont incapables de l'inventivité nécessaire à cette démarche, il ne faudra pas qu'ils s'étonnent de disparaître à leur tour comme nous voyons actuellement le parti socialiste mourir sous nos yeux, ainsi que Valls l'avait prédit.

      Supprimer
    3. @marianne: et si une des stratégies pour capter une partie de cet électorat était de prendre pour nouveau nom " Les Républicains " ?

      Supprimer
    4. Pour que le nom "Les Républicains" puisse fédérer un grand nombre d'électeurs, mon cher Corto, il conviendrait que le parti en question rétablisse les valeurs de la République qui ont été foulées aux pieds depuis des années et dont il ne reste rien, faute de quoi ce nom ne sera qu'une cymbale qui tintera dans le vide.

      Supprimer
    5. En te priant de m'excuser pour revenir à la charge... Une première question: comment peut on savoir que 90% des muzz ont voté Hollande, alors que l'on s' interroge encore sur leur nombre en France? Y aurait il quelque part des statistiques ethniques secrètes? ; ) Une seconde:comment, éventuellement, prendre en compte les désirs eventuellement propres à cette catégorie sans renier, à sa base même, le concept de laïcité ? Pablo énumère des exemples qui le bafouent tous... Quant aux " les republicains", je ne suis pas certain, tant s' en faut, que cette appellation soit facteur de revirement des votes musulmans. Par ailleurs les événements récents ( attentats, émergence de l'E.I, immigration clandestine liée au bourbier du moyen orient, etc... ) rend la situation complètement différente de celle de 2012. En bref, je ne suis pas sûr du tout qu'il faiile entrer dans cette dialectique...

      Supprimer
    6. @Gridou: pas de sats ethniques en l occurrence, juste un sondage sorties des urnes auprès de 10 000 personnes, faut que je retrouve l article.

      Supprimer
  4. Il y aurait 5 millions de personnes de culture musulmane en France, d'après Tribalat :

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/10/31/31003-20141031ARTFIG00311-surestimation-du-nombre-de-musulmans-en-france-le-decryptage-de-michele-tribalat.php
    "Rappelons que cela fait près de 15 ans que le chiffre de cinq à six millions de musulmans est évoqué, sans aucune base. Grâce à des données d'enquête j'ai pu estimer la population musulmane à 4,2 millions en 2008, probablement 5 millions aujourd'hui, compte tenu de l'évolution démographique estimée en 2008."

    dont 2 millions de pratiquants. Combien sont en âge de voter...?

    En 2012, il a manqué à Sarkozy les voix d'un million d'électeurs du FN.

    Donc le calcul est vite fait : la droite ferait mieux d'essayer de récupérer les électeurs du FN sans faire partir ceux du centre, plutôt que de vendre son âme pour essayer de racoler péniblement 1 million d'électeurs sur les 2 millions de musulmans pratiquants.

    Remarquez l'accroissement démographique mentionné par Tribalat, liés aux flux (regroupement familial notamment) qu'il n'aurait pas été impossible de réduire (et ne serait pas impossible de réduire pour le futur) sans la discorde droite / FN...

    Si vous souhaitez vous engager vers le racolage des voix musulmanes, les concessions à faire sont bien connues (et seraient inévitables, car la gauche a déjà commencé à les évoquer dans des rapports, donc continuera à le faire) :
    - jours fériés non uniquement liés au calendrier catholique
    - prise en compte du ramadan pour l'organisation sociale
    - adhésion à l'organisation des pays musulmans
    - enseignement de l'arabe et de la culture arabe à l'école
    - repentance unilatérale vis-à-vis de l'Algérie, voire réparation
    - discrimination positive aux concours, en entreprise (en clair, si vous êtes en concurrence avec un musulman, c'est lui qui sera pris).
    - ...

    Voilà. Tenté ?

    ***

    Sur la repentance, voyez cet article pour vous faire une idée de la mentalité de l'autre côté de la Méditerranée, et dans une partie des banlieues :

    http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/10/18/article.php?sid=169824&cid=2
    "«Nous ne demandons pas le pardon de la France. Mais, nous continuerons à témoigner des crimes, tortures et les massacres que la France coloniale a perpétrés en Algérie durant la période coloniale à travers des conférences, colloques, commémorations et les célébrations. Nous témoignerons de ces crimes abjects et inhumains jusqu’au jour où naîtra en France une génération qui reconnaîtra le tort commis à l’encontre des Algériens, se repentira et demandera pardon. Lorsqu’on nous demandera pardon nous refuserons d’accepter car ces crimes sont impardonnables», a déclaré le ministre des Moudjahidine"

    Pablo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Bonsoir

      Je reléve les propos cités par Pablo,par je ne sais plus quel Sinistre en question ou président peut etre,déja lus ailleurs qu ici.

      Outre la débilité et l infantilisme de tels propos,on peut relever le syndrome du manipulateur des masses en action.
      Chercher à culpabiliser des descendants de colons,sans reconnaitre sa propre aptitude à commettre des horreurs est une tentative de manipulation propre à des régimes politiques immatures.
      C est vouloir traiter autrui tel un esclave en le culpabilisant et lui rappelant que,meme contrit,il n a pas droit au statut d étre humain digne de respect.
      Il n y a donc pas de motif à s excuser puisque les excuses sont déja refusées!
      Et pourquoi se plaindre des colonisateurs quand on témoigne d un tel esprit de domination sur des innocents,en outre.
      Quoiqu on pense de J.P.Sartre,il avait de bonnes definitions,du genre:le salaud,c est celui qui nie l existence de l autre.

      Avec les propos tenus,nous savons donc qui est notre ennemi,et aussi que là ou il se trouve,les habitants du pays ou il sévit n ont rien à attendre de bon,eux non plus,d une telle espéce d individus.
      C est aussi un malheur pour eux.

      Supprimer
    2. Géo

      Pour compléter,nous pourrions nous amuser,nous aussi,à ranimer la guerre de mille ans et au dela,
      Les "Barbaresques"ont enlevé et déporté en esclavage des centaines de milliers de Chrétiens.
      Parlons des mauvais traitements tant sur Blancs qu Africains Noirs,émasculations parmi mutilations diverses...
      Si chacun dans son coin commence à ressortir les malheurs de ses ancétres et demander des comptes aux descendants,on n a plus fini!
      Les Allemands pourront se plaindre de la guerre de trente ans,les Polonais des trois empires au 18eme,les Espagnols hair les Français pour Napoléon,les Français pour avoir été sciés entre deux planches ou mutilés à cette époque,les Chinois faire la guerre aux Japonais...
      Les Amérindiens tirer vengeance contre les Espagnols actuels...
      Bref,on ne s en sort plus!

      Supprimer
  5. Quel pays !

    En 1974 il y avait 700 000 personnes de culture musulmane, dont celles qui s'étaient engagé au côté de la France en Algérie ; il y en a à présent 5 000 000 (cf mon message précédent) qui *dans leur majorité* sont arrivées après la crise pétrolière.

    Il y avait d'ailleurs très peu d'immigrés de ces pays jusqu'au milieu des années 1960 : la reconstruction de la France pendant les Trente Glorieuse s'est en partie appuyée sur des immigrants, mais ces migrants étaient les Espagnols, Italiens et Portugais (d'ailleurs parfois logés en bidonville, ce qui en dit long sur la situation de leur pays de départ).

    Et tout le monde continue à raisonner à court terme, sur des considérations électoralistes, au lieu de se demander comment on en est arrivé là.

    La droite n'aurait jamais dû se laisser diviser comme elle l'a laissé faire.

    Mais on préfère continuer à diaboliser le FN (pour lequel je n'ai jamais voté) par un mélange de crainte et de volonté débile de préserver le libéralisme et l'Europe, qui posent pourtant aussi bien des problèmes.

    Le résultat est qu'un problème qui aurait été facilement gérable devient de plus en plus compliqué, au fur et à mesure qu'une politique migratoire/de gestion de la citoyenneté négligente se poursuit.

    C'est simplement suicidaire de s'engager dans une course à l'échalote avec la gauche sur le vote des musulmans. Vous récupérerez des équivalents du "mariage pour tous" à la pelle, et la France en sera définitivement défigurée.

    Il serait préférable de reconstituer un bloc de droite stable, ce qui n'aurait rien d'impossible si la droite voulait réfléchir à un peu plus long terme.

    Pablo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pablo: je ne suis tenté par rien du tout et certainement pas par les muzz. Ceci dit, je ne me voile pas la face et constate ce que tout le monde peut constater: les musulmans de France sont des électeurs comme les autres, qu on le veuille ou non. Dès lors, doit-on les laisser à la gauche ou la droite doit-elle trouver un discours adéquat pour éviter en 2017 ce qui s'est passé en 2012 avec 90% de muzz votant pour Hollande ?
      En 2012, Hollande l'a emporté avec 1 139 983 voix de plus que Sarkozy.

      Supprimer
    2. Vous trouvez des 'de droite' dite 'républicaine' intéressants , valables, honnête? Qui ? Des noms...
      Croire en la droite traditionnelle, faut être drôlement naîf ou aveugle ou les deux...:(
      Matador

      Supprimer
    3. 5 millions, vraiment ?
      En 1974, il y avait 50 millions d'habitants en France, et si on enlève les 700 000 muzzs ça laisse grosso modo 49 millions de souchiens.
      Si on considère que depuis cette époque la natalité des souchiens n'a jamais dépassé le taux fatidique assurant le renouvellement des générations, on peut considérer en étant très optimiste que nous ne sommes pas plus de 49 millions de souchiens aujourd'hui, même en tenant compte de l'allongement de la vie.
      Sachant qu'il y a environ 65 millions d'habitants en France aujourd'hui et que nous n'avons pas importé en masse des Allemands, Suisses, Belges... ni même des Espagnols, Portugais ou Chinois et assimilés (peut être quelques millions pour ces derniers), d'où vient la différence entre ces 16 millions supplémentaires et ces 5 millions revendiqués ?

      Supprimer
    4. @matador: ben je dois etre naïf et aveugle.

      Supprimer
  6. J'ai reçu ce lien et je me demande si ce n'est pas un hoax . si ce n'en est pas un,la personne qui parle n'avait pas tort à mon avis sur l'immigration .https://www.youtube.com/watch?v=R1KVS7DzY3E

    RépondreSupprimer
  7. Quand ils seront 6 ou 8 millions devra t on instaurer la charia.

    Maintenant que cet électorat devient puissant, il faut compter avec lui mais cela très difficile de ne pas lui donner la lame du couteau qui nous egorera.

    L'islam est un système religieux qui ne supporte pas la concurrence, ce qui a été fait avec le cathilisisme sera impossible avec l'islam.

    Cela nous prépare des lendemains qui chantent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: " il faudra compte avec lui ". Nous sommes d accord.

      Supprimer
  8. Il semble évident, faut être totalement aveugle, pour penser que le changement passera par les urnes de cette pseudo-démocratie...
    Ya le feu à la baraque, alors c'est pas Juppé, Woerth, Copé, etc etc qui vont éteindre l'incendie;;car c'est eux , enre autres qui l'ont allumé...
    Matador

    RépondreSupprimer
  9. Passons sur le clientélisme que suppose le fait de penser à "draguer le vote musulman", clientélisme qui exclut de fait tous ceux qui n'ont pas la chance d'appartenir à une minorité assez importante et potentiellement nuisible pour être "dragable" (en fait, tout le reste de la population sauf les chasseurs, les Juifs, les fonctionnaires, les homosexuels, les fous du volant, le d'jeuns, les phytosanitariens, etc). Comme si on croyait que la somme des intérêts particuliers faisait l'intérêt général alors que c'est tout le contraire: chaque intérêt particulier est une dérogation à ce qui devrait être la loi commune, un privilège accordé à certains et pas à d'autres.
    Reste le fond de la question: comment a-t-on pu en arriver à se demander si on doit draguer le vote musulman? Et si -a contrario- ne pas le draguer conduirait à l'échec?
    A quelles concessions va-t-on aboutir, quelles dérogations au droit commun sera-t-on contraint d'imaginer, quelles promesses est-on prêt à faire pour arriver au pouvoir? Jusqu'où est-on disposé à s'abaisser? A-t-on l'intention de tenir les promesses qu'on se croira obligé de faire? Les musulmans seront-ils en France les faiseurs de roi? Le prochain président sera-t-il celui non pas de tous les Français mais celui de tous les musulmans?
    Ce ne sera pas le mien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Que le mot " draguer " ne te convienne pas, j en conviens. :) Ceci dit, peu importe le mot, qu on le veuille ou non, la politique est malheureusement avant tout affaire de clientélisme. Si tu veux etre élu, tu dois pouvoir répondre à un maximum d attente des différentes " clientèles ", c'est exactement comme ça que Hollande s'est fait élire, y compris (surtout?) en étant une réponse à ceux qui ne voulait plus de Sarko. Les muzz sont une " clientèle " au même titre que les cathos, les fonctionnaires, les agriculteurs, les retraités, les jeunes, etc... certains groupes s'entrecroisant. Le mec qui veut être élu doit rassembler au maximum, ratisser large. On peut le regretter, moi le premier, mais l intérêt général est depuis longtemps dépassé, c'est la somme des intérêts particuliers, des groupes, et sous groupes, qui font une élection réussie. Les musulmans; qu on le veuille ou non sont des millions, il faut donc en tenir compte que cela te plaise ou non.

      Supprimer
    2. L'intérêt général dépassé? Voilà pourquoi je ne vote pas.

      Supprimer
    3. PS: Ce n'est pas le mot, c'est la chose.

      Supprimer
    4. @pangloss: selon moi, la prise en compte de l intérêt général primant sur les intérêts particuliers a explosé en vol dès 1982/1983 avec Mitterrand: la marche des beurs, sos racisme, le coup de main donné au FN, la montée en puissance des lobbies gays, etc... je le regrette mais c'est ainsi. Comment rétablir le truc ? je ne sais pas.

      Supprimer
  10. Géo

    Bonjour

    A mon sens,la Republique Française étant laique,il n y a pas à transiger:aucune religion ne doit etre favorisée par rapport aux autres en ce pays.
    Les symboles et fetes des Chrétiens sont liés à l Histoire de l Occident,en ce sens,ils ne peuvent etre considérés comme des privileges mais comme des acquis légitimes.
    Le Christianisme est intrinsequement lié à l Occident,à une conception de l univers qui a façonné une civilisation.
    Tout le reste,vouloir greffer une religion etrangere a cette civilisation,de surcroit dans une république laique,c est de la demagogie pure(et non pas du "populisme"dont on nous rebat les oreilles et qui a un tout autre sens).
    Chaque religion doit se plier à cette conception,ne serait ce que par respect envers les autres religions et aussi les laiques.
    Vivre ici demande donc de se plier à cette régle.
    A mon sens,toute greffe religieuse étrangére échouera.Il y a la mémoire des peuples et des lieux.
    Les démagogues avides de voix électoralesne pourront pas longtemps tromper grand monde,quand les conditions de vie,les besoins des gens dans les réalités concrétes,ne seront toujours pas satisfaits.
    A mon sens,un parti politique a tout à gagner à ne pas se prostituer en flattant démagogiquement l électorat musulman,tout au moins à moyen et long terme.
    Il faut etre capable de perdre une élection plutot que de la gagner pour,ensuite,se retrouver dans une impasse et un desavoeu général du fait que tout le monde,se sentant trompé,sera mécontent.

    Bonne soirée à tout le monde

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: le problème n est pas de se prostituer ou pas, le problème est de savoir si les muzz peuvent etre considérés comme n importe quels électeurs ou si leur spécificité de musulmans en fait des électeurs différents. Dans le premier cas, ça ne pose pas de difficultés, dans le second cas, on fait comment ?

      Supprimer
    2. Géo

      Pour moi,et mon message va dans ce sens,ils doivent etre traités comme les autres électeurs,il n y a pas à transiger!
      Sinon,nous ne sommes plus dans une république laique et indivisible mais dans un régime dirigé par des factions.

      Bonne soirée à toi

      Supprimer
    3. J ' abonde dans le sens de Pangloss et de Geo. J ' attends d 'une république laïque que ses dirigeants mènent des politiques indépendantes de tout aspect religieux. A titre d' exemple, une politique en faveur du commerce, qu 'il soit tenu par des cathos, des muzz ou des athées...Considérer les musulmans comme un électorat à part méritant des mesures particulières me choquerait donc , et ce d' autant plus que cette religion là a déjà une tendance naturelle à vouloir s 'imposer en tant que modèle d 'organisation de la société.Alors inutile de la favoriser ...Par ailleurs, je ne suis pas fin politologue, mais, à supposer que ce taux de 90% de votes pour Hollande soit juste, (voir ma remarque précédente) qu'est ce qui , dans le programme de la gauche de l ' époque, avait selon toi conduit à ce résultat ?
      Non, je n'en démords pas, considérer les muzz comme une clientèle particulière est finalement entrer dans le processus de soumission décrit dans le dernier Houhelbecq...
      Merci à toi en tout cas d 'avoir instauré ce débat, et bonne soirée !

      Supprimer
    4. @Géo: j aimerais bien etre d accord avec toi mais hélas la laïcité en a pris un sérieux coup dans l aile et la République, la 5eme, n'a jamais été autant divisée qu aujourd'hui.

      Supprimer
    5. Géo

      Je suis trés conscient de la véracité de tes propos,Corto!
      Mais,malheureusement,si nous voulons restaurer une république laique et unie sur un socle de valeurs acceptées par les diverses populations et aussi cesser de rétrograder,mais etre un pays évolué et dynamique,je suis sur que nous n avons pas le choix.
      Il faudra restaurer la laicité,la Culture et non pas ces factions "multiculturalistes".
      Promouvoir la sélection par le mérite et non pas des quotas de ceci ou celà.
      Quand les populations de ce pays verront la paupérisation s aggraver au detriment de tous,qu elles verront leurs enfants sans avenir tangible car dans un pays trop diminué internationalement,il faudra bien choisir des dirigeants politiques dignes de ce nom.
      C est pourquoi je crois que nous ne faisons qu entrer dans un tunnel d effacement et d obscurité,car,en l état actuel des choses,ce ne sont pas les politiques actuels,dans leur majorité,qui peuvent ou veulent resoudre le dilemme .

      Avec les Catholiques,ce ne fut pas simple non plus.Il fallut des siecles de luttes et celui des Lumiéres pour sortir d une limitation des connaissances et d une censure religieuse sclérosante.
      L idée est qu il pourrait en etre de meme avec les Musulmans,tot ou tard,si nous privilegions le regime des factions,c est meme un trés mauvais service à leur rendre pour un futur assez proche en fait.
      Enfin,c est ce que je crois,mais l Histoire est tellement parlante!


      Supprimer
    6. Géo

      J ajoute un mot à ce qui est écrit,aprés avoir relu les divers messages,interessants par ailleurs,et sans idée de polémique,en outre.
      Question peut etre naive,mais pourquoi le parti qui desirerait avoir les Musulmans pour lui ne leur dirait il pas simplement la vérité?
      C est à dire de la nécessité de respecter un socle de valeurs communes si eux memes veulent esperer pour leurs enfants,un avenir d espérance.
      Tous ne sont pas fermés,le fait meme de placer ses enfants à l École Privée est deja un signe positif à mon sens.Il témoigne d une preoccupation pour leur avenir dans ce pays.Nous avons besoin de cerveaux éclairés ici,pas de particularismes réducteurs et tous les gens éclairés doivent etre les bienvenus,c est à dire
      ceux qui savent faire abstraction de leurs différences religieuses ou autres pour les relativiser eu egard aux enjeux en cause

      En outre,notre devoir,vis à vis de nos ancetres qui ont bati l Occident et donc la France n est il pas de preserver leur oeuvre,les valeurs et creations afférentes?
      A mon sens,la seule raison valable qu auraient nos ennemis quels qu ils soient,de nous rabaisser et mépriser,serait celle ci:laisser tomber en désuétude notre herirage culturel,qui n est nullement incompatible avec l ouverture a d autres civilisations.

      C est ce que je crois,du moins .

      Supprimer
  11. Perso, je suis pour !
    Que la drouate et la gaucheu se disputent le vote misilmon à coup de concessions, compromission et prostitution diverses
    Les réformes zosietales entreprises leur colleront toujours au cul, à l'une comme à l'autre et aussi et surtout, colleront au pays ( regroupement familial, abolition de la peine de mort, ouverture des frontière, mariage des pèdes, adoption des toys....) ou plutôt, collent déjà au pays, oui, le collent au fond du trou
    Les misilmons, qui sont pas tous des cons, sauront rejeter ces partis qui heurtent leurs valeurs tradi ( quoique, y ai beaucoup d'homos chez eux...) ,même au prix d'un inconfort relatif et transitoire
    Les vronzais qui n'ont pas toujours été des cons, sauront peut être se souvenir que ce sont droite et gaucheu confondues qui les ont menés là où ils sont
    Que la droite et la gaucheu poursuivent leur léchage de babouche, ça ne peut que les mener à la cata
    Ce que je souhaite, d'ailleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: cata que tu souhaites, soit, mais pour donner quoi ?

      Supprimer
    2. @ Kobus
      Il ne s'agit en aucun cas de "léchage de babouche", mais de comprendre que beaucoup de Musulmans de la 2ème et 3ème génération, sont des Français "comme les autres" : ils sont employés, commerçants, professeurs, chefs d'entreprise, médecins, avocats, ingénieurs, etc. Ils ont des enfants et se soucient de leur avenir, tout comme nous. Ce sont ces électeurs-là qu'il faut convaincre et le meilleur moyen sera de rétablir les valeurs de notre République qui ne reconnaît ni communautés, ni communautarisme, mais respecte chaque citoyen quelle que soit sa race ou sa religion.

      Supprimer
  12. Piotr Jerezewski26 mai 2015 à 11:15:00

    Il existe un Parti Démocrate Musulman.... ils ont pour l'instant un élu, sur les listes de Jean Christophe Lagarde, un gauchiste bien connu.
    Sinon, pour le mariage Zinzin, vous avez du voir que les très catholiques irlandais l'ont accepté par referendum sans avoir msi tout un tas d'abrutis en transe comme dans notre pays.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa