vendredi 5 juin 2015

Voici pourquoi la coalition internationale est loin de mettre une branlée à Daesch...


Les faits remontent à novembre 2014 mais ce n'est que tout récemment que l'armée américaine a communiqué sur le sujet

L'armée américaine a reconnu pour la première fois des victimes civiles dans ses bombardements en Irak et en Syrie, affirmant qu'une frappe en novembre 2014 à Harim en Syrie contre un groupe extrémiste avait tué deux enfants. "Nous regrettons ces décès non intentionnels", a déclaré dans un communiqué le général américain James Terry, le chef du commandement militaire qui dirige les frappes de la coalition.


Deux "adultes non-combattants" blessés. L'enquête militaire a conclu que "les frappes aériennes menées contre des installations utilisées par le groupe Khorassan près de la ville de Harem ont probablement provoqué la mort de deux enfants non-combattants". Deux "adultes non-combattants" ont aussi souffert de "blessures légères".

Et c'est en lisant ces quelques lignes que j'ai compris pourquoi, entre autres raisons, la coalition internationale engagée contre Daesh en Irak et en Syrie étaient loin, très loin de mettre une branlée à l'auto-proclamé Etat Islamique.

Deux enfants non-combattant tués, deux adultes, eux aussi non-combattants mais tout de même blessés de blessures légères. Ben crotte alors ! J'imagine que les combattants du camp d'en face ont du drôlement se marrer lorsqu'ils apprirent que l'armée américaine regrettait " ces décès " mais que mieux encore, ils avaient pris le temps de faire une enquête pour connaître les circonstances de ce regretté accident...

Chez Daesh, on n'a pas de temps à perdre avec ces conneries, la politique de leurs forces armées est on ne peut plus claire: t'es avec eux ou contre eux et pas de quartiers pour les infidèles ! Quant aux enfants, on en fait des bourreaux et ceux qui font braire, on les enterre vivants !

La coalition internationale a des comptes à rendre, Daesch aucun ! Le combat est forcément inégal.

Et sur ce bonne soirée à tous, même en Socialie !

Folie passagère 2796.
Résultat de recherche d'images pour "massacre daesh"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

14 commentaires:

  1. J'y ai pensé hier soir en regardant un documentaire sur HD1 "Sacrifices" sur la 2ème guerre mondiale.
    En voyant ces villes, ces quartiers, rasés par les bombes alliées, la seule question qui m'est venue à l'esprit, c'était :
    "où serions-nous si les Alliés s'étaient interdit ces bombardements qui tuaient ennemis et civils sans distinction ?"
    Eh bien je pense que pour paraphraser Sardou, "nous serions tous en Germanie, à parler de je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'a rien changé les bombardements de masse sur les villes.. Ca a plutôt eu l'effet inverse

      Vous avez Inferno de Keith Lowe qui décrit ça bien avec l'exemple du bombardement de Hambourg qui, s'il a fait sévèrement douter les nazis sur le coup n'a rien fait sur la durée.

      Et les villes normandes et ardennaises notamment n'ont rien fait baisser du tout, sinon l'espérance de vie des gens. Je passe sur les destructions.

      Le problème n'est pas de bombarder ou non des villes, mais bien de refuser de se servir de leurs croyances pour les battre. Appliquons les méthodes britanniques du 19e-ce qui demande l'envoi de troupes terrestres- et ça s'arrêtera très vite (les foutre dans des carcasses de porcs, leur couper les couilles et les filer aux porcs, ect). Au passage remettons en état les lances-flammes et les bombardements au napalm sur leurs troupes.

      Ca fera moins de morts innocents et sera plus efficace.

      Vryko..

      Supprimer
    2. @Gilly: moi, cette info m a fait penser aux commentaires réguliers et tout autant indignés des nœuds-nœuds lorsque , en Afghanistan, on apprenait régulièrement que des victimes civiles avaient été tuées par un raid américain. Les américains sont sur le point de partir et mézzavi que les talibans reprendront le pouvoir. Quand on fait la guerre, faut pas s imaginer que ceux d en face utilisent les mêmes dentelles que nous.

      Supprimer
  2. D'un côté des combattants qui n'ont pas peur de la mort, la leur comme celle qu'ils infligent. De l'autre, des gouvernements qui ont fini par croire à l'utopie de la guerre propre sans victimes collatérales. D'un côté, ceux qui croient à la loi du plus fort, certains que ce qu'ils font leur vaudra le paradis d'allah avec sa profusion de vierges (dont il est bon de rappeler que personne n'est foutu d'en préciser le sexe). De l'autre des gouvernements qui croient ou affectent de croire aux sacro-saints et ineptes droits de l'homme.

    Le rapport des forces en présence, l'écart entre les moyens matériels engagés, la différence entre les tactiques et stratégies, illustrent parfaitement ce qu'on appelle une guerre asymétrique. Et il est bon de rappeler que depuis la libération aucune armée moderne n'a jamais gagné un conflit de ce type : Indochine, Algérie, Viet Nam, Afghanistan, se sont tous conclus par la débâcle des occidentaux. Vous me demandez pourquoi ? Et bien je vais vous le dire. Tout simplement parce que le politique s'est toujours défié du militaire et que les gouvernements n'ont jamais eu la volonté chevillée au corps d'écraser l'adversaire, ce qui implique un engagement total dans le conflit et de se foutre des possibles loupés. De nos jours, on traduit en justice les soldats qui s'engagent à fond dans la guerre, ce qui ne peut que se conclure par la mort de civils. Je ne dis pas qu'il faut s'en foutre, mais ce sont là les conséquences inévitables d'une guerre conduite au sol. Il n'y a pas 36 solutions. Soit on y va et on met les moyens avec pour seul but l'élimination physique des barbus jusqu'au dernier, soit on plie les gaules et on rapatrie avions et porte-avions, sans oublier les conseillers militaires, car mis à part les kurdes, le soldat arabe est nul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kotchack: tu prêches à un convaincu ! mais ce commentaire de l armée US est aussi drôle que révélateur: deux adultes non-combattants légèrement blessés ! Quand ceux d en face massacrent a tour de bras ! ce serait risible si on n avait pas affaire a de tels monstres qui eux n ont aucun scrupule avec le principe que la guerre, c'est pas un truc propre

      Supprimer
  3. Je t'avais fait part du même étonnement lors d'un commentaire précédent surDaesch, au moment où j'étais tombé sur cette info à la fois anachronique ( la guerre en dentelles avec code de l'honneur, toussa toussa... ) et surréaliste (si on devait se dédouaner à chaque dégât collatéral, autant balancer des bombes en caoutchouc... ).
    Tu avais déjà posé la question de savoir pourquoi la cohalition merdait face à Daesch, voilà peut être une partie de la réponse. Tu en as peut être trouvé une seconde quand tu as écrit qu'en Syrie on finassait pour éliminer Assad avant de se preoccuper de Daesch.Et une troisième piste est que certains lobbies ( pétroliers entre autres) ainsi que groupes mafieux ont tout intérêt à ce que cette situation perdure. A ce rythme là l'Europe a tout à perdre, et nous en premier, puisque nous participons à grands frais à des opérations sans grande efficacité. Pour le moment, les seuls à marquer des points face à Daesch sont finalement les chiites et les kurdes. Aux quels on livre des mitrailleuses quand Daesch récupère gratos les derniers modèles de chars américains abandonnés par l'armée irakienne en déroute...

    RépondreSupprimer
  4. Parfaitement résumé, rien à ajouter!
    Juste qu'on pourrait peu être envisager d'envoyer des gens compétents dotés du
    matos nécessaire pour aller filer la pâtée à ces ordures sur le terrain...mais bon,
    ça c'est pas Obama qui va le faire...alors ce sera personne. Ils ont déjà gagné!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: ah, le matos, on a tout ce qu il faut la question est de savoir si pour gagner on est prêt à " jouer " comme l adversaire. Et pour ça, effectivement, faut pas compter sur Obama ( me déçoit bcp ce monsieur )

      Supprimer
    2. Si tu me permets de reprendre la parole, je finis par douter que les armées occidentales soient réellement prêtes ( et entraînées) à se livrer sur le terrain à un combat en face à face avec ces fous de dieu ( Cf commentaire de Koltchak).Et si tel était le cas, les opinions publiques occidentales sont elle prêtes à ce que leurs troupes se lancent dans uns "sale " guerre? Les djihadistes pratiquent une guerre sans merci, et n ' hésitent pas à utiliser les civils, et notamment des enfants , comme boucliers , voire comme armes...Quelle troupe occidentale est réellement habituée à se coltiner des gus de cet acabit? Et la possession de matos perfectionné suffit elle dans des combats qui sont souvent des combats de rues? Cela dépasse la barbarie des pires moments de la guerre du viet nam, le fanatisme religieux étant pire que le fanatisme politique...'Or on connait tout à la fois l 'issue de ce genre de conflit, et ses conséquences pour toute une génération de vétérans complètement traumatisés et rejetés par une partie de leurs propres compatriotes... C 'est ce qui rend Obama circonspect, et je crois que les américains ont mieux pris que nous la mesure de ce que représenterait un engagement au sol...En revanche, il joue à mon avis le coup assez finement avec l ' Iran, dans la mesure où une levée tout ou partielle de l ' embargo de ce pays lui permettrait de s 'engager plus à fond, avec l ' appui des armes russes.Or, à terre, ce sont encore les iraniens et les kurdes qui sont les mieux à mêmes de se battre " à fanatisme égal",( cette expression est détestable mais , hélas, a du sens en ce cas...) Ceci renforce donc l 'urgence d 'un vrai blocus économique ( dont les conséquences sur les populations civiles ne seraient pas pires que des combats terrestres...).Mais pour le moment, tout le monde regarde ailleurs, ou fait son petit trafic, quand il ne sodomise pas les mouches...
      Excuse encore la prolixité.Bonne soirée.

      Supprimer
  5. tonton flingueur6 juin 2015 à 00:46:00

    c'est triste a dire mais il se peut que nous ayons déja perdu cette guerre, nos politiques occidentaux, pour un tas de raison, clientélisme, électoralisme, lacheté, éventuellement corruption... ne semblent pas vouloir prendre réellement au sérieux l'état islamique et son reve de califat... mais il ne faut pas se tromper, tant que le monde occidental laissera ce cancer religieux se développer et sembler au yeux de beaucoup de muzzs ,voler de victoire en victoire, et nous narguer impunément , alors les candidats djihadistes afflueront du monde entier , grisés par l"espoir d'une revanche sur les "croisés" et les juifs et par le rétablissement de l'age d'or de l'islam qui n'a dans les faits jamais existé puisque tout les soi disants "apports" innombrables de cette religion ne sont que des transferts d'autres civilisations , hindous, chinois, grecs et autres ...la plus emblématiques de ces impostures étant les fameux chiffres" arabes" en fait indiens...bref, les petits gars, nous avons du mourron puissance 10 a nous faire, tant que l'occident prendra des pincettes pour "traiter" ce problème nous l'aurons dans l'os... la guerre c'est "pas de quartier", tu me tues un homme, je t'en tue 10... et on compte les tiens a la fin...tant que la terreur ne vient que d'un seul coté, c'est lui qui mene la danse... c'est curieux je me souviens des images de la première guerre du golfe et de la longue file de camions, voitures , soldats irakiens, calcinés et massacrés par les A10 américains, on avait parlé a l'époque de 100 000 tués...en quelques jours... triste, mais efficace, ou alors que nos politiques aient les couilles de nous dire les yeux dans les yeux que nos armées si puissantes ne servent a rien puisqu'on interdit a nos soldats de tuer...ou alors parcimonieusement, sans trop faire de vagues, on ne sait jamais , des fois que l'ennemi se plaindrait...

    RépondreSupprimer
  6. Le fanatisme gagnera contre toutes les armées des grandes puissances voir: Indochine , Viet Nam , Afghanistan , notre non-guerre en Algérie , et même en France avec les maquisards et les résistants de tout sexe , en Afrique les plus cruels ont gagné des manches. Celui qui a le plus la gnaque et le mental le plus puissant gagnera contre les indécis , Daesh a des beaux jours devant lui avec tous ses aficionados à travers le monde qui recherche l'aventure à la place de pointer à pôle emploi.

    RépondreSupprimer
  7. Je me souviens d'une photo d'un combattant de l'UCK au Kosovo qui portait un pantalon de treillis militaire et un sweat-shirt Adidas et je m'étais fait la réflexion que s'il était touché au ventre, ça faisait un combattant mort et s'il était touché à la poitrine, ça faisait une victime civile.
    La guerre est une véritable saloperie et donc la meilleure façon de la faire est de la faire le plus salement possible.

    RépondreSupprimer
  8. Si on veut la faire, bien sûr. Sinon, il vaut mieux rester chez soi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa