samedi 25 juillet 2015

Moi, je dis: Bienvenue au Roi d'Arabie Saoudite à Vallauris !

(baie de Vallauris-Golfe-Juan)
Tiens et bien pour une fois, je n'irai pas dans le sens de certains de me confrères blogueurs et de nombreux Français...

Il y a le roi des bédouins qui vient passer quelques jours de vacances à Vallauris, là où il possède une magnifique villa; enfin, villa, disons plutôt un ensemble résidentiel somptueux... Avec en contrebas, une petite plage publique, dite plage de la Mirandole. Cette petite plage sera fermée au public pendant tout le séjour du roi d'Arabie Saoudite. Alors forcément, on se déchaîne, on crie au scandale: Quoi, privatiser une plage pendant quelques jours et tout ça pour un bédouin et sa cour ! Shocking et pétitions en série. 

Bon okay, tout ne semble pas avoir été fait dans les règles de l'art et certains aménagements auraient été réalisés sans que toutes les autorisations aient été obtenues... C'est gênant mais pas de quoi en faire un plat. C'est tous les jours, qu'en France, des proprios, fortunés ou pas, prennent quelques libertés avec les codes d'urbanisme et autres machins réglementaires et personne ne s'en offusque plus que cela. Au mieux, un procès qui s'étale sur des années a lieu et, au bout du compte, le contrevenant est condamné à remettre en état et hop ! on oublie... C'est exactement ce qui est arrivé dernièrement à Inès de la Fressange, obligée de faire détruire l'extension illégale de sa maison... Le bédouin a fait construire un ascenseur, avec, paraît-il l'accord de la préfecture. Estons et bien longtemps après qu'il soit rentré en son royaume, peut-être obtiendra-t-on la destruction du truc.

Deuxième élément, on nous dit que on n'a pas à privatiser un espace public pour qui que ce soit. Moi je veux bien mais que ceux qui invoquent cet argument veuillent bien, par le menu, faire le compte du nombre d'espaces publics réquisitionnés ou privatisés chaque année pour tel richissime particulier qui veut se faire mousser ou marier son fils ou sa fille ou pour des événements festifs à la gloire de telle ou telle entreprise. Je me souviens d'un après-midi et d'une soirée  dans la galerie des glaces du château de Versailles privatisée par un grand fabricant d'électro-ménager désireux de faire plaisir à ses meilleurs clients: C'était somptueux, magnifique et rapporta quelques dizaines de milliers d'euros au Château. Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu qui que ce soit se plaindre... Et le château de Versailles, comme le Carrousel du Louvre, comme le Trianon, comme... sont plusieurs fois par an privatisés... Qui pour s'en plaindre ? Personne.

Troisième élément... je lis un peu partout et entends, à l'instant encore sur Itélé, que la plage de Vallauris allait être privatisée pendant 15 jours. Et que nous montre-t-on ?  La petite plage de la Mirandole, soit approximativement 100 mètres de plage sur les 3,5 km de plage que compte la baie de Vallauris-Golfe Juan. Et on nous bassine avec ça ? Le gars débarque avec, selon les versions, entre 500 et 1 000 personnes qui pendant environ 15 jours vont déverser sur la ville et la région des liasses de billets; cela ne vaudrait-il pas ce mini sacrifice d'amputer de 100 mètres l'espace public ? Les commerçants, tous ceux qui sont interrogés, ont eux bien compris tout l'intérêt de cette visite, pour eux comme pour la région.... Lorsque je bossais à Genève, j ai vu de mes yeux vus ce qui se passait quand une fois, le prédécesseur de l'actuel Bédouin, a débarqué... Toute la ville s'était mobilisée et personne ne loupa quoique ce soit des comptes-rendus journalistiques sur les folles dépenses du bonhomme et de sa cour.

On me dit que la mairesse de Vallauris n'est pas tout à fait contente du déroulement des préparatifs de la visite du roi... mais c'est bien sûr... Combien la ville touche-t-elle d'impôts fonciers pour la propriété royale... Marrant, ça, elle ne l'a dit à personne et surtout pas aux journalistes... Qu'elle continue à se plaindre, les grincheux avec, et l'on verra si, lassé par tout ce chahut, sa majesté bédouine décidait de plier les gaules, d'abandonner sa casba locale pour rentrer définitivement sous sa tente... Les mêmes pleureront, discrètement, et sans doute la mairesse sera-t-elle débarquée aux prochaines élections !

Non, non, arrêtons les conneries, les gens; je crains, pour une fois, que cette polémique stupide ne soit quelque peu liée à la personne même du touriste en question. Un monarque même pas élu par son peuple ! Un arabe enturbanné, que diable, c'est nettement moins glamour qu'un Clooney ou qu'un Tony Parker privatisant le château de Vaux-le-Vicomte pour convoler... Et puis l'arabe en question, il est riche, il a des dollars à ne plus savoir quoi en faire, alors, si il pouvait nous acheter quelques Rafale, quelques hélicoptères et pourquoi pas un TGV pour faire le tour de son royaume, on ne va pas cracher dessus, voilà qui vaut bien la privatisation, pendant 15 jours, d’environ 2,8% de la baie de Vallauris-Golfe Juan,  Non ?

Ne soyons pas bégueules, hélas, nous n'en avons plus les moyens !

Folie passagère 2857.
Résultat de recherche d'images pour "plage de la mirandole"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

57 commentaires:

  1. certes, certes, mais ce qui m'a défrisée ( et c'st très difficile ) c'est qu'il se soit cru en terrain conquis, qu'il ai entamé les travaux, comme chez lui, sans demander aucune autorisation et qu'il méprise complètement et la mairie et la préfecture, j’espère que ne sera pas une privatisation complète et définitive, même si elle est vraiment moche et sans intérêt on peut aussi en faire une question de principe......qui a dit " je m'assoie sur les principes à partir du moment où je paye " alors il va effectivement déverser un max de sous dans la région, ce qui fera qu'il nous achètera un peu plus, on est tombés bien bas tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: je vous rejoins.
      OK, cette plage est assez merdique apparemment.
      OK, pour partie avec les arguments "économiques "des uns et des autres... (Claude-Henri peins tout ce que tu veux, sauf le quai maubec stp)

      Mais, non d'un chien, privatiser le domaine public pour une famille royale dont tout laisse à penser que certains de ses membres financent les djihadistes, et qui fait appliquer la charia en son pays, moi ça me les brise menu.
      Désolé, je suis peut être vieux jeu, mais si l'on ne garde pas certains principes, autant se convertir tout de suite,j 'espère que l'année prochaine.
      Ils ne viendront pas sur l'Atlantique!

      Supprimer
    2. @ Boutfil
      Ben oui : on est complètement au fond du gouffre dans tous les domaines.
      C'est justement pour ça que nous n'avons plus les moyens de faire la fine bouche.
      Et puis, au regard des privilèges quotidiennement accordés à sa cour asservie par le Bouffi, avouez que c'est bien peu de choses. ;-)

      Supprimer
    3. @Boutfil: ah mais attention, d après ce que j ai lu, si la mairie a été laissé de côté, la préfecture a soutenu les aménagements de sa majesté le bédouin et c'est bien là où ça coince, pour la mairesse, elle s est fai coiffé par la préfecture, donc par l 'Etat, donc par Fabius, donc par Hollande. Et non, nous ne sommes pas tombés bien bas, nous sommes tombés sur des gens qui sont bien plus puissants que la sixième puissance mondiale. ça fait mal, je sais, mais c'est ainsi.


      @Gridou: mais tout le monde sait que sa majesté se fiche comme de l an 40 des droits de l homme et tout ça, mais tu sembles oublié, peut etre me trompe-je, que géopolitique, économie, real politik et diplomatie ne font pas bon ménage avec les droits de l'homme.

      Franzi: nous sommes d accord et tu verras que plus son altesse signera de contrats avec la France et plus ceux qui trouvent cette privatisation scandaleuse la mettront en sourdine. C'est nul, c'est chiant, ça humilie un peu la patrie des droits de l homme mais c'st ainsi

      Supprimer
  2. Peut-être bien que vous n'avez pas tort, mon cher Corto. Entre nos usines qui ont foutu le camp et notre agriculture qui se meurt, il ne nous restera bientôt plus que nos plages pour que tous les potentats viennent y faire trempette pendant qu'on essaiera de leur faire les poches. Alors qu'importe, après tout, qu'ils trucident, lapident ou égorgent à tour de bras chez eux, puisque comme vous le dites, "nous n'avons plus les moyens" de soutenir notre politique des droits de l'Homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Vous n êtes pas une " perdeaute "vde l'année et vous savez bien qu entre business et droits de l homme, la balance penche du côté des espèces sonnantes et trébuchantes. Voilà qui n'est pas nouveau. je vous rappelle pour la forme que dès les années 60, le grand Charles coquinait avec Saddam Hussein. Hélas, mille fois hélas, nous n avons plus les moyens de ne pas nous asseoir sur certains principes. La défense des droits de l homme et toussa, c'est bon pour les gogos de Libé ou de Télérama.. On peu le regretter, je le regrette mais c'est ainsi et cela s appelle la real politik. Real politik qui ne saurait s'arrêter sur le bord d une plage

      Supprimer
    2. @corto: "La défense des droits de l ' homme, ....Télérama" Ta remarque me frappe, ne serait ce que parce que je suis abonné à Télérama ;) (Nul n' est parfait..) Alors le gogo émet quelques objections...
      Tu as raison sur le fond, la raison d ' Etat peut et doit s ' accommoder de certaines entorses au droit commun.Et je suis tout à fait perméable à la réal politik , la géostratégie, et accessoirement aux intérêts de la société Dassault.
      Ce n 'est pas la seule défense des droits de l 'homme qui me fait réagir, mais le fait que l ' on devrait peut être réfléchir à deux fois avant de considérer ces gens comme des alliés indéfectibles.Parce que, quoi qu 'on en dise, ils sont farouches adeptes de la charia.Pure et dure.Et pas clean du tout dans le financement de Daesch...
      Et, bien que la limite soit , j' en conviens, difficile à trouver entre idéologie et intérêts commerciaux, je trouve que nous nous rejoignons de plus en plus fâcheusement les scénarios décrits par Camus, Raspail ou Houellebecq...
      Encore une fois, je ne me roule pas par terre parce que 100 m de plage sont interdits au public pour des raisons de ce type.Mais je ne dis pas pour autant "bienvenue à Vallauris".
      d 'intérêt

      Supprimer
  3. Entièrement d'accord avec toi , il y a quelques décennies ( le temps passe vite) j'ai eu des armateurs Grecs comme client peu après après des iraniens , puis des turcs et à la limite j'aurais bien repeint le trottoir pour leur faire plaisir . Les couillons qui se plaignent pour quinze jours de privatisation d'une petite plage seraient sans doute les premiers à allez sur une plage privée si ils y étaient invités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claude-Henri
      Je fais partie "des couillons" qui ne trouvent pas ça normal et pourtant qu'elle soit publique ou privatisée, je ne vais pas à la plage !

      Supprimer
    2. @Claude Henri: bien d accord et c'est même dingue de voir le nombre de gens qui se pressent ou aimeraient se presser pour assister à une soirée dans ces lieux, pour l occasion, privatisés.

      @nana: comme toi, je ne vais pas à la plage, j ai horreur de ça, maintenant, que ce soit normal ou pas, c'est ainsi que cela nous plaise ou non, business is business et ce n'est pas 100m de plage qui changeront quoique ce soit

      Supprimer
  4. Si. :-)
    Surtout dans l'état lamentable où se trouve notre pays.
    Sans compter tous les passe-droits accordés par Bouffi 1er à tous ses copains (et copines !...).
    Non seulement on n'est plus à un près, mais celui-ci a le gros avantage de rapporter ; et gros.
    Quant à la Maire super-hypocrite, si elle ne veut pas des retombées financières et fait semblant de se moquer des énormes impôts payés rubis sur l'ongle, elle peut toujours en faire don à une association. Utile, l'association... Donc pas chez les gauchisses, et surtout éviter SOS Racisme et similaires.
    Pourquoi pas aux pompiers ou bien, en cette période estivale, aux sauveteurs en mer. Je ne sais pas moi ; les causes nobles ne manquent pas. Vu la carence chronique de l'Etat. Et l'abondance de nos impôts gaspillés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: que l on commence déjà a s intéresser à tous les passe droits comme tu dis que Président accorde à ses amis et après nous pourrons discuter du bédouin ! +1!

      Supprimer
  5. Pour une fois je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous malgré vos arguments percutants.
    D'abord une plage n'est un château, l'une étant naturelle et sur le domaine public, l'autre étant une construction qui nous coûte un bras. En retirer quelques sous en le "privatisant", en le louant, ne peut qu'aider à son entretien...Que je sache ce monsieur ne loue pas la plage, il se l'approprie.
    Si il vient avec beaucoup d'argent, alors il peut tout se permettre ? Il peut s'exonérer des règles qui s'appliquent aux autres ?
    Ce qui me défrise, c'est ce comportement, en pays conquis...D'autant que les autorisations, s' il les avait demandées, il les aurait probablement obtenues...
    C'est une question de principe...

    « A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: il est où le pb ? entre un potentat qui profite des facilités que lui accorde notre pays et nos autorités qui laissent faire parce qu elles savent bien qu il y a plus a gagner en le laissant s'approprier une plage qu en le froissant pour lui avoir refuser ce " privilège " ? Le Roi n est pas en pays conquis, il est dans un pays qui, au nom de la real politik, se laisse conquérir faute de mieux . Nuance, nuance de taille !

      Supprimer
    2. @Nana Vas en Corse et tu verras certaines plages sont privatisées à l'année , à Vallauris ce n'est que quelques jours avec des retombés financières et surement politique ,le Bouffi à fréquenter les grands de ce monde se sent comme un empereur .

      Supprimer
  6. Je ne ferai pas de blague avec le sable de la plage...
    mais vous avez raison : un personnage d'état venu avec tout son entourage a forcément un impact sur un lieu public. Et les officiels d'un tel lieu touristique doivent le savoir au moins dans le secret de leurs bureaux. Sans oublier l'activité mondaine extrêmement rentable.
    N'oublions pas que la susceptibilité gratuite est très tentante. Et le "chemin du douanier" en est un beau.
    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amike: c'est assez bien résumé. ça me va ! :)

      Supprimer
    2. Géo

      D accord avec Amike.
      Pourquoi faire l amalgame entre ce roi et les délinquants impunis par laxisme d Etat?
      Lui vient apporter des devises au pays alors que nos dirigeants font le contraire!
      Il y a une loi du marché mondial,nous ne pouvons nous en extraire sans dégats.
      Il ne gene pas l accés à la côte avec ces 100m de plage loués,alors,autant accueillir les touristes avec courtoisie,d où qu ils viennent et quoiqu ils achétent puisque la loi le leur permet.
      Il y a des lieux en France qui sont propices au tourisme de haut standing,autant profiter de leurs atouts en accueillant toute personne respectueuse de la loi,quitte parfois à passer sur un caprice d ascenseur,vus les enjeux touristiques.
      On ne peut pas vivre en autarcie non plus par rapport à des réalités économiques .
      Autant montrer à ce roi notre capacité à nous adapter à ce qui est étranger puisque,là,nous avons affaire d abord à un Client auquel nous servons une prestation .
      Bonne journée

      Supprimer
    3. Géo
      Et d accord aussi avec Corto...

      En outre,on ne fait pas de concession politique dans le présent contexte.
      L affaire se situe,à mon sens,à un tout autre niveau il n y a pas d humiliation pour nous à louer ce bout de plage pour 15jours,en outre,et de surcroit à quelqu un qui a des propriétés à deux pas et qui paye impôts fonciers en conséquence.

      Supprimer
    4. Bien sur que c'est une concession politique,
      dire non à un puissant lorsque cela se justifie et le roi l'est infiniment c'est être fort.
      Chirac que je n'aime pas a su dire merde aux américain lorsque il le fallait, de Gaulle..
      La c'est petite chose, concession d'une part du domaine public à un monarque étranger, quelques soient les contreparties il y à une loi, elle s'applique au dernier des derniers comme au princes d'une pétromonarchie.
      pour le reste perso j’appelle cela service entres bon amis ou plutôt d’affidés à maitre.

      Supprimer
    5. Géo

      @Epsibleu

      Perso,si j avais eu pouvoir de décision,j aurais regardé en priorité l interet économique du pays et ajusté mes décisions en fonction de ça,dans la mesure où ça n aurait pas entravé l accés à la plage de Vallauris,ni mis en péril notre mode de vie.
      Croyant qu il est nécessaire de nous adapter à un monde où les paramétres économiques sont essentiels(depuis toujours).
      Sans pour celà admettre la dérive actuelle d impunité en France.
      On peut imposer fermement le principe de laicité en France sans pour autant négliger à mon avis l interet économique à recevoir en certaines conditions un souverain dont l intégrisme religieux est connu,dans la mesure où sa présence ne nuit pas à l ordre public.
      En contrôlant dans le détail ce qui est accordé à differents étrangers,on touverait surement quantités d exceptions accordées du fait de leur richesse.
      Doit on alors se priver de cette source de revenus touristiques en interdisant ces exceptions?(de mon point de vue pas dramatiques tant que ne dépassant pas un niveau trés modéré et n étant pas source d entraves pour autrui).
      J ai eu affaires,à un niveau bien plus modeste,avec des étrangers(Asie).
      La vision des choses est différente de la façon dont la majorité des gens se l imaginent.Les rapports commerciaux ne peuvent etre abordés de façon rigide,il faut le vivre pour le concevoir.
      Maintenant,si des politiques émargent en Arabie saoudite et font des compromissions politiques sur la laicité en France,c est encore autre chose,à mon avis.
      Bonne journée à vous

      Supprimer
  7. Moi non plus pas d'accord avec vous , Corto. De renoncement en renoncement la France est devenue cet espace ou tout est à vendre ou à louer. Que ce soit des envahisseurs du show bizz amerloque ou un potentat arabe, je trouve la démarche tout aussi vulgaire et révélateur de l'abaissement et de l'appauvrissement de notre pays.
    C'est Attali qui doit être content, la France doit être selon ses valeurs de marchands rien moins qu'un Hôtel. Nina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nina: sur le fond , tu as raison, je suis même d accord avec toi. ceci dit, est-ce que 100 m de plage privatisés pendant 15 jours font changer quoi que ce soit ? Non, alors autant laisser faire puisque de toute façon cela se fait: ça va rapporter bonbon a la commune, ça va peut-etre éviter que la France se fasse griller par un concurrent... On fait quoi ? on s offusque, ou on en profite autant que faire se peut ?

      Supprimer
  8. Faisons le parallèle avec les "vacances" de Kadhafi à l'Elysée. A l'époque toute la gauchosphère et tous les médias se sont indignés qu'un dictateur sanguinaire fasse une séjour 5 étoiles, importunant juste les voisins parisiens à cause du bruit des dromadaires et de l'odeur de la fumée des feux de bois.
    Quelle est la différence à le cas d'aujourd'hui ?
    Juste une bouclage d'une plage entière où les touristes européens venus parfois de loin n'auront pas le droit de profiter d'une bonne baignade. Il s'agit juste d'une expropriation temporaire par un RICHE représentant de la FINANCE, qui, rappelons-le, applique scrupuleusement les DROITS de L'HOMME et LA LIBERTE D'EXPRESSION ... mais avec juste un STYLE très PERSONNEL ...
    Donc rien de très choquant que la médiasphère de gauche ne soit pas trop indignée ...
    (à prendre au seconde degré bien sûr :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: le parallèle avec Kadhafi est bien vu. Qui n y a pas pensé d ailleurs sans vouloir nous le rappeler ? Est-ce qu interdire la privatisation de cette plage aurait changé quoique ce soit sur les droits de l homme en Saoudie ? je ne le crois pas. est-ce que refuser cette privatisation temporaire aurait pu porter un préjudice économique à Vallauris et à la France ? certainement. Point barre.

      Supprimer
  9. Géi

    Bonsoir

    Je crois,au vu de tous les cafouillages actuels,qu on est encore plus mauvais commerçants que politiques!

    RépondreSupprimer
  10. pas d’accord.. les lois sont les mêmes pour tous....lieu public plage public ou autres... non !.. si on commence ainsi c’est comme le doigt puis le coude…Moi ce n’est pas un enturbanné riche qui envahit mon voisinage… ce sont des roms pas propres tous les ans et je n’apprécie pas . Bon d’accord eux ils se servent avec mes impôts sans jamais rien donné en compensation bien au contraire mais si je n’admets pas que pour eux un espace public soit occupé alors je ne l’admets pas pour un gros richard qui par derrière doit aussi donner de l’argent pour des causes bien peu glorieuses.. Ne soyons pas naïfs. Quelques rafales de vendus et des milliers de terroristes qui déstabilisent le monde dans la balance ;. non il y a assez de sable dans son coin et même des plages !
    si un français arrivait dans son pays avec tente sauciflard et alcool dans un espace public chez lui il irait direct en prison !

    a force compromissions on meurt! même pour 15 jours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: les lois sont les mêmes pour tous ? ah bon. ça, c'est dans l idéal, on sait bien que ce n'est pas le cas. Je ne dis pas qu il fallait accepter cette privatisation, je n'ignore pas que cette privatisation de bout de plage marque un pas de plus vers une soumission, je dis juste qu il ne vaut pas se voiler la face, et que ce genre de choses se font régulièrement avec la bénédiction des autorités parce qu il y a pognon à la clé et dans le cas présent, diplomatie en plus. Pas de quoi selon moi de monter sur nos grands chevaux. On lui file la plage pour 15 jours, pas un bien gros sacrifice, il est content, nous achètera des tas de trucs et pi c'est tout. On ne disait pas grand chose quand les milliardaires russes en faisaient de même sur la Côte ou à la montagne. Bon okay, ils étaient russes et pas muzz.

      Supprimer
    2. Corto si l'on part du principe, que la loi s'applique comme une fusée soviet c'est a dire a coup soit pour l'un de clefs à molettes mais pour l'autre de béluga et vodka bison, je pense que l'on peut de suite renoncer et vendre ce qui reste de notre intégrité et de notre culture.
      autant faut t'il pour ce faire que nous soyons dirigés par des gens ayant une vraie vison pour notre pays, la volonté de l'appliquer ou + prosaïquement quelque chose dans le smoking.

      Supprimer
    3. mais si c'était des milliardaires russes je réagirai pareil.. avctuellement vu tout ce qui se passe chez nous et ailleurs il est tout aussi hypocrite d'accepter cela et de fermer les yeux . je ne monte pas sur mes grands chevaux mais si l'on accepte cela l'on accepte bien des choses.. NE NOUS PLAIGNONS PAS ENSUITE .. restons cohérent entre ce que l'on pense et ce que l'on veut que soit notre pays...de plus ces gens se comportent chez nous alors qu'il n'accepteraient pas 5 minutes que l'on fasse cela chez eux ...
      Quelle part ce pays l'Arabie Saoudite consacre dans ses richesse à l'Islam et à l'islam dur celui qui chez nous commence à poser problème et il faudrait amen .. non eux pas plus que les russes les roms et tous ceux qui abusent

      Supprimer
  11. Suis entièrement Ok avec vous sur la forme Corto, nous n'en sommes plus à une prébende ..
    Pour le reste nous sommes en guerre, nous subissons un ethnocide,
    demain, Quand la culture musulmane (enfin négation de culture pardon religion) sera dominante, lorsque l'appel du muezzin retentira dans nos villes et villages, Quand nos filles seront voilées et soumises,
    nous seront fiers de cette petite lâcheté anticipée de plus,
    avoir vendus en précurseurs un bout de plage français alors que nous pouvions dire non,
    un petit bout de plus de notre âme !
    et merde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epsibleu: vois ma réponse a Philz ci dessus. Cette privatisation un pas de plus vers la soumission, mouais... n exagérons pas non plus. La soumission, la vraie, pour l instant elle est dans les quartiers, ces mêmes quartiers qui nous coûtent bien plus qu ils nous rapportent.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec toi Corto, mais on ne peut faire du cas par cas..
      soit c'est oui en bloc soit c'est non et on réfléchit.
      Et on agit.
      Tu parles de moyens de dire non, mais enfin nous les avons !
      stop l'état prébende, stop l'état gabegie, stop une certaine forme délirante d’Europe, stop l'immigration de masse plutôt que immigration choisie.
      Mettre en place un vrai programme social, raccompagner gentiment les inutiles, baisser (enfin) l’impôt sur les sociétés bref être responsables pas utopistes.
      Nous sommes confrontés à la peste ce n'est pas en se foutant un chiffon imbibé de vinaigre sur le nez que nous survivrons.
      et ça c'est simplement une question de volonté on peut le faire, mais le veut on ?

      Supprimer
  12. "C'est exactement ce qui est arrivé dernièrement à Inès de la Fressange, obligée de faire détruire l'extension illégale de sa maison.."
    Ah bon ? Où ça ?
    J'ai vécu ce truc-là, moi : 9 ans de procédure pour faire démolir l'extension du voisin qui colle un mur de plus de 6 m en limite de propriété et juste sous mes fenêtres.
    Bilan : permis annulé en tribunal administratif, procès en grande instance, appel, et finalement, la construction étant faite quand même, impossibilité de faire démolir. Ni d'avoir des dommages et intérêts.
    Alors de deux choses l'une : soit le droit n'est pas le même partout, en fwanss, soit la belle Inès ment.
    Soit les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La Mouette: c'était dans la presse ces jours-ci. Inès a été condamnée à détruire une annexe de 100 m² construite illégalement dans sa propriété du côté de St Tropez, je crois

      Supprimer
    2. Et bien moi, je n'ai pas eu ce résultat avec mon voisin.
      Et le jugement s'appuie sur la loi Macron, qui n'était même pas encore passée, mais qui ne fait qu'officialiser une pratique... On ne démolit pas ce qui est construit même illégalement.

      Faudrait que j'aille en cassation, avec cette jurisprudence Inès alors, mais je n'en ai plus les moyens.

      Supprimer
  13. Autant je suis le plus souvent d'accord avec vous, autant là, je ne vous suis plus! Votre position n'est-elle pas une "soumission" en bonne et due forme, au nom d'un réalisme plutôt cynique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Saucisson: une soumission en bonne et due forme ??? heu, non, c'est pas le genre de la maison. Vois mes réponses à Philz et Epsibleu ci dessus. Et oui, je suis réaliste sans doute un peu cynique sur le coup mais réaliste avant tout. D aucuns se plaignent que cette privatisation serait " illégale", une preuve de soumissions au pognon muzz wahhabite ?
      Sont-ce les mêmes qui se plaignent de l envahissement de quartiers entiers par les salafistes et des femmes et filles bachées ? Pas certain.
      Un milliardaire russe aurait fait pareil, cela n aurait pas pris tant d ampleur. Là, le pb, c'est que cest le roi d Arabie. J aurais préféré que cela ne se fasse pas mais dès lors où les autorités de notre pays l ont permis, que veux-tu faire ? A la limite, ce n'est pas le Roi qu il faut vilipender ds cette affaire mais bien les autorités françaises qui ont permis cela, passant au dessus de l autorité de la mairesse locale, laquelle, empoche au passage taxe d habitation et foncière du Roi sans barguigner.

      Supprimer
    2. Mon propos aurait été le même si ça avait été un oligarque russe ou le roi de Norvège, sauf que ce dernier ne l'aurait pas demandé... Et oui les autorités françaises sont en cause. Il y'a déjà quantité de plages concédées. Le Saoudien n'avait qu'à sous louer une plage sous concession.

      Supprimer
  14. Le parallèle avec Khadafi est bien vu. Celui avec la location de Versailles ne l'est pas: on peut louer certains monuments. Louer, c'est à dire recevoir une autorisation et payer pour ça.
    Pour le roi d'Arabie, le problème est encore différent: on a affaire à des gens qui nous méprisent et dont l'idéologie tend à nous combattre ou à financer ceux qui le font. Un coup d'arrêt sec aurait été bien venu. Juste pour montrer qu'il y a des limites à la soumission.

    RépondreSupprimer
  15. alain giraud a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Moi, je dis: Bienvenue au Roi d'Arabie Saoudite à ..." :

    C'est qui qui râle ???

    Ceux qui sont au chômage et vont trouver un boulot, même si c'est pour quelques jours ??? Surement pas...

    Les commerçant locaux qui vont augmenter leurs chiffre d'affaire??? Encore moins...

    Le maire, si c'est le cas, c'est un imbécile, sont budget ne peut que s'améliorer avec une telle arrivée...

    Les touristes apparemment ils ne vont perdre qu'une centaine de mètres de plages sur 15 jours, pas de quoi en faire un fromage...

    Reste les politiques, ceux au pouvoir pour eux rentrer d'agent à venir et quelques chômeurs de moins... Donc pas eux.

    Ne reste que les éternels râleurs en recherches de notoriétés personnelles ou politiques...

    RépondreSupprimer
  16. BOUTFIL a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Moi, je dis: Bienvenue au Roi d'Arabie Saoudite à ..." :

    le fait qu'il paye la taxe d'habitation ( manquerai plus qu'il ai un passe droit la dessus...quoique, à vérifier...) ne lui donne pas tous les droits et je pense toujours qu'on se couche au non du fric, pour quelqu'un qui n'aime pas les riches gros tout-mou en donne un bon exemple ! tu parles de la location de Versailles où d'autres lieux privés, il y a une petite différence, les gros pleins de sous ONT DEMANDE UNE AUTORISATION et ne se sont pas installés comme des malotrus, moi, c'est surtout ça qui me choque, c'est cette façon de prendre possession d'un lieu public en se foutant des lois en vigueur, va faire ça dans son bled pour voir....le fait qu'on lui privatise la plage, ça peut se concevoir mais dans les règles, pas comme des voyous et Fabius et Hollande se sont couchés comme de la valetaille, c'est mettre un doigt dans l'engrenage qui risque de nous coûter plus cher que ça rapportera en dividendes pour 15 jours

    RépondreSupprimer
  17. Cette plage (qui est moche) a t'elle été "annexée" par le bédouin? la loue t'il pour la quinzaine? l'a t'il fait avec l'aval des autorités françaises? Au vue de des prébendes accordés aux copains/copines de la socialie triomphante il n'y a pas de quoi fouetter un infidèle.
    J'aimerai mieux que mes concitoyens s'insurgent contre le fait par exemple qu'une jeune femme se fasse tabasser parce qu'elle se fait bronzer en maillot de bain.
    ça ne se passe pas à l'autre bout du monde c'est à Reims!!!
    Reims bordel! la ville du sacre de nos rois de France!!!
    il y a une police religieuse dans cette ville????
    c'est pas plus important que les 100 m de plage du bédouin?????? GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil et GfB: Ah mais attention, précisons, la plage a été " privatisée " avec l'accord du préfet, donc du GVT, le tout malgré l opposition de la mairesse locale, qui à défaut d etre contre cette " privatisation " ne voulait pas que des travaux d aménagement y soient faits sans son autorisation.

      Supprimer
  18. Y'en a un paquet qui n'ont jamais mis les pieds sur la Côte là! Combien de km de plage privatisé par les hotels etc ? Des noms ? Ben , la plage rouge de St Trop par ex .. Et à Juan les pins , le mec qui vient t'expliquer qu'il te faut pousser ta serviette et tes fesses de trois mètres vu que tu es sur "sa" zone ... Par contre si tu loues une chaise 40€ les deux heures là ça va ... C'est encore du cirque médiatique du mois de juillet cette histoire ! ;) Annette Lanonymette ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lanonylette: bien d accord avec toi ! faut voir du côté de St Trop comment de simples " plagistes " se sont transformés en potentats locaux en s arrogeant le doit d avoir " leurs" plages qu ils commercialisent sans vergogne.

      Supprimer
    2. est de pour autant normal et doit-on accepter cela !


      Supprimer
  19. Pas d'accord avec toi. Depuis l'antiquité le littoral a toujours été considéré comme domaine public, au point que les propriétés en bord de mer ne pouvaient interdire le passage. Il y a donc une très ancienne coutume qui avait force de loi avant que la république ne cède devant les forces de l'argent aux dépens de ce peuple qu'elle se pique de servir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: qu il y ait eut coutume puis lois, personne ne le conteste, par contre dans les faits, vas t en voir à la voile rouge et ailleurs si tu peux t y installer sans verser ton écot aux mecs qui s en sont, avec bien souvent l aval intéressé des municipalités locales, auto-proclamés " propriétaires.

      Supprimer
    2. C'est bien ce que je déplore.

      Supprimer
  20. Entre les principes et les emplois, on voit que beaucoup privilégient les principes, et se plaignent ensuite de ne pas avoir les emplois.
    Combien parmi les personnes qui se plaignent de ne pas pouvoir passer sur cette plage avaient prévus d'y passer ? Sans doute personne.
    Au fait, pour assurer la sécurité d'un chef d'état en visite en France, on doit toujours faire des sacrifices, et sacrifier une toute petite plage c'est bien mieux que de sacrifier la circulation dans tout un quartier de Paris par exemple (en créant des bouchons dans tout l'arrondissement). Car c'est bien un chef d'état, c'est pas un milliardaire quelconque qui a fait cette demande.

    Larebil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Abandonner les principes pour des considérations mercantiles de boutiquiers, c'est abandonner devant la puissance de l'argent. Une société sans principe n'est jamais qu'un conglomérat d'individualités, pas un peuple. Cette plage était le lieu de baignade des riverains qui, contrairement au bédouin, ont toute légitimité pour y aller tout simplement parce qu'a contrario de ce chamelier ils vivent là toute l'année.

      Quant à la sécurité des chefs d'états, il n'y a pas encore si longtemps, ces derniers n’avaient pas pour préoccupation de se couper du peuple. Je me rappelle avoir croisé Giscard d'Estaing qui marchait dans une rue de Paris avec juste deux flics en civil à quelque distance derrière lui. J'ai pu lui serrer la main et échanger quelques mots avec lui sans risquer l'embastillement. Et si on va dans les pays nordiques on peut croiser des membres des familles royales, voire même les souverains qui font leurs emplettes dans quelque magasin, avec une discrète escorte. Et pourtant ce sont bien des chefs d'état.

      Supprimer
    2. donc acceptons toutes les dérives ... sur ce principe laissons à tous la possibilité d'échapper aux lois et à tout ce qui concerne le domaine public.... plus on est riche plus l'on peut tout se permettre...

      si je m'installe sur une plage avec mes affaires je serai viré immédiatement même en payant et vite fait.. si c'est gros richard noir vert bleu rouge ou des roms dans ma région ( pareil ils ne sont la que pour 15 jours après tout) on laissera faire ... par pure lacheté


      Supprimer
    3. non seulement l'état Français lui paye une compagnie de CRS pour sa sécurité..et en plus ça ne lui convient pas car il y a dedans une femme à qui il lui a été demandé de quitter la plage...personne de choqué?

      Supprimer
  21. incroyable culot qu'a cet homme
    dehors !
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/28/01016-20150728ARTFIG00155-a-vallauris-le-roi-salmane-fait-ecarter-une-femme-crs-de-sa-securite.php

    RépondreSupprimer
  22. @PhilZ: Que l 'on veille à la sécurité d'un hôte étranger de ce rang, soit.
    Que la France obeisse au doigt et à l oeil à une requête dictée par une doctrine Wahabite proche du salafisme, c'est tout autre chose! Et ça en dit long sur le degré de soumission
    de ce qui nous sert de dirigeants...
    Que ce roi aille se faire foutre, on peut quand même se passer de son fric sur la côte d'Azur, non? Pauvre France!

    RépondreSupprimer
  23. @PhilZ: Que l 'on veille à la sécurité d'un hôte étranger de ce rang, soit.
    Que la France obeisse au doigt et à l oeil à une requête dictée par une doctrine Wahabite proche du salafisme, c'est tout autre chose! Et ça en dit long sur le degré de soumission
    de ce qui nous sert de dirigeants...
    Que ce roi aille se faire foutre, on peut quand même se passer de son fric sur la côte d'Azur, non? Pauvre France!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen