vendredi 17 juillet 2015

Sur BFM, en direct, le naufrage d'un journaliste

Mode d'emploi pour bien lire ce billet:

1) Prendre le temps, si vous le voulez bien, de lire l'article ICI en lien. Il date d'il y a 3 jours et a été publié par Le Parisien. Un article, parmi tant d'autres sur le sujet, dans lequel on raconte comment le commissariat des Ullis a été attaqué dans la nuit du 14 juillet. J'ai fait quelques recherches et ces derniers temps plus d'une dizaines de commissariats de police ont été ainsi attaqués par des CPF, Tous ces incidents sont relayés par la presse locale ou nationale. On ne peut pas ne pas savoir. Surtout quand on se prétend journaliste.

2) Maintenant visionnez cette vidéo. Elle est d'hier, le 16 juillet vers 18h00. Frédéric Péchenard, ancien DG de la Police Nationale, maintenant aux Républicains, parle de l'attentat déjoué et de la récupération qui en est faite par le gouvernement puis il en vient aux incidents qui ont eu lieu les 13 et 14 juillet. Ecoutez à partir de 4'50... Et assistez à un grand moment de naufrage journalistique...


 


 " Quoi ? Des commissariats ont été attaqués " En France ? en 2015 ? aurait pu ajouter cette espèce de buse de journaliste vedette de BFM... Olivier Truchot !

Je ne m'en lasse pas !

Folie passagère 2847.
Résultat de recherche d'images pour "BFM 1ere chaine d'info en France"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

41 commentaires:

  1. Olivier Truchot..... avec un C au début ce serait lieux !

    RépondreSupprimer
  2. truchot, le mec qui fait les " grandes gueules " avec marshall je crois... les deux qui avaient fait une émission en direct de la grande mosquée de Bordeaux... ils devraient changer le nom de l'émission, je ne sais pas moi, au lieu de "grandes gueules " plutot " petites bi....s " ce serait plus proche de la vérité ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: surtout qu il n y a pas plus populo et démago que les GG ! Précédées à l’antenne de l inénarrable Bourdin, c'est le pompon

      Supprimer
  3. Oui et non...Je suis tombé ce matin sur les GGueules au moment ou ils évoquaient l'interview de Péchenard et ils indiquaient que le gvt avait sciemment caché ces évenements(sauf la pétasse de Degois, ta copine ,qui trouvait que c'était mieux de cacher ce genre de faits afin d'éviter l'escalade) et ils s'en offusquaient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: oui je les ai entendu ce matin . Curieux que le GVT et médias s’étendent sur une tentative d(attentat déjoué et quasiment pas un mot sur ces "actes de malveillance " des nuits du 13 et 14 juillet. mais, sans doute, oui, pour éviter que ce ne soit monté en épingle et suscite des vocations ...

      Supprimer
  4. On a effectivement un ennemi intérieur.
    Le problème est que les socialistes refusent d'admettre son existence. Ils ne sont donc pas prêts de le combattre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: je crois que les socialos savent très bien qu il y a un ennemi de l interieur mais ils ne savent pas comment aborder le pb et veulent étouffer ces incidents pour éviter que cela ne dégénère et que l exaspération du " bon " peuple s'accroisse

      Supprimer
  5. Le" On n'en a pas parlé ? Il y a donc une volonté de cacher la réalité de la délinquance ?" est énorme !

    Ce type sous-entend-il que les chaînes publiques et en continu ne communiquent que sur feu vert du Ministère de l'Intérieur ?
    Qu'ils sont tellement inféodés au pouvoir qu'ils ne traitent que les infos en direct de L'Elysée, de Matignon ou de Beauvau ?

    La presse, le 4ème pouvoir ? Tu parles ! Moi, je n'en compte toujours que 3 quand la gauche est aux manettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: c'est exactement ça ! Aux ordres du pouvoir peut être pas, totamlement en phase avec, par contre,c'est une certitude

      Supprimer
  6. Merci d' avoir retransmis l 'intégralité de cet interview ( seule la première partie est accessible via google : ?)
    Impossible que Truchot ait ignoré ce qui circulait dès le 15 au matin sur twitter, ou alors cotisons nous pour lui acheter un portable!
    Sur le fond , d 'accord à 100% avec Péchenard, la lutte contre les islamistes passe entre autres par l' Internet, et la comparaison avec ce qui est fait en matière de lutte contre la pédophilie est évidente.
    Je persiste à penser qu 'il faudra bien en arriver à considérer que la propagation de thèses relevant du salafisme, et le salafisme lui même, est clairement un délit sur le sol français, tout comme la pédophilie. Et fermer immédiatement les lieux de culte qui les propagent.
    Je n ' ignore pas , en écrivant cela, que la religion n'est pas forcément l 'unique motif de certains auteurs potentiels d ' attentats particulièrement déséquilibrés.
    Mais elle est souvent l ' élément déclencheur, surtout lorsque les fanatiques issus de l ' E I les endoctrinent via le net.
    Alors je ne comprends pas pourquoi personne n'envisage de sauter ce pas d 'une interdiction pure et simple, car nous sommes actuellement littéralement en guère avec Daesh .Et, comme le dénonce Péchenard, nous ne nous donnons pas les moyens de lutte adéquats.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: mais c'est tout le pb de l internet. Interdire, oui, mais jusqu où interdire? pour qui ? Et si je veux me renseigner sur EI, pkoi n aurais je pas le droit d aller sur internet pour me renseigner ? Et si on interdit la consultation de site djihadiste, qu interdirons-nous après, les sites d extrême droite, mais ceux d extrême gauche aussi alors etc... jusqu a une censure totale ou à dispo du pouvoir qui décidera qui a le droit de voir quoi...

      Supprimer
    2. @corto. Je te suis pour ce qui est de la notion de censure... Et suis aussi attaché à la liberté d'opinion!
      Mais:
      1)est il interdit oui ou non, en France, de détenir des images pédophiles , ou de la propagande nazie?
      2) estimes tu pour autant vivre sous une dictature?
      3)la propagande salafiste ou pro djihad
      vise t elle oui ou non à détruire les fondements mêmes de notre société?
      Et ce dans des conditions particulièrement atroces, si l'on en croit les récits sur les lieux maîtrisés par l'E I?

      Si l'on répond oui aux trois questions, je ne vois rien de répréhensible à interdire
      le salafisme ou les appels au djihad en France. D'où qu'ils viennent. Et d'en faire de graves délits.
      Quant à l'extrême gauche, droite, centre ou que sais je, tant qu' 'ils ne prônent pas l 'assassinat ou la charia, il n'y a aucune raison de les interdire!

      Encore une fois, peut on se contenter de "cibler"des terroristes potentiels, savoir qu' 'ils épousent des idées intrinsèquement meurtrières, pour ensuite attendre qu' 'ils soient passés à l'acte pour essayer de les épingler et les mettre hors d'état de nuire?
      Nous sommes en guerre contre ces gens là,et nous devons vraiment nous donner tous les moyens de les combattre...
      Cela n'a rien à voir avec des délits d'opinion!

      Supprimer
    3. Merci d'énoncer ceci si justement. Le bon sens et la mesure sont les seuls recours entre les extrêmes et le politiquement correct.

      Supprimer
  7. comment cela se fait que j'étais au courant alors ? est ce que cette situation peut etre dénommée " préinsurection" ( ajoutons quelques batiments brulés comme la médiathéque dans le 93.. pour la seconde fois.... )
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: pré-insurrection, mais dans certains quartiers, qui plus est en période de forte chaleur et de ramadan, on en est pas loin. Te souviens tu de la mise a sac de Barbes ou de Sarcelles, il y a tout juste un an ? C'était de l insurrection !

      Supprimer
  8. Pauvre Truchot qui se croit journaliste, et un bon en plus...
    Faudrait aussi qu'il change le nom de son émission sur RMC...Se dire "grande gueule" et la fermer à ce point, ça fait désordre...
    J'aime bien aussi quand il ramène à Sarko, tu parles d'un argument..."qui ne peut attaquer le raisonnement, attaque le raisonneur"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: un mec vraiment sans envergure et à la botte, ni plus , ni moins !

      Supprimer
  9. Géo



    Hollande a promu la mollesse audacieuse dans les actes,alors,quoiqu il arrive,ne pas s attendre à quoique ce soit d énergique contre nos ennemis.
    Ces pieds-nickelés ne prévoient rien,sauf leur réélection.
    Ils sont dans l attitude de la réaction aux évenements,pas dans celle de l anticipation.

    C est le principe de la mollaudace.

    Les G.G.
    J avais pu parfois les ecouter.
    Truchot,marchall qui voulait qu on intervienne en Syrie...
    N avait qu à faire son paquetage et partir,lui!

    Quant aux commissariats attaqués,ne soyons plus étonnés de ça devant la capitulation sans condition des politiques face à la voyoucratie déferlante.
    Une médiathéque brulée.
    Pourquoi ménager des individus moins évolués que des cro-magnons???

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Pour préciser:marchall voulait qu on intervienne militairement contre Assad.
      "Punir l Etat syrien"(hollande)
      Parfois,il est bon de rester mollaudacieux.

      Et aprés,qu aurait on fait?

      Supprimer
  10. à lire:
    http://www.atlantico.fr/decryptage/et-pendant-temps-france-brule-t-elle-dans-indifference-generale-thierry-get-xavier-raufer-2240737.html/page/0/1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Philz et Corto

      Ça fait bien des années qu elle brule dans l indifference générale.Je ne suis pas surpris du mutisme des journaleux officiels pour les commissariats attaqués,ce genre d évenement ne date pas d hier et ne pourra que se reproduire au point d etre rélégué aux faits divers!

      Supprimer
    2. Géo

      Les atteintes aux personnes:pas surprenant.
      Que risque t on en France à attaquer quelqu un dans la rue si on est de la bonne minorité?
      Dix,vingt condamnations...jamais exécutées,pour la meme crapule!

      Je crois que la France est le seul pays au monde où on assiste à telle impunité.
      Le pays des droits intégraux de la racaille.
      Combien de temps encore?
      Des gens agressés en plein jour dans la rue en ville,j en ai connus.

      Supprimer
  11. Les commissariats attaqués , les forces de l'ordre en général qui sont victimes de jet de pierre oui , il y a encore quelques temps j'avais de la compassion pour ce métier à risque mais ils se sont discrédités aux yeux d'une bonne partie de la population , en tous les cas dans mon coin , à part la chasse à la verbalisation ( La Rochelle classée 4 ème dans le nombre de pv donné) il ne faut surtout pas avoir besoin d'eux .
    Je l'ai déjà dit les infos en France il faut les chercher à l'étranger , notre bonne vieille censure qui n'existe pas dans notre pays socialo-totalitaire marche à fond , nos journaleux s'auto-censure pour tout ce qui dérangerait notre si bon gouvernement .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: c'est tout de même ça qui est hallucinant: que les journalistes s'auto-censurent ! En France, pays où ( pour l instant) on ne risque pas grand chose ! Pitoyable !

      Supprimer
  12. Sous ton billet sur les incendies, j'avais commenté à propos des journalistes :
    "Cela fait longtemps que le devoir d'informer est remplacé par l'obligation de relayer."
    Pourquoi faudrait-il qu'il s'informe lui même ? Ce serait du travail inutile !
    Et quand on pense que lorsque leur abattement fiscal avait été discuté, certains l'avaient justifié par la nécessité d'acheter des journaux même pendant leurs vacances pour continuer à s'informer.
    Comme l'écrirait H16, ils ont eux aussi eu une hontectomie.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Droopyx: 7 500 euros d abattement de mémoire ! voilà qui autorise la docilité, non ?

      Supprimer
  13. Je recommande le billet de Koz (dans la liste de blogs à droite).
    Puis allez lire l'article du Figaro (qui au moins cite les oppositions) et celui de La Croix.
    Édifiant !
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: Etonné ? Edifié ? halluciné ? Pas moi, c'est dans la droite ligne de tout ce que le "progressisme " vante et promeut, les mêmes qui te disent la main sur le cœur que la PMA , jamais, la GPA, encore moins, etc... Ah pi attention, pas touche au droit a l avortement, au droit à l enfant, etc... tout est à l avenant, mortifère et déshumanisé ! Pouah !

      Supprimer
    2. et le droit de bêler?

      Supprimer
    3. @Edith
      Bêler avec le troupeau est autorisé et recommandé.
      Rugir, ou même ronronner contre, est déconseillé et même plutôt interdit.
      Amitiés félines.
      Droopyx

      Supprimer
    4. "tout est à l avenant, mortifère et déshumanisé !"
      Tu aurais même pu préciser : par ceux qui n'arrêtent pas d'invoquer des grands principes et les heures les plus sombres etc....
      Ma chère Maman (beaucoup plus tolérante que moi) trouve que je deviens un peu trop réac et catho. Quand je lui ai raconté cette joyeuseté américaine de trafic d'organes de foetus, elle n'a eu qu'un mot 'effroyable !".

      Merci aux blogueurs (donc à toi et tes ami(e)s de la liste) d'informer et de commenter : nous ne sommes pas forcément toujours d'accord mais au moins cela ressemble à autre chose que la dépêche AFP (A Fortiori Présidentiel ?)

      Droopyx

      Supprimer
    5. @Droopyx: Pensez vous!

      Supprimer
    6. @Droopyx: comme tu dis et heureusement que les blogs sont là mais aussi quelques trucs plus élaborés comme Contrepoints, Boulevard Voltaire... Se contenter aujourd'hui que des grands médias confine de plus en plus à de la bêtise

      Supprimer
  14. "le commissariat des Ulis a été attaqué dans la nuit du 14 juillet"

    Et les CPF ont remis ça le lendemain. Deux jours de guérilla urbaine. Pour info, dans la nuit du 13 au 14 juillet, les commissariat de Palaiseau a été vidé de l'intégralité de ses maigres effectifs de nuit pour renforcer le commissariat voisin des Ulis. Pour donner une idée de l'intensité des faits, le chef de poste du commissariat de Palaiseau a même été obligé de quitter son poste pour livrer les munitions restantes. Heureusement qu'il n'y a rien eu cette nuit à Palaiseau, sinon il aurait fallu attendre des renforts d'un commissariat voisin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltvhack: du grand n importe quoi donc et un quasi silence des medias télévisés ou un compte rendu pour le moins edulcoré de la presse. La réaction de Truchot est sidérante tant elle en dit long sur la soumission ( ou sa proximité avec l idéologie ) des journalistes au pouvoir en place ou sur leur nullité

      Supprimer
    2. Géo

      Bonjour

      Tout ça est lamentable.
      Il n y a qu une seule façon saine de réagir pour dissuader des canailles revenir prendre d assaut un commissariat ou de bruler le bien d autrui.

      Dés lors que cette méthode serait appliquée en France,ces violences cesseraient rapidement.
      Il faudra bien trancher le noeud gordien un jour,sinon,c est là que nous mériterons le mépris de nos ennemis,à défaut de leur avoir inspiré la peur.
      .et au diable les journaleux et autres moralisateurs ineptes!

      Supprimer
    3. Soumission, soumission... J'ai lu ça quelque part, il y a quelques mois... Mais où diantre?
      Et il ne s' agissait pas que des journalistes... Mais d'une société tout entière... Ça vous dit quelque chose?

      Supprimer
  15. Géo

    Et parle t on,sur les médias télé,de ce qui se passe à notre Dame des Landes,où,sous pretexte de defendre l écosystéme et dieu sait quoi encore,des bandes de c.. imposent leur loi,un racket sur les automobilistes qui passent,font vivre un enfer aux habitants du coin,du tapage nocturne répété,des dégradations de voies publiques...
    Une mise à sac du centre de Nantes en toute impunité,lors de la manif...

    RépondreSupprimer
  16. Ce que je trouve très formidable, dans la réaction du journaleux, c'est le :" ON n'en a pas parlé !"
    Qui peut être ce "ON", si ce n'est les media, dont, forcément, lui-même et sa chaîne ?
    Cela signifie-t-il que ON ne parle que de ce qui a reçu l'aval du pouvoir ?
    Ou que ON ne s'abreuve qu'à l'AFP, donc ne dispense que ce qu'on lui a donné à mâchouiller, sans souci ni d'enquête ni de vérification, ce qui expliquerait l'uniformisation de l'info ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa