mardi 7 juillet 2015

De Miramas au tunnel sous la Manche...


Quel est selon vous le lien entre Miramas et le tunnel sous la Manche ? A priori aucun. Et pourtant si et même pas la peine d'aller chercher midi à quatorze heure pour le trouver ce lien...

Voyez-donc... Savez-vous ce qu'est un dépôt militaire ? Une zone militaire surveillée ? Non? Si, si comme moi vous avez fait l'armée, comme on disait avant, ou bien si toute votre enfance et adolescence, comme moi, vous évoluiez dans un milieu militaire. C'est assez simple; c'est ce qu'on appelle une zone sensible, particulièrement surveillée. Y a des grillages, des chemins de rondes, parfois des miradors, parfois des caméras, mais toujours des équipes qui tournent jour et nuit pour assurer la sécurité du lieu.

Lé dépôt militaire de Miramas a été cambriolé le week-end dernier et l'on apprend que 150 détonateurs, des pains de plastic et des grenades ont été dérobés. Au nez et à la barbe des 200 militaires qui se relaient 24/24 sur ce lieu. Peu importe qu'il y ait complicité interne, ou pas, les faits sont là: une zone militaire sensible a été cambriolée, du matériel de guerre volé et donc, des personnes étrangères au service ont pu investir les lieux sans que personne ne s'en aperçoive. 

En plein plan Vigipirate renforcé. Et tout ça, 8 jours après qu'une usine classée Seveso ait été attaquée et que des consignes strictes d'accroissement de la surveillance des zones sensibles aient été imposées par " un conseil de sécurité " élyséen. 

Et le ministère de la Défense de déclarer aujourd'hui, presque benoîtement, " qu'une enquête va être ouverte pour évaluer la sécurité des sites militaires "...

Venons-en maintenant au tunnel sous la Manche. ce matin, un " migrant " y a trouvé la mort percuté par un train. Avec 500 autres (!), il avait réussi à s'introduire dans le tunnel avec sans doute le vain espoir de gagner ainsi la gare de Saint Pancras ! Le con ! Le tunnel est lui aussi une zone sensible et surveillée 24/24 pour diverses raisons: sécurité des transports et des voyageurs, édifice sous la mer, risque potentiel d attentat, etc... Des rondes extérieures, des caméras partout, des grillages, tout le toutim sensé protéger les lieux. Et pourtant, ce matin, un gusse parmi 500 y a trouvé la mort.

En plein plan Vigipirate renforcé ! Et tout ça, 8 jours après... bis repetita...

Fut un temps, le casse de Miramas n'aurait pas fait plus sensation que cela, on aurait mis ça sur le compte du FLNC, de l'ETA ou des autonomistes bretons; quant à l'immigré clandestin qui se fait percuter sous le tunnel, cela aurait fait trois lignes dans le Courrier Calaisien, pas plus. Aujourd'hui, vous comprenez, et bien c'est un peu différent; différent parce qu'il y a la menace islamo-terroriste... Alors on en parle beaucoup... Normal. Un dépôt militaire braqué et un tunnel dans lequel 500 clandés peuvent pénétrer nuitamment, en plein Vigipirate, ça la fout mal, surtout pour ceux qui nous ont dit que toutes les mesures ont été prises pour assurer au mieux notre sécurité.

Sauf que ces mêmes autorités ne nous ont pas dit, en tout cas pas franchement, que faute de moyens, faute d'argent, faute de personnel et que malgré les milliers de militaires et policiers déployés sur le terrain, personne n'est à l'abri totalement. Le risque zéro n'existe pas, la protection totale non plus, quant au principe de précaution, il a vite trouvé, encore dernièrement avec Sid Ahmed Ghlam ou Yassin Sahli, ses limites. Sauf que ces toujours mêmes autorités sont chargées de notre sécurité, elles en ont la responsabilité; elles en ont accepté la charge en prenant la fonction et qu'on le veuille ou non le casse de Miramas ou l'intrusion dans le tunnel sous la Manche sont tout aussi incroyables qu'impardonnables. Surtout après ce que nous avons subi depuis plusieurs mois.

Il y aura un prochain attentat avec une, deux, dix victimes, plus peut-être, dormez tranquilles certes, mais soyez en sûrs, ça pétera à nouveau. Il y aura bien évidemment des coupables désignés: un déséquilibré, un ou plusieurs " islamo-fascistes ". Le sinistre de l'Intérieur, l'hystérique de Matignon, Président et qui sais-je encore viendront nous dire que le coupable a été arrêté, que l'enquête ira jusqu'au bout, que la République ne saura tolérer à nouveau, que toutes les mesures ont été prises pour que cela ne se reproduise pas..., les blablablas habituels

Sauf qu'à un moment ou un autre, l'arrestation de coupables, les petites phrases convenues et les coups de mentons ne suffiront plus. Nous ne les croirons plus. Il nous faudra alors un ou des responsables.

Folie passagère 2836.
Résultat de recherche d'images pour "entrée du tunnel sous la manche"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Excellent comme d'hab.

    Tu as oublié la marche blanche pour les victimes avec la banderole "Plus jamais ça".
    Et surtout les larmes de Cazeneuve, ce faux-cul qui chiale devant les caméras. Ministre de l'Intérieur, quand même ! Premier Flic de France, selon la formule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Ces larmes n'étaient peut etre pas feintes mais peu importe quand on est à ce genre de poste, l émotion n a pas sa place.

      Supprimer
    2. Pas tout à fait d'accord, Corto.
      Il ne faut pas être dominé par ses émotions.
      Mais ne pas en éprouver.... là on est dans la psychopathie.
      Pour une fois qu'un homme politique semble éprouver quelque chose que (presque) tous ressentent.
      Maintenant, la seule chose importante, c'est que va t'il faire pour éviter ça à nouveau.
      S'il y réussit, bravo, sinon j’eusse préféré un psychopathe qui réussisse.
      Droopyx

      Supprimer
  2. Nous sommes complètement dépassés par les évènements et nous succombons sous
    le nombre. Et comme nous continuons contre vents et marées à appliquer les sacro-saints
    principes qui découlent des "Valeurs de la République", nous toucherons bientôt les
    dividendes de la connerie, qui, comme chacun le sait, valent leur pesant de bien-pensance.
    Il serait temps, en effet, que nous commencions un peu à chatouiller les responsables...
    en tout cas ceux d'aujourd'hui, on n'ira pas non plus chercher Giscard ni Chirac...quant à
    Mitterrand n'en parlons pas il est depuis longtemps inchatouillable.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: Bien sur que l on peut remonter a Chi-chi ou Mitterrand, il n empêche, aux manettes en ce moment on a des gens qui nous disent que toutes les mesures ont été prises et tranquillou un dépôt militaire se fait braquer et le tunnel est une passoire, deux zones " sensibles " ! là, y a vraiment un truc qui déconne grave. Et le ministère de la défense qui annonce vouloir enquêter sur la sécurité des sites militaires !!! on a du mal a y croire: Vigipirate ou pas vigipirate ?

      Supprimer
  3. Nous avons la preuve , encore une fois , que ce sont des charlots qui ont les pleins pouvoir dans les mains et qu'ils ne savent pas s'en servir . C'est bien beau d'envoyer les troupes sécuriser le Mali et d'autres contrées africaine mais sécuriser la France c'est quand même mieux .
    Ce qui est inquiétant c'est le ton rassurant du gvt alors que nous sommes en guerre , le mot est fort mais j'en ai pas d'autre, en voyant l'envahissement soit disant de clandestin mais accueilli par Casevide et El Matador qui nous assure qu'il a la situation bien en main .Présiflan lui n'existe plus , complètement hors course à tous les niveaux .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: le mot ne me semble pas si fort que cela ! et comme tu dis, avant d aller sécuriser le Mali ou en Centrafrique et de ce fait disperser nos armées, il serait bien de penser d abord a sécuriser le territoire. parce que tous les beaux discours ne nous empêchons pas de compter les morts, ceux d ailleurs nous attristent, ceux d ici nous peinent et nous mettent a la longue en colère.

      Supprimer
  4. Géo

    Bonsoir Corto
    On apprend plein de choses ici,encore merci à toi pour la richesse des infos bien ciblées.
    Et bien,je ne comprends pas comment ces faits peuvent survenir.
    Il faudra qu on explique comment des militaires entrainés ou tout un reseau de surveillance peuvent laisser défiler une horde de types sans qu ils soient repérés.
    Je commence à m inquieter des capacités de notre armée en cas de coup dur!
    Quant au tunnel,comptons sur la providence pour le protéger.
    Faute de mieux
    Bon!sidérant, tout de meme.

    Bonne soirée,dormez tous bien,nous sommes bien défendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: si j en crois radio régiment, nos militaires sont au bout du rouleau, entre vigipirate, le Mali, le Centrafrique, l Irak, la Syrie etc... remarque que notre ministre s en est rendu compte puisque pour soutenir le moral des troupes Vigipirate, il a décidé de leur accorder une prime de 5 euros par jour et des places de ciné ou de foot gratis !

      Oui , sidérant que deux lieux comme ceux dont on parle aient pu etre " violés " sans plus de difficultés que cela.

      Supprimer
  5. Eh ! il peut pas tout faire le cazevide, t'es marrant toi, et il va quand à la mosquée s'il s'occupe des malfaisants? surtout qu'il peut compter sur sa copine la sorcière de Guyane pour les refoutre en liberté !
    autre sujet, ça devient une mode les bornes à incendies......c'est pas cher, c'est les impôts qui payent les factures d'eau municipale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Boutfil

      J ai entendu:300 bornes à incendie vandalisées en Ile de France!!!

      Supprimer
    2. @Boutfil et Géo : oui plus de 300bornes... mais rien qu en région parisienne, n ont pas été comptés l est de la France, Strasbourg etc... Pas cher c'est l état qui paie et pas un écolo pour s en plaindre

      Supprimer
  6. Tout à fait rassurant...
    Dans les paroles "post futur attentat", vous avez oublié "pas d'amalgame et l'islam ce n'est pas ça"...
    Quant à moi, je ne les crois plus depuis longtemps...
    Nos responsables irresponsables et incompétents déploient des milliers de militaires, et ils osent encore dire qu'il n'y a pas d'ennemi intérieur, pas de guerre larvée...Pour autant que je sache si on a tant besoin de se protéger, c'est que les risques d'être attaqué sont grands...
    Si un dépôt militaire peut être cambriolé aussi facilement, imaginez les lieux mois stratégiques...
    Dernière chose, ce type d'action, en période à haut risque, avec un gouvernement...disons...de droite, la gauche aurait exigé la démission du ministre de la défense...
    Quel que soit le domaine, ces rigolos ont atteint leur seuil d'incompétence, on attend quoi pour les licencier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Nana
      Oui, mais "eux", cépapareil : ils SONT la bien-pensance. Donc, ils ont le droit de faire toutes les conneries possibles et imaginables ; et surtout les plus inimaginables. Le tout, à nos frais et à nos risques et périls, bien évidemment.

      Qu'est-ce qu'on attend pour les virer ? Ben, que les muzzs attentatent la "flamberie" élyséenne. Sauf que, pas aussi idiots que ce qui nous sert de gouvernement, ils y réfléchiront à deux fois, tant ils savent que jamais ils ne pourront retrouver d'aussi bons protecteurs...

      BIEN le complément pour les phrases post-attentat.
      Elles reviennent si souvent qu'on les connaît par cœur !

      Supprimer
    2. @nana: d accord avec toi sur toute la ligne et comme toi, je pense qu effectivement nos actuels dirigeants ont atteints '(depuis longtemps ? ) leur seuil d incompétence. On attend quoi pour les virer ? ben les prochaines élections, on est légalistes non ? On pourrait nous marcher sur la tête, qu ils nous diraient encore : on a pris toutes les dispositions pour qu'on ne vous la mette pas plus profond !

      Supprimer
  7. Mais que faut il donc pour que ces veaux de français ouvrent enfin les yeux et se lèvent en disant "ASSEZ!" Assez de ces socialo de merde avec leur laïcité à la noix et leurs valeurs républicaines. Assez de ces politocards aussi nuls les uns que les autres et qui ne pensent qu'à s'en foutre plein les poches.
    Oui Claude Henri17, nous sommes en guerre et bien peu l'on déjà compris. il est à craindre que la majorité ne se reveille un peu tard.

    Ce gouvernement a quand même un avantage: Il prouve de façon formelle que la métempsychose existe bien, en effet une seule vie ne suffit pas pour être aussi con... GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ GfB
      :o)))))
      +1 pour le conclusion.

      Supprimer
    2. @GfB et Franzi: mézavi que la majorité des français ont bien compris que nous étions en guerre, nos gouvernants aussi, mais un peu comme à Munich autrefois, ils se voilent la face et ne veulent pas voir car voir serait reconnaître qu'ils ont failli sur toute la ligne !

      @GfB: pas tout a fait d accord, a ma connaissance, Hollande en a eu qu une seule de vie mais il est grave atteint !

      Supprimer
  8. J'ai en effet entendu parler ce matin de ce cambriolage d'un dépôt militaire de Miramas, mon cher Corto. Je dois dire qu'il en a été peu question par la suite pour cause de crise grecque. Mais maintenant que vous le dites cela aurait mérité un développement pour nous expliquer comment unetelle chose est possible, alors que tout le monde s'accorde à dire que le risque d'attentats est très élevé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah mais tout comme vous, je n arrives pas a comprendre que ce dépot ait pu etre cambriolé ! ahurissant ! si en Vigipirate, on est même pas capable de protéger nos installations militaires ( ou nos tunnels stratégiques ), y a de quoi vraiment flipper

      Supprimer
  9. Super billet, Corto. Il est invraisemblable qu'avec un tel degré de menaces on vole aussi facilement des explosifs à l'armée, ou que 500 gus se baladent impunément dans le tunnel sous la Manche.
    Et tu as cent fois raison d'evoquer la notion de responsabilité, à tous les niveaux:
    depuis nos "dirigeants" qui sont incompétents et nous enfument, jusqu 'au dernier exécutant qui fait mal son boulot...
    Il est possible que l'on découvre les coupables (du vol d'explosifs, de la négligence sur les entrées du tunnel... ). Rien n'interdit d'ailleurs de penser qu'ils seront "bien connus des services de police"!
    Mais les vrais responsables (de la conception de systèmes de sécurité aussi foireux, ou de l'inobservation de leur mauvaise exécution... )
    resteront en poste...
    Nous avons encore à faire face à des terroristes assez artisanaux. Contre des gus organisés, nous ne ferions pas le poids... Je ne suis pas certain que nos dirigeants l'aient bien compris, en tout cas ils ont un métro de retard, plus celui qu' 'ils sont en train de louper.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Géo

      @Gridou

      Attention:nous avons aussi des centrales nucléaires!!!

      Supprimer
    3. @ Corto
      Pas d'inquiétude : quelques fusibles vont sauter. Mais les vrais responsables ne craignent rien.
      Imagine-t-on présiFlan ou Cazevide se faire sauter la cervelle ? Ou, plus simplement, assumer leurs conneries et démissionner, maintenant qu'ils ont bien saccagé la France ?
      Les poules auront des dents bien avant...
      Et pourtant, c'est bien présiFlan qui s'amuse à déplacer tous nos soldats aux quatre coins du monde. Comme ça, c'est toujours journées portes ouvertes en France.
      Vous venez d'en donner encore deux exemples ahurissants. Et c'est loin d'être fini. Malgré tous leurs discours lénifiants. Et soporifiques, hélas !

      Supprimer
    4. Gridou: + 1 ! perso, j en reviens pas de ces deux événements surtout compte tenu du contexte .
      Pour ce qui est du dépot militaire, sois en assuré quelques têtes vont se prendre des claques, remontées de bretelles et avancement définitivement bloqué, c'est la règle. Il n empêche... Où sont passés les trucs volés et plaise au ciel, pour nos dirigeants et accessoirement pour nous, qu ils ne servent pas pour un nouvel attentat.

      Supprimer
  10. Bravo Corto.
    Bien vu et bien dit. Même si tant de nullité est... Qu'y a-il comme mot plus fort que : sidérante ? Affolante ? Nullissime ? Inacceptable ??????

    A côté de ces nazes, les Shadocks semblent disposer d'une intelligence extraordinaire... ;-)

    C'est quand le débarquement pour présiFlan et ses troupes ? Le plus tôt serait le mieux ; et le plus sécurisant.
    Mais quel gland pourri, ce type-là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @franzi: Inacceptable me va bien ! Le debarquement de machin ? pas avant 2017 ! je sais c'est dur mais c'est comme ça.

      Supprimer
  11. Il va y avoir quelques punis du coté de Miramas ... Mais ne vous inquiétez pas ce sera juste les planton de base qui avaient plusieurs centaines d'hectares à surveiller avec juste leur bites et leurs couteaux ( et peut être leur Famas avec les chargeurs un cellophane impossible a ouvrir sans se déchausser une dent ) ...

    Ne pas oublier que l'arme utilisé contre le préfet Erignac avait été volé dans une gendarmerie ...

    Et pendant ce temps la, moi tireur régulièrement licencié je dois avoir un coffre chez moi pour y stocker mes armes ...

    Enfin espérons que tout ce matos soit retrouvé très rapidement ou à défaut atterrisse dans les mains de semi-mongolien comme précedement ( du genre a perdre une CNI sur les lieux, ou à se tirer un balle dans la jambe, ou encore à foncer sur des bouteilles de gaz en espérant une explosion à la Mickaël MAN ... )

    RépondreSupprimer
  12. Et bien, il s' agit "soit du grand banditisme, soit du terrorisme" dit-on sur BFM, ce soir...
    Ce matin, Valls chez Apathie, a bredouillé, il avait l'air de ne pas être au courant, ou bien, faisait-il l'âne ? Je crois qu'il est paumé. Quand on voit ce cinéma à Bruxelles, on a des raisons de flipper avec ces politiques peu fiables, intéressés surtout par leurs propres intérêts (suivez mon regard...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @crisfi; coucou, ça faisiat longtemps il me semble, non ?

      banditisme ou terrorisme peu importe, si ces explosifs sont utilisés en France, on le saura ( enfin s ils veulent bien tout nous dire ) et là...
      Pour Valls, je crois qu en effet il est un peu dépassé mais surtout qu il a atteint son seuil, il est bloqué, ne peux plus progresser ( au moins jusqu en 2017 ) et qu il sait très bien ne plus avoir prise sur quoique ce soit: c'est grave perturbant tout cela pour un politicien.

      Supprimer
    2. Je suis toujours lectrice fidèle de ce blog, mais je suis trop découragée par la situation, je préfère te lire Corto, je suis à 99% d'accord. A demain alors !

      Supprimer
    3. Géo

      Bonsoir

      @ anonyme

      Matériel volé par de semi mongoliens?espérons,mais je doute,
      Ou alors,il faut faire subir des tests psy aux soldats qui gardaient le site!
      Car au pays des aveugles,les borgnes sont rois!

      Supprimer
  13. Bonsoir Corto,

    Chronique d'un naufrage, hélas, annoncé et totalement prévisible. Cette citation, extraite de "La grève" d'Ayn Rand {http://www.wikiberal.org/wiki/La_Grève_(roman)}, me semble parfaitement définir la situation actuelle: « Vous vous demandez ce qui ne va pas dans le monde ? Vous assistez maintenant à l'explosion de la foi dans le sans-cause et le non-mérité. Tous vos gangs de mystiques de l'esprit et du muscle se disputent farouchement le pouvoir de vous gouverner, en grognant que l'amour est la solution à tous vos problèmes spirituels et que le fouet est la solution à tous vos problèmes matériels, à vous qui avez renoncé à penser. »
    Pour ceux qui ne connaissent pas cet ouvrage, j'en recommande vivement la lecture (http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100896680&fa=author&person_id=1715)

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: une bonne maison que Les Belles lettres !

      Supprimer
  14. N'ayez pas peur, nos élites politiques sont bien protégées.
    Le petit peuple peut bien mourir, ce n'est pas grave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: bien protégées , on n en doute pas un instant encore que si un dépot militaire peut etre braqué, on peut s attendre a tout

      Supprimer
  15. tonton flingueur8 juil. 2015 à 00:16:00

    comme vous tous il y a quand meme une chose que je ne comprends pas étant donné la gravité de la menace islamiste a laquelle nous faison face, comment un site soi disant sensible et sécurisé peut il etre "braqué" avec autant de facilité, incroyable... j'étais a l'armée en 80/82 engagé vsl, je me souviens qu'en 82 une série de vols avaient eus lieu dans les forts de la région parisienne par je ne sais plus quelle mouvance terroristo indépendan trucs comme elles pullulaient a cette époque, nous avions des périodes de gardes d'une semaine et en tant que caporal chef j'étais chef de poste, lors de ces évenements nous avions consignes de faire les rondes de nuit a trois, 2 bidasses et le chef de poste et on nous avait donné pour no MAS 49/56 des chargeurs a balles réelles avec ordre de tirer apres sommation bien sur... preuve que les choses étaient prises au sérieux alors qu'il n'y avait pas encore eus les attentats que nous connaissons, alors bordel, qu'est ce qui a changé a ce point qu'on ose meme plus dire a nos soldats de défendre ce genre de site...peur d 'emeutes au cas ou un cpf serait blessé dans l'exercice de ses "fonctions" ? peur des réactions des assocs communautaristes? merde ce genre de site doit etre défendu coute que coute et tant pis pour la "casse" , les braqueurs prennent leurs risques qu'ils assument, est ce que vous avez entendu les braqueurs de l'ancien temps venir chouiner quand un des leurs étaient descendu? non, les mecs jouaient leurs peaux et en étaient conscients et en tiraient meme une certaine fierté, des durs quoi, pas les petites frappes de nos jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: je peux témoigner exactement de la même chose. A Perpignan en 85, nous gardions a tour de rôle de munitions que l on appelait de mémoire la Citadelle avec Famas ou fusil machin-chose avec munitions engagées et feu a près sommations d'usage. je vois maintenant à Paris les mecs de Vigipirate qui n'ont même pas de chargeur engagé, a savoir même s'ils ont sur eux quelques munitions. Et en imaginant qu ils en aient, je plains, pour les conséquences, celui qui aura à tirer...

      Supprimer
  16. En 1978, je montais la garde de nuit devant l'armurerie du C.I.S.S. (Centre d'Instruction Service Santé) de Nantes, judicieusement placée le long du mur d'enceinte ! La consigne était sommations puis tir (nous avions droit à un chargeur scellé). Évidemment en 1968 + 10, beaucoup d'appelés s'interrogeaient sur le fait de tirer sur des camarades ou des officiers venant faire un contrôle pourri.
    Avec plusieurs copains, nous avions répandu le bruit que tout le monde connaissant les consignes, nous les appliquerions strictement et que compte tenu du risque, à tout hasard, nous monterions la garde avec nos couteaux persos prêts à toute éventualité.
    Aucun de nous n'a jamais été contrôlé (pas comme ceux d'avant et d'après !).
    Transcrit dans notre situation actuelle, les "sites classés sensibles" définis et annoncés comme tels, on applique le tir sans sommation (ou alors à la bonne volonté de ceux qui sont au contact). On le dit, on fait de la pub. et ensuite on applique.
    Qui nous dit que le prochain zozo rentrant dans une enceinte nucléaire sera un gentil écolo (qui ensuite se plaint de la sécurité trop laxiste, pendant que l'autorité nous explique que tout était sous contrôle !).
    Annonçons la couleur (et c'est ce que nos chers dirigeants ne veulent surtout pas faire, Médiapart, Libé etc. pourraient ne pas être d"accord) et appliquons la. Cela sera beaucoup moins liberticide et peut-être beaucoup plus efficace que les boites noires internet !
    "Il faut terroriser le terrorisme".
    Cela passe aussi par le fait de déclarer qu'il y a des endroits où la jurisprudence du "mur des cons" ne s'applique pas.
    Et ça me semble moins "fascisant" d'avoir des zones identifiées et déclarées comme telles où la logique de défense nationale s'applique plutôt qu'un renforcement général insuffisant, dilué, et surtout inefficace.
    (le raisonnement s'applique aussi sous l'aspect policier aux zones de non-droit. Si c'est une zone de non-droit, adaptons le droit sur ces zones, cela évitera le flinguage médiatique de nos policiers, ou, hélas leur suicide).
    Nous sommes hélas en guerres (le "s" est voulu).
    Tirons-en les conclusions et menons-les réformes nécessaires sans s'attaquer à l'ensemble de la Nation et de son territoire.
    Droopyx
    Il n'y a pas une journée qui ne se passe sans que l'on n'apprenne que des pompiers ou médecins portant secours se font caillassés. Et la police qui vient en renfort idem.
    Le jour où on admettra que ces malheureux représentants de l'ordre public et de la santé ont une présomption de légitime défense peut-être que le schmilblick avancera un peu. (plus en tout cas qu'avec la condamnation de N.Duss ! représentative de l'ordre de droit présiflantesque).

    Droopyx

    P.S.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx ! excellent, rien à ajouter !

      Supprimer
    2. @ Droopix
      Comme le dit Corto, rien à ajouter.
      Rien à retirer non plus.
      PARFAIT.
      Et je plussoie en signant l'ensemble des deux mains. :-)

      Supprimer
  17. Bonsoir tous,
    ce qui m'étonne, ce n'est pas le casse en temps que tel de ce dépôt militaire - ancien des Chocs et de la Légion, je sais parfaitement qu'avec un peu de volonté et beaucoup de renseignements, on peut s'offrir le luxe d'entrer dans n'importe quel bâtiment de ce genre - mais c'est plutôt le peu de matériel dérobé et son manque d'homogénéité:
    150 détonateurs pour faire sauter quelques pains de plastic ? .Sans cordon détonant ou mèche lente Et des grenades... des lacrymo, des OF, des DF. Alors qu'il existe quantité d'armement très divers pour ce qu'on imagine de faire .
    Il est probable que les "autorités"ne veulent pas tout raconter, afin de ne pas effrayer la population, mais alors, ce qu'ils ont dit est de trop, car on peut imaginer quoi que ce soit de pire.
    Je ne voudrais pas être à la place des gens de garde ni de leur(s) supérieur(s) Faut toujours un lampiste dans ces situations-là..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @blh: D après ce qui nous a été rapporté, les cambrioleurs ont pu agir tranquillement et personne ne les a vus ni entendu. Alors la seule question qui vaille, troupes de choc ou pas, renseignés ou pas, est de savoir comment un entrepot militaire, en Vigipirate, a pu se laisser braquer sans que personne ne s en rendent compte !
      Ily aura bien sur quelques mecs qui vont se prendre de sérieuses avoinées mais sont-ils vraiment les responsables...

      Supprimer
  18. Bien d 'accord avec les remarques de blh, droopyx et tonton flingueur. Dans l'état actuel des choses, il faut clairement indiquer:
    I)que le salafisme, et sa propagande, sont clairement proscrits en France, et de ce fait punissables.
    2)que les gardiens de l'ordre ont toute latitude pour exercer leurs missions dans le cadre de la loi, qu'elles qu' 'en soient les conséquences pour les fauteurs de troubles.
    Et que les victimes de caillassage soient systématiquement considérées comme en état de légitime défense.
    Il y a même des moments où j'aimerais assez voir pratiquer la charia à ceux qui prétendent nous l'imposer, les voleurs la main coupée, toussa toussa. Mais Taubira ne le voudra pas. (c'est une "bad joke", j 'en conviens... )

    RépondreSupprimer
  19. Pour les plus de 40 ans qui ont fait leur service militaire ou qui se sont engagés plus ou moins longtemps.
    Oubliez les ZMS et les tirs à tuer après 3 sommations.
    Depuis 2005 (nouveau statut des militaires) transcrit par décret dans le code de la défense en 2009, sur instigation entre autres d'institutions délétères comme la CEDH, la défense d'une Zone de Défense Hautement sensible EXCLUT dans les faits l'emploi de la force armée.
    Toute la forfaiture de nos gouvernants réside dans cette phrase : "Dans tous les cas, il ne doit être fait usage que de la force armée absolument nécessaire." qui ponctue l'article du code de la défense régissant la protection des ZDHS.
    Vous pourrez fructueusement comparer avec la rédaction du décret de 1967 qui fixait les règles de protection des ZMS (zones militaires sensibles)
    " 3° Rôle des sentinelles :

    La sentinelle chargée de la protection de la zone militaire sensible doit en interdire l'accès à tout individu non autorisé préalablement par l'autorité militaire.

    Pour ce faire, lorsque les limites de l'enceinte sont franchies par un tel individu et sauf cas de légitime défense, la sentinelle crie: "Halte" puis crie deux fois : " Halte! ou je fais feu !"

    Si l'individu s'arrête, l'alerte est donnée ; l'individu est tenu en respect jusqu'à l'arrivée des renforts, afin de permettre son identification ;

    Si l'individu ne s'arrête pas après la troisième sommation, la sentinelle fait feu."

    Analyse grammaticale : la dernière partie de la dernière phrase est au présent de l'indicatif. Dans un texte à valeur contraignante comme un décret, cela indique une obligation ferme. Avant, l'intrusion dans une ZMS obligeait à faire feu. Maintenant, le mec qui garde une ZMS est juridiquement à poil pour faire respecter l'interdiction d'intrusion, surtout si la dite intrusion est multiple et non violente.

    Popeye

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen