samedi 10 octobre 2015

Michel ou Mohamed ?: Principe de précaution ou discrimination...


Ce qu'il y a de bien c'est qu'il y a des gens pour payer des études dont on connait à l'avance les résultats, seuls la précision de ceux-ci peuvent nous échapper. Ainsi, l'Institut Montaigne a fait réaliser toute une étude sur la discrimination à l'embauche.

Le Figaro publie un article résumant cette étude:
" En France, Mohammed a quatre fois moins de chances d'être recruté que Michel. 
Sur le marché du travail, mieux vaut paraître catholique, que musulman ou juif. Une étude de l'Institut Montaigne publiée jeudi révèle de «fortes discriminations» à l'embauche liées à la religion, surtout envers les musulmans pratiquants. Les chiffres sont éloquents: un candidat perçu comme musulman pratiquant a deux fois moins de chances d'être convoqué en entretien qu'un catholique pratiquant (10,4% contre 20,8%). L'écart est encore plus grand si l'on isole les hommes: 4,7% contre 17,9%, soit presque du simple au quadruple. Ces discriminations frappent aussi les juifs pratiquants, mais dans une moindre mesure: leurs chances d'être convoqués sont inférieures de 24% à celles des catholiques, un écart qui varie peu selon le sexe... "
" Fortes discriminations "... donc pas bien, pas moral, pas citoyen, pas républicain, pas vivreensemblesque que de préférer recruter quelqu'un d'apparence catholique, si possible pratiquant, plutôt qu'un musulman.

La chercheuse qui a réalisé l'étude conclue: " Les Français associent spontanément l'islam à l'extrémisme religieux et à l'oppression de la femme (...). Il est probable que l'attachement des hommes au catholicisme soit perçu par les recruteurs comme un gage précieux de discipline... "

Tu m'étonnes !

Ce à quoi elle aurait pu rajouter, histoire de bien dire les choses, que si il y a discrimination à l'embauche, c'est peut-être: qu'un employeur n'a pas envie de se faire emmerder par un employé qui aura la prétention de faire 5 fois la prière par jour, qui pendant tout le mois de ramadan ne sera pas au top de sa forme, qui éventuellement pourrait lui couper la tête en cas de conflit, qui pourrait pinailler sur le comportement de telle ou telle collègue féminine, qui pourrait juger du bien fondé du choix de tel fournisseur ou de tel client, qui, parce que fortement imprégné par sa religion, n'aurait pas la même conception de la vie, des rapports humains, du choix de clientèle, etc, etc, etc...

Oui, il y a de la discrimination à l'embauche vis à vis des gens qui apparaissent, à priori, comme musulman ( qui plus est possiblement pratiquant), comment pourrait-il en être autrement ?

On appelle cela de la discrimination, possible, c'est très mainstream, on pourrait voir les choses autrement; mettons-nous à la place d'un recruteur...

Un recruteur ne recrute que des gens qui apporteront un " + ", il n'est pas là pour embaucher des gens qui potentiellement peuvent nuire à la bonne marche de l'entreprise. C'est aussi simple que cela. Tout tient dans ces deux mots: a priori et potentiellement. Principe de précaution. Une gestion des risques en quelque sorte. Gestion des risques que le politiquement correct et les progressistes ont décidé de pénaliser à hauteur de 40 000 euros d'amendes et trois ans de prison: Discriminer est un  délit.

Et le principe de précaution ou la gestion des risques, c'est quoi ?: Du bon sens, peut-être...
 
Le jour où les ( candidats apparaissant comme ) musulmans ne représenteront plus, dans l'esprit des recruteurs, un risque potentiel pour l'entreprise, il n'y aura plus de discrimination. C'est aussi simple que cela...

Folie passagère 2929.
Résultat de recherche d'images pour "principe de précaution"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

43 commentaires:

  1. C'est aussi simple que cela, et pourtant ce n'est pas comme ça que ça va se passer.

    Tous les partis poussent cette politique, depuis ce sale c** de Sarkozy avec la discrimination positive à droite. Donc, il va bien falloir s'y faire.

    Fallait pas les laisser venir. Parce que maintenant, ils sont là, ils ont le droit de vote, et ils sont bien pratiques pour les gens comme l'IM qui veulent détruire ce qui reste de la France pour mieux libéraliser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: On peut dire ce que l on veut de Sarkozy sauf sale con, d'abord parce que ça m étonnerait qu il soit sale et ensuite parce qu il est loin d être con.

      Supprimer
    2. Et il est plus que certain que les problèmes que l'on subit aujourd'hui avec certaines communautés ont commencés bien avant Sarko. C'est quoi cette lacheté permanente pour occulter ce qu'ont fait tout un tas de politiques avant et après Sarko ...
      Ceci dit je pense qu'il devait soutenir Madame Morano qui dit tout haut ce que tout le monde dit tout bas.. assez de ce pays qui est vendu à la démagogie et au commerce électoral...Ce n'est pas pour rien que le FN est bien considéré.. Et à chaque fois que l'on nous parle de discrémination on accentue et aggrave le problème tout simplement parce que tous ces pignoufs qui nous balancent ces études ne sont jamais allé voir dans les 3/4 des autres pays ou justement un blanc et son saussiflard ne peut imposer sa loi. Le bon sens devrait pourtant dire que l'on ne doit pas accepter des autres ce que l'on ne ferait pas chez eux.
      Respecter la différence c'est aussi conserver son mode de vie.
      le jour ou tous les filles de ces gens de gauche seront voilées c'est sur que le problème sera réglé.
      après que les membres de certaines communautés aient du mal à trouver du travail dans un pays ou il y a tant de chômeurs et ou l'on nous impose de plus en plus des règles qui ne sont pas les notres ... c'est normal.
      mais il ne faut pas exagérer non plus .. des Mohamed il y en a plein qui travaillent chez nous (même dans ma campagne!) et qui sont tout à fait compétents. Ceux la soufriront bien plus non pas à cause denous mais bien à cause de leurs frères qui ne respectent rien!.. Ne nous trompons pas de cibles

      Supprimer
    3. @Philz: en effet, le regroupement familial, par exemple, c'est bien avant Sarko, de memoire c'est Giscard.
      Oui Sarko aurait pu mieux défendre Morano même si je comprends ce qui l a amené à prendre cette décision.

      Je n ai jamsi dit que les Mohamed travaillaient mal ou qu ils puissent etre incompétents, ce n'est même pas l objet de ce billet. Je dis juste que ce que la bien pensance nous vend comme de la discrimination n'est riend autre que de la gestion de risque de la part d un recruteur. Le contexte actuel aggravant bien evidemment la méfiance

      Supprimer
    4. nous sommes bien d'accord ne t'inquiètes pas mais qui dit discrémination de la part de nos bien-pensants laisse sous entendre bien d'autres choses ..C'est ce que je voulais dire

      Supprimer
  2. Institut Montaigne, entité qui prône un libéralisme échevelé. Autant dire que sur ce point, ce sont les compagnons de route du gouvernement actuel. De fait, cela n'à rien d'étonnant, historiquement, socialistes et libéraux se sont souvent tenus la main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: " libéralisme échevelé ", je croyais que cet Institu était juste classé à droite.

      Supprimer
  3. Et si les parents, depuis quelques décennies en France, donnaient des prénoms du pays ?
    Ayant quelques décennies d'expérience du recrutement dans un grand groupe je trouve que l'étude pousse le bouchon un peu loin. En principe, sur le CV ou lors de l'entretien on ne demande pas la religion ! Ayant eu à embaucher beaucoup de personnes dont un grand nombre de Mohammed ou Fatima, il faut faire la part des choses. Beaucoup de belles réussites mais aussi beaucoup d'emmerdes une fois dans l'entreprise. Des revendications pour le restaurant d'entreprise, des aménagements du temps de travail au moment du ramadan et bien entendu au moment d'une sanction professionnelle l'argument du racisme. Institut Montaigne enfonce des portes ouvertes car déconnectée de la réalité de l'entreprise qui a assez à faire avec les syndicats ces forces de destruction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Et si les parents, depuis quelques décennies en France, donnaient des prénoms du pays ? »

      Oui, enfin, si Najat se prénommait Augustine, elle serait toujours Belkacem, n'est-ce pas…

      Supprimer
    2. Oui, mais si elle se prénommait Augustine, c'est que sa famille aurait considéré plus important qu'elle s'intègre dans sa société d'accueil que de lui donner un prénom de sa société d'origine.
      Elle serait toujours Belkacem mais ces Belkacem là seraient des gens prêts à s'intégrer dans une société qu'ils auraient choisie pour ce qu'elle est, et cela change tout…non ?

      Supprimer
    3. @Roland: si tu vas voir dans le détail l étude, tu verras qu ils n ont pas demandé formellement la religion, ils ont juste envoyés plus de 6000 faux cv . Sur une partie d entre eux apparaissaient des mentions pouvant laisser supposer ( en + des noms et prénoms ) que le candidat était muzz ou catho pratiquant pratiquant: genre " animateur au sein dune association scoute musulmane / catholique "
      Pour le reste nous sommes d accord.

      Supprimer
  4. L'Institut Montaigne devrait plutôt s'intéresser à la discrimination à l'embauche de TOUS les jeunes actuellement en France, mon cher Corto, et pas seulement de celle des jeunes musulmans ou juifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: là les résultats seraient encore plus évidents: manque d expérience, pas assez qualifiés etc... donc peu d inetrête alors que discrimination muzz, là ça capte l attention !

      Supprimer
  5. tonton flingueur10 oct. 2015 à 13:36:00

    et si tout simplement les parents de mohamed lui avait donné un prénom conforme a la tradition du pays d'accueil ? ah ben non, c'est vrai, discriminant... et si tout simplement beaucoup de ces " discriminés " ne cherchait pas systématiquement a imposer leurs exigences religieuses une fois embauchés ? j'ai pour exemple une boite de logistique dans laquelle je bossais il y a quelques années et qui avait finit par nous imposer, a nous, un changement d'horaire de pause pendant le ramadan pour "faciliter" la rupture de jeune, et avait également finit par accepter le port du voile pour des nanas, en infraction avec les règles de sécurité pourtant très strictes... mais non, tout ça, discriminant ... d'ailleurs entre parenthèses j'aimerais qu'on m'explique a quoi on reconnait un catho " pratiquant " lors d'un entretien d'embauche ? il porte sa croix sur l'épaule ? il lit la bible pendant l'entretien ? il exige des horaires pour aller a la messe? au fait et les boudhistes, hein, les boudhistes on ne parles jamais des trophoribes discriminations dont ils sont victimes...ah mais on me dit que c'est parcequ'ils ne font chier personne, ceçi expliquant cela...enfin moi, je m'élèves contre la mauvaise image et la dicrimination manifeste et volontaire envers les gens de "race" blanche propagée par les médias de propagande, dont le dernier exemple en est la campagne "antidjihadistes" qui nous montre benoitement en 4 clips, 3 familles "a priori " non muzz et seulement une " a priori " d'origine musulmane... alors que toutes les stats montrent que la réalité est exactement l'inverse, les gens a l'origine de cette campagne ne peuvent pas l'ignorer, il s'agit donc bien d'une volonté délibérée de discriminer une communautée particulière, la notre, pour ne pas en offenser une autre assez, comment dire, chatouilleuse... ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: comment on fait pour savoir qu ils sont cathos ou muzz, vois mon commentaire à Roland. cela ne se passe pas a l entretien mais à des non réponses à des CV envoyés sur lesquelles le parcours du candidat peut laisser supposer qu il est catho, ou muzz, pratiquant: etudes ds une école privée catholique, animateur chez les scouts de France, voyage St Jacques de compostelle, etc...

      J 'avais remarqué pour les 4 clips en question, curieusement, pour l instant, personne n a publiquement moufté sur cette " stigmatisation " de jeunes djihadistes de "race" blanche :)

      Ceci dit, et d accord avec toi sur l ensemble, mon billet voulait plutot mettre l accent sur ce que les uns appelent discrimination quand les autres, les recruteurs dans cet exemple, pensent avant tout à la gestion du risque: embaucher un muzz ( qui en + s avèrerait pratiquant ) est une prise de risque, risque bien plus élévé qu en embauchant un athé, un catho, pratiquant ou non ou éventuellement un juif.
      Et on en est arrivé à la situation débile que la gestion du risque s apparente donc à un délit !

      Supprimer
  6. Je travaille avec des collègues musulmans et lors du mois de Ramadan, ils dont souvent malade.
    Un fortement barbu ne serre pas la main des femmes,je ne fais que remarquer.
    Lors d,'un barbecue organisé par notre cher directeur, ils n'étaient pas contents car les cotes de porc cuisaient à côté de leurs merguez hallal.
    Heureusement que ce barbecue devait être convivial.
    Le vivre ensemble, ben voyons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: n est ce point de Gaule qui disait un trcu du genre, musulmans et catholique ne sont pas miscibles entre eux, comme l huile et le vinaigre

      Supprimer
  7. Qu'est ce que cela peut etre chiant de travailler avec des mecs qui font le Ramadan !! ils sont inutilisables pendant 1 mois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcaarber: alors autant ne pas les embaucher ou exiger d eux qu ils prennent leur 4 semaines de congés d étét pdt le ramadan :)

      Supprimer
  8. Géo

    Bonjour

    Il y a une solution simple à celà:

    Si les entreprises sont de plus en plus em... elles n ont qu à quitter le pays et s installer ailleurs,pour celles qui ne l ont pas fait
    Ou fermer les portes!

    Quand il n y aura plus un kopek dans les caisses de l Etat et des collectivités car on aura tellement persécuté les patrons pour tous motifs possibles,encouragé le chômage par tous moyens débiles envisageables
    Il restera les yeux pour pleurer et les allocs rétrécies comme peau de chagrin à percevoir.
    Quant aux retraites...
    L égalité pour tous...dans la misere.

    A propos,personne ne s indigne de la ségrégation financiere devant l accés au logement et de la preference raciale pratiquée par les assistantes sociales au détriment des Français pour les logements hlm.



    Quel magnifique avenir de décadence et de ruine s offre à ce pays!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: pour les logements ce n est pas de la discrimination,c 'est du " social" !

      Supprimer
  9. En réalité, ce qui m'étonne, c'est que la discrimination à l'embauche des musulmans pratiquants soit seulement deux fois plus élevée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux: Quand on demande à quelqu un s'il est performant, il répondra deux fois oui, si on lui demande sil a commis des bêtises, il dira jamais ou rarement, bref, on minimise ses " défauts " et on " maximise " ses qualités; sans doute en va-t-il ainsi de cette étude, parce que moi aussi, j ai étonné de ce seulement 2 x +

      Supprimer
  10. On voit ce que cela donne d'embaucher n'importe qui , suivez mon regard vers notre gouvernement , genre ministre de l'éducation , 1er ministre qui fait semblant de parler Arabe etc ........ .Dans l'entreprise qui m'a embauché à mon retour du service militaire j'étais en charge d'évaluer le personnel qu'on embauchait , jamais eu d'histoire avec espagnol, portugais , tchèque , italien , un jour j'ai eu Momo , très bon type mais qui m'a cassé les c...... pour ses prières , après le ramadan , mon taulier m'a demandé de faire le dos rond mais mon Momo a pris une carte cgt , putaing le bordel que cela a déclenché , j'ai fini par demander mon transfert dans une branche qui m'a fait voyager .Lorsque j'ai monter mon entreprise inutile de dire que je regardais à deux fois qui était en face de moi , à l'heure actuelle je comprends les recruteurs , ils veulent garder la tête sur leurs épaules.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: il y a une vingtaine d années, je me souviens avoir recruté un gars qui s'appelait Brahim. je me souviens lui avoir posé franchement la question de savoir s il était muzz pratiquant parce que j avais pas envie de me faire emmerder ( et de rendre compte à mon boss de ces ventuelles emmerdes si... ) par un muzz pratiquant qui ferait ramadan etc... le gars me répondit avec franchise que non et donc que je ne serais pas emmerdé avec lui. La suite prouva qu il avait dit vrai. Mais les questions que je lui avait posé ne l ont pas le moins du monde choqué, aujourd'hui, ce ne serait plus possible. Donc si le cas devait se représenter, je ne recevrais pas de candidats présentant une potentialité d etre muzz, pas envie d avoir de problème.

      Supprimer
  11. Bonjour Corto,

    Jusqu'à présent, les entreprises sont libres d'embaucher qui elles veulent dans ce pays, non? Si, par exemple, je suis entrepreneur dans la charcuterie, il va m'être difficile d'embaucher une personne qui a le porc en abomination et, passé le premier filtre, je serai bien obligé de poser cette question au candidat potentiel si je le juge utile. Idem pour le ramadan. Je respecte toutes les croyances mais si je suis acteur d'un secteur où la pratique d'un jeûne prolongé peut avoir une incidence sur la sécurité du salarié et sur les accidents du travail, je vais hésiter avant de donner mon aval car, en cas de dommage, il y a de fortes chances que l'administration, elle, ne me loupe pas. En dernier lieu, nous avons encore le droit dans ce pays (pour combien de temps?) de privilégier comme collaborateurs ceux ou celles avec lesquelles on se sent le plus d'affinité.
    Tout ça pour dire que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles le paraissent. Je m'interroge sur le but poursuivi par l'Institut Montaigne. Que veut-il prouver ou montrer? Quelle idée imbécile va sortir des crânes d'oeuf qui nous gouvernent ou souhaitent le faire. Se revendiquer catholique, ou simplement chrétien, dans ce pays ne va-il-pas devenir la marque du paria, qu'on soit pratiquant ou non? Dans ce cas, le seul résultat visible est que la problématique, si elle existe, aura simplement été inversée. Beau résultat qui démontre à lui seul l'imbécilité de ce genre d'approche.

    Bon après-midi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Nous avons encore le droit... pour combien de temps ? Là est la question.
      Ceci dit, beaucoup d'hyporcrisie et d'irréalisme dans ces démarches visant à limiter les discriminations à l embauche ( le bide du CV anonyme par ex); quelques soient les contraintes ou menaces, au bout du bout le recruteur prend qui il souhaite point barre. Si il ne veut pas de muzz, de noirs ou de cathos, il n en prendra pas.

      mais comme toi, je me demande le but poursuivi par IM, le dernier billet de Tandonnet est peut etre une piste: fourbir des armes à ceux qui, pour gagner en 2017, se préparent à une guerre idéologique basée sur la lutte contre le racisme

      Supprimer
  12. Oui, les inconvénients des musulmans pratiquants dans la vie de l'entreprise sont incontestables, et sans doute la source du résultat.

    L'an dernier, l'INSEE avait fait une étude par envoi de CV anonymes d'informaticiens, pour voir le taux de réponse pour 8 catégories de candidats : hommes/femmes, et 4 origines ethniques.

    http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES464I.pdf

    Le résultat qu'ils obtiennent (page 7) est assez surprenant pour leur profil d'homme d'origine vietnamienne : il obtient moins de réponses que le profil d'homme d'origine marocaine.
    Au contraire, chez les femmes le profil de femme d'origine française a à peu près le même taux de réponse que le profil de femme d'origine vietnamienne, et plus que les deux autres.

    Ils ont raison de parler dans leur conclusion de "processus de décodage par l'employeur des différents signaux contenus dans un CV". Et ils l'expliquent, pour la différence femmes/hommes, par l'image de moindre compétence en informatique des femmes, et par les questions de congés maternité.
    Mais je me demande bien comment s'explique le résultat sur le profil homme vietnamien.

    RépondreSupprimer
  13. Et en Iran ou en Algérie on m'a dit que c'était égalité des chances pour employer un chrétien ou un musulman.
    Parce que les pays musulmans ont décidé de montrer le bon exemple aux pays chrétiens.
    Et bien moi je dis bravo. C'est en y mettant tous de la bonne volonté qu'on vivra dans un monde meilleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Brindamour: oui, c'est cela, et la marmotte , elle plie le papier d alu...
      Ceci dit, il est vrai qu en Iran, les catholiques peuvent travailler, vivre leur foi a peu près librement... a condition de respecter certaines règles drastiques :)

      Supprimer
    2. Bin si le Chrétien bosse pour les autres pendant le ramadan, je ne pense pas que l'entreprise s'en priverait...

      Supprimer
    3. Oui c'est clair que le statut de dhimmi en payant plus d'impôt et de droit de succession et en ne pouvant pas pratiquer certains métiers est parfaitement égalitaire...

      Supprimer
  14. Vivre ensemble, on ne peut pas l'éviter. Travailler ensemble, c'est un autre cierge qui coule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: on ne pourrait pas éviter le vivre ensemble ? on est en plein dedans, en plein évitement de ce vivre ensemble, la manif du 11 janvier en est le plus parfait exemple !
      Mais dis moi, n'étais tu point en plein déménagement ?

      Supprimer
  15. J'allais raconter une anecdote piquante à base de techniciens d'ascenseur priant toute la journée à genoux sur leur tapis dans l'ascenseur en panne mais je dois dire que le post de brindamour m'a soufflée ... Je suppose que c'est du nième degré ?? Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: e bien disons que moi aussi, j ai supposé que le commentaire de Brindamour était du Xième degré

      Supprimer
  16. Je reviens en coup de vent pour pointer un truc rapidement après avoir parcouru en diagonale les infos de l'Insee : c'est simple : tout est facteur de discrimination si on n'est pas convoqué ou pris ::) je plains les jeunes à qui on fourre dans la tête que s'ils sont ci ou ça, c'est perdu , ils ont des points en moins avant de commencer !! Mais comment on en est arrivé à ce niveau de catastrophe ?!!!?? Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonymette : Comment ? et bien, comme ça, brute de fonderie , en faisant croire aux gens, et donc aux jeunes, que nous étions tous égaux. ce qui est la plus parfaite des aberrations ou l'arnaque de ces deux derniers siècles !

      Supprimer
  17. Il serait intéressant aussi d'étudier si les boites donc le patron est musulman pratiquent une forme de préférence aussi.

    Larebil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @larebil: est-il besoin de vérifier ?

      Supprimer
    2. Ouais ben si la boite est enFrance,c bien possible que le patron arabe(pas forcément muzz) préfère du fds

      Supprimer
  18. Je pense que si l'institut Montaigne avait croisé les retours sur le biais socio-économique il serait tombé sur les mêmes ecarts mais pour une autre raison. Un charles-Henri ou un reda (prénom bourgeois arabe) aimant les voyages pratiquant le tennis seront toujours proritaires sur Mohamed ou Julien habitant le 93 faisant du foot. Et sociologiquement les catho pratiquants font statistiquement majoritairement partis d'un niveau socio-économique plus élevé avec ce que ça sous-entend en culture façon d'être facon de s'exprimer réseau professionnel.
    Pour les accros au ramadan comme excuse à ne rien faire : leur rappeler que c'est une démarche spirituelle pour éprouver les difficultés des indigents et des malades. Donc plutôt que de ne pas aider à ranger les cartons d'archives, ils devraient le faire quand même plus doucement et faire des heures supplémentaires s'il le faut. Faire des efforts pour contenir leur agacement et leur colère plutōt que de se laisser aller et s'excuser auprès des collègues (plutôt que de dire : pas de ma faute je suis fatigué...). La façon dont je vois comment est pratique le ramadan chez beaucoup au boulot c'est une facon vide de sens. Quand je vais chez des amis faisant le ramadan ils nous servent à manger aux heures normales et nous rejoignent a la tombée de la nuit. Parce que pour eux ce n'est pas une revendication contre les autres, mais une démarche spirituelle interne.

    RépondreSupprimer
  19. On nous brasse depuis des années avec ce débat, des mesures ont été prises et rien n'a changé. Dans ce pays qui se dit à majorité socialiste, on continue (à raison) à "discriminer". Moi je n'embaucherai jamais un musulman et qu'on ne vienne pas me faire ch... J'ai un couple d'amis qui avait embauché une "beurette" à l'essai pour un boulot bien spécifique; ils avaient un élevage et se sont rendus compte qu'elle avait peur des animaux. A la fin de la période d'essai ils ne l'ont pas gardée, mais ne l'ont pas jetée non plus comme une malpropre, ils ont été corrects. Un soir ils se sont fait casser la gueule par les frangins, des jours et des jours d'hôpital. Maintenant ils embauchent "race blanche". Moins risqué.
    Marie

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa