dimanche 18 octobre 2015

Naissance d'une ville...



Au début, il n'y avait rien. Plus rien. Le précédent pouvoir en place à Paris avait fait fermer Sangatte, puis le suivant avait fait raser le grand camp qui subsistait. Il n'y avait donc plus rien. 

Mais la vie reprit. Une première petite tente, une deuxième, une troisième, une un peu plus grande, une autre très grande... Des petits îlots tentus ont peu à peu poussé. Épars, éloignés les uns des autres car la tentation était grande pour chacun des nouveaux colons de la zone de s'aménager son chez soi. Malheureusement pour les premiers, les pressions démographique et immobilière eurent raison des petits espaces clos qu'ils s'étaient aménagés. Si au début, il ne furent qu'une centaine, chaque jour de nouveaux pionniers arrivaient, tous en quête d'un passage pour ailleurs ou d'une sédentarisation plus ou moins longue après des semaines voir des mois de fuite et d’errance à travers l'Europe.

Il faut dire que le gouvernement actuel ne fit rien pour décourager les primo-accédants à une tente Queshua, manifestant même, à l'égard des populations migrantes, des gestes de bienveillance qui forcément mirent tous ces gens dans la confiance. Les premiers envoyant aux pays, via leur smartphone, des photos de leur nouvelle vie. Il se disait, en Grèce, en Turquie, en Irak, en Syrie et ailleurs, que là-bas, en France, même le ministre de l'Intérieur venait vous serrer la pogne quand vous vous pointiez dans ce petit coin du Calaisis. De plus, quand vous arriviez, des gens bien sympathiques, membres de diverses associations, aidaient à votre installation, vous donnaient des vêtements, à manger, les trucs et astuces pour acquérir des papiers. Bref, non seulement, ils pouvaient venir mais en plus on les aidait à rester. On vous soignait même gratuitement. Pour certains d'entre eux, pas tous mais beaucoup, la générosité du gouvernement local, n'était plus à démontrer: des sous étaient donnés. Pas beaucoup de sous mais bien plus qu'ils n'avaient jamais rêvé d'en avoir chez eux; sans rien faire. Comprenez dès lors que le flux ne pouvait s'arrêter. Le seul truc étant de s'assurer que le passage vers l'ailleurs ne se fermerait pas, histoire de maintenir certains équilibres.


Ainsi, ils étaient cent, puis deux cents, puis trois cents, puis un millier... Le village avait vécu, la ville naissait. Ils étaient 3 500 en Juillet dernier. De nombreuses petites tentes disparurent, remplacées par des constructions plus solides ou par des bungalows que ce décidément trop gentil gouvernement fit installer. Certains n'hésitèrent pas à construire en dur, avec du bois, des poutres et des clous achetés on ne sait où mais suffisamment solides pour bâtir un cabanon voire un petit chalet, petites bâtisses que l'on pourrait éventuellement revendre quand le colon-bâtisseur aurait enfin décidé de partir. Des petites rues s'aménagèrent d'elles-mêmes, des places, des quartiers entiers virent le jour: le quartier des Irakiens, celui des Syriens, des Afghans ou des Soudanais... De nombreux quartiers. Des commerces apparurent, rien de bien flamboyant bien sûr, mais on y trouve désormais un peu de tout: des conserves, des vêtements, des télévisions, des médicaments. Comme en Turquie ou en Jordanie, il y a même des boutiques dans lesquelles on peut louer des vêtements pour une cérémonie. Par bonheur, ces commerces-là ne sont-ils pas soumis à une fermeture dominicale. Des petits restaurants, une bibliothèque, une mosquée, une église, des écoles et même un salon de coiffure et un théâtre apparurent. Des points d'eau furent aménagés, le service des ordures ménagères de la ville d'à-côté, réticent au départ, commença ses tournées de ramassage; pas d'autres choix, les associations et les habitants de la ville nouvelle l’exigèrent. Par endroits, on installa même l'éclairage public, par sécurité, pour mieux y voir, la nuit, comme dans une vraie ville.


Une vraie ville qui ne cessait de grandir car la mauvaise nouvelle vint un jour: les autorités du pays d'en face et le gouvernement local, convaincus qu'on ne pouvait continuer à avoir des gens qui se fassent tuer en empruntant le tunnel (dont le trafic était ainsi perturbé, entraînant de grosses pertes financières et de nombreux tracas pour les voyageurs réguliers) ou en prenant d'assaut les camions de passage, plus de 20 morts depuis le début de l'année, décidèrent de renforcer la sécurité du dit-tunnel en renforçant la présence policière et en érigeant de grosses barrières, un peu comme ils font en Hongrie maintenant. En conséquence de quoi les accès vers la sortie se fermaient peu à peu. Et comme dans le même temps, les entrées semblaient de plus en plus aisées et nombreuses - il se dit même que la compagnie ferroviaire nationale accorde la gratuité de transport aux " groupes constitués " - ce qui devait arriver arriva, la ville pris un essor soudain considérable.


Et tout ce qui va avec, comme autrefois à l'Ouest: bagarres, pègre et gangs, querelles de voisinage, quartiers sensibles. Le village que certains baptisèrent, stupidement, " new jungle " ou " Lande " devint une vraie ville comprenant pas moins de 6 000 habitants aujourd'hui: hommes, femmes et enfants. Une si vraie ville qu'elle devint, selon la préfète du coin, en ces trois dernières semaines seulement,  la troisième de la région, derrière Calais  ( 72 000 hab.) et Marck (10 300 hab.).

Alors vous verrez que bientôt, pour que cette ville - notre humanité ne saurait être pris en défaut - soit une vraie ville, on bitumera, on viabilisera, on toutalégouttera, on bâtira, un conseil municipal adapté verra le jour, les habitants pourront voter, un journal local sera imprimé en plusieurs langues, les actuels comptoirs mafieux deviendront des banques, et qui sait, peut-être que la fibre optique sera posée. Il y aura des naissances, des mariages et certainement un cimetière. Une jungle peut être rasée, un village aussi, cela s'est vu autrefois, pas une ville, plus aujourd'hui. Pas chez nous.

Ne reste plus qu' à lui trouver un nom. Les habitants choisiront, qui sait, peut-être là aussi, par référendum.

Folie passagère 2940.
Résultat de recherche d'images pour "la jungle calais"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

46 commentaires:

  1. Bonne idée le referendum, surtout qu'on voit à quel point ça leur réussit.
    En tout cas, la France s'enrichit d'une ville nouvelle, quel bonheur!
    Et puis qu'est ce qu'on s'enrichit depuis quelques temps!
    Non décidément nous vivons une époque merveilleuse, nous crèverons
    heureux!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Quel bonheur, comme tu dis, donnons leur un peu de temps pour s installer et voir comment ils s acclimatent au Vivre ensemble que le monde nous envie., un peu de temps aussi pour voir combien de temps les locaux, les vrai, vont supporter cela.

      Supprimer
  2. " Des petits restaurants, une bibliothèque, une mosquée, une église, des écoles et même un salon de coiffure et un théâtre apparurent."

    Tu as oublié deux bordels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: Comme c'est étrange aucun des différents articles de presse que j ai lu avant d écrire ce billet ne parlait de ce genre de lieux de concupiscence. Mon dieu quelle horreur, et nous tolérons pour eux ce qui est interdit aux desouche ?

      Supprimer
    2. Ha ...si y a des bordels ,ils sont européanisés....
      Surtout s'ils font les putes ....
      Pasque, en vieille Europe, c'est les politrouks qui font la pute ,c'est les filles du mondentier qui triment, mais les souchards de base sont pénalisés à mort!
      Quel est le tarif, actuellement, pour avoir embourbé une mercenaire sur les maréchaux ou dans la cambrousse profonde ?
      Alors que le représentant de la prominenz qui monte avec l'escort ( accorte ,y faut préciser, désolé pour le limerick) haut de gamme, ne risque rien
      Encore une raison qui va à l'encontre de la réélection du pitre de Neuilly

      Supprimer
    3. @Kobus: laisse un peu tomber celui que tu appelle le pitre de Neully, on dirait du Philippe Bilger. Et toc ! Pour le reste, oui.

      Supprimer
  3. Le futur maire sera t il socialiste?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: Non , musulman. quoique l un n empeche pas l autre alors disons, socialiste-musulman

      Supprimer
  4. C'est étonnant, le seule bleu que j'ai vu sur glouglou-maps est celui des (quelques) piscines ; je n'ai pas vu l'ombre d'une tente. Mal cherché, peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West; ta remarque m a donné envie d aller voir sur gogolearth et là aussi, rien vu du tout. C'est étrange. aurais tu les coordonnées GPS de la ville dont je parle ? :)

      Supprimer
  5. Géo

    Et il y a meme une discotheque où on danse sur des rythmes orientaux,mais ils manquent singulierement de femmes.
    Bof!bientôt,il y aura bien des bordels,si ce n est déjà fait!

    Ceci dit,c est encore un Etat dans l Etat!
    Les lois relatives à la construction et à l Hygiene bafouées
    Et il faudra assurer les services de base aux frais
    du con-tribuable
    D un côté,une réglementation pléthorique où on est emm....pour entreprendre la moindre chose.
    Et,ici,tout est permis,le folklore à la Dubout.

    Remarquons encore l incurie,l imprévoyance,le laxisme des gouvernants.
    A quoi d autre fallait il s attendre en laissant la situation ,sans contrôle,dégénérer?
    C est dans les pays d origine de tous ces exatriés que le probleme peut etre résolu,pas en laissant faire n importe quoi en gérant les choses au jour le jour.

    (J aime bien le ton ironique du billet)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: ben c'est un peu ça, l Etat et les autorités locales ont laissé faire et maintenant trop tard pour revenir en arrière, on est face à une ville avec 6 000 habitants, plus une simple jungle qu on pourrait raser a coup de Bull ! et quand bien même on pourrait qu on osera pas.

      Ironique le ton de mon billet, ah bon ?

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Et si....
      Et si (et quand)il en viendra encore davantage,que la ville comptera 60000 habitants,voire plus,dans x années?

      Et que des "prophetes"décideraient de construire leur mairie,ou leur petit Parlement,d officialiser leurs "lois",que la zone s etendra encore plus loin,et,pourquoi pas,en annexant la plus proche autoroute du coin et en instituant un droit de péage?(il faudra bien que le nouvel Etat trouve d autres fonds)

      Que fera le gouvernement qui sera au pouvoir en France?

      Il faudrait que les acéphales politiques prennent conscience qu on ne peut plus laisser faire n importe quoi dans ce pays.

      Disons que la situation décrite dans ton billet ne manque pas de "poésie".
      Face à l ingéniosité de ces gens,nous sommes,nous,"vaguement compétitifs."

      Supprimer
  6. D'accord à 100 pour cent., y compris sur ton ton primesautier! Juste un rappel:le maire de Calais a interdit aux calaisiens de manifester librement leur immense joie de voir leur qualité de vie (et la valeur de leurs biens) dégradée par ces "gentils " bâtisseurs...
    J'espère que les écolos du coin vont enfin dénoncer cette insupportable atteinte à une zone de forte biodiversité.... Bon, calmons nous, nous sommes au XXI siècle, dans un pays civilisé doté de plans d'urbanisme super élaborés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: les écolos du coin et d ailleurs, pour eux c'est bienvenue aux migrants alots un petit peu de destruction d un chouia de biodiversité, ça le vaut bien, non ?

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Aurait t on créé une nouvelle race:les migrancolos?(o.g.m.)

      Supprimer
  7. Tout ceci entre en complète contradiction avec ce qu'on nous raconte, mon cher Corto, puisqu'on nous assure tous les jours que les migrants ne veulent absolument pas venir s'installer chez nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et bien preuve que non, cette nouvelle ville est là pour nous démontrer le contraire. Reportage sur TF1 ce soir qui se concluait ainsi à propos de ces migrants: ils ont vocation à y rester.

      Supprimer
  8. Bonsoir Corto,

    Très bon billet superbement écrit. Le sujet est grave et le constat implicite glaçant. D'un côté, un pays comme le nôtre ne peut pas balayer d'un simple revers de manche un problème causé par l'incompétence, l'aveuglement et la bêtise de ses dirigeants (Lybie et Syrie) surtout avec les principes qu'il affiche. De l'autre, il est facile de comprendre que tous ces "migrants" n'ont pas tous les mêmes buts et que les pays en crise, ou à proximité, utilisent ces derniers comme une arme, les uns, comme la Turquie, pour obtenir un ticket d'entrée de l'UE, les autres, comme la Syrie, pour déstabiliser un ou des pays ennemis. Tout ça, sans parler des cinquièmes colonnes infiltrées, colonnes dont je crains fort que nous ayons à subir bientôt les exactions. Là dessus, nous ne pouvons que constater l'impuissance, quand ce n'est pas la complicité, d'une sphère publique prompte pourtant à traquer le moindre écart chez le citoyen lambda.
    Ce citoyen, il observe, quotidiennement, les dégâts grandissants dus à une classe politique délétère qui préfère de loin à la résolution des problèmes gravissimes que traverse le pays, illustré on ne peut mieux par la défaite cinglante et sans appel du XV tricolore hier soir face aux All Blacks, le poison des jeux d'appareil en vu de gagner ou de préserver les prébendes indûment acquises. Il observe, ne dit pas grand chose mais la colère monte en lui. Attention au jour où elle éclatera. La subtilité ne sera pas son for.

    Bonne soirée (même en Socialie)

    PS: c'est plutôt silencieux du côté de la rue de Solférino ce soir. Il y aurait eu un problème avec le "référendum" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: La colère monte et " ça va exploser ". me voici d acord avec le mec de la CGT, sauf que lui n a pas tout a fait compris où était la colère.

      Pour les résultats ils viennent d etre publiés par Camba: 89% de OUI et 251 000 votants. On se marre !

      Supprimer
  9. Bientôt ils demanderont l'indépendance.

    HS pour rigoler un peu malgré tout :

    Je viens de lire sur Le Point que Camba est tout content d'avoir au moins 200 000 votes et attend "de pied ferme" ceux qui oseraient contester la validité du scrutin.

    Il n'a pas donné les résultats (ça ne ferait pas sérieux sans doute).
    Souvenons-nous qu'il va également dévoiler une initiative de son fait pour l'unité de la gauche !

    On n'est pas payé cher mais qu'est-ce qu'on se marre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: L indépendance, ne l ont ils pas en partie déjà ? Sur la zone, ils font ce qu ils veulent !

      Pour Camba: 89% de OUI pour 251 000 votants et... on ne sait combien de votes nuls

      Supprimer
  10. tonton flingueur18 oct. 2015 à 23:23:00

    " la conquete de l'ouest " exactement Corto, quoique ce ne soit pas nouveau, avec ces "migrants " c'est meme récurrent, si je me souviens bien, bien qu'il soit devenu du plus mauvais gout de le rappeler , un certain Charles Martel avait eu l'outrecuidance de s'y opposer il y a déjà quelques siècles, nous privant déjà a l'époque, selon Mélenchon de toute la richesse, les lumières, la science toussa toussa ,qu'ils nous auraient apportés en cadeau de dhimis...oups, pardon, par pure bienveillance... fous que nous étions, il est vrai que depuis, notre classe d'ordu... oups, repardon, notre classe d'elites éclairées a bien appris la leçon et fait tout, absolument tout, pour rattraper cette bévue monumentale, en effet, nous sommes tous bien conscient que le retard monumental a tous les niveaux, scientifiques, industriels, médicaux, sociétaux, artistiques et arts de vivre que l'occident a accumulé découle directement de cet état de fait...donc bienvenue aux nouveaux pionniers qui partent hardiment a la conquete de l'Ouest ! bon il y a une seule petite chose qui peut me chiffonner, on sait ce qui est arrivé aux peuples indigènes de l'Amérique....mais bon, nos élites savent ce qui est bon pour nous, n'est ce pas...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Les peuples indigènes de l'Amérique, n' y voyons pas de similitude avce ce qui pourrait se passer par chez nous, n'est-ce pas, et bien ces peuples ont disparu en quasi totalité. les survivants, il en reste, sont dans des réserves

      Supprimer
    2. Pas tout à fait
      Les descendants des mayas ,par exemple, font ta chambre dans l'hôtel de luxe où tu vas claquer ta thune à Acapulco ou ailleurs
      Ils récoltent aussi les poivrons, les avocats et les fleurs dont ton séjour est agrémenté
      Les filles et fils des Navajo font pareil dans les réservation ( réserve ,en vronzais) du Nevada ou de l'Utah
      D'autres encore passent le balais dans les casino de Floride ou de Louisiane ( mais j'y ai pas foutu les pieds )
      Faudrait faire un référendum pour savoir si nous avons envie de ça pour nos descendants

      Supprimer
    3. @Kobus: J ai jamais été a Acapulco, par contre, à Margarita , oui, et au moins ont-ils le bon gout de mettre plus d hommes de chambre que de soubrettes.

      Supprimer
  11. Comme disait le groupe téléphone:"joooolie petite histoooooire"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: ah Téléphone ! quelle époque, c'était un temps où nous ne nous posions pas toutes ces question, la fin des 70's, le début des 80's... et pi , tout est parti en vrille

      Supprimer
  12. Tu as oublié , les viols ,les vols , les chapardages , et autres babioles dans les villages alentours , silence radio pour ne pas stigmatiser toutes les élites de cette ville fantôme qu'est JUNGLE , ils ont oublié de créer une gendarmerie car les notres ont d'autres missions importantes à faire sur l'autoroute . Je suis étonné qu'il n'y a pas encore un Tour Opérator pour visiter cette ville .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Herni: Quoi, ? des viols, des vols, des chapardages ?? et on ne nous dit rien ? Et bien supputons alors. Avec cette inconvénient c'est que le manque d infos, les vérités tues, permettent toutes les supputations et fantasmes.

      Supprimer
    2. @corto entr'autre une journaliste canadienne a été violée en faisant un reportage sur les migrants à Calais , cela fait assez de bruit au Canada mais pas en France, sinon tu as www.nordlittoral.fr/calais/actualite-locale , bien que l'omerta commence à faire son effet et les associations pour régler ce gros problème ont de gros soucis en ayant constamment des menaces de mort .

      Supprimer
  13. Je relis tous nos commentaires... et me dis que, finalement, la France est un pays formidable, capable d'attirer et d'accueillir des milliers d' auto entrepreneurs du moyen orient, et de s' initier ainsi à des mœurs et croyances exotiques... J'espère que Taubira saura en tirer les leçons, qu' elle reconnaîtra prochainement la charia comme justice officielle de New Calais Cityet y expédiera quelques ulemas de la promotion Voltaire!

    RépondreSupprimer
  14. Je vous rassure: tous les migrants n'ont qu'une envie: surtout quitter la France. Sinon, pourquoi s'entasseraient ils près de Calais, pas franchement réputé pour la douceur de son climat?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @douar: Pourquoi ? j en sais rien mais ils y sont et arrivent de plus en plus nombreux malgré le bouclage de frontières, c'est bien qu il doit y avoir une raison , non ?

      Supprimer
  15. Calais sera passé de la Zone Industrialo-Portuaire à la Zone d'Immigration Privilégiée !
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: Ne me dit pas qu en plus ils reflechissent à la faisabilité d'une ZAC

      Supprimer
  16. Mais nom d'une pipe s' ils veulent se barrer , laissez les dégager de là...qu'ils se cassent. GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Oui, sauf que les british ont fermé les portes donc on es garde et on paye pour ça.

      Supprimer
  17. Enfin un senateur qui a le courage de dire ce que pensent la majorité des français, n'en déplaise à tout les gauchiards divers et variés.GfB
    http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/l-immigration-d-aujourd-hui-terroristes-demain-tolle-senat-propos-senateur-masson-1082

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ anonyme: merci de ce lien. Je ne connaissais pas cet élu. Mais je suis scandalisé d'apprendre que son discours a été vilipendé tant par les crétins bien pensants que par la droite! Si dire que les italiens immigrés se sont intégrés, alors que les migrants recents ne s' intègrent pas, est du racisme et un discours de FN... je connais bien des gens, moi le premier, qui vont se découvrir racistes et proches du FN!

      Supprimer
    2. Ce gars-là ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Masson
      "Jean-Louis Masson est un ancien élève de l'École polytechnique (promotion 1966) et ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris.

      Il est en outre titulaire d’un doctorat d’État en sciences économiques, titulaire d’un doctorat d’État en droit et titulaire d’un diplôme d’histoire moderne de l’École pratique des hautes études.

      Il est ingénieur en chef des mines et ancien inspecteur national des installations nucléaires."

      Nan, c'est considérablement moins sérieux que Manuel avec sa licence d'histoire ou Ayraut avec son Capes d'Allemand.

      Supprimer
    3. Et ouais l'ami !
      Moive, j'ai sauté le pas en 2002
      Cette quinzaine anti Le Penn ,cette hystérie collective, j'ai cru tourner dingue lorsque mon entourage ( droits chrétiens de gauche et gauches chrétiens de droite ) s'y est mis
      À la question " pourquoi vilipendée vous ce type ? vous n'avez même pas écouté ce qu'il veut vous dire...." on me répondait invariablement "il n'a rien à dire ! il n'a pas le droit de dire quoique ce soit ! c'est un fachysse, t'as pigé ? une sale merde de fachysse !"
      Comme disait mon père "lorsque la folie est collective, elle devient contagieuse ,rien ne sert de s'y opposer rationnellement"

      Supprimer
    4. @Kobus: Rien ne sert ... alors on fait comment ? On va à l affrontement ?

      Supprimer
  18. 😎 C'est une enclave anglaise, ça " The Jungle"
    ... avec des pancartes en anglais .... On n'a qu'à les faire gérer par Bordeaux ..
    Bon sinon, pour être sérieux cinq minutes : vivement que l'europe explose, que l'allemagne se marie avec la turquie puisqu'ils ont déjà deux ministres turcs et que nous , on ferme rapido nos frontières ... ;) Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: sauf que si l'Allemagne se marie avec la Turquie, c'est l Europe, et donc nous, qui coucherons dans le même lit. Envie ?

      Supprimer
  19. Ahem.. Tu as zappé " vivement que l'europe explose" .. Sinon : non! Pas envie ! .. Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen