mercredi 3 décembre 2014

François Hollande ou la France apaisée... à coup de grenades !

Au programme ce soir, deux sujets distincts (en apparence). M'en voudrez-vous beaucoup si ce billet s'en trouve allongé d'autant ? Non, j'imagine. Partant demain aux aurores pour quelques jours, vous aurez ainsi de quoi lire et je l'espère vous régaler.


Il fut un temps où pour analyser le niveau de tension sociale dans un pays, les zeks  et autres analystes utilisaient deux critères pertinents: le nombre de jours de grève et le nombre de manifestations "revendicatives" sur la voie publique. La pertinence de ces critères est évidente: plus il y a de jours de grève et de manifestations, plus cela signifie que la population est mécontente quant à sa condition et/ou  en colère après les décisions prises ou les mesures envisagées par les gouvernements successifs. Ces critères permettaient de surcroît d'analyser le mécontentement à divers niveaux: national, régionale, par secteurs économiques ou filières industrielles. Ainsi en 2010, année sarkozienne de réforme des retraites, on comptabilisa 316 jours de grèves pour 1 000 salariés dans les entreprises de plus de 10 salariés, trois fois plus qu'en 2009. La mobilisation était massive.

Ces critères ont cependant un inconvénient, ils ne prennent pas en compte le niveau de "violence" des conflits. On se souvient des grandes grèves mais bien souvent on oublie assez vite, quand il y en eut, les violences perpétrées lors de ces mêmes grèves et manifestations. Les Bonnets Rouges, on s'en souvient, ça a été violent, mais violent comment ? Plus violent que lors des manifs pro-Gaza à Barbes et Sarcelles ? On constate, plus ou moins, selon la qualité des images fournies par les médias mais comment comparer ?

Et bien en fait, si, on pourrait comparer selon un critère rationnel: le nombre de grenades utilisées lors de ces manifestations par les forces de l'ordre. Toutes catégories de grenades confondues, les lacrymogènes, les mixtes ( lacrymo avec effet de souffle) et les OF, ces fameuses grenades offensives employées par exemple à Sivens et ayant, pour l'une d'elle, entraîné la mort d'un manifestant. Grâce à ce critère et pour peu qu'il ne soit pas dénaturé, on pourrait même juger de la manière avec laquelle le pouvoir en place ordonne aux forces de l'ordre de mater les "insurrections".

Ainsi et grâce si j'ose dire à la mort de Rémi Fraisse, le sinistre de l'Intérieur a eu la bonne idée de commander deux rapports, l'un à l'Inspection Générale de la Police, l'autre à celle de la gendarmerie; rapports sur l'emploi des diverses armes utilisées par les forces de l'ordre lors des différentes manifestations. Vous connaissez les forces de l'ordre ? Rigueur et précision, les chiffres ont été publiés... mais réservés à un public restreint. Seul François d'Orcival, chroniqueur au Figaro et membre de l'Institut en fera état. Et que découvre-t-on dans ce rapport ?

Que depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande, les forces de l'ordre ont utilisé deux fois plus de grenades que lors des deux dernières années pleines du mandat Sarkozy. Ainsi, pour l'année 2014, à fin octobre, le nombre de grenades lacrymogènes utilisées par les gendarmes dépasse les 6 600 unités, pour 4 800 en 2013. Soit 11 300 en 2013 et 2014, deux fois plus ( oui, 2 x plus !) que sur les deux dernières années Sarkozy (6 250). Pour les CRS de la Police Nationale, c'est encore plus flagrant: 4 000 grenades en 2013 et 2014 contre 1 500 au total pour les années 2010 et 2011 !  A Sivens, pour la seule nuit du 25 au 26 octobre, en trois heures de temps, ce sont pas moins de 237 grenades lacrymos, 38 grenades mixtes et 23 OF qui auront été utilisées sous ordre de la Préfecture, donc de l'Etat. !

Que traduit donc ce doublement dans l'utilisation de ces armes ? D'une part, la multiplication du nombre de manifestations et d'autre part l'augmentation des violences perpétrées au cours de ces mêmes manifestations, les forces de l'ordre n'agissant en principe qu'en réaction. La Manif pour tous, Bonnets Rouges, Ecotaxe, Florange, Sivens, Notre Dame des Landes, Good Year Amiens, Barbes, Sarcelles, SNCM,  Rennes, Nantes, Toulouse, etc... et qui sait, bientôt Roybon avec son projet de futur Center Parcs; mais aussi, moins visibles ou moins médiatisées, les manifestations de diverses catégories professionnelles qui eurent droit elles aussi aux lacrymos: avocats, petits patrons, marins-pêcheurs... On n'a pas souvenir que sous la présidence Sarkozy, la France ait autant manifesté. On n'a pas, depuis longtemps, le souvenir d'un gouvernement qui a su à ce point braquer les populations faute, contrairement à ce qu'il nous dit, de concertations et de dialogue. On n'a pas le souvenir d'un gouvernement qui a su à ce point provoquer par ses pseudos réformes la colère du peuple, y compris du peuple de gauche. Il semblerait donc qui si François Hollande avait promis de ré-enchanter nos rêves et une France apaisée, il ait omis de nous préciser que cela se ferait à coup de grenades !

**************************************

Sans transition. 

Souvenez-vous, en mai 2012, la gauche revient au pouvoir en France... avec tous les pouvoirs: la quasi totalité des régions, plus d'une soixantaine de départements, l"Assemblée Nationale, le Sénat, la Présidence. Qu'a-t-il fallu comme somme d'arrogance, de médiocrité, de sectarisme, d'incompétences, de couacs, de réformes stupides, de revirements, de renoncements, de trahisons, de ridicule, d'indélicatesses fiscales et de phobie administrative pour que à peine deux ans et demi plus tard, elle se prenne déculottées électorales sur déculottées, perde le Sénat, se divise comme jamais et pour que les Français, interrogés sur leurs intentions de vote si demain ils étaient amenés à renouveler l'Assemblée Nationale, décident à ce point de changer la composition de la dite assemblée:


Cela donnerait 66 députés de gauche, toutes tendances confondues, écolos compris contre près de 340 aujourd'hui !

La gauche morfle et c'est tant mieux. La gauche morale, nous promet-on depuis des années, oui sans doute mais qui pour y croire encore ? les Français n'y croient plus et si cette "nouvelle" composition de l'Assemblée ne relève que d'un sondage, faisons tout de même le point des personnalités politiques qui pour une raison ou pour une autre ont contribué à polluer définitivement la République exemplaire promise par François Hollande ou qui, depuis mai 2012, ont été éjectés ou exfiltrés de la Socialie: Morelle, Cahuzac, Thévenoud, Guérini, Kucheida, Andrieux, Navaro, Arif, Le Guen, Montebourg, Faouzi Lamdaoui, Trierweiller, Gayet, Ayrault, Moscovici, Bricq, Delaunay, Carlotti, Hamon, Batho, Duflot, Filippetti, Taubira, Jouyet, Peillon, Cuvillier,... (liste non exhaustive à compléter éventuellement).

Voilà, c'est tout pour le moment et même si "c'est pas facile", bonne soirée, même en Socialie !

Le soleil m'attend en principe; à lundi prochain pour un nouveau billet.

Folie passagère 2561.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Qu'un gouvernement de gauche soit plus enclin à réprimer fermement la contestation, ça n'a rien étonnant en vérité. C'est dans leurs gènes, eux, ce sont les gentils, donc si on est contre eux, c'est qu'on est, au choix un sale : fasciste, raciste, homophobe, réactionnaire,...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: ah bon, alors si c'est comme ça... remarques au vu de tous les sondages qui sortent et des déculottées électorales à venir, il semblerait que la gauche, ou ce qu il en reste, ne soit pas tout a fait "mainstream". S'est-elle rendu compte que justement le camp du bien avait peut etre changé de coté ?

      Supprimer
    2. Mais il n'a jamais changé : la gauche c'est le mal. Ça ne souffre pas la moindre discussion, n'en déplaise aux grincheux.

      Supprimer
    3. Pendant ce temps la droite morale et irréprochable fait des sous. De gros sous.

      Supprimer
    4. coté sous, Fredi M entre les ministres destitués pour maladresses fiscales et autres trafics, l'appartement de Montebourg et toute la misère qu'Hollande a créé en 2 ans et demi dans le pays et sur tous les plans ...la gauche morale n'a plus les moyens d'avoir ce genre de réflexion !

      Supprimer
    5. @ Amiral Koltchak
      N'oubliez pas de préciser que plusieurs réponses sont possibles pour qualifier les non-degôche.
      Perso, je dois sans problème pouvoir valoir les quatre épithètes.
      @Fredi
      Sauf votre respect m'sieur le Taulier, vous oubliâtes Jean-Yves Le Drian dans votre liste. Oh, ce n'est pas foncièrement malhonnête ni judiciairement sanctionnable, mais ça laisse un fumet fort peu ragoutant de népotisme. Si, si, rappelez-vous, le fils du ministre qui se retrouve propulsé - à 29 ans!- au COMEX du bailleur social qui gère principalement les logements militaires.
      Donc m'sieur Frédi, quand on donne des leçons de vertu mais que l'auditoire s'aperçoit qu'on a le fond de culotte en fait tout tâché et bien crado, et bien on a la décence de changer de registre.

      Popeye

      Supprimer
  2. Si la police et la gendarmerie tirent de plus en plus de grenades offensives, ou pas, mon cher Corto, c'est que peut-être on leur a donné des moyens supplémentaires pour s'en procurer en plus grand nombre. Et que voulez-vous donc qu'ils fissent quand ils ont le panier de grenades à leurs pieds, d'autre que de les balancer ?

    *************************

    Ils avaient triste mine les zeks de gauche ce soir chez Calvi ! Et pourtant le sujet de la prochaine déculottée du PS n'a même pas été abordé, comme s'il était déjà entériné par tout le monde. Pourtant il paraît que Hollande aurait un plan B que ses amis lui conseillent d'appliquer pour échapper à un funeste destin qui se dessine inexorablement. Il s'agirait d'organiser un référendum où tout le monde ne pourrait voter que "OUI"; Genre : êtes-vous pour ou contre la réduction du nombre des parlementaires ? Ensuite, instaurer la proportionnelle. Puis dissoudre l'Assemblée. Aux Législatives qui s'ensuivraient, on verrait le FN entrer en nombre à la Chambre. Hollande n'ayant plus de majorité pour gouverner, appellerait un UMP quelconque pour une cohabitation. Et en 2017 - ses amis le lui assurent - il serait réélu.
    Voilà le genre de problèmes que Hollande tourne et retourne dans sa tête entre deux visites de Julie Gayet à l'Elysée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: que veux-je qu ils fissent, ben qu ils obéissent aux ordres du préfet et donc que si celui ci dit " feu" ils fassent "feu". Et pi, si en période de vaches maigres, période qui veut que l on massacre allègrement le budget de la défense et des armées et si dans le même temps le GVT dote de plus de grenades les forces de l ordre, c'est bien pour que celles-ci les utilisent à " donf " donc, CQFD, une France apaisée à coup de grenades.

      C dans l air, voyez-vous, j'étais fan à une époque pas si lointaine, je suivais quasiment tous les jours à la redif de 22h30, mais là, je n en peux plus des Cayrol, perineau, Calvi, dely, Ottenheimer, et consorts, je n en peux plus ! autant ouvrir une antenne pro-gouvernementale. Hollande a un plan B ? cela supposerait donc qu il avait un plan A engagé depuis 2012 et bien si le plan B est à la hauteur du plan A, on est vraiment très mal barré. Enfin quand je dis " on " la France !. pour la gauche, sauf miracle, je ne vois pas comment elle pourrait rebondir: elle est à court et moyen terme carbonisée et Hollande en est le principal responsable.

      Supprimer
    2. Le plan A, c'était de faire couler le pays pendant les premières années du quinquennat (taxes à tout va, Duflot and Co etc, en accusant son prédécesseur,
      Le plan B : la France a de la ressource, une fois au fond, ça remontera, donc, excellent bilan de fin quinquennat, réélection possible, les Français ont la mémoire courte et Hollande ne l'oublie pas.
      CCLM

      Supprimer
    3. Il ne faut pas oublier que les grenades ont aussi une DLC, Nos forces de l'ordre ont peut-être, à force de fréquenter les écolos, découvert une conscience anti-gaspi lorsque la date de péremption approche.
      Mieux vaut utiliser, voire réutiliser plutôt que jeter, c'est écolo ça.

      Supprimer
  3. Bonsoir Corto,

    Le bilan parle de lui-même. Et encore, en matière de manifestations, j'ai bien peur que nous n'en soyons qu'au début. Comme le dit Madelin dans cet interview très intéressant au Figaro (http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/11/28/31001-20141128ARTFIG00379-alain-madelin-l-ump-le-liberalisme-et-moi.php?pagination=3): "J'ai le sentiment de vivre une sorte de «perestroïka française». Souvenez-vous, dans les pays de l'Est, vers la fin du communisme. On y faisait ce diagnostic «la base ne veut plus, le sommet ne peut plus». La perestroïka, c'était la tentative de la nomenklatura de faire un certain nombre de réformes censées prolonger le système et le préserver d'une remise en cause plus profonde."
    Sinon, les résultats d'une éventuelle élection législative sont réellement impressionnants. Comme j'ai de bonnes raisons de penser que Manu la mâchoire va jeter son sac au Printemps, le scénario évoquée par Marianne Arnaud a de bonne chance de se réaliser. Pour ma part, je ferai mien les mots de Bergson rapportés par Maxime Tandonnet sur son blog:
    « Le principe de la vraie démocratie est la communauté d’obéissance librement consentie à une supériorité d’intelligence et de vertu. Comment se recrutera, comment se constituera en classe dirigeante et en conseil de gouvernement cette aristocratie nouvelle, toujours à renouveler, du talent, de la compétence, et surtout du caractère. Tout le problème de la démocratie est là ». L'idéal est certes inaccessible mais ce n'est pas une raison pour s'en éloigner de plus en plus.

    Bonne soirée et bon week-end au soleil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: sauf que à la différence de Marianne, et sauf miracle auquel je ne crois pas, Hollande est cuit, port, carbonisé, démonétisé,il ne vaut pas un clou et ne sera jamais réélu. Par contre, je verrais bien un Valls, si il ne merde pas trop, se présenter à une primaire à gauche avec les mêmes chances que Hollande en 2011 de se faire intronisé, capable qu il est de ratisser au centre et dans la droite molle, et à gauche, tellement celle-ci serait terrorisée de se faire coiffer au poteau par Sarkozy. L inconnue, pour l instant à on scénario: Juppé. Tiendra-t-il la distance.

      merci, un long week end au soleil, c'est bon pour le moral et l inspiration.

      Supprimer
    2. Pas si sur, l'economie va s'ameliorer assez vite avec la baisse de l'euro (tres provisoire car l'euro est sous evalue, la trade balance est positive), et la chute des couts de financement et energie.

      Si il fait assez de clientelisme, il paurrait etre competitif ( et a chaque election qui passe, les votes issues de l'immigration prennent de l'importance et sont a +85% a gauche, ils remplacent la base petits fonctionnaire pour le PS (eux ils partent FN))

      Supprimer
  4. Peut etre que le fait que maintenant, seuls ceux qui cassent obtiennent gain de cause, pousse a la violence.

    La France semble de moins en moins civilisee (tous les sens du terme)

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que votre réflexion est faussée. L'augmentation de la consommation de grenade ne traduit pas plus d'affrontements, ils expriment un changement dans la méthodes de gestion de l'affrontement. Les unités ne vont plus ou pas "au contact". Ce n'est pas très télévisuel un flic qui matraque un type, souvent au sol après le premier coup. En outre la manoeuvre "coute" en homme que ce soit par un nombre de blessés plus importants dans les rangs ou en prélèvement pour conserver les interpellés. La rotation des unités déjà en surchauffe du à la réduction des formats ne supporterait pas une usure trop importante.
    Je ne suis pas en train de dire que le barrage ferme derrière les boucliers est une forme améliorée et plaisante de passe-temps, loin de là, mais la doctrine s'oriente plus par la gestion via moyen incapacitant comme les grenades ou les gaz. Un exemple parlant c'est la manif pour la palestine a Barbes. L'action a consisté uniquement a servir de cible et repliquer de temps en temps par des grenades pour avoir un peu d'air.
    A.g.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ A.g.
      Sauf erreur de ma part je vous sais du "métier". Donc selon vous, les doctrines d'emploi et donc les entraînements à Saint Astier auraient changé pile poil en 2012? Votre hypothèse serait intéressante, mais elle demanderait à être vérifiée.

      Popeye

      Supprimer
    2. Bonsoir, réponse tardive, désolé, je confirme ainsi, je ne suis pas rentier.
      Mais sinon. Non. Clarifions. L'entrainement en lui-même je vous le concède n'évolue pas car il inclut l'option que l'on évoquait. Typiquement sur plusieurs jours à Saint-Astier, si cela n'a pas trop changé, vous avez 4 compagnies, trois qui manoeuvrent, une qui plastronne, à tour de rôle, avec un déroulement classique traduisant une escalade. De la première journée avec des manifestants qui se contentent de sitting et coopèrent aux injonctions avec un final qui peut se traduire par des assauts dans des batiments ou avec des charges de blindés à travers les barricades.
      Là nous parlons de la "manière" choisie par les préfets pour la gestion des évenements. Et çà oui c'est assez fréquement marqué par la couleur politique. Sans obérer d'une capacité plus "mordante" structurellement maitrisée.
      On voit les mêmes à Nantes, Lyon, les manif pro-palestine évoquées plus haut à paris ou banlieue actuellement. Les gars servent de cibles. C'était nettement plus vif lors du CPE ou au G8 de Strasbourg par exemple. Rien a voir non plus avec les fins de match chauds au parc des princes, même si le changement de profil du public y contribue aussi.
      Ce n'est pas non plus une science exacte, notamment avec les CRS plus "libre" ou d'emplois moins rigide légalement. Ca dépends aussi des commandant direct sur le terrain ou du profil de la compagnie. Certaines sont clairement composés d'anciens quand d'autres sont plus vives. Vous n'aurez pas la même approche avec Pau ou La Rochelle que Bièvre, antichambre des groupes d'interventions ou les gars en veulent ou les Crs parisiennes, Quincy ou Vaucresson. Ca ne veut pas dire que les deux premières sont composées de comiques troupiers entendons nous bien mais globalement les échelons supérieurs connaissent les tempéraments de chacun aux têtes des différentes unités et, en choisissant telle ou telle unités dans celles disponibles, vous savez ce que vous allez obtenir au final.
      Parenthèse finale : Le traitement médiatique témoigne lui d'une réelle orientation au silence ou l'étouffement. Si vous voulez voir des vidéos des frictions, tablez sur les rushs dispos sur internet mais certainement pas sur les médias mainstream.
      A.g.

      Supprimer
  6. m'sieur le taulier, sauf opposition de votre part, je suggèrerais bien aux aimables commentateurs d'aller jeter un oeil sur le dernier post du Plouc Emissaire.


    Billet intitulé "Itinéraire d’un enfant du système Péèsse…" dans la blog-roll à droite

    Quelques faits dérangeants y sont rappelés.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  7. Attends, Corto, il y a ici une espèce d'écornifleur qui se fait passer pour moi
    et peut être pas que pour moi. Je signale à cet enfoiré que j'apprécie moyen
    et que l'usurpation d'identité, même pseudonymique est un délit pénalement
    réprimé. Cher Usurpateur, je vous serais donc très obligé d'aller vous faire
    foutre.
    Pour en revenir, les deux sujets sont parfaitement connexes, le dénominateur
    commun c'est la branquignolerie de nos gouvernants socialos.
    Sinon, je crois que tu devrais ajouter Yamina Benguigui dans ta liste, elle risque
    de se vexer.
    Bon soleil et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. NKM vice présidente,on croit cauchemarder,et Bayrou il sent le pâté?

    RépondreSupprimer
  9. Jene sais pas si tu es en socialie ce WE mais régales toi avec ça:http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/hollande-au-kazakhstan-la-photo-qui-fache-614157?google_editors_picks=true

    RépondreSupprimer
  10. Je te souhaite d'avoir passé un bon St Nicolas , ma fête préférée dans l'année qui est fêtée par tous mes amis de l'est et c'est le jour où mon calendrier personnel passe d'un cran .
    Pour le reste comme d'hab , toujours aussi Pierrot la Lune notre chère ,très chère présiflan , même en essayant de rester sourd aux infos il y a quand même des remugles qui remontent à la surface , presqu'à me gacher mon week-end.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP