jeudi 11 décembre 2014

La torture, Marine Le Pen, la bêtise.

('Salle de torture - Château de Biron - France)

Les américains sont des gens curieux. Après les attentats du 9/11, ils adoptent à la quasi unanimité le Patriot Act qui institutionnalise dans les faits l'utilisation de la torture dans le cadre d'affaires supposées terroristes et quand quelques années plus tard, la CIA fait paraître un rapport racontant par le menu comment celle-ci a été utilisée, les voilà pousser des cries d'orfraies... On se doute bien néanmoins, vu de l'extérieur, que ces révélations font partie d'une jeu politicien: à la manœuvre les démocrates, devenus minoritaires au parlement, et sur le banc des accusés, les républicains qui détiennent maintenant la majorité dans les deux chambres. 

Le plus drôle, c'est que ces révélations qui ne devraient surprendre personne ont un retentissement en France, retentissement qui eut été bien moins tonitruant Marine Le Pen n'avait pas fait la sortie suivante: " Il y a des cas où il est utile de faire parler avec les moyens qu'on peut." Et là, sonnez trompettes l'indignation: la torture, c'est pas bien, c'est pas humain,c'est dégueulasse, c'est pas digne de gens civilisés, etc... Et histoire de nous rappeler les HLPSDNH, voilà que l'on nous ressort la guerre d'Algérie avec papa Le Pen, Bigeard, le général Aussaresses, période on ne peut plus trouble durant laquelle les deux camps recoururent à la torture...

Et nos gauchistes, nos droitsdelhommistes et autres bisounours de pousser les mêmes cris d'orfraies qu'aux USA: La torture, non ! Pas de ça chez nous ! Plus jamais ça ! Yes we can et peace and love. Hé, ho, réveil, les gens ! La torture, c'est peut-être dégueulasse, nous sommes d'accord mais d'une part, absolument tous les pouvoirs et tous les pays l'ont pratiqué à un moment ou à un autre de leurs histoires et d'autre part si d'aventure, un mec tombe entre les pattes de nos supers flics et qu'il est (quasi) avéré que cette homme prépare un attentat ou qu'il sait qu'un attentat va être commis, croyez-vous que nos protecteurs vont le caresser dans le sens du poil pour le faire parler et que celui-ci, pour les beaux yeux de ses interrogateurs, se mettra à table et dégoiser illico tout ce qu'il sait ? Ben voyons ! Cent balles et un Mars en guise de récompense ! La torture, ou disons plutôt, nous sommes en France que diable, l'utilisation de moyens appropriés respectueux de la personne humaine, se pratique certainement aussi chez nous, de façon plus "propre", sans baignoire ni privations, peut-être, peut-être pas, allez savoir, vous n'en saurez rien, nous n'en saurons rien. Mais arrêtez de vous bercer d'illusions, oui, il y a des cas où il est utile de faire parler avec les moyens que l'on a. Sauf qu'il ne faut pas le dire et donc Marine Le Pen, même si j'estime qu'elle n'a rien dit d'autre qu'une vérité, aurait mieux fait de se taire. Surtout quand on a le papa qu'elle a, c'est donner le bâton pour se faire battre ! trop tard, c'était dit et selon moi, bien dit même si toute vérité n'est pas bonne à dire. Vous pouvez hurler, la torture, quelque soient les techniques utilisées, c'est pas bien mais cela peut se révéler "utile" comme ce le fut à différentes périodes de notre histoire (avec généralement l'assentiment de toute la chaîne de commandement).

Là où par contre la Marine a été idiote, stupide, bête, c'est que devant la bronca qu'ont soulevé ses propos, elle a voulu faire marche arrière et désamorcer une "polémique totalement artificielle ". Elle a poussé le mea culpa jusqu'à avouer (sous la contrainte médiatique) qu' "elle était opposée à la torture".  Faudrait savoir ma belle, où tu dis que l'ignominie peut être utile ou tu dis que tu es contre; cohérence, ma grande, cohérence ! Mieux encore, pour faire diversion, la voilà twitter "Peut-on rester dans l'#OTAN alors que les Etats-Unis ont récemment utilisé la torture ? J'aimerais que #PS et #UMP répondent." En anglais, on dit: passing the buck, avec la Marine, c'est refiler la patate chaude au voisin !

Oui, Marine Le Pen, dans sa tentative de botter en touche et afin de minimiser la portée des ses propos pourtant vrais a commis une bêtise, une reculade politicienne. Elle m'a déçu, mais elle me déçoit souvent, donc...

Oui, la torture peut être utile, parfois. Le tout, c'est de ne pas le dire et que rien ne filtre. Sauf si le dire peut s'avérer politiquement utile...

NB: en complément, le billet de Fredi M.: De la torture en temps de paix...

Folie passagère 2566.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. Le poids des mots , le choc des propos, parfois les politicards(-ardes) devraient tourner 7 fois leur langue dans la bouche avant de parler .
    La torture existe et existera encore longtemps avec des moyens moderne , pour moi c'est ma déclaration fiscale :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: oui ben pour le coup, la Marine avait tout bon sur sa première intervention et se ridiculise, se comportant comme tous les politiciens qu elle dénonce, en faisant machine arrière toute.

      Supprimer
  2. Et que dire d'un gouvernement démocratique qui libère deux dangereux criminels djihadistes preneurs d'otages, contre la libération d'un otage, mon cher Corto ? Vous l'aurez remarqué : on n'en dit rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah oui mais là cépapareil, c'est de la négociation dans lequel l Etat Français ne se mouille pas officiellement mais dont le Président espère bien en retirer quelques dividendes.

      Supprimer
  3. Long et bon post !

    Vryko

    RépondreSupprimer
  4. Aucun homme (ou femme) qui aspire à la plus haute fonction d'un pays démocratique ne peut se déclarer en faveur de la torture. C'est hypocrite mais c'est comme ça.
    Revenir sur ses propos avec des explications fumeuses montre bien qu'elle assène ses vérités (et je suis quelquefois d'accord avec elle) avant de se rétracter lâchement devant le politiquement correct. Mieux vaut dans ce cas-là ne rien dire.
    Ce n'est pas la première fois (les propos sur les otages libérés portant la barbe) et ce ne sera pas la dernière.

    Quant à la torture pour obtenir des renseignements sur un attentat, il faudrait demander à tous les bien-pensants ce qu'il feraient face à un terroriste qui menace la vie de leur famille.
    Moi, je n'aurais aucun état d'âme, ce serait "faites-le parler". Et ce qui est valable pour ma famille l'est à mes yeux pour des innocents menacés par des fous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: c'est a ce genre de séquences que l on réalise parfaitement à quel point la Marine n'est rien d autre qu un politicien(ne) comme les autres. Rattrapé par le politiquement correct, lle a reculé alors qu elle avait dit une vérité, certes peu ragoutante, mais une vérité quand même.
      Pour le reste, ns sommes d accord.

      Supprimer
    2. @ Gilly et Corto
      Complètement en phase avec vous deux.

      @ Corto
      Bravo pour ce superbe et courageux billet.
      Et merci. :-)

      Supprimer
  5. Bonsoir Corto,

    Marine le Pen est avant tout une politicienne. Qu'elle se prenne, par sa bêtise, l'élastique dans la g... ne peut que lui faire du bien. Elle aurait mieux fait de mentionner que lors des fameux évènements, c'est avant tout sous des gouvernements d'obédience socialiste que la torture a été employée avec l'assentiment de ces derniers.
    Philippe Bilger, sur son blog, résume parfaitement la situation. Je cite: "Pour ma part, si le destin m'avait placé devant cette alternative atroce - demeurer digne mais en sacrifiant peut-être l'efficacité de la lutte ou m'abandonner au pire mais en épargnant ainsi des vivants -, j'espère que j'aurais su choisir, contre vents et marées, contre l'autorité même qui m'aurait ordonné la seconde branche, la première. Mais je n'en suis pas sûr." (http://www.philippebilger.com/blog/2014/12/la-torture-de-père-en-fille-.html).
    Ce défilé incessant de tartuffe (ce à quoi se résume la classe médiatique et politique jacassante) me les brise de plus en plus. J'espère connaître le jour où ils retourneront dans le néant qu'ils n'auraient jamais du quitter.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Tu arrives à lire le Bilger dans le texte ? balaise ! son style est tout ce qu il y a de plus alambiqué et le personnage me sort par tous les trous de nez. Son antisarkozysme pathologique ( il faut le suivre sur twitter pour se rendre compte a quel point il est malade ) le discrédite totalement.
      Pour les tartufes, nous sommes a peu près d accord sauf que et d une on est pas près d en être débarrassé et de deux, on en a (a priori) besoin puisqu on ne sait pas faire sans.

      Supprimer
  6. Merci pour le lien.
    Dans les affaires de terrorisme, en France, la GAV est de 96 heures parait-il.
    Que fait-on durant ces 96 heures ? On y joue à la belote en sirotant des canons afin de rompre la glace et inviter aux confidences le gardé à vue ?
    Vérification faite ça peut même aller jusqu'à 144 h. :
    Pour les affaires particulièrement complexes et graves, la prolongation peut être prolongée jusqu'à 72 heures (voire 96 heures ou 144 heures, en cas de risque terroriste), sur décision du juge des libertés et de la détention (JLD) ou du juge d'instruction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: ah oui mais le flic qui file 2 coups de bottin dans la tête d un malfrat pour le faire avouer, c'est pas de la torture, d ailleurs aucun de nos droitsdelhommistes ne s en plaint.

      Supprimer
    2. Personnellement je suis pour la suppression de la garde à vue, pratique inhumaine et barbare.
      Mme Taubira devrait se pencher sur ces pratiques moyenâgeuses.

      Supprimer
  7. Relisez Vladimir Volkoff qui faisait parfaitement la distinction entre la question et la torture
    moi ce qui me choque dans la torture à l'américaine c'est le puritanisme des prisons en dehors du pays étatsuniens ainsi la loi n'est pas violée et le président toujours blanc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: et le président toujours blanc... même Obama ? :)

      Supprimer
  8. Et la torture qu'on impose à d'innocents "citoyens" en leur diffusant quotidiennement les interventions de M. Hollande ? Est-telle humainement acceptable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques Etienne: parfaitement scandaleux ! insupportable ! inhumain ! et la LDH qui ne pipe mot...

      Supprimer
  9. Honnetement elle parle enormement aux medias, sur absolument tous les sujets, certains tres complexes (on attend qu'elle soit experte sur tout), poussees par des "journalistes" militants qui attendent/poussent la fautes, Je trouve qu'elle ne dit pas beaucoup de conneries, elle s'en sort bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowacrber: d accord avec toi, elle s en sort plutot bine en général mais là, elle a été mauvaise.

      Supprimer
    2. Dans le meme temps je suis un peu hallucine de ces petites polemiques. Un coup c'est l'horreur de voir un bisounours se faire proprement racourcir au couteau sur youtube, un coup c'est l'hypothese de pratiquer la torture si necessaire, alors que dans le meme temps nos bombes dechiquettent femmes et enfants (ooups collaterals, sorry mais pas de photos) en Irak sur ordre du gros mou (sans aucune consultation, deliberation ou vote, pour vendre des rafales)

      Supprimer
    3. @Lowcarber: Et c'est bien pour cela que cette polémique sur la torture et les propos de La Marine n'a finalement pas pris, qu'elle a fait pschiiit ! Pour la simple raison que toute personne sensée sait que la France comme les autres n a pas les fesses propres.
      Ce qui m intéressait le plus dans cette histoire, c'est le revirement de Marine qui ainsi a prouvé, pour qui en doutait, qu elle est une politicienne comme les autres.

      Supprimer
    4. Elle n'avait rien a gagner a defendre la torture, inutile d'insister, la semaine etait deja lourde avec les financements russes et les ridicules lettres de demande de credit, plus Gaylib passant au FN contre la vieille garde, et maintenant l'outing the Philippot.

      Elle semble vraiment crevee en ce moment, il faut qu'elle se menage ou elle va faire un infarc avant 2017.

      Supprimer
  10. Hors sujet mais j'aimerais avoir ton avis :

    Je suis assez surprise de voir les cris d'orfraie des bien-pensants sur le soi-disant dérapage d'un journal qui a publié des photos de Philippot avec son petit ami.
    Ne seraient-ils pas en fait homophobes sans le savoir ?
    S'il avait été surpris avec une petite amie, aurait-on crié au scandale et au respect de la vie privée - pour un type qui passe son temps dans tous les médias ! - ?
    Voilà un homme qui s'affiche publiquement avec son ami mais ON estime qu'il ne faut pas en parler.
    Il paraît que les paparazzi ont fait son coming out malgré lui en dévoilant ainsi son homosexualité (secret de polichinelle en plus). Et puis quoi aussi ? Quand on ne veut pas qu'une info sorte, on ne choisit pas son ami dans le journalisme engagé et on ne fait pas tout pour être vu en public avec lui.

    Le grand n'importe quoi à tous les étages. Les médias deviennent schizophrènes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Philipot qui n est pas un imbécile savait très bien qu un jour cela sortirait. Les politiciens devraient savoir qu aujourd'hui tout finit par se savoir, rien ne peut être caché indéfiniment. Cependant, son homosexualité, et il n est pas le seul en politique et au FN ( Briois, par exemple), n'était a mon avis pas connue du grand public, il y a donc bien coming out forcé.
      Ce qui pour moi est dégueulasse, c'est le procédé employé par Clooser car pour avoir ces photos, il a fallu qu'il traque Philipot, qu'ils le suivent, se planquent, le pistent, et ce uniquement pour vendre .
      Maintenant qu il se soit fait poisser, je trouve cela à la fois dégueu ( respect de la vie privée même si j'estime que quand on est en politique la frontière entre vie privée et vie publique n est plus tenable ) mais aussi plutôt bien car cela montrera à certains connards qu au FN et à l extrême droite, il y a aussi des homos.

      Supprimer
  11. Écouter les discours d'un certain Hollande,c'est pas de la torture et PN y a droit tour les jours

    RépondreSupprimer
  12. En fait les médias sont schizo. D'un côté le FN est homophobe, mais de l'autre ils estiment indispensable "d'outer" les homos du front, pour que ça se sache.

    Il est pas impossible que certains abrutis pensent pouvoir troubler l'électorat du FN en révélant ainsi l'homosexualité de certains membres éminents.

    J'ai entendu plusieurs histoires de ce style lors des municipales, les adversaires politiques de candidats FN, surtout PS d'ailleurs, expliquant goguenards sur les marchés à leurs électeurs "quand même, moi vous connaissez ma femme, je veux pas juger mais bon c'est pas bien normal". Et tout ça défendait publiquement le mariage gay.

    RépondreSupprimer
  13. la série américaine"24 Heures chrono" est fondée sur le dogme "à situation exceptionnelle, moyens exceptionnels " qui permet à son héro Jack Bauer luttant contre le terrorisme d' utiliser la torture.

    Le ressort de la série est le problème suivant : une bombe prête à exploser qui tuerait des centaines de victimes civiles innocentes est posée par un terroriste qui se trouve entre vos mains et qui refuse de parler .Que faire ? Dans 24 Heures deux solutions soit le terroristes accepte de parler en contrepartie d' une immunité ou d' argent soit c' est la torture et c' est Jack Bauer qui s' en charge.

    Antonin Scalia, un des juges de la Cour Suprême, a défendu les pratiques de Bauer en disant : " en période de crise, les agents fédéraux ont besoin de plus de liberté. Après tout, Jack Bauer a sauvé Los Angeles, il a sauvé des milliers de vies…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @michka: Bine vu ! comment ais-je pu oublier Jack Bauer , l'archétype du justicier tortionnaire, un des plus grand succès series Tv de ces dernières années !, y compris en France

      Supprimer
  14. MLP n'a pas tout faux puisqu'elle a choisi Sébastien Chenu (transfuge de l’UMP) comme président du Collectif Culture du Rassemblement Bleu Marine.

    Linnocent

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP