vendredi 8 janvier 2016

Principe de précaution et vœux de bonne année

Afficher l'image d'origine

On est jamais trop prudent et précautionneux, veuillez donc ne pas tenir compte du billet du 31 décembre dans lequel je vous souhaitais la bonne année et vous adressais mes meilleurs vœux car après consultation de mon avocat, je me suis rendu compte de l’’imprudence de ma formulation.


Vous souhaiter une bonne année, une bonne santé et la prospérité me soumet en effet au risque de poursuites...

Voici donc la version rectifiée de mes vœux qui est en conformité avec le principe de précaution inscrit dans la Constitution.

Nouvelle formulation :

> Je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l’occasion du solstice d’hiver et du premier de l’An, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.

Ces vœux concernent plus particulièrement :

> — la santé, cela ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni une quelconque volonté de m’immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou l'assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;

— la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujettis ;

— le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu’’il n’est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

Nota Bene:

Le concept d’année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier dit « grégorien » qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la religion à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n’implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d’’autres cultures n’’est absolument pas mise en cause.

> Notamment :

> — le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l’an 1434 de l’Hégire (déplacement touristique du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’’islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israélo-palestinien ;

> — le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d’’Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues ni un délit de contestation de crime contre l’’humanité ;

> — le fait de ne pas dater ces vœux du 3e jour (du Chien de Métal) du 11e mois (Daxue, Grande Neige) de l’année du Dragon d’Eau, 78e cycle, n’implique aucune prise de position dans l’affaire dite « des frégates de Taïwan » ;

> — le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3e décade de Frimaire de l’an 221 de la République française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions et des valeurs de la République.

Enfin, l’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par l’expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs.

Clause de non-responsabilité légale :

> En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties. Leur reproduction est autorisée.

Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d’une année, à la condition d’’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du destinataire.

A l’issue de cette période, leur renouvellement n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur

Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d’’appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.

Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l’absence totale comme partielle de réalisation n’ouvre pas droit à compensation.

En cas de difficultés liées à l’interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l’expéditeur.

> Après ce préambule je me permets de vous ré-adresser mes vœux; à toutes et tous, je souhaite une très bonne année 2016.

PS, comme on dit : La vie est de plus en plus simple...

(Comme indiqué, aucun dépôt légal ayant été déposé, vous pouvez reprendre à votre compte, comme je l'ai fait, cette nouvelle formulation en tout point conforme au principe de précaution, à la Constitution et à l'air du temps. Petit conseil supplémentaire: Pour des raisons évidentes, vous veillerez à respecter une stricte neutralité dans le choix et les illustrations de votre carte postale ou numérique  )

Folie passagère 3032.
Résultat de recherche d'images pour "constitution française"Résultat de recherche d'images pour "code pénal"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

38 commentaires:

  1. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.
    Je remarque quand même que tu as oublié le calendrier, aztèque, hindoue et le julien.
    Je n'évoque pas les Mayas car pour eux, le monde n'existe plus.
    J'allais oublié le calendrier shinto.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: je ne les évoque pas car tous ceux que tu cites font chier personne :)

      Supprimer
  2. Excellent.
    J'aime bien une conclusion du Colonel: "Ce monde est fou. A croire que tous les dirigeants et élus actuels font partie de la même secte".

    Amike
    Et espérons encore une bonne année, Mr le Bourreau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: mais le colonel a raison: ce monde est fou ! complètement fou !

      Supprimer
  3. Pour ma part, je reste sur mon idée première : bonne année, mon cul !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: version non autorisée par la bien séance et le politiquement corretc

      Supprimer
    2. Géo

      Bof!On s en fout,du politiquement correct.On s asseoit dessus sans précautions pour écraser les principes vieillots par essence et arbitraires.

      Supprimer
  4. Géo

    Bonjour Corto,je garde tes anciens voeux,ceux là sont longs comme un jour sans pain,à lire,et fastidieux(j ai abrégé la lecture).
    Ce débile principe de précaution,très bon pour tuer toute initiative, a notamment fait du tort à de bons médicaments,pour leur substituer des saloperies,voire rien du tout,sur des critères douteux.
    Appliqué en tous domaines,il n est qu une preuve supplémentaire que l URSS n est pas défunte car ses principes ont migré dans l u.e. et notamment en France.
    Un fatras sclérosant,un labyrinthe de conneries,c est celà,le principe de précaution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: dommage car ce texte dont je ne revendique pas la création est tout simplement excellent et il se suffit à lui même pour dézinguer le principe de précaution.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Eh bien,finalement,je l ai lu en entier,je crois que son réalisme m a heurté,trop proche des aberrations actuelles dans lesquelles tout est interdit,censuré,stratifié,étouffant,stérile.
      Juste un point:il n y'a jamais eu de prophète à Médine,seulement un plagiat de l ascension de Vishnou par un commerçant local devenu intolérant, pillard,et tortionnaire.

      Supprimer
  5. Tout simplement excellent !!!
    Remarque : Je suis obligé d'utiliser une annexe en 21 X 29,7 à la petite carte chromo 10X15 que je persiste à envoyer en lieu et place des SMS et autres textos qui me filent des boutons entre le 23/12 23 H 45 et le 01/01 20 h 30.
    Ca va me couter plus cher en timbre, d'autant que je me refuse à utiliser les chiennes en vert ou en rouge pour oblitérer mes courriers.
    Bonne et heureuse année quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quoi?!? Plus de papier? Mais et la forêt amazonienne, et le développement durable des fleufleurs et des p'tinoazos?

      Le principe de précaution juridique concrètement appliqué viendrait-il contrarier le respect de l'Environnement? Ça alors, je ne peux y croire, les bras m'en tombent (rassurez-vous, je vais le recycler...)

      Popeye

      Supprimer
    2. @Un dragon: je rêve, tu envoies encore tes vœux par courrier postal, écrits à la main et tout et tout ? ça sent bon le réactionnaire rétif à la modernité.
      Au moins n utilises-tu pas ces timbres Femen, c'est bien mais tu aggraves ton cas

      Supprimer
    3. @ Un Dragon et Corto
      Ben quoi ? Moi aussi je fais comme ça.
      J'aime écrire et adapter mes vœux à leur destinataire. Et j'en reçois des remerciements chaleureux tant ce type d'attention se perd. :-)
      Et moi aussi, je choisis mes timbres. ;-)
      Même que ça devient difficile : entre les pas autocollants, les tarifs indiqués (vu la rapidité du changement de tarif, coller de tas de timbres insultants pour nous, à côté d'un beau timbre, ça m'énerve) et expliquer pourquoi je ne veux pas les pouffiasses soviétiques, c'est long. Mais, avec ça, j'amuse toujours le public ! Et, naïvement, je persiste à espérer que cela ouvrira les yeux à quelques-uns...

      Mais je n'avais jamais pris conscience que je vivais aussi dangereusement !!! ;o)
      M'en fiche ! Je continuerai. :-)

      Supprimer
    4. Géo

      @Corto

      Euh...moi itou,j aime les cartes postales quand elles en valent la peine.

      Supprimer
    5. Géo

      @anonyme

      Merci,c est effectivement très bon mais il me faut du papier bio et du bois non traité à ronger.C est positivement indispensable.

      Supprimer
    6. @Franzi: je t imagine très bien au bureau de poste refusant les timbres des pouffiasses, ça doit valoir son peson de cacahuètes ! et tu as raison: toujours l ouvrir,ne jamais la fermer, y aura toujours quelqu un pour tendre l oreille !

      Supprimer
    7. Géo

      @Franzi

      Je trouve régulierement des timbres à prix ordinaires,à valeur permanente,représentant tantôt des vitraux,objets d art,reproductions de tableaux,etc.. ,etc...en demandant au guichet de poste de me montrer les albums de timbres dont on dispose.Tout dépend peut être de l approvisionnement des bureaux,selon la taille de la ville dans laquelle vous vous trouvez?

      Supprimer
  6. Le sacro saint principe de précaution... encore une belle connerie laissée par Chirac.
    On traine une de ces bande de blaireaux depuis quarante ans, c'est impressionnant!!!
    GfB

    Dans un autre registre, regardez la vidéo de Renaud à la République chantant (si l'on peut dire)avec ce trou du cul d'Aleveque, la Marianne de Delpech, ça vaut son pesant de cacahuètes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: J ai vu pour Renaud et l autre tanche d'Alévêque: j ai eu mal à mes vingt ans !

      Supprimer
    2. Géo

      Il y a de plus en plus de reprises nullissimes de belles chansons par des braillards à la voix patibulaire,ingrate et fausse.

      Supprimer
  7. Emouvants, ces voeux... Mais quelle place me reste-t-il pour la petite photo sympa avec laquelle j'illustre mes cartes ?
    Marie-Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marie François: Il y a toujours une petite place pour le chic et le bon gout

      Supprimer
  8. Tout simplement excellent !!! corto merçi!!!!! tous mes voeux tout de meme a toutes et tous a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @samva: de rine mais sur ce coup là je n y suispas pour grand chose

      Supprimer
  9. Très amusant ! Malheureusement, à peine exagéré...le principe de précaution sclérose tout ce qu'il touche, alors, pourquoi pas nos traditionnels voeux ?
    Il est pourtant des domaines où le principe de précaution devrait sévèrement s'appliquer, mais là non, ce serait "faire le jeu" de qui vous savez...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: le principe de précaution un bon moyen de se dédouaner de tout ce qui peut advenir. sauf erreur de ma part Philippe Muray fustigeait ce principe bien avant qu il soit constitutionnalisé

      Supprimer
  10. Excellent mais je l'avais déjà lu chez le Plouc-émissaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Première fois que je le voyais ce texte, excellent au demeurant et si ... dans l air du temps

      Supprimer
  11. Peut-on adresser des vœux le jour de la commémoration du 20ème anniversaire de la mort du plus grand président que la France ait connu avant 2012 ?
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: le jour où Hollande fera un truc qui nous empêche de faire ce que l on a envie de faire, tu fais signe, en attendant voeux qui tu veux ! on est en démocratie, quand même !

      Supprimer
  12. Je vois que tu as fait l'effort d'actualiser les dates des calendriers "d'autres cultures" et de les compléter. Bravo. Moi j'ai eu la flemme et conservé les équivalences du 1/1/2010... Ceci dit, pour rendre à César, je tiens le texte (que j'avais alors tripoté et actualisé)de... Bruno Gollnich.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: il parait , donc, que tu l avais déjà diffusé. Perso, c'est la première fois que je le vois et je le trouve excellent

      Supprimer
    2. Et bien tu n'est pas très fidèle au Plouc : je crois me souvenir qu'il a publié ces vœux (au moins) deux fois (qui valent toujours mieux qu'une).

      Supprimer
  13. Corto ...et les autres: excellent!Quel qu'en soit finalement l'auteur!
    Et quel dommage que tu n'aies pu les glisser à la place du discours de pépère, il aurait été foutu de le lire avec le même enthousiasme que ses vrais voeux, et ça aurait fait une excellente séquence au bêtisier de fin d'année!
    Bon,soyons sérieux , je te renouvelle les miens...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique