mercredi 13 janvier 2016

Le grand n'importe quoi !

Un billet en une image qui résume bien la situation:


Déchéance de nationalité: La confusion
Emploi: De qui se moque-t-il ?
Afrique: Le traquenard

Je ne suis pas souvent d'accord avec l'Express ( qu'on ne peut soupçonner de rouler pour la droite ) et son urticant directeur de la rédaction, Christophe Barbier, mais, pour une fois, cette Une me paraît parfaite !

Folie passagère 3037.
Le président, en 2015, avec Manuel Valls et Christiane Taubira. Le 7 janvier, la garde des Sceaux a ravivé les tensions en réaffirmant son opposition à la déchéance de nationalité pour les terroristes.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

33 commentaires:

  1. Déchéance, emploi, Afrique. Entièrement d'accord.
    Mais l'Express? Serait-il de gauche?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: L'express de gauche ? Oui peut etre mais de la gauche light alors, sociale démocrate

      Supprimer
  2. Barbier n'a pas du recevoir les thunes pour sauver l'Express, alors il se lâche !
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: Possible surtout que la maison mère est en difficulté. Mais disons plutot que c'est tellement le grand n'importe quoi avec les branques qui nous gouvernent que même la presse ne peut plus l ignorer

      Supprimer
  3. Y'as des vestes qui se retournent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: meme pas, la vérité est tellement éclatante que même l Express ne peut plus passer sous silence la nullité du bonhomme et de son équipe

      Supprimer
  4. Les rats quitteraient-ils le nav. pardon le pédalo ?
    Jipé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jipé: vois mes réponses a Boutfil et Homo Orcus

      Supprimer
  5. Cette UNE est "parfaite", je veux bien, mon cher Corto ! Mais est-ce qu'elle empêchera la droite de tomber dans le piège que lui tend Hollande, qui fera qu'elle votera la réforme constitutionnelle que Valls va défendre devant le Congrès, et qui ne pourrait pas être votée sans les voix de la droite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ça, ça reste a voir, elle n est pas encore votée cette déchéance et il faudra attendre le texte définitif pour que la droite se prononce. ça m étonnerait qu'elle laisse passer ça tranquillement. A voir.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Puissiez-vous dire vrai !!!
      Mais je suis moins optimiste et reste craintive : ils sont tellement doués pour marquer contre leur camp !...

      Supprimer
  6. Barbier, c'est le bobo à l'écharpe rouge qui se prend pour Dieu sur une d'info.
    Je ne sais pourquoi, mais j'ai envie de jouer au jeu du foulard avec ce prétentieux connard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: il m énerve beaucoup mais, de temps en temps, ses chroniques ne sont pas mauvaises, je dois le reconnaître, chez nous, on l appelle Docteur Barbier, il sait tout sur tout

      Supprimer
  7. Doux Jésus!!! Ces gentils journalistes bienpensant de la gaucholatrie dégoulinante auraient ils été touchés par la grâce????? ou est ce parce qu'ils n'ont pas touché les thunes pour leur canard? GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Touchés par la grace, certainement pas, mais ils deviennent, enfin, hollandophobe

      Supprimer
  8. Cela fait bientôt 4 ans qu'on barbote en plein "n'importe quoi", et quel que soit le sujet. Si la presse, même de gauche, commence à entrouvrir un oeil c'est sans doute que la situation est encore plus grave que l'on ne le pensait...Il faut malgré tout se méfier des unes de l'express, dont le contenu est parfois très éloigné de ce qu'elles annoncent claironnent. De plus si l'express voulait nous informer sur tout ce qui part en quenouille, le numéro de la semaine serait aussi épais que le code du travail...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: tu as le barbotage facile parce que moi je dirai que depuis bientot 4 ans on est en plein naufrage.
      Je me mefie des Unes de l Express car comme tu dis souvent le contenu est léger, j en avais fait un billet dernièrement d'ailleurs. Mais pour le coup, j ai lu le numéro, c'est plutot bien vu et bien argumenté

      Supprimer
  9. Rien de tous ça,ils ont vu les ventes de Valeurs Actuelles s'envoler et ils se sont dit qu'il y avait moyen de prendre de la braise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: ce qui fort possible aussi puisque l on sait que l'Express est en crise

      Supprimer
  10. Il est vrai que Barbier n'arrête pas de se faire mousser, il est rasoir à force et pourrait se faire couper le chou.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: docteur Barbier ! Je lui reconnais une qualité, ce doit être un putain de bosseur parce que vu ses agendas... de 7h00 du matin sur Itélé à 17h sur c dans l air, le tout en gérant son canard, faut le faire !

      Supprimer
    2. Joli ! Lisse comme il est alors qu'il se croit tranchant, il me les chauffe de près avec son canard jetable.

      Supprimer
  11. Le grand n'importe quoi !!!!!! enfin ils ce réveilles les gauchiards + des primaires a gauche ils sont ci aux abois que ça a gauche faut semblent ou vrai ras le bol ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @samva: la gabegie, la confusion, le grand n importe quoi qui règnent au sein du gvt et de la présidence sont tels, que faux semblant ou ras le bol, les journaleux ne peuvent plus passer outre
      ¨Certains réclament une primaire a gauche, c'est dire comment ils estiment Hollande

      Supprimer
  12. Géo

    Bonjour

    Au delà d un certain niveau d incompétence,de malhonnêteté exacerbées,même le lecteur le plus manipulable finit par avoir soupçons des mensonges qu on lui fait ingurgiter telle une nourriture(mais avariée,celle là)dont on goinfre certain volatile pour son foie!

    Un patron de presse avisé aura intérêt à changer son discours pour ne pas se trouver discrédité durablement je crois.
    Les pépettes à coup de subventions,c est bien beau,mais quelle crédibilité si,parallèlement,les lecteurs désertent le journal et quel avenir si l on pressent qu en 2017 il y a un risque de voir le vent des pépettes faciles tourner?
    Ou qu en 2017,les mêmes ténébreux nécrophages et fossoyeurs du pays puissent repasser pour faire pire encore et qu on ait soutenu cette clique contre vents et marées?
    Les journaleux,les"baveux",comme on les appelait,tiennent à garder un minimum de crédibilité.

    La déchéance ou le faux débat(il faut des sanctions autrement plus percutantes et idem pour les complices et voilà qu on palabre sempiternellement,c était prévisible c est toujours ainsi en France depuis un bail.)
    L emploi,ça va s aggraver.
    Le Mali"pas vocation à rester"qu il disait le nécrophage de l Elysée,que fait on là bas au juste alors qu il y a des lieux à nettoyer en France?
    Et combien nous coûte cette présence militaire,quels avantages recoltons nous en compensation?
    Si il s agit encore de travailler pour le roi de Prusse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: Combien ça nous coute ? Pour le Mali uniquement, je ne sais pas mais le budget global des opérations exterieures était estimé à 1 miliard d euros pour 2015, il devrait même exploser avec le déploiement du Charles de Gaulle et l intensification des frapes en Syrie

      Supprimer
    2. Géo

      Bonsoir Corto...et merci pour la réponse.
      De gros doutes:au Niger,Areva pollue beaucoup(mais que fait donc la police de la Cop21?),il y a des intérêts d entreprises multinationales dans la région,l Algérie et les USA qui trafiquent aussi là-bas...et d autres(Chine?)
      L armée a t elle vocation à soutenir des intérêts privés?
      Officiellement nous luttons contre les djihadistes,mais la situation me parait bien enlisée,et j ai de gros doutes sur les avantages futurs pour la France dans cette partie truquée où elle même et l u.e sont si soumises aux intérêts glauques de grands cartels d influence basés aux USA,c est le fond de ma pensée en fait.
      Afghanistan:11ans de présence française je crois,pour quel résultat valable?
      Qu ont à faire les djihadistes de la reprise de villes puisqu il tiennent des zones sauvages d où ils peuvent lancer leurs attaques et aussi passer dans des pays voisins?
      Cela nous réserve encore des déconvenues et une guerre qui doit être plus dure qu on nous dit.

      Supprimer
  13. Stratégie ou nager dans le sens du courant ?
    Mieux vaut en rire .
    https://www.facebook.com/youmadeo/videos/10153663980534651/

    RépondreSupprimer
  14. Je parie que l'Express va soutenir Juppé, jeune homme fringant bourré d'idées qui va nous sortir de la mouise en deux coups de cuillère à pot.

    Barbier n'est pas ma tasse de thé, c'est un faux-cul germano-pratin de la plus belle eau.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: L'Express a déjà choisi Juppé, si l on se réfère a certaines de ces Unes. L'Express, comme Barbier en fait, c'est " tout sauf Sarko et si possible sauf Hollande "
      Comme to, Barbier, le parfait germano pratin qui sait tout sur tout et qui intervient partout

      Supprimer
  15. Corto:L'Express est il de gauche ou de droite? Exemple typique de ce qui nous fait perdre du temps sur de fausses questions!
    Le principal n'est il pas que cet hebdomadaire qui a un certain lectorat pose soudain devant ses lecteurs un certain nombre d'aphorismes dont la pertinence me réjouit? Et si,comme tu nous l'affirme,les articles qui leur correspondent sont de bonne facture,qui s' en plaindra?

    Je partage l'avis selon lequel certains médias ,sentant le vent tourner,se mettent tout à coup à faire leur métier.
    Il est regrettable qu'ils n'aient pas été plus nombreux à anticiper, pour ceux au moins qui disposent d'une lucidité non partisane et qui savent encore ce qu'est le vrai journalisme...

    Merci de ton billet,je suis moins pessimiste tout à coup...peut être les yeux vont ils finir par s' ouvrir? Où suis je encore trop naïf?

    RépondreSupprimer
  16. La vache! Si même l'Express affiche une telle Une!

    Sinon, tout est dit de l'hypocrite obséquiosité toute germanopratine de cet éminent représentant de la classe jacassante qu'est Barbier.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  17. Le grand n'importe quoi ou le petit n'importe qui... mon coeur balance. En tout cas, n'en déplaise à ce lourdeau de Rémi Gaillard, Président était déjà n'importe qui avant même de faire n'importe quoi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique