lundi 17 juillet 2017

Emmanuel, Brigitte, Donald, Mélania, Alain, Xavier, Audrey... entre amis

Résultat de recherche d'images pour "restaurant le jules verne trump macron"

Certains se demandent pour quoi Macron a choisi le Jules Verne pour aller dîner avec Trump. En fait, c'est assez simple à comprendre. Une fois n'est pas coutume, c'est Libération qui nous l'explique:


" Le président français et le président américain ont passé la soirée de jeudi au restaurant Jules Verne, au deuxième étage de la tour Eiffel. Une aubaine mais pas un hasard pour le chef étoilé, qui y officie depuis 2007.

Ils auront Paris à leurs pieds. Ce jeudi soir, à la veille du défilé du 14 juillet, les Macron et les Trump partageront un dîner à 125 mètres du sol, dans le restaurant situé au deuxième étage de la tour Eiffel. L’Elysée tient le menu et le prix de ces agapes secrets, mais le Jules Verne est l’un des fleurons de la nébuleuse internationale du d’Alain Ducasse. Le chef multi-étoilé, qui a appelé à voter Macron dans les colonnes deLibération, enquille ainsi son deuxième repas hautement diplomatique en deux mois.

En mai, c’est déjà dans l’un de ses établissements qu’Emmanuel Macron avait convié Vladimir Poutine, le Ore, après la rencontre avec le président russe au château de Versailles. En choisissant le Jules Verne cette fois, le chef de l’Etat a à cœur de montrer à son hôte américain que Paris est toujours Paris, alors que Donald Trump a décidé de retirer les Etats-Unis de l’accord international sur le climat signé en 2015 dans la capitale française. Ce faisant, il donne aussi un (nouveau) sérieux coup de pouce à Ducasse, dont la concession au Jules Verne arrive bientôt à échéance. Le restaurant fait partie du réseau d’hôtels et de restaurants de Ducasse, Châteaux et hôtels collection, dirigé par l’homme d’affaires Xavier Alberti. «Marcheur» de la première heure, Alberti est aussi le mari d’Audrey Bourolleau, ancienne déléguée générale de Vins et société, devenue en mai… conseillère Agriculture d’Emmanuel Macron. Un petit dîner entre amis – sans compter Trump. "

Voilà une bien belle histoire de copains qui, entre d'autres temps, aurait fait beaucoup jaser...

Pour ce qui est du menu concocté par le grand chef Ducasse et révélé par BFM, un truc tout en simplicité:

- Pâté en croûte;
- Petits légumes du potager de la Reine farcis;
- Sole dorée sauce hollandaise;
- Filet de bœuf Rossini jus Périgueux;
- Fraises des bois;
- Soufflé au chocolat.

Le détail des boissons n'a pas été transmis à la presse mais au regard de l'addition (communiquée par les équipes de Macron), les amis n'auraient pas sucé que de la glace: 82 345 euros !

Allez, sur ce, je prends la route puis le bateau, à bientôt, toujours en Macronie !

Folie passagère 3389
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

17 commentaires:

  1. tiens, quel délicat fumet de capitalisme de connivence.
    Déçu, mais pas surpris.
    En fait même pas déçu.

    De quoi Macron est-il le synonyme? de forfaiture, je pense.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  2. Dans la réalité, ils étaient combien ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      A unknown

      "Combien?"

      Vous voulez dire:en comptant les prostitué(e)s de la soirée?
      Corto donne une somme qui semble exclure leur participation.Il ne parle que de ripailles et de beuveries dans son billet pour ce qui regarde les dépenses aux frais du contribuable.Pour les prestations par des putains on peut supposer que c est sur un compte budgétaire oc cul te.
      Du moins...je le crois.

      Supprimer
  3. Géo

    Outre le fait de récompenser les copains,cela est d autant plus pratique que,du fait de la hauteur,il est plus facile d'essayer de berner monsieur Trump en lui faisant croire que "Paris est toujours Paris", car,à 125 mètres du sol,l'on ne voit pas ce qui s'y passe.
    Et si il lui faisait visiter Paris,ce serait certainement en hélicoptère et de très haut.

    Sur l invitation de monsieur Trump à Paris,en tant que représentant des USA,noter que la fête de la Fédération,le 14 juillet 1790,sur laquelle se fondent ces commémorations depuis 1880 sauf erreur(fête de 1790 elle-même pour l anniversaire de cette prétendue "prise" de la Bastille),était bien pourvue en franc-maçonnerie avec la présence,en son sein,de délégués américains dont plusieurs,à l'image des Français,étaient franc-maçons.
    D'où une connection claire entre les deux régimes depuis cette époque,connectés par ces liens invisibles.
    L'on n est pas à ça prés,nous l'avons vu avec les singeries pyramidalo-maçonniques,le portrait officiel et autres niaiseries d'un messianisme de pacotille autour du macron,"fils de l Homme",monarch et autres gamineries dont les divinités de l Olympe et d ailleurs n ont strictement rien à battre sinon de rire narquoisement de ces petits humains qui jouent aux dieux et si faciles à renverser d'un souffle à l'instant ou,après des siècles d efforts malfaisants,ils croyaient la partie gagnée.

    RépondreSupprimer
  4. Géo

    82345€!

    Et de surcroît un repaire d alcooliques!

    RépondreSupprimer
  5. S'il y a une chose qu'il sait saler, le Monégasque Ducasse, c'est
    bien l'addition! Mais bon, du moment que c'est pour faire plaisir
    à Macrounette...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  6. Quand on aime, on ne compte pas. Et je crois que vous n'aimez pas macrouille puisque vous vous permettez de compter ! Comme punition vous me ferez cinq ans de repentances:
    1/ pour tout ce qui s'est fait de vilain pas beau en France avant votre naissance
    2/ pour ne pas être content de tout ce qui se passe de bien en France depuis Giscard et Mitterrand
    3/ pour ne pas être ébloui par le sans-faute continuel (et probablement congénital) du nouveau présigland qui honore la France de son glorieux début de quinquennat.

    RépondreSupprimer
  7. Leur parti politique à la mord-moi-le nœud devrait s'appeler SLC Salut les Copains et pas LREM ou alors si cela veut dire Les Ripoux Ensemble Maintenant...

    le merdeux et cuisses de sauterelle vont se gaver pendant cinq ans (voir dix, les français sont si cons)

    Coté copinage la pseudo journaleuse audrey pulvar quitte son soit-disant métier pour prendre la tête de la fondation de notre ministre de l'escrologie.
    C'est pas beau?

    RépondreSupprimer
  8. Bonnes vacances M.Corto.Merci pour tout vos billets si bien tournés.
    Marie-France

    RépondreSupprimer
  9. Une somme pareille pour un diner à 4 me semble tout à fait impossible, à moins qu'on y ajoute tout ce que ça a pu couter en sécurité, déplacements, tenue des convives, et encore je ne suis pas sure qu'on y arrive...
    Etes-vous sure de votre source ?
    Par contre, les connivences que vous décrivez, ça, pas de problème, c'est hautement probable ! La république exemplaire a encore frappé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      À Nana

      Simple hypothèse,mais certaines bouteilles de grands crus très rares valent de vraies fortunes,ce qui autorise à penser que des restaurants "chics" en gardent toujours des échantillons pour les grandes occasions.
      Quelque chose me dit,en outre,que monsieur Trump ne boit pas trop d'eaux minérales et doit avoir une descente facile,
      et que le macron pourrait bien en embarquer en douce pour ses réceptions privées.

      Supprimer
    2. Géo

      Après vérification:
      les deux couples sont venus avec un troupeau de soiffards appelés pudiquement "équipes de travail" ou un terme proche.

      Comme si l on avait besoin de festoyer en travaillant,cela alourdit les cerveaux.

      Maintenant,les meilleurs crus de France pouvant coûter plusieurs milliers d euros voire dépasser les dix mille euros la bouteille,on ne peut présumer de rien.J ai vu des sommes dont je n ai plus mémoire tant elles me paraissaient disproportionnées pour des bouteilles de vins.

      Supprimer
  10. Annie


    En plus, très intelligent de privatiser la tour Eiffel pendant 2 jours. Merci pour les finances de la tour et pour les touristes. A ajouter au cout des repas.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. La photo avec le pouce ... comment dire !
    La photo du Suzuki à fond ... oh, si peu NHulot, qui doit préfèrer Mercury :))
    Amike
    NB: Sinon, ok si cela permet de faire revenir les touristes ;)

    RépondreSupprimer
  12. C'est pas l'homme qui prend la mer mais la mer qui prend l'homme.
    Bonnes vacances, cher bigorneau comme aurait dit l'amiral olivier de Kersauson.

    RépondreSupprimer
  13. Il a l'air satisfait, sur la photo, le mari de Brigitte Trogneux, pourtant, si j'en crois CloserMag, il préfère plutôt le "cordon bleu' de dinde qu'on trouve dans les menus-enfant des restaurants d'autoroute...
    A moins qu'il ne se réfère à la signification de ce geste au moyen-âge, si j'en crois Wikipedia, où le pouce levé symbolisait la réussite d'une transaction commerciale...
    va savoir...

    RépondreSupprimer
  14. Et la mouette, que l'on trouve partout ^^.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP