lundi 6 novembre 2017

Quand LCI cherche le buzz en " mouillant " Elisabeth II...

J'aime bien relever, sur twitter, comment certains agissent et usent d'artifices borderline pour faire le buzz et attirer le chaland.

Ainsi je vois ce tweet de la chaîne de télé LCI:



Quoi, quoi, quoi, la reine Elisabeth mouillée, à son âge, dans ce qui n'est même pas encore un scandale ou la découverte de fraudeurs, tout juste la révélation que des gens, et non des moindres, ont mis du pognon, et pour la plupart en toute légalité, dans des paradis fiscaux... Les " Paradise Papers " qu'ils ont appelé le machin: des milliers de documents montrant que certains VIP avaient placé ailleurs que chez eux de l'argent. A ce stade de la publication des documents, rien, absolument rien n'a montré qu'une des personnes apparaissant dans ces documents aient fraudé le fisc ou fait quelque chose d'illégal.

Et pourtant, Elisabeth II est mouillée, Justin Trudeau, Lewis Hamilton, un proche de Trump forcément, etc... sont mouillés ! " Mouillés ", comprenez: vérolés, pourris, fraudeurs, escrocs, etc... au choix !

Là, vous avez deux solutions, soit vous zappez (ce que font la plupart des gens) mais vous aurez retenu " mouillés ", compromis, fraudeurs, bref, tous pourris les Trudeau, Hamilton, Elizabeth, le proche de Trump (donc Trump)...

Soit vous cliquez sur le lien parce que vous êtes curieux, friands de ce genre de choses ou tout simplement parce que le " mouillée " de la Reine vous paraît un peu gros et vous tombez sur ça:



Oh ben merde alors, v'là t'y pas que la Reine a séché et qu'elle n'est plus que " citée ", comme les autres ! " Citée " autrement dit, son nom ne fait qu'apparaître dans les documents, comme les autres, et rien, absolument rien, dans l'article qui suit ne permet de l'accuser, elle et ses " mouillés " du tweet de LCI, de quoi que ce soit !

Mieux encore, le journaleux de LCI conclut son article par: " Les circuits auxquels ont recours les personnes fortunées et les multinationales pour déplacer leurs fonds dans les paradis fiscaux ne sont pas illégaux. Ils exploitent simplement des failles réglementaires déjà présentes dans le système afin de permettre à ces personnalités de payer moins d’impôt."

Bref, rien d'illégal (pour l'instant), pas de quoi fouetter un chat et encore moins de " mouiller  " qui que ce soit.

Bref (bis) un exemple flagrant de désinformation, de manipulation de l'opinion et de racolage à bas coût !

Méfiez-vous de ce que vous voyez sur Twitter ou ailleurs (réseaux sociaux, télés ou autres) et ne prenez jamais une info "brute" sans fouiller un petit peu. Vous verrez, c'est un jeu passionnant et en quelques jours, vous vous rendrez compte, si tant est que cela soit nécessaire,  à quel point il est facile de faire le buzz, de l'audience et manipuler l'opinion quitte à salir bidule ou machin. 


Du journalisme de bas étage, en somme !


Résultat de recherche d'images pour "elizabeth II"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


21 commentaires:

  1. Quoi ? la Reine d’Angleterre a mis, légalement, du pognon dans une banques située dans un territoire sur lequel elle règne ? C'est une honte ...

    Et le pignolage toute la journée sur fRance info sur le fait qu'ils sont, depuis des mois, complice de recels de vols de documents ... Tout ca pour juste attiser la haine et la jalousie ... Avec des médias et des journalistes comme ca, plus besoin de PropagandStafel/Pravda

    --
    Pwet, qui s'en retourne dans sa grotte

    RépondreSupprimer
  2. Finalement, je ne serais pas surprise, mon cher Corto, qu'il n'y ait que Macron qui soit blanc-bleu !

    RépondreSupprimer
  3. Selon un calcul dont je ne connais pas les modalités, ni les tenants ni les aboutissants, un "clic" de souris pourrait rapporter "jusqu'à" 7 centimes d'euro au propriétaire du site.
    Je ne sais pas combien de visiteurs de LCI ont fait ce petit geste, mais ça peut rapporter gros à la longue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bedeau: c'est aussi le but de ses titres racoleurs, faire venir sur le site et donc forcément voir une pub ou deux, suffisament, avec la masse, pour générer de la rentabilité

      Supprimer
  4. Cela fait bien longtemps que le journalisme se situe quelque part entre entresol et égouts ;)

    RépondreSupprimer
  5. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose dit le dicton. Il n'empêche que la charge de la preuve est renversée, c'est aux accusés de se justifier et non aux accusateurs de faire la preuve des malversations.

    Et toujours cette haine des riches qui devient lassante. S'il y a des paradis fiscaux, c'est qu'il existe des enfers fiscaux.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: ce matin sur RMC, ils parlaient de cette affaire avec le commentaire suivant : " comment lutter contre quelque chose de parfaitement... légal ? " !

      Supprimer
  6. Hier matin ils annonçaient des taux usuraires à 99,9% pratiqués par ces banques(en s'en offusquant),faut quand même les trouver les abrutis qui vont emprunter à ce taux alors qu'on trouve du 1,5% ou moins.Aujourd'hui ces gros baltringues,qui ont dû comprendre leur bêtise crasse n'en parlent plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zen Aztec: des taux usuraires à 99%, et y en a pour balancer pareilles conneries ...

      Supprimer
  7. Journalisme de bas étage, dites-vous? je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un pléonasme, il y a encore des journalistes dignes de ce nom qui font leur travail de recherche et d'information de manière impartiale. En revanche ceux qui officient sur ces chaînes d'info en continu ne font que rapporter des ragots, reprendre ce qu'à dit telle ou telle agence de presse qui, elle même, relaie de vagues racontars glanés de ci de là... Faire le buzz, cette vérole des temps modernes
    Aucun recul, aucunes recherches, aucunes vérifications et si on se goure bah on s'en fout, les couillons qui gobent les infos en sont tellement abreuvés qu'ils ne se rappellent plus de ce qu'on leur a dit deux jours avant.
    De plus un titre bien racoleur, c'est tellement facile.
    je me souvient de ce titre, il y a fort longtemps, en une d'un de ces journaux même pas bons à emballer le poisson: "Staline et Hitler ne faisaient qu'un..." en énorme, visible à plusieurs mètres et dessous en tout petits caractères: "repas par jour"

    J'aimerai que tous les gens mis en causes par ces connards leur disent: "Allez vous faire foutre c'est notre pognon on en fait ce qu'on veut, c'est légal et on vous emmerde..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: " si on se goure bah on s'en fout " c'est tout a fait ça, le mal est fait, tant pis !

      Supprimer
  8. Ouf les zinvestigateurs n'ont pas repéré mes comptes offshore à Noirmoutiers.

    RépondreSupprimer
  9. Il me semble que le fait que la reine d'Angleterre (enfin,ceux qui gèrent sa fortune,parce qu'elle n'y connaît sans doute rien)fasse légalement de l'évasion fiscale pour priver le pays sur lequel elle règne d'une partie de ses revenus a surtout une très forte valeur symbolique.

    Alexandra

    RépondreSupprimer
  10. Ça mouille encore à l'âge là..?
    Stan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stan: en principe, non, il me semble mais je ne suis pas le plus qualifié pour le certifier

      Supprimer
  11. "Bref (bis) un exemple flagrant de désinformation, de manipulation de l'opinion et de racolage à bas coût."

    Oui et aussi...

    -Le vol de données et la délation élevés au rang de devoir civique,mais c'est pour une bonne cause morale,bien sûr.

    - la société de la transparence obligatoire traque les petits secrets,sonde âmes,reins et coeurs,comme dans 1984..
    Un jour,pisser en cachette derrière un mur sera un délit.

    Vendémiaire





    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  12. Bon frauder légalement par le truchement de l'optimisation fiscale c'est pas illégale mais d'après les journalistes c'est immoral ! Donc en gros quand on n'arrive pas te coincer légalement on fait en sorte de jeter ton nom à la vindicte populaire et comme dit l'autre : craché, craché, il en restera toujours quelque chose.
    Si je m'appelais Lewis, que je palpe des millions d'€ par mois et bien je ferais tout pour que cela ne tombe pas dans la poche de profiteurs, genre Hollande, Sapin, Ayrault : You know what i mean...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa