mercredi 15 novembre 2017

Alors, violée ou pas violée ? Faut voir, t'avais quel âge ?

Résultat de recherche d'images pour "viol sur mineure"

Ces dernières semaines, deux procès similaires ont eu lieu: deux hommes majeurs ont fait leur fête à deux gamines de 11 ans. Par " faire leur fête ", entendez que ces deux hommes, âgés l'un et l'autre d'environ 22 ans au moment des faits, ont eu des relations sexuelles avec ces deux jeunes filles. En clair et pour parler vrai, ils ont fourré leur zgeg au plus profond de deux jeunes filles, de deux gamines de 11 ans; l'une des deux jeunes filles tomba enceinte, selon l'expression consacrée. Je vous fais un dessin ou arrivez-vous  à vous faire une idée de la scène ?

Dans les deux cas, les gamines " paraissaient ", selon les accusés, faire plus que leur âge. L'une d'elle semblait même " aller vers ses 15 ans "... Ce qui, selon la justice, est un élément à décharge (oups !).

Procès a eu lieu et les deux hommes ont été acquittés. Pas de viol, le non-consentement n'ayant pas pu être démontré ! Et oui, c'est ainsi que justice se rend. Une gamine de 11 ans qui en paraîtrait plus peut être déflorée - dans les deux cas, les jeunes filles étaient vierges avant les faits - par un homme sans que celui-ci soit condamné pour viol au simple motif qu'elle paraissait plus âgée que son âge. C'est dingue, non ? Non, c'est ainsi. C'est la loi.

Fort heureusement, l'opinion s'est émue et débat a été ouvert: A partir de quel âge une gamine a-t-elle la possibilité d'être ramonée en ayant l'assurance que son ramoneur puisse être convaincu de viol et écroué pour de longues années ?


En France, la majorité sexuelle est établie à quinze ans, âge au-dessous duquel une personne civilement mineure ne peut se livrer à une activité sexuelle avec une personne civilement majeure sans que celle-ci commette une infraction pénale conformément au droit national. Les deux procès évoqués montrent que cette " majorité " est toute relative...

Bref, il va falloir légiférer, comme d'hab une fois que la faute est commise, et inscrire dans le marbre un âge à partir duquel on ne pourra plus ergoter, consentement ou pas consentement, " qui paraissait plus que son âge ou pas ", il y aura bien viol. 

Notre folle-dingue du secrétariat d'Etat aux femmes qui sont égales aux hommes, Marlène Schiappa, ainsi que sa collègue de la justice, Nicole Belloubet, proposent que l'âge du consentement pourrait être établi à 13 ans. Ainsi, avant 13 ans, il n'y aura pas à tortiller et ergoter, il y aura viol, point barre et entre 13 et 15 ans, la justice et les avocats des deux parties pourront jouer à savoir si oui ou non, la gamine était, ou pas, consentante ! De facto, on établirait une zone floue, entre 13 et 15 ans, zone tampon (oups !) pendant laquelle, c'est l'avocat le plus talentueux qui ferait gagner son client.

Bien, maintenant, sachant que Madame Belloubet n'a plus l'âge d'avoir des filles éventuellement concernées par ce genre de problème d'arithmétique biologique mais que sa collègue Schiappa a elle deux filles qui pourraient être amenées à se faire tringler avant l'âge de 15 ans - l'une doit avoir actuellement 5 ou 6 ans et l'autre 10 ans - quelle serait la réaction de maman si on lui annonçait que: " okay, votre gamine a 13 ans et 2 mois, elle est passée au trapèze, l'homme avait 22 ans mais comme votre fille a plus de 13 ans, et bien on va considérer que le viol n'est pas si évident que cela, peut-être même était-elle consentante et comme en plus elle faisait " un peu plus que son âge aux moments des faits " et bien, le gusse,on l'acquitte ! ". Elle dit quoi, là, Marlène ? Et bien, elle baissera la tête et se dira que force doit rester à la loi qu'elle aura elle-même promue...

Pauvre conne !

Résultat de recherche d'images pour "marlène schiappa nicole belloubet"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

41 commentaires:

  1. Bon , pour les deux enfoirés qui ont commis cette saloperie, une balle et on en parle plus. En revanche les fumiers qui ont eu le culot d'acquitter ces mecs, alors eux, ce sont des nuisibles...Comment peut on en son âme et conscience acquitter des monstres pareils?

    Vraiment, mais alors vraiment marre de ces cons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: d après ce que je sais, ils ont été acquitté pour le viol mais reste à rejuger, je crrois, pour atteintes sexuelles, un truc comme ça, autrement dit, ils ne risquent pas grand chose

      Supprimer
  2. L'histoire de la fille enceinte est bien moins claire qu'il n'y paraît. Il semblerait que cette congolaise d'origine a eu son certificat de naissance bidonné pour pouvoir entrer en France. Je vous renvoie à l'article de Causeur qui me donne un doute. Si elle a effectivement 11 ans, c'est inacceptable. L'avocat a mis le doute aux jurés, et le doute profite à l'accusé. Je me méfie des emballements médiatiques. Dubito, toujours.

    https://www.causeur.fr/acquittement-melun-viol-11-ans-147761

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. raison de plus pour mettre fin à l'immigration ... laissons les congolais et les congolaises au congo, et tout ira un peu mieux

      Supprimer
    2. Le Naain: ah mais attention, comme souligné à H plus bas, je ne me prononce pas vraiment sur ces jugements mais bien plutot sur la volonté ministérrielle de fixer une limite à 13 ans, on a déjà la majorité sexuelle à 15 ans, c'est très bien ainsi

      Supprimer
    3. @corto
      J'ai une fille de 13 ans.
      Si un mec fait ça il a intérêt de raser les murs....
      Putain ça me fou en rogne....

      Supprimer
  3. On ne se posait pas toutes ces questions, entre l'an 620 et 630 (après Jésus Christ !!!) entre Médine et La Mecque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas le rapport avec le sujet.

      Le Nain

      Supprimer
    2. et on ne se les pose pas plus dans 57 pays aujourd'hui - le progrès, que voulez-vous ?

      Supprimer
  4. Bonsoir Corto,

    Je t'invite à lire ce billethttp://www.vududroit.com/2017/11/acquittement-de-melun-sindigner-chercher-a-savoir/

    Je pense que tu comprendras mieux la décision de la cour et des jurés.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. H: dans les deux cas mentionnés, je peux comprendre la décision des juges, ne serait-ce parce que j ai essayé de comprendre. Essayé seulement. Mais par delà les justifications qu ils ont exprimé, lois a l'appui, je trouve insupportable que l on puisse considérer qu une gamine de moins de 15 ans soit capable de consentement. Plus insupportable encore que l on puisse acquitter les auteurs de ces actes quelque soit " l'apparence " ou l age des gamines. On ne touche pas à des gamines de cet âge. Point barre.
      As tu une fille de cet age ? Moi non, mais si j en avais une, formée ou pas, je ne supporterais pas qu on puisse la violer et être acquitter .

      Supprimer
    2. Bonjour Corto,

      Comme le dit Régis de Castelnau dans son billet: "...On rappellera une fois de plus que la justice poursuit ses objectifs propres qui sont de sanctionner un trouble à l’ordre social. Elle n’est pas là pour assurer la stabilité digestive de Madame Pécresse, faire reconnaître le statut de victime, ou permettre de faire son deuil. Il est clair que le choix du parquet, au contraire de celui de Pontoise, a conduit, celle qui est aujourd’hui une jeune femme, dans une impasse douloureuse." et que cette décision, qui m'a choqué moi aussi (j'ai des filles) n'a pas été prise à la légère (le billet est assez explicite sur ce point).
      S'il n'y a avait pas eu de grossesse, il est plus que probable que nous n'en aurions jamais entendu parler. J'ajouterai qu'il y a indubitablement une dimension culturelle à cette problématique. La nier, c'est renoncer à comprendre ce qui s'est passé.
      Je me méfie comme de la peste de ces engouements médiatico-politique dont il ne sort qu'exceptionnellement des solutions intelligentes. On ne peut pas à la fois distribuer la pilule du lendemain et les capotes dans les collèges et ériger un rempart de papier contre les excès imbéciles qui témoignent d'une immaturité grandissante de certaines personnes (exemple: http://www.nicematin.com/justice/le-professeur-de-mathematiques-avait-une-relation-depuis-plusieurs-mois-avec-une-collegienne-de-14-ans-184066). Quant au excès d'un puritanisme idiot, André Cayatte en son temps à traité le problème: https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Risques_du_m%C3%A9tier_(film)

      Bonne journée

      Supprimer
  5. Je crois me souvenir qu'un prophète maria une jeune fille âgée de 9 ans. Faisons confiance à nos deux déglinguées du bulbe pour faire plaisir à ses adorateurs ....
    Triste monde en perdition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était d'ailleurs un "beau modèle" (je parle du mec, pas de sa zigounette)

      Supprimer
  6. La notion de détournement de mineur n'existe donc plus ? Je suis horrifiée !
    Ma petite fille a 13 ans et, comme ses amies, c'est encore une gamine.
    J'ai visionné une vidéo récemment d'un imam qui expliquait qu'on pouvait prendre "jouissance" avec un bébé, entre ses cuisses. Ce n'est pas défendu par le coran, donc c'est permis. J'avais envie de vomir.
    Je n'ose penser qu'on puisse aller jusque là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michelle, exactement ce que je ressens : envie de vomir.
      Je croyais que 16 ans était l'âge minimum pour des relations séxuelles.
      Ère Macron ou la confusion !
      Cordialement
      Madame Chocolat

      Supprimer
    2. C'est la normalité dans une bonne cinquantaine de pays et en train de se normaliser en France. Mais pas en Pologne, en Slovaquie ou en Hongrie, allez savoir pourquoi ...

      Supprimer
    3. Quelle société que la notre où l'on peut "dénoncer son porc" pour une main au fesse et autoriser en même temps une relation sexuelle consentante avec une enfant de 13 ans. Si a 13 ans on a assez de jugement pour cet acte, pourquoi ne pas décider d'y fixer aussi la majorité. pour les garçon, on attendra un peu car chacun sait qu'à cet âge, les fille sont plus matures.
      Soit dit en passant, si l'ensemble de nos "zélites" ne trouvent rien à redire à cela, je serais curieux de connaître les "zimages" que contiennent les "zordis" de certains d'entre eux...

      Supprimer
    4. Il y a un type qui a écrit un bouquin sur bergé et ysl.......
      Des détails sur des pratiques sexuelles démentielles!
      La gauche qui adore nous donner des leçons sur tout y compris sur notre sexualité et celle de nos enfants reste bien silencieuse sur la perversité de bergé et son cercle de tarés!

      La vilaine lulu a été publié en 1967...........c'est dire!
      Personne n'a jamais dénoncé ces vieux cochons pervers!
      Bergé a acheté le silence des politiques, journaleux et autres de plusieurs manières. Soit en les invitant au maroc et ou en finançant les campagnes aux élections présidentielles ........
      Lisa

      Supprimer
  7. Similitude de comportement, quelle que soit l'agression, la faute est projetée sur la victime. Si elle est adulte, c'est sa façon de s'habiller ou les lieux qu'elle a pu fréquenter. Si c'est une enfant, c'est qu'elle a l'allure d'une adulte. Et alors, même si elle a le look Lolita, ça ne signifie pas qu'elle a la connaissance nécessaire au consentement.
    Il est presque amusant d'entendre les mêmes, prêtes à châtrer tout mâle draguant, prétendre sans rire, qu'une (qu'un) enfant serait apte à donner un consentement admissible, sur un sujet totalement inconnu d'elle (ou de lui)
    C'est sans doute des résurgences de l'époque où il y eut une tribune à la une de Libé en soutien à un pédophile condamné.
    Intellectuels de gôche dont la seule créativité était de prôner l'exact inverse de la culture judeo chrétienne honnie.
    Le négatif d'une photo, quelle création ! CCLM

    RépondreSupprimer
  8. ce sont encore des enfants, d'ailleurs le mariage est interdit avant 15 ans, il faut donc que la loi s'aligne la dessus, il est vrai qu'aujourd'hui les petites filles de 11 ou 12 ans sont délurées et , souvent, paraissent plus que leur âge, j'ai une petite fille de 12 ans, c'est le cas, mais dans la tête, malgré leurs allures de lolitas, ce sont encore des enfants, il faut être dérangé du bulbe de toute façon, pour violer une femme où un enfant

    RépondreSupprimer
  9. Ce sont les juges qui décident selon leur intime conviction.....Plutôt dérangeante cette intime conviction qui est le bel alibi comme avec le cas de cette petite de 11 ans! Son violeur acquitté......pourquoi pas aussi la marier à son violeur!!!!!!!!
    Que l'on ne me dise pas, par exemple en cour d'assises, c'est le jury populaire qui décide......Grossière erreur, c'est le président qui influence les jurés. J'en atteste personnellement de part une expérience personnelle!

    Il existe des lois pour punir les auteurs, de viol, détournement de mineur, actes de pédophilie etc......je ne vais pas vous réciter le code pénal!

    Mais cela ne suffit pas......Ils vont en ajouter d'autres ...avec des tranches d'âge comme les plafonds d'imposition! Et puis quoi encore, les prémisses de l'application de la charia et du coran?
    La morale va passer après la nubilité parce qu'avec ce qui est projeté, c'est ce que j'en déduis!
    Ca me dégoute, tout ceci me donne envie de vomir!
    Lisa

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Je vous invite à lire l'article de Régis de Castelnau

    http://www.vududroit.com/2017/10/viol-de-pontoise-deroute-morale-boutefeux/

    RépondreSupprimer
  11. Essayons de raison garder sur ce genre de sujet, mon cher Corto !
    Comme aucune victime ne pourra prouver qu'elle a été violée, c'est-à-dire, qu'elle n'a pas donné son consentement à une pénétration sexuelle, à moins d'avoir subi des violences qui auraient laissé des traces physiques, il faut bien que la loi fixe un âge en-dessous duquel toute relation sexuelle, quelle qu'elle soit, est un crime. Cet âge est, en France, fixé à 15 ans. Il est inadmissible que des ministres, et qui plus est, des ministres femmes, qui portent leur féminisme en bandoulière, osent demander un abaissement de cet âge, ce qui n'aura d'autre conséquence que de permettre aux agresseurs de petites filles d'échapper à la responsabilité de leurs actes, et d'avoir à assumer un procès en assises.
    Ce n'est qu'au cours du procès que pourront être pris en considération les différentes circonstances particulières à chaque cas, tels que l'âge réel de la victime, etc, qui entreront en compte dans l'intime conviction que devront se faire les juges qui aboutira à leur verdict.
    Pour moi, c'est tout à fait clair, aucune personne majeure qui se rend coupable d'avoir des relations sexuelles avec une personne mineure de moins de 15 ans, ne devrait pouvoir échapper à un procès en assises.

    RépondreSupprimer
  12. Ecoeurant...elles sont où les "féministes" qui dénoncent "leur porc" ?
    Encore un effort et une fillette violée (ou n'importe quelle femme adulte )se retrouvera elle-même en prison pour adultère comme au Qatar...y'a pas à dire la charia avance à grands pas en France...

    RépondreSupprimer
  13. Géo

    "Les moutons enragés.Sexe et pornographie dans les livres scolaires,le scandale dans les écoles"

    Ces faits et l escroquerie de la théorie du genre...
    "une oligarchie sataniste et pédophile qui dirige l Occident" selon les propres mots du président Poutine,
    ne pas chercher plus avant les raisons des prétextes qui seront donnés pour justifier le viol d une petite fille ou d'une femme par des tordus.
    Quant aux féministes actuelles elles sont complètement dégénérées et elles sont subventionnées,corrompues pour détruire notre civilisation et non pas défendre la Femme,ni l Enfant,cela sur fond de névrose phobique obsessionnelle qui confine même à la psychose avec cette histoire d écriture inclusive débile.
    Quant aux juges,ce sont des individus drapés dans la robe de leur lâcheté et de leur corruption il ne faut pas compter sur ces ersatzs pour influer dans le bon sens.Cette perversion et cette souillure de l Enfant sont voulues,préméditées.

    Il me souvient,quand je regardais encore la télé,avoir vu un passage d émission où le Frédo Mitterrand futur ou déjà ministre de cul-ture disait ne pas pouvoir s empêcher d'avoir actes sexuels avec des jeunes garçons quand il allait en Thaïlande,
    et les autres commençant à le plaindre en comprenant sa souffrance.
    Mais rien sur celle de la vie des mineurs concernés.

    Monde de valeurs inversées où les proches des victimes devront faire justice eux-mêmes en tous domaines envers et contre ces tarés qui font office de gouvernants,mais pas même capables de gouverner leur cul!

    RépondreSupprimer
  14. Point de vue canadien : selon Yves Boisvert dans son article L'étonnante définition du viol, "en matière de protection de l'enfance, la France a une sorte de mise à jour à faire" http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201711/15/01-5143730-letonnante-definition-du-viol-denfant-en-france.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B25_A-decouvrir_219_article_ECRAN1POS1
    Myrto303

    RépondreSupprimer
  15. "Entre 13 et 15 ans, zone tampon".... (pas mal, effectivement).
    Sur le fond de la chose, plutôt d'accord avec vous, Corto, mais il faudrait quand même aussi prendre en compte l'âge du partenaire, c'est à dire, en fait, la différence d'âge entre les deux participants.
    Maintenant comment légiférer là-dessus, je n'en sais rien.

    RépondreSupprimer
  16. Légiférons! Comme ça ce pays deviendra officiellement dégueulasse.

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir Corto,

    D'autres explications, plus techniques car juridiques, icihttp://www.huyette.net/2017/10/les-relations-sexuelles-avec-les-pre-adolescentes.html

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer


  18. Et pour compléter la lecture de cet article juridique, je ne saurais trop vous conseiller, au cas où vous n'auriez pas pu le voir, l'excellent film : "La Consolation", d'après le livre de Flavie Flament :

    https://www.france.tv/series-et-fictions/telefilms/311583-la-consolation.html

    RépondreSupprimer
  19. marianne: j ai vu que ce film passait a la télé et je ne l ai pas regardé. Et d une les productions TV françaises me gonflent au plus haut point et de deux, et quitte à me faire taper sur la tête, les histoires de nanas qui se réveillent 10 ou 25 ans après avoir été violées et qui, comme Flavie Fament, font sacrément leur beurre avec, ça me fatigue un brin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien parce que je pensais que beaucoup pourraient être dans le même état d'esprit que vous, mon cher Corto, que je me suis permis de mettre ce lien, car le film que j'ai commencé à regarder à contre coeur pour toutes les raisons que vous évoquez, a été une très bonne surprise tant sur le point de la réalisation, du jeu très subtil des acteurs, que par - et c'est le plus important - de l'éclairage psychologique des désastres, le mot n'est pas trop fort, que peuvent induire un viol chez une petite fille.

      Supprimer
    2. marianne

      Je vous conseille le film néo zélandais L'âme des guerriers ou le film danois Festen si vous ne les avez pas vus.

      Supprimer
  20. A gerber ! c'est tout. Suis écœurée par cette mentalité qui, en fait nous prépare au pire : la banalisation de la pédophilie. Les mots me manquent mais ceux qui ont encore de la jugeote me comprendront.

    RépondreSupprimer
  21. Ce n'est pas nouveau que la gauche et une partie des psychanalystes défendent la pédophilie au nom du droit de baiser qui on veut où on veut quand on veut. Dans la Hongrie de Bela Kun (1920), des viols collectifs sur des petites filles rebaptisés cours d'éducation sexuelle étaient pratiqués dans les écoles. Plus près de nous, les inénarrables Kouchner et Lang et tout un tas de merdes du même acabit avaient réclamé via une tribune dans l'Immonde la libération de deux pédophiles qui détenaient des centaines de photos dégueulasses.

    Les gauchistes sont de grands malades.

    RépondreSupprimer
  22. En fait le problème n'est pas le consentement.
    Le Mec a 28 ans/30/40/50 ans..
    Il n'a pas le droit... Point barre...

    Tu roules à 130 au lieu de 90 tes hors la loi.
    Donc le mec devrait aller en taule...
    Purée qu'on remette la peine de mort.....

    RépondreSupprimer
  23. ce qui est aussi consternant dans cette affaire, c'est qu'on parle d'âge de consentement uniquement pour les filles, comme si pour les garçons ce dernier allait de soi! à une époque qui n'a que le mot "sexisme" à la bouche, c'est complétement anachronique. Ces gens (Schiappa et toute cette clique) sont fous à lier.

    RépondreSupprimer
  24. Kampfereit: fous à lier , ns sommes d accord

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient