mardi 14 novembre 2017

Commémorations du 13 novembre: La Bataclownerie, notre épitaphe bariolée !

" Voir un président avec des larmes aux yeux... lâcher des ballons alors que nous sommes en guerre, ça me stupéfie ! "
Malika Sorel




Hier, il fallait commémorer les attentats du 13 novembre 2016; vous savez, ce jour funeste où la terreur islamique s'est abattue sur Paris faisant 130 morts, plus de 500 blessés et autant de familles dans le chagrin et la douleur... ET comme il fallait commémorer, la République l'a fait, tout en sobriété, nous a-t-on dit... Et bien si vous voulez savoir, ces commémorations m'ont laissé un goût amer et voici pourquoi...

...Voici pourquoi au travers de deux textes saisis au vol sur la toile, deux textes bien différents que j'aurais aimé avoir écrit:


" J'ai beau sérieusement retourner le problème dans tous les sens, avoir des éléments d'explication historique, politique, des perspectives métaphysiques, eschatologiques sur le phénomène, j'avoue que ça ne passe pas. Je ne comprends pas comment on peut passer de Louis XIV, Napoléon, De Gaulle, etc... à "ça". 

C'est plus fort que √2 , c'est plus inouï que la matière noire, c'est plus complexe que la théorie des cordes, plus sophistiqué que du Damascius. C'est comme une expérience d'alchimie qui aurait mal tourné. De l'or qui, dans un vrombissement de machines, deviendrait soudain de la merde. Impossible de s'y faire, de l'intérioriser, d'en rendre tout à fait raison : le calcul est déjoué, la crainte transie au-delà même de ce qu'elle craignait - il ne demeure que la laideur absolue, souveraine, de ces caniches qui, regardant le ciel, donnent l'impression qu'ils défèquent discrètement dans le caniveau. En régime historique normal, ce sont les événements qui sidèrent - mais pour nous, les égarés du siècle, les in-étonnés de tout, la dernière chose sidérante, c'est cet acharnement à nier le réel, la guerre, la violence et la mort. Cette incroyable capacité à faire des choses les plus graves, des non-événements. 

La Bataclownerie, notre épitaphe bariolée."

Par Ulysse Lorn.




" Hier, je n'ai pas regardé les commémorations du 13 novembre, je ne m'y suis pas rendue non plus. Pourtant je pense à tous ceux qui ont perdu ce jour-là un amour, un ami, un frère, une sœur, un enfant, un parent. À tous ceux qui sont tombés et à ceux qui tomberont encore. Je pense à ceux qui se sont relevés et qui se battent tous les jours contre les traumatismes, les handicaps, les cauchemars.

Je ne me suis pas habituée, je ne suis pas indifférente, mais je ne me sens pas en phase avec les discours d'un gouvernement qui ne semble pas avoir pris la mesure de l'ennemi qu'il lui faut combattre et qui ne fait toujours pas le lien entre montée de l'islamisme, ensemencement des têtes et passage à l'acte terroriste.

Depuis 8 mois à Clichy l'ordre public est perturbé par des prières de rue illégales, les librairies salafistes continuent à commercialiser sans souci leurs appels à la haine, la violence antisemite se déchaîne, la question du retour des jihadistes n'a guère été anticipée, aucune réflexion sur le droit à continuer à profiter de la solidarité pour ceux qui ont pris les armes contre leur pays, les mosquées salafistes sont toujours actives en grand nombre, des officines des frères musulmans sont reconnues comme des interlocuteurs des pouvoirs publics, sont autorisés à intervenir dans les lycées quand les laïques sont considérés avec méfiance, et j'en oublie. Résultat : pour une Une sur Ramadan, les appels au meurtre se déchaînent contre Charlie et Edwy Plenel trouve 150 personnes pour cautionner une victimisation indécente.

Si je n'ai pas commémoré ce 13 novembre, ce n'est pas parce que le terrorisme est devenu banal, c'est que je ne crois pas que nos élites aient appris quoi que ce soit des événements tragiques que nous avons vécus et que nous vivrons encore. C'est peut-être injuste mais je ne les sens pas à nos côtés, certes ils font le boulot en matière sécuritaire mais politiquement ils sont dans le compromis et l'esquive quand la situation mérite fermeté et action. La tragi-comédie des prières de rue à Clichy qui dure depuis 8 mois tandis que le Préfet et le Ministre de l'intérieur font semblant de regarder ailleurs illustre jusqu'à la nausée l'irresponsabilité de l'Etat face aux provocations des islamistes."
Par Céline Pina

____________________________________


Hier, l'inénarrable imam de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi avait appelé la communauté musulmane à se " rassembler contre le terrorisme " place de la République à Paris. Elle s'est effectivement rassemblée. Une trentaine de personnes grand maximum y compris Marek Halter et un prêtre catholique. 30 personnes, la communauté musulmane contre le terrorisme... Compris ?

 


______________________________________



Journaliste à Médiapart, propriété d'Edwy Plenel, ça donne ça: " L’islamisme, en tant que tel, n’est pas, en soi, une chose grave. L’islamisme est un phénomène qu’il faut comprendre et expliquer " (Jade Lindgaard, le 11 novembre sur France 5, C à Vous). !!

La semaine prochaine, elle vous expliquera que le terrorisme, c'est pas grave, suffit de le comprendre et de l'expliquer ...

Bonne soirée à toutes z'é tous, même en Macronie !






D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


33 commentaires:

  1. Les commémorations se font après les guerres, pas pendant. Il paraît que nous sommes en guerre, et l'ennemi va mourir...de rire.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Naain: effectivement quand nos ennemis voient ce genre de spectacle de kermesse, ils doivent bien se marrer et voient parfaitement quelles sont nos failles: c'est pas avec des bisounours qu on fait la guerre

      Supprimer
  2. Chaque fois que je vois Brizit, a fortiori aux côtés de Manu, je pense à Dalida. (Il bénè d'aboir dizouitan...) J'ai mis dé l'or dans mes cheveux, un pé plou dé noir sour mes yeux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui peut être ce prêtre (ou plutôt évêque,croix pectorale et calotte) africain ?
      Là, j'avoue que j'aimerais le savoir.
      J'espère que c'est un troll, mais j'ai bien peur que non.

      Supprimer
    2. Al West: un peu de respect tout de même pour Dalida, merci !

      PLC: j ai eu beau chercher, pas trouvé qui était cet év^que

      Supprimer
  3. Pourquoi vouloir que nos dirigeants comprennent et réagissent ?
    Ils nous trahissent depuis 70 ans .
    Alors on veut qu'ils comprennent quoi ?
    Ils savent très bien où nous allons et nous y emmènent directement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corto,
      Tout au fond, dans le mur appelé "fin des âge". Ou encore apocalypse now.

      Supprimer
  4. En pleine guerre, on commémore en lâchant des ballons, dans quelle guerre a-t-on déjà vu ça ? Que de traitres à fusiller quand cette guerre sera finie ! Remarquez au train où vont les choses, elle n'est pas près d'être terminée et encore moins gagnée...
    Le courageux ( ou maitre es taqiya ?...) imam de Drancy a fait un flop...tout comme ceux qui manifestent contre l'islamisation...que faudrait-il, bordel, pour que les Français, en masse se réveillent ? plus de morts ? Des dirigeants qui cessent de dédouaner l'islam des crimes commis en son nom ? Et bien mes amis, pour les morts, pas de problèmes, on en aura d'autres...et pour les politiques, on est mal barré vu les sorties de jupiter en Arabie la semaine dernière...
    Au lieu de neutraliser les islamistes, on réussit à les faire rire avec nos simagrées, bougies, ballons et autres foutaises...sans parler de toutes ces familles de victimes qui pleurent un des leurs en se disant que ces morts n'auront même pas servi à une prise de conscience. Les seuls qui se trouvent renforcés, ce sont nos ennemis...on est vraiment au-delà de la folie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nanaa: que faudrait-il ? je ne sais pas mais comme on dit, les lignes semblent quand même bouger un petit peu: ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer l'islamisme ( a defaut de denoncer l Islam ) et les islamo-gauchistes. Cf, par exemple,polémique ramadan/ plenel / Charlie. C'est un début :)

      Supprimer
  5. Si le regretté Philippe Muray regarde les photos et le lâcher de ballons,il doit en rigoler du fond de son tombeau,si sa toux de fumeur lui en laisse encore la possibilité...
    Il se fatiguerait à nous dire: "Hein,est-ce que je ne vous l'avais pas dit?"

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendééimiaire: comme quelques autres Muray avait tout vu venir, il fut donc ostracisé de son vivant , il revient en force ! c'est bien

      Supprimer
  6. Quand on voit Macron et Hollande avec leurs ballons on se prend à regretter que le ridicule ne .... (liste non exhaustive) pas plus souvent. Marek Halter et l'ecclésiastique qui se la jouent idiots utiles des musulmans doivent se demander s'il sont bien à leur place dans cette "marée humaine" marchant contre le bras armé de l'islam.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Dragon: helas, le ridicule ne tuee pas, osons les mots.
      Quant à Halter et l évêque , z'ont pas tout compris, faut croire

      Supprimer
  7. Saperlipopette!

    Ils ont quand même réussi,au milieu d'une assemblée aussi famélique,à y placer la voilée habituelle...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne comprends pas l'islamo-trotsko-collabo Edwy Plenel.
    Il n'a donc jamais lu les oeuvres complètes de Churchill?
    Ce trait d'humour éticelant,en particulier: "Un conciliateur, c'est quelqu'un qui nourrit un crocodile en espérant qu'il sera le dernier à être mangé".

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  9. A comparer avec l'analyse de la situation par les Nouveaux Charles Martel : https://nouveauxcharlesmartel.wordpress.com/2017/11/13/message-n20-13-novembre-2017/

    RépondreSupprimer
  10. C'est choquant, irrespectueux et grotesque. Pauvres familles.

    RépondreSupprimer
  11. Quand j'ai entendu, le matin, que le secrétariat d'état aux victimes avait été supprimé, je me suis dit, mon cher Corto, que je ne regarderai pas cette "commémoration". J'ai tout de même fini par en voir quelques images le soir, juste assez pour entendre que les quelques dizaines de musulmans qui ont manifesté étaient arrivés tout exprès de Belgique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: le truc d'Etat aux Victimes a été supprimé mais parait-il qu il a été remplacé par une structure interne à je ne sais plus quel autre ministère.

      C'est vrai, la moitié de ces braves muzz venaient de Molenbeeck

      Supprimer
  12. Il parait que nous sommes en guerre? mais contre qui, grand dieu! A moins que j'ai loupé un épisode, je n'ai jamais entendu le président, chef des armées, nous designer nommément l'ennemi? On me dit dans l'oreilette que ce serait "le terrorisme"
    Bon d'accord, mais c'est qui?
    Ah c'est personne? c'est un concept:« Si on se réfère aux définitions courantes ou explicitement légales du terrorisme, qu’y trouve-t-on ? La référence à un crime contre la vie humaine en violation des lois (nationales ou internationales) y impliquant à la fois la distinction entre civil et militaire (les victimes du terrorisme sont supposées être civiles) et une finalité politique (influencer ou changer la politique d’un pays en terrorisant sa population civile) »
    Ben merde alors!
    Mais dites donc, les enflures qui nous gouvernent,au lieu de mettre des petites fleurs et de lâcher des ballons avec les larmes aux yeux, il faudrait peut être se mettre au boulot et déjà nommer les fils de putes qui nous massacrent allégrement. il faudrait peut être fermer la gueule de tous ces salopards qui excusent à longueur de temps les fumiers qui veulent notre peau, non?
    J'ai honte de tous ces connards d’électeurs bien français qui ont mis ces guignols au pouvoir...

    Bref, marre de ces cons!

    RépondreSupprimer
  13. Pathétiquement grotesque. Ou grotesquement pathétique.
    A ce niveau de "responsabilité" c'est de la trahison.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  14. Comment le président de la République peut-il se sentir obligé de s’abaisser à nier la réalité et l’Histoire en déclarant, il y a quelques jours : « Ceux qui veulent faire croire que l’islam se construit en détruisant d’autres monothéismes vous trahissent » ? C’est effarant, car c’est nier le massacre ou la mise en esclavage d’une multitude d’êtres humains dans le monde et dans l’Histoire parce que non musulmans ou qui ont refusé de le devenir. C’est nier l’incompatibilité de cette idéologie mortifère avec nos valeurs et avec la démocratie. Cette soumission à cette idéologie criminelle est insupportable.

    RépondreSupprimer
  15. De l’aveu même de ceux qui ont récemment gouverné ou qui gouvernent aujourd’hui, nous sommes en guerre contre un ennemi qu’ils sont incapables de nommer mais qui est à l’origine, en trois ans, d’une vingtaine d’attentats ayant causé des centaines de morts et de blessés sur le sol français. Et le lien de l’aggravation de la situation et de la mise en danger des Français avec cette immigration hostile, massive, incontrôlée, injustifiée, aggravée par l’invasion migratoire depuis 2015 qui constitue une attaque sans précédent des peuples européens décidée par l’État islamique en décembre 2014, ne peut pas être occulté. Car cette immigration, modelée par une culture incompatible avec la démocratie et nos traditions, a démontré progressivement et sous le nombre son hostilité et elle devient à présent un danger mortel pour la nation et pour les nations européennes.

    RépondreSupprimer
  16. Géo


    Le macron lâchant son ballon avec son air d'abruti,(lui aussi),me rappelle:
    "Simplet.Fernandel youtube"

    "Qui êtes-vous?
    Moi?
    On m appel-le...Simplet!
    L innocent du villaaage
    Doux comm-un a-gnelet
    Je vis comm-un saage..."

    Là où il faudrait un discours martial et des actes forts.
    Que faire des djihadistes?
    Les exécuter,tout simplement.Nous sommes en guerre ils ont trahi
    = une fosse,un peloton.
    Enterrés dans une peau de cochon dans une fosse commune.
    Leurs familles?
    Sur un radeau largué au large des côtes libyennes,ou ailleurs par là-bas.
    À défaut nous avons un pitre qui parle d étudier "au cas par cas",les retours!

    Le frère et la mère du merdah?À exécuter.
    En d autres temps:le frérot,écartelé et ses membres envoyés à divers points de la frontière,même sort pour tous les auteurs d attentats pris vivants,ou leurs complices:écartèlement,
    et les familles de suspects en fuite prises en otages,à exécuter si ceux-là bronchent,leurs logements rasés ou le contenu détruit quand il s agit d'appartements.
    En d autres temps:tous les djihadistes revenant de Syrie,hommes ou femmes,auraient pu être empalés ensemble(bonne idée,Vlad!),comme mode d exécution,(ou étripés,puisqu'ils aiment ça!)
    mais nous sommes en pays civilisé!Dans une société aux moeurs policées,où l on regarderait avec dégoût ces méthodes prétendues d un autre âge en traitant celui qui les pratiquerait de "barbare" et autres termes semblables, tout en acceptant celles de nos ennemis qui massacrent des gens sans défense.

    C'est à dire un pays de faibles dont les "dirigeants" méprisent les victimes et leurs familles,on le voit encore ici.

    Il ne s agirait pas d'éxecuter dans un esprit de haine mais de simples mesures prophylactiques.

    RépondreSupprimer
  17. Les criminels qui nous ont laissés envahir -et continuent- lâchent des
    petits ballons multicolores...et nous, au lieu de les lyncher, nous
    regardons les baudruches monter vers le ciel...chouette pays!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  18. et la majorité d'une minorité a voté pour "ça"

    RépondreSupprimer
  19. Ce type et sa guenon me laissent sans mot! Enfin pas réellement sans mot, plutôt quelques gros mots!............
    Ce n'est pas possible que les électeurs et autres journaleux soient encore aux basques de cette clique de malfaisants. Encore ce soir, un ex dirigeant du medef faisait son éloge, il fait les réformes dont la France a besoin!
    Je termine la phrase, "il fait les réformes dont la France a besoin pour qu'elle ne se relève plus jamais!

    Qu'attendre de ce m...eux et sa madame mêle-tout un ballon à la main et pourquoi pas aussi un sceau et une pelle pour aller jouer dans le bac à sable!!!!
    Il est chouette le petit maître du monde qui n'est pas fini!

    Pauvre de nous!
    Lisa

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,

    Corto,il va y avoir un crack, car le système financier s'est laissé aller et ne peu plus se redresser par lui même,
    ce crack financier apportera le déclencheur d'une guerre, civile et internationnale, car ce crack va révéler les problèmes de la société française, pour ne parler que de la mienne.

    Les élites le savent et se demandent comment ne pas perdre.

    La solution qu'ils ont choisit est la fin de la France et la nation européenne, seul moyen de conserver, dans le sens de garantir la validité, leurs contrats, leurs possession, maisons, actions et de garantir également, et c'est important, les postes et les réseaux qui leur permettent de continuer à gouverner. Gouverner de manière discrète pour ne pas dire secrète.

    Leur problème est comment faire en sorte que la chute ne révèle pas qu'ils sont des salauds; leur objectif est de faire payer le peuple en s'extrayant de lui = ils ne veulent pas être coupable. Ils cherchent un hitler, un che .. un truc bizarre. Qui fera la transition entre la guerre et la paix.

    La guerre vient. Pour que les medias n'informent plus à ce point, ce n'est pas qu'ils nous manipulent, c'est qu'ils ne savent comment faire pour protéger les élites, dont ils dépendent intellectuellement et financièrement.

    A mon sens, il va y avoir du nouveau en terme de politique, y a un truc ou plusieurs qui vont montrer le bout de leur nez, ceux-là on va leur taper sur la tête, Fillion à côté reçu une gentille caresse.
    Ces gens là vont subir le pire de la république, de la franc maçonnerie et plus globalement les restes de la philosophie cruelle initiée à la révolution.

    Ces gens seront montré comme des boucs émissaires avec la volonté de les sacrifier afin que sacrifice fait, les élites ayant révélé ces méchants et le peuple ayant vu leur exécution, le peuple et les élites recommencent à se tenir la main.
    Et les corrompus qui se disent élites, vont recommencer leur petit jeu de dictature qui ne dit pas sont nom.

    Cordialement,
    XY.

    RépondreSupprimer
  21. la guerre = la misère, et c'est exactement ce que souhaite certaines personnes qui ne sont pas françaises.
    la guerre = la haine, et c'est exactement ce que souhaite certaines personnes qui sont françaises.

    la guerre, c'est mal, c'est pécher, c'est vouloir la mort d'un peuple. C'est la cruauté faite humaine. C'est ça qu'ils veulent. Sachez-le, ils ne sont pas socialistes, ils ne sont pas légitimes, ils sont cruels car ils sont illégitimes.

    Ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa