jeudi 12 novembre 2015

Formatage, censure et mises à l'index en Socialie...


Dans un premier temps, menacer les journaux qui sont opposés au gouvernement socialiste de leur supprimer toutes subventions. C'est ce que fit Ayrault en son temps avec le Figaro, c'est ce qu'essaie de faire aujourd'hui Fleur de Nave, ministricule de la culture, avec Valeurs Actuelles, Minute et Rivarol.

Comparer Le Figaro à la " Pravda ", fallait oser, Mam' Taubira l'a fait.

Dans un deuxième temps convoquer des assises de l'information et demander aux médias acquis à la cause qu'ils aident les enfants à mieux comprendre l'information. C'est ce qu'a fait il y a deux jours Belkacem en, je la cite, déclarant: " Pour apprendre aux élèves à faire le tri dans l'information, journalistes nous comptons sur vous pour nous aider ! ".

Ne pas oublier de solliciter, et de remercier par avance, l'un des premiers médias de France en terme d'audience, France Télévision, et sa nouvelle patronne, elle aussi toute dévouée à la cause: " Je tiens à saluer le travail que nous réalisons avec FranceTélévision " pour l'aide qu'elle apporte à l'Education Nationale dans son entreprise d'éduquer à l'information les élèves. Sources: la tweet line de Najat Vallaud Belkacem en date du 10 novembre.

Apporter son soutien, comme l'a fait semaine dernière Président à la patronne de France Télévision afin que celle-ci mette en route au plus vite une chaîne d'information publique en continu si possible dès le 2ème semestre 2016 , soit juste avant l'élection présidentielle.

Lorsqu'un sondage réalisé par un organisme aussi sérieux que les autres (OpinionWay) et publié par la " presse militante " (Valeurs Actuelles) vous donne perdant à la prochaine élection, crier à l’arnaque et au scandale et annoncer saisir la Commission des Sondages. C'est ce qu vient de faire Claude Bartolone.

Demander aux établissements publics, comme par exemple le Centre National du Cinéma, de vérifier si les villes détenues par le FN ont une politique culturelle conforme à la bien pensance socialiste et, dans le cas contraire, couper à ces villes toutes aides au financement de projets locaux culturels (festivals, location de site pour le tournage de films, spectacles...). Source:  L'express n°3358

Demander à Maître Kiejman, vieil avocat mitterrandien, d'essayer d'empêcher la publication d'un livre racontant les dessous peu reluisant du journal Charlie Hebdo... Source: L'express n°3358

Décidément, au pays de #JesuisCharlie, formatage des esprits, censure et mises à l'index sont à l'ordre du jour...

Folie passagère 2968.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Que dire ? Ces gens ne reculeront devant rien pour ré-éduquer les Français...le plus "beau", c'est qu'on se laisse faire...
    Je suis impressionnée par notre capacité à accepter ce totalitarisme qui avance à grands pas, et de plus en plus vite à mesure que les nouvelles générations seront endoctrinées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: la grande masse des gens n a-t-elle pas d autres préoccupations plutot de se rendre compte de ce qui se passe ? Les 8 millions de précaires et certainement un bon nombre des presque 6 millions de chômeurs ne peuvent se soucier de tout cela. Donc ça fonctionne . Hélas.

      Supprimer
  2. Faire appel (avec succès) contre Guaino pour lequel en 1ere instance "Le tribunal a estimé que, s'agissant de propos tenus par un parlementaire sur un sujet d'intérêt général, les limites admissibles de la liberté d'expression n'avaient pas été dépassées."
    Faire prendre des mesures disciplinaires lourdes avec l'appui de leurs syndicats contre des journalistes qui ont osé montré les dérives de certains (mur des cons) ou mettre en cause la doxa présidentielle ("climatosepticisme").
    Vitupérer et lancer une enquête urgente contre un maire qui fait la même chose que ses collègues mais le dit.
    Sans compter toutes les mesures arbitraires contre les Manif pour Tous... qui continuent dès qu'ils ne sont pas trop loin d'une visite hollandesque.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: tu penses que j ai bien pensé aux exemples que tu cites. Mais dans ceux que j ai choisi, on est dans le tout frais, tout juste sortis :). ça devient assez délirant tout de même. Mais ça passe, faut croire que cela ne gêne pas trop.

      Supprimer
  3. Sans doute vous n'avez pas tort, mon cher Corto, moi-même, à mon humble niveau, Jacques Benillouche ne m'a donné aucune explication pour n'avoir pas publié mon dernier billet, ce qui n'était dans ses habitudes, et - cerise sur le gâteau - Slate, chez qui j'ai publié pendant près de cinq ans, des centaines de commentaires, m'annonce ce matin : "You are not allowed to post comments" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: faites un commentaire, sur slate, sous un autre pseudonyme, dites que finalement Hollande s'est pas si mal, brodez un peu, et vous verrez, ça passera.

      Supprimer
  4. Le ministère de la culture va nous apprendre comment penser comme son chef. Ce qui pourra toujours servir au boulot.

    RépondreSupprimer
  5. Si vous avez regardé l'excellent docu en 3 parties de Daniel Costel sur Staline, vous constatez que nos Zélites suivent la même voie....

    a lire c'est édifiant!
    http://www.medias-presse.info/violee-par-un-migrant-une-militante-de-no-borders-est-encouragee-a-se-taire-par-ses-camarades-immigrationnistes/39926

    comme disait Reiser... on vit une époque formidable
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gfB: je n en ai vu qu une partie, excellent en effet mais nous n en sommes pas encore là, la preuve, Hollande a ma connaissance n a aucun mort sur la conscience

      Supprimer
    2. Heuh.... avec ses politiques idiotes, il y a pas mal de suicides d'agriculteurs, commerçants, policiers et gendarmes qui devraient normalement lui peser sur sa confiance.
      Mais "Il n'a pas d'affect. Ce type est un galet, je n'en connais pas d'autre comme ça" Rebsamen.
      Droopyx

      Supprimer
  6. "Comparer Le Figaro à la " Pravda ", fallait oser, Mam' Taubira l'a fait." Décidément, les socialistes, ça ose tout ! (Mais ne va-t-elle pas finir par se bouffer toute crue, à force de tirer, dire et faire n'importe quoi dans tous les sens ?)

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Corto,

    Pour Minute et Valeurs actuelles, et peut être les autres, il semble que le sinistre se soit prise les pieds dans le tapis: http://www.minute-hebdo.fr/tout-minute/actualites/882-le-droit-de-la-presse-pour-la-nulle
    On risque d'assister une nouvelle fois à à un magnifique effet Streisand (https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Streisand)
    J'ai bine peur pour leur cause moisie que tous ces crânes d’œuf mesurent assez mal le fossé qui les sépare du peuple qu'ils prétendent représenter. Penser que des soi-disants représentants du peuple se prêtent à de tel jeu me conforte dans mon choix de ne plus voter tant qu'ils seront présents. La Liberté n'est pas sécable au gré des volontés politiques, c'est un tout.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Bientôt sur twitter la pensée unique s'installera , je crois que c'est Valls qui s'en ait plaint ,de twitter ,en disant que le FN montait à cause des railleries de la droite .

    RépondreSupprimer
  9. nous sommes bel et bien en dictature, c'est certain, mais combien vont pourvoir résister à ce rouleau compresseur? pour nous, de la génération des années 40 nous ne pourrons plus rien y faire sauf à essayer de convaincre encore et encore mais bon Dieu pourvu que vous les jeunes vous vous leviez enfin ! Soljenitsyne l'avait dit il y a quelques années....

    RépondreSupprimer
  10. Ainsi que tu le dis dans ta réponse à Droopyx, tu n'as pu citer tous les exemples...
    Mais depuis quelques mois, on a l'impression que ce gouvernement, sentant venir une magistrale déculottée, s' acharne à rendre irréversibles les dégâts qu' 'il a occasionné
    depuis sa création.
    Nous vivons tout à coup dans un monde où le pouvoir a réussi à confisquer tous les moyens d'information. En achetant les journalistes, dont la plupart sont devenus de pitoyables valets. En muselant la presse par le jeu des subventions. Le résultat est le triomphe de la pensée unique.
    Certes, ainsi que tu le soulignes, les 8 millions d'emplois précaires ou les 6millions de chômeurs ont, au quotidien, d'autres soucis que de disposer de médias impartiaux.
    Mais c'est justement au nom de ces gens là
    que nous devons tous réagir, au travers des blogs tels que le tien, au travers les réseaux sociaux, pour rappeler à ceux qui veulent nous enfumer que nous ne sommes pas dupes. Qu'ils ont franchi les limites du tolérable. Et qu'ils doivent finir par comprendre que leurs ficelles deviennent vraiment trop grosses!

    RépondreSupprimer
  11. Boutfil, comme bien souvent:+1! Mais le jour où les"jeunes"prendront enfin le mors aux dents, on sera à leurs côtés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah c'est sûr même si je dois y aller avec un déambulateur !

      Supprimer
    2. @ Gridou
      La question est : les jeunes prendront-ils un jour le mors aux dents ?
      Quand je vois la façon dont mon propre fils (pourtant pas idiot) se laisse embobiner pas tous les stratagèmes des "bien-pensants" crétins, je suis non-seulement très déçue, mais infiniment inquiète et désespérée pour mes petits-enfants. Et tous les autres...
      Pourtant, il fut sensé et vigilant. Puis il est tombé dans le piège Charlie, compassion et autres valeurs abusivement exploitées et dénaturées par tous ces sinistres charlots. Et il ne voit plus rien...
      D'autant plus triste et inquiétant que la contagion est probablement immense et continue. Ils n'ont pas l'expérience pour résister suffisamment aux chants des sirènes manipulatrices. Hélas ! Mille fois hélas !

      Supprimer
  12. Franzi: merci de ton commentaire, que je partage hélas. Le rouleau compresseur du pouvoir des médias, et la tendance naturelle de la jeunesse de s' ouvrir vers les autres (qui en soit est un bienfait! ) font qu' 'effectivement la génération de nos enfants ne m'apparait pas en état de révolte... sauf néanmoins ceux qui sont en première ligne dans des quartiers calamiteux... ou acculés au chômage, quand ils découvrent l'état économique réel du pays.
    Le sursaut viendra t il de nos petits enfants? Ou bien nos têtes pensantes réussiront elles à leur inculquer (en dépit de nos mises en garde) qu'il est désormais normal que la majorite vive dans la précarité de petits boulots sous payés, pendant qu' une nomenclatura s' accapare les richesses et le monde de la culture?
    Ou bien, comme je l'espère, un nombre de plus en plus important de gens prendront conscience de la gravité de la situation et trouveront les moyens de bloquer le système par tous les moyens possible, avec le concours de forces de l'ordre écoeurées de ce que ce gouvernement leur fait subir?
    C'est triste, mais je me demande si la connerie que fait Cazeneuve d'obliger des villages à absorber de force des petits paquets de migrants, qui y tournent en rond du matin au soir complètement désoeuvrés ne va pas susciter un mouvement de refus de
    la "France profonde".

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa