dimanche 21 février 2016

Il y a 14 ans, on disait: Le Franc est mort, vive l'euro !


Voilà un anniversaire qui fut passé sous silence: il y a tout juste 14 ans, à 4 jours près donc, le 17 février 2002, deux ans et un mois après la mise en circulation de l'euro, le Franc Français, pièces et billets, ne pouvaient plus être utilisés comme monnaie. L'Euro devenait notre unique monnaie, nous n'avions qu'à faire le deuil de notre bon vieux Franc créé en 1360.

Qu'est devenue la France depuis ? En dehors du bordel quotidien auquel nous assistons tantôt médusés, tantôt énervés, souvent impuissants.

D'aucuns vous diront que tout cela n'a rien à voir avec l'euro mais, tout de même:

En 2002, il y avait 2 475 900 chômeurs en catégorie A. Fin décembre 2015, ils étaient 3 590 600 soit une progression de 45%.

Fin 2002, toutes catégories, il y avait 3 696 400 chomeurs toutes catégories confondues, ils étaient 6 175 300 à fin décembre 2015 ( statistiques officielles INSEE, hors Dom-Tom) soit une progression de + 67% en 13 ans.

Au mois de février 2002, 2 239 entreprises se déclaraient en faillite. Il y en eut 5 156 en novembre 2015 (+ 130%).

En 2000, il y avait sur notre territoire 663 800 exploitations agricoles, 450 000 fin 2013 ( source), une chute de 33%.

Depuis 2002, la France a détruit chaque année, en moyenne, 13 500 emplois industriels.

En 2002, un paquet de Marlboro valait 3,60 euros, 5 euros en 2004, il en vaut 7 aujourd'hui malgré un taux d'imposition quasi stable ( 80% en 2004 , 81% en 2013).

En 2002, le litre de Sans Plomb 95 valait 0,90 euros, il valait 1,65 euros courant 2012. Une hausse moyenne de 5% chaque année.

En 2002, la baguette valait 0,66 euros, elle coute aujourd'hui 0,95 soit une hausse de 30%

En 2000, le taux de rémunération du livret A était de 3%, divisé par 4, il n'est plus que de 0,75% aujourd'hui.

En 2002 le smic horaire était de 6,83 euros, il est de 9,61 euros en 2015 mais dans le même temps, le taux d'équipements des ménages pour une connexion internet passe de 30% à 74% et aujourd'hui 97% des ouvriers possèdent un téléphone portable quand ils n'étaient que 74% en 2004.

En 2000, le taux de croissance du PIB était de 3, 9%, il chute à 1,1 en 2002, regrimpe à 2,4% pour ne jamais cesser de baisser depuis (officiellement,1 % en 2015).

Et je pourrai continuer longtemps comme cela...

Alors est-ce que la création de l'euro, de la zone euro et d'une main mise de plus en plus oppressante de Bruxelles sur notre pays sont la source de tous nos maux, je suis incapable de le dire et je n'ai ni l'assurance ni les certitudes d'un François Asselineau qui écrit: " Quatorze ans après, l’euro apparaît, avec le recul, comme la cause essentielle d’un désastre économique et social d’ampleur historique, l’outil d’un recul sans précédent de la démocratie, et une bombe à retardement financière dont le feu d’artifice final approche."

Vous trouverez autant de spécialistes pour vous dire que l'euro n'est pas à l'origine de notre déconfiture, sans lui, point de salut que d'experts et de politiques pour vous dire qu'il faut l'abandonner dès que possible.

Une chose est sûre cependant et malgré les souvenirs que j'ai de l'euphorie qui régnait à l'époque chez nos politiciens et parmi la population, la création de l'euro ne nous pas pas apporté la joie et la prospérité pour tous, loin s'en faut. La paix et la stabilité, cela reste à voir, rien n'est moins sûr. 

Alors forcément, quand on repense à notre cher Franc ou quand en rangeant certaines affaires je retrouve des vieux Francs d'antan en argent qui ne valent guère plus que leur poids, on est forcément un brin nostalgique...

( billet inspiré de celui de François Asselineau paru sous le titre 

Folie passagère 3070.
Résultat de recherche d'images pour "franc français euros"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

39 commentaires:

  1. Et on n'a pas fini de rire, mon cher Corto. Je dirai même que tout va recommencer avec le Tafta dont pas grand monde ne parle mais qui risque bien de représenter "l'ultime stade de la disparition de l'État"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marianne
      C'est à peu près certain.
      C'est bien pour cela qu'on ne nous en parle surtout pas...

      Supprimer
    2. @marianne, Géo et Franzi: je dois avouer qu a ma grande honte, cette histoire de TAFTA dont je ne connais pas grand chose ne m interesse guère. Pourtant, du peu que j en ai lu, ce traité pourrait nous etre fort préjudiciable pour le plus grand bénéfice des States. Promis, je vais y regarder d un peu plus près

      Supprimer
    3. Géo

      Pour ceux qui sont informés et opposés au tafta,il y a une

      "pétition pour l abandon des négociations du tafta par la commission européenne.
      https://stop.ttip.org"

      Supprimer
  2. Comme beaucoup de commerçants le passage à l'euro a été bénéfique au moins les 2 premières années. Mon premier salon en euro j'ai fait un gros chiffre d'affaire , les clients jouaient au monopoly avec ces nouveaux billets .
    Je compte toujours en Franc pour me donner une valeur de ce que je achète , c'est vieux jeu mais c'est instinctif .
    Toi qui à la plume facile tu devrait faire un billet sur Tafta , @marianne ARNAUD à raison de dire que cela va faire mal et je pense très très mal .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claude-Henri
      Moi aussi. :)
      Et même, pour les grosses sommes, en anciens Francs !!!
      Moi qui fut une employée de banque habituée à manipuler des centaines de Milliards d'€uros (en écriture seulement !)...
      Je devrais avoir honte, mais même pas ! :o)

      Supprimer
    2. @Claude >Henri: Pour le TAFTA vois ma réponse plus haut. pour l euro, je me souviens qu alors chez Auchan, on se triturait les méninges pour savoir comme,t on pourrait tirer bénéficie supplémentaire avec l arrivée de cette nouvelle monnaie: on a vite trouvé: les arondis !

      Supprimer
  3. Géo


    Les anciennes monnaies européennes avaient des effigies de personnages historiques,voire de divinités(Grèce),elles symbolisaient l histoire d un pays,d une civilisation.
    On peut chercher en vain sur les billets actuels lieux ou personnages réels.
    Déjà,cette volonté d effacer l Histoire d une civilisation ,qui prouve un plan concocté d avance en ce but(voir outre atlantique pour le plan mais parait q'c est "conspirationniste" de le dire.)
    Les planches à billets des banques centrales des Usa,du Japon,et de la bce maintenant nous mènent à la ruine,et dés lors que Pompidou(ex directeur chez Roschild),et V.G.d Estaing,ont interdit à la b.de France de battre monnaie et ouvert la voie aux emprunts par l État sur les marchés,avec intérêts,tout était consommé,la dette commençait son envol,c est logique,et la dépendance envers l Étranger,dont les usa,qui ont lancé leur fabrication de fausse..euh..de monnaie grâce à l usage immodéré de la planche à billets (18000 milliards de dettes les usa,il faudra bien une grande guerre pour cacher la faillite,alors on emm.. les Russes).

    @Corto:simple avis(tu le sais peut etre déjà)à mon sens on peut garder les soussous en argent,selon leur année,le taux d argent peut être intéressant,en plus du souvenir,et donne une plus value).
    Avis au lecteur:les tirages des pièces des Monnaies et Médailles soit-disant cotées et rentables dans le temps,on risque de chèrement payer leur valeur réelle en métal,selon leur prix de lancement.Eviter de se faire des illusions en croyant à une plus value accrue dans le temps,on peut être déçu du voyage,les"petites gens"n ont pas besoin de fausses espérances,des gens âgés peuvent aussi être demandeurs mais il faut voir la prime attachée à la pièce.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Géo
      Désolée de vous contredire, mais les pièces en argent en contiennent une quantité si infime que leur valeur est proche de zéro ; surtout en €uros.
      En revanche, il est vrai que certaines années, lors des rarissimes émissions extrêmement faibles (2 ou 3 années seulement), elle peuvent atteindrfe la somme pharamineuse de... 1€ maxi !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Oups ! Je me suis trompée de case. :/

      Supprimer
    4. Géo

      @Franzi


      J ai vu des Hercule des années 80 dont la cotation est de 15 à 20€.

      Supprimer
    5. Géo

      ".horizon fr.com valeur de vos pièces de monnaie en argent"
      (Ce n est pas le seul site sur le sujet)

      Supprimer
    6. Géo

      Il y a peut être méprise.
      Quand j écris"pièce en argent,c est la vraie,celle en argent massif avec juste le strict minimum d alliage pour la rendre plus solide.
      Sinon,c est effectivement du toc!

      Supprimer
    7. @Franzi et Geo: je confirme les Hercule et autres pièces du genre, ont plus aucune valeur, même pas leur poids, je le sais, j ai fait expertiser toute une collection cette semaine. Les boutiques spécialisées vous regardent avec un sourire dédaigneux quand vous leur présentez

      Supprimer
    8. Géo

      @Corto

      Comprends pas,j en ai vendu il y a peu et j en ai obtenu une somme correcte,le marchand les achetait pour la réalisation de colliers de mariages en Afrique,et la cotation en argent était dans le prix d achat.

      Supprimer
  4. Nonobstant la nostalgie, je pense et j'ai bien constaté à ma petite échelle, que l'Euro nous a bien eus ! Les petits achats tels le petit "noir", le kg de pommes de terre etc, ont été multipliés par 6,56. Il fallait convertir pour le constater et j'ai vu dans les supermarchés des personnes âgées bien perdues... Bref, on s'y est habitué mais l'économie de la France à " morflé" sérieusement (certains se sont enrichis... !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: si seulement il n y avait eu que les personnes agées, mais combien n ont pas pu digérer la conversion et se sont fait avoir croyant qu un euro ou un franc c'était quasi pareil... a l époque, en poste a responsabilité comme on dit, on était sidéré par ça. Combien de gens avons nous vu s acheter un bien coutant 30 euros pensant que c'était kif avec 30 francs, ces mêmes gens qui de fait se mettaient dans des situations d endettement ou de découvert pas possible

      Supprimer
  5. mais comment ! que dis-tu ! l'euro ne nous aurait pas apporté la fin du chômage tant annoncé ? la création de milliers d'emplois? l'argent facile pour tous les foyers ? la paix et la prospérité pour tous les européens ? on nous aurait donc menti !! quelle horreur, j'en reviens pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: je ne sais pas si on nous a menti, quoi que, mais on voit le résultat aujourd'hui: la dèche ! :)

      Supprimer
  6. Géo

    En 2004,ou 2005,j avais calculé l augmentation du coût de la vie sur les bases suivantes:la valeur du smig en 1979 et celle d un loyer moyen de studio ou t1 dans une grande ville universitaire,et aussi le prix d une chambre en cité universitaire,cette année.
    Réponse,que j ai laissée en Francs,pour 2004(ou 2005).
    Si le SMIC avait suivi la hausse des loyers des studios ou t1,il aurait du se trouver à +de 12500 francs en 2004/5.
    Et,si il avait suivi l évolution du prix d une chambre d étudiant en cité universitaire,il aurait du être à.. environ 21000 francs,en 2004/5.
    (Le soin de convertir en € pour le lecteur).
    J ai re-vérifié bases et calculs à l époque.
    Nous sommes en 2016,voir le prix moyen des loyers maintenant,et celui du revenu minimum.
    Rappel:l insee ne tient pas compte de la nouvelle poussée des loyers de 2015, pour l inflation.
    Il peut se trouver une fluctuation de quelques 200 francs dans les résultats je pense,mais l ordre de grandeur est exact.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Corto,

    L'Euro est un concept magnifique (qui, objectivement, est contre une monnaie valable dans une vingtaine de pays reléguant le change aux oubliettes). Hélas, c'est une très mauvaise réalisation économique qui fait diverger les économies adhérentes au lieu de les rassembler (cas de l'Allemagne et de la France). Les déséquilibres monétaires sont tels que le situation ne peut s'arranger (http://chevallier.biz/2016/02/e-crise-idiots-theories-speculations-et-monetarisme/). La meilleure chose à faire est de faire cesser cette expérience malsaine afin de repartir sur des bases plus saines. Hélas pour nous, l'oligarchie au pouvoir en Europe en a décidé autrement. Je ne vois donc point de lueur dans la nuit qui est la nôtre.

    Bonne soirée (même en Socialie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc en fait ce n'est pas un concept magnifique ?

      Parce que le change sert à ça, à avoir la souplesse qui permet aux différents pays de garder leur mode de fonctionnement.

      Les Anglais (mais aussi les Suédois, les Polonais et les Tchèques) ne veulent pas y entrer, ils ont sûrement leurs raisons...

      Supprimer
    2. C'est un belle idée politique mais une très mauvaise application économique.

      Supprimer
    3. une belle idée politique, vous pouvez expliquer?

      Supprimer
    4. Je l'ai indiqué plus haut: au nom de quoi s'élever contre l'idée d'une monnaie unique à l'intérieur d'une zone regroupant plusieurs pays, monnaie qui contribue à abolir des frontières et facilité le commerce entre ces différents pays? Mais ça, c'est la théorie et que pour que la théorie fonctionne, il faut que les pays adhérents présentent un certain nombre de similitude au plan économique (niveau de vie à peu près équivalent, secteur industriel comparable, degré de protection sociale semblable, etc,...). L'assemblage de bric et de broc qu'est devenu l'UE exacerbe les différences économique au lieu de les rassembler. On le voit avec une Allemagne qui bat des records et frôle le plein emploi et avec la France où la nullité et la lâcheté des politiques nous ont conduit au marasme actuel. Je n'évoque même pas les différences culturelles qui ne font que compliquer les choses.

      Supprimer
    5. Géo

      Une aberration de vouloir rassembler en un bloc des pays aux PIB si divergents.

      Supprimer
  8. Par contre ,les salaires, eux n'ont pas augmenté dans les mêmes proportions.

    RépondreSupprimer
  9. Ben oui ! Ils étaient bien symboliques et bien beaux nos Francs.
    Surtout les billets ; parfois de véritables œuvres d'art. Sauf à la fin, car il fallait nous habituer progressivement à la triste allure des €uros. Et il y avait du boulop ; qui s'est étalé sur les deux dernières émissions...

    Et puis, nos Francs, il rendait hommage à nos grands hommes et femmes (Marie Curie, mais avec son mari ; toute seule, c'était inenvisageable...)

    Ben voilà. Tout ça, c'est fini (gros soupir). Sauf si...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      "Pétition contre l interdiction des espèces,ma vie mon argent"

      Et bientôt il n y aura plus rien si nous ne réagissons pas.Quant à retirer son argent des banques il n y faudra plus compter,ni sur la vie privée puisqu une société sans numéraire amene la traçabilité de tout achat,ni à échapper aux intérêts négatifs,ou à des ponctions directes sur les comptes en cas de faillite des banques ou de besoin de l État.
      Cela s appelle une violation du droit de la propriété,et c est la même Blythe Masters,cause de la crise de 2008,avec ses patrons banquiers,qui planche avec le FMI,Goldman Sachs and co,la fed et des économistes genre kenneth Rogoff(pouah!)sur la création d une monnaie électronique universelle en ce moment.
      1984 de Orwell,c'est en marche.
      On garde les mêmes banquiers véreux qui ont amené la crise de 2008,et on continue!
      En outre,ça achete des matières premières,dont alimentaires, pour spéculer à la hausse et ça affame les populations,Masters et sa clique sataniste et leur monde d illusion sont spécialistes pour ça.

      Supprimer
  10. Mais où sont les neiges d'antan disait déjà Villon.

    Il est fort pratique de mettre sur le dos de l'euro, de l'Europe, des Allemands et que sais je encore notre propre impéritie. Où en serions nous si l'euro n'avait pas existé ? Nous aurions eu une dévaluation tous les deux ans, nos zélites auraient continué à faire n'importe quoi et vogue la galère.

    Nemo auditur propriam turpitudinem allegans disaient les Romains. Avant de critiquer, balayons devant notre porte. Nous aurions joué le jeu, l'euro aurait marché, mais nous avons profité de sa stabilité pour faire n'importe quoi.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  11. Autre anniversaire : il y a un peu plus de huit ans, Sarkozy conchiait le vote de 2005 sur l'Europe en signant puis faisant ratifier le traité de Lisbonne...

    RépondreSupprimer
  12. L'euro n'est qu'un des aspects de la façon dont a été construite l'Europe. L'euro est un moyen parmi d'autres pour diluer les Etats européens dans un grand ensemble non-démocratique où les véritables pouvoirs appartiennent à des gens non-élus, peu connus des citoyens et qui prennent des décision sans demander leur avis à leurs "sujets". L'exemple du Traité transatlantique est éclairant à cet égard. Avons-nous été consultés par ceux qui en ont eu l'idée? Nous a-t-on demandé notre avis sur l'opportunité d'un tel traité? Dans quel programme présidentiel figure-t-il? Qui connaît le nom des négociateurs? Quel mandat ont-il reçu? Où en sont les négociations? Que négocie-t-on? Etc.
    On pourrait dire la même chose des négociations sur l'entrée de la Turquie dans l'UE.
    Je parie qu'on ne parlera pas plus de ces questions vraiment importantes lors des prochaines élections que lors des précédentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      "Bloglaruchequiditoui le tafta un traité qui maltraite l agriculture paysanne?"

      Toutes les infos concernant le tafta confirment la suppression des dernières barrières douanières,la prééminence des intérêts des multinationales,(dont Monsanto)y compris juridiquement,le contournement des règles de protection sanitaire,l absence totale de concertation avec les populations y compris aux usa...
      et des discussions qui excluent même les membres du Congrès ,auquel la fed,contortium de grands banquiers,réunis sur l ile Jekyll,a déjà volé le pouvoir de battre monnaie en 1913.

      Supprimer
    2. Géo

      Oups!

      ConSortium.

      Supprimer
  13. Géo

    "YouTube p.y. Rougeyron enquête sur la loi du 03/01/1973"

    Loi qui interdit a l État français de se financer auprès de la BdF et livre le pays aux marchés financiers.
    Au lieu de s endetter auprès de ses citoyens,l État s endette désormais auprès de grandes banques et autres créanciers...étrangers(=transfert de richesses hors des frontières).
    L interview de l auteur par P. Jovanovic date de 2013,il est déjà prédit la restriction des libertés en France en raison des conséquences économiques et financières de cette loi.
    On y parle aussi de l euro,et de Delors qui n assume pas ses actes.

    RépondreSupprimer
  14. 30 ans pour s'en rendre compte, ça laisse rêveur.

    RépondreSupprimer
  15. Géo

    "YouTube,entretien avec Pierre Yves Rougeyron"

    Explique de façon détaillée le processus qui mène à la domination par les marchés,la marche à l euro,le mépris de hauts fonctionnaires,énarques et coetera pour les résistants et tous ceux non issus de leur caste,leur francophobie haineuse contre les discours patriotiques,etc...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen