dimanche 4 décembre 2016

" Mohamed Merah, c'est moi, et moi, je suis lui. "


Résultat de recherche d'images pour "houria bouteldja 2015"

Lu dans Le Point: Le curieux procès de Pascal Bruckner

" L'intellectuel comparaissait mercredi devant la 17e chambre pour des propos visant deux associations "complices idéologiques" des terroristes. Récit:


Une drôle d'époque, vraiment. Un intellectuel, pas un polémiste qui l'aurait bien cherché, pas un raciste notoire et multirécidiviste, mais un intellectuel, assis et fourbu dans un prétoire et, un peu plus tôt, debout à la barre, levant la main droite devant un juge et jurant de dire la vérité, rien que la vérité. Une drôle d'époque, vraiment, et un triste spectacle. Ainsi Pascal Bruckner. Mercredi, dans une indifférence médiatique générale, le philosophe était convoqué devant la 17e chambre du palais de justice de Paris pour avoir déclaré, en 2015, sur le plateau de 28 Minutes, une émission d'Arte, qu'il fallait « faire le dossier des collabos, des assassins de Charlie ». Et l'écrivain de citer, outre Guy Bedos et le rappeur Nekfeu, les associations Les Indivisibles de la militante antiraciste Rokhaya Diallo (qui n'en est plus membre) et Les Indigènes de la République d'Houria Bouteldja. Par leurs écrits et leurs actions militantes, ces associations auraient, selon Bruckner, « justifié idéologiquement la mort des journalistes de Charlie Hebdo ». Les Indivisibles et Le Parti des indigènes de la République ont déposé une plainte pour diffamation contre l'intellectuel, mais aussi contre Jeannette Bougrab, absente à l'audience, pour des déclarations de la même teneur.

Il s'agissait donc, pour la défense, de mettre en évidence l'idéologie de ces militants identitaires qui, outre leurs actions contre un supposé racisme d'État, font parfois des terroristes les victimes d'une France haineuse à l'endroit de ses citoyens d'origine étrangère, et des victimes les premières responsables de leur funeste sort. Le mérite de ce procès fut d'abord le débat de fond qu'il a permis durant plusieurs heures, notamment grâce aux interventions des témoins cités : le directeur de Charlie Hebdo, Riss, le politiste Laurent Bouvet, l'ancienne présidente de Ni putes ni soumises Sihem Habchi ou encore le philosophe Luc Ferry. Si chacun a reconnu l'existence d'un racisme ou d'une xénophobie visant des minorités, les intervenants ont d'abord clamé leur liberté de pouvoir critiquer toutes les religions, l'islam compris, sans pour autant être considérés comme des « islamophobes ». Un terme que tous ont récusé, y voyant un instrument d'intimidation infamant, sinon « une escroquerie intellectuelle ». 

Appelé à s'expliquer sur le sens de ses propos, Pascal Bruckner a dit les assumer, et être même prêt à les répéter. Cette déclaration faite sur Arte est pour lui « une évidence et elle le reste ». L'usage du terme « collabo » renvoie, explique-t-il, à la Seconde Guerre mondiale et à « ces journaux qui ont justifié la liquidation des résistants ou des juifs ». Luc Ferry parlera de « complicité objective » entre ces associations et les terroristes, « comme Rebatet et Drumont étaient les complices objectifs du fascisme. Comme Aragon et Althusser qui, s'ils n'ont pas armé la mitraillette, ont été les complices du stalinisme ». Pour Bruckner, la rhétorique victimaire et l'excuse sociale dès lors qu'il s'agit pour ces associations d'expliquer, par exemple, l'incendie de Charlie Hebdo survenu en 2011 ou la tuerie du 7 janvier 2015 « accoutument les esprits et reviennent à dire que Charlie Hebdo a mérité, en quelque sorte, un châtiment exemplaire ». Son avocat, Richard Malka, a lu durant l'audience des extraits troublants du livre d'Houria Bouteldja, porte-parole des Indigènes de la République, intitulé Mohamed Merah et moi : « Mohamed Merah, c'est moi, et moi, je suis lui. Nous sommes de la même origine mais surtout de la même condition. Nous sommes des sujets postcoloniaux. Nous sommes des indigènes de la république. » Bruckner, dans la foulée, a cité Sartre : « Les mots sont des pistolets chargés. »

Mais le témoignage le plus fort fut incontestablement celui de l'ancienne présidente de Ni putes ni soumises. Militante associative de longue date, Sihem Habchi a vu de près les conséquences de ces discours radicaux sur « les jeunes des quartiers ». La jeune femme parle d'un « fascisme vert » – évoque aussi, par ailleurs, un « fascisme blanc » – qui propage « l'idéologie de l'opprimé et installe l'idée que ces jeunes ne sortiront jamais de leur condition et que les coupables sont la République et la France ». Elle rapporte ses expériences de terrain, les insultes et les menaces proférées à son encontre, dont celle-ci : « Traître à ta race. » Durant des années, cette militante antiraciste et féministe a tenté vainement de contrer l'influence de ce que Laurent Bouvet a appelé « les entrepreneurs identitaires ». Riss, actuel directeur de Charlie hebdo, a dit quant à lui « comprendre » les propos de Bruckner : « On ressentait ça à Charlie, on craignait les conséquences de ces discours agressifs contre ceux qui critiquent les religions. Ce qu'a dit Bruckner était de son devoir. » Tous les intervenants se sont accordés sur le fait que ces associations cherchaient d'abord à « faire taire les gens ».

Le président des Indivisibles, Amadou Ka, a regretté que l'on fasse « porter le chapeau » à son association, qui « condamne ces choses ignobles » que sont les actes terroristes. Il a, en outre, déclaré que « des minorités sont stigmatisées et que la parole raciste se libère en France », se prévalant d'avoir fait condamner, avec d'autres associations, Éric Zemmour pour provocation à la haine envers les musulmans pour des propos tenus dans un journal italien. Amadou Ka a invoqué « la satire » pour justifier l'attribution de Y'a bon Awards – Bruckner assure en avoir reçu un dans sa boîte aux lettres... – à des personnalités qui véhiculeraient des « préjugés ethno-raciaux ».

Combatif, Bruckner a ainsi conclu : « La mal-nommée Les Indivisibles aurait dû s'appeler Les Divisibles, car elle désigne des gens à l'opprobre général et insiste sur la culpabilité occidentale pour instiller la mauvaise conscience au sein de la population et de l'intelligentsia. » Le verdict sera rendu le 17 janvier... "

Par Saïd Mahrane, pour Le Point (1/12/2016)


Résultat de recherche d'images pour "Pascal Brückner"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr


34 commentaires:

  1. Les lignes commenceraient-elles enfin à bouger ? Le terme "islamophobie" commencerait-il à être, enfin, récusé ? Que des personnes si différentes se lèvent et disent tout haut ce que tout le monde pense tout bas est une avancée pour la liberté d'expression...
    L'argumentaire est parfait, mais le juge en face est-il capable de l'entendre ou est-il un idéologue indécrottable ? Le verdict du 17 janvier pourrait marquer un tournant important et j'ai hâte de l'entendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: ça bouge, et ce depuis quelques temps heureusement, il était temps, mais pour la confirmation, il faudra effectivement attendre le 17 janvier: ça urge!

      Supprimer
  2. Merci Corto j-espère qu 'ils n'aurons pas le culot de le condamner.
    J-J S

    RépondreSupprimer
  3. La coupe se remplit depuis tellement longtemps que je crois qu'elle va déborder d'ici peu de temps.
    Toutes ces associations largement et grassement subventionnées avec notre pognon ne sont plus supportables.
    La liberté d’expression qui leur est (soit disant) si chère est en fait à sens unique.
    Personne (parmi ces asso ) pour dénoncer les dialogues immondes de "Sausage party" en revanche oser employer le mot nègre ou bougnoule et c'est le tribunal direct!
    Et bien ça suffit!
    Alors soit on accepte le genre d'affiches comme celles illustrent votre billet mais à ce moment je veux aussi voir des affiches "nique la racaille"
    Soit on met une claque à tous les haineux d'un coté comme de l'autre.
    Et surtout on coupe le robinet à pognon pour les journaux les asso et autres parasites qui ne veulent que foutre en l'air notre culture et notre "art de vivre"
    Espérons que pour une (rare) fois les juges aient les couilles de prononcer un vrai verdict.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: je n aurais pas mieux dit ! " nique la racaille " !

      Supprimer
  4. Je vous conseille de lire l'interview de Denis Robert sur la véritable histoire de Charlie Hebdo. Hautement instructive.

    Dans Mohicans, publié aux éditions Julliard en novembre 2015, le journaliste Denis Robert, connu pour son travail sur Clearstream, raconte l’histoire d’une récupération. Celle de l’esprit bête et méchant d’Hara-Kiri et de l’âme du journal Charlie Hebdo.


    http://the-dissident.eu/9641/9641/

    RépondreSupprimer
  5. Quand le peuple pense mal, il lui faut une dictature selon les gauchistes voire les socialistes qui depuis le décès du boucher Castro et l'échec de Clinton, se mettent à détester les " ongles bleus" qui commencent à ne plus obéir.
    Auraient ils peur ces faquins de perdre leurs acquis?
    En espérant que ce monsieur ne soit pas condamné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "boucher Castro" ?

      Serais-tu complice de la désinformation en vigueur sur ce géant de l'histoire et sur ce beau pays qui ne connait pas les prisonniers politiques et où règne la sécurité et la propreté (cf. les déclarations de Ségolène) ?

      Droopyx

      Supprimer
    2. @Grandpas et Droopyx: Non mais franchement, qu'a-t-il bien pu passer dans la tête dela Madone pour sortir pareilles énormités ? Aurait-elle, in situ, dans l'ambiance, révélée sa vraie nature ?
      Incroyable ! ça sent vraiment la fin de règne.

      Supprimer
    3. Géo

      "Opinions.fr les quatre cadeaux empoisonnés de Ségolène Royal à la région Poitou-Charentes"

      Quand on a un bilan aussi calamiteux on ferme sa goule.

      Supprimer
  6. Géo

    Et bien dans un pays souverain,les gens avec leurs affiches"nique la France"et des saloperies du genre:"Merah c est moi et moi Merah" ( aussi assassins d enfants)
    ,de tels gens devraient être considérés comme portant atteinte à la sûreté de l État par leurs actions subversives et en outre en période de guerre puisque nous sommes en guerre.

    Notons au passage la profondeur des arguments déployés,mais il parait que le Q.I.a baissé en France pourquoi ne suis je pas étonné?

    Le verdict déterminera si les juges font leur travail ou si ils doivent être considérés eux aussi comme étant de la cinquième colonne,c est à dire dans quel camp ils se situent.

    A propos,
    sauf à exciter le sentiment anti-français et apporter aussi,qu ils le veuillent ou pas,leur soutien aux grands lobbies féodaux mondialistes qui veulent détruire les États-nations et soumettre les peuples en esclavage,
    grâce à leur action de division,
    que sont ils capables de créer,ces associatifs de la cinquième colonne,que savent ils construire?
    Quelles réalisations positives prouvant leur valeur personnelle ont ils apporté au pays dont ils perçoivent du revenu de ses habitants,comme des profiteurs?
    (À voir les goules je n ai pas l'impression d avoir à faire à des premiers de la classe ou à des petits génies mais plutôt à des gens très très vaguement compétitifs sur le plan créatif,pour rester dans l euphémisme)
    Et d abord,de quel droit se revendiquent ils de gens qui sont décédés depuis belle lurette?

    Parce que si ils sont là juste pour semer le chaos,on peut se passer de si géniaux talents de la "diversité" qu ils dégradent par ailleurs en semant les germes des guerres civiles.
    On n a pas besoin de singeries indécentes en France avec doigt en l air,ni de traitres et de sangsues financières et autres.
    Si ils n aiment pas les Français ou les Blancs,pourquoi ne pas partir au lieu de tapiner auprés de lobbies hostiles au pays afin de toucher des subventions?
    Pas assez de courage ou de respect de soi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: ces greluches, mais bien d autres aussi, sont finalement dans le camp du " bien ", il est donc tout a fait normal qu elles puissent dire et raconter les pires saloperies sans qu il ne leur en coûte grand chose.
      On verra si les juges, sur ce coup là feront preuve de jugeotte

      Supprimer
  7. Ne serait-ce pas ces "associations", mon cher Corto, à qui le PS a laissé dire et faire n'importe quoi, qui auront fini par avoir sa peau ? C'est une question qui mériterait d'être posée, car les Bruckner et autres Finkielkraut étaient bien des socialistes, des hommes de gauche, et les voilà trainés devant les tribunaux, tous les troisièmes jours, par n'importe qui, à propos de n'importe quoi !
    Mais cette fois la coupe est bel et bien pleine ! Je ne peux pas imaginer un verdict le 17 janvier, rendu contre Bruckner, dont la conséquence ne retomberait pas immédiatement sur ces malheureux candidats socialistes à la présidentielle, quels qu'ils soient, autrement que sous la forme d'un couperet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: wait and see ! Brukner, originellement " gauchiste " a commis un crime de lèse majesté: il na pas parlé comme il fallait, donc, zou, à la 17eme chambre par ceux que les socialistes, qui plus est depuis qu ils sont au pouvoir, ont chargé de faire la police de la pensée.

      Supprimer
  8. L’ambassade des États-Unis en France invite systématiquement les jeunes leaders issus de l’immigration dans les banlieues “sensibles” à rencontrer un de ses agents. Une partie d’entre eux se verront proposer un séjour aux États-Unis.

    En mars 2010, Rokhaya Diallo est sélectionnée pour participer au programme International Visitor Leadership : invitée du gouvernement fédéral des États-Unis, elle visite le pays pour y étudier la diversité.

    Le rapport du Département d’État du 17 novembre 2010 publié par WikiLeaks confirme que ces agissements entrent dans une stratégie d’ensemble visant les « minorités », spécialement « les musulmans », cela par « un programme agressif de mobilisation de la jeunesse ». « Notre but est d’engager la population française, à tous les niveaux, en vue d’amplifier les efforts de la France pour réaliser ses idéaux égalitaires, et, par là, de promouvoir les intérêts nationaux américains. » L’ambassade ambitionne même de rectifier notre mémoire nationale : « De plus, nous continuerons notre travail avec les musées français et les enseignants pour réformer les programmes d’histoire enseignés dans les écoles françaises, pour qu’ils prennent en compte le rôle et les perspectives des minorités dans l’histoire de France. »

    https://france-amerique.com/rokhaya-diallo-la-france-a-beaucoup-a-apprendre-des-etats-unis-en-matiere-de-diversite/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. édifiant mais pourtant totalement exact

      Supprimer
    2. Géo


      Eh bien voilà.
      Tout est dit.

      Collabos!ni plus ni moins.
      Pourquoi ces chancres ne resteraient ils pas aux USA puisqu ils les trouvent si merveilleux de diversité et qu ils y sont invités,Soros et ses acolytes seraient ils racistes malgré leur bienveillance apparente?

      Perso,je me serais inspiré de certains camps militaires contre la délinquance existant aux USA pour dresser les récalcitrants et aussi de leur modèle en matière de sanctions pénales.

      Yankees go home!
      Et emmenez vos larbins/nos déchets avec vous.

      Supprimer
  9. Je suis curieux de savoir si le procureur a soutenu l'accusation. Après la dinde du Poitou qui vante les mérites du régime castriste, ce serait un comble.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: j espere que nous saurons le 17 janvier ce qu il en est, tant des attendus que de l eventuelle condamnation ou relaxe de Bruckner

      Supprimer
  10. Nous vivons une époque formidable , dire une vérité peut vous conduire en prison ,agresser un agent ,c'est l'agent qui trique , nos philosophes , même ceux qu'on aime pas , risquent les foudres d'une justice qui n'a que ce nom , dire qu'un noir est noir ou arabe qu'il est arabe c'est pire que me traiter de sale blanc , vraiment , nous vivons une époque formidable .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: " l'agent qui trique " excellent ! lapsus ? :)

      Supprimer
  11. J'adore le terme "antiraciste" dont se parent ces deux greluches.
    Ya pas plus racistes que leurs assoces.
    Mais quand c'est contre les autochtones, c'est bien.
    Voir les meetings interdits aux blancs pendant les grotesques "nuit debout".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: meetings anti-blancs qui se sont bien tenus sans que les autorités du pays n y trouvent rien à redire...

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Nouvelle preuve à mon sens que nous sommes sous un gouvernement d Occupation rendu illégitime par ses actes.Le fait d avoir retiré de la constitution le crime de haute trahison ne change strictement rien à l affaire car chacun a conscience de ce qu est un tel crime et cette suppression évite les procés lors du règlement de la facture.

      Supprimer
  12. Que dire sinon que Bruckner est un philosophe(de Gauche) que j'apprécie beaucoup.
    Rioufol et Zemmour sont souvent les victimes de ce genre d'intimidations venant d'associations ou de partis ethniques ou identitaires,qui veulent les faire taire et les poursuivent presque systématiquement devant les tribunaux,scrutant tout ce qu'ils écrivent ou expriment publiquement.
    Or appelons un chat un chat: Tribut Ka,SOS racisme,les Indigènes de la République,par la voix de leur parole Bouteldja et Rockhaya Diallo sont des militants racialistes qui vouent au blanc,en général,haine et ressentiment victimaire.
    Le parti des Indigènes de la République,surtout,qui semble cocher toutes les cases: raciste,homophobe,islamistophile.
    Quel sera le pouvoir,en France,qui aura l'autorité et le courage de prendre cette simple mesure de salut public: la dissolution de toutes ces soi disant associations antiracistes,en réalité des parasites qui vivent de l'argent public et qui menacent la liberté d'expression?

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vendémiaire: les dissoudre ? mais tu n y penses pas, oh, hé, on est au pays de la libre expression pour tous, même et surtout pour ce genre d 'assoces qui se situent du bon côté , au pays de la liberté d expression pour tous, enfin presque.

      Supprimer
  13. Rien de surprenant pour une justice politique, c'est son rôle.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: ah mais attention, là la justice n a pas été rendue, elle fait son boulot, puisqu elle n a rien d autre a faire, elle a été saisie d une plainte, elle la " juge ". Bon, ok elle aurait pu classer sans suite la plainte mais ce sont des potes idéologiques qui l ont déposé, donc, on traite, on verra après

      Supprimer


  14. Nous sommes nous petits blancs dans une période de soumission ou il ne faut surtout pas faire de vagues. Tous ceux qui montrent le nez ont la langue coupée… La liberté d’expression est de plus en plus remise en question ( philosophes devant les tribunaux, loi sur l’IVG, loi sur la sécurité etc)
    Nous ne pouvons plus dire ce que l’on pense. Une société Castrée ou l’on encense un tyran comme Castro est une société à la merci d’un régime totalitaire

    Et comme nous sommes conditionnés par les fameux droits de l’homme à tout va, la repentance et autres délires, à travers des politiques et des médias essentiellement de gauche, l’islam et toutes ces minorités anti machin et anti trucs agissent à la manière d’un coin dans une buche pour fragiliser et cliver l’opinion dans notre pays avant de s’imposer dans un avenir proche.
    Les attentats non seulement ont tué mais ils ont eux aussi agis pour cliver la société et cela fonctionne
    Nous vivons une période qui ressemble à ce qui s’est passé avant la seconde guerre mondiale je trouve.. très inquiétante.

    Ceux qui dénoncent ces dérives sont des gens bien courageux car ils savent qu’ils risquent de se retrouver devant les tribunaux, tribunaux dirigés de plus en plus à la manière d’inquisiteurs ayant un droit quasi-divin, acquis à une idéologie « mur des cons » .

    Et il est assez évident qu’en 2017 il faudra choisir celui qui se soumettra le moins au système sur tous les plans économique social culturel et sécuritaire. Si nous ne changeons pas notre mode de pensée et de gouvernance nous sommes foutus car tout s’accélère très vite en ce moment

    Il serait temps de ne plus nous soumettre et je pense que c’est le message réel de ces intellectuels

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: + 1 ! Ceci dit malgré la pression, les procès et les nouvelles lois et menaces a peine voilées, les lignes bougent, ça commence à oser prendre la parole, le politiquement correct a du plomb dans l aile. reste a savoir s il rendra l'âme, pas sur la bête est coriace et a meêm ses fidèles a droite

      Supprimer
  15. tonton flingueur4 déc. 2016 à 20:01:00

    soutien total a Bruckner qui ne fait qu'énoncer une évidence, que des assoces aussi nuisibles que les 2 citées puissent se permettre de porter plainte et surtout qu'il se trouve un procureur de la république assez tordu et complaisant pour estimer leurs plaintes recevables montre assez bien le degré de dhimmitude de toute une partie de la magistrature, en effet beaucoup de gens l'oublie, mais pour qu'une plainte conduise a un procès il faut qu'elle ait d'abord été jugée " valable" par le procureur, sinon, poubelle...

    je me souviens de bedos disant " qu'ils crèvent ! " en parlant de ses " potes " de charlie et du " rappeur " nekfeu parlant de " chiens " a propos des memes, eh oui mes connards, les mots peuvent tuer ! alors ne venez pas jouer les pucelles effarouchées après avoir allumé les mèches des bombes humaines islamistes ... vous etes des collabos, et de la pire espèce, vous n'avez meme pas l'excuse de vivre dans un pays sous occupation militaire étrangère qui vous forcerait a adopter une telle attitude, non, vous le faites par pur opportunisme clientéliste et mercantile, vendre des disques a sa " clientèle " racailleuse pour nekfeu, et par idéologie revancharde et haineuse pour bedos...
    il est temps de couper les vivres une bonne foi pour toutes a ces assoces, génératrices de guerre civile et de les renvoyer a la place qu'elles n'auraient jamais du quitter, la benne a ordures... ( pas besoin de tri sélectif dans ce cas ... )
    j'encourages tout le monde a acheter et lire le petit livre ( 80 pages environ ) de zineb el razhoui, ancienne de charlie, sur le fascisme islamique, dans lequel elle dénonce aussi l'imposture absolue qu'est le terme d'islamophobie, un livre indispensable.
    un petit hs, mais je suis triste d'apprendre la mort de Monsieur Gotlieb, ses personnages de gai luron, pervers pépère, super dupont , hamster jovial, les rubriques a brac et autres dingodossiers ont bercés mon adolescence, ouvert a l'humour absurde mais tellement indispensable, RIP marcel , Rhaaa Lovely !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton : Comme d'hab rien a ajouter... sau a avouer honteusement que je ne savais même pas que Gotlieb était passé de vie a trépas. C'était pas un gauchiste ?

      Supprimer
  16. Corto, il existe un autre volet à ces histoires de caricatures diffusées par les « humoristes » de CH. Un volet que la presse française et les responsables de CH se sont dépêchés de balayer sous le tapis. Et pour cause.

    Les caricatures ont d'abord été publiées par le journal danois : Jyllands-Posten. Il est connu au Danemark pour être un journal de droite, anti-immigration et plus précisément anti-immigration musulmane. Étonnant que les journalistes de Charlie-Hebdo de 2005, bien connus pour faire partie du Camp du Bien vivrensembloïde aient accepté de reproduire en France les caricatures de médiocre qualité artistique de Jyllands-Posten, dont la ligne éditoriale est a priori à l'opposée de CH.

    Lorsque le journaliste danois Flemming Rose, à l'origine du scandale de ces caricatures, a compris qu'il risquait sa vie, il s'est carapaté aux USA. Lorsque Val a compris qu'il risquait vraiment sa vie (les catholiques régulièrement et grossièrement caricaturés par CH ne représentent pas une menace), il est parti à France Inter grâce à Sarkozy.

    Charlie Hebdo était devenu l’un des meilleurs organes de propagande de la thèse du choc des civilisations. Pas le choc des civilisations pour Hollande en Arabie saoudite et Sarkozy au Qatar, non, le choc des civilisations pour les sans-dents d'en bas.

    Luz a déclaré qu'il ne dessinera plus Mahomet parce qu'il ne l'intéresse plus et qu'il s'en est lassé ! CH reprendra donc ses bonnes vieilles habitudes, les cathos, le FN, les blagues de potache, les caricatures à deux balles et le mépris total pour les souchiens … avec ça, ils ne risquent rien.

    Le jour ou l'on apprenait que Merah était le responsable des meurtres de Toulouse, ironie de l'histoire, Charlie Hebdo sortait le matin même sa nouvelle édition présentant les le Pen comme les responsables de ces attentats ...

    La liberté d'expression de CH, Siné en sait quelque chose, viré par Val. Siné a gagné son procès...

    Un seul journaliste français a eu le courage de creuser les dessous de Charlie Hebdo de ces trente dernières années, les magouilles, manipulations, trahisons, le fric, la thune, la grosse galette ... comme il l'a fait pour Clearstream : Denis Robert.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen