lundi 15 mai 2017

Emmanuel Macron: " Je suis un génie ! "


" Non mais regarde-les ! Ils sont tous là, tous là à m'applaudir, à faire allégeance et dire que pas un de ces cancrelats et de ces bobos n'aurait misé un calot sur moi et les voilà à attendre que je prenne la parole et que je leur montre ce que c'est qu'un vrai discours parce qu'en attendant, la bignole parisienne, qu'est-ce qu'elle nous fait braire, il est nul son discours.


Non mais quelle journée ! Ah, ce matin, quel pied quand je me suis approché de l'autre flan, j'ai pris tout mon temps pour remonter le tapis rouge, certain qu'ainsi le monde entier aurait l'occasion de confronter ma classe, mon allant, ma droiture avec ce gras-double d'Hollande. Non mais p'tain qu'est-ce qu'il nous aura fait honte pendant 5 ans ! 

Il n'a rien vu venir le con. C'était l'étape numéro 1. Y a 5 ans, il me fait venir pour taffer à ses côtés. Le pauvre s'il avait pu savoir ce que j'allais lui mettre ! L'astuce, c'était d'apparaître comme un bon, un très bon, ho, hé, après tout chez Rothschild, j'étais parmi les meilleurs alors là, forcément, l'entulé de Culle, il n'aurait qu'à boire mes paroles et prendre mes conseils z'économiques comme paroles d'évangile. Et il l'a fait ! Il les a pris mes pactes, mes chocs, ma simplification et ma géniale loi Micron qui faute d'être efficace donnerait au moins l'impression que je faisais quelque chose pour le pays. Il a tout gobé. Il a dépensé sans compter avec le CICE et autres contrats de solidarité à la con et zou, la dette, elle a explosé, le chômage avec et sa courbe, il a pu se la carrer dans le sens inverse de celui qu'il avait promis. Bref, j'lui ai vendu une politique sociale libérale, il a acheté et... fait exploser le PS. Je suis génial ! Et ça a marché, plus le temps passait et plus le gars devenait impopulaire. Faut dire que mon pote Gantzer n'a pas ménagé sa peine pour le ridiculiser et le ringardiser: le coup de l'île de Sein, c'était génial ! Il n'a même pas pu se représenter: Je suis génial !

Etape numéro 2. Suffisait, après, de choisir le bon moment pour partir. Pas trop tôt pour rester dans l'actu, pas trop tard, la tache était immense. Quand je repense au jour où j'ai posé ma dem'... Quelle poilade ! J'suis passé pour un qui en avait; y avait plus qu'à marcher vers l'Elysée. Personne n'y a cru quand j'ai lancé la grande marche en avant: En Marche, Emmanuel Macron ! Génial ça aussi le coup de l'acronyme. Ils n'ont rien vu venir parce que pendant que le gros me croyait en train de bosser à Bercy, je montais la machine infernale: les soutiens, les voyages au frais de la princesse, Los Angeles, Rome, Londres, etc... et tout ça gratos. Y avait qu'à se baisser pour ramasser les fonds et comme ça, tranquilou, plus d'un an avant le vote, j'étais déjà en campagne, les poches pleines de pognon et de soutiens en médias or massif.

Etape numéro 3. Me regarder dans un miroir, me contempler, réaliser qui je suis: Je suis beau, je suis riche, je suis jeune, pas difficile avec ça de trouver tout plein de gogos qui me feraient confiance et se battraient pour moi, y avait juste à jouer du pipeau, bien, et ils suivraient. En Marche !

J'ai promis tout et n'importe quoi, tout et son contraire. J'ai léché babouches, kippas et goupillons et comme un seul homme, j'les ai bluffé, ils ont marché. Je suis génial !

Etape numéro 4. Même Fillon, je l'ai niqué et ça, ça été encore plus facile que je l'imaginais, suffisait de sortir le dossier au bon moment, le transmettre au gros, faire un clin d’œil à Gantzer et roule ma poule ! J'ai crucifié Pénélope, me restait plus qu'à mettre Brigitte sous les projecteurs. J'aime ma femme ! Ça, j'l'ai piqué à Fillon mais avec moi, la main sur le cœur, z'ont craqué !

Grâce à Pépère, j't'ai explosé la gauche, grâce au Canard, j't'ai explosé la droite la plus bête du monde quant à Marine, y avait qu'à la laisser se fatiguer à tenter de faire péter un plafond de verre en béton. 

Etape numéro 5. Me restait plus qu'à vendre du vent et du printemps au peuple et vingt millions de gogos plus loin, v'là t'y pas que ce matin, sans coup férir, on m'a remis le Grand Collier et les clés du palais. J'm'en vais remonter les Champs en command-car et le monde entier, journalopes en tête, n'avait plus qu'à s'extasier devant ma réussite et mon génie. Je suis génial ! Je suis Président de la République Française ! Et à leurs tours, ils viendront tous me lécher les pompes à 800 euros la paire !

Bon, c'est pas le tout mais tant qu'elle cause la mairesse, j'viens d'avoir une nouvelle idée de génie. L'étape numéro 6, faire exploser LR... Je vais nommer un premier ministre de droite, bien en vue chez les juppéistes, ça devrait marcher - J'en connais pas un capable de resister aux ors de la République - et me rapporter plein de soutiens supplémentaires. Après tout, il me reste une centaine de circos à distribuer pour les législatives, y a bien une cinquantaine de LR qui vont rappliquer et frapper à la porte: suffit d'agiter la carotte et de faire briller les gamelles. Si avec ça, je n'obtiens pas la majorité absolue, c'est que j'm'y connais pas mais comme je suis un génie...

Demain, par contre, va falloir se taper Angela, ça ne devrait pas être trop difficile, elle m'aime, elle aussi. J'vais lui promettre qu'on va rentrer dans les clous, faire moins le guignol que l'autre flan, lui  faire une courbette ou deux et ça devrait aller.

P'tain avec la baraka que j'ai, encore un mois à tenir, gagner les législatives, aucun doute, et je serai le maître du monde ! Je suis un génie et eux, des veaux ! "

Folie passagère 3537
Résultat de recherche d'images pour "Macron président"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

42 commentaires:

  1. Alors la chapeau
    BRAVO CORTO
    BELLE DIATRIBE
    C'est tellement vrai...malheureusement.
    Le Micron y va nous la mettre la carotte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. john silver: ça, pour nous la mettre, je crains que cela soit.

      Supprimer
  2. Une autre vision que j'aime bien,ou ilest plutôt une marionnette :http://www.causeur.fr/emmanuel-macron-investiture-president-passation-44321.html

    RépondreSupprimer
  3. A croire que tu as passé le week-end avec lui pour lire avec tant de vérité ses pensées intimes . Quand je te disais qu'on risque de regretter Grosmou . Le plus surprenant c'est pratiquement du mot pour mot avec mes voisins hier et je pense que beaucoup ont cette vision du petit microbe qui en vérité est un loup .
    Pas trop secoué en mer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: ce gars est un malin , certes propulsé par de puissants soutiens, mais un malin.

      pas trop sécoué pas eu l occasion de mettre les pieds à bord, beaucoup de vent.

      Supprimer
  4. Je plussoie!
    Et partage intégralement ton analyse.
    Nous avons décidément la classe politique la plus bête du monde.
    Les derniers épisodes de ces derniers jours le prouvent ô combien!
    Hélas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gridou: et a mon avis c'est pas fini, les jours qui viennent , jusqu aux législatives vont etre passionnants.

      Supprimer
  5. Stop corto ! On n'en peut déjà plus de ce bal de dupes , de trahisons , de négociations dans les coulisses ... parce que ça a du se préparer depuis un moment tous ces ralliements ! Quelle honte absolue ! On comprend mieux la solitude de Fillon avec Juppé qui oeuvrait par derrière et pas tout seul sans doute... Pas joli joli ! Où tout cela nous mène t'il ? Hier j'ai allumé la télé qqs minutes pour voir quelque chose de ce grand jour d'investiture et j'ai vu notre nouveau Président remontant les Champs Elysées et saluant 3 pelés et un tondu sur les trottoirs ! Y'avait pas foule ! Et aujourd'hui voilà un LR 1er ministre ! Mais c'est incompréhensible ou un retour d'ascenseur vis à vis de Juppé aussi traitre que Bayrou ! Bayrou et de Sarnez aux abords de l'Elysée fallait le voir aussi ! La République de Macron sera celle des traitres , des vendus,des rancuniers , des ralliés pour la soupe , des sans honneurs ! ça promet pour la suite ! ! Et l'autre assis comme un roi avec la duchesse Hidalgo en tenue de deuil ! Mon vote blanc est plus que justifié ! A t'on envie de sauver cette République ? Et le mérite t'elle ? Bonne soirée ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le renvoi d'ascenseur serait d'Attali vers le nouveau PM, plutôt.

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/05/la-nomination-dedouard-philippe-est-elle-un-retour-dascenseur-de-jacques-attali-.html

      Je cite : "...Cependant, c’est en politique qu’Edouard Philippe s’est montré visionnaire en finançant à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros, et pendant plusieurs années, les activités de conseil de Jacques Attali au Havre. ..."

      Popeye

      Supprimer
    2. Marguerite: toute la question est là: a-t-on envie de sauver cette république ? Macron dit que oui, mais avec lui. Moi j'dis, on va voir de quel bois ce gars est fait.

      Popeye:c'est trop beau pour etre vrai !

      Supprimer
    3. Bonjour
      1 Merci à Popeye pour avoir déniché l'article du salon beige. Donc le nouveau premier sinistre a payé grassement les conseils de Jacques Attali, le mec qui squatte la politique depuis Mitterrand, ça c'est du changement :(

      2: Pour Micron j'attends très cyniquement le premier attentat conséquent (c'est à dire avec au moins autant de morts qu'au Bataclan). Nous verrons alors comment il réagira. S'il ne fait que dans la commémoration pleurnicharde, les petites bougies, les discours à la con, sans jamais nommer l'adversaire haineux qui tue, sans prendre aucune vraie décision forte, alors là nous saurons que Micron ne vaut rien. Micron n'a pas encore connu son heure de vérité...

      Pour ma part je pense que Micron est, comme l'avait prédit Houellebecq dans son livre visionnaire "Soumission", un deuxième quinquennat de Hollande, ni plus ni moins, et ensuite grand saut dans l'inconnu... qui nous est déjà connu.

      Supprimer
  6. Et les médias se chargent de ma campagne des législatives, elle est pas belle la vie?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kieu: comme ils se sont chargés de ma campagne présidentielle ...

      Supprimer
  7. Suffit qu'il apparaisse pour que j'atteigne le point Godwin !
    Bravo Corto ça valait le coup de patienter pour savourer cette chronique.

    Jipe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jipé: si tu vx mon avis, d ici peu, Godwin ne suffira pas

      Supprimer
  8. Excellent :) Et je suis certaine que vous avez vu claire dans ses pensées ! Machiavel, à côté, va passer pour un petit joueur !
    Et les Français n'y ont vu que du feu...il lui a suffit d'avoir une belle gueule (si si y'en a qui aiment...), la parole facile, la main sur le coeur et hop, emballé, c'est pesé...la sincérité ? Mais on s'en fout de la sincérité ! Ce qui compte, c'est le paraître, la com ! Voyez qu'on n'est pas si nul en France, on peut aussi se dégoter un Obama de derrière les fagots !
    Et ce soir, les journaleux de voir en Philippe un mec de droite ! On a viré cette tendance ( molle et islamo-compatible )aux primaires, sortie sèchement par la porte, elle revient par la fenêtre...à mon avis il vient de signer un CDD de courte durée, Macron ne va s'en servir que pour foutre la merde, après il jette...
    A part ça, c'était sympa votre WE nantais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nana: oh crénom, je lavais oublié l'Obama , avoir le soutien d'Obama ... tout ça se paye un jour ou l autre, la com c'est bien mais ça ne dure qu un temps, Hollande est bien placé pour le savoir.

      Excellent WE nantais , oui

      Supprimer
  9. C'est moi, ou bien micron est passé direct de l'étape n°2 à la n°4 ?

    Situation cependant assez bien résumée, mais je pense qu'un grain de sable -la Méluche, Ha-bon ou autre...- pourrait bien enrayer cette belle machine ; n'en déplaise aux médias qui nous l'ont vendu, c'est pas gagné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al West: tu as du mal lire, peut etre, il y a bien une étape 3

      Pour sur que c'est pas gagné même si pour l instant tout lui réussit au Micron

      Supprimer
  10. Parfait.

    Un bémol : quid de l'étape 3? A moins que je n'aie mal lu...

    Popeye

    RépondreSupprimer
  11. Ce qui est magnifique c'est l'adéquation entre les pensées que vous lui prêtez et son attitude altière sur ce trône municipal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blaise: Macron a un certain mérite, c'est indéniable mais comment rester serein quand on en arrive là, à 39 ans.Il ne va plus se sentir: Maître du monde !

      Supprimer
  12. Dites Corto,z'auriez pas oublié l'étape n°3 ?
    Bon, d'accord, c'est vous qui racontez... ;)

    Ça vous met en forme les escapades ! :)
    J'ai bien ri. Jaune, très jaune, et même vert (de rage), mais bien ri quand même.
    Merci de nous aider à garder le moral. malgré tout...

    Pour Droopyx, j'ai vu (avec beaucoup de retard...).
    Moi aussi, je suis triste. J'adorais ses commentaires ; toujours "pince sans rire", et qui laissait deviner de belles qualités.
    Courage à sa famille et paix sur lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: mais non, je n ai rien oublié c'est toi qui a lu trop vite :)
      Une bonne escapade en effet, rafraichissante, soleil en prime.

      Pour Droopyx, c'est la vie, hélas, parfois trop injuste.

      Supprimer
  13. J'ai oublié : dans le fauteuil, il manque la reine-mère.
    Elle faisait l'inventaire ?

    A part vous lire, je continue mon boycott total pour le télévisuel et très important pour les autres merdias.Dé-goû-tée ! Même les veaux sont moins stupides...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: y a quand même un paquet de veaux qui ont macronné le 7 mai...

      Supprimer
  14. Pour le coup,Macron n'a pas l'air plus étonné que ça de se retrouver là.
    Avec sa tête de petit con arrogant et de prince des branleurs,je lui trouve même un petit air de propriétaire.
    Ce serait plutôt: "Putain! je les ai tous niqués et à moins de 40 ans encore!"


    En réalité,ceux qui m'inquiètent le plus,ce sont nos Républicains cassoulet.
    Déjà que Macron,avec son mouvement,est en train de lancer une OPA sur eux,cannibalisant jusqu'à leur nom...
    ils seront bientôt réduits au rôle de parti croupion ou de groupuscule,qui change de nom pour montrer qu'il existe encore.
    Je leur suggèrerais bien d'adopter LR canal historique...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  15. Juste un mot pour vous laisser imaginer les titres de Libé et consort si Sarkozy avait descendu les Champs Élysées en command car.

    RépondreSupprimer
  16. Tu as tout dit,pour la démarche, il devrait demander à Aldo Maccione des leçons.
    Quant à Brigitte, interdit de la brocarder, elle de gauche, c'est la First Lady.
    Bien, maintenant il faudra supporter le petit prince.

    RépondreSupprimer
  17. Personnellement, j'attendrai encore un peu pour tirer le bilan du quinquennat de Macron...

    Christiane

    RépondreSupprimer
  18. 1984 approche à grands pas et dans un grand barouf, on ne se cache plus !
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  19. L'orgueil précède la chute :) Courage amis français :)

    RépondreSupprimer
  20. Excellente votre analyse, surtout que Macron a obtenu une maîtrise sur Machiavel.

    RépondreSupprimer
  21. La dernière fois qu'on a vu un Edouard au poste de 1er sinistre, j'ai pas le souvenir que c'était le pied ! Ça à commencé (comme toujours) par de belles phrases et des "le président de la république m'a fixé des objectifs que je vais tenir" et 3 mois après toute la populace était dans la rue en scandant "Démission !"
    Donc je sais déjà que ça va partir en vrille, car on ne nous rendra rien et on continuera de nous en prendre un peu plus...

    RépondreSupprimer
  22. Veni, vidi, vici la devise du nouvel empereur des cons...

    Sur ce quinquennat qui s'annonce déjà insupportable, je rajouterai, pour faire méditer les lecteurs d'"A toi l'honneur"


    -Qui n'est prêt aujourd'hui le sera moins demain,
    -On prend dans les coffres d'autrui ce qu'on ne trouve pas chez soi,
    -Le premier devoir est de ne pas faire de mal aux autres, le second est de leur faire du bien.

    RépondreSupprimer
  23. Super ces "confidences" plus vraies que nature ! Le "maître du monde" est révélé dans toute sa roublardise et aussi, il faut le reconnaître dans toute son intelligence. Cette dernière qualité n'en fait pas pour autant un homme honnête. D'ailleurs, combien d'hommes honnêtes chez nos politiques ? Tous plus attirés par la soupe (même si elle est parfumée à la grimace) que par des convictions ou au moins des réflexions sur l'avenir du pays. On redistribue les cartes, tout le monde il est beau tout le monde il es gentil puisque par définition énarquienne, le peuple, autrefois les Sans-dents, maintenant les Crevards, ne sommes bons qu'à obtempérer puisqu'on nous promet la Concorde Universelle dans le Meilleur des Mondes possibles.
    Je ne suis vraiment pas d'accord avec ce projet et combien autour de moi semblent y adhérer et je leur casse l'ambiance.
    Bravo pour ton billet. Fais gaffe quand même, il paraît que nous sommes surveillés !

    RépondreSupprimer
  24. Voilà une escapade nantaise qui vous a bien dégourdi les doigts cher Corto, de votre clavier vous avez encore une fois sorti un écrit satirique d'une grande finesse et ironiquement incisive. Bravo Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
  25. Et bien oui, il est intelligent. C'est une évidence qui ne date pas d'aujourd'hui. C'est pourquoi j'ai toujours été étonné de lire pendant la campagne des présidentielles des propos le qualifiant de freluquet, de clone ou de fils de Hollande ou de candidat sans programme. J'en ai tiré comme conclusion que l'idéologie était bien mauvaise conseillère. J'ai même lu ici un commentaire citant Sputnik, l'agence de propagande russe, j'allais écrire soviétique. Il faut vraiment être aveugle pour accorder du crédit à cette agence de "presse" qui a succédé à Novosti.Ce qui arrive était clairement annoncé par le candidat. Bon, maintenant interrogeons nous sur le programme de LR qui a effacé celui de Fillon. Le mot d'ordre doit être "sauve qui peut" Et Chatel qui dit que Philippe a commis une faute politique... La défaite ne rend pas clairvoyant.
    J'ai beaucoup lu ce blog ces derniers mois, j'étais stupéfait de la violence des propos. L'auteur signalait le grand nombre de consultations, je ne résisterai donc pas à l'envie de me vanter d'y avoir ma petite part. Je l'ai en effet beaucoup fait lire afin que des électeurs de Fillon réalisent ce qu'est Sens commun et consorts. La frontière avec Le Pen était trop souvent invisible. Il semble d'ailleurs que le débat Le Pen-Macron a réveillé quelques électeurs. Un programme est toujours plus important que les imprécations.
    Voilà, je voulais simplement donner mon avis, bonne continuation. Olivier

    RépondreSupprimer
  26. Hominem te esse memento, disait l'esclave qui se tenait derrière le général vainqueur lors de son triomphe à Rome.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir Corto,

    Hé bien, Naoned et les Canaris vous ont boosté ! Et l'air iodé de la presqu'ile ou du pays de Retz (je ne sais pas où vous ont porté vos "pieds marins") ont détendu votre humeur et permis de nous offrir ce billet divertissant, bien que cinglant, mais que j'apprécie, ô vous ne sauriez combien ! Merci pour cette détente bienvenue.
    En plein dans le mille !

    Amicalement,

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen