mardi 22 août 2017

On s'habitue à tout. Même au terrorisme. En attendant...

Résultat de recherche d'images pour "Barcelone des fleurs et des bougies"

J'ai laissé passer quelques jours. Sciemment, j'ai laissé filer quelques jours pour voir si l'horreur de ce qui s'était passé à Barcelone allait enfin m'émouvoir. Mais non, je n'ai versé aucune larme, ni crié ma haine, ni même laissé exploser ma colère. Pire, je n'ai suivi que d'un œil le déroulé de l'enquête, ses rebondissements et à peine écouté les commentaires tout plein de vide de nos habituels commentateurs-experts.

Oh, je sais bien qu'il y a eu 15 morts, une centaine de blessés, que deux messes ont été dites, l'une à Barcelone, l'autre à Paris. J'ai bien vu les bougies s'allumer, les fleurs par milliers et tous ces gens qui pleuraient sans oublier de nous dire qu'ils n'auront pas notre haine. Oui, oui, j'ai vu tout cela. J'ai vu aussi la photo de cette petite gamine écrasée et le visage poupon du petit Julian.

J'ai bien évidemment entendu parler de toutes ces attaques au couteau ou à la voiture dingo qui a foncé sur des abribus à Marseille. Moins d'une heure après, on nous disait que c'était un déséquilibré. Encore un. C'est fou ce qu'il y a comme déséquilibrés.

J'ai bien compris qu'à Barcelone, c'était encore des putains de terroristes musulmans qui avaient frappé.

Et bien vous voulez que je vous dise. Tout cela ne m'a fait ni chaud, ni froid. Bien sûr, je regrette tous ces morts et exprime ma solidarité aux victimes, aux blessés et à leurs familles - c'est comme cela qu'on dit, je crois - mais que voulez-vous, je me suis habitué. Je m'habitue car après tout, c'est bien ce que l'on nous avait dit: il va falloir vivre avec le terrorisme. Et bien vivons avec cette menace et laissons ceux qui savent mettre tous les moyens en oeuvre pour le combattre. Meuh !

Je suis las de tout cela. Je me demande même si on en fait pas un peu trop. Finalement, n'est-ce pas ce que veulent les terrorislamistes: nous voir pleurer, nous voir nous mettre en colère, nous regarder allumer les bougies mais mieux encore... nous écharper. Doit-on diffuser toutes ces images de souffrance et de peine ? Doit-on, pendant des jours, nous abreuver avec ce que l'on sait de l'enquête en cours ? Faut-il faire témoigner les voisins, la grand-mère, le père de la victime ou la mère du méchant muzz qui l'était charmant, j'tijure ? Doit-on accepter que les chaînes d'info fassent leur beurre - et de quelle cradingue manière - avec tout cela ? Ne leur fait-on pas trop de pub à ces ordures ? Pourquoi ne pas traiter, à force, tout cela comme de simples faits divers, histoire de leur montrer qu'ils peuvent bien continuer à conduire des camions fous  ou de folles bagnoles, nous on s'en fout ?

Vous me direz: et les victimes ? et les blessés ? et les familles ? et les dégâts ? et blablabla... oui, je sais et alors, quand on fait la guerre, puisque parait-il nous sommes en guerre, tout ça c'est malheureux mais c'est inéluctable. Dégâts collatéraux d'une guerre... Non ?

Tout ça pour dire que je crains que l'autre, vous vous souvenez le mec qui donnait en permanence des coups de menton, n'ait eu raison: Peut-être bien qu'il va falloir s'habituer au terrorisme. Je crois même que je m'y suis habitué. Normal, il n'a frappé personne que je connais.

Folie passagère 3418
Résultat de recherche d'images pour "soupirer"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

51 commentaires:

  1. CeltiqueDeBanlieue22 août 2017 à 22:30:00

    Pas besoin d'en ajouter une couche.

    Que fais Bruce Willis (dans le film Incassable si je ne me trompe pas) ici ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celtique: que fait Bruce Willis ici ? M'enfin, regarde, regarde son regard, le plus beau regard désabusé qui puisse nous être donné.

      Supprimer
    2. CeltiqueDeBanlieue22 août 2017 à 23:33:00

      Dis comme cela ...

      Désolé ce n'était pas clair dans ton post de base. Mea culpa pour le coup.

      Supprimer
  2. Ben oui ! On s'habitue à tout, même au pire... ;(
    Que voulez-vous faire d'autre, quand les tocards censés nous gouverner ont peur de leur ombre et, plus encore, d'appeler un chat un chat ?
    Et qu'il reste, malgré tout, 16% de crétins pour continuer à les élire...

    Au passage, je note que les Espagnols, EUX, agissent. Et osent parler de terrorislamistes.

    De là à espérer qu'on les imite en France, il n'y a qu'un tout petit pas... dont je crains bien qu'il ne soit jamais franchi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: Combien de morts en France avant que nos politiciens osent appeler un chat, un chat. On en est à 250 et quelques, je crois, visiblement, ce n'est pas suffisant

      Supprimer
    2. Effectivement Franzi, vous avez raison.

      A la télévision espagnole RTVE.es, on appelle toujours l'auteur d'un attentat : un terroriste et en France, dans les medias on emploie le terme : " un jeune homme" (en général suivi de qualificatifs flatteurs : poli, souriant, doux... etc)

      Comme dit Alain Marsaud : "on n'ose pas nommer l'ennemi" en France.
      Quelle lâcheté !

      Marion

      Supprimer
    3. " un jeune homme" (en général suivi de qualificatifs flatteurs : poli, souriant, doux... etc) et ne pas oublier : français, par surcroit. Sinon le clampin lambda pourrait faire le rapprochement avec l'immigration, les migrants, toussa ....

      Supprimer
  3. Ohhh, Corto, votre peine je la partage tant. Parce que le cynisme dont vous faites est telle une larme versée, une larme de drop. Une larme et pas deux.

    Comme vous, la parlotte, les blabla ...

    fuckin merde de ouf, ils ne font rient, c'est putes de politiciens ...

    Tout ceci est triste, tout ceci mérite que les services prennent à bras le corps le merdier. Comme en A.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne m'habituearai jamais à la lâcheté. Voilà pourquoi je ne m'habituerai jamais au terrorisme. Je suis lasse comme beaucoup de gens. Les larmes et la colère sont pour l'instant maîtrisées parce que je ne suis pas personnellement touchée. Sauf à une exception près, lorsque je constate le cynisme de nos dirigents qui, la fleur aux dents, nous mènent à l'abattoir, là je hurle. On ne peut pas, on ne doit pas se laisser faire. Je n'écoute presque plus la télé qui ment, la radio qui ment.
    Rester maître, ne pas céder au chaos voulu par ceux qui ont intérêt à le voir grandir mais ne jamais abandonner.
    Voilà mon état d'esprit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: et bien voilà un état d'esprit qui me plaît !

      Supprimer
  5. https://www.youtube.com/watch?v=_N7HpH_Z5CY

    le Pasqua, il explique simplement le problème et la solution.

    RépondreSupprimer
  6. Tant qu'un des leurs ne sera pas mort,ils ne feront rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. grandpas: fort possible, ils sont si bien protégés. enfin, en principe.

      Supprimer
  7. Depuis deux ans ça crame des bougies pour faire disparaître le terrorisme, et puis....rien. C'est du même niveau que la guérison des écrouelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Théo2toulouse: cramer des bougies, les sachants te diront que cela permet au peuple de communier en semble et de montrer aux terroristes que non " vous n'aurez pas ma haine " et pendant ce temps là, les terroristes , ils doivent bien se marrer: combattus qu ils sont par des bougies

      Supprimer
    2. excellent.. le cramage de bougie a donc montré son inefficacité dans la lutte contre le terrorisme.. anne

      Supprimer
    3. Cela me rappelle l'Evangile et le passage de la gifle. Jésus dit que quand on te gifle, tends l'autre joue ; il ne préconise pas d'allumer une bougie, ou d'éteindre la Tour Eiffel, mais de défier son adversaire et de le prendre au dépourvu. (Un peu comme dans le sketch des Inconnus, "Jésus II le retour"...)

      Dans une vidéo, un prêtre (pas très Charlie) donnait un sermon : "Si le Bon Dieu nous a donné un coeur, il nous aussi donné un cerveau". Cela vaut également pour répondre au Pape sur la question des "migrants".

      Supprimer
  8. Article où l'émotion perce à chaque mot, dans chaque phrase. Merci d'avoir eu à vous lire.
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  9. "... 30% des djihadistes présenteraient des troubles présenteraient des troubles psychiques" entends-je dire à présent* sur RSC™, et le spécialiste (ès-diversité et ès-psychologie) de lui répondre "troubles psychiques ou troubles mentaux ?"

    Pas de doute, on est bien bercés.

    * Tiens, il semble que djihadistes soit devenu, au cours de l'émission terroristes, le temps que je rédige ce commentaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al West: me font marrer ces experts avec leur troubles psychiques. Quel troubles psychiques? ces mecs, les terroristes, ne pensent pas comme nous, ils sont donc timbrés par rapport à notre manière de voir les choses, mais dans leur têtes, c'est nous les timbrés. Match nul, nous avons donc bien à faire à des terroristes et eux a des infidèles

      Supprimer
    2. Ces troubles psychiques ne sont qu'une diversion pour masquer une réalité qu'on a décidé de nier. Et puis on invite des psys, ça donne une caution scientifique à cette diversion.
      Beaucoup de personnes ont souffert ou souffrent de ces troubles sans désir de tuer des gosses. Par contre 100% des djihadistes sont des fanatiques musulmans. Quand donnera-t-on dans nos média la parole à un Musulman converti, comme Aldo Sterone ou Majid Oukacha pour analyser objectivement cette religion, sa littérature et sa culture ? Quelqu'un qui n'a pas grandi dedans ou qui ne l'a pas côtoyé ne peut pas comprendre l'Islam.

      Supprimer
    3. "Quelqu'un qui n'a pas grandi dedans ou qui ne l'a pas côtoyé ne peut pas comprendre l'Islam." : n'importe quoi. Suffit, pour être éclairé sur ce triste sujet, de s'être infligé la lecture, d'ailleurs pénible, de l'alcoran, dans trois traductions (deux françaises, une française), ce qui est déjà beaucoup plus d'honneur et de temps que l'ouvrage ne le mérite.

      On pourrait aussi bien affirmer "faut pas dire du mal des drogues" au motif qu'on s'en est abstenu. Ou encore qu'on ne saurait critiquer les (censuré) parce qu'on ne l'est pas.

      A quoi servirait la faculté de *juger*, sinon ?



      Supprimer
    4. Il ne s'agit pas de le com-prendre, mais de le com-battre ! On ne va pas essayer de comprendre une religion de tarés.

      Supprimer
    5. La psychanalyse est une pseudo-science, ce n'est pas une science, ainsi je trouve plaisant de constater qu'après les experts TV de pacotilles nous avons maintenant des pseudo scientifiques mais parlant comme si leur expertise était une science certaine.

      Mais que ne ferait-on pas pour duper le peuple ...

      Supprimer
  10. Il est d'autant plus important de s'y habituer que, personne ne faisant
    absolument rien de sérieux pour que ça cesse, le terrorisme islamique ne
    fera que croître et embellir (enfin si l'on peut dire). La très grande
    majorité de nos compatriotes s'étaient parfaitement habitués à l'occupation
    allemande, nous ferons avec les massacres musulmans à la chaîne, pas de
    problème.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  11. Quoiqu'il en soit, mon cher Corto, et pour continuer sur la lancée d'Al West, j'ai entendu notre ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, expliquer qu'il allait mettre les psychiatres à contribution, pour leur demander de détecter parmi les malades hospitalisés en hôpitaux psychiatriques, ceux qui seraient susceptibles de passer à l'acte.
    Les psychiatres responsables de la sécurité des Français, voilà qui serait tout à fait nouveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: tout a fait nouveau et tout aussi con ! Mais ce n'est pas gagné parce que pourl instant les psys, ils ne sont pas d'accord

      Supprimer
  12. Tant qu'ils ne feront pas sauter l'assemblée où quelques ministricules et leur famille, ils ne bougeront pas ces collabos, tout le monde il est beau et gentil, pas d'amalgame et cépaçalislam et blablabla, ce qui m'étonne c'est qu'il y ai encore des gens pour aller poser des bougies n ce peuple est endormi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil: il est clair, et c'est un peu ce que je sous entend, tant que ces guignols ne passeront pas à la casserole, ils ne se bougeront pas plus que cela.

      Supprimer
  13. Nommons les coupables : QATAR , ARABIE SAOUDITE , PETROLE , suis je bête c'est impossible , ils ont mis trop de pognon en France aussi il veut mieux se focaliser sur des jeunes trouduc qui n'ont aucun avenir devant eux et qui préfèrent en finir en "beauté" avec la bénédiction des muzz , des politiques et des journaleux . Moi j'ai la haine et en plus je ne sais pas contre qui , les politiciens européens , l' EI , Daesh , les journalistes , les fleuristes , les vendeurs de bougie , les bisousnours , les bobos ou contre moi-même qui ne bouge pas .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: ola, mon ami, on se calme, toi tu n'y es pour rien et à l'age que tu as, hein, on se la joue cool. Politiciens et, EI, et journalistes suffiront grandment à nourir ta haine

      Supprimer
  14. "...et blablabla... oui, je sais et alors, quand on fait la guerre, puisque parait-il nous sommes en guerre,...".
    Non, mon cher Corto, pour faire la guerre, il faut être au moins deux et dans le cas présent, ce n'est pas ce que je vois. Cela ressemble plutôt à une scène d'abattoir sans même la réaction d'une quelconque SPA.
    Mais le véritable ennemi n'est pas l'islamiste radicalisé plus ou moins manipulé et/ou malade dans sa tête, sorti d'un réservoir inépuisable de candidats au martyre mais une grande partie de nos concitoyens voire, frères, voisins, amis, politiques, clergé...qui par, lâcheté (?), facilité (?), intérêt (?), conviction (?), ignorance (?), permettent à l'islam de s'imposer en l'absolvant à grand renforts de bougies et de slogan niaiseux. Le "Diviser pour régner" est plus que jamais d'actualité.
    Si un identitaire fonce dans la foule à la sortie d'une mosquée, dira-t-on: le nationalisme c'est pas ça?

    Le Page.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  15. anne : idem que corto.. ils ne pensent pas comme nous. Mon mari me disait " pour écraser des gens avec une voiture, il faut au moins imaginer que ce sont des CAFARDS"... la, on comprends bien. Quel être à peu prés normalement constitué, peut faire cela. "Déséquilibrés" n'est pas le mot correct. que veut dire " déséquilibré" ? les diverses pathologies psychiatriques conduisent rarement à des meurtres ( à part le suicide " altruiste") et en tout cas, pas en égorgeant les gens ou en les poignardant ou en les écrabouillant par centaines. Nous sommes face à un autre mode de pensée, de lavage de cerveau ( voir aldostérone ). Je crois aussi que les TV devraient arreter de rabacher la meme chose, cela nous fait passer pour des faibles, ce que nous sommes trés probablement devenus dans nos societés égalitaires( Tocqueville ).Le probléme des faibles est qu'ils risquent de devenir incontrolables et de faire n'importe quoi. C'est pourquoi, mettre des mots corrects, adéquats sur ce qu'il se passe est important, puis avoir un objectif, une stratégie, un but... quelques notions d'anthropologie, de culture " générale" sont tout à fait opportuns. " le vivre ensemble et le multiculturalisme " reléve de l'irénisme


    RépondreSupprimer
  16. C'est présenté, et peut-être accepté, comme une sorte de reality show auquel tout le monde pourrait participer, la faute à pas de chance.
    Tout va continuer comme avant, le seul changement est que les journaleux ont découvert un nouveau mot : résilience.
    (j'ai remarqué au centre du tas de bougies deux canards en plastique. Qu'est-ce qui peut bien passer par la tête de quelqu'un qui apporte des canards en plastique ? C'est pour troller ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PLC: bien sur que tout va continuer comme avant, nos dirigeants sont incapables de prendre les bonnes décisions ( les cons, ils en sont à se demander s il faut autoriser les téléphones en prison ! ), donc ça continuera

      Supprimer
  17. Il faut bien s'habituer puisque nos gouvernants sont incapables de réagir. Un des islamistes du réseau de Barcelone a été "libéré sous contrôle judiciaire"!
    PS sur le billet précédent: l'église catholique n'interdit-elle pas le suicide?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss: je ne crois pas que l église interdise le suicide, elle le condamne par contre.

      Supprimer
    2. Bien le bonsoir,je sais bien que j arrive 2 mois après la bataille ou devrais je dire après ce commentaire mais en le lisant j'ai eu l envie d y répondre donc juste histoire d être précis le suicide et ni toléré ni même envisageable du fait qu'il est comme le meurtre un motif de pure et simple aller au purgatoire enfin d après les quelques connaissance de culture générale que j'en ai, donc il est certain que ça va paraître réducteur voir un peu limite au vue de croyant surtout si ce sont des pratiquants de modéré à ce de niveau monastiques!!!Alors vous pouvez après avoir fait l efforts de lire mon petit commentaire insérer au milieu de ce pavé certes pompeusement brodé d un vocabulaire qui sans être soutenus ne viole pas les yeux.naturellement ce texte faisant l une des premières interrogations qui vous viens à l esprit et sûrement mais qu'est-ce qui raconte ce mec il est complètement con ou quoi. Et bien je dirais que c'est probablement vrai mais surtout j'avais un peu de temps à perdre donc tant qu'à faire autant vous posé une question que pensez-vous qu'il soit possible de dire à propos de ceux qui on perdu tout autant de temps à lire quelqu'un qui a été qualifié de con par une majorité??? Je vous laisse méditer sur cela et trouver les réponses qui en découlent mais après une vrai réflexion pas juste une simple réaction à une vexations CORDIALEMENT

      Supprimer
  18. Géo

    Cette habituation sans réactivité à ces actes de terrorisme pose problème aussi du fait que pendant que les gouvernements complices laissent faire,
    rien ne garantit que les assassins ne vont pas passer à un niveau supérieur d offensive avec des moyens encore plus meurtriers,d'où la possibilité d une escalade...à laquelle on s'accoutumerait,
    (nous retrouvant dans la même situation que certains pays du moyen-orient)

    J'ai noté(comme prévu)que durant la mascarade électorale du macron et les courts temps qui ont suivi,il y a eu de sanglants attentats en Angleterre,mais le macron a eu,lui,de la "chance",sauf un militaire ou deux attaqués,mais pas de tuerie en France.
    Quand on veut,on peut,n est ce pas?

    Le groupe Gladio,la loge p2,sont des exemples de la collusion entre des cellules terroristes et des "forces obscures" dont les intérêts peuvent coïncider selon les circonstances,quand l une ne subventionne pas l autre,ce qui est le cas avec Daesh.

    La secte des assassins lançait des adeptes (drogués car ils se sacrifiaient,tués ensuite par les gardes),sur des dignitaires que l on voulait supprimer.

    Pourquoi n'y a t'il pas d attentats sur les dirigeants coupables de ce qui se passe au Moyen-Orient mais en revanche une députée anti-Brexit se fait assassiner sans mal en Angleterre avant le Brexit?!

    Et où sont les classés "radicalisés" en France?
    Connait-on leurs faits et gestes?
    Connait-on tous les "migrants"?
    Bien sûr que non.

    RépondreSupprimer
  19. Si seulement ça pouvait marcher avec le trésor public : "Non ! nous n'aurez pas mes tunes !"

    Pour être un peu plus grave, sur le sujet ; ce qui me fais mal et que je ressens dans mon ame comme une blessure c'est la mort du petit garçon australo-britannique de sept ans, Julian Cadman. Si on veux parler d'injustice et d'innocence assassinée, et ben on est en plein dedans et ça plus que le reste pour moi c'est impardonnable, ineffaçable et appel à la vengeance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parker Pointu: le petit garçon, la petite fille, et les autres... la vengeance n'est pas de tradition chez nous latins et sans doute cela tient-il à des réminiscences du " si on te frappe à la joue gauche, tends la droite " , un truc dans le genre, qui a pris le pas sur le " oeil, pour oeil, dent pour dent "

      Supprimer
  20. même pas grave...

    Mercredi 23 août 2017 à 14:16
    "Une femme militaire de la force Sentinelle, en faction place d'Arsonval, près de l’hôpital Édouard-Herriot, à Lyon, a été agressée mardi soir vers 20h30 par un homme, apparemment déséquilibré. La soldate n'a pas été blessée.
    Interpellé par les forces de l'ordre et brièvement placé en garde à vue, l'individu, qui présente de “gros troubles psychiatriques” selon une source judiciaire, a finalement été interné d'office, son état mental ne lui permettant pas d'être auditionné."

    faut vivre avec son temps: monsieur pape a dit, non-pas à propos des boogie-woogie avant les prières du soir, mais que:
    "Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté Notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer." et que "...e principe de la centralité (?) de la personne humaine (…) nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale ...", ce que certains ont traduit par:
    "La sécurité des migrants passe toujours avant la sécurité nationale..." (la "réacosphère dans son ensemble)
    Amen

    RépondreSupprimer
  21. Encore un bel article ! J'approuve tout ce que vous avez écrit. Comme vous, j'exprime bien sûr ma solidarité aux victimes, aux blessés et à leurs familles. "C'est fou ce qu'il y a comme déséquilibré" dites-vous, j'ai entendu hier sur je ne sais plus quelles ondes qu'il y avait 1/3 de malades dans les prisons, quand on sait qu'il y a 80% de racailles Muzz dans ces établissements ? Mais comment a-t-on pu laisser entrer autant de fous sur notre sol !? Et ça continue, nos "dirigeants" sont aussi fous qu'eux ? Jean-Pierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Pierre Fraiche: nos dirigeants ne sont pas fous, ils savent très bien ce qu ils font. Si sur la masse , il n'y a que quelques centaines ou milliers de tarés, jouons la masse.

      Supprimer
  22. Avis...
    Vendredi prochain, à l'heure de la sortie de la... "prière" (?), je vais me rendre à l'une des mosquées que j'ai cru apercevoir autour de chez moi, j'aurais un entonnoir sur la tête, un genre de camisole dénouée autour de la taille, et des oreilles de porc que je jetterais sur les... "fidèles" (?) quand ils passeront devant moi, en chantant "Youkadi... youkada...".
    J'espère vous donner de mes nouvelles dès samedi matin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis pas sûr cher bedeau, mais j'irais vous porter des oranges !

      Supprimer
    2. bedeau: allez, salut, on t'aimais bien mais sache que dans notre paradis à nous il n y aucune vierge pour t'attendre

      Supprimer
  23. Bonjour, cher Corto - quelques suggestions concrètes pour en sortir par le haut ? Un plan d'action ? D'avance, merci !
    Madame Chocolat

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient