lundi 9 juillet 2018

Quand le parquet parisien "égare" des documents pouvant innocenter Sarkozy...


Parfois, point n'est besoin de se creuser les méninges pour faire un billet de blog, la lecture de la presse se suffit à elle-même...

On se souviendra à quel point les accusations de Merdapart concernant un pseudo financement libyen plombèrent la campagne de Sarkozy...

Et puis on apprend qu'au palais de Justice de Paris... et bien, c'est un peu bordel, un bordel suffisant pour paumer certains documents et comme par hasard des documents qui dédouaneraient Sarko... Le pire étant que c'est le parquet lui-même qui le reconnait:

Un mois de recherches n'a pas suffi : il y a toujours des pièces manquantes dans le dossier de l'affaire libyenne qui met en cause Nicolas Sarkozy. Dans un courrier daté du 20 juin, le parquet de Paris admet que trois dépositions susceptibles de renforcer la défense de l'ancien président sont introuvables. Ces documents sont les comptes rendus des auditions de deux anciens dirigeants libyens et l'attestation écrite d'un troisième, qui auraient tous affirmé que le document à l'origine de toute l'affaire, publié en 2012 par le site Mediapart, était en réalité un faux...."

La lecture complète de cet article du JDD daté du 7 juillet 2018 est édifiante et bien plus intéressante qu'un compte-rendu de l'allocution de Jupiter à versailles. Il va de soi qui ni BFM, ni CNews, ni TF1, ni France Télevision, ni, bien évidemment, Mediapart n'ont pour l'instant relayé cette information...



D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

14 commentaires:

  1. Je ne suis pas surpris. Il n'y a jamais de justice sereine en matière politique.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les juges aux ordres n'ont aucun compte à rendre à ceux qu'ils persécutent. S'ils étaient élus, ce serait une autre histoire : ils devraient faire le job pour pour pouvoir briguer un autre mandat.

      Supprimer
  2. Etonnant les dossiers qui se perdent ou des décisions de justice rapides lorsque c'est pour les "droites" par contre les LREM et autres du défunt PS s'en tirent toujours la tête haute , reste-t-il une justice dans ce pays ? Réponse NON .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claude Henri: il reste une justice, bien sûr , sauf quand il s'agit de politique

      Supprimer
  3. Elles ont peut etre été sorties par mégarde du dossier par ceux là qui se chargent d'alimenter la presse au mépris du secret de l'instruction . Qui sait ? Il y a des petites mains diligentes et expertes qui travaillent à l'abri des regards ... à moins que ce ne soit l'oeuvre d' une femme de ménage trop zélée... Je crois comprendre que les pièces à charge sont toujours là ! Ouf ! Urvoas qui aide le copain Solère sait peut etre où les pièces en question ont été rangées ( trop bien ! ) ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: il faut lire l article en lien, c'est trop rigolo, on y apprend que toutes les pièces à charge contre Sarko ont bien eté rapatriées de l'ex ambassade de France en Libye mais pas celle à décharge !

      Supprimer
  4. Il faut se faire une raison, mon cher Corto, dans notre belle République, les politiques sont soumis à la dictature des juges.
    Avant-hier Sarkozy, toujours pas condamné. Hier Fillon, dont les "affaires" s'enlisent. Et demain qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: demain, je voisbien sortir un truc plus ou moins bidon sur Wauquiez ou un de ses proches...

      Supprimer
  5. Boh...
    C'est une histoire qui le servirait plus qu'elle ne le desservirait.
    Avec de bons avocats comme il doit en avoir, on doit pouvoir plaider la nullité de procédure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a même de grandes chances pour que ce soit le but recherché, le dossier étant vide. La nullité de la procédure reconnue n'avantagerait pas Sarkozy pour autant. Seule une relaxe le pourrait et ce n'est sans doute pas ce que veulent les juges pour laisser planer le doute sur sa culpabilité...

      Supprimer
  6. Les médias ne parlent pas beaucoup des choses importantes.
    S'ils le faisaient, le système sauterait, la société s'effondrerait. A leur décharge ils n'ont pas trop le choix.
    Qui sait que la semaine dernière un "migrant", futur prix nobel on s'en doute, à décapité un bébé de 1 an dans une station de métro et tué sa mère et surtout, qui sait que la presse Allemande a ordre de ne pas en parler ?
    Par contre, quand un migrant sauve un mioche, la ...

    Ca, c'est au sujet des migrants, mais vous prenez n'importe quel sujet et vous pouvez être sûr que les médias cachent les choses importantes et en font des caisses sur des détails insignifiants.

    C'est le prix de la préservation du système.
    C'est le prix pour ne pas que les banques sautent, que les entreprises soient ruinées dans la foulée, que les retraites ne soient plus versées, etc...

    Panem et circencem.

    A vous de choisir.

    RépondreSupprimer
  7. Et Sarko n'aurait pas les copies de ces documents??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zen Aztec: à priori non. Et quand bien même il les aurait, ils ont disparu du parquet...

      Supprimer
    2. A priori c'est lui qui a du les produire ces documents,compte pas sur les juges pour faire le boulot d'aller consulter les bédouins qui ont témoigné au bénef de Sarko

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens