samedi 30 mars 2013

Comment ça, elle est rance ma France ?


Des fois, on me dit qu'il ne faut pas que j'aille lire la prose du camp d'en face, celui de la tolérance et de l'écoute des autres, celui qui se drape dans des drapeaux tantôt rose, tantôt rouge, rarement bleu-blanc-rouge... Ce à quoi je réponds que bien au contraire, il faut aller les lire. D'aucuns diront - et ils n'auront pas tout à fait tort - qu'il faut connaître ses ennemis; perso, je rajouterais qu'il me plaît de savoir ce que pensent les autres et de me rendre compte à quel point notre pays est, peut-être, en train de se sécessionner...

Un cachet de Stilnox ou un tarpé bien tassé sont toutefois recommandés avant de se lancer... pour atterrir en douceur...

Le texte  " Printemps français, je te vomis " provient de Gauche de Combat, un petit gars tout rouge, un pote à La Méluche, sans doute. L'auteur dit ce qu'il pense des " rances " qui défilent contre le mariage zinzin:

" (...) Aussi, quand je lis qu’ils se revendiquent d’un printemps français, allant jusqu’à coloniser la langue de leur ennemi héréditaire, celui des combattants de la liberté, du printemps tunisien, des autres printemps arabes, je sors mon fusil de chasse. Quelle inversion rhétorique ! Comment ? Ces gens qui derrière Christine Boutin, ou le de plus en plus rance Henri Guaino,  que dérangent si peu les casseurs du bloc identitaire, de l’action française et autres groupuscules d’extrême droite, ces catholiques intégristes qui ont si peu à envier aux islamistes de la même veine, ou cette Béatrice Bourges qui trouve même Frigide Barjot trop Bisounours pour elle,  ceux là qui refusent l’évolution sociétale pourtant soutenue par une majorité de français moins médiatiques, qui justifient largement ce que l’ami de Politeeks nomme comme nous autres la » fRance », prétendraient se soulever pour défendre la liberté ? Mais laquelle ? La leur seule ? Celle de librement discriminer ? Honte à eux.

Et puis, faut quand même pas pousser : 300 000 contre 3 millions, ça vaut pas… Petits joueurs.  Vous voilà donc à présent contraints dans votre voie sans issue, comme des rats pris dans un piège – celui de l’iniquité -  de vous discréditer en pratiquant comme le premier pervers narcissique venu la technique du harcèlement personnel… Pierre Bergé attaqué pour un simple Tweet ici, Yann Galut pour un petit mot là, allant même jusqu’à persécuter la Ministre de la jsutice dans ses activités personnelles, ou Najat Vallaud Belkacem à Rennes, voilà qui ne brille pas par le courage et vous amènera bien peu de gloire… A tenter si désespérément de sortir de l’ombre juste dans laquelle le peu de valeur morale de vos idées d’un autre âge vous maintenait justement, au nom de l’équilibre collectif et de la paix publique, vous voilà prêts à toutes les vilenies…

Nous serons face à vous. Physiquement s’il le faut. Vous êtes la face sombre de cette France autrement plus généreuse que l’image que vous donnez au reste du monde, et que j’aime. Celle de la générosité, de la défense des droits de l’homme, des femmes, de l’être humain en général. Celle qui se dresse contre l’injustice faite aux roms, celle qui refuse les discriminations, d’où qu’elles viennent, et qui se bat pour un monde meilleur plutôt que pour celle du repli sur soi, de la défense de ses seuls droits au détriment de ceux de tous les autres. La fRance, quoi. Pourquoi donc choisir si souvent un drapeau bleu blanc rouge quant un drapeau brun vous irait si bien ? "

Alors, hein, cela ne valait-il pas le coup ? 

N'est-ce pas tout plein d'amour pour son prochain, tout plein d'esprit d'ouverture pour ceux qui ne pensent comme le Kamarade ? C'est-y pas beau et dégoulinant de contradictions ?...

Tout le problème est de savoir si l'on peut parler et débattre avec des gens comme ça.Si  non, on fait comment ?

( nb: les liens inclus dans le texte sont du kamarade Gauche de Combat )

Folie passagère 1642.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Je crois qu'il reste encore un peu de place pour ces connards en Corée du nord. Ils s'étiolent loin du socialisme réel et finissent par écrire des conneries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltcahck: z'en voudraient pas en Corée du Nord, là-bas, ils aiment les gens qu on peut mater et contrôler, à coup de schlague si besoin

      Supprimer
  2. Peut-être que c'est rance, mais cela sent bon.

    Surtout le gars semble faire un énorme contre sens au sujet des "printemps". Au fond, ces mouvements sont dirigés contre l'universalisme laïc et matérialiste que les gauchistes de combat défendent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @naïf: en tout cas je préfère ma France et l idee que je m en fais à la leur. tu as noté, C'est fou qd même quasiment toutes les 2 lignes il y a des contradictions.

      Supprimer
  3. Selon le dernier paragraphe, ils font très bisounours avec les classiques "generosité, monde meilleur, non discrimination, droits de l'homme".
    Le problème c'est que leur bisounours est armé d'une kalachnikoff, et pret à tuer tous ceux qui ne sont pas d'accord avec leur monde.
    On a déjà connu cela en URSS, à Cuba, en Corée du Nord et malheureusement, on sait comment cela dégénère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @dan_b: comme tu dis leur coté bisounours est pour le moins curieux: " Nous serons face à vous. Physiquement s’il le faut " pour des gens qui prêchent la démocratie..; y a de quoi rigoler si ce n'était pas aussi triste.
      ça dégénère dans le plus pur totalitarisme que d aucuns appellent fascisme.

      Supprimer
    2. Physiquement ? Chiche !

      Je m'en fais une joie. Là au moins je ne serais pas obligé de retenir les coups.

      Supprimer
    3. @koltchack: mais comment pourrait-il en être autrement avec ces gens-là, c'est bien là le drame.

      Supprimer
  4. Tu es fou de lire la prose de quelqu'un qui est infiniment plus dangereux que le pire des fachos. Et qui sait de quoi il parle en terme de "rance" : ce qu'il représente est pire que tout ça.

    Il faut vraiment les combattre, ces idées et ces personnes qui les défendent : ils sont sans doute un des plus grands dangers qu'a connu notre république...
    Après, peut on les combattre sans les "mettre en valeur" comme tu le fais... je ne sais pas. Tu as peut être raison sur ta démarche, même si ça me gène vraiment de les voir mis en avant, c'est gens là.

    Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @falconhill: je crois qu ils ne m ont pas attendu pour être mis en valeur, je te rappelle que le FDG a fait 11% au premier tour de la présidentielle, 4 millions de voix. Je pense qu on ne peut pas les ignorer, de la même façon que l on ne peut pas ignorer les gens qui frottent FN. A les ignorer, ils grimpent, l'ostracisation, ça marche toujours.

      Les gens comme GDC sont pour moi un danger aussi grand que les purs FN, leur discours sont d ailleurs d une symétrie surprenante.

      Il faut les combattre, nous sommes d accord mais pour cela il faut un) les connaître et deux avoir un discours qui permettent d'attirer les paumés qui vont vers eux.
      GDC n a rien compris de ce qui motive des gens comme moi ou comme les centaines de milliers de gens qui défilaient à Paris. De cela, ils ne voient que les 50 connards du GUD ou Identitaires que les médias se sont plu à nous repasse en boucle.

      Donc, il n e s agit pas de les mettre en avant, ils prennent le droit que leur accorde la démocratie pour le faire tout seul mais il n est pas question de les prendre pour quantité négligeable.

      Supprimer
  5. La vérité, mon cher Corto, c'est que c'est la panique, ils perdent leurs nerfs !
    La France est malade mais Pépère préfère plonger le nez dans sa boîte à outils - qui ne fonctionnent pas - pour ne rien voir en croyant que cela passera comme par enchantement.
    Du coup ils sont tous à cran.
    Nous, nous devrons rester calmes, quoi qu'il puisse arriver. Du moins c'est ainsi que je vois les choses.
    En revanche, je suis sûre, qu'il ne faut pas attacher la moindre attention aux blogueurs de gauche.
    Il faut superbement les ignorer. Ils parlent mais leurs paroles tintent déjà dans un vide sidéral où il faut les laisser.
    Je vous prédis même qu'ils ne vont pas tarder à se bouffer la gueule entre eux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: " il ne faut pas attacher la moindre attention aux blogueurs de gauche. " absolument pas d accord, celui ci écrit mais il a 4 millions de copains a avoir voté pour Melenchon au premier tour. je vous renvoie à ma réponse à Falconhill ci-dessus.

      On a diabolisé, ridiculisé, vilipendé tec... le FN depuis des années , ne commettons pas la même erreur avec ces gens là. Ils ont la même haine pour ceux qui ne pensent pas comme eux que le FN. Une idéologie qui " plait ". Il faut donc les combattre.

      Supprimer
  6. Ils laissent vraiment sortir n'importe qui des asiles psychiatriques de nos jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: comme ci dessus, si GDC est un taré, ils furent 4 millions de tarés a voter pour le plus taré d entre eux, Melenchon, en 2012.

      Supprimer
  7. Non Corto, notre France n'est pas rance. Avec beaucoup d'autres, peut-être un peu trop silencieux jusqu'à présent, nous la défendons parce que nous l'aimons. Nous voulons qu'elle conserve son identité, ses valeurs et ses spécificités. Nous la voulons moderne, inventive et respectée sur le plan international. Nous ne voulons pas d'un pays qui ne tient pas ses engagements vis-à-vis du reste du monde, et nous n'avons aucune estime pour ceux qui ne respectent par leur signature.

    Il est vrai que nous préférons la France qui travaille et par là même, nous respectons les entreprises et leurs patrons. Même si les subsides de l'état sont parfois nécessaires, nous considérons que trop de gens attendent trop de cet état-nounou en oubliant que derrière chaque euro redistribué il y a une personne qui se lève tous les matins pour aller travailler.

    Nous considérons que chaque individu est unique et nous refusons d'être transformés en une armée de playmobils. Nous estimons qu'il appartient à la famille et non pas à l'école de poser le tuteur qui aide nos enfants à pousser droit. Il serait peut-être utile d'ailleurs d'éduquer certaines familles pour qu'elles puissent jouer pleinement ce rôle d'éducateur.

    Nous préférons ce qui élève l'homme à ce qui le rabaisse, l'esprit de compétition à l'immobilité de ceux qui vivent leur vie en spectateurs et à qui il manque toujours 3 centimes pour faire 1 €.

    Les symboles de la France ne nous font pas honte. Le fait de voir ressortir des greniers les drapeaux français et la Marseillaise, nous réjouit.

    D'ailleurs, si nous représentions une minorité, comme on veut nous le faire croire, j'imagine que nous obtiendrions sans peine le référendum que nous réclamons pour donner notre avis sur le fameux "mariage pour tous".

    Non, la France de ceux qui apprécient ce blog n'est pas rance, elle est fière et déterminée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: qu'est-ce que tu veux que je rajoute après ça, hein , rien. Parfait, merci !

      Juste de confirmer à des gnes comme Gauche de Combat qu'en ce qui me concerne, plus déterminé que jamais à ne rien passer à des gens comme lui. Je n aime pas la haine.

      Supprimer
    2. Bravo Cyrielle!!!
      Titi

      Supprimer
    3. @cyrielle: je reviens dessus: j aime beaucoup ton com !

      Supprimer
    4. @ Corto & Titi : Merci à vous 2.

      En ce moment et pour diverses raisons, j'ai mal à ma France. J'ai le sentiment que nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir l'envie de sortir nos griffes.

      Supprimer
    5. @cyrielle: sortir les griffes, a voir si cela serait suffisant pour faire comprendre à nos politiques qu'il faut qu ils arrêtent de ns prendre ppour des cons?

      Supprimer
  8. Mais que de bêtise et de mensonges !
    Marianne à raison : avec ses semblables, ils paniquent...c'est la meilleure preuve qu'eux non plus ne croient pas au comptage décrété par Valls.
    C'est sûr qu'à ce stade de haine, l'énergumène en question risque de se noyer dans sa vomissure et c'est tout ce que l'on peut lui souhaiter.
    Que veux-tu faire d'autre ?
    Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mireille: comme marianne, tu as sans doute en partie raison, mais je me méfie de ces gens là. Ils ont aussi violents que les " fachos ". Un discours d'exclusion total pour qui ne pense pas comme eux. Alors deux solutions, les combattre " civiquement " ou, au bout du compte, parce qu on les aura ignoré, dans la rue ...

      En tout cas ne pas les ignorer c'est faire face, selon moi, au danger.

      Supprimer
    2. @Corto : les combattre "civiquement" par notre action pacifique, dans la rue, c'est aussi les ignorer.
      Ignorons les et ne lâchons rien.
      Dans la catégorie "perturbateurs" faisant leur loi avec une interprétation bien partiale de la démocratie, nous avons :
      http://blogs.mediapart.fr/blog/gais-lurons-collectif/300313/pourquoi-nous-attaquerons-encore-la-manif-pour-tous.
      Je plains ceux qui se sont reçus des jets d'eau de Javel. Comme le dit un commentaire : c'est débile et dangereux.
      Mireille

      Supprimer
  9. Comme Koltchack ci-dessus : qu'il aille respirer en Corée du Nord ou à Cuba, l'air y est sûrement plus frais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. al west: si c'était aussi simple...un pont aérien France Corée du nord sans retour.

      Supprimer
    2. Un pont aérien et pas de parachutes, parce qu'on ne va pas se poser là-bas. Faut quand même pas déconner. Un largage à 2.000 mètres histoire de vérifier la loi de la gravité.

      Supprimer
  10. AVIS !: Le monsieur a répondu sur twitter à mon billet:

    " je ne te réponds même pas. ça te ferait sortir de l'ombre. restes-y "

    RépondreSupprimer
  11. Ca leur fait bizarre à tous ces petits gauchos que la France se réveille enfin... Que cette France si bien décrite par Cyrielle ci dessus, dise STOP!!! C'est donc tellement plus confortable de nous considérer comme des fachos, extrémistes, réactionnaires ou tout autre nom d'oiseau.... Mais la réalité est là.... la France en a marre de se taire et de se laisser dicter sa loi par ces minorités bruyantes...

    Cela dit, ce gentil Monsieur qui parle des Droits de l'Homme me fait bien rire parce qu'il semble que le Droit des Enfants soit pour lui une notion totalement étrange... peut être considère-t-il les enfants comme n'étant pas des hommes et donc n'ayant pas besoin d'être pris en compte.... Je me pose la question....

    Et je pense aussi comme Marianne... ils ont peur....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: ces gens là ont une vision des droits de l homme tout a fait curieuse qui commence par " affronter physiquement, dans la rue " ceux qui ne sont pas d'accord avec eux. Dès lors, comment les considérer si ce n'est comme les " fachos " qu'ils dénoncent.
      Ils ont une dialectique qui se contredit sans arrêt, hallucinant.

      Supprimer
  12. Ce type doit vivre dans une grotte du côté du Larzac, s’éclairer à la bougie et pédaler pour faire fonctionner son ordinateur, seul lien qui le relie encore au monde.
    De plus il semble avoir une sévère dépendance à la fumette et au lait de chèvre.
    Laisser-le donc croupir dans son jus ! C’est tout ce qu’il mérite…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: si seulement il était tout seul au fond de sa grotte, je lui porterai bien un peu de foin mais ils sont 4 millions a avoir voté Melenchon !

      Supprimer
  13. Eh bien, non, cher Corto, à mon avis on ne peut pas débattre avec ces gens là.
    J'ai déjà essayé de nombreuses fois, c'est parfaitement inutile car personne ne cherche à comprendre quoi que ce soit. La seule chose qui compte est de réduire l'autre à sa propre "opinion", si ce terme est approprié. Ce qui n'est généralement pas le cas.
    Quand à votre question, "on fait comment ?", les solutions ne sont pas nombreuses.
    Nous pourrions même dire qu'elles se réduisent rapidement et que le risque de n'en plus avoir qu'une seule se profile de plus en plus nettement à l'horizon. Si ce jour là arrive, alors il faudra emprunter des tessons de bouteilles à l'Amiral. Om autre chose de plus convaincant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean erbenger: bienvenue ici.

      il y a tout de même une différence entre les gauchos light façon PS et ces allumés du FDG.
      Le seul risque c'est de faire avec eux comme se sont plus a le faire les politiques de tout bord avec le FN: les diaboliser. On voit le résultat, le FN est à 15/20% et le FDG à 8/10.

      Ceci dit, en extrême recours, la catapulte peut se révéler efficace

      Supprimer
    2. Non, sur le fond il n'y a aucune différence, ils procèdent tous de la même engeance. A ceci près que les socialauds étant des couilles molles qui ont peur d'aller au fight, ils se planquent derrière leurs troupes auxiliaires : les gauchos de la gauche. Mais pour eux ce ne sont que des auxiliaires, dès qu'ils n'en ont plus besoin ou que ces derniers deviennent gênants, ils les débinent. Il suffit de voir comment le FdG a été traité par les leftblogs avant le second tour et depuis. Avant ils étaient près à se faire des bisous sous la douche, maintenant ils ne leur jetteraient même pas un os s'ils crevaient la dalle.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. @Corto.
      Il y a probablement une différence dans la forme mais dans le fond les premiers sont peut-être encore plus dangereux que les seconds, précisément en raison de cette forme onctueuse qui les fait paraître plus "tolérants", "ouverts", "cool" et tous ces adjectifs grotesques que nous connaissons si bien.
      Quant à la catapulte, tout dépend de ce que l'on mettra dedans ; de la naphta enflammée me parait une bonne idée ; pour commencer...

      Supprimer
    5. @jean Erbenger: Pas tout a fait faux pour les premiers, je le reconnais bien volontiers

      Supprimer
  14. Je crois que le problème de ces gens-là, c'est qu'ils n'ont plus de capacité de réflexion : ils ne fonctionnent qu'à l'idéologie. D'où l'impossibilité du moindre débat argumenté avec eux.
    Et je partage votre avis, Corto, il faut les connaître pour mieux les démonter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @isabelle: tout le pb est de savoir si ils sont démontables :)

      Supprimer
    2. Je crois qu'ils sont solubles dans l'acide sulfurique.

      Supprimer
  15. Je maintiens, mon cher Corto, qu'en les mettant en avant comme vous le faites, et de plus en recueillant des commentaires vengeurs, non seulement vous ne les "démonterez" pas, mais vous leur accordez une importance qu'ils n'ont déjà plus.
    Je crois que si nous avons la possibilité d'avoir un rôle à jouer dans ce qui se trame actuellement dans le pays, c'est plutôt d'expliquer inlassablement le pourquoi du comment de nos positions, tout en contrant ceux qui s'en prennent à nous, avec nos arguments.
    C'est plutôt ainsi, il me semble, que nous arriverons à convaincre les indécis, qui ne savent pas encore que penser.
    Car les autres, ne vous faites aucune illusion, vous aurez beau vous agiter dans tous les sens, vous n'en convaincrez aucun qu'ils ont tort, et vous raison.
    Bonnes Pâques à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et bien voila, nous y sommes, nous ne sommes pas d'accord ! :) Bonnes fêtes de Pâques
      bises

      Supprimer
  16. C'est vrai qu'actuellement les blogueurs de gauche sont un peu susceptibles ; essayez par exemple de faire un commentaire un peu critique sur le blog de jegoun et vous serez rapidement censuré. Lisez son billet "La compétence du président" et dites moi que ce n'est pas risible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @denis: non seulement ils sont susceptibles mais en plus ils se prennent la tête entre eux.

      Quant au jegoun, cela fait belle lurette que je ne vais plus chez lui commenter, il est devenu a la fois trop aigri et trop pris ds ces contradictions.
      cdlt,

      Supprimer
    2. Moi j'aime bien lire leurs billets ; ils sont dans un tel déni que ça en devient grandiose. Il y a quelque chose de soviétique dans leur aveuglement et leur adulation du chef

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen