mardi 1 septembre 2015

Migrants: A flot continu...

Cette vidéo est terrible, terrifiante. Jean Raspail* s'était trompé sur un point: il ne pouvait imaginer que les Européens iraient jusqu'à affréter leurs propres bateaux pour aider au grand déferlement... 




Et nous, nous allons les accueillir, pour partie d'entre eux; les accueillir parce que l'hystérique de Matignon l'a dit. Combien ? Peu importe, il semblerait que cela n'ait pas d'importance. 350 000 aurait déjà fait le voyage pour l'Europe depuis le début de l'année. L'Allemagne s'attend à en recevoir 800 000. Alors, nous allons les accueillir. Parce que nous n'avons, parait-il, pas le choix. Parce que ce sont nos frères. Parce que nous ne pouvons pas laisser cette misère se répandre anarchiquement. Parce que sécurité, parce qu'hygiène, parce que solidarité, parce que... Soit. Et que pour ceci faire, quand ils auront, pour quelques centaines ou milliers d'entre eux, à nouveau échoués à Calais, la France, aidée par l'Europe, va construire en 2016 - on se demande bien d'ailleurs pourquoi pas dès maintenant - un camp d'hébergement de 1 500 places. Oups, pardon, un campement humanitaire, faut-il dire, avec 120 grandes tentes de 12 places. Ça tombe bien, ils sont déjà 3 500 dans ce que Manuel Valls appelle " la lande ", faute d'oser, comme tout le monde là-bas, parler de jungle... Et quand ils seront 5 000, 10 000 ou 100 000, on fera quoi ? Un autre campement humanitaire ? 

Parce que, hein, franchement avec toutes ces bonnes nouvelles et ces gentils discours, vous croyez que cela va les décourager de venir par ici ? Que nenni, la rumeur courre déjà à coup de sms, de djembés, de tam-tam et de passeurs aussi ignobles que cupides: " A Calais, on nous accueille et ils construisent des camps avec des douches et on nous donnera des vêtements, à manger et un petit pécule, viendez ! ". Ce à quoi, l'un de nos politocards ou l'un des membres de ces gentilles associations humanitaires répondra en écho: " Bienvenue chez vous ! ". 

5 millions d'euros qu'il a obtenu notre Premier de Bruxelles pour aider à la construction de ce camp. Mais aussi - et ça, il ne s'en est pas trop vanté - pour " soutenir le transport des demandeurs d'asile de Calais vers d'autres destinations en France " ! D'autres destinations en France ? Oui, oui, vous avez bien lu. Où ? Ce n'est pas votre problème ! " D'autres destinations en France " vers lesquelles on peut supposer que sous peu il faudra construire d'autres camps d'hébergement, en attendant de leur donner les moyens de repeupler nos campagnes... 

Déferlement, repeuplement, remplacement... 

Et puis tant pis si on ne demande pas aux Français ce qu'ils en pensent. Et tant pis si les Calaisiens n'en peuvent plus de voir leur ville envahie par les réfugiés, désertée par les touristes et le prix de l'immobilier chuter. Et tant pis si cela va nous coûter un bras. Et tant pis si... On ne nous demande pas votre avis, on vous demande juste de les accueillir, et si possible avec le sourire. 

Moi je me dis que les Français ont maintenant, et de plus en plus, une nouvelle conception du droit d'asile et de l'accueil: Okay venez, refaites-vous une santé, on régale et basta, dehors, retour à l'envoyeur, allez où vous voulez mais pas chez nous

Et je me dis que ces mêmes Français, c'est un tout autre discours qu'ils attendent de nos dirigeants, un discours ferme avec des mesures concrètes et rapidement exécutables: Comment va-t-on faire pour enrayer de manière définitive, à la source, ce flot continu de migrants-réfugiés ? Quid de la surveillance de nos cotes ? Quid des moyens employés pour obtenir des pays expéditeurs qu'ils gardent chez eux leurs populations ? Quid des décisions prises pour empêcher les embarquements ? Quid de l'action de la France au niveau européen, hormis les effets d'annonces de futurs sommets internationaux sur le sujet ? On nous dit que la lutte contre les passeurs s'intensifie et que nombreux sont ceux qui ont été arrêtés. Okay, vous les avez vu ces passeurs arrêtés ? Vous avez lu leurs noms ? Vu leurs visages ? Moi pas. 

Les élections régionales approchent, le FN se frotte les mains... 

Le problème n'est pas que Français, me direz-vous. Absolument. Et alors ? Devons-nous pour autant accepter cette invasion ? Accepter que la Macédonie chère à Président et la Hongrie chargent des trains entiers pour dégager au plus vite ces migrants vers les pays d'après ? Et pourquoi ne nous les imiterions pas en chargeant nos Eurostar, direction Douvres et Saint Pancras ? Cela fait des semaines et des mois qu'on les entend nos dirigeants, Français ou Européens, nous parler d'une crise migratoire sans précédent, d'un drame humanitaire, de pays en guerre, d'une situation difficile et extrêmement complexe mais à part cela ? A part parler ? L'hystérique de Matignon, le menton toujours à la pointe du combat, a déclaré hier, à Calais, que " tous ceux qui n'avaient pas droit à l'asile seront reconduit à la frontière ". Quelle frontière ? En Italie ? En Belgique, en Suisse d'où ils reviendront aussitôt avec la bénédiction ou la complicité des dits gouvernements. En Syrie ? En Érythrée ? En Afghanistan ? Depuis quand n'avons-nous pas vu un avion ou un bateau chargés de déboutés du droit d'asile repartir dans l'autre sens ? 

Il en va de la responsabilité de nos dirigeants de préserver, si tant est que cela soit encore possible, nos équilibres, notre sécurité et notre identité - ils ont été élus pour cela - alors de deux choses l'une, ou ils sont à la hauteur pour résoudre ce merdier, mais dans ce cas, ils doivent nous le prouver dès demain ou bien ils en sont incapables, ce dont je ne doute pas, et dans ce cas, ils doivent dégager tout aussi urgemment. 

Aux prétendants à la succession de nous démontrer par les engagements qu'ils prendront, des engagements gravés dans le marbre, pourquoi pas validés par un référendum, qu'ils peuvent être à la hauteur. 

* Les chiffres de cette migration sont par contre tout à fait à la hauteur de ce qu'écrivait Jean Raspail en 1973, d'une justesse qui fit dire à Jean Cau le gauchiste, à peine la lecture du livre terminée: " Et si Raspail, avec "Le Camp des Saints", n'était ni un prophète ni un romancier visionnaire, mais simplement un implacable historien de notre futur? " et à Henri Amouroux rencontrant le même Raspail: " Ah, mon Dieu, je n'ai jamais vu de prophète de ma vie, vous êtes le premier! " 

Folie passagère 2887.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

73 commentaires:

  1. Pourquoi les Républicains sont-ils si discrets sur cette question ? Le Grand Remplacement est en cours, sous nos yeux mais les Républicains restent quasiment muets. On ne les entend pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne les entend pas parce qu'ils savent que, revenus au pouvoir, s'ils y reviennent, ils feront exactement la même chose que les socialistes : rien. Ils nous ont déjà couillonnés à ce sujet entre 2008 et 2012, ils comptent bien recommencer après 2017. Tous ces gens sont les fossoyeurs de la France (et même de l'Europe), je crois qu'ils ne feront jamais rien, sauf s'accrocher à leurs lambeaux de prébendes jusqu'à l'écroulement final. Lequel me paraît désormais inévitable (et pas seulement dû à l'immigration, laquelle n'est au fond qu'un symptôme, le plus grave et le plus voyant, mais un symptôme tout de même).

      Supprimer
    2. @Didier Goux: quel intérêt à s'accrocher jusqu au bout à des prébendes si celles-ci doivent, avec l écroulement final, disparaître ?
      Et éclairez ma lanterne: a quand l'écroulement final ? Et à quoi saurons-nous qu il est là ?

      Supprimer
    3. Quand vous aurez le couteau sous la gorge?
      Quand le courant électrique ne sera qu'épisodique?
      Quand des lynchés se balanceront aux lampadaires?

      Popeye

      Supprimer
    4. Tiens, juste une question en passant, et pour aller dans le même sens que Didier Goux : qui était président à l'époque où BHL faisait le siège de l’Élysée pour appeler à une intervention urgente en Libye ? Et qui y avait-il à Benghazi sur la photo à côté de BHL, en train de se réjouir de la "libération" du pays qui était en fait le premier acte de la pièce qui continue à se jouer tragiquement aujourd'hui ? Allez, je vous donne un petit indice...

      Supprimer
    5. et le printemps arabe cette libération des peuples opprimés qui en faisait tout un patacaisse Emmanuel F. ?
      Il y a maintenant des hivers.. Tout doit être pris en compte dans l'instabilité de ces régions...

      Il eut fallu ne rien faire? ok mais je ne suis pas persuadé qu'aujourd'hui le monde serait plus stable ! Les barbus déstabilisent bien des pays et cela depuis longtemps.
      Droite gauche .. dans notre pays bien frileux sur bien des plans, nous n'avons actuellement personne qui soit capable de gérer ces crises ( de toute façon il faut minimum une vision européenne voire mondiale pour maitriser le problème et les migrants sont la aussi pour déstabiliser cette Europe bien fragile actuellement ne soyons pas dupes! )
      En continuant à faire ce que nous faisons actuellement on se prépare des hivers rigoureux en Europe car nous entrons dans le jeu des extrémistes qui connaissent les faiblesses de nos démocraties ! et ce que fait Valls en ce moment n'est pas très malin je trouve .. il aspire encore et toujours la misère du monde et cela nous le faisons depuis bien avant 2008 ( grâce à des lois et des comportements socialistes) . Aujourd'hui avec nos 6 millions de chomeurs nous n'avons plus de capacités pour accueillir ces migrants .. nous n'avons plus rien à donner nos poches sont vides.

      Le Monde est en danger en ce moment

      Supprimer
    6. Emmaneul F.: Vous n allez pas dans le sens de Didier Goux mais en plus vous semblez attribuer à Sarkozy un peu tout et n importe quoi avec cette histoire libyenne que vous semblez fort mal connaître. je ne développerais pas, ayant déjà consacré un long billet à ce sujet.
      Ici:

      http://corto74.blogspot.fr/2015/04/sarkozy-responsable-du-chaos-libyen.html

      Billet dans lequel je rappelle entre autres choses que Hollande lui même a approuvé l intervention en Libye

      Supprimer
    7. Mon cher Corto : pour répondre à votre première question, à propos des politiciens, je crois qu'ils espèrent – et sans doute à raison – que les choses dureront vaille que vaille aussi longtemps qu'eux, de manière à ce qu'ils puissent en profiter jusqu'au bout. Et, quand ils n'auront plus aucun pouvoir, ils se contenteront d'une apparence du pouvoir, des coussins et des dorures du pouvoir : c'est le syndrome "rois fainéants".

      Quant à l'écroulement final, il est probablement déjà bien entamé. Et, en effet, on s'en aperçoit tous les jours, il est tout à fait possible de ne pas le voir. Lisez donc le livre de De Jaeghere (Belles Lettres) consacré à la fin de l'empire romain : c'est très éclairant.

      Supprimer
    8. @Didier Goux: merci, allez, je m en vais quérir aux belles lettres ce livre dont j entends souvent parler depuis un moment

      Supprimer
    9. @D Goux: Et hop ! commande passée ! Si je suis déçu, vous remboursez ?

      Supprimer
  2. Je suis de plus en plus tétanisée par ce qui nous arrive, mon cher Corto ! A la vérité je pense que personne ne voudra ni ne pourra résoudre ce problème de migrants. Tout le monde se renvoie la balle en disant que le problème doit être résolu au niveau européen mais chacun sait que, à part Schengen et l'Euro, il n'y a pas d'Europe : pas d'Europe politique, où cela va devenir le grand chacun pour soi et pas d'Europe de la défense où notre propre budget de la défense, toujours plus rogné, ne nous permettra pas d'entreprendre quoi que ce soit qui soit une réponse à la hauteur de la guerre que pourtant le gouvernement reconnaît qu'on nous livre jusque sur notre propre territoire.
    Notre avenir n'est pas serein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: en admettant que personne ne puisse résoudre cette cata, quid de demain ? Un retour en arrière avec ce chacun pour soi que vous évoquez, ç a dire, l éclatement de l Union, ou bien une absorption totale de ce que nous étions par ce qu'ils sont ?
      Je ne suis pas (encore ) tétanisé mais très inquiet de ce qui nous attend car à mon avis, nous n en sommes avec cette crise des migrants qu'à l'apéritif

      Supprimer
  3. Il y a de quoi être extrêmement pessimiste à moyen terme, en toute lucidité; je pense très sérieusement à m'exiler au Canada; pas beaucoup de moyen mais des bras, une tête, de l'expérience , des acquis, I speak English ;) et je connais ce pays, c'est pas le paradis non plus, mais pour les hordes on est plutôt à l'abri...L'enfer est juste devant nous je pense et dans pas très longtemps, je pense qu'aucune réaction ne parviendra à temps; l'enfer est devant nous...
    C'est aussi de notre faute, fallait réagir avant, certains nous avaient prévenu...
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: certains nous avaient prévenus, on a pas voulu les croire ou fait mine de ne pas les croire. partir ? s exiler ? oui pourquoi pas, encore faut-il pouvoir le faire.

      Supprimer
  4. Comme beaucoup j'aimerais entendre nos élus et futurs élus nous donner leur vision de cette invasion de ces vrais et ces faux demandeurs d'asile . Le PS à réussi son coup en plaçant MLP en tête des sondages et eux ont réussi à se mettre à dos 81% de la population , c'est vrai qu'en ce moment j'écourte les infos mais il ne me semble pas avoir entendu LR se mobiliser pour affronter le problème sauf un dont je ne me rappelle plus le nom qui est pour accueillir plein plein de migrant . Avec six millions de chômeurs , une croissance nulle , un gvt de bras cassés , comment redresser la France sans soulèvement plus que probable de la population . Qu'une envie , profiter des quelques semaines de paix , la guerre n'est plus loin .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: moi si j étais un leader de l opposition, c a dire avant tout politicien désireux de reprendre le pouvoir, je laisserais les socialos se démerder avec cette invasion, enverrais quelques piques de temps en temps pour montrer que j existe, et puis le jour venu, celui de la campagne électorale, j enfoncerais le clou en disant et répétant, du soir au matin: Voyez où nous en sommes avec les socialos!

      Supprimer
  5. Joséphine K. Cohle1 sept. 2015 à 20:05:00

    Je crains, Corto, que la raison pour laquelle on ne fera rien, est que le sujet des migrants, au-delà d'être le sujet brûlant des Français (et des Européens), est le sujet brûlant de l'Europe tout court.

    Or, gauche et droite, pro-UE, refusent d'admettre que les migrants sont en train d'incarner le baril de poudre qui remet frontières et souveraineté au premier plan de nos cerveaux.

    En conséquence de quoi, nos politiques récupèrent le sujet pour réclamer davantage de cohésion européenne.

    Sans parler de l'argumentaire arithmétique comme quoi, nous avons largement la capacité géographique d'absorber des millions et dizaines de millions d'extra-européens, et autres conneries purement comptables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Joséphine: tu es entrain de m expliquer que si nos gouvernements ne font rien, c'est parce que cette invasion leur permettraient de justifier un renforcement de la souveraineté... européenne au détriment des souverainetés nationales... J ai bien compris ? ça pourrait tenir la route.

      Supprimer
  6. @Corto. Pour être franc, j'attendais ton billet, sachant que tu ne laisserais pas passer cette monumentale connerie de Calais...
    Je partage entièrement et ton analyse, et les doutes exprimés par tes premiers lecteurs.
    Par quelle aberration, quels que soient les sentiments humanistes, ou chrétiens,( appelons les comme on peut) que l'on éprouve pour les souffrances de certains immigrés, peut on espérer créer les richesses nécessaires à leur accueil? Ne serait ce qu' en termes d'infrastructures?
    Par quelle aberration peut on imaginer que, parmi la majorité musulmane de ces gens là,
    une minorité agissante de salafistes ne rêve de nous faire la peau?
    Par quelle aberration peut on continuer à tolérer les exactions de Daesh? Qui sont quand même à l'origine de l'explosion du phénomène...
    Par quelle aberration peut on imaginer que ces gens là souhaitent tous s' intégrer à un mode de vie qu'ils passent leur temps à décrier?
    La responsabilité de nos actuels dirigeants est accablante. Mais celle de leurs opposants n'est pas moindre. Le silence du PR est à cet égard assourdissant...
    Je rejoins Claude henri 17 : à force de se taire, nos politicards de tous bords font le lit d'une guerre civile.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou: as tu noté qu aucun médias d ilmportance n a repris la phrase du commissaire européen conditionnant l octroi de ces 5 millions au fait de: " soutenir le transport des demandeurs d'asile de Calais vers d'autres destinations en France. etonnant, non ?

      Tout n est qu aberration depuis quelques années et plus particulièrement depuis ces deux dernières années, les migrants ? Juste une autre preuve de l incapacité de nos dirigeants à anticiper les merdes puisque je n ose même pas imaginer que ces mêmes dirigeants y trouvent quelques avantages.

      Supprimer
    2. J ' avais noté...et avais même envie de faire une mauvaise blague en soulignant que ça allait favoriser la loi Macron sur l ' éclosion des transports...Tant pis, tu m ' as incité à la faire.. ;)
      Plus sérieux: l ' UE est en plein délire, Merkel joue une carte extrêmement dangereuse liée au contexte démographique de l ' Allemagne, et les autres dirigeants, Hollande en tête,( s ' illusionant sur un couple franco allemand dirigeant l ' Europe, ce qui est faux depuis longtemps) est évidemment tombé dans le panneau...
      Je demande à n 'importe quel économiste , de quelque école qu 'il soit, de me démontrer que les pays européens,(qui s 'imposent une rigueur budgétaire compromettant provisoirement toute croissance significative), ont la capacité d' accueillir décemment un aussi grand nombre de migrants qu 'il va falloir assimiler et former avant qu 'ils ne puissent devenir productifs..Où trouver les ressources nécessaires? Les emplois ? Les migrants, une chance pour nos 6 millions de chômeurs? My ass...
      Et encore ce raisonnement, accessible à un enfant de sixième mais, semble-t-il, incopréhensible pour notre énarchie, laisse-t-il de côté les redoutables aspects sociétaux et religieux !
      Tu as raison.Complète incapacité,et aberration.Je ne crois pas moi non plus qu 'ils tirent quelque avantage que ce soit...
      Ce qu 'il y a de terrible est que nous faisons tous référence à des ouvrages visionnaires, mais anciens.
      Et que je ne vois actuellement aucunparti, aucun théoricien, aucun "think thank "ou autre capable d 'élaborer une ligne de conduite réaliste et efficace.
      Ne serait ce que parce que les moyens à mettre en oeuvre nécessiteraient une mobilisation d ' ampleur nationale,à la quelle nous ne sommes pas prêts , faute d 'informations suffisantes, d 'une part, et par manque de réalisme et de courage, d 'autre part.

      Supprimer
    3. @gridou: pas grand chose à ajouter. sauf a repenser aux Grandes Gueles de ce matin où je ne sais plus quel intervenant disait tout bonnement que cet afflux de migrants " destinés à rester ne menaçaient en rien nos emplois " !

      Supprimer
    4. Géo

      @Gridou et Corto

      Les dirigeants européens n aiment pas leurs peuples et l idée d Etat nation en général.
      Ils sont trés "atlantistes"(USA)clair qu ils suivront toujours la ligne tracée par les usa meme au détriment de la vieille Europe(,et les usa n ont guere interet à un pôle Europe/Russie qui serait une force antagoniste à leur prééminence.)
      Donc les dirigeants europeens sacrifieront l Europe si les usa y trouvent avantage.
      Preuve en est.

      La seule solution réaliste à la crise migratoire serait l emploi de la force armée,qui dissuaderait toute vélléité d intrusion,et des mesures quasi militaires.
      Ce serait la seule reponse à apporter dans l immédiat.
      Mais les conceptions "philosophiques"dominantes en Europe excluent cette option,meme si il s agit de defendre une entité nationale menacée.

      Dans le cas contraire,il n y aurait pas à tergiverser,il faut savoir ce qu on veut et s y tenir.

      Supprimer
  7. Avec le réchauffement climatique tous ceux qui arrivent chez nous n'auront pas de problèmes pour s'adapter c'est déjà pas mal non? D'ailleurs Segolène y a surement pensé
    Sinon nous pourrions devenir des migrants nous aussi..ce serait pas mal finalement mais quels pays voudront de nous les petits français à l'esprit pas mal tordu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: devenir ns mêmes des migrants ? tu ne crois pas si bien dire. En Grande Bretagne, on appelle ce phénomène, pour l instant à l échelle nationale, le " White flight " ou comment les " blancs " quittent les zones urbaines pour aller se réfugier à la campagne.

      Supprimer
    2. je le sais cela fait déjà quelques années que cela existe et nous n'avons rien vu venir?

      Supprimer
  8. Après avoir collé le bronx partout,joué aux apprentis sorciers en faisant la danse du ventre devant les pays soit disant en " révolution de printemps " pas de quoi s'étonner, l'Europe est responsable, très largement de ce qui arrive et c'est pas fini, une partie de l'Afrique et du Maghreb va se déverser au cours de prochains mois et même en cas de grosses tempêtes hivernales, ils feront le tour par les Balkans ,qui continuera à nous les expédier, personne ne demandera notre avis tout simplement parce que ces crèves-la-faim vont travailler pour 3 francs six sous et que même l'Allemagne se frotte les mains sur le bénéfice à en tirer, c'est de courte- vue et ça ne peut que finir très mal, avec le chômage qui augmentera; les prébendes versées à ces gens sur les impôts et tout le reste , la guerre est à nos portes ! il faut faire de réserves de conserves et de sucre avant que les rouges arrivent comme disait ma mémé, sauf que là, c'est plus les rouges ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: Comme toi, à mon avis, on a pas fini de voir les flots se déverser sur ce qui reste de notre continent. Valls a dit que les migrants économiques devaient être raccompagnés au pays, ce qu il n a pas dit c'est que effectivement nombreux sont ceux qui se réjouissent de cette main d oeuvre bon marché et généralement féconde: l'Allemagne par exemple.
      La guerre est nos portes, bien d accord mais une guerre d un nouveau genre , celle où les attaqués sont les premiers responsables de ce qui leur arrive

      Supprimer
    2. On se demandait comment sortir du merdier européen, eh bien voilà : on y est, l'euro, l'Europe, tout va sombrer dans un chaos inimaginable. On est foutu ...

      Supprimer
  9. J'espère la même fin que celle du livre de Raspail , ca ne peut pas continuer comme ca , avec nos apparatchiks qui vivent dans l'opulence et qui n'auront JAMAIS un "migrant" pour voisin de palier !
    TRAITRES !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pol Pot: curieux pseudo, un brin dégueu, même.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "Pol pot"
      Héééé!
      C est pas si bete!!!

      Avec un tel pseudo,Pol Pot a trouvé le moyen de n avoir aucun migrant sur son palier!

      Supprimer
  10. Géo

    Bonsoir

    Si nous regardons avec detachement ce qui se produit,que pourrions nous y voir?
    Une grande prairie dans laquelle on deplace des troupeaux d humains-bovidés,dans un souci de gestion du betail a disseminer dans les paturages.

    Voir si la repartition des clandestins ne serait pas faite,sur le territoire,en fonction de centres proches qui necessiteraient,tôt ou tard,une main d oeuvre bon marché?

    Car,enfin,sur quelles bases se fonde t on pour les répartir en des lieux precis?
    Tout un cheptel humain,identique à ce qui se pratiquait lors de la traite,négriere,tant evoquée par ceux la meme qui pratiquent ces procédés de façon plus acceptable en apparence,mais meme regroupement dans des camps(bravo pour ceux là meme qui definissaient un deplacement de Roms comme etant une deportation.

    Il y a d evidents buts economiques cachés sous couvert d humanitaire,un trafic d humains sous nos yeux.
    Pour satisfaire une certaine conception trés capitaliste de la société,mais matinée d un collectivisme dogmatique,
    Une façon de conjuguer les deux conceptions dans un but mercantile.
    Les motifs humanitaires sont,de ce point de vue,inacceptables en tant qu explication.
    Il n y a rien d humanitaire dans ce à quoi on assiste!

    Ce qui suppose que tout fut planifié par ceux là meme qui font les etonnés,tous ces dirigeants européens.
    A Merkel,demandant à la France d accueillir un certain quota de "migrants",agit comme un chef d Etat qui a une autorité sur notre pays,du fait de sa puissance economique superieure.
    Les USA chapeautent les operations,les cartels financiers dirigeant ce pays en eminences grises ayant planifié,à la base,les operations de prelevements de quotas dans les pays vidés.
    Une grande entreprise internationale.

    Dans le passé,nous avons deja eu celà.Les peuples soumis deportés par leurs vainqueurs.
    Ça,plus le service sacrificiel musulman subventionné par l Etat lors des fetes,fait revivre l image de ces scenes antiques sinistres où l etre humain ne valait pas cher pour peu qu il soit de la plebe!
    Les dirigeants européens et autres sont plus dangereux pour nous que les "migrants",semble t il.

    L objectif de domination economique et politique par des forces d interet divergents de ceux des Etats-nations necessite la suppression des frontieres et la destruction de ce qui fait l identité de ces Etats.
    Pas question de demander l avis des peuples envahis,la democratie n etant pas le propre de ces dirigeants.

    Les arguments du vivre-ensemble,de l anti-racisme,de la tolerance sont des illusions pour tromper le monde.
    Il n y a pas la moindre sincérité dans ces discours vides,ceux qui les prônent n y croient pas.

    Simple avis




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: "A Merkel,demandant à la France d accueillir un certain quota de "migrants" ". Au moins a-t-elle le mérite de dire publiquement oui aux quotas quand nos couillons de dirigeants refusaient il y a a peine un mois l idée pour la reprendre, comme Valls à Calais, maintenant.

      Supprimer
    2. n'oublions pas la puissance de l'islam et sa perfidie ... des gens très malins agissent au nom d'un dieu tout puissant .. Ces migrants sont peut être aussi tout simplement des missionnaires colonisateurs ! ils utilisent le terrorisme et ces migrations massives pour mieux nous perturber car notre humanisme est notre talon d'Achille

      méfions de nos vieux démons ...

      Supprimer
    3. @Philz: Notre humanisme, véritable ou intéressé est effectivement notre talon d Achille et les migrants, ainsi que passeurs et nombre de despotes africains et moyen orientaux le savent parfaitement

      Supprimer
    4. Géo

      @PhilZ et Corto

      Ok avec vous.
      Il y a forcement des infiltrés terroristes .quant aux autres,un pourcentage appreciable n est pas ou prou lettré et ne peut faire preuve de discernement ,avalant comme du petit lait,en toute inconscience,ce que l imam du coin a bien voulu raconter!

      Le Coran!au debut,un ouvrage inspiré des vedas et upanishads,un livre de textes liturgiques regissant la spiritualite,les rapports entre un dieu,les humains,les genies,etc...la droiture,
      Et auquel on a rajouté,peut etre sous le califat d Otman majoritairement,et inspiré des actes de Mahomet,qui n est pas le prophete pretendu(propagande pure)des versets justifiant la guerre,le pillage,meurtre au nom d Allah,qui n ont rien à voir avec le texte originel.
      Extremement facile d embrigader des pillards ne demandant que ça et inaptes à la reflexion,comme d autres livres dits sacrés ont pu servir à l endoctrinement.

      Les potentats locaux et leur caste,sont par leur corruption plus coupables que les occidentaux et autres du sort de leur peuple,par la,complaisance et la cupidité

      Supprimer
  11. Le gros Cambadélis nous prédit la guerre civile en cas d'élection de MLP? Si je peux le rassurer il n'y aura pas besoin d'attendre au train au ça va.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean maille: cambadélis est un abruti. point barre. :)

      Supprimer
    2. t'inquiètes.. si la Mlp venait à gagner, tu auras un mot d'ordre de grève générale dès le lendemain... et tout ce qui q'ensuit... donc l'Hélice Flottante du Parti ne fait pas une prédiction mais énonce une menace "voilée"

      YN

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      A propos de Cambadélis...

      Une remarque que je ferai à Corto:
      Quand on regarde les photos d individus jointes à tes billets,Corto,c est dingue!!!

      Une vraie galerie de tetes de bagnards,meme chez certaines femmes parfois présentes.

      Je n aurais pas connu l identité de tous ces gusses,j aurais pu penser que tu faisais des reportages sur l ile du diable ou Alcatraz.
      Comme quoi,ce que nous sommes s inscrit trés souvent sur nos traits et dans le regard.

      Supprimer
  12. On parle de valeurs chrétiennes devenues folles;
    Voici ce que pense un "praticien professionnel de la Charité selon la règle de Saint Benoit" de l'accueil de l'étranger dans une communauté.
    Ca date du 12 juin 2015 et c'est écrit par le Père Abbé du Barroux, monastère bénédictin de Provence.

    Saint Benoît prévoit dans la Règle l’accueil des hôtes pour accomplir le précepte édicté par le Seigneur : « J’ai demandé l’hospitalité et vous m’avez reçu. » C’est en effet le Christ que l’on reçoit dans ces personnes qui demandent l’hospitalité. Saint Benoît y consacre un chapitre entier, car il sait que la tentation est grande de manquer à ce précepte de charité. Il est souvent difficile de reconnaître le Christ quand les hôtes sont nombreux et pauvres. C’est pourtant principalement dans les pauvres et les pèlerins que les moines doivent recevoir et adorer le Christ. L’accueil doit être chaleureux afin de signifier cette dimension surnaturelle : « Dès qu’un hôte aura été annoncé, le supérieur et les frères se hâteront au-devant de lui avec toutes les marques de la charité. » Ces signes se font par une inclination respectueuse de la tête ou une prostration de tout le corps, par la promptitude à venir au-devant, par les repas pris ensemble (y compris au cas où il faudrait pour cela rompre un jeûne monastique), par l’eau versée sur les mains et enfin par le geste du lavement des pieds que fit Jésus à la Cène. Et saint Benoît n’oublie pas un bon lit garni pour passer la nuit. L’accueil bénédictin va très loin puisque saint Benoît demande au père abbé d’accepter même les remarques que pourrait lui faire un hôte sur ce qu’il aurait vu d’imparfait dans la vie de la communauté, car c’est sans doute pour cette raison que le Seigneur l’a envoyé.
    L’attitude de saint Benoît à l’égard des étrangers est donc foncièrement positive, désintéressée et surnaturelle. Les bénédictins ont donné naissance à « la civilisation de la bonté ». Cluny aux jours de fête nourrissait jusqu’à 7 000 pauvres, et tous les jours distribuait du pain.

    partie 1/2

    RépondreSupprimer
  13. partie 2

    Mais saint Benoît exige aussi des moines un peu de prudence. Avant le baiser de paix, une prière en commun est nécessaire afin de déjouer les tromperies du démon. Saint Benoît accueille, et en même temps il discerne les esprits. Et pour ce faire il exige que l’hôte entre non seulement dans les murs, mais aussi dans l’esprit. Il demande qu’après le salut on invite l’hôte à lire quelques passages de l’Écriture. Il ne s’agit donc pas d’accueillir « l’autre en tant qu’il est autre », mais de le faire entrer dans le monde lumineux du Dieu qui s’est révélé et qui a enseigné aux hommes comment se comporter. Cette exigence est telle que, si un hôte se montrait revendicatif et indiscret, on devrait le congédier.
    Le discernement doit être encore plus précis si le candidat demande à entrer en communauté. Il ne s’agit plus dans ce cas d’une aide ponctuelle, spirituelle ou même matérielle, mais de vivre ensemble, épaule contre épaule, pour servir le Seigneur Jésus. Et pour cela le candidat doit absolument intégrer tout ce qui fait la communauté. Il doit entrer dans une famille avec sa règle, sa culture, ses mœurs, son histoire, ses membres. Saint Benoît demande qu’on charge un frère sage de discerner si le candidat cherche vraiment Dieu, si celui-ci a du zèle pour l’office divin, l’obéissance et l’humilité. Et on renverra sans trop d’états d’âme un candidat ne correspondant pas à ces exigences. Et si, par malheur, un moine venait à secouer le joug qu’il a autrefois librement accepté, on devrait le chasser après des avertissements. Car saint Benoît sait bien que le vice est contagieux et que tout le troupeau risque d’être contaminé.
    En ce temps de la Pentecôte, demandons au Saint-Esprit de nous donner la force d’accueillir les étrangers non seulement en leur donnant un toit et à manger, mais en les faisant entrer dans ce qui fait l’âme de notre pays : la foi catholique. Et demandons au Seigneur de donner à ceux qui nous gouvernent la lumière du discernement.

    Fin de citation.

    Voilà voilà, il y a plusieurs demeures dans la maison du Père et dans ce domaine éminemment prudentiel qu'est la conduite d'une nation, les hommes d'Eglise se doivent de ne donner que des critères de discernement, pas des conseils sur ce qu'il faut fait faire.


    Donc le Pape François, le président de la conférence des Evêques d'Italie, certains de nos épiscopes nationaux plaident pour un accueil inconditionnel. D'autres proposent visiblement d'autres clés de discernement.

    Vous êtes catholique, ou simplement chrétien ou encore selon l'expression consacrée un "homme de bonne volonté" soucieux du bien commun? Et bien vous constaterez que la réponse à "que faire" est tout sauf univoque. Réfléchissez en conscience et faites votre choix.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: " Et pour cela le candidat doit absolument intégrer tout ce qui fait la communauté. Il doit entrer dans une famille avec sa règle, sa culture, ses mœurs, son histoire, ses membres " et bien me voilà d accord avec St Benoit, Saint benoit que nombre de nos humanistes à la petite semaine auraient du lire.

      Supprimer
  14. C'est terrible ce qui se passe...surtout lorsqu'on réalise que ce n'est qu'un début et que l'on sait, de façon presque viscérale, qu'il n'y a rien à attendre de ceux qui dirigent le pays...leur boulot est d'assurer la sécurité des Français et ils nous livrent, désarmés, à des gens qui n'ont pas que de bonnes intentions à notre égard... l'opposition est atone ( peur de faire le jeu du FN ?..); Les gens ont-ils conscience de ce qui arrive ou sont-ils tellement désinformés et bisounours qu'ils ne voient pas le danger ? "Notre grande générosité" ne pèsera pas lourd face à la détermination des envahisseurs...que ceux-ci soient là pour fuir la misère ou pour imposer leur religion de merde...plus on attend pour avoir une réaction ferme et plus ce sera impossible...on peut réanimer une économie moribonde mais pas ressusciter une civilisation morte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: " l'opposition est atone " ou presque. D une part, elle n a pas encore fait sa rentrée et d'autres part, à sa place, jouant le jeu souvent absurde auxquels se livrent les partis depuis des lustres, je ne dirais pas grand chose et laisserait l actuelle majorité se planter complètement avec cette invasion en tentant, par la suite,, de passer pour les sauveurs. jeux dangereux mais souvent payant.

      Supprimer
  15. Excellentissime.
    Mais ô combien désespérant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Désespérant, et pire encore, qui plus est avec les Charlots qui nous gouvernent en ce moment, sans issue à court terme !

      Supprimer
  16. tonton flingueur2 sept. 2015 à 02:23:00

    tous les abrutis " humanistes " a deux balles qui prennent le Liban comme exemple pour justifier le fait que la France et l'Europe "doivent" accueillir beaucoup, mais alors beaucoup plus de "refugiés "puisque c'est comme cela qu'il faut dire pour ne pas stigmatiser, devraient ne pas oublier que ce sont leurs chers "réfugiés " palestiniens qui sont en grande partie a l'origine de la guerre qui a déchiré ce pays pendant des décennies, ce pays qu'on nommait la suisse de l'orient ... ce qui c'est passé a l'échelle d'un petit pays , risque fort de prendre des proportions dantesques a l'echelle d'un continent entier... vu le flot continu qui n'est pas pres de se tarir pour des années, ce sont des millions de "migrants " qui vont débarquer, des gens qui n'ont non seulement rien a voir avec notre culture, mais qui en grande majorité, contrairement a ce que veulent penser nos chers ( très chers d'ailleurs...) pros de la compassion a but lucratif, n'ont strictement rien a foutre de nos valeurs et mode de vies mais les haissent et ne souhaitent qu'une chose, les remplacer par les leurs... mais chut il ne faut pas le dire cépabien... d'ici 10/15 ans nous nous préparons, ou plutot non, nos "dirigeants" nous préparent des lendemains pleins de petits oiseaux gazouillants et de rires enchanteurs, bon peut etre avec quelques bons gros morceaux de tripes sanguinolantes dedans, mais on ne fait pas d'omelettes sans casser quelques oeufs, surtout si ce n'est que le blanc dans l'oeuf qui se fait "casser " , il ne faudrat surtout pas oublier de rappeler a nos élites le moment venu leurs parts de responsablitées... et peut etre pas de façons très aimables, comment dit on déja ? ah oui, on récolte ce que l'on sème... enfin, on parles de future guerre civile, pour qu'il y ait guerre civile, encore faut il que ce soit le meme peuple qui se fasse la guerre, je n'ai pas l'impression qu'il s'agira du meme... plutot comme au " bon vieux temps" guerre de conquete, elle a déja commencé en fait, seuls nos bobos ne veulent pas le voir, Zemmour parlait du suicide français, je dirais plutot assassinnat de l'occident tout entier, le blanc doit disparaitre pour que le monde se porte enfin mieux, il semble que ce soit le crédo de toutes classes dirigeantes...

    RépondreSupprimer
  17. La majorité de ces migrants sont musulmans, et là pas un mot.

    RépondreSupprimer
  18. Le flux migratoire vers la Grande Bretagne est plus important qu'en France pour des raisons économiques ( 46 % contre 9%)
    les étudiants se rendant en grande Bretagne pour y faire leurs études sont aussi 3 fois plus nombreux
    les migrants allant vers l'Angleterre et venant d'Europe sont bien plus nombreux que ceux venant d'Afrique qui sont majoritaires en France.
    L'Angleterre semble donc avoir une migration de travail bien plus importante qu'en France

    etc...

    lire ce très intéressant article :

    http://www.atlantico.fr/decryptage/derriere-calais-plus-qualifies-majoritairement-europeens-et-peu-demandeurs-asile-pourquoi-profils-migratoires-britanniques-ne-2307595.html/page/0/1

    RépondreSupprimer
  19. Allons Corto, cesse ton hypocrisie! La droite a tout intérêt à cette immigration massive. Elle en tirera prétexte pour supprimer l'état social, Smic, sécurité sociale, minima sociaux, école publique. Son électorat sera enchanté de pouvoir embaucher des femmes de ménage et des jardiniers à deux euro de l'heure. Vous allez râler sans arrêt mais vous le ferez.
    jard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'adore ce genre de commentaires .. on justifie sa propre lacheté en essayant comme toujours de reporter sur les autres les problèmes.. le socialisme en 40 ans a mis en place une pensée et des lois délirantes et suicidaires dont au souffre aujourd'hui....et il est certain que ce n'est pas lui qui se remettra en cause .. on le voit bien avec les 35 heures...et tous les systèmes sociaux couteux et très mal gérés ont aggravé notre situation. Tôt ou tard il faudra faire le tri si l'on veut s'en sortir. Pour nos enfants !


      Le socialisme français est une machine à perdre et à créer de la misère .. on le voit chaque jour un peu plus .. pas de quoi être fier franchement ..
      et si vous voulez Jard être généreux prenez en charge à vos frais des familles de migrants ( nourriture logement santé). Le faites vous? avez-vous ce courage ou restez-vous comme Valls dans votre petite bourgeoisie donneuse de leçon, bien loin de la misère?
      moi cela fait des années que je nourris des tas de gens avec mes impôts en plus en ayant travaillé au service de la santé du peuple ! j'essaye toujours d'être en accord entre ce que je dis et ce que je fais !

      Il y a d'autres socialismes dont certains feraient bien de s'inspirer. La Nouvelle Zélande par exemple offre des solutions intéressantes. Elle a mis en place au niveau de la santé et de l'agriculture des systèmes tout autant humains tout en créant de la richesse et non de la misère et en responsabilisant son peuple au lieu de l'assister à tout va !

      un jour il faudra avoir le courage de regarder en face le monde que nous laissons aux autres ! moi je ne suis pas fier de mon pays et de la lacheté de nos politiques

      Supprimer
    2. @jard: je ne sais pas si la droite souhaite a un intérêt, sauf suicidaire à terme, à cette immigration massive mais si grâce à elle, la droite peut être amenée a diminuer une bonne partie des prestations sociales qui transforment en assistés trop de monde, pourquoi pas ?

      Supprimer
    3. Ce commentateur est gerbant. Une telle vision petit bourgeois marxiste nous montre qu'il y aura bien une guerre civile entre français. Car il y aura des socialauds qu'il faudra combattre physiquement.

      Alexei

      Supprimer
    4. Et quelles seront les conséquences directes sur le Bassin Parisien.
      Question posée à jard, éleveur de canard à Trifouilly les Oies ?

      Duffy Duck

      Supprimer
    5. Géo

      Perso,si la Droite fait ce que Jard écrit,ce serait plutôt par allégeance à des pressions exterieures(usa et Bruxelles).
      Ce qui faisait dire à De Gaulle que,dans l avenir la France irait vers de graves problemes economiques et financiers,ce qui serait pretexte à ses futurs dirigeants a tout ceder aux anglo-saxons.(relevé par Michel Debré).
      De Gaulle connaissait bien les Americains et les Anglais,et pour cause!

      Lors de la visite des Kennedy,sa hauteur a vexé les Americains qui s attendaient à plus de vassalité peut etre?

      Jard pourrait avoir raison,mais pas pour les raisons qu il donne.

      Et là est le probleme.
      Un Etat qui vit à crédit devient dependant d agents exrterieurs et sa souveraineté lui échappe.
      Sans compter l esprit "atlantiste"de nombre de dirigeants européens.
      Pour la France,il serait bien d avoir un moyen de pression sur la stabilité financiere mondiale pour recuperer sa souveraineté en matiere de décision interne.

      Supprimer
    6. C'est bien le socialisme qui nous a rendu dépendant des autres en affaiblissant continuellement nos forces et en mettant tous ces boulets sociaux. Ce ne sont ni les USA ni les anglais ne les autres ...Par contre maintenant nous n'avons plus les moyens de réagir !
      Regardons ce que nous sommes.Nous vivons largement au dessus de nos moyens et dépensons sans compter au non d'une solidarité d'un vivre-ensemble délirant.
      C'est à nous de faire notre ménage ... et demander à tous d'être un peu plus responsable, d'avoir un état qui fait du donnant donnant au lieu de l'assistanat, un état qui libère les énergies au lieu de les décourager..un état qui responsabilise chacun! C'est la seule solution...et il faudra oui se serrer la ceinture c'est certain... pour nos enfants il serait peut être temps d'y songer aussi

      Supprimer l'état social socialiste oui oui et re oui !!! il tue le pays!

      La gauche ne le fait pas et elle ne le fera pas par démagogie et idéologie.. il faudra que ce soit quelqu'un d'autre mais au stade ou sont les moutons français qui ont toujours besoin de beler cela sera difficile et ce d'autant que toute l'information est aux mains de cette gauche.
      La Droite est bien molle et peu courageuse mais le FN ne sera pas la solution pour le pays non plus .. pour une raison déjà assez simple .. le manque d'expérience !

      Nous n'avons aucun moyen de créer des pressions financière au niveau mondial ... ne rêvons pas ..
      N'oublions pas que quand 1000 ingénieurs français sortent 10000 ingénieurs chinois tout aussi intelligents et performants sortent aussi ...nos déficits de compétitivité sont déjà la..Comparons le salaire moyen d'un asiatique ou d'un africain par rapport au notre .. Nous ne serons pas compétitifs dans un monde en mouvement.
      Nous avons loupé des tournants ce que n'ont pas loupé les allemands par exemple au niveau industriel. Comparez le nombre de marques françaises présentes il y a 30 ans et celles qui restent encore aujourd'hui. et l'image de marque qu'elles avaient et ce qu'il en reste...regardez tous les produits hightech allemands Ils sont partout de la photo à l'automobile... et ils vendent ! et ils sont plus solides et plus indépendants que nous surtout en cas de crise et ils ont absorbé en 20 ans une partie de leur territoire en faillite. Nous pouvions en faire autant
      Le socialisme post 68 a été la pire des erreurs françaises de l'après guerre. Cela était pourtant évident qu'ils nous conduiraient la ou nous sommes aujourd'hui.
      Nous sommes responsables de notre situation!

      Supprimer
    7. Géo

      Bonjour PhilZ

      Je suis entierement d accord avec vous sauf sur un point.
      Je reste persuadé que les usa manoeuvrent pour nous assujettir economiquement et que leurs cartels financiers aident à la dislocation des Etats nations dans le but d instaurer un systéme de domination où ils seraient les maitres.

      Un article interessant sur la dette des Etats et un moyen d y remédier:

      "Anticiper la saignée de 2017,par François Morin".

      Et aussi
      L arme financiere dont peut disposer un Etat pour récuperer sa souveraineté,en fin de texte.

      Ces "socialistes"sont pour moi des imposteurs sociaux,des loups déguisés en bergers.
      Il ont joué sur la solution de facilité que privilégient les gens,en regle génerale,pour résoudre les problemes.
      En d autres termes,de parfaits démagogues adeptes d un egalitarisme qui fait que la nouvelle ministre du chômage(qui ne fera rien)n est pas foutue d ecrire un français correct!

      L exemple typique de la décadence où les médiocres se voient attribuer les meilleures places.
      Les enfants d immigrés,les musulmans(et bientôt les "migrants"??)devant se substituer à l ancien electorat ouvrier pour garder le pouvoir.
      Effectivement,je vois la Droite mal barrée ,par sa mollesse,pour redresser une situation dégradée qui nous méne dans le gouffre et je vois mal comment sortir de cette impasse sauf par une reprise en mains musclée ,mais ça il ne faut pas le dire sinon on est classé comme réactionnaire voire pire,par un ersatz de côterie pseudo intellectuelle qui rejette toute discipline,et subventionné par le pouvoir actuellement en place.
      Pourtant,des bons coups de bottes ferrées seraient bienvenus pour nettoyer le terrain de ces politicards malsains,de ces aberrations pseudo-egalitaires,de toute cette incurie,de ces discours pseudo antiracistes et assimilés qu on nous ressasse en permanence comme si nous n avions que ça à penser alors que la maison brule et qu on a que faire de leurs conneries dogmatiques.

      Sur qu avec le niveau intellectuel prôné par l éduc Nat,on ne verra pas sortir beaucoup d élites dans quel domaine que ce soit
      Mais essentiellement des légions d illettrés inaptes à tout!

      L inversion des valeurs morales pour chapeauter le tout.
      L hyper mediocrité,la malhonneteté des dirigeants actuels est le symptôme de cet avachissement généralisé des consciences.
      Je crois que ce dont nous avons le plus besoin,c est l honneteté de gens qui montrent l exemple,pas des sinistres clowns avec leur refrain antiraciste,egalitaire,dogmatique...
      On n a que faire de ces gens.
      C est un boulet pour le pays.
      Virer ça,et dejà les choses iront beaucoup mieux,meme économiquement.
      Et dire"non" aux usa notamment en politique internationale,ces usa qui sont devenus des ennemis du fait des cartels politico-financiers qui les dirigent et orientent leur politique contre nos interets vitaux,avec la complicité pro-atlantiste de Bruxelles,qui a contaminée la Droite.

      Supprimer
  20. A noter que le statut de réfugié en France va de pair avec l'interdiction de travailler pour ne pas déséquilibrer le marché des natifs et immigrés de travail. A tort ou a raison mais bref on a critique le père de leonarda de ne pas travailler mais ça lui était interdit. Mais donc en échange ils ont un logement et des aides sociales et la cmu et autres....vous voyez d'ici des hordes de jeunes hommes (quoiqu'on nous montre des femmes et bébés la majorité des candidats sont quand même des jeunes hommes étonnamment loin d'être en guenille avec téléphone portable qui ont donc abandonnés leur famille et leur pays en danger de mort) qui ne peuvent pas travailler traînant a ne rien faire dans une autre culture où ce qu'on leur donnera ne sera jamais assez??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lily: " Vous voyez " ? Nous le voyons déjà et cela n a rien de réjouissant et de rassurant.

      Supprimer
  21. Les Charcutreries Olo2 sept. 2015 à 13:04:00

    Merci d'avoir cité Jean Raspail. (re)lire également les Sept Cavaliers ..

    Deux avant-dégoûts de ce qui nous attend..

    RépondreSupprimer
  22. L'inconscience du pouvoir politique me sidère. Il n'y a donc qu'en Slovaquie qui les responsables politiques peuvent faire preuve d'un minimum de courage, de vision et d'anticipation en n'acceptant que 200 migrants et tous non-musulmans ?

    Il n'y a donc qu'en Slovaquie que l'on comprend les risques de cette invasions massive de musulmans ?

    Les Européens sont vraiment trop cons, c'est à pleurer. Daesh lui-même se vante d'infiltrer ses éléments parmi le flot de clandestins.

    Nous manque t'il des éléments pour démontrer l'incompatibilité de l'exercice d'une religion d'état, gérant tous les aspects de la vie civile, politique et économique avec les valeurs démocratiques d'un Etat laïque ?

    Qui peut ignorer le caractère exclusif, fourbe et anti-égalitaire de cette religion (pour rappel, l'égalité entre humains n'existe pas en islam).

    La situation est déjà des plus compliquée avec ceux nés ici. Que va t'il se passer avec ceux fraichement débarqués des montagnes d'Afghanistan ou d'Irak (évidemment, ils déclarent tous venir de Syrie) ?

    Que cherche t'on à créer comme situation ? une guerre civile religieuse ? réitérer le sort des Indiens d'Amérique et des Aborigènes d'Australie ?

    C'est de la folie furieuse.

    Je ne comprends pas ce silence collectif tout comme je en comprends pas l'attitude de l'Allemagne.

    Comment peut-on avoir une politique à si court terme (main d'œuvre bon marché et cotisations pour les retraites) ?

    Je pensais que l'agonie de l'Europe serait lente. Elle vient de prendre un sacré coup d'accélérateur et nombre d'entre nous, dont moi le premier, ne vont pas comprendre ce qui leur arrive.

    De la folie furieuse...


    Le Zebre

    RépondreSupprimer
  23. Joséphine K. Cohle2 sept. 2015 à 20:04:00

    En réponse à Jard et aux commentaires :

    Il faut bien avoir en tête qu’une telle soumission, face à une telle immigration, n’a absolument aucun rapport qui tienne avec un quelconque humanisme ou esprit d’Etat social prodigue. La seule chose vers laquelle tout ceci nous conduit direct, est un ultra-libéralisme, une dérèglementation généralisée, la privatisation de tout, et la réforme du rôle de l’Etat.
    Car il est impossible d’entretenir un principe de redistribution, impossible de faire coïncider une explosion des demandes, des nécessités, avec une mise a l’arrêt de l’économie valant pour mise à l’arrêt du budget de l’Etat.

    Donc, l’immigration ne fait que précipiter le désistement social des gouvernements.
    Nous convenons tous d’une impossibilité à financer, tant une prise en charge des réfugiés, que celle d’immigrés devant dépendre du système. Nous convenons également du fait que, si le marché se ravit d’accueillir une telle affluence, ce n’est pas pour soulager une pénurie alarmante de main d’oeuvre, mais bel et bien pour niveler les reliefs du salariat vers du quasi-bénévolat.

    Alors je veux bien admettre que l’assistanat n’est pas un modèle viable, et qu’un excès de facilités impose de revenir à quelque chose de plus indépendant. Mais lorsque toutes les voies d’indépendance sont coupées, l’Etat, en tant que système sans issue, ne peut qu’encourager les mesures hors de son contrôle.

    RépondreSupprimer
  24. @:Josephine K Cohle.
    + 1! Un ultra libéralisme triomphant, qui nous entraîne inexorablement vers des abîmes, ou à tout le moins vers des ères plus que troublées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour l'instant c'est l'ultra socialisme qui nous a entrainé vers des abimes !!
      Libérer les énergies dans notre pays est une nécessité .. diminuer la part de cet état obèse est aussi une nécessité ..Il suffit de regarder les pays qui l'ont fait .Ils vont mieux. Nos traditions sociales resteront c'est dans notre culture mais nous devons évoluer vers plus de liberté .. c'est une évidence... mais nous avons besoin de changer nos mentalités et cela fait peur forcement .

      Le désistement social des états ...? .. je n'y crois pas plus que cela mais la responsabilisation de chacun oui et la il y a un sacré boulot à faire ! La France a un énorme problème de civisme en plus .. Pour avoir travaillé dans le médical j'en sais quelque chose.Regardez le système médical néo-Zélandais ( et d'autres aussi) qui fonctionne avec responsabilisation de l'individu mais qui est prêt en contrepartie à aider ponctuellement celui-ci en cas de pépins par exemple !

      Quant à la main d'oeuvre bon marché avec toute la technologie il y aura un vrai problème pour ceux qui n'ont aucun diplomes.. des masses à nourrir avec des gens incapables d'aligner 2 mots sur un CV et incapables aussi surement de faire des taches complexes. On en fera quoi de ces gens alors que toutes les taches pénibles sont déjà ultra automatisées ? les payer moins cher pour faire quoi? comment va t on gérer cela ?

      Supprimer
    2. Géo

      @PhilZ

      Je crois qu ils sont déjà payés pour détruire,par leur présence,les unités nationales au profit de cet ultraliberalisme dont Josephine parle.

      Difficile de croire que tout ce tohu-bohu n a pas été planifié tout de meme!

      Ils constitueront aussi des factions auxquelles des politiques corrompus pourront avoir recours pour exercer des pressions.

      Supprimer
    3. Joséphine K. Cohle3 sept. 2015 à 01:44:00

      @ Gridou (miaow!) et PhilZ (Grrroaaarrr?) :
      Ce que je dis est qu'il s'agit en fait des deux faces de la même médaille, des deux extrêmes, lorsque le système est poussé à bout, et en rupture de réponse. Les deux faces ne peuvent communiquer qu'au travers de leurres.

      A ce stade, pour le socialisme, c'est de l'humanisme en toc, et pour le libre-échange, c'est de la croissance en faux.
      On ne crée pas de consommation ex nihilo dans un système déjà bloqué où l'explosion de l'endettement fait reculer tous les financements, en plus de nous cogner une démographie suicidaire.

      Peut-être la Nouvelle-Zélande et d'autres ont-ils été capables d'avoir un sens de l'équilibre pour gérer contraintes et contreparties. Mais de notre côté, c'est mort. De longue date, je vous l'accorde volontiers.
      Désolée d'être insistante sur ce point, celui d'une extrapolation à partir du présent et tangible. Mais je ne vois pas, vraiment pas, comment reprendre la main pour marquer un tournant optimiste.

      Quant au marché du travail, même les diplômés ont déjà et auront encore davantage de souci à se faire avec l'automatisation dans le domaine des services.

      La tradition sociale est un héritage de lutte des classes, que nous dévoyons tant par effet idéologique que par anachronisme. Le monde dans lequel nous vivons n'obéit plus du tout aux mêmes règles de pression.

      Supprimer
  25. il y a des pays dans le monde qui sont sur des voies du milieu... il suffit de prendre exemple sur eux

    je crois que le Canada a réduit son nombre de fonctionnaires et que cela a amélioré la situation. quand 5 voitures de la DDE existent alors que 3 suffiraient on ferait vite des économies...

    la Nouvelle Zelande a réglé le problème agricole en arretant de le subventionner .. Simple et efficace sur le long terme .. nous nous continuons betement à donner... ce n'est pas faire preuve d'ultralibéralisme ( c'est un gouvernement socialiste qui l'a fait en 1985) mais de bon sens..
    au niveau médical même principe (qui existe ailleurs aussi) ... vous faites vos contrôles régulièrement ( pour certaines disciplines tels que le dentaire par exemple), l'état se charge de mettre parallèlllement des programmes de prévention .. on vous suit .. si vous comportez en citoyen responsable il est fort probable que cela coutera moins à la collectivité sur le long terme et si par hasard vous avez un pépin ( un accident par exemple) l'état participera totalement à la prise en charge
    la aussi simple efficace et tout le monde y gagne
    ce n'est pas de l'ultra libéralisme c'est du social responsable..ayant agi pendant des années dans le préventif médical je sais ce que l'on gagne et cela peut se faire quelque soit la classe sociale et la culture ..

    si déjà nous agissions ainsi je pense que bien des économies seraient faites..

    Pour bouger notre pays il suffit de peu de choses ...au lieu de céder démagogiquement et idéologiquement comme l'a fait la classe politique en 40 ans (surtout à gauche) il eut fallu du courage... merde si chacun gérait son foyer comme la France est gérée mais nous serions tous morts.. Le français est un enfant gaté du monde très mal élevé !
    nous sommes responsables de nos problèmes; C'est une lacheté supplémentaire de dire que c'est la faute aux autres ( c'est un des principes même de la prévention d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      PhilZ "si chacun gérait son foyer comme la France est gérée mais nous serions tous morts.."

      Je ne cesse de le dire depuis des années(et ça change rien par ailleurs hélas!)

      Supprimer
  26. Oui, le FN doit sans doute se frotter les mains, parce que Sarkozy ne fera malheureusement pas grand chose d'autre.

    Le choix de renoncer à être un pays souverain vient presque autant des ex UMP que du PS.

    Sur les allocations familiales, Malika Sorel avait prévenu sur son blog (fermé depuis l'élection de 2012) pendant la campagne, et y voyait une nouvelle intention remplaciste. Mais, là encore, ce n'est pas Sarkozy qui reviendra là-dessu, et sa mesure sur les retraites des femmes fonctionnaires (suppression des avantages aux mères de 3 enfants) va dans le même sens.

    L'intérêt général, cela prendra du temps pour y revenir, à supposer qu'on y parvienne. A cause de la dérive scandaleuse d'une génération, celle du baby-boom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublions pas tout de même que lorsque Sarko ouvrait la bouche 90 % des médias tapaient dessus et désinformaient le pays en particulier avec d'incroyables affaires médiatico-judiciares indignes d'une démocratie mais juste la pour décourager le peuple. Je pense que si l'on avait encouragé cet homme la France ne serait pas la ou elle est. Il a manqué de courage certes mais il y a de vraies raisons.

      Il faut une droite qui assume et un chef de file qui suive mais il faut surtout une environnement médiatique très favorable pour cela..ce qui n'est toujours pas le cas en 2015...... le FN se dégonflerait vite...si simplement la France retrouvait ses valeurs celles qui ont construit notre histoire et non pas celles de cultures différentes nous serions plus forts aujourd'hui
      le socialisme pourrit les esprits et utilise le peuple pour imposer dangereusement sa vision du Monde.

      Supprimer
  27. Euh ... je suis étonnée que vous ne parliez pas du rôle essentiel de la France dans le chaos au Moyen Orient notamment en Libye et en Syrie et même en Irak ! Du rôle (tout gouvernement confondu) de la France dans le soutien aux rebellions diverses qui n'ont eu de cesse de déstabiliser ces Etats ... Prendre comme prétexte que la France et l'Europe ne pouvaient rester indifférent face aux massacres de Khadafi (dont par ailleurs, on a léché les palmes durant des décennies ...) est une supercherie assez misérable étant donné les dégâts extraordinaires causés par les "sauveurs" ... Les résultats étant bien pires que 10.000 massacres potentiels de Khadafi, la décence eut au moins été de ne pas se référer à cette idée lumineuse ! La Libye, la Syrie, l'Irak étaient des pays souverains, laïcs, avec des droits étendues pour les femmes ... Bien que ces Etats étaient très durs avec les récalcitrants, ils avaient au moins l'avantage d'être en route vers la modernité ! Ce sont bien, quoi que vous en disiez, les interventions criminelles des pays occidentaux qui ont mis fin à cette marche vers le 21è siècle, à l'émancipation des peuples et de la femme ! Ce déni est assez psychopathique des élites sur leur propre rôle dans un désastre est révélateur du manque total de respect envers ces même peuples ! Quant aux migrants, ils sont tout simplement, quoi que vous en dites, le résultat de ces politique complètement folles et irresponsables. Se cacher la tête dans le sable en rejetant la faute sur l'autre est le meilleurs moyens de nous conduire vers une catastrophe encore plus grande ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique