mercredi 25 octobre 2017

Tout ce que vous vouliez savoir sur le transhumanisme...

Résultat de recherche d'images pour "transhumanisme"

Désolé, je n'ai pas eu le temps de faire un billet plus tôt ou un billet de moi parce que j'ai regardé cette vidéo et qu'elle dure une heure et trente minutes. Si vous vous interrogez sur le transhumanisme - et vous auriez tort de ne pas le faire - il vous faut écouter Hervé Juvin, d'une part parce c'est un de mes proches (et tous mes proches sont dignes d'intérêt) et d'autre part parce qu'il est pédagogue comme pas deux sur le sujet. 

Une formidable conférence donc au parlement européen d'Hervé Juvin sur le transhumanisme. Elle devrait Intéresser autant le p'tit gars de la France Insoumise, le gauchiasse pas trop bas de plafond que le droitard en réflexion ou le nationaliste. En clair, le transhumanisme devrait être un sujet trans-partisan; curieusement aucun part politique semble s'en préoccuper, ou si peu.  De l'hubris antique à Nietzsche, pour aboutir à la déconstruction et reconstruction de l'humain. Mais pas pour tous...





Le XXIème siècle sera nietzschéen, par delà l'histoire, le genre, l'âge, l'espèce humaine et la Nature. Des esclaves abrutis par des écrans, des seigneurs qui ne laissent pas leurs enfants y toucher et qui décident des "fake news" ou de ce qui est vérité sur Google. Cette conférence est très synthétique et didactique. A voir absolument pour comprendre pourquoi toutes les universités françaises réunies ont moins de budget recherche que Ray Kurtzweil à lui tout seul, pour comprendre pourquoi quelqu'un comme Vladimir Poutine commence, seul, à dénoncer le transhumanisme...

Prenez le temps de la visionner, une certitude, vous devriez mal dormir après  et n'avoir qu'une idée par la suite: quitter ce monde avant que tout cela n'arrive...

Résultat de recherche d'images pour "transhumanisme"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

18 commentaires:

  1. Nietzsche a aussi écrit dans Ainsi parlait Zarathoustra "L'État, c'est le plus froid des monstres froids. Il est froid même quand il ment ; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »"

    Nous y sommes et cela m'inquiète plus que le transhumanisme que je ne connaîtrais pas.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Naain: le transhumanisme, nous y sommes déjà, du moins les prémices

      Supprimer
  2. Nous le connaissons déjà, le transhumanisme, bon d'accord, nous n'en
    sommes qu'au début, mais ça vient très vite. Nous sommes mal embarqués,
    il a raison de s'inquiéter parce qu'en plus ce sont des choses qui
    participent qu'on le veuille ou non du sacro-saint progrès, la religion
    de nos maîtres à penser. Nous n'y échapperons pas, c'est certain.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouratin: qui aurait pu, chez les lambda que nous sommmes, il y a seulement 20 ans, anticiper ou imaginer les smartphones d'aujourd'hui ? 9a va aller très vite
      amitiés

      Supprimer
  3. Je n'ai pas encore eu ni pris le temps de regarder la vidéo pour savoir d'ores et déjà qu'elle va me plonger dans des abimes d'angoisse dont je n'ai vraiment pas besoin.

    L'avenir n'est vraiment pas serein.

    RépondreSupprimer
  4. Merci cher Corto. C'était passionnant. Mais je dormirai bien ce soir car je partage la conclusion optimiste de M. Juvin. Rien ne se passera comme le prévoient les transhumanistes. Ils ne font que ressusciter avec des moyens nouveaux les utopies scientistes du XIXe siècle. On sait ce qu'il en est advenu au XXe: 2 guerres mondiales et des totalitarismes sanglants! Ces soi-disant nouvelles élites ne seront pas heureuses; elles sombreront dans l'ennui, la dépression et le suicide. Elles seront balayées par des barbares non augmentés mais rustiques et animés par une foi qui augmente l'homme autrement que les prothéses numériques... Pourquoi l'Asie ne connaît-elle pas de limite à ces dérives? Parce qu'elle ne connaît pas notre conception de la PERSONNE humaine, seul rempart contre d'une part le collectivisme et d'autre part l'individu-roi. Cette conception de la personne est au coeur de l'humanisme chrétien. C'est à mon avis le seul rempart qu'on peut opposer avec succès aux savants fous de la Silicon Valley (comme aux islamopithèques, d'ailleurs!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brintox: j en suis aussi convaincu, la sauvegarde, c'est notre conception de la personne humaine, ceci dit, en face, les ennemis de cette conception sont nombreux et puissanst

      Supprimer
  5. anne: merci Corto pour cette vidéo passionnante. Cela tombe à pic car je me demandais justement où était passé hervé juvin, toujours trés clair, trés logique. je crois que le transhumanisme ne " marchera pas".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne: perso, je crois qu il est déja en marche, hélas

      Supprimer
    2. anne : oui, il est en marche, mais pas au point que décrit Hervé Juvin.
      question ADN et choix des bébés : il y a plein de choses que l'on ne connait pas, que l'on commence à apprehender comme l'épigénétique : c'est à dire, la maniére dont l'ADN est " interprêté".. l'exemple le plus connu est celui des souris agouti. Leur maman était blanche. On fait manger à la maman beaucoup de " légumes". Et les bb souris sont nées "marron", alors que leur ADN est le meme que celui de la maman blanche.
      un autre ex : tu as une partition de chopin, avec les notes bien écrites etc... ( ADN, le " code" ), ensuite, tu peux jouer la partition avec plus ou moins de doigté, de phrasé etc... ( epigénétique ).
      à savoir aussi que si les grands parents ont vécu en période de famine avant la puberté, les petits enfants auront plutot tendance au diabéte et à l'obésité... les descendants de ceux qui ont survécu au siége de Stalingrad, le " payent" encore.
      alors question : à quoi va t on aboutir en trifouillant les génes au pifométre.. on est en train de se rendre compte qu'il y a des " codes " importants dans ce que l'on nommait le JUNK DNA ou ADN poubelle.

      Supprimer
  6. Je ne suis pas inquiet. Le transhumanisme connaîtra le même sort que le clonage : l'oubli.
    Michel Houellebecq en 2005 fit du fantasme de l'époque un succès littéraire.
    Aujourd’hui la "Possibilité d'une île" apparaît comme datée, désuète. Qui se souvient de Dolly ? Combien de Dolly depuis ? Et, plus encore, où vit en 2017 l'homme cloné ?
    D'autres signes me prouvent que l'homme est destiné à rester un humain : l'échec des montres connectées (qui veut d'un bracelet électronique comme un repris de justice), le peu d'enthousiasme pour les puces RFID pourtant disponibles dès à présent.
    Oui le smartphone est une révolution que d'ailleurs M. Juvin brandit trop souvent comme exemple.
    Mais sommes nous disposés à aller plus loin ?
    Et quoi ?
    Vivre 200 ans pour faire quoi de plus que ce que nous faisons déjà depuis trop longtemps ?
    Grâce à Dieu mortels nous resterons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le clonage n'est pas oublié. Il est simplement devenu très discret, et même certainement secret dans le cas du clonage humain. On a vu que les clones de la brebis Dolly se portaient aussi bien que l'originale et n'avaient pas de défaut spécifique au fait d'être conçus par clonage.
      Il n'y a certainement aucune difficulté technique à produire des clones humains; par contre, d'un point de vue éthique, c'est une autre histoire. L'intérêt pour quelqu'un de très riche et totalement sans scrupule n'est évidemment pas de produire des individus images de lui-même, indépendants et plus jeunes. En revanche, disposer de donneurs d'organes (volontaires ou non) totalement compatibles peut être très tentant.

      Supprimer
  7. je ne comprends pas grand chose à tout ça et puis d'ici que ça arrive, je serai partie en cendres vers un ailleurs donc je reste optimiste

    RépondreSupprimer
  8. Et puis qu'elle est cette nouvelle mode qui voudrait faire de nous des surhumains quand nous avons déjà bien du mal à être des humains ordinaires ?
    Je pose la question.

    RépondreSupprimer
  9. Restons terre à terre, si on peut choisir la taille du petit chose et son endurance, ça le fait.
    Sinon, il existe des exosquelette en étude pour les militaires.
    Cela me rappelle un roman de SF (cyber punk) dont le titre est :" Câblé ".

    RépondreSupprimer
  10. "La race des seigneurs", mon cher Corto, ce n'est pas la première fois que des apprentis sorciers essaient de nous faire le coup et on sait comment cela s'est terminé pour eux ! Bien que du fait de mon âge je sois très peu concernée, je reste optimiste malgré ce qu'on essaie avec succès de nous imposer, car je connais l'esprit de résistance dont l'être humain peut faire preuve dans les moments les plus difficiles.

    RépondreSupprimer
  11. Cela valait le coup d'écouter. Je ne pense pas qu'il y aura communication par la pensée, mais certainement accès permanent et instantané à cette "vérité "construite et uniforme.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens