vendredi 20 octobre 2017

A propos d'harcèlement et d'agressions sexuelles... Le déballage qui me fatigue !

Résultat de recherche d'images pour "#balancetonporc"

Vous, je ne sais pas, mais moi,ces histoires de harcèlement, ça commence à me gonfler grave. Certes le sujet est porteur et fait de l'audience, faut bien alimenter notre voyeurisme, mais tout de même... Qu'un gros dégueulasse amerloque se fasse rattraper par la patrouille des amazones en folie, soit et tant pis pour lui, fallait pas jouer avec le feu mais de là à nous passer en boucle les histoires de fesses d'Harvey, de Pierre, de Gilbert et compagnie, ça va quoi ! En plus, il n'y a que des témoignages oraux, même pas d'images bien salaces à nous montrer; priceless !

Bon okay, depuis que le monde est monde, des filles, jeunes ou moins jeunes, belles ou moins belles, se sont fait siffler dans la rue, se sont pris une main aux fesses, se sont fait peloter, agresser et violer, c'est dramatique et dégueu, nous sommes d'accord. Mais c'est le discours qui va avec - surtout celui tenu par certaines nanas bien en vue - que j'ai du mal à avaler. Et d'une, ce #balancetonporc pour le moins vulgaire et violent est un appel à la délation publique, ce qui m'est insupportable; on dénonce chez les flics, on porte plainte et que justice passe mais, dans un état de droit, on ne jette pas en pâture un homme comme cela.  On n'accuse pas sans preuve et nulle justice ne saurait se contenter uniquement de témoignages véhiculés sur les réseaux sociaux ou par les médias (la dénonciation de Pierre Joxe par la fille Besson est en soi scandaleuse). Personnellement, si je n'étais pas ce que je suis, j'aimerai pouvoir siffler une jolie fille, lui dire que sincèrement je la trouve belle sans être balancé comme un porc sur les réseaux sociaux. Vous verrez que bientôt, les hommes n'oseront plus lever les yeux sur les nanas de peur de se faire convoquer devant les tribunaux populaires. 

Et de deux, ces dénonciations qui fleurissent sur les réseaux sociaux ou ailleurs mettent sur un même pied d'égalité les différents types de " harceleurs ". Qu'on le veuille ou non, le mec qui siffle simplement une nana dans la rue n'a strictement rien à voir avec un violeur ou un Harvey Weinstein. Ce n'est pas correct, ce n'est pas policé, certes, mais je ne connais pas de nana qui ait été traumatisée par un coup de sifflet, j'en connais même qui s'en trouveraient flattée. Il en va quasi de même pour la main aux fesses. Sauf que là, on est passé du harcèlement à l'agression sexuelle. Ainsi, ce qui hier ne valait au pire qu'une réprobation est devenu aujourd'hui pénalement condamnable. Alors, de grâce, ne mélangeons pas tout comme les Schiappa et autres féministes jusqu'auboutistes aimeraient qu'on le fasse. Parce qu'à ce rythme, vous verrez que l'une des plus vieilles activités humaines, draguer, deviendra totalement impossible.

Tertio, toute cette campagne médiatisée anti-harcèlement, avec toujours en pointe les féministes, a tendance à diffuser, même pas sournoisement, l'idée que tous les hommes seraient potentiellement d'odieux harceleurs en puissance. Bref, la revanche des femmes sur les hommes. Et bien non, tous les hommes ne sont pas des Gilbert Rozon ou des petites frappes de quartiers. Cela parait évident et pourtant depuis que l'histoire Weinstein a éclaté, pas une fois je n'ai entendu dans les médias, et encore moins cette vérole de Schiappa, dire: Attention, halte au feu, tous les hommes ne sont pas des salauds ! Et bien moi, je dis que ça ne fait pas de mal de l'affirmer. Comme l'on pourrait affirmer avec le plus grand sérieux: certaines femmes sont des harceleuses, certaines reluquent le mâle qui passe avec insistance quand d'autres n'hésitent pas, au travail par exemple et parce qu'elles ont un poste dominant, à harceler un ou plusieurs de leurs subalternes. J'en ai même connu une qui n'hésitait pas à agresser sexuellement les hommes qui lui plaisait. Imagine-t-on pourtant qu'on puisse, nous les hommes, se laisser aller au #Balancetasalope ? Le premier qui ainsi libérerait la parole des hommes serait cloué au pilori et qualifié de... harceleur par celles là même qui revendiquent le droit de balancer leur porc !

Quattro, devant ces histoires de harcèlement, faudrait voir aussi à se remettre un brin en question. Depuis des années, on a banalisé autant que faire se peut tout ce qui a rapport au sexe. On a totalement désacralisé le sexe. Le porno est en libre accès sur internet, on plante un plug anal géant ou un Domestikator en plein Paris (avec l'aval bien souvent de personnages se revendiquant comme féministes), des gamines (comme j'en ai vu ce matin) sont fringuées de telle façon qu'à côté d'elles Lolita passerait pour une nonne, l'avortement est devenu une simple formalité, etc, etc, etc... Et comment ne pas penser à ce débile " Osez le clitoris " ! Bref tout a été fait pour que les femmes obtiennent le droit d'être et de paraître comme elles le souhaitent. Tout a été fait pour que l'on puisse parler de cul sans passer pour un gros pervers ou une salope. Tout a été fait pour donner envie à tout un chacun l'envie de baiser quand et où il le souhaite. Le jeu de la séduction est devenu un banal argument commercial. En cinquante ans, nous avons fait exploser toutes les barrières de la retenue. C'était oublier que la chair est faible et qu'un pouième d'hommes et de femmes n'ont et n'auront jamais aucune notion de ce que peut être le respect de l'autre. En clair, toutes celles zé tous ceux qui, pour une raison valable ou pour une autre plus obscure ont facilité, voire encouragé, la banalisation du sexe et de la séduction portent, à mon avis, une part de responsabilité dans l'augmentation, exponentielle nous dit-on, des cas de harcèlements et / ou d'agressions sexuelles.

Enfin - et voilà qui n'a aucun rapport me dira-t-on avec la choucroute - quand on fait rentrer en Europe, en moins de deux ans, près de 1,5 millions de réfugiés, mâles en pleine forme et célibataires à 95 %, il ne faudra pas s'étonner que le nombre de cas d'harcèlements ou d'agressions sexuelles ait tendance à exploser dans les mois et années à venir. Mais sans doute ces cas là sont-ils moins banckable médiatiquement, ils ne seront pas le fait de... vous m'aurez compris.

#Balancetonporc, #balancetasalope, vous verrez que si comme moi cet emballement médiatique vous fatigue, dans huit ou quinze jours, on n'en parlera plus (jusqu'au prochain scandale) et celles et ceux qui souffrent ou auront souffert de ces maux d'aujourd'hui retourneront à leur solitude.

(NB: Pas de billet demain pour cause de déjeuner entre blogueurs à la capitale )

Résultat de recherche d'images pour "#balancetonporc"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

35 commentaires:

  1. Je serais bien -voire totalement- d'accord avec toi si ce n'est que le pouième d'hommes et de femmes qui n'ont aucune idée de ce que peut être le respect de l'autre pourrait bien (si ce n'est déjà le cas) devenir le pouième d'hommes et de femmes qui ont une idée de ce qu'est ou peut être le respect de l'autre. Je le constate chaque jour : disparus, les principes. Abolie, la qualité. Sublimée, la vertu !

    Bonne fin de semaine l'ami, et bonnes ripailles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al West: hello my dear, et bien pour une fois , désolé, je ne comprends pas ton commentaire. Ta " pensée complexe " ou le Chablis de ce soir ? Je m interroge

      Bon week end à toi. A quand un passage sur paris ?

      Supprimer
    2. En effet, j'ai exprimé un peu difficilement ce que Souchon a si bien chanté dans poulailler song : le respect s'perd dans les usines de nos grand-pères. Mais également partout ailleurs. Tiens, même à la messe, il arrive que l'on applaudisse (ce dont je m'abstiens, d'ailleurs.)

      Supprimer
  2. Je ne suis pas certain que les millions de réfugiés aient les positions de pouvoir pour pouvoir se permettre, pendant des années, le comportement d'un Weinstein au su de tous- car c'est, avant tout, une question de pouvoir.

    Tiens, voilà qui vous amusera :

    "Henda Ayari, ex-salafiste française, porte plainte contre Tariq Ramadan pour viol"

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20171020.OBS6275/henda-ayari-ex-salafiste-francaise-porte-plainte-contre-tariq-ramadan-pour-viol.html

    Alexandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez donc jamais entendu parler des agressions et harcèlements sexuels subis, un certain soir du nouvel an, à Cologne, par des centaines de jeunes femmes?
      Aucune notion de pouvoir là dedans;nulle sale patte d'Harvey Weinstein là dessus,mais plutôt un "pogrom" organisé par des individus, eux même réprimés sexuellement,issus d'une culture religieuse qui déprécie et domine les femmes et où il s'agissait de marquer son territoire sur une terre de conquête,en punissant ces salopes, ces dévergondées d'occidentales...

      Oui, m'dame!

      Vendémiaire.

      Supprimer
    2. Je viens de prendre connaissance de cette histoire de "viol" dont Tariq Ramadan est accusé par une coréligionnaire. Si ça pouvait être vrai... parce que ce Ramadan est un tel puritain rétrograde (pour parler poliment). Une sorte de retour de manivelle. Même le si politiquement correct Le Monde en parle et les commentaires valent le détour.
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/10/20/tariq-ramadan-accuse-de-viol-par-henda-ayari_5203987_3224.html

      Balance ton porc (voilà qui n'est pas halal mais à la guerre comme à la guerre... :) )

      Supprimer
  3. Un simple nom de famille pourrait-être une agression sexuelle ? possible !
    Dans un avion, un type s'assoit à côté d'un super-canon.
    Il engage la conversation (sans arrière pensée)
    - Bonjour, que lisez-vous ?
    - Un bouquin très intéressant "Le phallus à travers le monde", on y apprend des choses surprenantes : les Apaches ont le plus gros et les Bretons savent le mieux s'en servir. Je m'appelle Sophie et vous ?
    -
    -
    -
    -
    Geronimo Le Gallec

    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homo Orcus: ??? et d'ailleurs je ne suis absolument pas certain que les Apaches " ont le plus gros ", selon mon expérience :)

      Supprimer
  4. honnêtement, me faire siffler dans la rue m'a toujours attiré un petit sourire de satisfaction, désolée de le dire, mais je n'ai jamais trouvé ça désagréable, il y a une montagne entre un mec qui se conduit comme un porc dans les transports en communs où au boulot et un gars qui trouve que la nana est mignonne sans pour autant l'agresser, certaines féministes d'ailleurs aimeraient bien un p'tit coup de sifflet admirateur, mais elles ne le diront pas !
    je trouve ces déballages vraiment malsains, ce n'est pas le bon système pour faire évoluer les choses

    RépondreSupprimer
  5. CeltiqueDeBanlieue20 oct. 2017 à 20:25:00

    Un billet bien inspiré mon cher et très bien écrit.

    J'ai fais l'effort de venir sur face de bouc, mais Twitter c'est vraiment la poubelle du monde en 150 caractères (je connais pas le nombre exact, ne frappez pas la tête cela laisse des marques). Bientôt on aura le droit au #balancetondroitard.

    Ceux-là même qui sont tous Charlie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celtique: 140 caractères ! mais Twitter annonce, parait-il , une extension à 280. Twitter n'est pas plus poubelle que FB, faut juste faire le tri. Et c'est assez dingue de voir tout ce que tu apprends sur Twitter que les médias ignorent superbement.

      Quant aux Charlie, hein,...

      Supprimer
  6. Merci Corto! Et j'ai bien l'impression que ce déballage va tellement s'étendre qu'il va finir par se diluer, et qu'on reviendra à la case départ.

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi, ça me gonfle. Et pas qu'un peu...

    "Vous verrez que bientôt, les hommes n'oseront plus lever les yeux sur les nanas de peur de se faire convoquer devant les tribunaux populaires."
    Mais enfin, Corto, vous savez bien que, quand les amerloques font une connerie, on se dépêche de la copier.
    Bon, d'accord, là il y a eu un peu de retard à l'allumage, et on n'est pas encore au Tribunal de Mâm Taubira. Mais ça va venir ; et vite,je le crains.

    Quant à votre final, bien sûr que si ça a à voir avec la choucroute : la saucisse va au chou comme la merguez au couscous.
    Oups ! Je suis peut-être un brin énervée, là. ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: " la saucisse va au chou comme la merguez au couscous."J adore !

      Supprimer
  8. Ah ! J'ai oublié : bon gueuleton à tous les blogueurs.
    Et n'oubliez pas de refaire le monde : quand, ensuite, vous nous le racontez, ça nous change un peu les idées. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franzi: 1) on boit, 2 ) On refait le monde et 3 ) demain on va visiter le père Lachaise !

      Supprimer
    2. Sans oublier les photos de Boutfil ! Celles qui permettent de mettre des visages sur les pseudo

      Supprimer
  9. Bravo pour votre billet! Cette affaire dépasse l'entendement! Même la mère maqueron ramène sa fraise! Entre-nous, elle ferait mieux de se taire!

    J'ajouterais simplement que si dans les entreprises les machines à café pouvaient parler, elles en raconteraient de belles!
    Lisa

    Une chose m'a amusée dans ce déballage,

    pour Hillary Clinton, il ne faut pas oublier "l'agresseur sexuel qui est dans le bureau ovale"

    Je pensais qu'elle parlait de Bill.............mais en lisant la suite, pas du tout
    Elle faisait allusion à Donald!

    L'ex candidate à la présidence des États-Unis voudrait que le débat sur le harcèlement sexuel ne s'arrête pas à Harvey Weinstein et parle de la misogynie de Trump.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lisa: Pauvre Hillary, a sa place, je me ferais toute petite et me cacherais dans un coin.

      Supprimer
    2. L'agresseur sexuel ? S'il y avait vraiment quelque chose à lui reprocher, et même si on le tenait par un chantage, les "on" seraient trop nombreux pour pouvoir s'entendre (démocrate vs néo cons, vs bienpensance, vs Intel (CIA, FBI...), vs Poutine, vs ET...)
      Mysoginie ? Si on compte le nombre de collaborateurs féminins autour de lui et qui ont compté dans sa campagne - Sans oublier l'importance de sa fille... cela ne tient pas. Il ne faut pas confondre ses attaques et ripostes avec les effets de langages subtils qu'exigent la vie politique moderne.
      Amike
      NB: Il faut lire les analyses sur la raison d'utilisation de Twitter par Trump et qui enragent les grands média.

      Supprimer
  10. On devrait laisser à Guy Bedos le mot de la fin.

    Salooopes!

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendemaire; ce " salope " lui valu procès... qu il gagna !

      Supprimer
  11. Certaines féministes aigries voient du sexisme partout.
    Dans les tweets, il y en a un terriblement triste :
    Tu ne dis rien, ça ne va pas, tu le dis trop tard, ça ne va pas
    Tu le dis de suite, ça ne va pas
    Etc etc
    Il y a un monde entre siffler ou effleurer et se frotter dans un métro bondé ou violer avec un couteau à la main.
    CCLM

    RépondreSupprimer
  12. A mon sens, tout ce déballage de tentatives de drague avortée au bureau, en terrasse ou entre voisins ne sert qu'à banaliser le fait qu'en Occident occupé, les femmes ne peuvent plus se promener seule en ville ni nulle part d'ailleurs.
    On est en train de nous dire : "voyez ! Il n'y a pas que les "réfugiés" qui embêtent et violent les femmes ! Souvenez-vous ! Nous sommes toutes passées par là"
    C'est une manoeuvre de banalisation des comportements importés.

    RépondreSupprimer
  13. Je crois que c’est une très bonne chose que cette affaire ait libéré les paroles des femmes, qui n’osaient pas en parler, qui se croyaient chacune un cas isolé, etc. C’est sans doute un virage irréversible, et on peut espérer que beaucoup d’hommes feront un peu plus gaffe à l’avenir.

    Mais il y a maintenant des écueils à éviter.

    1- Lancer sur les réseaux sociaux des noms d’hommes qui ne peuvent que nier, mais dont la réputation restera définitivement entachée : il faut d’autant plus s’en méfier que c’est un moyen facile de se débarrasser d’un adversaire (surtout en politique, où on n'est guère regardant sur les moyens !), d’un chef d’entreprise qui vous a virée pour des raisons professionnellement légitimes, etc.; je crois qu’on ne peut citer quelqu’un que si on l’attaque en Justice en même temps( ce qui n’est certes pas facile : prescription, preuves, risque de procès en diffamation) ;

    2-Weinstein a le grand mérite de ne rien nier, même des crimes (le viol est un crime) qui peuvent l’envoyer aux Assises; il faut tout de même éviter de faire payer son comportement à des gens qui n’y sont pour rien : il a été viré de sa société, et, du coup, tous les participants (acteurs et techniciens divers, non harcelés: il ne harcelait pas tout le monde !) des films qu’il avait produits et soutenait vont voir leur travail réduit à néant;

    3- Frontière tout de même difficile entre la drague (qui reste légitime…On peut bien tenter sa chance !) et la drague lourde avec des gestes et des propos déplacés, à la Jean Lassalle, qui sont ce qu’ils sont parce que le personnage lui-même est lourd- et, qu’apparemment, il ne draguait pas vraiment; siffler une femme dans la rue serait du harcèlement, mais lui dire qu’elle est belle ne le serait pas – et on ne me fera pas croire que cela ne lui fait pas plaisir, si ça s’arrête là.

    4- Françoise Giroud, qui fut ministre de la condition féminine, disait que le féminisme, aux Etats-Unis, avait pris l’aspect d’une véritable guerre des femmes contre les hommes, soutenues par des avocats toujours à l’affût ( au point que beaucoup d’hommes n'osent plus recevoir une femme dans leur bureau sans laisser la porte ouverte), alors qu’en France, le féminisme s’appuie davantage, pour faire avancer les choses, sur une forme de complicité entre femmes et hommes pas trop cons ni imbus de leur pouvoir; mais c’était il y a 40 ans, et je crains que nous ne soyons en train de nous américaniser…

    Alexandra

    RépondreSupprimer
  14. Lire l'excellent article de Marie Delarue à ce sujet

    http://www.bvoltaire.fr/affaire-weinstein-bal-faux-culs/

    Bonne bouffe Mr Corto....

    RépondreSupprimer
  15. Annie

    J'ai lu un tweet de Tibador qui a ri jaune quand il a vu le nom de la personne qui a lancé "balance ton porc". C'est croquignolesque !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  16. Il serait peut-être temps que les hommes lancent le #BalanceTaSalope qui en ferait taire plus d'une.
    Parce que ces femmes, harcelées par le gars de Hollywood, il faut voir comme elles le ceinturaient, le bisoutaient, le collaient, dans l'espoir de décrocher un rôle (les photos ne manquent pas) et, une fois le rôle décroché, comme elles se fichent à poil sur les tapis rouges de Cannes ou d'ailleurs, accusant le vent fripon d'avoir relevé malencontreusement un pan de leur jupe portée sans culotte sur un minou épilé pire que le Mont Chauve, ou fait chuter l'épaulette du corsage qui... aïe... a mis à nu un sein. Pardon, M'sieurs-dames, c'est le vent, je voulais pas...
    Belle image qu'elles donnent des femmes, ces nanas qui ne se jaugent qu'à l'aune de leur nudité et de leur sexe-à-pile, mais qui, bien sûr, sont en première ligne pour défendre LA CAUSE DES FEMMES.
    M'énervent grâââve, ces fôcutes.
    Pardon : faux.sse.s Cul.
    Bref, des tordues du boyau culier, comme disait mon pote Rabelais.

    RépondreSupprimer
  17. Ici au Québec, on dénonce aussi les harceleurs qui s'en prennent aux hommes : http://www.lapresse.ca/actualites/enquetes/201710/18/01-5140378-inconduites-sexuelles-reprochees-a-eric-salvail.php
    Myrto303

    RépondreSupprimer
  18. Je n'ose même pas imaginer Twitter en 39 /45 #balancetonjuif...

    RépondreSupprimer
  19. "Inconduites sexuelles" Comme c'est joliment dit par nos cousins de la belle Province.
    En Gaule (même pas fait expres) pas un mot ni même un eternument sur les mêmes gestes déplacés (pour faire soft) dans les couloirs et toilettes de Rance TV.
    Et pourtant! !!!
    Bal des faux culs a grande échelle.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Fiers d'être Européens