mardi 10 octobre 2017

Manifestations de fonctionnaires: Le bide, le gros bide !


Bon, on nous avait annoncé de grandes manifestations, plus de 130 sur tout le territoire, on nous avait dit que pour la première fois depuis une dizaine d'année la quasi totalité des syndicats se la jouait unitaire.

Ces mêmes syndicats-syndiqués nous ont dit que l'heure était grave, qu'ils étaient bientôt à poil, qu'ils mangeait des pâtes dès le 10 du mois, que leur pouvoir d'achat était en baisse,  que les conditions de travail se dégradaient, que la hausse de la CSG allait les plumer, que le moral était au plus bas, que la cohésion sociale était menacée, que le gouvernement (de riches pour les riches) cassait tous les acquis sociaux et posait son cul sur le code du travail... Bref, toutes les bonnes raisons de manifester en force, en grand, partout. Et comme vient de l'annoncer BFM: une journée de mobilisation massive et très importante...

On a vu. 

Premier bilan (selon la CGT...): 400 000 manifestants sur toute la France dont 40 000 à Paris. Soit moins de 8% des effectifs. Moins de 16% de grévistes à l'Educ' Nat ! Perso, j'appelle ça un bide ! Un gros bide.

Et ce malgré le renfort des lycéens qui, à leur manière ont manifesté:

 

(Lycée Voltaire à gauche, lycée Bergson à droite. Vous noterez le joli drapeau sur la photo de droite...)

Quelques incidents par ci, par là mais pas de quoi fouetter un chat.

Le bide, vous dis-je ! (et peut-être de quoi relativiser mon billet précédent).

Il se passe donc bien quelque chose en France...


Manifestation du 10 octobre : plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Bordeaux
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

23 commentaires:

  1. Allons, soyons gentils et accordons quelque crédit à ce chiffre de 400.000. Combien d'&actifs déjà ? Ah oui, 28 millions.

    GUI-GNOLS !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kotchack: de vrais guignols ! coupons la poire en deux, la police dit à peine 100 000, donc 200 000 a tout casser, tu parles d un mega bide !

      Supprimer
  2. "Il se passe donc bien quelque chose en France..." votre conclusion est excellente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anonyme: un peu complexe comme conclusion pour les esprits étroits, je le reconnais

      Supprimer
  3. Même les fonctionnaires ne croient plus au grand soir. Il convient de réformer la représentativité syndicale pour avoir des organisations qui ne rêvent pas que de la révolution, et aussi d'obliger toutes ces sangsues à publier leurs comptes.

    Bizarrement, la transparence des syndicats n'a pas été comprise dans la loi de moralisation, vous savez, celle qui permet à un député d'avoir sa maîtresse comme assistante parlementaire, mais pas son épouse légitime.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: vous savez ? nous savons ! :) ces syndicats, enfin ce qu il en reste creusent chaque jour un peu plus leur tombe. C'est bien. Plus de grand soir pour les fonctios, un grand soit pour les syndicats ?

      Supprimer
  4. et combien ont voté Macron parmi ces guignols ?

    RépondreSupprimer
  5. Je m'en veux, je m'en veux de ne pas avoir assez de .ouilles pour prendre part aux manifestations, d'où qu'elles viennent. Je m'en veux de ne pas être allée manifester avec les retraités par exemple. Bien fait pour ma gueule, pour notre gueule, nous qui "gueulons" en silence dans notre coin, sans être capable de faire comme en 1789, prendre nos bâtons pour taper sur tous ceux qui nous prennent pour des cons, des lopettes, des fainéants, des bons à rien, des parasites, des assistés.. On a ce qu'on mérite. Snif, bonnes gens qui vous croyez plus intelligents que le petit peuple, rigolez, profitez en bien, le peuple est anesthésié...
    ps : mais, attention à son réveil. Un jour ou l'autre, bonté, il va bien falloir qu'il réagisse le bon peuple de France, après ce qu'il endure depuis des années...Et quand je parle du bon peuple de France, je parle aussi bien des fonctionnaires, des paysans, des routiers, des retraités, des ouvriers que des pauvres employés du commerce, obligés d'aller trimer le dimanche au lieu de rester au lit avec bobonne à se faire du bien...Tiens, aussi les toubibs qu'on veut aussi faire filer droit..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un honnête homme ne descend pas dans la rue avec n'importe qui. Je n'ai guère manifesté dans ma vie, sinon pour la défense de l'école libre sous Mitterrand, et contre le mariage guignol. Je préférerais mourir plutôt que de me commettre avec des gens de gauche. Il n'y a rien de plus vil que ce conglomérat de bœufs qui sentent le mauvais vin et la merguez. Je n'ai jamais eu besoin de qui que ce soit, et encore moins d'un délégué syndical ignare et dogmatique (pléonasme) pour me défendre devant mes patrons. C'est une question de dignité, et puis je me vois mal confier mes affaires à des brelots incapables de piger comment fonctionne l'économie, même locale, une entreprise, et qui est incapable de citer même approximativement deux articles du code du travail.

      Quant au peuple de France, j'en viens parfois à souhaiter le voir disparaître tant sa lente agonie est insupportable pour tout homme qui a encore l'amour de la France chevillé au corps. Il faut les voir tous ces beaux petits veaux, fiers d'être de bons petits citoyens républicons comme leurs pieds. À chaque élection ils se tirent une balle dans le pied avec une constance qui fait plaisir à voir. Depuis la mort de Pompidou ils se plaignent d'être les dindons de la farce, de se faire systématiquement baiser. Ce faisant, ils oublient que ce sont eux qui ont porté au pouvoir ceux qui se fichent de leur pomme une fois arrivés au pouvoir. " Dieu se rit des prières qu'on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s'oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. "

      Le peuple souverain ? Permettez-moi de rire ! En 1789 il a préféré troquer des tas de libertés réelles contre une liberté théorique. Ce faisant, il a pu voir ceux qu'il avait portés au pouvoir détruire tous les corps intermédiaires qui faisaient écran entre le pouvoir et les sujets, tout ça pour se retrouver seul et nu face à la puissance publique.

      Supprimer
    2. Kotchack: je n'ai qu'un mot à dire: Bravo !

      Supprimer
  6. Ben alors Camarades! qu'est ce que vous branlez? y fait pas froid, y gele pas, y pleut pas, c'est pu les vacances?

    Bon pour les petits merdeux qui foutent le bordel devant les lycées on devrait faire casquer leurs parents un maximum...
    Quant au joli drapeau, j'ai bien une idée mais bon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: y a plus qu une poignée de Kamarades et c'est très bien ainsi !
      quant aux acnéiques qui ont mis le feu, comme toi, au gnouf et faire cracher au bassinet les parents... oui sauf que faut pas toucher aux jeunes !

      Supprimer
  7. Géo


    Pourquoi devrait-il y avoir plus de 16% de grévistes à l Educ Nat,pour prendre cet exemple?
    Pour un bidule qui n existe plus,16% c est déjà beau,non?
    C est comme la monnaie de singe des banques centrales,mais ici on créé des grévistes (et non point de la monnaie)à partir de trucs qui n existent plus.

    Les lycéens en grève!Ça aussi c est beau,non?
    Lever des légions de grévistes là où il n y a pas de gens qui puissent faire grève.

    La justice,ou les préfectures,sait-on combien de gens en grève dans le secteur?
    Parce que si l on en trouve,et bien on pourra encore se demander comment ils font pour créer des grévistes à partir d un bidule qui n existe plus,on l a vu encore avec deux assassinats sordides commis par un sous-homme à Marseille.
    Manquerait plus que le "gouvernement" fasse grève,que les "journalistes" fassent grève,ce serait encore des grévistes créés à partir de choses qui n existent plus en France.

    Pourquoi donc ai-je de plus en plus de mal à plaindre les gens de ce "pays" collectivement,j entends?

    Mauvais esprit sans doute.

    Bin oui,un peuple qui re-vote pour les mêmes merdes à pattes depuis un bail et bien ça n est pas emballant et ensuite ça va chialer et faire cuire des merguez lors des manifs.

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas fait grève parce que je ne crois pas qu'une grève de fonctionnaires pèse dans la balance macronienne. Cela dit, les raisons pour protester sont nombreuses: notre pouvoir d'achat n'a cessé de baisser ces 15 dernières années. Mais si jamais j'ai une extinction de voix cette année, elle me coûtera 200 euros. J'ai donc préféré de pas donner 100 euros à l'état pour une grève.
    VhmBulle, prof depuis 1978.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VhMBulle:ah mais attention, je dis bien qu il y a des tas de raisons d'avoir les nerfs mais, et les chiffres semblent le montrer, et d'une les manifs de ce genre ne mobilisent plus les foules, et de deux, ça ne sert plus a rien et pas que sous macron

      Supprimer
  9. J'ai décidé, depuis quelque temps déjà, mon cher Corto, de ne plus m'intéresser aux manifestations de rue auxquelles je ne participe pas moi-même. La raison en est que je ne supporte plus les mensonges de ceux qui nous les présentent comme un bide, pas plus que ceux qui essaient de nous persuader de leur succès. Il n'y a pas une manifestation de ces dernières années qui n'ait été un succès pour les uns et un échec pour les autres. Alors ça suffit, je ne marche plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: vous poussez, la journée d hier a été un bide monumentale et aucun mensonge là dedans, suffit de regarder les chiffres !

      Supprimer
  10. Des syndicalistes ?
    On sait aujourd'hui ce qui les motivent, en premier lieu défendre les avantages et leurs intérêts...........Les subventions, décisionnaires des principales instances...... Ils sont "maqués" avec les partis politiques, tous les partis politiques.
    Les ouvriers et autres ne se rendent même pas compte que là aussi ils sont les idiots utiles au service des "princes"!
    Ils utilisent aussi des gamins ambitieux récupérés ensuite par les partis politiques! La liste serait trop longue pour les citer.


    le paon l'ancien syndicaliste a dû être nommé à la tête de l'Agence de lutte contre l'illettrisme. Elle serait transformée pour qu'il soit rémunéré.
    Le trésorier cgt a été lui recasé à la mairie de Paris.
    edouard martin eurodéputé etc.............

    Le problème est que nouzautres n'avons aucune alternative.......Les syndicats, ça ne vaut rien, les partis politiques pas mieux ou pire......
    Micron le sait avec son coup d'état et la bande de baltringues à l'assemblée et au gouvernement!
    Il gouverne la France comme un patron d'une grande entreprise, il est le seul maître à bord.....
    Deux jeunes filles assassinées à Marseille, une égorgée, la seconde éventrée, Macron himself a dégagé le préfet! Après le limogeage d'un général, ça en jette!

    Lisa

    RépondreSupprimer
  11. Il semblerait en effet que les gens aient envie d'en finir avec
    les vieux démons franchouilles, la fatigue,sans doute. Tant mieux
    pour notre petit Présipède, il surfe élégamment sur la vague.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Macron l'a bien compris, Hollande aussi: la rue, on s'en tape !
      amitiés

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen