samedi 16 avril 2016

Doit-on interdire Nuit Debout ?

Le petit sondage du jour...

Doit-on interdire Nuit Debout, partout en France, tout en sachant qu'en l'interdisant, par la force si nécessaire, les réactions des participants pourraient entraîner des troubles bien plus importants que les " débordements " déjà constatés...



( Afin de donner plus de visibilité à ce sondage, ne pas hésiter à cliquer ci-dessous sur les icônes Facebook ou Twitter si vous avez un compte sur ces réseaux sociaux )

Folie passagère 3140.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

49 commentaires:

  1. Croyez-vous que ce soit à nous de dire s'il faut autoriser ou interdire Nuit Debout ?
    Que l'État se débrouille et vogue la galère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah parce que maintenant vous attendez que l Etat décide pour vous ? :)

      Supprimer
  2. "Nuit debout" et les débordements des casseurs ! En plein état d'urgence ! Laissez-moi rire (jaune)...

    Quand je pense aux réactions musclées de la police contre les Veilleurs et autres Sentinelles de la Manif Pour Tous alors qu'ils n'avaient même pas renversé une poubelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claribelle: c'est ce qu on appelle le 2 poids 2 mesures, un truc très en vogue depuis 4 ans. Remember Nicolas Bernard Busse !

      Supprimer
  3. Bof, si les journalistes ne s'occupaient pas autant de ce phénomène marginal, il y a longtemps que ce serait fini. De toutes façons, ils se décrédibilisent tout seuls, laissons les faire.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: certes marginal mais emmerdant, et puis, l histoire a souvent montré qu il fallait se méfier de ce qui est marginal

      Supprimer
  4. Bonjour Corto,

    Pour compléter le post de Claribelle ci-dessus, je suggère à notre sinistre de l'intérieur qu'il fasse passer la consigne à ces troupes qu'elles n'ont pas en face des membres du kandubien mais des abominables mères de familles avec des poussettes et des enfants. Vu les prestations observées lors de la manif pour tous, le zèle des forces de l'ordre devrait être considérablement réveillé. Même remarque au maire de Paris. Il (elle) a su faire payer les organisateurs il y a deux ans pour les "dégradations" observées au Champ de mars (100 000 euros). Je ne doute pas un instant de sa capacité à faire payer les gentils manifestants de la place de la République.
    La fête durera jusqu'à ce qu'il y est un malheureux événement. Je croyais naïvement que nous étions sous le régime de l'état d'urgence. Celui-ci ne serait donc qu'à sens unique?

    Bonne journée bien que nous soyons en Socialie (mais comme le dit H16, ce pays est vraiment foutu).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Ne rêvons pas , Caeneuve en est incapable, le camp du Bien, c'est lui ! Quant à la Mairesse que d'aucuns imaginent déjà en présidente du pays, elle a estimé que les dégats ( env. 500 000 euros ) n'étaient pas suffisant pour déposer plainte.
      Ce qui est tout de même cocasse, c'est de savoir que malgré les désordres et dégats, chaque jour, le prefet de Paris, membre lui aussi du camp du Bien, renouvelle l autorisation d occupation de la place ! C'est pas comme si il y avait Etat d'urgence, n'est-ce pas ?

      Supprimer
    2. Elle décidera peut être de se bouger le c... quand la facture atteindra le millions d'euros. Je plains sincèrement les parisiens (ils n'étaient pas obligés de voter pour elle). Déjà que la ville devient progressivement un cloaque.

      Supprimer
    3. EUH....on a pas tous voté pur elle ! les bobos-gauchos ont voté des 2 mains pour cette prétentieuse incapable !

      Supprimer
    4. @H: il faudrait ammener, par exemple, tout ceux qui ont voté pour elle du côté de Chateau Rouge, ou dans le 19eme, c'est assez incroyable de voir ce que c'est devenu

      @Boutfil: qu'est-ce que cela peut etre con un un bobo-ecolo-con !

      Supprimer
  5. Mille fois oui!
    Etat d'urgence? une foutaise ou à géométrie variable.
    Les branleurs qui occupent,debouts,assis couchés,tête bêche la Place de la République attirent les casseurs comme des papillons sur une flamme....
    Entendue hier soir,la pourriture gauchiste de service Autain prénommée Clémentine présenter les casseurs et les voyous gauchistes comme des "victimes des violences policières"(150 policiers blessés depuis les débuts de la chienlit).

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. totalement d'accord... L'état en etat d'urgence exerce son autorité ou il n'existe plus!
      C'est quoi de pays franchement ... Nos gouvernants ont envie qu'il y ait un kamikaze à se faire péter ?
      Non seulement ils sont déjà coupables engrande partie de l'attentat de novembre pour n'avoir rien fait après janvier 2015 mais en plus ils remettent le couvert en laissant les jeunes prendre des risques.
      C'est a se demander si ils ne font pas exprès !
      Tout ce petit monde Hollande Valls Caseneuve et Macron .. tous dehors !

      Supprimer
    2. @Vendémiaire: Autain... alors çelle-là un vrai poison !

      Supprimer
    3. @Philz et Vendémiaire: et dire que le préfet de plice de Paris renouvelle chaque jour depuis 13 jours l autorisation d occuper la Place de la République, on se marre de tant d incohérence; parce qu a part se marrer, il ne nous resterait plus qu à pleurer

      Supprimer
  6. Géo

    Il y a la légitimité d une revendication et la façon dont on l exerce .
    Troubles à l ordre public,nuisances,dégradations,attentats à la pudeur en sus(femen),pillages...
    Tout cela releve du pénal et la loi doit s appliquer.
    On n a pas à prendre en compte le fait que sanctionner financièrement ou dissoudre un mouvement amènerait des troubles plus graves,il y a des forces d intervention pour cela.

    En quoi "nuit debout" représenterait la " jeunesse"?
    Manipulation.

    L Etat doit montrer sa force en de telles circonstances,le citoyen doit voir que le bien commun est défendu et qu il peut se sentir en sécurité sans être pris en otage par des factions minoritaires .

    Les autres pays ont besoin de voir qu ils ont un interlocuteur qui ne s en laisse pas compter ...
    Pour les partenaires,c est un gage de fiabilité et de constance dans les relations...
    Pour les autres,c est un avertissement à ne pas nous manquer de respect.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Rectification:qu on ne s'en laisse pas Conter.(lapsus)

      Supprimer
    2. @Géo: bien sur que l Etat doit montrer sa force et e^tre cohérent avec l état d urgence qu il a décrété sauf que, et bien sauf que nous sommes a un an de l élection, il a besoin de la jeunesse et en a une trouille bleue et tant pis si celle qui joue à Nuit Debout n en est qu une petite composante.

      Tiens je viens de lire que la MNEF, le syndicat dirigé par une lumière, qu on a vu partout et quasi seule négocier avec le gouvernement est très loin derriere la FAGE pource qui est de la représentation des étudiants au sein des universités

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. La nuit je mens, la nuit je deviens fou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: qui se souvient de cet artiste, un vrai pour le coup, disparu portant il y a si peu de temps

      Supprimer
  9. Mais non, il ne faut jamais fabriquer de martyrs.
    Nuit Debout se terminera par un coin de discussions incohérentes et peut-être permanentes place de la République, un peu comme le Speakers Corner de Hyde Park à Londres, qui ne dérange personne- et même, ça attirera des touristes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié, c'est possible ou pas. Il suffit d un rien, d une étincelle pour que cela dégénère grave

      Supprimer
  10. laissons pisser le mérinos disait ma mémé, je trouve que les dégradations ne sont pas encore suffisantes puisque le gestapiste de service cazevide et la mémère de paris, ne sont pas encore vraiment préoccupés par l'affaire, tant qu'il n'y aura pas un truc grave, ça continuera, bien piloté par les cocos comme la Autain , ils ont tous intérêt a ce que le bazar continu
    Cette place à été faite pour ça de toute façon, elle remplit bien son rôle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La seule chose qui me chagrine, c'est que la Place de la République, qui a un passé d'événements glorieux, sombre maintenant dans le ridicule.

      « Tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois: la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce ».
      Hegel.

      Supprimer
    2. Depuis que la mairie PS s' est déchainée dessus en la défigurant, cette place n' est plus que l'ombre de ce qu'elle était.

      Supprimer
    3. Qu'est-ce qui vous fait pleurnicher de la sorte ? Que le Baron Haussmann ait rasé le théâtre fondé par Alexandre Dumas ou qu'il ait construit une caserne pour 3200 soldats prêts à intervenir dans le quartier, et dont on aurait bien besoin aujourd'hui ?

      Supprimer
    4. il reste la caserne mais il n'y a plus de soldats ! quand à la place, elle avait son charme, et il n'y avait pas d'accès à cette pauvre statue de la république qui souffre ces temps derniers, c'est plus une place c'est la cour des miracles , ce qui pourrait nous faire " pleurnicher, c'est ce que ça va encore coûter en réfection, mais la pétasse qui nous sert de maire n'est pas à ça près

      Supprimer
    5. @Boutfil et Grandps: c'est vrai que la nouvelle place telle que concue par delanoe et Hidalgo est très moche, grise, par rapport a avant, ils ont voulu une agora, ils ont le boxon !

      @marianne: l'armée intervenant sur ordre du sinistre Cazeneuve, voilà qui ne serait pas pour me déplaire, merde, tout de même, merde, y a etat d urgence ! :)

      Supprimer
    6. Géo

      L Armée.
      Apparemment,les effectifs fondent,du fait aussi des restrictions budgétaires,alors que les nécessités du moment impliqueraient de renforcer ses moyens,ainsi que pour la Police.

      Il aurait vraiment fallu de vrais gestionnaires aux affaires de l État,et le fait d avoir renoncé à la création monétaire me parait une vraie trahison de la part de ceux qui ont agi de la sorte,et ceux qui,par la suite,ont laissé les choses en l état,aggravant le mal.

      Sans finances saines,pas de fonctions régaliennes assurées de façon permanente.
      C est la porte ouverte à tous les abus.
      Si les choses sont rendues à ce point,c est bien parce qu on a laissé les factions,voir encouragé,à prospérer,avec une permissivité qui fait paraître normal à des minorités de revendiquer des choses variées,voire rien de concret,par la violence et le chantage.

      Il est révélateur que les euros ne représentent plus des personnages historiques nationaux mais des lieux bizarres et neutres.
      Idem les timbres avec Marianne qui ont une tête bizarre.
      La monnaie a toujours servi de symbole du pouvoir en place dans toutes les demeures,le portrait du souverain étant là pour rappeler dans chaque foyer qui dirigeait le pays.
      Maintenant,il n y a plus rien de semblable.
      La réappropriation de la direction du pays par l État devrait passer par la dissolution de tous ces mouvements factieux qui sont des zones de carences de cet État,mais aussi par le retour à l usage de symboles faisant référence à l Histoire et la Civilisation d un pays,y compris sur les monnaies,afin de rappeler,dans l inconscient collectif,qui est le régime ayant seule légitimité à gouverner et à représenter la population,et à quelles racines il se référe et dont il tient sa légitimité.
      L u.e. n a aucune légitimité à superviser une nation,c est un greffon parasite sur ses institutions.
      Les factions diverses qui imposent leurs lois sont des chancres qui prospèrent sur un organisme affaibli par ce greffon qui n a rien de légitime et qui vampirise nos forces.

      Supprimer
    7. Il y avait une fontaine aux dauphins, la mairie l' a laissée à l' abandon , devenir un cloaque et profiter de cette situation pour la refaire.
      Des vandales n'auraient pas mieux fait.

      Supprimer
  11. Pour ma part, j'ai toujours pensé que la liberté d'expression ne peut pas se détailler, comme une coupon sur un étal du marché Saint-pierre. De fait, j'ai la faiblesse de croire que toutes les opinions doivent pouvoir s'exprimer, les plus extrêmes comme les plus modérées. Seul l'appel au passage à l'acte clair et caractérisé devrait être puni.
    Depuis que Hollande est arrivé à la magistrature suprême, nous assistons au passage de la surmultipliée en terme d'arbitraire du pouvoir et de musellement de tous ceux qui ne pensent pas comme il faut. Nous en sommes au point, que le politique est en train de modifier l'ordre juridique pour arriver à ses fins, puisque l'état d'urgence va être peu ou prou inscrit dans notre droit, ce qui n'en fera plus une mesure d'exception. Ce qui est en contradiction avec la tradition française qui était plutôt libérale depuis le fameux arrêt Benjamin rendu par le Conseil d'Etat. De fait, ce n'est plus le trouble à l'ordre public qui est réprimé mais l'expression d'opinions qui seraient potentiellement en mesure de le troubler. En fait, nous sommes en train de voir la justice se transformer comme dans le film Minority Report, où l'on punit le coupable potentiel avant qu'il n'ait commis un crime. En clair, ça s'appelle un état policier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchacjk: que dire d un Etat qui, alors qu il a décrété et prolongé l'état d urgence, renouvelle chaque soir l autorisation d occuper cette place ?
      Et là, la liberté d expression n a pas sa place: ou on est en état d urgence ou on ne l est pas, là est l incohérence !
      Le pouvoir en place crève de trouille de voir "cette " jeunesse débordée du trottoir, alors il permet ce qu il n a pas autorisé à d autres. 2 poids , 2 mesures à nouveau.

      Un général 4* déclare, sous serment devant la représentation nationale, ce qu il vit, lui et ses troupes, tous les jours, il est sanctionné. Même la vérité n est plus bonne à dire

      Un état policier, on y va tout droit , j ose donc te rappeler ce que nous a dit l un de nos convives: ils ont prêts a tout et n importe quoi pour conserver le pouvoir.

      Supprimer
  12. Nuit debout = diplôme distribué au mois de juin , ce qui s'est passé en mai 68 .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude <henri: gageons que cela devrait etre leur prochaine revendication... si tant est qu elle n ait pas été déjà négociée en loucedé ! :)

      Supprimer
  13. Laissez-les faire: plus il fatigueront tous les sans-coui... (et oui, il y a bien des sans-dents!) qui ont élu le "Bon à rien" et qui ont espéré que l'État pouvait tout pour les aider à "vivre aux dépens des autres", mieux ça sera (le pire c'est qu'ils n'ont même écouté l'incapable, dont j'ai préférer oublier le nom, qui avait, dans un court moment d'inconscience, avoué que non, l'État ne pouvait pas tout). Il faut que la populace ait la nausée rien qu'en entendant le mot État.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eloquor: c'est assez marrant car les gens , à les écouter, ont déjà la nausée quand ils pensent ou entendent Etat, mais va leur dire qu on supprime tout ce que l Etat, c'est à dire eux-mêmes, leur apporte et ils monteront tous, y compris les connards de Nuit Debout, au créneau pour crier: " touche pas à l'Etat "

      Supprimer
    2. Géo

      Pour sur,lorsque nous voyons la passivité de certains,dans la vie courante,face à des situations de non-droit,il est clair que nous sommes dans un contexte de déflation génitale caractérisée.

      Supprimer
  14. Interdire Nuit debout et destituer le pape.
    Me dégoûte ce jésuite. Et les Chrétiens d'Orient , il n'y en a plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: le problème de ce Pape c'est que l opinion que l on peut avoir de lui est tellement influencée par les médias qui voyaient, enfin ! , croyaient-ils, un gauchiste au Vatican ! Raté ! il a ramené quelques migrants dans son avion à Rome? Et alors, n'est-il pas là aussi dans son rôle ?

      Supprimer
    2. Mais des musulmans, il y en a plein les rues et des élevés dans nos campagnes.
      Les chrétiens d'Irak ou de Syrie ne pouvaient en bénéficier.
      Rendez nous Benoit XVI.

      Supprimer
  15. )ch17: On voit bien où vient se nicher l'intérêt des gens, en effet, surtout quand il pourrait bien être remis en question! vite, vite, s'en assurer...pour le lien social...Permettez-moi=hum.

    RépondreSupprimer
  16. AVIS !: C'est assez étonnant, ce billet a été vu 818 fois à cette heure et vous ne fûtes que 120 à voter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu normal, il peut y avoir une hésitation avant de passer à l'acte. Ainsi j'ai pris le temps d'une petite réflexion après avoir lu votre billet et n'ai voté (non) qu'un peu après.
      Que ces ultra-gauchistes déboussolés comme des canards sans tête continuent de se regarder le nombril jusqu'aux froids de l'automne prochain s'ils le veulent. Ils n'ont rien de neuf à dire et ils vont nous le démontrer.
      Leur "mouvement" est en bonne voie, ils viennent d'expulser Finkielkraut....

      Supprimer
    2. Vous voyez bien, mon cher Corto, que les gens ont bien compris qu'on ne leur demande leur avis que pour amuser la galerie, et pas du tout pour en tenir compte !

      Supprimer
  17. En plein état d'urgence, cette nuit debout est invraisemblable... Mais enfin, au point où on en est, plus rien ne nous surprend... Maxime

    RépondreSupprimer
  18. Franchement tout le monde s'en tape.Je ne vois là que des enfants de bobos parisiens en socio, psycho, probablement plein de gosses des mêmes journalistes qui disaient que le film "LOL" avec sophie marceau en mère célibataire parisienne vivant dans un hôtel particulier était un film "générationnel". C'est un épiphénomène monté par les médias tout émus de leur progéniture faisant leur mai-68. Franchement j'ai vu un gosse avec un drapeau du parti communiste avec un casque boose dernier cri au cou, à son âge j'allais à l'usine la nuit tout en allant en cours le jour.
    Il ne doit pas y avoir plus de 10% qui ait déjà pris le rer en dehors de Paris là-dedans.
    La gauche se trompe en pensant que c'est cette "révolte" des jeunes qui fait baisser leur côte auprès du reste des français, le reste des français de la classe moyenne voit au contraire cette mini-crèche boboïde comme faisant entièrement parti du système, les caprices de la jeunesse dorée qui reviendra bientôt dans le giron de papa et maman et de leurs réseaux.

    RépondreSupprimer
  19. Pas voté, car sans avis : l'interdiction du droit des veilleurs à s'exprimer m'a dégoûté, j'ai trouvé cela inique, donc non, il ne faut pas leur retirer ce moyen d'expression. Mais l'état d'urgence me porterait à penser le contraire.

    Laisser le mouvement se torpiller de l'intérieur est peut-être ce qui peut arriver de mieux pour prouver la nuisance de ceux qui le portent et les renvoyer au néant dont ils viennent.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour, avez-vous lu "De la conflictualité en milieu hostile"? de Modeste Montigignon?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen