mercredi 20 avril 2016

Et oui, quand t'as lu ça, t'es obligé de te taire sinon, t'es un salaud !


La gauche a encore frappé - normal, nous sommes en pré-campagne présidentielle - en proposant de verser à tous les jeunes de 18 à 25 ans un truc genre RSA. C'est vrai, quoi, c'est pas normal que ces jeunes sans ressources restent sans ressources. Et puis, c'est pas comme si il n'y avait pas déjà la prime d'activité, la garantie jeunes (16-25ans) et les diverses allocations qui plombent les comptes de la Nation. Non, non, ils vont encore créer un machin qui va coûter entre 3 et 6 milliards d'euros ! Et puis, c'est vachement discriminant: Pourquoi aux 18-25 ans et pas aux 16-18 ?

Bon, l'hystérique de Matignon, il avait prévu que cette proposition ferait quelques vagues et que des méchants réacs parleraient d'assistanat au lieu de solidarité alors il a dégainé le truc que tu le lis, tu ne peux rien dire, t'es obligé d'approuver: la Constitution. Et qu'est-ce qu'elle dit notre bible républicaine ?: 

« Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence. »

Alors quand t'as lu ça, t'as plus qu'à te taire, n'est-ce pas ? Même pas tu causes des parents qui pondent des gosses sans chercher à trop savoir comment ils les amèneront à l'âge adulte si ce n'est en s'en remettant à la solidarité nationale et aux impôts versés par d'autres. Même pas t'évoques la possibilité que parmi ces futurs heureux bénéficiaires une quantité non négligeable va encaisser le pognon sans se bouger les fesses pour trouver du taf; argent de poche... Même pas t'évoques le fait que ces 400 euros, c'est queue dalle pour un jeune des téci qui gagne bien plus en faisant le chouf ou en dealant, tellement plus que bien souvent c'est lui qui fait vivre la smala et paye tout ou partie du loyer des parents. T'oses même pas poser la question de savoir comment on va financer cette nouvelle preuve de solidarité. Tu ne t'amuses surtout pas à évoquer la possibilité d'exiger une contrepartie et, pourquoi pas, le remboursement des sommes versées si on s'aperçoit que le " jeune " avec ses 400 euros ou sa garantie jeune, il va en boîte, s'achète des fringues, ou se paye chichon et binouze. Tu ne te permets même pas de savoir si plutôt que de filer 400 euros (en plus du reste), il ne vaudrait mieux pas faire en sorte que les entreprises, toutes les entreprises, créent des emplois en masse. Et puis même, en admettant que le chômage baisse drastiquement, tu crois tout de même pas que les jeunes, en rang serré, ils vont aller bosser pour 1 200 euros nets. Tu ne te dis surtout pas qu'au lieu de filer 400 euros aux jeunes (en plus du reste), il faudrait peut-être un peu mieux réévaluer l'allocation adulte handicapé, de ceux qui bossent comme ceux qui ne bossent pas, autrement que de 80 centimes d'euros par mois... Même pas t'as envie de dire aux jeunes " N'attends pas de savoir ce que la solidarité nationale peut faire pour toi, demandes toi ce que tu peux faire pour elle ". Même pas tu oses penser, sans le dire bien sûr, que avant on se démerdait sans toutes ces allocations et que tant bien que mal, on y arrivait... Même pas t'essayes de poser les bonnes questions...

Non, non, tu la fermes ! Constitution oblige ! Et tu fais et pense comme le monsieur, il dit: solidarité ! 

Et puis comme si cela ne suffisait pas, pfff! 400 euros !, le Premier Sinistre tire une seconde cartouche: Le revenu universel. Il l'écrit: " Ce chantier que nous ouvrons,c’est bien celui du revenu universel : une allocation ciblée, versée à tous ceux qui en ont vraiment besoin.

Alors là, c'est top ! Passons sur l'effet novlangue que personne ne notera: un revenu universel mais pas pour tous, ciblé à ceux qui en ont vraiment besoin, sans préciser vraiment ce qui différencie un " qui a vraiment besoin " de celui qui a un peu moins besoin "... Un revenu universel, voilà ce que les médias vont transmettre et que le vulgum pecus va retenir: un revenu pour tous!  A un an de la présidentielle, y a pas à dire, ça pose la gauche, non ? Et laisse la droite pantoise ! 

Pantoise parce que Manu, le gars qui n'est pas d'accord, il va te l'achever, te le sécher direct: " Plus que jamais, mon Gouvernement est décidé à faire vivre cette valeur de solidarité qui est au cœur de ce que nous sommes, et à affirmer à nouveau, haut et fort, que la France, parce qu’elle est fraternelle, ne laisse personne sur le bord du chemin. " 

Et oui, quand t'as lu ça, t'es obligé de te taire sinon, t'es un salaud ! 

Folie passagère 3146.

Résultat de recherche d'images pour "rsa jeunes"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

56 commentaires:

  1. Jeunes qui avez envie de faire quelque chose de votre vie, fuyez ce pays, il est foutu. Les feignants vous tondront la laine sur le dos en vous montrant du doigt. Il existe encore des pays que la démence n'a pas atteint.

    Notons que nos bons candidats de droite n'ont pas pipé, des fois que ça leur coûte quelques voix.

    Le Nain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y pas que les feignants pour tondre les jeunes (ou moins jeunes d'ailleurs); il y a pléthore de fonctionnaires, élus et 'indemnités', comités 'théodule', membres du 'conseil eco et sociale', nombres de FPT inutiles et couteux, etc etc
      Culpabiliser les bénéficiaires du RSA est pour certains totalement injuste.
      Des types comme Larcher ou Bartolone, par exemple,sont pour moi de vrais voleurs( voir dernières infos sur leurs indemnités exceptionnelles)
      matador

      Supprimer
    2. @le Nain: si la droite a tout de même réagi, eric Woerth, Ciotti, Wauquiez et même Juppé en particulier mais peu relayé, normal, par les médias

      @Matador: le truc n est pas de " stigmatiser " les bénéficiaires du RSA mai bien plutot de dénoncer cette tendance qui veut généraliser partout où c'est possible l'assistanat et la subventionnite aigue

      Supprimer
    3. Fonctionnaires, élus, membres de conseils ou de comités... font partie pour une grande partie des feignasses pointées du doigt
      Quant aux bénéficiaires du RSA il y en a une sacrée tripotée qui ont cela en argent de poche en plus de leur boulot au black (nombreux exemples en Cévennes dont de nombreux teuffers fumeurs de jouintos !)
      Ras le bol des salopards en cols blancs et ceux en sweats à capuche !!!!!!

      Supprimer
    4. @Lebuchard: Bien d accord, ras le bol, à la lanterne !!
      amitiés

      Supprimer


  2. "tout à fait", c'est à propos de cette phrase: "Et oui, quand t'as lu ça, t'es obligé de te taire sinon, t'es un salaud ! "

    RépondreSupprimer
  3. Une seule solution :la grève des impôts et des taxes.
    Grève de l'essence, des pv, de resto.
    Plus de taxes...

    On ne veut plus payer et c'est tout.
    Plus d'impôts, plus de services publics, plus d'écoles, plus de retraites, plus de etc...
    Retour aux fondamentaux.
    Une poule sur le balcon, un p'tit bac pour la salade, les tomates et les fines herbes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: tu rêves debout ! :) essaies donc de ne plus payer, essaies donc de convaincre ne serait-ce que 1 ami de ne plus payer et on en reparle

      Supprimer
  4. J'ajouterai: une seule balle bien placée.
    La corde, c'est trop cher et la guillotine trop sanglant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, désolé, mais la guillotine a fait ses preuves, et ça ne coute pas cher. En outre c'est plus indolore et rapide que le sabre de nos frères musulmans des pays du Golf Persiques qui s'en donnent à "cœur joie" avec la sympathie et la concupiscence des tarés qui nous gouvernent. Oui, je sais, je suis un salaud.

      Supprimer
    2. Bien d'accord avec Léo ! Et le sang, c'est la vie !!!...
      Moi aussi, je sais, je suis un salaud.
      Bises la mouette

      Supprimer
  5. Géo

    Bonjour

    L initiative aurait été excellente à mon sens si elle avait ciblé des personnes en fonction de leurs efforts,celles qui assument un travail précaire et mal payé eu égard au coût de la vie et aussi celles qui étudient et sont contraintes à faire plusieurs petits travaux pour compléter leur mois,ce qui leur fait rater souvent une année d études,voire plus,par exemple.

    En bref,apporter un complément occasionnel de revenus à fixer en fonction et en direction de catégories de population determinées,pour les encourager à persévérer dans une démarche constructive,et inciter ainsi,par l assurance d une aide apportée dans un cadre précis, beaucoup d'autres gens à concrétiser des velléités professionnelles,à donner une direction à leur vie.

    Mais la notion de sélection par le mérite et l effort n étant plus de mise,la France ressemblera de plus en plus à un pâturage stérile dans lequel des troupeaux entiers de bovidés avachis sur leurs "herbes à fumer", regarderont passer d un oeil terne ou concupiscent les trains de la croissance de beaucoup d autres pays.

    Le vrai "salaud" est celui qui encourage le laxisme de sorte que l esprit dégénère et tombe en état d hibernation permanente,sans compter l effet déplorable sur l' éthique collective.
    Pour le racolage électoral,donner du pain et des jeux à un peuple abruti a toujours mené à un effondrement qu il faut ensuite assumer.

    Système des aides,il faudrait tout revoir,modifier barèmes,conditions d attribution,éviter les seuils de non-droits pour ceux qui tout en travaillant se trouvent dans des tranches défavorisées,car jugés gagnant trop pour bénéficier d aides et pas assez pour avoir une vie décente...
    Et penser aussi à ceux qui ont travaillé toute leur vie,pour des retraites miséreuses.

    Mais ajouter encore des aides à des catégories de populations sans exiger de contrepartie en retour est nuisible à tout le monde,au delà de l illusion que cela peut apporter à certains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: bienvenue en Socialie !

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Non merci!

      En Socialie,tout est à refaire.
      Je suis partisan d aider et favoriser ceux qui se donnent du mal pour s assurer un avenir,je suis persuadé que ma Socialie ne serait pas une partie de plaisir pour tout le monde!(mdr)

      Supprimer
    3. Ouaip GEO, tes analyses sont le pendant de celles de Maître Corto. Suis bien heureux de vous lire tous les deux. Mais bon, il ne reste plus beaucoup de solution avant les hypothétiques élections de 2017 : 12,7 peut-être. Et encore, pour ceux qui savent s'en servir ! N'oubliez pas ce que je vous ai dit il y a 2 ou 3 semaines : la libération commence par l'élimination des collabos. Après, les autres auront le choix. C'est raide je sais, mais aux grands maux les grands remèdes ! Sinon, c'est la disparition...

      Supprimer
  6. Encore une alloc de plus dediee a la nouvelle generation de maghrebins inemployables, mais bon cette population vote 89% Hollande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: là tu stigmatises, y a pas que certains maghrébins qui soit inemployables, y en a des tas de gens qui sont ainsi, des tas !

      Supprimer
  7. Bonjour Corto,

    J'ai charché un peu et je crois avoir trouvé la phrase qui symbolise le plus Manolito et son idéologie. Elle est de Confucius: " L'homme supérieur demande tout à lui-même ; l'homme vulgaire demande tout aux autres."

    Pour terminer sur une note plus gaie, j'ai également trouvé celle-ci. Elle est de Coluche et est savoureuse: "Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu'on continue à y croire."

    Bon après-midi



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Coluche et Confucius réunis pour dénoncer Valls et le socialisme, chapeau !

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Géo

      De temps à autre,les "salauds" ne sont que ceux qui sont amenés à faire le ménage dans les écuries d Augias laissées par leurs prédecesseurs et donc à se salir les mains pour nettoyer la fange.

      Supprimer
    2. Ouaip, moi je revendique le statut de "super-salaud" ! Qui veut faire de la surenchère ?

      Supprimer
    3. vous aussi?
      si on fait un club , on aura du mal à encaisser les cotisations...

      Supprimer
  9. Et pendant qu'on finance l'invasion, les jeunes Français qui bossent pour 800 € par mois continueront à vivre à la Tanguy, faute de pouvoir payer un loyer et des charges.
    Ce pays va devenir monstrueux si on ne stoppe pas ses bradeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: j ose encore espérer que ces bradeurs seront éjectés sans ménagement en 2017

      Supprimer
  10. "des parents qui pondent des gosses sans chercher à trop savoir comment ils les amèneront à l'âge adulte"

    On n'aurait le droit de procréer qu'à partir d'un certain revenu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié: mais personne a dit que l on ne devait procréer qu a partir d un certain revenu, personne !

      Par contre, j affirme qu avant de faire des gosses on devrait se poser la question de savoir si on aura les moyens de les accompagner correctement jusqu à ce qu ils deviennent autonomes

      Supprimer
    2. Bah alors le catho... on prone la contraception voire l'avortement quand un bébé est attendu et qu'on réalise qu'on ne sera pas capable de l'élever convenablement ?
      C'est sur que vous mettez votre semence dans des trous de balle donc vous ne risquez pas d'enfanter par erreur.

      Supprimer
    3. Comment faire des prévisions d'une portée (sans jeu de mots...) de 25 ans ?

      Supprimer
    4. Une nuance :
      "Droit de procréer" n'est pas incompatible avec "devoir d'en assumer la responsabilité".
      Faire sciemment porter un choix sur la collectivité et exiger de l'assumer avec l'argent des autres (donc compliquer leur propre... responsabilité) n'a rien à voir avec une quelconque responsabilité.
      Le socialisme, c'est magique :)

      Supprimer
    5. @Justin: j avais parié qu un abruti sortirait un truc comme ça !

      @Elie Arié: la réponse de Julien me convient. Dois-je completer ?

      Supprimer
    6. @Justin: Dommage que ton papa n'ai pas mis sa semence dans le trou de balle de maman,ça nous aurait évité un conard de plus sur cette terre. GfB

      Supprimer
    7. Julien, vous êtes à plaindre.

      Supprimer
    8. Géo

      @GfB

      C est peut être ce qui est arrivé et voilà le résultat!

      Supprimer
    9. Ouaip, zêtes dur avec ce pauvre Julien. Je pense qu'il a voulu s'exprimer en temps que responsable de ses actes et de son corps. Zavez pas le droit de le vouer aux gémonies ! Ne peut contrôler le produit de sa semence que celui qui n'en produit pas. Une fois de plus, n'oubliez pas que selon Freud, la pire perversion sexuelle est l'abstinence. Donc, contrôlons nous braves gens, sans pour autant faire chasteté. Aujourd'hui, on peut "forniquer" avec toutes les précautions que met l'état-providence à notre disposition, sans emmerder les contribuables pour éponger les histoires de cul de tout un chacun. Pour les autres, je ne sais pas. Cela dépend peut-être de la date à laquelle on est descendu de l'arbre...

      Supprimer
  11. Et bien je crois que je suis un salaud.
    il y a vraiment des cartouches qui se perdent.....
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mouette, je croyais qu'on disait une "salope" ? T'inquiètes pas : 1) je rigole, 2) c'est un terme que je considère comme un compliment. Bisous ma Belle.

      Supprimer
  12. je relève dans le truc les mots " se trouve dans l'incapacité de travailler " ok, les gars ils sont malades, infirmes, on paye, c'est logique, mais les autres ? les fainéants ? les glandus comme les intermittents du boulot à la République ? c'est marrant mais j'ai des petits fils de 16 et 18 ans, ils viennent de se trouver du boulot pour l'été , " l'incapacité de bosser" j'en connais des masses, si on leur supprimait un tas allocations, d'aides, ils et elle seraient bien obliger d'aller au turbin au lieu de se gaver de loukoums devant la télé, j'en ai vu suffisamment en service social pendant des années pour savoir que 80% sont des assistés de métier ! comment avons nous fait , nous les anciens pour élever nos gosses proprement sans toutes ces aides ? ( mais oui mémé )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: j ai le souvenir des fiches que tu m as montré à l'épicerie sociale...

      Supprimer
    2. BOUTFIL : çà mon pote, non seulement c'est pas charitable, mais en plus c'est excessivement pas politiquement correct. Gare à la STASI de Mongolito. T'es mal barré...

      Supprimer
  13. Quand je pense que j'ai bossé pour pouvoir vivre décemment , je regrette presque de ne pas avoir 20 ans et glander jusqu'à ma mort en pensant à tous les glandus qui vont bossé pour que je puisse vivre de l'air du temps .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore faut-il avoir été élevé comme ça. On cette mentalité ou on l'a pas.Quand on ne l'a pas, c'est plus fort que soi : on se démerde pour ne rien devoir aux autres. Vous pouvez en rêver, mais vous ne pourriez pas, et moi non plus.
      Alfred

      Supprimer
    2. @Claude Henri et Alfred: question d'éducation en effet, d'époque et de cette idéologie qui enfonce bien profond dans la tête des gens que rien n'est grave, l'Etat est là pour prendre soin de vous.
      perso, a 18 ans, pour payer mes études, j ai fait un prêt à la banque que j ai mis 5 ou 6 ans a rembourser et pourtant mes parents n 'étaient pas sans le sou mais c'était leur méthode, apprends a te demerder !

      Supprimer
  14. Les 400 € ,il pourrait les rajouter sur mon salaire de vilain fonctionnaire.
    Au moins, je suis un fainéant qui travaille de temps en temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: eh, ho, t as pas vu ton point d indice dégelé , toi ? :)

      Supprimer
    2. Grandpas : "vilain fonctionnaire", encore un pléonasme...

      Supprimer
    3. Mon point d'indice, apparemment cela a eu un effet contraire, mon salaire a baissé.
      Monsieur Leo, vous avez oublié d'ajouter:fainéant.

      Supprimer
  15. Moi qui ait dépasser les 25 ans je ne comprend pas pourquoi je ne touche pas le rappel puisque j'ai déjà vécu ces années de galères que furent lesétudes ,les tonus les fiancées les non fiancées le tour d'Europe en stop
    enfin toutes ces années demerde qui fait que l'on regrette quand on était jeune et con à la fois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: Rejoins NuitDebout, t as peut etre une chance d obtenir gain de cause !
      Nostalgie, n est-ce pas, on se demerdait et... on avançait !

      Supprimer
  16. Le manolito quand il s’abrite derrière un texte Constitutionnel, se trompe de siècle et de République !
    En effet, il fait référence à un texte qui date de 1946, au siècle dernier (il flirte avec le point Godwin) préambule d’une République qui n’a plus cours depuis 1958 (la 4ème).
    Lui, le scootériste et toute leur smala de soi-disant progressistes font toujours référence au passé quand cela les arrange.
    Aujourd’hui, la sauce miterrando-rocardo-jospiniène est de sortie.
    L’ectoplasme tonton mitou doit jouir dans son enfer. Pourvu que le trou de balle du dénommé Justin (commentateur de 15h18) soit un peu loin car le sphinx éjaculait, parait-il, dans le trou d’une mouche au vol (sans distinction de sexe ni de religion).

    Rien dans notre constitution ne prévoit ce que préconise le petit homme d‘origine catalane.
    Donc non lu et non avenu.

    Les salauds ce sont les socialauds, les marchands de vent !

    Ce soir, au menu aïoli de pointus (murex) à volonté arrosés de Picpoul.

    Amitiés du Sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lou Sétori: " Rien dans notre constitution ne prévoit ce que préconise le petit homme d‘origine catalane " P'tain et je n ai même pas eu l idée d aller vérifier ! nul, je suis :)
      Les salauds, ce sont les socialauds, nous sommes d accord. la droite est loin d être au top mais cette gauche, cette gauche... non, ça va, ras le bol !

      Murex ? poisson, je suppose , non ?

      Amitiés

      Supprimer
  17. Les droits-de-l'Homme et la constitution, pourtant de vieux écrits qui devraient comme tout ce qui est ancien, pour les progressistes, passer à la trappe, permettent de tout justifier, de tout valider comme un contrôle qualité automatiquement positif.
    Cette nouvelle mesure est une énième aberration de leur musée des horreurs.
    Professeur Françoistein crée des monstres qu'il ne maîtrise plus après...
    Je n'en peux plus de tous ces cons !!!!
    Je vais essayer de me libérer pour aller à Beziers fin mai pour le grand rendez-vous à l'initiative de Robert Ménard et Bvd Voltaire.
    Tous à Béziers puis à Matignon et l'Élysée !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lebuchard: Perso, je vais essayer d aller au pique nique champêtre qu organise Renaud Camus :)
      Je n en peux plus, non pas de tous ces cons, politiquement, ils creusent leurs tombes, mais bien des Français qui se laissent faire

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen