samedi 23 avril 2016

Frivolités, blague potache et petite culotte

Frivolités: caractère de ce qui est frivole, sans importance. Synonyme: légèreté.


Dans le livre L'Elysée off, deux journalistes nous raconte l'anecdote suivante: " La scène se déroule en 2015, dans le cadre du Forum économique de Davos. Michel Sapin se permet une réflexion douteuse quand des journalistes suivant l'événement se baissent pour récupérer un stylo tombé au sol. « Ah, mais qu'est-ce que vous me montrez là ? » aurait-il lancé avant de « claquer » l'élastique de la culotte d'une des journalistes, reporter pour un grand quotidien national. " Michel Sapin, notre ministre de l'économie dément et re-dément et claironne qu'il pourra éventuellement engager des poursuites. Les deux journalistes ne se démontent pas et démentent le démenti du ministre, ils affirment, témoignages à l'appui, que notre beau Sapin a bien fait claquer l'élastique de la journaliste. Juste une blague de potache.

Et les médias écrits, parce que dans les postes je n'ai rien vu ni entendu pour l'instant, relatent l'affaire en parlant de comportement sexiste. Michel Sapin a eu - puisque tout le monde semble prendre la chose au sérieux et que Sapin n'a pas porté plainte - un comportement sexiste. Tout juste... sexiste.

Bon, maintenant, imaginons que je sois grave en manque de sexe et que la moindre vue d'un cul tendu m'existe au plus haut point. Une nana (ou un mec, de préférence) se baisse devant moi pour refaire son lacet de chaussure et, n'y tenant plus devant tant de générosité offerte, je lui " claque " l'élastique avec pour seule excuse: " Ah, mais qu'est-ce que vous me montrez là  ! ". A votre avis, elle fait quoi la dame (ou le monsieur) ? Elle hurle à l'agression sexuelle ! A-gre-ssion sexuelle ! Et elle aurait raison puisque depuis des années, on nous dit que de toucher au sexe faible sans le consentement de la personne est une agression ! Et celui qui agresse est un dégueulasse, un pervers, un salaud, un ce que vous voulez. Normal ! C'est ainsi. Et si la dame ne se dégonfle pas, elle me dénonce à la vindicte publique et porte plainte. Normal ! Et si elle porte plainte pour agression sexuelle, ce qui est le cas, il y a de fortes chances que j'ai de gros ennuis. Et ce serait logique, normal. Et tout le monde aura raison de me montrer du doigt.

Maintenant, imaginons, quelques années plus tôt, qu'un François Baroin ou qu'un certain Nicolas Sarkozy se soient livrés à pareille blague de potache. Que n'auraient-on pas entendu ! Scandale monumental, affaire d'Etat et tous les médias se seraient jetés sur ces salauds pervers comme la vérole sur le bas clergé ! Démission ! Démission !  Et on aurait bien parlé d'agression sexuelle. Non ?

Et bien dans le cas présent, Michel Sapin a eu un comportement sexiste. Même pas inapproprié, juste sexiste. No problemo, le simple fait que l'on parle - un peu - de l'affaire sera sa punition. Relaxe !

Imaginons maintenant, un Président de la République qui pour que sa régulière du moment soit toujours belle lui offre chaque mois, avec nos deniers, 8 000 euros de coiffeur et ce pendant plus de deux ans... Faîtes le calcul, au moins de quoi nourrir 500 migrants affamés pendant 6 mois. Vous imaginez le bordel que cela aurait été avant ? Le décès de Prince, à côté de cet abus de biens républicain, eut été traité comme une simple anecdote, en dernière page, un fait divers. Et bien non. Non seulement cela ne fait pas la Une du JT, tout juste ais-je trouvé un journaleux évoquer le côté frivole du couple Président-Trierweiller. La chose est donc prise avec légèreté.

Imaginons encore qu'un Président facture 400 000 euros à la République pour protéger sa nouvelle régulière dont la présence au Château n'est absolument pas officielle. Qu'aurait-on dit ? Avant ... Avant 2012. Souvenez-vous des malheureux 15 000 euros de cigares de Christian Blanc, il dut démissionner. Souvenez-vous du jet loué par le ministre Estrosi pour à peine 138 000 euros: exit au remaniement gouvernemental suivant. Souvenez-vous de MAM qui eut le tort d'accepter de voyager au frais de la Tunisie: Démission. Ah que oui, les médias avaient des coucougnettes en ce temps-là.

Alors qu'aujourd'hui et c'est sans doute aussi cela le changement, on nous parle d'un comportement sexiste,  de blague de potache, de frivolités et de légèretés ! Pas moins et surtout pas plus !

Ce quinquennat catastrophique à tous points de vue aura été aussi celui d'un deux poids, deux mesures permanent. L’institutionnalisation du 2 poids, 2 mesures !  Nous pourrons tout de même ajouter à son crédit: la mort définitive de la gauche morale et la mise en lumière de la faiblesse, voire la complaisance, des médias envers le pouvoir. Fucking Socialie !

Folie passagère 3151.
Résultat de recherche d'images pour "petite culotte"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

37 commentaires:

  1. Ah, ben c'est malin, mon cher Corto, car si la dame n'avait pas porté de culotte, rien de tel n'aurait pu lui arriver !

    RépondreSupprimer
  2. Les journalistes, depuis pas mal de temps déjà, n'informent plus, ils militent. Tout évènement passe par le filtre de leur militantisme, on grossit le trait d'un côté, on relativise de l'autre, on cache ou on surexpose...et avec nos sous en plus ! Elle est pas belle la vie ? La Fontaine est toujours et encore d'actualité, la sagesse des fables ne se dément pas, la nature humaine non plus... Et après ils s'étonnent d'avoir de moins en moins de lecteurs...
    La plupart des gens n'ont aucun recul sur ce qu'ils entendent, c'est à chaque fois "jackpot" pour ceux qui manipulent et font l'opinion alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: pire que les turpitudes de nos dirigeants, ça on a l habitude, c'est bien l absence de recul des " gens " qui me sidère. Il y a 5 ans cette histoire de petite culotte aurait fait la Une de tous les médias, aujourd'hui, queue dalle. Ce qui me fait dire, en fait, que plus qu'absence de recul, c'est d ignorance que sont victimes les " gens ". Si c'est pas dans le JT, ça passe sans problème

      Supprimer
    2. "de recul"

      Vous l'avez faite exprès, celle-là ?

      Supprimer
    3. @Elie Arié: de la même façon que " queue dalle "

      Supprimer
  3. Au point ou ils en sont, ils devraient organiser à l'Elysée, une méga partouze/orgie avec champagne à flot et baise à tous les étages...Moi, je serais eux, je ne me gênerais pas vu qu'ils s'autorisent tout et que rien ne change, qu'on en parle pas dans les mainstream; un truc "à la romaine", bien hot, bien hard, qui va de la femme de ménage aux conseillers spéciaux en passant par les "huissiers", il y en a des mignons j'ai vu...çà se trouve même, ils le font , va savoir...
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: Va savoir, je n en sais rien, ce qui est sur c'est que partouze ou pas partouze, l indulgence des médias est impressionnante

      Supprimer
    2. Un peu comme dans''la chute''
      Le film sur le bounquaire de Hitlaire, lorsque les Popov sont à Berlin
      Tout est perdu, c'est la fête !
      La ,pareil

      Supprimer
  4. Petit addendum, mon cher Corto. De mon temps, cette histoire d'élastique de culotte se serait résolue par une paire de gifles, ministre ou pas, si la dame n'avait pas apprécié le geste.
    Mais d'un autre côté, je crois me souvenir qu'un de mes amis, rédacteur en chef dans un journal satirique qui paraît le mercredi (Jacques si tu me lis ?), disait toujours que les attachées de presse se présentaient à son bureau "la culotte à la main" !
    En définitive, donc, pas de quoi faire un pataquès !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: sur ce coup là, je vous trouve bien indulgente avec nos dirigeants et nos médias. Normalement, ces histoires de petites culottes , de coiffeur et de protection auraient du faire la Une, en boucle. Et là, rien. Ne me dites pas que les médias sont complices ? Si ?

      Supprimer
    2. Ne comptez pas sur moi, mon cher Corto, pour faire du féminisme à deux balles ! Tout le monde sait bien que la politique française c'est : fric, triche et cul. Si DSK avait fait son "troussage de domestique" à Paris, il serait aujourd'hui notre Président à qui nous devrions tout notre respect. Le problème que beaucoup se posent, ici et ailleurs, c'est comment se débarrasser de cette clique en 2017 ? Quant à moi, et ne vous en déplaise, je ne vois que trois solutions possibles : voter Marine Le Pen, si on est de droite, Mélenchon, si on est de gauche, s'abstenir, si on n'est "ni droite ni gauche".

      Supprimer
    3. Vous imaginez Marine claquant la culotte de Frank Alisio ?
      Trop pas ,comme disent les gosses

      Supprimer
  5. La femme de Sapin est elle-même journaleuse aux Echos. Il l'a eue comment ? Par l'élastique ?

    Ce qui me dérange dans cette histoire (et d'autres soigneusement mises sous le tapis), c'est la lâcheté des journaleuses qui pratiquent l'omerta ou, quand elles se décident à parler, comme dans la tribune de Libération, qui cachent soigneusement le nom des vicieux libidineux.
    Pas jolie non plus l'attitude de leurs collègues masculins et des équipes de rédaction, forcément au courant.

    Pourquoi ces bassesses cachées par toute cette caste ? Parce que les auteurs d'agressions et de harcèlement sexuels sont en majorité de gauche ?
    Quand un type de droite se permet une réflexion sur une robe, il est immédiatement encadré sur le Mur des cons installé par d'autres gentils blagueurs potaches !

    La presse continue à regarder ailleurs ou à fermer les yeux sur pas mal d'abjections des socialauds. La Bécasse et le Rossignol la bouclent. Vive le Droit de la Femme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: sidérant ce silence et cette complaisance des médias, n'est-ce pas ? Afligeant, même. Désespérant.
      Pourquoi ? connivence idéologique, préservation des avantages acquis, sympathie, complicité, peu importe, le résulta est là: des médias qui ne valent plus un clou et une majorité de Français qui ne voit rien.
      La democratie, c'est aussi cela: une presse et des journaleux qui font leur boulot. Sommes-nous encore en démocratie ?

      Supprimer
    2. En tout cas, on connaît deux journaleuse ,un journal et un éditeur qui vont se manger un control fiskal' assez sévère !

      Supprimer
  6. Géo

    Bonsoir Corto


    Cela rejoint ce que j évoquais dans l un de tes précédents billets:
    La promotion-canapé à l oeuvre qui,mise à part les histoires de races et compagnie,aide grandement certaines à occuper des postes importants,y compris pour des associations subventionnées censées rééduquer la population.
    J en suis persuadé.
    C est le système des républiques bananières ou systemes totalitaires où celle qui refuse ses faveurs se verra refuser toute possibilité de carrière dans sa profession.
    Les grossièretés du rustre Sapin ne font que révéler la face cachée de l iceberg.

    Notons que l absence totale de maitrise de leurs pulsions rend ce genre de grossier personnage inapte à gouverner,car il est indispensable,avec de telles responsabilités,de posséder une parfaite maîtrise de soi.
    Sans compter la vulnérabilité au chantage par des ennemis extérieurs au pays,qui naitrait de la découverte d anomalies sexuelles cachées plus ou moins graves dans le manque de respect à autrui,pour abréger,(que ce genre de comportement trahit,à mon sens.)
    Plus d un de ces politiques est tenu par les génitaux,suite à perversités cachées,et non seulement par la corruption financière,j en suis certain.
    (L exhibitionnisme par les chaussettes est déjà parlant pour le principal intéressé de ton billet.)

    Et puis pour tomber sous l emprise d une femme(ou d un homme)au point de gaspiller l argent public,il faut à mon sens être à la fois méprisant du même bien public,très porté sur le culte de l apparence au détriment des qualités(et aussi pour aimer se bichonner à tel tarif pour l intéressée)
    Et aussi être très dépendant de ses pulsions.
    On apprécierait de la maitrise de soi et de la sobriété qui sont des signes de capacité à gouverner.
    Au lieu d attitudes porcines et des moultes puteries cachées qu elles impliquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: absence totale de maitrise de soi ou sentiment d'impunité ? Va t en jouer avec l'élastique de la petite culotte de ta voisine et tu verras ce qui se passe: t es mort. Mais à la limite, ça on sait, les mecs ne se sentent plus pisser dès qu ils accèdent au pouvoir, non le plus derangeant dans cette histoire c'est la complaisance, par leur silence, des principaux médias.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "Va t en jouer..petite culotte..ta voisine..t es mort!"

      Ça pour sur,on serait archi-mort,écrasé par un autre poids que celui de la justice!
      Là encore,tu as vu juste!
      (Je t en prie,Corto,cesse de me faire surveiller par les R.G.
      ...pour être aussi bien informé...)

      "petite" culotte?
      J en doute!


      Ceci écrit,le sentiment d impunité peut coûter cher,pas du fait du peuple,(la justice étant vendue aux politiques)mais par la surveillance que ne manquent pas d exercer les ennemis de notre pays.

      Et l occasion de pressions politiques sur ses dirigeants...

      Quant aux journalistes,de tous temps,la Presse,depuis qu elle existe, a eu ses corrompus,a dépendu du pouvoir.

      Supprimer
    3. Géo
      Et le tout en faisant des lois faisant des clients de prostituées de vrais gros délinquants.
      Sont tombés sur la tête...
      Ils devraient tous être en taule et ruinés d'amendes

      Supprimer
    4. Géo

      @Lamouettejoviale

      Vrai qu il y a aussi cette loi liée à quelques féministes attardés,des "has been", et aussi à l incapacité et l absence de volonté à tarir les sources des réseaux de prostitution.
      Et elle fait des dirigeants actuels...des maquereaux,en plus d être en contradiction avec leurs actes.
      Mais on ne peut autoriser un "service" et en sanctionner l usage sans créer une aberration juridique qui rende telle loi anticonstitutionnelle(liberticide)durement applicable, en cas de contestation par des gens déterminés.
      D autant plus si la personne racoleuse est consentante et majeure.
      C est de l amateurisme.
      Va faire baisser la prostitution apparente,mais pas plus.
      Les hommes qui sortent un peu peuvent être sollicités par des personnes nécessiteuses d arrondir leur fin de mois et qui font des offres de service,
      Et en d autres circonstances aussi,avec des moyens de communication de plus en plus sophistiqués.


      Et tout ceci est incontrôlable,car on ne peut légiférer sur les rapports humains sans s exposer à un échec garanti,et il faudrait surveiller tout le monde pour un résultat aléatoire.
      Cette loi est donc déjà obsolète.
      Je ne sais combien son aménagement à pu coûter(déplacements en pays étrangers et indemnités liées,temps perdu,commissions payées grassement pour leurs "études",etc...)
      Encore des pertes financières.

      (Maintenant,mis à part les maris infidèles qui manquent de temps et des handicapés ne pouvant se déplacer,est il vraiment utile d aller payer pour ça?le temps d une passe...C est à chacun de voir.)

      Supprimer
  7. "frivolité, blague potache" et gros beauf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeanne: oui, et surtout " grosbeauf " qui se croit tout permis

      Supprimer
  8. Cela aurait pu être plus trivial, si ce dernier avait chanté:" Tripotes moi la bite avec les doigts".
    Je sors.

    RépondreSupprimer
  9. Pendant que tu nous amuses avec les dernières facéties de Sapin qui met ses doigts où il ne faut pas,tu as vu,Debré se paye Sarkozy dans son dernier livre.

    Ce n'est pas que j'ai envie de lire le livre de cet imbécile qui pense du bien de Hollande parce qu'il lui a toujours serré la main,mais il confirme que nous avons la malchance de posséder en France quelques spécimens de la droite la plus bête du monde...Enfin,en supposant que Chirac,Juppé et 0 Debré aient été dans leur vie autre chose que des radicaux socialistes!

    Vendémiaire

    RépondreSupprimer
  10. M'est avis que si DSK n'avait pas trébuché sur le cordon de l'aspirateur au Sofitel de New York, les gauchistes qui adorent l'art contemporain et autres frivolites, auraient rigolé un bon coup et mis cela dans les comptes et profits. Mais voilà, les Américains ne rient pas (ouvertement) avec ces choses-là ! Et Lang avait beau s'époumoner en disant qu'après tout, il n'y avait pas eu mort d'homme...
    Sapin est de la même confrérie. Ça rigole, ça dépense, ça se moque parce que chez eux, c'est permis.
    Quelle mauvaise foi. Par pitié, virons-les !

    RépondreSupprimer
  11. OUAIP IDEL, tu fais comment pour les virer ? Tu attends que le bon peuple comprenne enfin qu'il est manipulé par des journaleux et autres journalopes sortant presque tous de science pô (école de gauchistes s'il en est). Allons, il est plus confortable de se voiler la face et de ne pas réfléchir... Le changement par les urnes je n'y crois pas beaucoup. Il faut se rappeler l'attitude des mérdias lors des dernières élections... En 2017, se sera pire. C'est ce que le vieux JMLP nommait le "terrorisme intellectuel" ! En fait, on vit une époque qui ressemble à la "révolution culturelle" en chine il y a quelques années. En moins violent bien sûr. Enfin, pour l'instant...

    RépondreSupprimer
  12. tonton flingueur24 avr. 2016 à 00:51:00

    c'est curieux cette propension qu'on les hommes de gauches, a non seulement etre de plus en plus pris la main dans le pot de confiture, mais aussi apparament de plus en plus la main dans les ptites culottes..., que la nana soit d'accord ou pas d'ailleurs... mais bon y a pas mort d'homme comme dirait le virevoltant djack langue... pourtant leurs hautes tenues morales et leurs exigences envers eux meme ( enfin surtout les autres ... ) devraient les immuniser contre ces " frivolitées " , on est de gauche ou on ne l'est pas, Merde quand meme ;-) mais bon la griserie des sommets ou le commun des mortels n' a pas accès semble avoir des effets quelques peu " viagraesque " , et puis bon, il semble aussi que dans ce petit milieu médiatico-politique incestueux, de droite ou de gauche d'ailleurs , il parait assez courant de trouver d'accortes et peu farouches journalistes et autres attachées de fesses qui pour un poste bien rémunéré ou une promotion éclair soient pretes a offrir bien des petits a cotés , avec petite culotte ou pas... alors c'est peut etre juste le plan drague habituel de sapin qui pour une fois est surpris que ca n'ait pas marché, faut comprendre aussi, avec le charme du bonhomme ! ah oui c'est vrai! la gauche est morale et feministe, la preuve elle vient de pénaliser les clients prolos qui vont se payer une péripapétipute a 30 euros... tout le monde n'a pas les moyens de se payer une journaliste, trop chère mon fils ... sinon, pour le reste, c'est pas cher c'est l'état qui paye... enfin 8000 boules de merlan mensuel, ca fait cher le bigoudi ! j'espères que pour le prix il s'occuppait aussi du maillot de rottweiller vu que hollande avait d'autres chattes a fouetter...enfin une ptite requete personnelle mon cher Corto, vu que moi je ne peus pas me permettre de claquer des joufflus a tout va et je sais bien que ce n'est pas ceux que tu préfères mais... une petite photo comme celle du bas de temps en temps, moi je dis Banco !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo


      @Tonton flingueur

      "Moi...peux pas ...claquer joufflus...etc.."

      C est vraiment triste,tout ce que vous écrivez là,quand même!

      Et même lugubre...


      "...une petite photo..."

      Il ne sera pas dit que l on soit sans coeur,


      "Nelja Ates,dance,son of Sinbad.1955,youtube"

      Supprimer
    2. tonton flingueur24 avr. 2016 à 18:55:00

      @ Geo
      relisez bien mon cher Géo, je précises " a tout va " ce qui ne veut pas dire que je n'en ai pas l'occasion de temps en temps ... ;-) 54 ans et toutes mes dents ;-)) rien de lugubre donc :-) cependant et pour vous rendre la politesse, je préferes et de loin dans le genre kitsch cette scène : Debra Paget in Fritz Lang's epic The Indian Tomb (1959) English Dub youtube, qui a probablement été la cause d'innombrables reves torrides d'ados boutonneux des sixties ;-))
      amicalement ;-)

      Supprimer
    3. Géo

      @Tonton flingueur


      Ah,c est vrai,au temps pour moi.
      (M en doutais,mais j'aime bien rigoler)
      Debra Paget:J ai failli mettre cette référence,mais je n ai pas osé,de crainte de voir la main de Sapin paraitre sur l écran.
      Et puis,elle glisse devant le cobra.
      Ça fait désordre,quand même.
      Danseuse maladroite=relations diplomatiques compromises.

      (Toutes vos dents.
      Moi je n ai pas de veine,je suis petit,chauve,gros,et pas mal édenté!)
      Amitié réciproque.



      Supprimer
  13. Cher Corto, vous faites erreur : il y a bien eu un post qui a fait mention de cet événement relaté par la Tribune de Genève, et c'était le mien, vendredi soir sous le pseudonyme de Bonsaï sur le blog de H16 ! Je vais vous mettre le lien.

    RépondreSupprimer
  14. Voici le lien vers le blog de H16. Bon dimanche à vous, Corto !
    http://h16free.com/2016/04/22/52519-de-la-bonne-grosse-dette-verte/comment-page-1#comment-551020

    RépondreSupprimer
  15. D. Ernotte va pouvoir commander un spot publicitaire de plus à ses amis pour combattre les clichés sexistes !
    Notons toutefois qu'il n'y a pas a-priori délit pénal mais acte de beaufitude, ce qui ne saurait surprendre puisque nous avons un gvt. normal.
    En plus, c'est sûrement une cabale montée par Macron, na!

    Droopyx

    P.S. Boutfil, un avis technique sur la qualité de la dentelle de la dernière photo ?

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour les rendez-vous politiques de ce dimanche, mon cher Corto :

    Le Guen sur i-télé à 10 heures
    Le Foll sur LCI à 12h 30
    Marisol Touraine sur C/Politique à 18h 35


    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen