mardi 5 avril 2016

Gabegie à l'Education nationale !

Ce matin, j'écoutais RMC; ils racontaient que depuis le début de la rentrée scolaire 20 000 jours de classe n'avaient pas été assurés à cause de l’absentéisme des professeurs. Chaque jour, 100 professeurs seraient absents ( tout types d’absence confondus ) ! Crénom, ça fait beaucoup, tellement que j'en doutais et qu'en rentrant, je suis allé vérifier. Et bien oui, c'est vrai. 

20 000 jours d'enseignement non assurés depuis septembre ! La faute à qui ? Paraîtrait que ce soit la faute à Sarko qui a supprimé 2 600 postes de professeurs remplaçants... sauf que la gauche en a recréé 2 172 depuis 2013. La faute aussi aux 900 emplois qui ont été absorbés par des dispositifs d'allègement d'horaires pour les maîtres des zones d'éducation prioritaire (sic ! ). La faute à personne et à tout le monde, donc !

Pourtant, solutionner le problème est simple: il suffirait, selon les syndicats, de créer 2 000 postes de profs remplaçants. Ben voyons ! La dépense, toujours la dépense ! A la limite, je veux bien mais faudrait d'abord que l'on m'explique le pourquoi du comment de ça:

Le tableau date de septembre 2013 mais il semblerait que le constat soit toujours le même. Pour un nombre d'élèves quasi identique, le système scolaire français (encadrement, accompagnement et surveillance à la cantine assurés par des communaux) compte  529 453 personnels de plus que le système scolaire allemand,  472 592 de plus qu'en Angleterre !

125 975 enseignants de plus en France qu'en Allemagne ! Et Président qui est en passe de tenir l'une de de ses promesses - c'est suffisamment rare pour le souligner - à savoir la création de 54 000 postes de professeurs dans l'éducation nationale entre 2013 et 2017 ! Et des syndicons qui réclament encore la création de  2 000 postes supplémentaires de professeurs remplaçants !

Et l'on me dit dans le poste que les élèves ont été privés de 20 000 journées de classe depuis la rentrée dernière ! 100 profs absents chaque jour ! On marche sur la tête ! Ça, c'est un véritable scandale; autrement plus grave que leur Panama machin puisque là, c'est la priorité de Président, la jeunesse, qui morfle. Et on s'étonne régulièrement du niveau catastrophique des élèves en bout de parcours, eux qui ont à leur disposition près de 900 000 enseignants ! A un chouïa près: 1 pour 10 !

Et elle fait quoi la franco-marocaine ? A part "être sous le choc" parce qu'un directeur d'école pédophile s'est suicidé ?

On nous prendrait pas pour des cons ?

Allez, bonne soirée à tous, même en socialie !

Folie passagère 3127.
Résultat de recherche d'images pour "najat"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

22 commentaires:

  1. 20.000 journées perdues, c'est très peu finalement. Il est aisé de balancer un chiffre sans donner le nombre total qui doit être de plusieurs millions. Les syndicats nous prennent pour des cons, comme d'habitude.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le Nain: c'est sans doute très peu par rapport au global mais c'est encore trop. Quand on a autant de personnel, je ne vois pas pourquoi on tolèrerait ces 20 000 journées. les élèves sont-ils à ce point " bons " pour qu on accepte cela ?

      Supprimer
  2. Voici un document officiel de l'OCDE en 2015 :

    http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/regards-sur-l-education-2015_eag-2015-fr#page226

    Page 226, il donne la dépense par élève en France. Celle-ci est plus faible qu'en Allemagne et au Royaume-Uni, en fait plus faible que dans la plupart des autres pays comparables.

    En proportion du PIB c'est différent, car il y a proportionnellement plus d'enfants en France qu'en Allemagne. Donc l'Allemagne dépense moins en pourcent de son PIB, mais elle ne renouvelle pas ses générations. Elle fait donc venir des Syriens...

    Mais l'école française reste plus efficace que l'école allemande, en proportion du PIB consacré à chaque élève.

    En fait, c'est l'IFRAP qui nous prend pour des cons.

    TD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous publierez l'autre message, qui montre que les données du tableau IFRAP plus haut sont fausses.

      Supprimer
    2. Merci de donner une définition du mot 'efficace'. merci
      Matador

      Supprimer
    3. @TD: le monsieur t'as posé une question: Une définition de " efficace " ?

      Supprimer
    4. Je l'ai déjà défini, en disant que le coût par élève est plus faible.

      Pourquoi ne publiez-vous pas mes messages qui montrent que l'IFRAP s'est, au minimum, emmêlée les pinceaux ?

      TD

      Supprimer
    5. TD: Pourquoi ? parce que je n aime pas votre ton, parce que si plus tôt, l Ifrap avait tout faux, la voici maintenant s'être tout juste emmêlé les pinceaux, et pi, parce que. parce que, par exemple, vous êtes incapable d'expliquer ce "efficace " dont vous qualifiez notre usine nationale à fabriquer des incultes

      Supprimer
  3. Bonsoir Corto,

    Les absences des enseignants sont, disons, folkoriques. Un coup dans le zig, un coup dans le sac sans qu'on sache vraiment quelle est la raison de l'absence. Je connais un lycée où dans une classe de première pro, il n'y pas de prof. de français depuis la rentrée. Les eleves, qui ont l'épreuve du bac de français dans deux mois, n'ont tout simplement pas de cour de français. Seuls ceux qui peuvent se payer des cours particuliers ont une petite approche de ce qu'il faut faire. Dans un autre, une prof. d'anglais vient une semaine sur trois en moyenne. Bref, c'est le foutoir le plus complet. Merci Belle Bécasse.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: sidérant ! mais plus sidérant encore c'est ce constat: en gros un enseignant pour 10 élèves et un niveau qui baisse constamment

      Supprimer
  4. J'ai une belle-fille dans l'éducation (quel drôle de mot lorsqu'on voit ce qui en résulte)à Marseille , je me demande toujours si elle sait où se trouve son école , entre les maladies , c'est dure comme boulot, les stages , les mises à niveau , les grèves et d'autres babioles je crois qu'elle doit bosser qu'au mois de juin .
    C'est comme si une grande chaine de distribution voyait son personnel réduit du quart de ses employés tout en les payants , je ne pense pas qu'il y aurait tant de gabegie .
    La Franco-marocaine à d'autre soucis en tête ne serait-ce que nous apprenions l'arabe à la place de l'anglais .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: allons, allons , ne jette pas l opprobre sur toute la profession, je suis sur quela majorité d entre eux bosse à fond sauf en juillet , aout, 15 jours a Noël, Février et avril

      Supprimer
  5. C'est pas grave tout çà, à l'école vu ce qu'on y apprend maintenant..
    J'ai une nièce qui à passé le bac il n'y a pas si longtemps, quelques questions d'histoire géo, comme çà au cours d'un repas...oulala ;(...Pourtant elle est pas bête (pas de parti pris hi hi)...y a du taf....
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Matador:

      "c est pas grave tout çà,à l école vu ce qu on y apprend maintenant..."

      Je pense,comme vous,lorsqu il est question d effectifs,que,finalement,cela n est plus l'essentiel.
      En effet,à quoi bon multiplier le nombre de cuistots si le brouet est infâme et que la cuisine est tohu-bohu?

      Supprimer
    2. @Matador et géo: ça, on peut tous le constater, un niveau en baisse constante depuis des années

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      Affligeant,car un certain nombre d entre eux sont demandeurs de connaissances,et l on perçoit parmi d autres des capacités et une intelligence évidentes à créer du constructif.
      Mais la conception obscurantiste et rétrograde de l Educ Nat,conception dont bekkacem n est que"l idiote utile",(quoique trop bien payée et trés sûrement peu douée pour apprendre,en son temps),détruit à l évidence de futurs talents et aussi des enseignants compétents.

      Supprimer
  6. Elle ne démissionne pas la marocaine?

    RépondreSupprimer
  7. mais oui, même s'il n'y a pas de profs c'est pas grave, ça change rien vu ce qu'on leur apprends, quand mon petit fils vient à Paris, on se fait les musées dont l'expo est dans le programme de l'année, l'année dernière on a fait les Invalides, pour cause de guerre de 14, fallait voir ce qui était dans les devoirs !! ne parlons pas de littérature non plus ! au cours d'une visite au musée du romantisme on a repris la vie de Georges Sand et de ses amis...il a fait quoi Mamie cet écrivain ? jamais entendu parlé, si les parents et les grands parents ne s'y collent pas, c'est le désert culturel , par contre les cours d'éducation sexuelle, là, ça marche

    RépondreSupprimer
  8. 1.Un article que j'ai oublié de sauvegarder dit qu'en réalité les profs (même en comptant les congés de maternité) sont moins absents que les autres fonctionnaires, en moyenne.
    2.La comparaison avec l'Allemagne n'a pas réellement de sens, puisqu'ils ont moins d'élèves, et qu'en plus, les jeunes ne sont pas 90 % à aller au lycée, comme chez nous. La sélection se fait à 10 ans (!) et un tiers part en apprentissage par alternance.
    3.Hollande a peut-être des postes à l'EN, mais cela ne signifie pas forcément des postes d'enseignants (il y aussi des CPE, des surveillants, des infirmières scolaires, des AVS...) Depuis que j'enseigne (et ça fait très longtemps !) je n'ai jamais vu le nombre d'élèves diminuer, bien au contraire. Il faut arrêter avec ce mythe.
    4.Sarkozy a effectivement fait en sorte de supprimer de nombreux postes de TZR (Titulaires remplaçants), parce qu'il ne supportait pas l'idée d'un prof attendant le prochain remplacement et ne travaillant pas, de temps à autre. Les TZR sont maintenant tous en poste fixe, et pour remplacer on recrute des vacataires (c'est moins cher), qui souvent ne restent qu'une demi-journée, surtout en collège et en lycée pro. Eux peuvent se permettre de partir !
    5.Cette année le nombre de jours d'absence a sans doute réellement augmenté, en raison de le fameuse réforme de Mme Vallaud-Belkacem, qu'elle a fait passer en force. Chaque prof de collège est "formé" (formaté ?) pendant 6 jours, je crois. Multipliez 6 par le nombre de profs de collège...
    6.Cette accusation permanente me gonfle, parce que je la lis depuis que je suis concernée, bientôt 40 ans. La plupart de ceux qui accusent ainsi ne supporteraient pas une seule semaine avec certaines 5èmes (dixit Bayrou, seul homme politique à considérer les enseignants).
    7.Et oui, je pense que parfois certains profs sont parfois en arrêt maladie, parce que à bout, tout simplement. Parce que c'est un métier de chien (selon les endroits) et que parfois un chien a besoin de se coucher en boule et d'attendre que cela passe.
    Bien à vous quand même. VhmBulle

    RépondreSupprimer
  9. Oui mais non ! Nous, cépapareil !
    Tu sais bien que tout ce qui se fait à l'étranger ne peut pas être reproduit en France. C'est l'exception française, valable partout pour tout.

    Il paraîtrait même que l'EN ne sait pas exactement où sont affectés tous les profs et combien sont effectivement devant les élèves.
    J'ai bien quelques idées pour améliorer la situation dans l'Instruction Nationale :

    - on remet chaque prof détaché Dieu sait où dans une classe (on doit gagner quelques milliers de profs),
    - on impose 3 jours de carence pour les absences, comme dans le privé,
    - les stages, journées pédagogiques et autres prétextes à glander, sont obligatoirement effectués pendant les congés scolaires,
    - terminé les rythmes scolaires qui coûtent un max et n'apportent rien, les gamins reviennent aux fondamentaux avec des horaires normaux,
    - dans le secondaire, les profs reprennent l'enseignement de 2 matières,
    - on supprime le collège unique,
    - l'école ne sert qu'à l'instruction (finies les portes ouvertes aux associations en tout genre), les sorties extérieures sont limitées,
    - on supprime les méthodes d'apprentissage à la c.. qui ont produit aux moins 2 générations qui ne maîtrisent pas la lecture et l'écriture,
    - on supprime toutes les commissions et autres instances de pédagogues complètement illuminés,
    - on revoit les manuels d'Histoire et on remet à l'honneur le roman national pour que les Français redeviennent fiers de leur patrie et sortent du déclinisme et de la repentance,
    - on redonne au prof l'autorité avec le soutien de la hiérarchie, du Ministère et de la Justice (tolérance 0),
    - on supprime l'inscription des enfants de clandestins et de Roms dans les écoles,

    La liste n'est évidemment pas exhaustive, il y a plein d'autres choses à faire pour aider les gamins à redevenir des élèves et pas des apprenants et à redonner aux profs l'envie d'enseigner à des gosses qui les respectent.

    Qui osera s'opposer aux syndicats et aux associations gauchistes qui phagocytent l'EN ?

    RépondreSupprimer
  10. Ouaip, salut à tous. Quelques problèmes avec ma messagerie... On va réparer cela.
    Bien, je vois qu'il faut des explications saines et logiques. La réponse à vos interrogations est relativement simple, juste une question de mathématiques : 1 351 272 personnels au ministère de l'Education Nationales = 1 351 272 bulletins de vote dans l'urne pour Mongolito...

    RépondreSupprimer
  11. Les chiffres de l'EN m'ont toujours effrayé. 1 prof pour 10 élèves. Mais ils sont à 20 ou 30 par classe!
    Ce qui me gêne aussi c'est que dans le privé, en simplifiant, plus on est diplômé ou compétent plus on a de responsabilités, plus on travaille et plus on gagne.
    Dans l'EN plus on a de diplôme moins on bosse. Mais plus on gagne. Un prof en primaire se tape une classe de 30 gamins à quasi temps plein. Un agrégé dispense des cours à hauteur de 10 ou 15 heures par semaine. Et a un petit nombre d’élève. Mes profs en école d’ingénieur assuraient quelques heures de cours ou TP par semaine. Le reste c’était de la recherche…

    Jean-Maurice

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP