mercredi 27 avril 2016

Vérolées qu'elles sont tes valeurs de la République !


Bon désolé les amis, je n'ai pas eu beaucoup de temps devant moi pour écrire un p'tit billet. Pourquoi ? Parce que je me suis acheté une petite imprimante à jets d'encre ultra-moderne qui imprime sans faire de bruit si je le souhaite ( position " silence "), photocopie, en noir ou en couleur, qui scanne; enfin bref, qui fait tout plein de trucs, sauf le café, bien évidemment. Le temps d'installer le machin, de déchiffrer la notice et de mettre en route le bousin, voilà de quoi occuper la demi-journée ( un "e" à demi, ou pas ? ), n'est-ce pas ? Enfin bref, je me suis équipé pour pouvoir numériser la vie de ceux que j'aime et tant qu'à faire, la mienne. Les photos jaunissent, se fanent et pourrissent, pas les images numériques. Foutraque le truc parce que facile à installer et à mettre en route mais imbaisable quand il s'agit d'appréhender toutes les possibilités de la machine. Enfin, bref, ça marche, donc, je vais beaucoup nu-mé-ri-ser ces temps-ci. Et peut-être bien, si l'humeur m'en dit, je vous ferais découvrir le roman de Corto (smiley) en photos.

Mais je m'égare, comme dirait le Plouc...

J'ai découvert que j'avais un point commun avec Marion Maréchal Le Pen, la fille de X, la petite fille de JMLP. Elle a déclaré qu'elle se sentait " saoulée par les valeurs de la République ". Scandale !  Comment peut-on être saoulé par les valeurs de la République, une si belle promesse de " on est tous frères, tous égaux et tous libres " ? Inimaginable ! Peut-être même bien..., je réfléchis, ..., un brin fasciste comme déclaration, non ? C'est en tout cas ce que j'ai lu sur twitter: " MMLP saoulée par les valeurs de la République, l'expression du fascisme ! " Ah bon ? mais comment pourrait-il en être autrement ? Non pas fasciste, mais saoulé par les dites valeurs ?

Tu les écoutes, les gars qui commandent, ils n'ont que ça à la bouche: les valeurs de la République ! L'hystérique de Matignon et ses sous-fifres, ils te le répètent sans arrêt: " Nul ne saurait s'en prendre aux valeurs de la République, nous serons intraitables avec ceux qui portent atteintes aux valeurs de la République, ces valeurs qui on fait ce que nous sommes, nous devons les protéger, les défendre, être impitoyables avec ceux qui les transgressent,... " etc... 

Un taré se fait sauter au Stade de France, au Bataclan ou devant Le Stade, et ce sont " les valeurs de la République qui sont menacées ". Tel homme politique ne va pas dans le sens du vent et ce sont les valeurs de la République que l'on attaque. Hé, Oh, ça va, ça me gonfle ! Comme si ces valeurs étaient encore un rempart contre je ne sais quelle intrusion malsaine ! 

Liberté ? Oui, nous sommes libres de penser et de dire ce que l'on veut à condition de ne pas s’essuyer les pieds sur le paillasson du politiquement correct. Tu as le droit de dire ce que tu veux à condition de ne bousculer, par tes idées et tes propos, personne. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tu peux le dire. Dire que t'en as marre de choper ton passeport, au cas où,  pour franchir le périph' et prendre le métro à Barbès, on te le demanderait: pas cool, pas républicain, pas " valeurs républicaines ". Liberté d'entreprendre mais taxes et impôts à gogos, codes du travail et règlements en sus. Liberté d'aimer... à condition de rester dans la norme. Liberté d'utiliser ton pognon comme tu le souhaites ? Oui à condition de payer par chèque ou avec une carte de crédit, histoire de laisser une trace... Liberté ? Et ben, merde. Liberté chérie, t'as du plomb dans l'aile.

Egalité ? T'as qu'à croire ! Va-t-en dire au lambda de souche qui rame au smic qu'il a les mêmes droits que le migrant qui débarque, au gamin dont les parents se saignent pour qu'il ait une bonne éducation qu'il n'a pas plus de droits que le seconde génération dont les parents ont démissionné depuis longtemps, au gars qui achète ses billets de métro quand tant d'autres se collent à lui pour passer le portillon sans payer, aux parents qui raquent impôts et taxes que tant d'autres ne peuvent pas payer, au chômeur qui a envoyé 500 CV sans obtenir en retour de réponses positives et, parce qu'il est en fin de droits, a droit à moins que le jeune de 18 à 25 ans biberonné aux allocs, etc..., ça va ! ras le bol ! Egalité... ah bon ? " Tout le monde a les mêmes droits et les mêmes libertés, quels que soient notre race, notre sexe, la couleur de notre peau, notre lieu de naissance, notre langue, notre religion ou opinion politique et notre fortune ". Vraiment ? Qui ose y croire ? Encore ?

Fraternité ? Ah, ah, ah... comment retranscrire ici le fou rire qui me saisit quand il nous faut, valeurs de la République obligent, parler de fraternité ? On est tous frères ? Mes frères, mes sœurs, tous ensemble, tous ensemble, parce que fra-ter-ni-té ? Nous devrions Vivre-Ensemble et accepter tout et n'importe quoi ? Mais qui peut encore croire, si ce n'est de gré ou à force de se l'entendre dire, que nous naissons tous libres et égaux en droit ? Si ce n'est ceux qui cherchent à nous mettre tous au même niveau. Désolé, brother, t'es pas mon pote, je n'ai rien en commun avec toi, t'as pas la même histoire, t'as pas le même parcours, pas les mêmes églises, pas les mêmes monuments, pas les mêmes rêves, pas les mêmes aïeux, pas le même attachement à LA terre, pas le même sentiment d'appartenance à un truc qui t'échappe totalement: mes, nos racines... Prouve-moi le contraire, qu'on en discute. Prouve-moi qu'on a le même drapeau dans le cœur !

Laïcité ? C'est la meilleure, celle-là. On n'en a jamais autant débattu; on ne s'est jamais autant disputé-bagarré-énervé-bousculé-divisé-zigouillé que ces dix dernières années.  Aux chiottes la laïcité clientéliste et à géométrie variable ! " L'Islam est-il compatible avec la République " ? Rien que la question me saoule.

Ouais, non, ça va, les valeurs de la République, il y a belle lurette qu'elles ne valent plus un clou ou qu'elles ne valent que pour ceux qui, avec, pensent se refaire la cerise dans les sondages. C'est si facile de dire, dix fois dans un discours: " Rien ni personne ne saurait s'attaquer aux valeurs de la République ". Va-t'en le dire à ceux qui galèrent pour vivre un peu mieux demain qu'aujourd'hui !

Force est de constater que ces valeurs et les promesses qui vont avec, elles ont pris un sérieux pète au casque depuis quelques temps, non ? Je ne me sens ni le frère, ni l'égal, ni aussi libre que ceux qui se foutent de tout et surtout, de nous... Suivez mon regard.

Alors oui, comme elle le dit, Marion, ces valeurs dont on nous rabâchent qu'elles seraient l'alpha et l'oméga d'un vivre-ensemble épanouissant, elles me saoulent !

Vérolées qu'elles sont tes valeurs de la République ! Va falloir trouver autre chose, gars,... rapido !

Folie passagère 3157.
Résultat de recherche d'images pour "la république"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

57 commentaires:

  1. Avis ! : absent toute la journée, je prendrais connaissance de vos commentaires dans la soirée. Bisous à tous, même en Socialie

    RépondreSupprimer
  2. Que voila un post bien triste, et malheureusement si vrai.

    Jean-Maurice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @M Mau: y a pas de tristesse là dedans, juste un constat :)

      Supprimer
  3. Vivat Rex in aeternum.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: la monarchie... l idée est séduisante, ça fonctionne plutot bien ailleurs mais je n y crois absolument pas pour la France, en tout cas, pas avant des lustres

      Supprimer
  4. La gueuse comme l' appelaient certains hommes politiques de droite royalistes durant l'entre deux guerres.
    Nos socialistes sont ses meilleurs clients.
    Les valeurs de la République, on peut encore rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: j ose espérer que les gens sont de moins en moins dupes de ce cinéma, t as vu la gueule de la République aujourd'hui un peu partout en France, en plein état d urgence et l autre sinistre qui vient nous parler " d'amour de la République ", non, là on a trop envie de se marrer

      Supprimer
  5. Voilà un bien amer mais également bien réel constat. La devise de notre pays ne veut absolument plus rien dire (si tant est qu'elle ait été avérée à un moment de l'histoire)
    La Liberté se réduit comme une peau de chagrin. L’Égalité il n'y en a jamais eue quand à la Fraternité il n'y a guère que chez les militaires ayant été au combat que l'on peut la trouver.
    Alors Oui Mlle Le Pen, je suis d'accord avec vous, les valeurs de la République me saoulent aussi. Et surtout ceux qui nous les mettent en pleine face tout les jours...
    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB:: as tu entendu Cazeneuve ce soir nous parler " d'amour de la République " alors que c'est le bordel ds une 20taine de villes et que 24 policiers ont été blessés !

      Supprimer
  6. Comme disait l'autre,"a gauche les valeurs décident de tout"326 bouquins vendus,le con grosse marrade,je l'ai pas lu,j'suis un facho?
    Moi j'écrirais un PET au casque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: tu parles de Cambadélis, je suppose. Il est trop bon lui, à chaque fois que je le vois, j ai envie de lui mettre des baffes, mais je me révise, il est trop drôle le bouffon de solférino

      Supprimer
  7. Les valeurs de la république:
    un bel exemple d'Egalité: http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/intermittents-du-spectacle-ou-allergiques-au-travail,253531

    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci GFB pour le lien bon article

      Supprimer
  8. Et bien Corto, pour un non-billet que tu n'as pas eu le temps d'écrire, je le trouve très juste et superbe.
    A part ca: une journée et demie, mais une demi-journée.
    Je réponds juste humblement à ta question, hein ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette Merci, j ai toujours un doute avec cette moitié

      Supprimer
  9. Merci Corto, pour ce coup de g.. contre cette incantation aux valeurs qui a un parfum de " goût d'Etat permanent" ... Les devises nationales sont assez amusantes (enfin, ce n'est peut-être pas le bon adjectif) et méritent d'être connues pour rigoler un bon coup . J'ai voulu me convaincre que d'autres pays faisaient au moins aussi bien que le nôtre dans cette catégorie, donc hop Wikimachin , et voici mes préférées : Algérie : "la Révolution par le peuple et pour le peuple" (agréable ritournelle dans ce beau pays..) , " Travail et Patrie" comme références dans une grande partie des pays africains ( la 3ème pièce du triptyque manque partout, curieuse distorsion des ..valeurs réelles du continent) , Albanie : "la pioche dans une main, le fusil dans l'autre ( ergonomie contestable...) , Luxembourg " nous voulons rester ce que nous sommes "( tout à fait d'accord , Jean Claude J, alors tiens le toi pour dit) la Suisse (non officielle) "un pour tous , tous pour un ( et 15 % pour les intérêts) , et enfin, ce qui devrait nous inspirer " l'union fait la force" couplé avec le blason " touche moi si tu l'oses" , qui est la devise ... d'Andorre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @...matins

      Et les usa:
      "In God we trust" sur le dollar.
      Décryptage:"in GoLd we trust!"

      L une des valeurs de la France ne consisterait elle pas à surveiller sa réserve d or contre les convoitises de certains?
      Cela est un exemple de valeur concrète.
      On ne bâtit rien sur du sable ni avec des idéologies fumeuses.

      Supprimer
    2. @Matins... : c'est pas un coup de gueule, c'est une folie passagère :)

      Supprimer


  10. Cette république ne vaut rien... Que l'on traite en "gueuse" par ses obligés.

    Mais rien ne vaut la République.

    Merci en tout cas pour ce magistral "Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité". J'allais ajouter "choucroute", mais était-ce bien la peine?


    Bonne installation de votre petite merveille, même s'il lui manque de savoir faire des crêpes "What else" ? Le café non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: rien ne vaut la République quand celle-ci est bien gérée, bien tenue force est de reconnaître que ce n'est plus le cas. Pour le moment.

      Supprimer
  11. Géo


    Il s agit juste de remplacer "vAleurs de la république" par:"vOleurs de la république"et nous avons le décryptage des propos des kleptocrates de la ripoublique.
    "Les vOleurs de la ripoublique sont menacés..."
    Les vOleurs sont l alpha et l omerta d un vivre ensemble"

    "Rien ni personne ne saurait s attaquer aux vOleurs de la ripoublique..."
    Etc...

    En fait,le peuple est complice,à laisser les vOleurs lui marcher dessus,et même d appuyer leur pouvoir,quand ils le pressurent notamment.

    On n a jamais vu un tyran diriger un pays sans l assentiment tacite de la population.
    Les révolutions enflamment un pays à la suite d un incident mineur qui serait passé inaperçu en temps normal, marquant les esprits,qui réveille le peuple de l hypnose collective dans laquelle des formules ridicules et irrationnelles le plongeaient.

    "Valeurs de la république" ne signifie rien,n a pas de contenu ni de substance,c est un sac vide dans lequel on met ce qu on veut à mon sens.

    On prendra la formule,l attachant à des idées hétéroclites sans cohérence,idées liées de préférence à la culpabilisation et à la bonne conscience,ces bons sentiments dégoulinant de propos sirupeux et glauques,et ce contenu incohérent mais culpabilisant figera un peuple hypnotisé dés lors que la formule creuse "valeurs de la république" sera prononcée.
    Une façon de faire obéir son monde par un simple effet d hypnose collective en faisant en sorte de garder l esprit critique endormi.
    En fait,le discours qui est le soubassement de ces "valeurs de la république" est pauvre,ce sont les mêmes mots répétés sans arrêt.
    Ça marche parce qu il ne faut pas beaucoup de termes pour hypnotiser quelqu un,et cela ne nécessite pas que ces termes aient un sens rationnel.
    On peut s asseoir sur ces valeurs là et sur ceux qui les professent sans remords.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: Le peuple complice ? en tout cas il porte une certaine part de responsabilité en élisant pareils tartuffes. On a les élus qu on mérite, si ces élus se permettent tout et n importe quoi, ils auraient bien tort de se priver puisqu on les réélit, non ?
      Après toutes ces incantations autour des valeurs de la République, c'est de la rhétorique de mauvais camelot. ça ne prend plus et c'est justement parce qu ils ont tiré sur la corde depuis trop longtemps en érigeant comme principe " faites ce que je dis pas ce que je fais " que les gauchistes, pour l essentiel , ont abimé " la République"

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "Rhétorique de mauvais camelot"

      Je garde soigneusement ta formule.
      Pour moi,les trois mots censés définir la république sont des postulats de la raison pratique,dans l optique de Kant.
      Indémontrables,instables,et toujours en projection dans un futur hypothétiquement meilleur,mais qui ne peuvent être enfermés dans une idéologie précise car insaisissables en leur essence,fluctuant selon l époque,le moment historique,et donc perméables à toutes les manipulations dont les camelots que tu évoques ne se privent pas.

      A défaut de postulats,il nous faut du concret,des concepts tangibles,aux effets vérifiables dans la vie courante, ancrés dans la matière des faits engendrés par une politique réal,à mon sens.

      Supprimer
    3. Géo

      ...politique réaliste(commentaire parti trop tôt).
      Notons que la déclaration des droits de l Homme fut de suite confisquée par la Révolution sous prétexte de sauver la patrie en danger,notamment par des lois d exception entraînant l arbitraire le plus sordide et quantité d exécutions sommaires,sans aucun scrupule,sur des victimes souvent innocentes de tout crime ou délit.
      Les postulats mis au service de l arbitraire comme justification de tous les crimes,ce dont nous devons nous garder.

      Supprimer
  12. Les valeurs de la république? C'est Juppé, Placé, Cahuzac, Désir, Thévenoud, Saal, condamnés en justice, le mec qui se fait cirer les pompes a l'élysée, les coiffeurs à 8000 euros, etc etc etc... la liste est bien trop longue , et tous les autres qui passent à travers les mailles du filet...
    les "valeurs de la République" c'est le "abracadabra" du gouvernement; la baguette magique et "hop la"...;(
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: qu ils commencent déjà par etre exemplaires et ils pourront, peut-être, revenir nous en causer des valeurs de la République

      Supprimer
  13. Depuis pas mal de temps déjà, je dis que la devise de notre pays ne correspond plus à la triste réalité...Liberté, qui s'est réduite comme peau de chagrin, Egalité, qui est devenu égalitarisme forcené et Fraternité remplacée par l'assistanat généralisé...
    A moins que ces foutues "valeurs de la république", dont ils se gargarisent à longueur de temps, ne ne soient définitivement plus celles gravées au fronton des mairies...mais uniquement les nouvelles définitions concoctées par leurs soins !
    Une fois de plus ( c'est grave docteur ?) je suis d'accord avec Marion Maréchal, ce recours systématique aux "valeurs de la république" me saoulent puisqu'"ils" n'ont de cesse de les trahir ces fameuses valeurs...

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce très beau billet ...

    Moi aussi je numérise et enregistre beaucoup en ce moment.. La faute à ces p.. ains de voyages que je fais depuis si longtemps et dont je ramène toujours beaucoup d’images et de souvenirs… Voyages pourtant essentiels pour moi pour me faire une idée du monde, bien loin de ce que notre république nous montre et veut bien nous laisser penser !
    Certes ma vision est la mienne et je n’ai pas la prétention de détenir la vérité, bien au contraire mais tout de même ailleurs je trouve souvent bien plus de tolérance, de fraternité et de respect ( pour le plus humble mais aussi pour le plus riche) et surtout bien moins de prétention et bien plus d’humilité !

    Notre liberté n’existe plus car chaque jour la Pravda décide de ce qui est bon pour le peuple. Depuis 2012 cela s’accélère. Il suffit d’écouter ou de regarder la presse d’état 5 minutes surtout lorsque l’on aborde des sujets que l’on connait bien pour se rendre compte de l’orientation permanente et bien peu innocente que l’on donne à chaque petit français.
    L’égalité est une vieille chose poussiéreuse complètement déconnectée des réalités du monde. Tous les jours nous amène notre lot de conditions créant au contraire des murs entre ceux qui se décarcassent et font vivre la nation et ceux qui profitent d’un système à bout de souffle.
    La fraternité s’arrête la ou l’idéologie prend pied…facile de donner le pièce au miséreux du monde mais laissant tout ces gens qui sont au bord du gouffre en ne faisant rien pour qu’à la source les gens puissent vivre en paix près des leurs et de leurs racines. Le Dalaï Lama a dit je crois qu’à donner sans contreparties l’on y perd son âme .. celui qui donne et celui qui reçoit …les 2 sont perdants sur le long terme.

    Quant à la laïcité c'est à mourir de rire tant ce truc est à géométrie variable.

    Notre république est tout simplement cancérisée et paralysée par une posture politique suicidaire .. Plus de travail, plus d’idées neuves, plus de courage, plus d’ambitions, plus de visions à long terme, de plus en plus de dépendances vis à vis des autres (idéologiquement et économiquement)

    Je n’aime pas cette république que l’on m’impose ..

    Bon courage pour la numérisation de tes souvenirs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: les idéologues sont à la manœuvre, plus encore depuis 2012 et de façon tellement criante que finalement, le bordel ambiant est peut etre bien le signe que même les partisans de cette idéologie n'acceptent plus les couillonnades qui viennent d en haut. As-tu noté qu a part la Manif Pour Tous, toutes les tensions et manifs sont globalement à l initiative de gauchistes ?

      Supprimer
  15. "Fraternité: Désolé, brother, t'es pas mon pote, je n'ai rien en commun avec toi, t'as pas la même histoire, t'as pas le même parcours, pas les mêmes églises, pas les mêmes monuments, pas les mêmes rêves, pas les mêmes aïeux, pas le même attachement à LA terre, pas le même sentiment d'appartenance à un truc qui t'échappe totalement: mes, nos racines... Prouve-moi le contraire, qu'on en discute. Prouve-moi qu'on a le même drapeau dans le cœur !"

    Mais oui, mon cher Corto : arrivé en France (seul, sans un rond, n'y connaissant personne)à 16 ans et naturalisé ( pas par un taxidermiste, par l'administration) Français à 23 ans, sans les mêmes racines, monuments, églises, dieux, etc. que toi, j'ai le même sentiment d'appartenance à la France (et uniquement à la France) que toi, et, qui sait, peut-être davantage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez, pour une fois, essayer de vous faire moins bête que d'habitude !

      Supprimer
    2. @Elie Arié: Marianne Arnaud m'a devancé.

      Supprimer
  16. Corto, je ne sais pas à quoi c'est dû, mais vous êtes en forme en ce moment..! Vous avez tapé en plein là où il fallait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Blaise: On fait aller, on fait aller ! :)

      Supprimer
  17. Ouaip Corto, çà c'est du bon billot (euh pardon, du bon billet)... Si je pouvais transcrire mes pensées par écrit pour définir les "valeurs de la ripoublique", j'aurais aimé écrire ce billet. Hélas, Mr AVC est passé par là il y a une paire d'années, et depuis je suis devenu plus contemplatif... Aussi ce genre de lecture me réconcilie un peu avec le genre humain. Merveilleux, je ne suis pas seul dans cet univers à me sentir si seul...
    Je partage ton propos, mais depuis tellement d'années que je ne men souviens plus. 68 peut-être... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @léo: mais de rien, je crois qu on est très nombreux, de plus en plus nombreux à penser ainsi. Ils sont devenus tellement insupportables avec leurs valeurs de la République qu'ils n'arrivent même pas, eux-même, à respecter.

      Supprimer
  18. Déclaration des droits de l'homme 1793 :
    Ces droits sont l’égalité, la liberté, la sûreté, la propriété.
    La sureté.... avec des lois rétroactives, une police submergée et une justice fauchée...
    La propriété dans un pays qui cherche à inventer la taxation des revenus à 75% de manière à dépasser les 100% ou qui surtaxe des terrains parce que "à batir" !
    Elle est belle la république !
    Tellement belle qu'elle génère 75% d'abstention à une législative dans l'indifférence des partis.
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: elle est où ? elle entrain de se barrer en sucette et pendant ce temps là cette andouille de Cazeneuve nous parle d'amour... de la République

      Supprimer
  19. Bonsoir Corto,

    Quand on en est réduit aux incantations, c'est qu'on y croit plus vraiment. Leur fameuse république n'est qu'un régime parmi d'autres, pas meilleur, pas pire. Perso, je me sens avant tout français. Mon pays n'est pas né pendant une révolution imbécile, îl est, heureusement, bien plus ancien que çà.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Assez d accord: y croient-ils encore ? On est en droit de se le demander. Ils auront au moins réussi ça: nous redonner envie d aimer la France plus que jamais et tant pis pour cette République çi

      Supprimer
  20. Corto :J'applaudis des deux mains,et je te suis 5 sur5...
    Avec beaucoup de hargne à l'encontre de tous les politiciens (de tous bords) qui depuis les années 60 ( en gros,ne pinaillons pas...) ont perverti ces valeurs là.
    Celles que j'avais appris à une école où les enseignants ignoraient les problèmes de discipline. ..et où enfant puni se gardait bien d'aller pleurnicher chez ses parents...
    Mais comment un gouvernement qui laisse actuellement une poignée de voyous faire la loi et occuper voies publiques ou terrains agricoles ose t il encore prononcer ces mots là?
    Un gouvernement,et des élus qui ne songent plus qu' 'au maintien de leurs privilèges et de leurs prébendes? Et se fichent tout à la fois des sans dents,et du Pays?
    Honte à eux...
    Mais de grâce, ne jetons le bébé avec l'eau du bain...
    J'ai la faiblesse de croire encore à la vertu de ces notions là. ..Ce n'est pas parceque ces mots sont rebattus par des pourris qu'ils ne représentent pas un idéal..
    Bon,stop, ça va ,tu m'as dit un jour que j'étais un utopiste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: il ne s agit pas de jeter le bébé, juste de patienter, le moins possible, jusqu a ce que les choses s'améliorent; première étape de la reconstruction: 2017 et exit les socialos... enfin j espère

      Supprimer
    2. @gridou: il ne s agit pas de jeter le bébé, juste de patienter, le moins possible, jusqu a ce que les choses s'améliorent; première étape de la reconstruction: 2017 et exit les socialos... enfin j espère

      Supprimer
  21. Merci Corto pour ce magnifique billet.
    Si ce n'est qu'un constat (selon vos dires), il est magistralement argumenté. Et si conforme à l'affligeante réalité...
    Bien sûr, entièrement d'accord avec vous. Et avec Marion MLP.

    Il ne me reste qu'une question :
    "Nul ne saurait s'en prendre aux valeurs de la République, nous serons intraitables avec ceux qui portent atteintes aux valeurs de la République, ces valeurs qui on fait ce que nous sommes, nous devons les protéger, les défendre, être impitoyables avec ceux qui les transgressent,..."
    QU'ATTENDENT-ILS pour s'auto-embastiller ???
    Eux, les pires traitres et destructeurs de nos Nation et Civilisation.

    Petite précision me tenant à cœur : ne pas confondre ÉGALITÉ (des chances) avec ÉGALITARISME (= égalité de résultat ; quelque soit l'effort fourni ou non = inégalité intégrale).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: mais ils sont entrain de s embastiller eux mêmes, jamais un GVT et le Président n ont été a ce point démonétisé: Ils ne valent plus un clou a peine 4 ans après avoir eu tous les pouvoirs. fallait le faire tout de même.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Peut-être, mais ils sont toujours là...
      Et de plus en plus nuisibles.
      Et dire qu'il reste 13% de SM capables de voter encore pour eux !...
      Ça me donne la nausée.

      Supprimer
    3. @Franzi: 13% dis-tu, aujourd'hui . Parce que attends 2017 et la présidentielle et tu verras combien ils seront derrière les candidats de gauche et derrière Hollande au second...Second tour où tu verras, on aura les chiffres habituels 52/48 ou 48/52 ds le cas d un candidat de gauche ( sans doute Hollande ) et un de la droite dite classique

      Supprimer
  22. anne : bonjour Corto : comme le plus souvent, tout pareil que vous. Depuis 2012, entendant parler sans relache des valeurs de la république ( sous entendu " francaises" , puisqu'il y a plein d'autres sortes de républiques, dont la RPC qui n'a pas l'air d'avoir les mêmes valeurs) , je me suis demandé ce qu'elles étaient ( puisqu'il n'y avait pas d'explications, et que l'on ne déniait pas les nommer ) j'ai dû chercher sur le net....liberté, égalité, fraternité. AH....c'est tout ? toute cette emphase pour cela ?
    je prefererais que cela soit un peu moins des " valeurs" et un peu plus de réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: la réalité ? avec des gens comme HOllande et sa clique ? Non mais tu es en plein fantasme. Tiens, juste un exemple: etat d'urgence parait-il ? Alors pourquoi toutes ces manifs a répétition qui dégénèrent ?

      Supprimer
  23. anne :-)))) c'est ce que j'aimerais,c'est comme cela que je raisonne, je n'y peux rien :-) il parait que je suis une " sainte"... j'ai du mal avec tous ces mensonges, sophismes, état d'urgence soit disant ( je me demande quelle sera l'étape supérieure si on n'est pas fichu de maintenir l'ordre... les tanks ? trés navrée pour le policier blessé... mais où est ce qu'on a vu que l'on pouvait balancer des pavés sur les gens, faire partir des explosifs etc... ils se croient dans un jeu vidéo ? moi j'aime pas le sang et les cranes explosés... )
    deja: quand j'ai entendu " je veux réenchanter le reve..." j'ai eu des doutes terribles.... ce mec rêve, sa vie est un rêve ? pour l'instant, le désenchantement domine. Parce qu'il n'y avait pas de réve, mais une dure réalité.
    je suis profondément accrochée au principe de réalité (déja que meme comme ca, on en arrive à s'illusionner... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: reconnaissons tout de même qu'avec son "ré-enchanter le rêve français " , Président en a empapaouté plus d'un !

      Le problème des 3/a des gens qui sont aux manettes, c'est que la réalité, le quotidien des français moyens, des plus pauvres n'en parlons pas, ils ne connaissent pas. Ils sont dans un autre monde, une autre dimension. Dès llors, comment veux-tu qu ils appréhendent la réalité?

      Supprimer
  24. France et république, servir la France et/ou la république .... Vaste débat.
    Il me rappelle les échanges entre dragons sur ce sujet il y a quelques mois, de savoir si nous autres militaires devions hiérachiser ces deux notions. Pour moi c'est clair, la France de Clovis à Flamby en passant par tous nos rois, empereurs et présidents vaut mieux qu'un régime qui s'est construit sur le crime et le mensonge depuis 1789....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: et bien j aurais sans doute fait un parfait dragon !

      Supprimer
  25. Je me suis souvent demandé comment peuvent vivre (et même prospérer mieux que nous) les habitants des pays qui nous entourent, privés de la république et de ses valeurs : Espagne, Belgique, Pays-Bas, Royaume Uni. C'est un mystère. Ils disent "les valeurs..." de quoi ? Comme ils ne peuvent pas dire "l'école de la république", disent-ils "l'école" tout court, ça fait minable, je les plains.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP