mardi 12 avril 2016

Tel Saruman le Blanc, Alain Juppé assoiffé de pouvoir...


C'est quoi est-ce ce que je pense d'Alain Juppé ? En réponse à l'un des derniers billets de Maxime Tandonnet qui se posait plein de bonnes questions sur l'homme qui, à peine élu à la mairie de Bordeaux, avait déclaré : " Je serai un maire à plein temps sans aucun autre mandat électif, tant que je serai maire je renoncerai à toute autre ambition nationale. ", un commentateur lui fit la réponse ci-dessous. Elle me convient parfaitement:

" Très cher Maxime,

Vous évoquez un raz de marée autour d’Alain Juppé et décrivez un engouement historique au sens de son ampleur. Ce qui est historique, c’est de voir autant de moyens consacrés depuis autant de temps à l’édification d’un totem politique. 

La couverture médiatique dont il dispose, le traitement de faveur dont il bénéficie et la concentration de l’image ainsi formée sont effectivement sans précédent. Chaque article qui lui est consacré, chaque livre, chaque entretien distille au bon moment un contre-feu aux perceptions de l’opinion. Il est perçu comme irrésolu : on le présente comme sage qui se garde, et on critique en creux ceux qui s’expriment clairement et ainsi de suite. Jamais on ne l’interroge sans qu’il en soit d’accord sur les thèmes qu’il choisit et au moment opportun. On ne le pousse pas à la faute, on n’extrait pas telle ou telle déclaration de son contexte, on ne rappelle ni ses prises de positions passées, ni ses décisions. Quand il est impossible de ne pas le faire, la mémoire des Français n’étant pas totalement effacée, on le disculpe de tout a priori, lui tressant des lauriers sur son stoïcisme, sa fidélité et son sens du devoir…

Bref, là où les autres doivent être soit aux affaires, soit dans les scandales, soit à l’origine de déclarations iconoclastes pour être entendus; lui n’a rien à faire. Il est indemne de toute critique. 

Quant aux questions qui mériteraient d’être posées, vous situez fort bien le débat : d’un côté on l’attaque sur des traits personnels (âge, tempérament) qui ne peuvent que renforcer la sympathie naturelle à son endroit, le rendant d’autant plus humain qu’on le prétend distant (ce qui explique si bien la contradiction des témoignages, à mon sens parfaitement organisée); de l’autre on élude la réalité.

Ainsi, vous écrivez qu’il nous débarrasserait de la clique socialo-narcissique. L’évidence est sous nos yeux qu’il n’en fera rien. Il est un pouvoir national mais n’a pas été capable d’étendre son influence au delà des murs de la cité dont il est l’édile. Pour tout dire, il n’a pas pris le risque de ce combat. Il a négocié pas à pas qu’on le laisse tranquille sur ses terres pour construire son image sans risque de conflit local. En effet, qui dit conflit local dit enracinement des débats et donc de l’image, puis risque de mauvaise surprise.

Mais « sa ville » (expression pénible) devait néanmoins briller pour qu’il le puisse aussi. Les fées qui se penchèrent sur son destin et son dessein accoururent du monde entier. Tout devait aller très vite et ce fut le cas. On ne cessa de parler des croisières, du pont mobile, du tramway, des quais, de la place d’eau, du classement UNESCO, de la cité du vin… j’en oublie. La ville chatoya et Juppé brilla. Mais on se garda bien de parler des commerces victimes collatérales, des zones dédiées aux croisiéristes qui seraient ainsi cornaqués hors circuit traditionnel mais pour le plus grand profit des nouveaux acteurs, comme on dit… Bordeaux fut ainsi le fer de lance (en tout cas fut-il promu comme tel par les médias) de la ville intelligente, de l’émergence d’une ville plus propre, plus connectée, bref plus tout… Il était le fer de lance du vélo dans la ville, de la lutte contre la pollution. On négligea de rappeler que l’interdiction des véhicules de plus de 20 ans ne nuirait qu’aux pauvres, que réserver la ville aux vélos et aux transports en commun à itinéraire strict ne pouvaient que l’enclaver au détriment du petit peuple venant de la banlieue. Banlieue qu’on repoussa d’ailleurs à coups d’extension forcée de la CUB (communauté de communes de Bordeaux) dont les impôts locaux sont si élevés que durent se déplacer ceux qui désormais ne pouvaient plus les payer. Mais tout cela n’apparaît nulle part. Sa politique n’est pas attaquable car elle n’est jamais déclarée pour ce qu’elle est.

Ainsi, personne ou presque ne rappelle les conséquences désastreuses de son engagement dans des décisions de politique étrangère dont nous ne faisons que commencer à payer les conséquences. Qui lui demande des comptes sur sa vision libyenne? Qui lui demande des comptes sur son alignement atlantiste concernant la représentation de l’Islam par les frères musulmans? Qui l’interroge sur les dérives de plus en plus anti-démocratiques du projet européen qu’il ne cesse de promouvoir ?

Alain Juppé ne se mouille jamais: il ne soutient que ce qui est l’expression de politiques auxquelles notre pays est soumis de gré ou de force dans le grand jeu géostratégique de notre époque. Il n’a pas de vision autre que le fait que nous soyons de facto des vassaux d’autres pouvoirs et qu’il convient de s’en accommoder pour ne pas faire de vagues et tenter de sauver les meubles. Ceux de nos élites, pas les nôtres. Pour ceux qui ont lu Tolkien, il me rappelle furieusement le personnage de Saruman le Blanc. Ainsi Tolkien décrit-il l’effet de sa voix sur ceux qui l’écoutaient: « tout ce qu’elle disait semblait sage et raisonnable, et le désir s’élevait en eux de sembler sage eux-mêmes par un rapide agrément »… Quant à l’habit de Saruman, il était non pas blanc, mais multicolore et chatoyant, changeant de couleur selon qui le regardait... "

Folie passagère 3135.
Résultat de recherche d'images pour "alain juppé"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

21 commentaires:

  1. Je crois que si par hasard ou par erreur il était le candidat de la droite, je prendrais un permis de pêche pour aller taquiner le goujon. Je ne vais pas voter pour un Hollande bis.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: Juppé , présent au second tour, j irai quand même voter... blanc

      Supprimer
  2. J'avais moi aussi, mon cher Corto, remarqué ce commentaire plein de bon sens, d'un qui a l'air de bien connaître le maire de Bordeaux et le candidat Juppé - Dr Jekyll et Mr. Hyde de la politique française - mais il y en a d'autres. Je suis heureuse de la visibilité que vous lui donnez ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il est parfait ce commentaire de bout en bout.

      Supprimer
  3. J'avais relevé ce commentaire chez Maxime Tandonnet. Pour tout dire, il m'avait intriguée par la justesse de l'analyse.

    Un seul bémol, son propos sur le dossier libyen qui m'a fait tiquer. Obama lui-même reconnaît qu'ils ont laissé tomber la Lybie après l'élimination de Kadhafi.

    Juste une question puisque Le Monde vient de trouver un bel écran de fumée : c'est bien le ministre de la Défense qui est responsable de la DGSE ? C'est bien Matignon qui peut autoriser des écoutes ?
    Pourquoi j'ai un mauvais pressentiment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Obama lui-même reconnaît qu'ils ont laissé tomber la Lybie après l'élimination de Kadhafi."
      ça vous fait tiquer ça?Les deux mêmes débile,et si ça vous fait pas trop tiquer ajoutez y débile Sarko,et débile Bhl.Et c'est Libye

      Supprimer
    2. @ zen aztec
      La phrase que vous citez, c'est moi qui l'ai ajoutée. Relisez le texte avant d'éructer "débile ! débile !"

      Je vous explique si vous voulez.
      Dans le commentaire, il est dit : "Qui lui demande des comptes sur sa vision libyenne?"
      Sa question laisse entendre qu'il reproche à Juppé l'intervention en Libye.
      Je ne suis pas d'accord avec le commentateur, je le dis en argumentant par " Obama lui-même reconnaît qu'ils ont laissé tomber la Lybie après l'élimination de Kadhafi."
      Pour moi, l'erreur a été de ne pas soutenir la transition après l'élimination de Kadhafi. Mais Flanby voulait ses propres interventions, il a lâché la Lybie et ne s'est pas soucié, comme tous les autres Occidentaux, des élections qui ont suivi.

      Toujours "débile" ?

      Supprimer
    3. @Gilly et Zen Aztec: sur la question libyenne, j en avais fait un billet d'ailleurs, le seul tort que l on peut reprocher et à Sarko et donc à Juppé, et à Obama et à Hollande, c'est de ne pas avoir suivi effectivement le dossier après la chute de Kadhafi. A la décharge de Sarko, il était en pleine campagne électorale.

      @Gilly: La DGSE est bien sous la responsabilité du ministre de la Défense et donc du premier ministre de celui-ci: en 2012, au moment de l'élection de Solère vs Guéant, le premier était Le Drian, le second Ayrault !
      Je ne vois pas où est ton mauvais pressentiment ? A moins que cela ne soit Guéant qui fut écouté...

      Supprimer
  4. Selon moi, tout homme politique condamné en justice, devrait être inéligible à vie...point.
    En plus d'être d'une redoutable efficacité; cette mesure serait juste moralement "juste", Et çà laisserait la place à d'autres...
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @matador: absolument, inéligible a vie serait la moindre des choses.

      Supprimer
  5. Géo

    Bonjour Corto

    Et bien...Jupp'Sarumane est un envoyé du MordorBilderberg,c est une extension de l oeil de FedSauron,en fait.
    Ils ont planqué un hideux troll des cavernes à l Élysée,et si tu veux mon avis,il veulent y planquer aussi Sarumane.Un vrai dépotoir,ce palais,quoi!

    Il va falloir reprendre et faire fondre l'anneau étoilé pour les faire dégager.
    L anneau étoilé est entre les pattes du Gollum van Rompuy qui contrôle les terres du milieu pour leur compte.
    (C est vraiment lui,le gollum,gare à qui a le malheur de lui tourner le dos.Il en ricane déjà.)

    Toute ces créatures menacent la France-Comté mais heureusement il y a le Hobbit du Kremlin et ses preux chevaliers.

    En attendant,ces créatures veulent donc nous faire ingurgiter le Jupp'Sarumane...et les Français vont en bouffer,du Sarumane,du Gollum,du troll des cavernes...

    Les médias diffusent les ondes de Sauron,un point c est tout.
    L oeil par delà l atlantique voit tout,enregistre tout,imprègne tout de son influence malfaisante.

    Les petits hobbits hexagonaux apeurés courent en tous sens sous l influx de l Oeil et ses sbires.
    Il faudrait qu ils se ressaisissent et dissipent les images illusoires que Sauron fait parvenir dans leurs humbles chaumières sinistrées par des boites magiques plates et soporifiques.
    Sauron tient tellement à ce qu ils conservent tous leur boite qu il était prêt à offrir un récepteur gratis aux hobbits les plus démunis lors du passage en h.d.
    Tu m étonnes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: tiens , à propos qu est-ce qu il devient Von Rampuy, où donc a-t-il pu etre recasé, faut que je me renseigne

      Supprimer
    2. Ouaip ! Jolis commentaires aujourd'hui. Bravo Géo pour la chronique de la France-Comté. Je vous ai dit il y a quelques jours que ce Jupp'Saruman sentait à la foi le fennech et le chameau. Peut pas compter sur un type comme çà ! Il est comme les autres; un peu plus malin peut-être...

      Supprimer
  6. Je suis d'accord avec matador.. Pas de bulletin de vote pour celui qui a été inéligible.. Annette Lanonymette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: On ne peut considerer comme incroyable et scandaleux qu un Cambadelis ou un Désir, ex repris de justice, soient aux manettes et l accepter de Juppé. Donc, me too ! ineligible a vie.

      Supprimer
  7. Que de justesse dans ce commentaire !
    Merci de le partager avec nous.

    RépondreSupprimer
  8. Est-ce bien différent de ce que Mitterrand disait à Chevènement au moment du traité de Maastricht, auquel ce dernier était opposé : " Dans le monde d'aujourd'hui, tout ce que la France peut espérer, c'est de passer entre les gouttes" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié, ouais et ben en attendant, au lieu d essayer de passer entre les gouttes, Tonton aurait mieux fait de préserver au maximum l indépendance de la France

      Supprimer
    2. Malheureusement, c'est par référendum que les Français ont décidé du contraire.

      Supprimer
  9. Couverture médiatique, traitement de faveur, concentration de l’image...
    Moi ça me rappelle furieusement la façon dont on nous a vendu DSK.

    Catherine

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP