lundi 11 avril 2016

Demain si vos enfants étudiants disent qu'ils ont une longue journée de travail... méfiez-vous !


Qui a dit que la jeunesse - puisqu'on nous dit que c'est LA jeunesse qui manifeste à Nuit Debout et contre la loi Travail - ne bossait pas... hein qui ? Moi, je vous dis le contraire: Elle bosse ! La preuve, j'ai découvert l'agenda de cette jeunesse; un agenda qui circule discrètement sur internet. Cet agenda, tenu par on ne sait trop qui répertorie tous les événements un peu partout en France auxquelles LA jeunesse est conviée: ateliers de travail, séance potagère, conférence-débats, manifs, ... Il y a de tout, enfin tout ce qui peut intéresser une jeunesse désœuvrée gauchiste, écolo, alter-mondialiste, utopiste, communiste, etc...


Le tout avec parfois de prestigieux invités comme Edwy Plenel, Serge Halimi, les gens d'Attac, etc...


Allez, vous voulez que je vous donne le programme des réjouissances de demain mardi 12 avril... Have a look, comme disait Justin:

mainmardi 12avril

-Journée de mobilisation contre la « Loi travail - El Khomri »Lieu non défini
11:30Rassemblement devant le siège du PS 94 - Loi travailCréteil
12:00Conférence-débat sur la loi travailCergy-Pontoise
13:00Atelier sur la non-mixité - « Paroles non blanches : race travail et mobilisation »Saint-Denis
16:00Permanence « S'entraider et lutter contre les violences sexistes »Paris 20e
18:00Apéro festif contre la loi Travail - EHESSParis 6e
18:00Réunion pour l'intensification de la - à l'invitation des comités d'actions travailMontreuil
19:00Permanence juridique du syndicat du secteur associatif affilié Solidaires - ASSOParis 19e
19:00Réunion mensuelle ouverte « Les Mardis Globenet » - services internet militantsParis 11e
19:00Rencontre avec les éditions « Les Prairies ordinaires » - MordicusParis 20e
19:00Présentation « Bien que nous soyons des femmes... révolutionnaires » - Sem. prisonniersParis 11e
19:00Ciné-débat « Sahara occidental, dernière colonie d'Afrique »Paris 10e
19:00Débat « criminalisation des luttes : Intimidation, assignation, inculpation... » - CCIIvry-sur-Seine
19:00Réunion publique « Mélenchon Président ?! - Un point de vue marxiste »Paris 3e
19:00Projection débat « La Raison du plus fort » - prisonsParis 5e
19:00Rencontre mensuelle de Décroissance IdfParis 13e
19:30Débat « Croissance folle, climat de dingue. Il y a d'autres solutions ! » - Café politique 17èParis 17e
19:30Débat « L'Euro, la porte de sortie » - AlternatifsParis 13e
19:30Conférence-débat - géo-ingénierie, manipulation du climat - reportage-BD - DionyversitéSaint-Denis
19:30Conférence-débat avec Pierre Concialdi « Le plein emploi est-il possible ? » - FdGVélizy-Villacoublay
20:00Réunion de quartier « Sortir de l’état d'urgence »Paris 13e
20:00Projection débat « Muchachas » - inégalités, condition féminine au Mexique - FIFDHParis 4e
20:00Ciné débat « Des étrangers dans la ville - immigrés d'hier à aujourd’hui »Palaiseau
20:15Rencontre avec Edwy Plenel « Dire nous » - JonasParis 13e
20:30Projection débat avec Serge Halimi « Merci Patron ! » - FakirRambouillet
20:30Projection débat avec Johanna de Fakir « Merci Patron ! » - FakirRomainville

Passionnant, non ? On la sent, n'est-ce pas, cette jeunesse préoccupée par l'état du monde et de notre pays... 

Alors en plus de toutes ces propositions-bouillies indigestes et gauchistes, portez une attention un peu plus soutenue à l'atelier qui aura lieu demain à 13 heures à Saint-Ouen: " Atelier sur la non-mixité - « Paroles non blanches : race travail et mobilisation " . En cliquant sur le lien, vous aurez accès au programme, il vaut son peson de cacahuètes:

Cela s'intitule Paroles non-Blanches

"Rencontres autour des questions de race, travail et mobilisation

Déjà 4 semaines de mobilisation contre la loi travail, et force est de constater que les questions de la race et du racisme sont terriblement absentes des débats. La race au travail, la race dans la mobilisation : en parler est toujours problématique.
Pour réfléchir à ces questions oubliées, nous nous sommes constitué.e.s en groupe de réflexion organisé en non-mixité et nous proposons une semaine d'ateliers, conférences, débats, projections.
Ne nous contentons pas de la parole, au-delà de la mobilisation, agissons ! " 

Différents sujets seront abordés: Le voile au travail ( on imagine aisément le résultat de l'atelier : Oui ! ), L' école de la République est-elle raciste ( ben oui, forcément, non ? ) le tout sera agrémenté de la projection d'un documentaire intitulée Un Racisme à peine voilé suivi d'un repas forcément... solidaire !

Plus tard dans la journée, on dissertera sur la non-mixité ( Quelles places pour les allié.e.s ? ), ne me demandez pas de quoi, il s'agit, j'ai peur de n'avoir pas, ou trop bien, compris. On parlera ensuite grâce à Widad Kefti et Faïza Zerouala de la blanchité dans les médias, sujet d'actualité, la nouvelle pédégère de France Télévision n'a-telle pas déclaré récemment que nous avions " une télévision d'hommes blanc de plus de 50 ans "...

On poursuivra la journée de travail par un atelier sur La condition noire en France, atelier animé par Pap Ndiaye, Françoise Vergès et Maboula Soumahoro et, tout naturellement, on conclura par un dîner... vegan ! (Aymeric Caron et ses petits vers de terre à protéger sera-t-il aux fourneaux ? )

Adresse de contact pour s'inscrire ou donner son avis: " Groupe de réflexion non-mixité racisée " , Groupenonmixiteraciseep8@gmail.com . Oups ! là, je crois que je vais aller vomir ou prendre l'apéro... trop, c'est trop...

Voilà, et tous les ateliers proposés pendant les jours à venir sont du même tonneau, si j'ose dire...

Alors, vous, je ne sais pas, mais si j'avais un gosse étudiant boutonneux qui m'annonçait ce soir que demain il aura une longue journée de travail, je m’inquiéterais...

Folie passagère 3135.
Résultat de recherche d'images pour "démosphère"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

63 commentaires:

  1. "La race au travail, la race dans la mobilisation"
    Je croyais que les races n'existaient pas ?! En tout cas quand on est blanc, vaut mieux faire comme si !

    "Groupe de réflexion non-mixité racisée"
    Ah la vache !

    En même temps, j'entends Le Guen parler du cannabis et je me demande quand tout ce cirque va s'arrêter.
    Un sinistre qui parle "en son nom personnel" parce que "la situation n'est plus supportable" et qu'il faut mettre fin à la prohibition..
    Nouvel écran de fumée en vue
    Pauvre type !
    Au secours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: c'est la bonne question: quand est-ce que tout ce cirque va cesser. Un pays a vau l'eau et une gauche-jeunesse tarée qui réfléchit à la non mixité racisée et un ministre qui veut légaliser le cannabis, le con, les jeunes dont je parle n en ont visiblement plus besoin, sont tombés dans la marmite au collège, j imagine. Bien sur que c'est un écran de fumée ! Mais je te parrie que si la gauche repasse en 2017, ce sera légalisé pdt le prochain quinquennat

      Supprimer
  2. Selon certaines sources auxquelles j adhère, ces mouvements seraient initiés par de groupes genre Soros ou CIA aux fins de déstabilisation. Tsipras, indignés, Podemos, idem; et c'est très cohérent au final...
    Tout çà sent très très mauvais...
    Matador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Matador

      J adhére aussi.Ces parfaits "idiots utiles" sont complètement déconnectés de la réalité et bien manipulés.

      Mais,d autre part,les cartels qui commandent Usa et u.e. magouillent en vain,à mon sens,pour garder un système qui est déjà moribond,et dont la visibilité sera semblable à la magnitude d étoiles qui ont cessé de vivre.

      Il ne devrait pas résister encore longtemps aux futurs élus planétaires:
      Le chevalier de LaFaillite et le baron de Crack d'Apocalypse...
      Dirigeants non corruptibles,qui ramèneront les idiots utiles et pas mal de monde aux réalités concrètes sur l inutilité d idéologies foireuses et périmées.



      Supprimer
    2. @Matador: pas impossible du tout. je rappelle que Soros, on le retrouve derrière Maïdan, derrière Panama Paper, derrière les Femen, etc... Mondialiste, partisan d un GVT mondial, ça ne m étonnerait pas du tout qu il soit aussi, plus ou moins, derrière Nuit Debout

      Supprimer
  3. Mon cher Corto, j'ignore où tu déniches de telles pépites et si je dois t'en féliciter ou le déplorer. Tout ça est vraiment (de plus en plus) flippant.

    bZh et amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: le pire, c'est que ça ne prend pas tellement de temps pour dénicher ça, suffit de suivre un peu twitter et facebook, ce qui prend plus de temps, c'est comprendre... gauche tarée !

      Supprimer
  4. Arrêtez, zut ! Je vais virer hyper-réac : c'est ça que vous voulez ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elie Arié: a défaut d'une Rolex qu hélas j ai perdu avant mes 50 ans, j aurai au moins réussi cela

      Supprimer
    2. Bof, pas beaucoup de mérite... Ici, je suis un gauchiste, sur Marianne, on me traite de FN...

      Suis-je né trop tôt ou trop tard ?
      Qu’est-ce que je fais en ce monde ?
      Ô vous tous, ma peine est profonde :
      Priez pour le pauvre Elie !

      Supprimer
    3. @Elie Arié allons, allons, ne vous apitoyez pas sur votre sort

      Supprimer
  5. Tout cela est assez pathétique. Et inquiétant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Pangloss

      Bon,en fait,ce sont des ateliers de "jeunes-vieux".(mdr pour les sujets moisis proposés)
      Tous les "jeunes-vieux" du pays vont donc se réunir sous le patronage de la DémoNsphere.
      Cela ne peut pas être blanc!

      Supprimer
    2. @Pangloss: tous ces ateliers et il y en a un paquet suffisant pour que cela parvienne aux oreilles des médias, même pas, sont bien financés par quelqu un . Par qui ?
      Le pire c'est que pour un bon nombre, ils se tiennent dans des lieux publics, publics dans le sens financé, plus ou moins, voire totalement, par le contribuable... St Denis Universuité pour celui-ci !

      Supprimer
    3. Pourquoi les financer ?
      Il n'y a pas de location de salle, pas de frais d'avocat parce que pas de GAV,pas de financement d'orateurs.
      Les seuls frais que je vois sont le paiement des meneurs sous-marins, les frais que nous coûteront leurs futurs postes de député-sénateurs, la cantine gratuite sur la place et les frais de ramassage de leurs mer des laissées sur place.
      Rappel : pas un papier par terre pour la MPT.

      Supprimer
  6. Tu as oublié de préciser le lieu de cette réunion incontournable :
    "Université Paris 8
    Bâtiment C occupé
    M13 - Saint-Denis-Université"

    Devoir d'arithmétique :
    V. Pecresse a annoncé 500 K€ de dégats dans les lycées IDF, Valls 500 Mons d'aide aux étudiants.
    Calculez quelle aurait été l'aide aux étudiants si les lycéens avaient bousillé pour 1 Mon.
    Durée de l'épreuve : la nuit
    Lieu : place de la République
    Les copies sont à rendre aux appariteurs en tenues bleues.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Droopyx: grotesque, ridicule, du grand n importe quoi,... on ne sait même plus comment qualifier tout cela

      Supprimer
  7. Géo

    "Selon le FMI,la plus grosse bulle financière de l Histoire va bientôt exploser".

    Le sujet date de mi 2015.
    Pour que le FMI(et autres)sonnent ainsi le tocsin,c est qu il y a vraiment le feu.
    Ils oublient d évoquer leur part de culpabilité.
    Les causes sont simplifiées,ou pas mentionnées dans leur intégralité,mais détaillées de façon aisément compréhensible .
    Pendant ce temps,on radote encore sur l injustice,sur des histoires de races,et autres fadaises.

    Qu'étudient ce genre d'"étudiants"et de conférenciers ?

    Le fond d une bouteille les soirs de fête et autres visions éthérées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: ne mélangeons pas tout, contentons-nous de contempler ce monde en perdition ! :)
      Un commentateur sur BFM ou Itélé, je ne sais plus lequel a balancé la formule rituelle: faut bien que jeunesse se passe !

      Supprimer
  8. Et pendant que le pays sombre, mon cher Corto, sous la menace des attentats et de l'invasion de migrants que veut nous imposer l'UE, alors que les citoyens sont brutalisés par un État qui s'attaque à la famille, à l'école, à l'entreprise, que les jeunes sont dans la rue en révolte ouverte contre un pouvoir sans soutien populaire, donc sans plus de légitimité réelle, pendant ce temps, disais-je, les politiques de droite comme de gauche ne s'intéressent qu'à leurs fichues primaires dans le seul but d'essayer coûte que coûte de conserver leurs postes si lucratifs.
    Eh bien, pardonnez-moi, mais même si je peux mesurer l'inanité de leur démarche, ce ne sont pas les jeunes que j'ai envie de démolir, mais plutôt ce pouvoir qui vient encore d'essayer de les acheter à coups de millions d'euros, marquant un peu plus chaque jour l'impuissance délétère dans laquelle il se vautre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: aucune envie en ce qui me concerne ces jeunes de les démolir, j aimerais bien comprendre, savoir, par contre qui sont derrière ces ateliers d endoctrinement, de propagande et de bourrage de crâne, parce qu il y a forcément , obligatoirement derrière des gens pour financer, soutenir, permettre que ces ateliers bizarres soient abrité dans des universités ou des ecoles ( EHESS, par ex. ) financées par le contribuables. Qui agite cette jeunesse ? et pourquoi ? a mon sens, répondre a ces questions est bien plus importanque de vouloir démolir les politiciens qui font finalement leur métier: se faire élire et garder le poste où ils ont été mis par nos voix.

      Supprimer
    2. Géo

      Pour moi,ce sont les cartels financiers mondialistes outre atlantique qui agitent cette jeunesse.
      Les mêmes que ceux qui veulent instaurer un marché unique où les gens seraient traités comme du bétail,sans caractéristiques individuelles,familiales,sociales,raciales,spirituelles...
      Une uniformité contraire à une diversité naturelle et créatrice.

      Mais l'imagination des hypnotiseurs satanistes se tarit,et le fait qu une part de la jeunesse étudiante acclame ce brouet indigeste et rassis montre à mon sens un esprit inadapté,sclérosé et conservateur en elle,quelque chose de figé,qui est le résultat d un matraquage par des doctrinaires dépassés,des "has been".
      Le but étant de détourner leur attention loin du concret grâce à des utopies,une tactique qui consiste à récupérer l énergie de la jeunesse(qui fuse plus fortement au printemps)dans le but d exacerber ses tendances à la destruction des structures ordonnées,d exacerber son nihilisme et aussi son penchant autodestructeur.

      Mais la ficelle est grosse,tout de même,et ces sempiternels débats vieillots sur les mêmes sujets,débats qui n ont jamais abouti à quelque chose de constructif puisque initiés dans des buts destructeurs,sont soporifiques.
      Remarquons que les mêmes cartels financiers cupides ont oeuvré à soumettre des pays entiers,mais qu'ils désignent les Blancs,les chrétiens,l occident comme étant les prétendus coupables,alors qu ils n hésitent pas à créer aussi des conflits entre nations occidentales pour tirer les marrons du feu.

      Supprimer
    3. Ouaip Marianne, je partage ton point de vue. Guillotin or not Guillotin : that is the question ? The last veritable question...

      Supprimer
    4. @ Géo
      Je suis bien d'accord avec vous, surtout lorsque vous parlez d'une "tactique qui consiste à récupérer l'énergie de la jeunesse", et si des difficultés se présentent, comme en ces temps-ci, qu'à cela ne tienne, on va leur ouvrir les vannes de l'argent et pour faire bonne mesure, on valeur donner le cannabis en vente libre au supermarché !

      Supprimer
    5. Corto
      On "n'agite" pas cette jeunesse.
      Ne vois-tu pas qu'on (est un con) est en train de la désamorcer, de l'engluer, de la détourner des vrais combats ?

      Supprimer
  9. Ce qui est ahurissant c'est la place accordée dans les médias à ces démonstrations d'insanité mentale. Merci à vous d'avoir le courage d'aller regarder dans cet asile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @umadrab: les medias ne s attardent que sur les manifs, sur Nuit Debout mais, à ma connaissance, aucunement sur ce qui se passe underground comme tous ces ateliers pour le moins subversifs.

      Supprimer
  10. Apprendre à travailler en atelier vous apportera plus tard le tablier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Balerofr: Euh, j ai pas suivi là, le tablier de Franc-mac ? :)

      Supprimer
    2. +1 Balefroi
      C'est dans la ligne du colloque franç-mac cornaqué par le ministère de l'ex éducation, enseignement sup et recherche, en présence de belkacem.

      Supprimer
    3. la mouette m'a saisie au vol

      Supprimer
    4. Sauf que je me suis un peu trompée dans votre nom.
      Mille excuses !

      Supprimer
  11. Oula!!! "La race au travail": le thème est précisé dans le texte par "le voile au travail": il y a une étape qui m'échappe et percevoir l'ironie là dedans est plus que limite, puisqu'il n'y a pas de races. C'est une invitation à réagir ou une invitation aux non étudiants trop cons pour comprendre la nuance sans doute évidente pour eux mais pas trop quand même? Se sentiraient alors seuls entre étudiants? Dans les deux cas, j'ai du mal à lire autre chose que du mépris et ça ne donne pas envie de lire la suite, de vérifier qu'il ne peut être qu'impossible que des étudiants ne soient pas aussi cons que le reste de la population, ce qui a priori n'a aucune raison d'être contradictoire au départ mais puisqu'ils le savent...que c'est évident alors... Ca craint! Ils devraient alors plutôt dire qu'ils ne sont pas rassurés, plutôt que de laisser planer ce doute ignoble. Ceci dit, ils ne représentent qu'eux mêmes et vous choisissez, comme d'habitude, le pire pour discréditer des initiatives par ailleurs intéressantes. Comme pour les casseurs, comme s'il n'y avait pas toujours eu des gens pour décridibiliser des mouvements qui ne correspondent pas à leurs idées. Si ça se trouve, c'est le message que voulaient faire passer ces personnes mais alors, c'est vraiment trop tordu! si c'est pour dire qu'ils n'ont pas le choix que de laisser entendre de telles conneries entre les lignes, qu'ils s'abstiennent. Au nom de la gravité du sujet, si c'est pour faire pire, mon oeil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @max: bon, pour tes commentaires, il va falloir que tu simplifies et ton propos, et ta syntaxe tout en faisant, si possible, un peu plus court. merci

      Supprimer
    2. Je barre donc ce qu'il y a entre les deux virgules de la dernière phrase, avec la manière adaptée au site. Quant à la poésie des fautes revendiquées par solidarité, collectivement et ce qui en est fait par ailleurs, plus que bof.

      Supprimer
  12. On se croirait revenus aux plus belles heures de mai 68 dis donc ! rien de nouveau hein ! Le Cohen-Bendit avait ( déjà ) les mêmes idées, les mêmes rengaines et les jeunes étaient déjà bien munipulés dans les facs de Nanterre où de Vincennes, qu'en reste-t-il ? des ministres, des journaleux, des pseudos philosophes..faut que jeunesse se passe, bruyamment si on les laissent faire, ils rêvent de remettre ça un mai 68, les vieux en ont la nostalgie, d'ailleurs, ils sont à la République, j'y suis passée aujourd'hui j'en ai vu de beaux spécimens! tout ça finira en eau de boudin, sauf....sauf qu' on a pas de De Gaulle pour arrêter la chienlit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: oui rien de nouveau hormis le voile et cet antiracisme omniprésent qu il n y avait pas, je crois, ou en tout cas pas a cette dose, en 68.
      J aimerais etre aussi sur que toi que cela finisse en eau de boudin.

      Supprimer
    2. et quand on sait les conséquences désastreuses de l'esprit de 68 sur la société française on peut en effet craindre le pire pour notre avenir avec ce genre de réunions.
      Et quand Valls veux taxer les CDD c'est bien la preuve qu'il n'a rien compris au monde du travail, ce politique gracement payé par la nation pour la détruire. Un signe fort vis à vis des jeunes mais une attitude catastrophique et irresponsable, une de plus....

      Supprimer
    3. @Philz: Valls a proposé cette surtaxe des CDD, aux partenaires sociaux d en établir le montant, autant dire qu elle n est pas prête d entrer en vigueur cette surtaxe

      Supprimer
  13. "Plus tard dans la journée, on dissertera sur la non-mixité ( Quelles places pour les allié.e.s ? ), ne me demandez pas de quoi, il s'agit, j'ai peur de n'avoir pas, ou trop bien, compris."

    J'ai lu un truc approchant chez le Plouc émissaire: Des vestiaires pour les "genrés", ni garçon, ni fille, en Suède (forcément).

    Si la gauche de gouvernement repasse en 2017 sans avoir couper le cordon avec son extrême gauche, on est mal...
    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: et pkoi veux tu qu elle coupe le cordon avec l extrême gauche, elle en aura besoin pour essayer de repasser.
      Comme tu dis, on est mal.

      Supprimer
    2. Ouaip, Je prétends qui si la "gauche" repasse avec de surcroît l'aide de "l'extrême gauche", on va rigoler un bon coup. Il n'y aura plus que les jeunes bobos dans la rue, il y aura aussi la vieille garde. Quand on n'a plus rien à perdre, on devient très très mauvais... Tu vois Amike, j'en suis à le souhaiter, car je pense que démocratiquement c'est foutu, on n'y arrivera pas. Bien sûr, ce n'est pas une idéologie ni un dogme, mais on peut appeler cela l'intime conviction ou un pressentiment permanent. J'aurais tant aimé voir la République et notre Pays se redresser avant de rejoindre le terrain de chasse de mes ancêtres... Hélas, comme beaucoup d'autres, 2017 sera le dernier combat.

      Supprimer
  14. il faudrait qu'ils prévoient un pique-nique citoyen sur les pelouses de l'Elysée! Souvenez vous au début du septennat le peuple devait se réapproprier ces palais de la République ... Vertige égalitaire qui a duré ce que durent les roses ... On est gouverné par des fous et le bateau ivre tangue de plus en plus ! La jeunesse dans la rue n'est que la rançon de la plus lâche des démagogies ... Comment des irresponsables pourraient susciter dans la jeunesse des comportements responsables ...toutes les dégradations sont excusées ! C'est lamentable ! Si la situation n'était pas si grave on pourrait peut être en rire ! On comprend qu'avec nos élites politiques formées dans les rangs del'unef notre pays sombre de plus en plus ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite, depuis le début de ce quinquenat, toute corpo mécontente ayant eu recours à la violence a obtenu gain de cause et reculades gouvernementales, je ne vois pas pourquoi, même si ça m horripile, les " jeunes " ne pourraient pas agir de même

      Supprimer
  15. Et pendant ce temps, président passe une soirée cool avec Fran Drescher, l’héroïne de la série américaine des années 90 "une nounou d'enfer"

    http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/une-nounou-denfer-pour-un-president-normal,250276

    Comment voulez vous que le cirque s’arrête??????

    GfB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GFB: je crois qu on a rarement ( jamais ? ) assisté à un tel cirque sous la Veme. Si encore il avait diner avec une star de renommée mondiale, j aurais pu comprendre mais là, franchement

      Supprimer
  16. Une oubliée de "nuit debout":
    Moi aussi je suis lasse de la politique actuelle, moi aussi je veux croire en une société plus humaine, participative et davantage égalitaire, moi aussi je me sens citoyenne, moi aussi je vis place de la République.

    Mais moi je n’existe pas pour vous.

    Cela fait plusieurs jours maintenant que je vis l’enfer en plein centre de Paris, tous les jours et toutes les nuits, comme ces centaines de personnes qui habitent autour de la place de la République.
    L’enfer c’est les autres nous disait Sartre, et je n’aurais jamais cru le penser aussi fort qu’aujourd’hui, moi qui suit engagée pour aider mon prochain depuis plus de 10 ans.

    L’enfer, c’est 24h/24 de vacarme, d’agressions, d’incivilités, de deals, de peur de rentrer trop tard ou de partir trop tôt, d’angoisses de rentrer tout court. Des jours à ne pas savoir quoi dire aux enfants quand ils ne comprennent pas pourquoi tous ces cris, tous ces immondices, toutes ces bagarres et pourquoi on ne sort pas aujourd’hui alors qu’il fait si beau. Désolée chéris, mais dehors c’est Mad Max.

    Les médias dressent la « Nuit debout » comme le tableau mélancolique d’un mouvement populaire frôlant le romantisme. Comme un retour à un absolu communautaire fantasmé dans ce camping « bon enfant » qui s’est installé place de la République. Mais voilà, ce n’est pas réel.
    La réalité, c’est que la place de la République est devenue une zone de non droit où tout le monde s’en fout de l’Autre.

    J’entends déjà certains rétorquer avec ferveur que le mouvement « Nuit debout » est pacifiste, qu’il n’y est pour rien dans ces débordements. Oui sans doute, mais il est surtout égoïste.
    Fort de son engouement, il attire toutes sortes de personnes et de groupes qui s’installent à ses côtés parce qu’il est là. Il en est donc de sa responsabilité, à lui qui critique et refuse les Forces de l’Ordre, de s’assurer du bon fonctionnement de la place. Il faut assumer la responsabilité de ses actes et de leurs conséquences.
    Se voulant structuré, il a d’ailleurs créé une « commission de la sérénité ». Très poétique me direz-vous, mais voilà, cette commission tempère les autres groupes uniquement au regard de son propre prisme : « merci de baisser la musique pendant les AG, on ne s’entend pas, après vous pouvez la remonter » : et les autres ? Et nous ? Ne sommes-nous pas, nous aussi, vos citoyens ? Nous qui vivons là 24h/24 sans aucune possibilité de repli ou de répit ? Quel est la légitimité d’un mouvement citoyen qui dénie à ce point les autres ? Il n’est pas juste, il n’est pas citoyen, il n’est pas humain de nous oublier de la sorte.

    J’entends aussi ceux qui si facilement nous orientent vers la police, après tout c’est elle qui doit gérer les débordements. Mais voilà, la police refuse d’intervenir : comment ne pas prendre de risques quand ils sont 3 face à 500 personnes ouvertement anti-flics ?

    Aucun recours, aucune issue. Victimes des deux côtés et personne pour nous tendre la main : les oubliés de la République.

    Et quand j’entends que le mouvement va continuer j’ai juste envie de pleurer et de crier espérant que quelqu’un, quelque part, prendra conscience que j’existe. Que nous existons. Enfin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les centre-parisiens sont sur la voie de comprendre ce que vivent les gens de Calais, même si les intrus ne sont pas les mêmes

      Mais la gangrène ne saurait tarder.
      Cela dit, les vacances arrivent..

      Supprimer
    2. @Zen Aztec: les gens commencent a en avoir marre de ce cirque à la Rpublique, ils ont raison, reportage corroborant ce témoignage sur F2 à midi. cependant, ce matin, etrangement, je lisais un article, sur l'Obs, je crois, d'un journaliste, je ne sais plus lequel, hélas, qui se disait habitant place de la République et qui, globalement, trouvait tout cela charmant, sans grande gêne pour le quartier et pas de commerçants qui se plaignent

      Supprimer
    3. Géo

      Il y a une loi qui permet,en cas de tapage régulier,et après constat par Police ou autre assermenté,d envoyer une LRAR au maire dont dépend le lieu,pour lui enjoindre de faire cesser le tapage sous trois mois,sous peine de le trainer au tribunal administratif et lui demander des dommages et intérêts(fixer une somme précise dans le courrier en RAR)et le remboursement des frais éventuels lors de la procédure).
      Une concertation avec les autres voisins sinistrés serait intéressante .

      J ai envoyé ce type de courrier à deux reprises,une fois pour un proche ennuyé de nuit par tapage répétés de"suédois"spéciaux occupant un café fermé officiellement,dans lequel ils créchaient et recevaient,(police venue,ne faisant rien,et maire amorphe,malgré celà)
      Une autre fois pour moi même,du fait d un dealer qui emm.le monde à proximité, son appartement étant devenu un centre pour des K.fards fêtards et déjantés.
      Dans les deux cas,les autorités municipales ou judiciaires sont devenues très coopératives.
      Double de courrier en préfecture,et au procureur pour le second cas,car la police n avait pas voulu prendre la plainte.
      Les premiers se sont vus fermer le café dans les dix jours qui ont suivi,
      Le deuxième a fini par déménager en urgence pour cette raison,le fait qu on l a convoqué au commissariat,que la Police venait enfin et une autre raison pas nécessaire à mentionner ici mais ce serait long à détailler.

      Le trouble sur la place de la République va t il durer trois mois?
      Là,il s agit de troupeaux qui déferlent,si j ai bien compris.
      Rien n empêche néanmoins de prendre les devants et de faire ce qui pourrait être source d indemnités pour nuisance grave à la santé.

      + voir médecins pour constat éventuel des effets des tapages sur la santé.

      Supprimer
  17. En tout cas, pour ce que j'en vois ces manifestants sont autant de la diversite qu'a Liberation ;-)

    comme quoi il y a encore des blancs dans les quartiers bobos

    Ils n'ont rien compris au film ces idiots.C'est con d'etre si vieux si jeunes, ils sont deja has been.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: autrefois, ais-je lu ici ou sur twitter, les jeunes manifestaient pour la liberté, aujourd'hui ils manifestent pour/contre le Travail et leurs retraites...

      Supprimer
  18. Et d'abor, on di blanchitude, pa blanchité.
    Preuve que les pédagogos et leur porte-voie Belkassine ont tuer l'orthografe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @XXXX : et d'abor s'écrit d abord avec un d, pa avec un s et on di avec un t :)

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Je pensais qu il s agissait d un trait d humour.

      Supprimer
  19. Si je peux me permettre un conseil amical : choisissez plutôt de boire l'apéro.
    Avec modération, bien sûr ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: toujours avec modération, ça fait 20 ans qu on nous le rabache à la télé, alors je modère :)

      Supprimer
  20. Si on fait le compte : les musulmans radicalisés, (ennemi de l'intérieur) les "jeunes issus de la diversité", (qui leurs sont acquis et dont ils sont le terreau fertile) et les étudiants endoctrinés, (ennemis de l'intérieur ...de la famille elle même) ça commence à faire du monde contre notre vieux monde.

    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alfred: bien plus de monde que tu ne peux en citer dans un simple commentaire sans prendre le risque de lasser le lecteur tant la liste serait longue

      Supprimer
  21. Paroles sur la non mixité : il s'agit de fonder des groupes de paroles uniquement entre noirs et entre " arabes" ; derrière : le pir ..

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Europe, ton soleil revient